Voitures de Sport des années 80

Chaque décennie a son lot de voitures de sport. Des années 50 à aujourd’hui, retrouvez toutes les voitures produites par les constructeurs automobile de tous les continents classées par décennie.

Années 1980
  • Alfa Romeo 164 2L0 Twin Spark Alfa Romeo bien mal en point a été racheté finalement par Fiat en 1986. Un an plus tard au salon de Francfort, sur la patrie des constructeurs allemands, experts es-berlines, Alfa Romeo dévoile les premiers fruits de cette nouvelle collaboration : l’Alfa Romeo 164 2L0 Twin Spark. Basée sur la plateforme Tipo Quattro (Saab 9000, Lancia Thema & Fiat Croma), l’Alfa Romeo 164 fait tourner les têtes et est le dérivé le plus réussi de ladite plateforme. Il faut avouer ...
  • Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde QV Alfa-Romeo n’est pas au meilleur de sa forme ! Gamme après gamme, c’est opération neuf avec du vieux. La nouvelle Alfa Romeo 33 dévoilée en mars 1983 n’échappe pas à ce constat, puisque reprenant la base de l’Alfasud qu’elle remplace. A l’empattement près ! C’est Ermanno Cressoni, patron du Centro de Style Alfa Romeo qui s’est chargé de concocter cette ligne en deux volumes et demi très moderne. L’arrière adopte ainsi un hayon bien plus pratique qu’une malle de coffre ...
  • Alfa Romeo 75 2L0 Twin Spark Alfa-Romeo 75 2 Litres Twin SparkL’Alfetta n’en finit pas de mourir ?… On peut le penser tant la filiation (plutôt dérivés) se perpétue. Après l’Alfetta, la Giulietta, allez comptons même l’Alfa 90 et l’Alfa 6 basées sur la même plateforme, l’Alfa-Romeo 75 reprend à son compte ce lourd héritage. Puis, en 1986, Alfa-Romeo décide enfin de redonner du tonus à une berline qui méritait le détour avec la 75 1.8 Turbo. Et l’année suivante, c’est un deux litres inédit dans son allumage qui prend place ...
  • Alfa Romeo 75 V6 3L0 America 162B Alfa-Romeo peut aller de l’avant après son rachat et intégration délicate au sein du groupe Fiat. Première surprise agréable, les dirigeants de la firme au Biscione mette le fabuleux V6 maison sous le capot de sa berline 75 lancée initialement en 1985. L’Alfa 75 V6 3.0 America conserve toujours ce profil étonnant avec sa malle arrière rehaussée. Les boucliers sont beaucoup plus gros et enveloppants donnant un aspect plus cossu et moderne, et comme toute sportive issue de la grande ...
  • Alfa Romeo Alfetta GTV 2.0 1980 Depuis 1976, le coupé Alfetta GTV2000 sillonne les routes d’Europe avec son charisme et sa belle voix. Sa ligne signée Giugiaro commence à accuser le poids des ans et pour juillet 1980 Alfa Romeo décide de remettre au goût du jour le look de son coupé. En devenant Alfetta GTV 2.0, le coupé italien hérite de nouveaux feux AR moins originaux en un seul bloc, tandis que les boucliers sont en plastique noir. Le reste de la ligne en coin ...
  • Alfa Romeo Alfetta GTV 6 2L5 Alfa-Romeo n’a de cesse de faire monter en puissance son coupé Alfetta né GT puis devenu GTV. De 1,8 litres la cylindrée a évolué à 2 litres (un 1,6 litres économique a également existé), mais pour 1981, c’est le V6 magique de la statutaire Alfa 6 qui est glissé sous le capot de l’Alfetta GTV relookée pour l’occasion. Fini la finesse du trait de Giugiaro mariée aux luxe des pare-chocs chromés. On plonge dans les eighties et Alfa Romeo se ...
  • Alfa Romeo SZ ES 30 Zagato Suite au rachat par Fiat, Alfa-Romeo peut craindre une perte d’identité. Mais Vittorio Ghidella le nouveau patron de la firme au Biscione va rassurer immédiatement avec un nouveau projet exclusif de voiture de sport. Et comme aux belles heures d’Alfa-Romeo, c’est à Zagato et Autodelta que va être confiée l’élaboration de cette voiture de sport inédite. Chez Zagato, c’est alors Robert Opron qui est « maître crayons », déjà auteur de lignes à succès (Citroën SM, CX, Renault Fuego…) chez ...
  • Alpina B7 Turbo Coupé E24 Depuis les années 60, à Buchloe, fief d’Alpina, on se fait fort de donner du tonus aux BMW. La BMW série 6 (E24), n’échappe pas à cette tradition et profite même d’une déclinaison exceptionnelle : l’Alpina B7 Turbo de 300 ch. Chez BMW Motorsport, la M635 CSi, quelques années plus tard, a préféré une solution atmo, mais Alpina fait confiance au turbo pour rester fidèle à l’état d’esprit maison : souplesse et performances. L’esthétique, si réussie du coupé série 6 ...
  • Alpine A310 V6 Dur, dur, de succéder à la berlinette Alpine dans le cœur du public. A Dieppe, on avait tenté le même pari que chez Porsche avec son incontournable 911 en élaborant un modèle inédit, pouvant à terme remplacer l’égérie. L’Alpine A310, née quatre cylindres avec le moteur de la R16 TX, devait donc progressivement remiser l’Alpine A110 au placard. Seulement rien ne s’est passé comme prévu et l’Alpine A310 4 cylindres a été mise en défaut en raison d’une mécanique trop ...
  • Alpine A310 V6 Phase 2 Depuis 1977, Alpine a su monter d’un cran et enfin jouer les troubles fêtes parmi les GT plus huppées et établies. L’Alpine A310 V6 peut ainsi compter sur une finesse aérodynamique (Cx 0,34) et un V6 PRV qui change la donne. Certes, il n’a pas la noblesse d’un Flat 6 de Porsche 911, mais avec 150 ch, l’Alpine est rapide. Les véritables reproches qui sont adressés à la frêle A310 portent avant tout sur sa tenue de route qui impose ...
  • Alpine V6 GT Après une (très !) longue carrière, l’Alpine A310 s’efface fin 1984 à l’annonce de la nouvelle gamme Alpine GTA (Grand Tourisme Alpine). Si l’A310 avait été conçue sous l’ère Jean Rédélé, les GTA sont des purs produits de l’époque Renault. Premier acte en 1985 avec l’Alpine V6 GT. Sa ligne signée Heuliez, très fluide (Cx de 0,28) mais peu homogène esthétiquement avec une poupe un peu fade et une proue splendide, cache en son cœur (en porte-à-faux AR) l’ancien gros ...
  • Alpine V6 Turbo GTA D501 Après le lancement « tiède » de l’Alpine V6 GT, la saga GTA poursuit sa saga en 1985 avec la version de pointe : l’Alpine V6 Turbo. Si la ligne extérieure reste identique, les jantes sont nouvelles. Mais les trains roulants sont améliorés, et surtout le V6 2,5 litres PRV reçoit un turbocompresseur qui apporte 200 ch. Avec 200 ch et une ligne aérodynamique, l’Alpine V6 Turbo vient disputer les premières places, à condition de fermer les yeux sur sa qualité ...
  • Alpine V6 Turbo Mille Miles Après le lancement « tiède» de l’Alpine V6 GT, la saga GTA poursuit sa saga en 1985 avec la version de pointe : l’Alpine V6 Turbo. Si la ligne extérieure reste identique, les jantes sont nouvelles. Mais les trains roulants sont améliorés, et surtout le V6 2,5 litres PRV reçoit un turbocompresseur qui apporte 200 ch. Malgré cela, les ventes végètent en raison d’un habitacle à la qualité peu flatteuse (un euphémisme !) et d’une stratégie confuse de Renault qui va ...
  • Aston-Martin Lagonda V8 Série 2 Sous l’impulsion d’Alan Curtis, le directeur général d’Aston-Martin depuis le rachat de 1975, la marque Lagonda est ressortie des tiroirs. Cette noble étiquette automobile avait été rachetée par David Brown qui avait rapidement eu des difficultés à l’intégrer à Aston-Martin qui brillait alors au firmament des voitures de sport, ponctuée par une victoire aux 24 Heures du Mans 1959. Quelques tentatives pointèrent le bout du capot pour un retour en 1961 avec la Lagonda Rapide, puis sous l’ère des V8 ...
  • Aston-Martin Vantage Zagato En 1981, la marque Aston-Martin subit un énième soubresaut. Les changements de propriétaires s’enchaînent et c’est désormais Victor Guntlett qui prend les destinées de la marque de Newport Pagnell. La première étape est de remettre l’usine en ordre de bataille, et de relancer les ventes. Cela fait, les projets sont nombreux dans les cartons comme le projet Bulldog finalement non retenu, ou la berline Lagonda qui poursuit son évolution. Et au salon de Genève 84, Victor Guntlett passe commande d’une ...
  • Aston-Martin Virage 1989 Figée depuis les années 70, Aston Martin renaît enfin sous les bons soins de la Ford Motor Companie. Présentée au salon de Birmingham en 1988, il faut attendre 1990 pour apprécier l’Aston Martin Virage dans les show-rooms Aston Martin. La ligne d’origine des Aston DBS et V8 a été revisitée avec plus de rondeurs. Elancée malgré des dimensions imposantes (4,8 mètres de long !), L’Aston Martin Virage convainc et séduit… Rassuré sur son avenir, Aston Martin revient aux affaires avec la ...
  • Audi 200 Quattro 20V C3 Audi poursuit le développement de sa gamme 200 C3 et n’a de cesse de l’améliorer. Dernier exemple en date, la commercialisation fin 1989 de l’Audi 200 Quattro 20V C3. Cette grande berline basée sur l’Audi 100, a profité dernièrement à l’occasion du millésime 88 d’améliorations esthétiques subtiles mais notables pour lui permettre de rester en course chez les grandes berlines de prestiges. L’Audi 200 Quattro 20V ne change pas esthétiquement, Ingolstadt ayant certainement jugé suffisant ce qui a été apporté ...
  • Audi 200 Turbo Quattro 2L1 C3 Ferdinand Piech aux commandes d’Audi a de grandes ambitions pour la marque aux anneaux : concurrencer BMW et Mercedes-Benz et devenir leur égal. Rien que ça ! Mais à y regarder de près, les actes suivent les paroles avec des atouts qui deviennent progressivement l’ADN de la marque : transmission intégrale Quattro, moteur 5 cylindres et aérodynamique soignée. A l’automne 82, la nouvelle Audi 100 marquait ainsi quelques points sur ces thèmes à commencer par une aérodynamique excellente puisque son ...
  • Audi 200 Turbo Quattro 2L2 C3 Audi 200 Turbo Quattro 2L2 C3Depuis 1984, l’Audi 200 a la lourde tâche de venir bousculer les valeurs établies chez les limousines de prestige. Ses arguments sont très atypiques afin de se démarquer : transmission intégrale Quattro, 5 cylindres en ligne, turbocompresseur et aérodynamique soignée. D’ailleurs, avec son Cx de 0,33, l’Audi 200 Turbo Quattro peut profiter d’un joli coefficient de pénétration dans l’air, sans toutefois faire autant sensation que sa petite sœur Audi 100 (Cx 0,30) sur laquelle elle est basée. Pour le millésime ...
  • Audi Coupé 2L3 20V Quattro 8B Fini les traits à la règle et les angles droits ! En se basant sur la berline 80 B3, le nouveau Audi Coupé remplace avantageusement l’antique coupé d’Ingolstadt en septembre 1988. Après quelques déceptions avec des mécaniques par trop timorées, Audi apporte un regain de peps pour 1989. Voilà un retour en grâce qui nous réconcilie avec le coupé allemand. Force est de constater que la séduction opérée par la plastique de l’Audi Coupé 8B trouve enfin un moteur adapté ...
  • Audi V8 3L6 Après une montée en gamme patiente mais structurée, et un gros travail sur l’image et la technologie centrée sur la transmission intégrale Quattro engagée avec succès en compétition (Rallyes groupe B, IMSA…), Audi saute le pas des grosses berlines de prestige… Certes, cette première incursion se fait avec prudence et modestie. Mais derrière cette carrosserie d’Audi 100-200 revue se cache une berline dotée de tous les raffinements techniques de la marque, le tout véhiculé dans un confort et une ...
  • Autobianchi Y10 Turbo Lancia Y10 Turbo (1985)Après une genèse pour le moins compliquée et polémique au sein du groupe Fiat (l’étude da la remplaçante de l’Autobianchi A112 étant finalement reprise pour le compte de Fiat devenant la… Panda), et un imbroglio de portefeuille de marques entre Lancia et Autobianchi selon les marchés, la nouvelle Autobianchi Y10 est dévoilée au salon de Genève en mars 85. Et dans la foulée, on découvre une bouillante version Turbo qui doit nous faire oublier les Autobianchi A112 Abarth. Voilà qui ...
