Renault Spider

Atypique dans la gamme Renault, le Spider est une voiture de sport sans concessions, privilégiant les sensations au détriment du confort. Conçu et commercialisé par des passionnés, pour des passionnés…

renault-spider-0

Un simple prototype de salon ?
Dans les années 90, les Williams-Renault dominent les circuits Formule 1. C’est là une formidable source de publicité pour la firme au losange, qui entend bien développer sa gamme de sportives. L’idée du Spider germe lorsque Renault présente un concept-car audacieux au Mondial de l’Automobile 1990. Laguna Roadster est une barquette sans toit ni pare-brise, aux lignes épurées, dotée de portières avec ouverture en élytre. Rien à voir avec la future berline du même nom. Il faut attendre l’année 1996 pour qu’une ultra-sportive de série signée Renault soit finalement commercialisée.

[slideshow id=25]Léger, agile et puissant
Après une étude très poussée, le Laguna Roadster débouche sur un prototype roulant. L’idée est alors d’élaborer un petit bolide ludique et performant réservé à la compétition sur piste. Toutefois, séduite par la qualité du prototype, la direction de Renault décide de passer à la vitesse supérieure. La production en série est ainsi initiée, sous la houlette de Nogaro Technologies, spécialiste de la conception de véhicules de compétition.

Sous le nom de Renault Sport, il s’inscrit dans la lignée Alpine et de ses autos sans concession. Sa silhouette fine et musclée, ses lignes fluides et nerveuses dégagent puissance et élégance. Le ramage vaut le plumage : moteur en position centrale arrière, châssis léger en aluminium (le poids du bolide est ainsi diminué de 930 kg). Dans la pure tradition des roadsters, le Spider joue le dépouillement : sièges baquet, arceau, absence d’assistance de direction, d’ABS ou de chauffage évoquent le sport automobile. Il propose des sensations fortes en accélération, freinage et tenue de route sans nécessiter le budget d’une automobile de compétition. Un hymne au plaisir de la conduite sur route…

Port du casque obligatoire
Résolument sportif, le Spider est présenté pour la 1ere fois au Salon de Genève de 1995. Fidèle à une collaboration fructueuse qui a notamment donné jour à l’A110, Renault confie la production du bolide à l’usine Alpine de Dieppe.

L’accueil est enthousiaste et spontané, tant du côté du public que de la critique. Avec le Spider, c’est tout l’esprit de la course automobile qui se propage sur les routes françaises. Les pilotes (et co-pilotes) citadins du bolide sont ainsi tenus de porter un casque, faute de pare-brise ! Une version dotée d’un pare-brise est diffusée un an plus tard.

1726 Spider verront le jour, dont 80 Spider Trophy, version à vocation internationale réservée à la compétition.

Carte d’identité

Sortie commerciale 1996
Exemplaires produits 1 726

[nggallery id=25]

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Renault Spider, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *