GP F1 Chine 2018 – 15 avril

GP F1 Chine (2018)
1. RICCIARDO (Red Bull)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

A l’issue des essais libres et des qualifications, la domination des rouges semblait inéluctable en Chine. On s’attendait alors à un Grand Prix terne avec les rouges devant et les autres derrière. Les qualifications confirme ce fait avec une pole position magique de Sebastian Vettel en Q3 qui vient chiper la place à un Raikkonen pourtant très en verve. Derrière les rouges, c’est comme à la parade avec les deux Mercedes (Bottas, Hamilton) sur la 2e ligne, puis les deux Red Bull (Verstappen, Ricciardo) sur la troisième ligne. Dès la quatrième ligne, la bataille fut plus âpre avec les Haas, Renault et Force India qui se partagent les places d’honneur. Les deux McLaren sont décevantes en se positionnant derrière ce joli monde, mais on peut faire confiance à la combativité d’Alonso en course. Enfin, Toro Rosso, Williams et Sauber restèrent scotchés en Q1 et Q2 et vont constituer le fond de grille. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Melbourne Australie 2018 – 25 Mars

GP F1 Melbourne Australie (2018)
1. VETTEL (Ferrari)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. VETTEL (Ferrari)

Certes, les essais d’intersaison à Barcelone donnent un premier indice sur la hiérarchie des monoplaces de l’année 2018. Mais rien ne vaut l’épreuve de la course dans la tension d’un championnat naissant… Les nouveautés à Melbourne ne sont pas minces avec le Halo qui fait son apparition avec son lot de polémiques, finalement bien relatives. Pour le reste, on note que dès la séance qualificative il va falloir compter avec un quatuor bien connu : Mercedes et Ferrari. Après les trois séances (Q1, Q2 & Q3), on en retrouve trois aux premières places avec la pole pour Hamilton et les deux Ferrari derrière. Toutefois il manque Bottas sur l’autre Mercedes qui se crache assez violamment en début de Q3 et il partira donc de la 10e place. Voilà qui ne va pas arranger les affaires de son coéquipier. Juste derrière on retrouve les deux Red Bull et, heureuse surprise, les deux Haas avec Grosjean en premier. Voilà qui est de bon augure pour la course de l’écurie américaine ?… Puis les deux Renault et les deux McLaren quelque peu décevantes en essais malgré leur nouveau moteur Renault. Woking a du néanmoins composer très tardivement avec le moteur français. Dans les bonnes surprises de fond de grille, Charles Leclerc et Ericsson sur les deux Sauber Alfa Romeo qui sont en milieu de bas de grille. En revanche Force India et Williams peinent à briller, sans parler de Toro Rosso et son moteur Honda… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Alfa Romeo 156 V6 2L5 24V

alfa-romeo-156-V6-2L5-24v-28

Alfa Romeo 156 2L5 V6 24V
1997 – 6 cyl.en V 24V
190 ch – 230 km/h
1 320 kg

Pour cette année 1997 Alfa-Romeo frappe un grand coup. En confiant les crayons à Walter da Silva dans son centre de style, ce dernier signe sur une plateforme connue mais modifiée pour l’occasion un design terriblement séduisant pour une berline de cette classe. L’Alfa Romeo 156 est belle à se damner et fait tourner les têtes. Large calandre en triangle siglée Alfa Romeo, profil singeant celui d’un coupé en masquant les poignées de portes arrière dans les montants, coffre accueillant des optiques finement découpées… Les proportions semblent idéales avec 4,43 mètres de long et 1,74 mètres de large, d’autant que les porte-à-faux sont contenus, donnant à l’Alfa Romeo 156 une ligne dynamique et suggestive. Dans les détails, on notera les élégantes poignées de portes avant chromées, ou en revanche les rétroviseurs extérieurs non assortis à la teinte de la carrosserie (c’est déjà moins opportun). Pour la version de pointe, Alfa a sorti le V6 2L5 Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)

Alfa Romeo Alfasud Ti 1500 85 ch

alfa-romeo-alfasud-ti-1500-85ch-15

Alfa Romeo Alfasud Ti 1500 85 ch
1978 – 4 cyl. à plat 8V
85 ch – 170 km/h
895 kg

Depuis 1971 l’Alfa Romeo Alfasud hérisse le poil des alfistes traditionnels. Conçue pour donner un essor économique à une Italie du sud alors très pauvre en emploi, l’Alfasud cumulait sur le papier toutes les tares : traction avant, modèle populaire et construction approximative en raison de nouvelles habitudes de travail à acquérir à Pomigliano d’Arco. Certes, mais une fois posé son séant derrière le volant, l’Alfasud va démontrer des qualités routières bien réelles et au-dessus de la norme. Et toc ! Et dès septembre 1973 une version Ti vient coiffer la gamme ‘Sud jouant les GTI avant l’heure. Toutefois, aussi brillant soit sont Flat 4, ses 68 ch font pâle figure côtés performances. Depuis, Alfa Romeo a revu sa copie plusieurs fois et pour 1978 c’est une Alfasud 1500 Ti de 85 ch qui vient réveiller le cœur des passionnés de la firme au Biscione. Pour le néophyte, c’est le jeu des sept erreurs pour différencier les versions : tout au plus note-t-on plus de plastiques noirs qui viennent renforcer les arches de roues, un monogramme « 1.5 » qui change tout Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Alfa Romeo GTV 1L8 TS 916