  • Bentley Eight Même chez les constructeurs les plus prestigieux il existe un « bas de gamme », plus harmonieusement appelé généralement « entrée de gamme ». Bentley n’échappe donc pas à la règle avec sa Bentley Eight. Doit-on s’offusquer d’une version au rabais ? Pas réellement tant « rabais » et « Bentley Eight » sont des oxymores que n’auraient pas reniés Emile Zola dans ses romans. Extérieurement, la Eight reprend la calandre grillagée des antiques Bentley de course conférant ainsi à ...
  • Bentley Turbo R Depuis le début des années 80, Bentley semble vouloir répondre à la demande de ses clients qui lui reprochaient des performances un peu ternes face à des rivales de plus en plus insolentes et performantes (Jaguar, Mercedes-Benz et BMW), quoique restant moins onéreuses (et donc moins accessibles) et surtout un cran en-dessous en matière de prestige. Ainsi avait été conçue la Bentley Mulsanne Turbo, basée sur la Rolls-Royce Silver Spirit. Premiers pas vers la performance, Bentley enfonce le clou pour ...
  • BMW 320i Cabriolet E30 Depuis une année déjà, BMW s’est posé en leader des cabriolets 4 places luxueux et sportif, seul Saab pour l’instant ayant emboîté le pas du constructeur à l’hélice. Néanmoins, si le cabriolet suédois peut s’appuyer sur un style marqué et singulier, et un véritable attrait et une qualité de fabrication indéniable, il lui manque un moteur noble. C’est bien là la force de la BMW Série 3 Cabriolet E30. Et le constructeur de Münich enfonce le clou avec une déclinaison, ...
  • BMW 323i E21 BMW 323i E21 (1978)La Série 02 a remis BMW sur les voies du succès, y compris financièrement. En 1975, BMW dévoile sa remplaçante : la Série 3. D’abord commercialisée en quatre de 90 à 125 ch, BMW passe à la vitesse supérieure en implantant son fameux 6 en ligne, jusque-là réservé à la classe supérieure (la série 5), sous le capot frappé du haricot. Avec sa face avant inspirée de celle de la Série 5, ses doubles optiques rondes séparées par le traditionnel ...
  • BMW 325i Cabriolet E30 Depuis trois générations de Série 02 et Série 3, BMW décline un ersatz de cabriolet sur la base de sa compacte à succès. Alors conçu et fabriqué par le carrossier Baur, on doit plus parler de découvrable que de cabriolet puisque les montants de portes et de vitres latérales sont fixes. Bien mais peut mieux faire. BMW a (enfin) compris les attentes des amateurs de conduite cheveux au vent et dévoile pour l’été 1986 un véritable cabriolet basé sur la ...
  • BMW 325i E30 La BMW Série 3 génération E30 a renouvelé avec beaucoup d’élégance et des proportions qui semblent idéales et compactes la saga désormais inauguré par la Série 02. Mais dès son lancement en 1983, la version de pointe reprenait le moteur 2,3 litres de la BMW 323i E21. Pour 1985, BMW apporte quelques modifications bienvenue à commencer par une évolution moteur qui porte la cylindrée à 2,5 litres. On note quelques évolutions subtiles sur la 325i (E30) avec un spoiler avant ...
  • BMW 325is E30 BMW 325 iS E30Depuis le printemps 1985, la série 3 E30 a hérité du six en ligne M20 qui cube à 2,5 litres garantissant plus de couple à bas régime et une vingtaine de chevaux de plus pour cumuler à 170 ch. Mais pour ce millésime 1989 BMW apporte quelques discrètes retouches pour garder sa compacte dans le coup : boucliers plus enveloppants et surtout optiques arrière plus carrées et imposantes. Dernier atout que BMW sort de sa manche : la BMW 325iS ...
  • BMW 325iX E30 Avec ses modifications du millésime 86, BMW redonne un coup de jeune à sa Série 3 E30, et en profite au passage pour élargir la gamme avec un cabriolet et une version intégrale à quatre roues motrices. Dotée du nouveau 6 en ligne de 2,5 litres développant 171 ch, la BMW 325iX E30 c’est dans sa transmission intégrale qu’elle se distingue du reste de la gamme. Pour la reconnaître extérieurement, c’est assez simple, puisqu’elle est dotée de de passages de ...
  • BMW 635 CSi E24 1978 En 1976, BMW renouvelle ses coupés 3.0 CS et CSI. Mais c’est un peu la douche froide pour les amateurs de l’hélice car les BMW 630 CS et 633 CSI jouent plus la carte cossue et confort que celle du sport. Mais en 1978, BMW a vite fait de nous rassurer avec l’adoption du 6 en ligne de 3,5 litres, déjà vu sous le capot de la BMW 3.0 CSL ! Toujours sonore et mélodieux, il donne un nouvel élan ...
  • BMW 635 CSi E24 1982 En juillet 1982, BMW revoit quelques détails sur son coupé série 6 (E24). Anciennement basé sur la Série 5 E12, c’est désormais la série 5 E28 qui sert de donneuse d’organes. Le 6 en ligne est ainsi légèrement revu dans sa partie haute mais conserve les mêmes prestations. L’esthétique est légèrement revue, notamment sa poupe, s’inspirant des détails de la nouvelle Série 5. On notera également le train AR repris à la berline à succès de Münich… Avec son 3,5 litres ...
  • BMW 850i E31 Deux années de disettes chez BMW depuis l’arrêt fin 1988 de la lignée des coupés Série 6 E24 avec ses 635 CSI et M635 CSI. Une attente justifiée par le travail « kolossal » opéré par BMW : tout est nouveau ! Partis d’une page blanche, même la structure et la base de la Série 8 sont inédites et spécifiques. La rupture de style est très marquée avec le passé, puisque la BMW 850i arbore une ligne fuselée et très ...
  • BMW M3 E30 Pour les besoins de l’homologation en compétition, BMW Motorsport va suivre le même chemin que Ford et sa Sierra Cosworth ou encore (et surtout !) Mercedes-Benz et sa 190 2.3-16. Mais BMW sera le dernier à « tirer » avec le démarrage de la production de sa M3 E30 à compter de septembre 1986 soit plus de 2 ans après sa rivale frappée de l’étoile. L’attente n’était pas vaine, avec un look totalement transformé (ailes larges, boucliers épais) jusqu’au montant ...
