Les Français Sébastien Loeb et Adrien Fourmaux complètent le team M-Sport Ford Pour le rallye de Monte-Carlo 2022

M-Sport est heureux d’annoncer qu’Adrien Fourmaux et Sébastien Loeb rejoindront Craig Breen et Gus Greensmith à Monte Carlo, dans une équipe de nouveaux Ford Puma Hybrid Rally1.

Le Français Adrien Fourmaux rejoint Craig Breen et Gus Greensmith pour former le trio de pilotes M-Sport pour une saison complète du Championnat du Monde des Rallyes 2022, alors que la catégorie entre dans sa nouvelle et passionnante ère hybride.

Adrien Fourmaux a débuté sa carrière en rallye il y a à peine cinq ans, effectuant une ascension fulgurante en WRC depuis ses débuts en 2019. Sa première saison en WRC2, au volant d’une Ford Fiesta Rally2 M-Sport, lui a permis de monter sur le podium à deux reprises, au Rallye Monte Carlo (troisième) et au Rallye de Grande-Bretagne (deuxième).

La saison 2021 a vu Adrien Fourmaux passer à la Ford Fiesta WRC au Rallye de Croatie, où il a réalisé son meilleur résultat en carrière en terminant cinquième au classement général. Il y a également eu matière à célébration au Safari Rallye Kenya, où Adrien Fourmaux a remporté sa première victoire d’étape en WRC avec une confortable avance de 4,1 secondes. En signant régulièrement des chronos compétitifs tout au long de la saison, le jeune pilote a été qualifié d’étoile montante et est en passe de suivre les traces de ses illustres compatriotes.

Fortement impliqué dans le programme d’essais du tout nouveau Puma Hybrid Rally1 depuis le début, Adrien Fourmaux est en parfaite position pour commencer son premier programme complet en WRC dans la meilleure forme possible.

Sébastien Loeb fait son retour en WRC 

Sébastien Loeb, neuf fois champion du monde des rallyes de la FIA, rejoindra également l’équipe M-Sport Ford World Rally pour participer à la manche d’ouverture du championnat du monde des rallyes 2022 de la FIA. Le légendaire pilote français sera au volant du nouveau Ford Puma Rally1 pour le Rallye Monte-Carlo 2022, une épreuve qu’il a déjà remportée à sept reprises.

Loeb est entré dans le livre des records du Championnat du monde des rallyes de la FIA avec une domination sans partage sur tous les types de surface. Depuis son dernier titre en WRC, Loeb s’est lancé dans divers programmes de sport automobile dans un large éventail de disciplines, réussissant dans chacune d’entre elles.

Pour sa dernière aventure en WRC, Sébastien Loeb s’est associé à la copilote Isabelle Galmiche, membre de longue date de l’équipe “gravel” de Sébastien Loeb.

Adrien Fourmaux, Sébastien Loeb, Craig Breen et Gus Greensmith, ainsi que le reste de l’équipe de M-Sport, travailleront sans relâche d’ici le départ du Rallye Monte-Carlo, le 20 janvier prochain, pour préparer les débuts très excitants du nouveau Puma Hybrid Rally1.

M-Sport peut se targuer d’une histoire déjà riche en succès en WRC avec un total de sept titres de champion du monde des rallyes, 61 victoires au classement général, 239 podiums et un record de 268 points consécutifs. M-Sport est ravi d’aligner une équipe de pilotes qui pourront certainement poursuivre et développer cet héritage en 2022.

“M-Sport a une longue histoire de développement de jeunes pilotes et Adrien ne fait pas exception, 2022 lui donne la chance de montrer ce qu’il peut vraiment faire”, a déclaré Malcom Wilson, directeur général de M-Sport. “Je suis sûr qu’il réalisera des performances impressionnantes au cours de la saison. Sébastien Loeb ? J’ai failli conclure un accord avec lui en 2005, mais malheureusement, à l’époque, nous n’avons pas été en mesure de le faire. Cependant, avec l’introduction de la nouvelle réglementation Rallye 1 2022 et suite à des discussions avec Red Bull, nous avons tous deux contacté Seb pour voir s’il serait intéressé pour venir essayer les nouvelles voitures – il l’était, il l’a fait et maintenant nous sommes en mesure de dire qu’il rejoindra l’équipe l’année prochaine ! Il a peut-être fallu plus de 16 ans pour que cet accord devienne réalité, mais c’est formidable de le voir enfin se concrétiser ! ».

Richard Millener, Directeur d’équipe, M-Sport Ford World Rally Team : « Je suis encore assez tôt dans ma carrière de rallye, j’ai eu la chance incroyable de travailler avec des pilotes exceptionnels ces dernières années, mais avoir la chance de travailler avec Seb Loeb est quelque chose que je n’aurais jamais vraiment pensé pouvoir faire. Je sais que moi-même et l’équipe donnerons tout ce que nous pouvons pour l’accueillir dans l’équipe et lui donner la meilleure chance possible d’obtenir les meilleurs résultats.

De même, la confirmation qu’Adrien courra avec nous pour une saison complète est une autre nouvelle fantastique. Adrien est un pilote motivé et passionnant, et je suis vraiment heureux qu’il ait maintenant une saison complète pour pouvoir nous prouver ce dont il est capable et démontrer le développement de ce qui a été jusqu’à présent une carrière très courte au plus haut niveau. 

Même si mon travail consiste à m’occuper de l’équipe de rallye au jour le jour, au fond de moi, je suis un grand fan de rallye et cette nouvelle est particulièrement excitante pour moi. Il a fallu beaucoup de travail pour y arriver, et maintenant j’ai hâte d’être au départ du Monte-Carlo. Je sais que compléter notre équipe avec ces deux talents nous motivera énormément, moi et l’équipe ! ».

Adrien Fourmaux a lui déclaré : « Je suis très heureux d’annoncer que je poursuivrai mon parcours avec l’équipe M-Sport Ford World Rally Team en 2022 ! Une saison entière m’attend avec le M-Sport Ford Puma Hybrid Rally1 qui est un plaisir à conduire. J’en suis très fier, c’est un moment très importantpour moi quand je me souviens que j’ai découvert le rallye avec la M-Sport Fiesta R2J en 2017. Rendez-vous à Monte-Carlo le mois prochain ! »

Sébastien Loeb a lui déclaré : « C’est agréable de travailler avec M-Sport, c’est une équipe très professionnelle et qui sait comment construire de bonnes voitures. Je suis heureux de travailler avec M-Sport maintenant, depuis le début de ma carrière je me suis battu contre Ford mais j’ai toujours su que Malcolm était quelqu’un de très impliqué dans l’équipe et passionné par le rallye, nous avons toujours eu une bonne relation. J’ai hâte de relever ce nouveau défi. 

C’était un plaisir de découvrir la nouvelle technologie présente dans le Puma Rally1, je pense qu’elle est assez similaire à celle de 2017 mais avec un système hybride en supplément. Cela rend son utilisation un peu plus difficile et c’est sympa d’avoir quelque chose de nouveau à gérer dans la voiture. Quand j’ai testé la voiture, j’ai été vraiment impressionné par son équilibre et sa puissance avec l’hybride, j’ai vraiment apprécié. 

J’aime ce que je fais, j’ai toujours aimé conduire, mais quand je participe à une épreuve du WRC, c’est une sensation extraordinaire. C’est quelque chose que j’aime beaucoup, je pense que je peux encore être compétitif. Ok, le Monte-Carlo n’est peut-être pas l’épreuve la plus facile pour débuter avec une équipe car il peut y avoir des conditions délicates. Mais j’ai de bons souvenirs de ce rallye et il y a toujours une atmosphère incroyable autour du rallye. »

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Lotus commémore la dernière des voitures de sport Elise, Exige et Evora.

Le trio a été photographié sur place avec de nombreux membres de l’équipe Lotus qui ont contribué à la conception, à l’ingénierie, à l’assemblage et à la vente de ces voitures.