alfa-romeo-gtv-1L8-ts-916-8

Alfa Romeo GTV 1L8 TS 916
1998 – 4 cyl. en ligne 16V
144 ch – 210 km/h
1 350 kg

Alfa Romeo profite d’un petit nettoyage de printemps pour repenser l’architecture de sa gamme GTV type 916. Pour 1998, c’est le moment d’offrir à ses clients une version d’accès à la gamme avec un moteur 1,8 litres sous le capot. Sacrilège ? Pas réellement, car bon nombre de ses rivales se satisferaient d’un quatre cylindres aussi rond et mélodieux. Côté style, rien ne change et c’est tant mieux. Les plus fins observateurs auront remarqué que la calandre en triangle dispose désormais d’un cerclage chromé intérieur pour faire plus habillé et… c’est tout ! Bien malin qui pourrait identifier au premier coup d’œil cette version d’accessit d’autant qu’avec le jeu des options pour les jantes (15 pouces de série), voire même le kit aérodynamique également disponible pour le GTV 1L8 TS 916, ce coupé milanais fausse les cartes et trompe son monde. La force du dessin de Pininfarina opère toujours tel un aimant sur les rétines attirées par la ceinture de caisse élégante qui dynamise le profil ou encore ce double regard qui laisserait à croire que ce sont Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)

Alfa Romeo GTV 3L0 V6 24V 916

alfa-romeo-gtv-3L0-v6-24v-916-11

Alfa Romeo GTV 3L0 V6 24V 916
1997 – 6 cyl. en V 24V
220 ch – 240 km/h
1 415 kg

Depuis 1995, Alfa Romeo a fait un retour remarqué dans le segment des coupés sportifs et passionnants. Ses forces sont connues : une ligne sculpturale dessinée par Pininfarina, et des moteurs pétillants signés Alfa Romeo. La plateforme est celle du groupe Fiat qu’elle partage avec bon nombre de modèles (coupé Fiat, Tipo, Delta, Dedra…). S’inspirant du concept car Proteo, l’Alfa Romeo GTV se singularise par son gabarit compact (4,28 mètres de long et 1,78 mètres de large) et ses tics stylistiques très (re)marqués : pli de caisse qui ceinture l’habitacle, doubles optiques rondes avant détourées dans le capot, calandre Alfa Romeo bien visible et bandeau arrière en guise de feux sur une poupe tronquée. Avec la sortie pour 1997 d’une version de pointe dotée du V6 3 litres 24 soupapes, Alfa Romeo ne retouche pas le dessin originel, preuve d’une belle réussite qui continue de faire tourner les têtes dans les rues. Alors comment reconnaître l’Alfa Romeo GTV 3L0 V6 24V type 916 ? Ses jantes au dessin plus aéré avec de grands trous d’aérations qui Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (4 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +4 (from 4 votes)

Alfa Romeo Alfetta GTV 6 2L5

Alfa Romeo Alfetta GTV 6 2L5
1981 – 6 cyl. en V 12V
160 ch – 214 km/h
1 210 kg

Alfa-Romeo n’a de cesse de faire monter en puissance son coupé Alfetta né GT puis devenu GTV. De 1,8 litres la cylindrée a évolué à 2 litres (un 1,6 litres économique a également existé), mais pour 1981, c’est le V6 magique de la statutaire Alfa 6 qui est glissé sous le capot de l’Alfetta GTV relookée pour l’occasion. Fini la finesse du trait de Giugiaro mariée aux luxe des pare-chocs chromés. On plonge dans les eighties et Alfa Romeo se sent obligé de moderniser la ligne avec des chromes qui se ternissent en noir mat, tandis que les pare-chocs en plastiques noirs sont plus épais et imposants. Histoire de faire la différence, l’Alfa-Romeo GTV 6 possède des jantes alu de 15 pouces tandis que le capot trahit la présence du V6 avec son bossage suggestif. La calandre noire à double optique semble toujours froncer du front avec sa découpe de capot. Capot plongeant, ligne fastback, le dessin Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Alfa Romeo 147 GTA

alfa-romeo-147-gta-16

Alfa Romeo 147 GTA
2003 – 6 cyl. en V 32V
250 ch – 240 km/h
1 360 kg

Dans la dynamique du renouveau de la firme au trèfle, la compacte 147 confirme le beau coup de crayon de Walter Da Silva initié sur la berline 156. Pour 2003, Alfa Romeo muscle le jeu en introduisant le V6 3,2 litres de la 156 GTA sous le capot de la compacte 147. Reprenant cette célèbre appellation (GTA : Gran Turismo Alleggerita) des années 60 et 70 qui a magnifié notamment les coupés Bertone triomphant dans les courses de tourisme, l’Alfa Romeo 147 GTA fait honneur à ce glorieux héritage. A commencer par une esthétique revue pour donner une touche plus sportive à la 147 avec de nouveaux boucliers plus enveloppants, des bas de caisse dotés d’ouïe s factices, une assiette abaissée, double sorties d’échappement chromées et des belles jantes de 17 pouces. A noter aussi des « épaules » plus larges. Petite touche finale, les étriers de freins peints en rouge. Et sous le capot, un V6 de feu qui donne une âme sans pareille à Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)