  • BMW M635 CSi E24 En 1984, BMW dévoile un coupé 635 CSI qui sort de ses ateliers Motorsport. Pas de doute, la BMW M635 CSI (baptisée aussi M6 aux USA) annonce fièrement la couleur du sport avec une présentation tapageuse : spoiler AV proéminent, passages d’ailes, becquet de malle AR plat, jantes TRX… Le capot abrite le 3,5 litres qui officiait déjà dans la BMW M1. Un moteur de supercar dans une GT ? Presque ça, tandis que le châssis profite de toutes les ...
  • Caterham Super Seven 1600 GT La Caterham Super Seven depuis 1972 a repris le témoin à la Lotus éponyme. Mais point de réinterprétation, au contraire, Caterham souhaite rester fidèle en tout points à la Lotus Seven S3. Résultat, on retrouve la bouille toujours inimitable de la Seven qui devient Super Seven dans le catalogue Caterham. Faciès de batracien avec ses petits phares ronds, ailes rapportées et coque étroite… Pas de doute le mythe perdure, ainsi que sa mécanique Ford qui respire sous le capot AV… Véritable ...
  • Chevrolet Corvette C4 Après 30 ans de carrière et 730 000 exemplaires produits, la Chevrolet Corvette attaque son 4e opus d’une saga désormais incontournable dans le monde des voitures de sport. Véritable GT à la sauce US, la Corvette offre pourtant une ligne plus fine et élégante très réussie signée Jerry Palmer. Elle en impose toujours autant mais avec un zest de noblesse dans le trait que ne renieraient pas certaines réalisations italiennes. Pour le reste la Corvette C4 reste fidèle à la ...
  • Chevrolet Corvette C4 1987 Depuis 1984, Chevrolet a renouvelé avec modernité sa saga Corvette. Certes, le style est moins spectaculaire que la précédente génération, mais pas de doute c’est toujours une Corvette : capot long, arrière tronqué bardé de ses 4 phares ronds, habitacle reculé, carrosserie plastique et gros V8 AV. Les détails de style sont heureusement toujours là pour capter le regard avec les phares escamotables, les jantes en alu poli de 16″, les répétiteurs latéraux (typiquement US) ou encore les ouies latérales. ...
  • Chevrolet Corvette C4 Cabriolet L98 Après 11 années d’absence, c’est le grand retour du cabriolet dans la gamme Corvette ! La Chevrolet Corvette C4 Cabriolet est dévoilée pour 1986 en grandes pompes en servant de base de pace car pour les 500 Miles d’Indianapolis le 25 mai. De teinte jaune, avec ses strippings latéraux « Official Pace Car », cette Chevrolet Corvette C4 Cabriolet est pilotée par le général de brigade en retraite de l’US Air Force Chuck Yaeger (premier homme ayant dépassé la vitesse ...
  • Citroën AX Sport Au salon de Paris 1986, Citroën dévoile sa nouvelle petite citadine : l’AX. Aérodynamique soignée et record dans la catégorie (Cx 0,31) malgré un gabarit menu (3,53 mètres de long et 1,56 mètres de large), la Citroën AX s’inscrit dans la tradition des petites voitures légères, économiques et frugales en carburant. Et histoire de marquer les esprits, Citroën dévoile de concert un concept car Xanthia, sorte de roadster dérivé de l’AX mais non commercialisé (hélas) alors que c’est Jaques Séguéla ...
  • Citroën AX Sport Phase 2 Citroën AX Sport Phase 2Depuis quelques mois, Citroën a étonné avec sa petite AX Sport dont la vocation première est d’être produite à 5 000 exemplaires afin d’être homologuée en groupe N et groupe A catégorie 1 300 cm3. Sportive brute de décoffrage, la petite AX a enthousiasmé les observateurs et les passionnés par son caractère très sportif, la finition générale, la présentation spartiate et l’équipement pneumatique avaient fait couler beaucoup d’encre. A l’occasion du millésime 88 (en juillet 1987 donc), Citroën en profite ...
  • Citroën BX 19 GT Depuis 1982, Citroën a tranché sérieusement avec la remplaçante de sa GSA en fin de parcours avec sa nouvelle BX. Une ligne anguleuse, et moins aérodynamique (Cx de 0,34), signée Marcello Gandini. Pas étonnant donc de retrouver certains détails stylistiques chers au designer italien qui signa entre autre la Lamborghini Countach lorsqu’il était chez Bertone. Restant une classique bicorps avec hayon, la Citroën BX se distingue par une esthétique marquée qui la distingue dans la circulation automobile. En septembre 1984, ...
  • Citroën BX GTI Citroën profite de l’année 1986 pour épousseter sa gamme BX. Une berline typiquement Citroën dont le succès donne un second souffle à une firme aux chevrons bien en mal de réussite. Alors pour élargir sa clientèle, la Citroën BX va arrondir les angles et accepter des compromis. Sur la base du dessin tracé par Marcello Gandini (Bertone), c’est Carl Olsen le designer maison, également auteur de l’AX et du facelift de la Citroën CX, qui se charge de donner un ...
  • Citroën BX GTI 16 Soupapes Citroën BX GTI 16 SoupapesEntre Citroën et Peugeot, PSA fait souvent la priorité pour la firme au lion, sa marque de cœur historique. Pourtant, en 1987, c’est Citroën qui va avoir la primeur pour quelques semaines du premier quatre cylindres multisoupapes tricolore. La Citroën BX GTI 16S inaugure donc le nouveau moteur auquel elle emprunte son appellation. Basée sur la variante GTI, seuls quelques détails permettent de distinguer la BX GTI 16 Soupapes. La tenue de sport est de rigueur avec aileron de hayon, ...
  • Citroën BX GTI 4×4 Citroën n’en finit pas de décliner à l’envie sa gamme sportive dans la famille BX. Si cela peut prêter à sourire, force est de reconnaître un véritable dynamisme et le concept des poupées russes depuis le lancement de la Citroën BX en 1982 : 19 GT, Sport, 4 TC, GTI, GTI 16 soupapes. Rien que ça ! Et Citroën ne compte pas s’arrêter en (tout !) chemin, la preuve puisque pour le millésime 90 (en juillet 1989) la transmission intégrale ...
  • Citroën BX Sport Citroën BX SportCitroën ne recule devant rien. Après la convaincante BX 19 GT, la firme du Quai de Javel enfonce le clou en mars 1985 avec la Citroën BX Sport. Basée sur la 19 GT, Citroën va plus loin dans la définition de la berline sportive afin de jouer avec les mêmes arguments que les constructeurs allemands et italiens. Chiche ?! Côté look, la Citroën BX Sport est passée par la salle de musculation avec une dotation de série particulièrement vindicative. Un ...