Entre ces trois lignes de modèles et sur une période de 26 ans, un total de 51 738 voitures auront quitté la chaîne de production. Ensemble, elles représentent près de la moitié de la production totale de Lotus au cours de ses 73 ans d’histoire. En outre, 9 715 voitures de sport ont été construites pour les clients tiers de Lotus, dont GM et Tesla.

De 1996 à 2000, les voitures de sport Elise et Exige de première génération ont été construites dans un petit hall d’assemblage à Hethel, aux côtés de la Lotus Esprit. Les chaînes de montage actuelles, qui ont été installées en 2000, seront démantelées et remplacées par de toutes nouvelles installations à la pointe de la technologie pour soutenir la toute nouvelle usine Emira. La production complète d’Emira commencera au printemps, après l’achèvement des phases de prototypes et de tests actuellement en cours, faisant entrer la production de voitures de sport Lotus dans une ère passionnante, de haute technologie et semi-automatisée, et augmentant la capacité jusqu’à 5 000 unités par an sur un modèle à une seule équipe. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

La gendarmerie nationale prend livraison de ses nouvelles Alpine A110 comme véhicules d’intervention rapide

A l’issue d’une mise en concurrence initiée en juin 2021 par le Ministère de l’Intérieur, Renault Group a remporté le marché, avec le modèle Alpine A110, des véhicules rapides d’intervention de la gendarmerie nationale. Ce marché, notifié le 11 octobre dernier, s’est traduit par une commande de 26 exemplaires sur les quatre prochaines années. Ces véhicules seront livrés progressivement début 2022 dans les unités de gendarmerie. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Nouvelle Toyota Yaris GR Sport

Toyota présente aujourd’hui la Yaris GR SPORT. Cette nouvelle version rejoint la famille de la citadine à succès de Toyota – élue Voiture de l’Année 2021 en Europe – où figure également la très sportive GR Yaris. Cette dernière, déjà saluée par de nombreuses récompenses, vient d’être couronnée en Allemagne par le prestigieux Volant d’or 2021. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Nouvelle gamme Alpine A110 MY22

Depuis son lancement en décembre 2017, l’Alpine A110 a été déclinée en plusieurs versions, de l’Alpine A110 Première Edition au lancement jusqu’à l’Alpine A110 Légende GT en 2021.

Alpine dévoile aujourd’hui sa nouvelle gamme A110 :

  • A110, l’originelle
  • Nouvelle A110 GT, la Grand Tourisme
  • Nouvelle A110 S, la Sportive

Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Nouvelle Porsche Taycan GTS

L’acronyme GTS signifie Gran Turismo Sport. Depuis la Porsche 904 Carrera GTS de 1963, cette appellation a toujours fait vibrer les amateurs de la marque. Aujourd’hui, toutes les gammes Porsche ont une déclinaison associée à ces trois lettres de légende. À l’occasion du salon automobile de Los Angeles (LA Auto Show, du 19 au 28 novembre 2021), Porsche dévoilera une nouvelle version de sa sportive électrique, dotée de l’appellation GTS. Avec une autonomie maximale de 504 km en autonomie combinée, le nouveau modèle est le premier Taycan à franchir le seuil des 500 km dans le protocole d’homologation WLTP. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Nouvelle Porsche 718 Cayman GT4 RS Clubsport

Porsche a dévoilé le nouveau 718 Cayman GT4 RS Clubsport au salon de l’automobile de Los Angeles (Los Angeles Auto Show). Le modèle de course à moteur central développé au Centre de Weissach est issu du nouveau 718 Cayman GT4 RS, le modèle de série également présenté pour la première fois au public au Los Angeles Auto Show. Le moteur à plat six cylindres de 4,0 litres constitue la principale nouveauté par rapport au modèle précédent. Le groupe motopropulseur à haut régime du 718 Cayman GT4 RS Clubsport, dérivé du bloc dont est équipée la 911 GT3 Cup, développe 500 ch (368 kW), un gain de 75 ch (55 kW) par rapport au précédent modèle GT4 Clubsport. Les équipes de développement ont apporté de nombreuses optimisations au nouveau 718 Cayman GT4 RS Clubsport et se sont surtout attachées à améliorer les performances d’ensemble de la voiture. La boîte de vitesses à double embrayage (PDK) de série est désormais dotée de sept rapports (six sur le précédent modèle GT4 Clubsport). Tous les rapports ont par ailleurs été raccourcis. En fonction du circuit et des contraintes imposées par le règlement des épreuves, le nouveau 718 Cayman GT4 RS Clubsport améliore les temps au tour de plus de 2 % par rapport à la version antérieure. Le modèle homologué, disponible en sortie d’usine dans une configuration prête à un usage sur circuit, peut être engagé dans des épreuves SRO dans le monde entier sans modification. La voiture est proposée à partir de 196 000 EUR (hors taxes, hors transport).
Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Sao Paulo Brésil 2021 – 14 Novembre

GP F1 Sao Paulo Brésil 2021

GP F1 Sao Paulo Brésil 2021
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VERSTAPPEN (Red Bull)
3. BOTTAS (Mercedes)

Sur les terres d’Ayrton Senna, ce week-end de F1 renouvelle l’expérience de la course Sprint pour définir le départ. Ainsi, les qualifications habituelles ont lieu le vendredi avec un Hamilton qui met tout le monde d’accord. Il sait qu’il sera rétrogradé de cinq place sur la grille de départ car l’écurie a décidé de changer son moteur thermique afin d’avoir le plus de puissance et fiabilité pour les dernières courses. Un choix payant tant la vitesse de pointe de Hamilton est impressionnante. Mais une fois les qualifications terminées, Verstappen touche l’aileron arrière d’Hamilton qui sera finalement déclaré non conforme. Il partira donc dernier de la course sprint du samedi… Samedi, c’est donc Verstappen qui part en tête, avec Bottas à ses côtés. Un Bottas particulièrement bien inspiré qui double Verstappen dès le premier virage, et ne quittera plus la tête de la course Sprint signant ainsi une nouvelle pole position. Derrière, Verstappen est deuxième et Carlos Sainz Jr. sur sa Ferrari 3e aux côtés de Perez. Hamilton parti dernier arrive à se classer 5e de la course sprint ce qui le positionne ainsi à la 10e place sur la grille de départ. A noter que Pierre Gasly n’est jamais à son aise en course sprint, et perd de précieuses places sur la grille à l’issue des 24 tours. Les Alpine ont souffert, surtout Alonso perdant également des places intéressantes. La course de dimanche s’annonce donc avec Verstappen aux avant-postes du championnat et de la grille de départ, et un Hamilton qui n’a d’autre choix que d’attaquer… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

BMW M5 E34

BMW M5 E34

BMW M5 E34
1989 – 6 cyl. en V 24V
315 ch – 250 km/h
1 675 kg

Inauguré sur la génération précédente, le concept de la BMW M5 franchi une nouvelle étape pour 1989 avec la génération E34. Plus cossue, plus grosse, plus bourgeoise pourrait-on dire, BMW a même poussé le vice à lui laisser un air discret et élégant. Tout au plus l’œil de l’amateur éclairé pourra la reconnaître avec ses jantes type turbine de 17’’, son assiette abaissée de -20 mm, ses boucliers plus aérés et aiguisés et ses discrets monogrammes « M5 ». Mais ne vous y trompez pas, Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)

Maserati célèbre les 55 ans de la première génération de Maserati Ghibli

Maserati célèbre le 55e anniversaire de la Ghibli. Le 3 novembre 1966, la Maserati Ghibli a fait ses débuts sur la scène mondiale, sur le stand Ghia du salon de l’automobile de Turin. Nouvelle interprétation du concept de voiture gran turismo, le coupé biplace a été conçu par Giorgetto Giugiaro. Le nom évoquait un vent, une tradition qui se poursuit encore aujourd’hui avec la Grecale, qui fait partie de la nouvelle ère de la marque au Trident. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)