  • Citroën CX 25 GTI Turbo Citroën CX 25 GTI TurboDepuis 1974, la Citroën CX a connu son lot d’évolution, promenant ainsi une silhouette unique dans un segment de marché dominé par un classicisme traditionnel. Il faut avouer que la ligne tracée par Robert Opron demeure aérodynamique et profilée, ne prenant que peu de ride au fil du temps qui passe. On aime ou pas, mais force est de constater que la Citroën CX a convaincu beaucoup de clients et connaît une très large diffusion. Côté conduite sportive, la CX ...
  • Citroën Visa GTI Citroën se démène pour que sa Visa trouve une place au soleil dans un marché très disputé. La vague des GTI est une belle occasion pour mettre la Visa sur l’avant-scène. Après les variantes Chrono et 1000 pistes, Citroën joue avec le partage des organes au sein du groupe PSA. Ainsi, au salon de Paris 1984 la Citroën Visa GTI est dévoilée au grand public. Reprenant le moteur et la boîte de la Peugeot 205 GTI, ainsi que son train ...
  • Citroën XM V6 3L0 Citroën XM V6 3L0Après 15 ans de carrière, la Citroën CX tire sa révérence. Une institution qui a rencontré un franc succès malgré sa singularité dans un marché des berlines grandes routières pour le moins conservateur. En mai 1989, la firme aux chevrons dévoile son nouveau vaisseau amiral. Et force est de constater que l’empreinte visuelle reste originale et finalement réussie. Œuvre de Bertone, la Citroën XM possède une ligne effilée en flèche, s’inspirant d’études de styles des années 70. Long capot avec ...
  • Donkervoort S8A Depuis 1978, Joop Donkervoort s’est mis en tête de propose son interprétation de la Lotus Seven. Cet amateur éclairé et exigeant était devenu dans l’incapacité d’homologuer alors les Caterham en Hollande avec les nouvelles normes (trop petites). Il a donc repris le concept à zéro, même si la Donkervoort S7 des débuts restait encore fidèle au concept initial. Puis dès 1983, la S8 a pris son envol avec des particularités techniques spécifiques. Fort de ses premiers succès, Joop Donkervoort poursuit ...
  • Donkervoort S8AT Avec l’arrivée du catalyseur, Joop Donkervoort doit trouver une solution pour que son interprétation de la Lotus Seven ne soit pas pénalisée en performance. C’est donc fort logiquement que la Donkervoort SA8 lancée en 1985 est épaulée dès l’année suivante par une variante équipée d’un turbocompresseur. La Donkervoort S8AT est identique à l’extérieur à la S8A. Seules exceptions notables, l’inscription stylisée sur l’échappement latérale avec « S8AT » et les grilles supplémentaires sur le capot qui permettent de savoir que ...
  • Ferrari 308 GTB Quattrovalve QV Depuis 1975 Ferrari règne en maître sur le petit monde des berlinettes à moteur central arrière avec sa Ferrari 308 GTS/GTB. Mais au fil des années, l’injection a remplacé les carburateurs et la carrosserie a troqué le polyester pour de l’acier dès 1977 en Europe (1976 aux USA). Plus de poids sur la balance et une puissance qui chute de 255 ch à 214 ch en 1980 ! Une tendance qui touche alors beaucoup de ses rivales en raison de ...
  • Ferrari 308 GTS QV Depuis 1975 Ferrari règne en maître sur le petit monde des berlinettes à moteur central arrière avec sa Ferrari 308 GTS/GTB. Mais au fil des années, l’injection a remplacé les carburateurs et la carrosserie a troqué le polyester pour de l’acier dès 1977 en Europe (1976 aux USA). Plus de poids sur la balance et une puissance qui chute de 255 ch à 214 ch en 1980 ! Une tendance qui touche alors beaucoup de ses rivales en raison de ...
  • Ferrari 328 GTB Le temps passe et même les beaux dessins doivent se mettre au goût du jour. A fortiori lorsque, comme dans la gamme Ferrari, la nouvelle Testarossa présentée en 1984 révolutionne l’empreinte stylistique de Maranello. A ses côtés la Ferrari 308 GTB/GTS Quattrovalve semble désormais démodée. Ferrari se charge donc de lui offrir un lifting de fin de vie histoire de la maintenir dans la course chez les Grand Tourisme de sport et de prestige. Impossible de la confondre avec la ...
  • Ferrari 348 tb Après 15 ans de loyaux services, la saga des Ferrari 308-328 tire sa révérence au salon de Francfort 1989 avec la présentation de la nouvelle Ferrari 348. Destin funeste, puisqu’elle peut se targuer d’être la première Ferrari de route depuis la mort d’Enzo Ferrari. Qu’importe, Pininfarina a su composer une ligne ramassée et élégante, reprenant quelques tics stylistiques de la Testarossa (feux arrière rectangulaire sous grille, prises d’air latérales striées…), tandis que sous le capot arrière un V8 hérité de ...
  • Ferrari 412 Classique parmi les classiques de Maranello, la saga des Ferrari 2+2 nées « 365 » en 1972 (déjà !) est devenue « 400 » avec un V12 en évolution, puis adopte l’injection pour satisfaire aux normes antipollutions américaines en 1979. Seulement au passage la belle GT italienne doit sacrifier 30 ch de sa puissance. Sacrilège ?!… Avec l’arrivée de la sculpturale Ferrari Testarossa dans la gamme, la Ferrari 400i semble d’un autre temps. Pour autant, le dessin de Pininfarina de ...
  • Ferrari BB 512i Depuis 1976, la Ferrari 365 GTB 4 est passée à 5 litres de cylindrée et est devenue BB 512. Mais les carburateurs n’étant plus compatibles avec les normes d’homologation américaines, marché lucratif et majeur pour Ferrari, Maranello retouche à son monstre sacré avec l’adoption d’une injection et la perte de 20 ch au passage. La Ferrari BB 512i conserve cependant sa ligne de « berlinette » signée Pininfarina… Une perte de 20 ch avec le passage à l’injection, mais pas de ...
  • Ferrari F40 En juillet 1987, le Commendatore a convié la presse pour leur dévoiler sa nouvelle supercar : la Ferrari F40. Le chiffre « 40 » commémorant les 40 ans de la sortie de la première Ferrari « officielle », la 125 S (12 mars 1947). Le cahier des charges était très simple pour Enzo Ferrari : « Construire une voiture dont les performances en feraient l’équivalente des glorieuses GTO et LM des années 60. » Commercialisée pour cette année 88, la ...
  • Ferrari Mondial 3L2 Depuis 1980 Ferrari tente de convaincre dans le rayon des coupés 2+2 avec sa Mondial. Une tentative déjà peu concluante commercialement avec la Dino 308 GT4 dans les années 70 avec Bertone aux crayons. Ferrari a depuis renoué avec Pininfarina, mais force est de constater que si le designer italien favori d’Enzo Ferrari s’en tire avec les honneurs, la Ferrari Mondial 8, puis QV peine à convaincre. Ferrari revoit donc sa copie pour 1985 en harmonisant toute sa gamme de ...
  • Ferrari Mondial 8 Après une tentative infructueuse avec Bertone pour dessiner une 2+2 à moteur central AR, Ferrari fait appel à Pininfarina. Un exercice de style difficile avec lequel le carrossier italien va s’en tirer avec les honneurs. Pour 1980, la Ferrari Mondial dévoile ainsi une ligne élancée, à la fois sportive et élégante, avec quelques artifices de style qui rappellent que la Mondial est bien fabriquée à Maranello : phares escamotables, grilles, 4 feux AR ronds, jantes 5 branches… Du sport pour ...
  • Ferrari Mondial T Cabriolet Quoique joliment dessinée par Pininfarina pour un coupé sport 2+2 à moteur central AR, la Ferrari Mondial ne cesse de courir après la reconnaissance. Enième modifications, mais non des moindres : le passage à la boîte transversale d’où son appellation « Mondial T ». Au salon de Genève 1989, on découvre donc cette nouvelle version de Mondial Cabriolet dont le V8 est porté à 300 ch et dont les boucliers AV et AR sont revus. Tenue de route en progrès, ...
  • Ferrari Testarossa En ce salon de Paris en septembre 1984, le public est tombé sous le choc de la nouvelle production star de Maranello. La Ferrari Testarossa doit en effet perpétuer la saga des Grand Tourisme de la firme au cheval cabré et faire mordre la poussière à sa rivale désignée : la Lamborghini Countach. Depuis la sortie de la Miura à la fin des années 60, Lamborghini et Ferrari se livrent une bataille de clochers à coup de V12. Un match ...
  • Fiat 131 Racing Depuis 1974, Fiat a vu grand pour sa nouvelle berline 131 Supermirafiori. Classique dans sa conception et au design très cubique, sans prise de risque, c’est clairement la grande diffusion internationale qui est visé. Mais Fiat n’a pas oublié les amateurs de voitures de sport, tant pour son engagement en rallyes, que sur route ouverte. Ainsi pour cette année 1978, le constructeur italien offre non seulement un premier restyling à sa berline, mais surtout une version sportive pour la route ...
  • Fiat Uno Turbo ie Dans un segment ultra-disputé, Fiat ne ménage pas ses efforts pour sa nouvelle Uno qui a pour mission de disputer la couronne de voiture la plus vendue d’Europe. Rien que ça ! Son lancement en 1983 à Cap Canaveral, indique que la petite citadine du constructeur de Turin est sur la rampe de lancement. D’ailleurs, dès l’année suivante, la Fiat Uno est élue voiture de l’année 84 devant la Peugeot 205. Son design cubique et aérodynamique signé Giugiaro, son habitabilité ...
  • Fiat Uno Turbo ie Phase 2 Si la Fiat Uno connaît un succès commercial européen et même sur d’autres continents qui ne se dément pas depuis 1983 date de son lancement, on ne peut en dire de même pour sa version de pointe : la Fiat Uno Turbo ie (1985). Si tout le monde a loué sa mécanique remarquable avec une intégration de la suralimentation digne des GT les plus prestigieuses, Porsche 944 Turbo en tête, ses qualités dynamiques discutables l’ont empêché de profiter de ses ...
  • Ford Escort RS Turbo Mk2 En mars 1985, la Ford Escort s’est fâchée avec la version RS Turbo en série limitée à 5 000 exemplaires. Forte de 130 ch, voilà qui remettait les pendules à l’heure et propulsait la compacte sportive à l’ovale en haut de la hiérarchie. Si la copie n’est pas parfaite, le succès d’estime est bien là et pour le facelift de la gamme Escort commercialisée depuis 1980, Ford inscrit définitivement l’Escort RS Turbo au catalogue. L’Escort RS Turbo Phase 2 profite ...
  • Ford Escort XR3 En 1980, Ford revoie sa copie de fond en comble pour son modèle à large diffusion. L’Escort nous revient en effet avec une ligne modernisée et des dessous qui le sont d’autant plus ! Exit la propulsion, les essieux rigides…, bonjour la traction ! Et dans le plan de bataille de ce projet baptisé « Erika », Ford a prévu d’aller bousculer la Golf GTI, reine de sa catégorie depuis 1976 ! Mais avec 96 ch, est-ce suffisant ?… Avec son ...
  • Ford Fiesta XR2 Ford Fiesta XR2 (1981) En 1976, Ford investit le segment des petites voitures avec la Ford Fiesta. Passons sur la Fiesta S relativement modeste, et c’est pour 1981 que la Fiesta XR2 vient coiffer la gamme et se jeter dans la fosse aux lions des GTI. Malgré une tenue plus sport (strippings, jantes alu 13″ et extensions d’ailes) et une bouille sympa, son moteur ne délivre que 84 ch. Sera-t-il suffisant pour venir contester la suprématie aux Golf GTI, R5 Alpine et Alfasud Ti ...
  • Ford Fiesta XR2 Phase 2 Depuis 1976, la Ford Fiesta commence à accuser le poids des ans. Ford utilise sa recette favorite : le face-lift. Pour 1983, la Fiesta XR2 s’offre donc un sacré coup de jeune pour rester dans le coup ; se composant essentiellement d’une nouvelle face AV plus lisse, de nouveaux pare-chocs et d’un habitacle légèrement revu. Heureusement, les décos « XR2 » latérales, les extensions d’ailes et les jantes alu sont toujours de la partie. Mais surtout le moteur est nouveau ...
  • Ford Fiesta XR2i Après la présentation début 1989 de la nouvelle Fiesta, Ford lâche la Fiesta XR2i en juillet 1989 sur les routes françaises. Avec son design nettement plus actuel et sexy, elle s’inspire sans complexe de la star de la catégorie, la Peugeot 205. Plus grande dehors et dedans, la Fiesta XR2i se pare de tous les attributs sportifs ad hoc, avec boucliers peints, liseré bleu (!), jantes alu et peinture pimpantes. Derrière sa batterie de phares sur la proue, on retrouve ...
  • Ford Sierra RS Cosworth 2RM MK2 Après une première mouture basée sur la carrosserie deux volumes en 1986, la Sierra Cosworth revient toujours en deux roues motrices mais avec une carrosserie revue. Plus classique, trois volumes avec une malle arrière, la Sierra adopte tout de même quelques artifices de style « sport » : jantes alu 15 pouces, becquet arrière, gros boucliers avec phares additionnels avant… De la génération précédente, elle conserve heureusement son généreux bouilleur sous son capot. Sous une plastique classique, la Sierra Cosworth est une berline ...
  • Ford Thunderbird Mk10 SC Sacrée saga la Thunderbird ! Depuis 1955, elle joue les reines du bal et se pose en icône automobile made in USA. Si sa première vocation fut de concurrencer la Chevrolet Corvette et de jouer le registre de la voiture de sport, dès la 2e génération, la Thunderbird va jouer dans le registre du cabriolet bourgeois et puissant. Dès le milieu des années 60, la Thunderbird va se muer en coupé 4 places et tourner définitivement le dos à toute ...
  • Honda Aerodeck EXI CA5 Honda n’a de cesse de décliner les variations pour cultiver une certaine originalité et surtout poursuivre l’opération séduction Outre-Atlantique. Ainsi, en 1987 le constructeur japonais commercialise un dérivé de sa classique berline Accord sous la forme d’un coupé,… non d’un break… ou les deux en fait ! La Honda Aerodeck EXI cumule les logiques et singe quelque peu le concept du coupé-break (voire « break de chasse ») à l’instar d’anciennes gloires : Aston-Martin DB5 Shooting Brake, et plus récemment ...
  • Honda Civic 1L6i-16 ED7 Honda Civic 1L6i-16 ED7Avec son 4e opus de Civic fin 1987, Honda confirme deux choses : la première est que son petit coach s’inscrit désormais durablement dans le paysage automobile mondial, notamment au regard des chiffres de production pour cette auto qui est vendue sur tous les continents et très appréciée du marché lucratif nord américain. Mais également, son esthétique toujours soignée et élégante, fait des ravages auprès d’une clientèle avide d’offre décalée mais très attaché à l’élégance. Et cela sans sacrifier à ...
  • Honda CRX 1L6-16S AS53 Depuis juin 1983 le petit coupé CRX fait figure d’épouvantail parmi les GTI : petit, léger, maniable et une bouille à croquer, mais seulement deux places. Si le concept est intéressant il est toutefois imparfait avec un bouilleur un peu juste et ses 100 ch. Honda n’est pas sourd aux attentes, et décide pour 1986 de mettre un 1,6 litre 16 soupapes brillant sous le capot de son petit coupé CRX. « Petit », car avec moins de 3,8 mètres ...
  • Honda CRX 1L6i-16 ED9 Honda est un des seuls constructeurs dans la vague GTI de proposer une déclinaison coupé depuis 1983 avec son CRX basé sur le coach Civic. Premier opus réussi qui marqua par son gabarit menu, son agilité et son esprit sportif. Pour 1987, Honda enfonce le clou et renouvelle son petit coupé qui joue les boîtes à malices chez les voitures de sport. Les designers de Honda n’ont pas révolutionné le genre, mais en revanche, les attentions apportées et les nouveautés ...
  • Honda Legend Coupé V6 EX Au salon de Tokyo 1985, Honda lance la berline Legend. Elle partage sa plate-forme avec la Rover série 800, confirmant les ambitions d’Honda vers le haut. En 1987, la France en profite enfin, et l’année suivante un coupé Legend V6 EX est commercialisé. Avec une ligne classique dont le profil n’est pas sans rappeler la BMW Série 6 (E24), la Legend Coupé V6 EX s’offre de nombreux raffinements techniques : V6 24 soupapes moderne et suspension RFS. Mais est-ce suffisant ...
  • Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WSDepuis 1982, Honda a sacrément revu son coupé Prelude en lui conférant une allure moins conventionnelle et bien plus sportive en apparence. Certainement l’effet de ce museau doté de phares escamotables. En novembre 1987, Honda rafraîchit son coupé à succès qui est diffusé sur tous les continents du globe. « Rafraîchit » ? Pas réellement, car si les designers maison (Nakano, Arai et Saito) reprennent la silhouette générale tracée en 1979 par Iwakura, les différences sont néanmoins nombreuses, à commencer ...
  • Innocenti de Tomaso Turbo Chez Innocenti, la vie n’est pas qu’un long fleuve tranquille, mais les difficultés sont parfois sources d’opportunités. Lorsque BMC (British Motor Corporation) se déclare en cessation de paiement et c’est l’état italien avec Alejandro de Tomaso qui rachètent Innoncenti en 1976. Toutefois le moteur « Austin » est conservé… jusqu’en 1982. A compter de cette date, c’est un petit trois cylindres en ligne Daihatsu qui motorise la gamme Innocenti « Bertone ». Dès l’année suivante, c’est le retour de la ...
  • Jaguar XJ-S V12 Coupé Jaguar XJ-S v12 coupéCe 10 septembre 1975 fut un véritable coup de tonnerre à Coventry : la remplaçante de la mythique Type E est dévoilée. Le moins que l’on puisse dire est que l’accueil est mitigé. La Jaguar XJ-S arbore une ligne certes originale dont les premières esquisses sont l’œuvre de Malcom Sayer et terminée par Doug Thorpe suite au décès en 1970 de Sayer. Mais face aux lignes si harmonieuses des premières Type E, la Jaguar XJ-S marque le pas et avoue ...
  • Lamborghini Countach LP 5000 Quattrovalvole La Lamborghini Countach a réussi le pari de prendre la suite à la Lamborghini Miura tout en se détachant avec sa propre personnalité. La Countach s’est crêpé le chignon avec la Ferrari BB au fil des évolutions respectives. La Ferrari Testarossa en 1984 a remis les pendules à l’heure avec un style très marqué et des performances de très haut niveau. Dans cette loi du talion, Lamborghini sous l’égide des frères Mirman depuis 1981 et avec le très sérieux Guilio ...
  • Lamborghini Jalpa La Lamborghini Jalpa est une miraculée et peut se targuer d’une généalogie complexe, bien dans la veine des tourments du constructeur de Sant’Agata. Née Urraco en concept 2+2 (1970), puis Silhouette en Targa 2 places (1976) pour conquérir les USA. Mais rien ne va plus chez Lamborghini en 1978, au bord de la faillite, et Patrick Mimran va racheter la firme au taureau. Deux objectifs : capitaliser sur la Lamborghini Countach, et remettre au goût du jour le modèle V8. ...
  • Lancia Beta Coupé 1300 Lancia Beta Coupé 1300 (1977)Depuis 1974 Lancia nous propose un récital de variantes de Beta avec Spyder, berline, break de chasse, coupé à moteur central AR baptisé Montecarlo et un coupé plus classique. Après 3 années de commercialisation, la Lancia Beta Coupé s’offre un accès à la gamme avec un moteur 1 300 cm3 permettant ainsi de réduire son prix de vente. Coupé au rabais ? Extérieurement tout du moins, il est difficile de s’en apercevoir, car la Lancia Beta Coupé 1300 reprend tous ...
  • Lancia Beta Coupé 2000ie Depuis 1974 Lancia nous propose un récital de variantes de Beta avec Spyder, berline, break de chasse, coupé à moteur central AR baptisé Montecarlo et un coupé plus classique. Ce dernier était souvent jugé timide de ligne et destiné à une clientèle féminine. Pour 1981, en plus de l’adoption de l’injection électronique, le haut de gamme Beta Coupé 2000 ie se refait une beauté. Plus moderne dans les détails, il hérite de la nouvelle calandre Lancia qui s’inspire des modèles ...
  • Lancia Beta HP Executive 2000ie Depuis 1974 Lancia nous propose un récital de variantes de Beta avec Spyder, berline, classique coupé, coupé à moteur central AR baptisé Montecarlo et un break de chasse. Ce dernier était une offre originale et unique surtout depuis la disparition de la Volvo 1800 ES (allez on peut citer également la confidentielle Scimitar). Dessiné par Castagnero, c’est le président de Lancia de l’époque, Ugo Gobatto, qui avait souhaité une auto d’un genre à part. Objectif atteint non sans un certain ...
  • Lancia Delta GT 1600 Lancia Delta GT 1600Après sa présentation en 1979 et le titre de voiture de l’année pour 1980, Lancia ne reste pas inactif pour sa compacte à succès qui vient concurrencer directement le best-seller européen la Volkswagen Golf. D’autant plus directement que c’est Giorgietto Giugiaro et son centre de style Ital Design qui ont signé les traits et gabarit de la Lancia Delta. Compacte, anguleuse, avec des plis latéraux de carrosserie pour affiner la silhouette, la Lancia Delta se démarque du reste de la ...
  • Lancia Delta HF 4WD Depuis 1979, la Lancia Delta promène sa silhouette cubique et élégante signée Giorgetto Giugiaro. Depuis 1982, la Delta escalade les catégories sportives avec la GT (105 ch), puis la HF Turbo et ses 130 ch un an plus tard. Mais pour mai 1986, coup de tonnerre ! Lancia dote sa Delta d’une transmission intégrale et d’un deux litres turbo porté à 165. La Lancia Delta HF 4WD se dote d’atours à la hauteur de son efficacité sportive : boucliers plus ...
  • Lancia Delta HF Integrale 8V Après la Lancia Delta HF 4WD, Lancia poursuit la course à l’armement pour obtenir une auto redoutable d’efficacité en groupe A dans les rallyes. La Lancia Delta Integrale repousse ainsi les performances d’un cran et annonce fièrement la couleur. En effet, la carrosserie se pare d’un kit complet composé d’ailes larges aussi saillantes que seyantes, d’un becquet de coffre, de gros boucliers, des prises d’air éparses et de jantes alu 15″ à voile sombre. La Delta HF Integral met tout ...
  • Lancia Gamma Coupé En 1977 Lancia avec sa berline Gamma vient se mêler à la lutte des grandes routières européennes. Et comme c’est désormais la tradition maison, l’année suivante Lancia dévoile et commercialise un coupé élégant et racé. Basé sur la berline Gamma, il voit son empattement réduit de 11,5 cm. Avec un Pininfarina inspiré aux crayons, il transforme une berline aux lignes classiques mais un peu anonymes en un coupé très personnel. Les lignes sont tendues, la silhouette fine soulignée par un ...
  • Lancia Y10 GT i.e. Lancia Y10 GT i.e.Depuis 1985, la Lancia Y10, aussi badgée Autobianchi sur certains marchés, étonne par sa silhouette ramassée et aérodynamique. Œuvre du Centro Style Fiat, les stylistes italiens ont du composer pour se baser sur la plateforme de la Fiat Panda. Si le résultat a surpris le public à sa présentation au salon de Genève, le charme a fini par opérer. Fin 89, Lancia époussète un peu sa gamme Y10, tout au moins au niveau cosmétique avec des clignotants blancs plus actuels ...
  • Lotus Elan SE M100 Comment faire plus de volume et être rentable ? Cette question Lotus se la pose sans cesse, et espère trouver un dénouement avec la nouvelle Lotus Elan SE présentée en 1989 et commercialisée pour 1990 en France. Puisant son groupe motopropulseur chez Isuzu, le passage à la traction AV s’imposait… Sa ligne ramassée, dont les porte-à-faux sont réduits à leur plus simple expression est signée Peter Stevens. On notera quelques emprunts à des véhicules connus pour les détails (feux AR ...
  • Lotus Esprit Turbo 1987 La Lotus Esprit serait-elle immortelle ? On peut le croire, en raison de son apparition en 1977 et de ses évolutions successives tant stylistiques que mécaniques. Le Turbo a assurément été une étape marquante pour lui donner des performances à la hauteur de son châssis. Pour 1987, c’est Peter Stevens, le designer maison, qui a été chargé de remettre au goût du jour la ligne originelle dessinée par Giorgietto Giugiaro. Plus d’arrondis, pare-chocs intégrés dans l’air du temps, poupe modernisée ...
  • Lotus Esprit Turbo Mk1 Type 82 Chez Lotus, l’idée de donner plus de puissance à sa GT phare est déjà ancienne. Mais faute de moyens, le turbocompresseur qui semble la solution idéale (envisagé dès 1978 – Projet M72), et plus réaliste qu’un V8, ne sera finalement une réalité sur la route que depuis février 1980 avec la série spéciale limitée à 100 exemplaires : la Lotus Esprit Turbo « Essex Commemoratiive Edition ». Ce n’est que l’année suivante que la Lotus Esprit Turbo Mk1 entre durablement ...
  • Lotus Excel En 1975, Colin Chapman déploie une gamme de GT 2+2 en deux modèles distincts avec la Lotus Elite, sorte de break de chasse à l’esthétique pour le moins particulière, et la Lotus Eclat son clone en coupé fastback plus heureux dans ses traits. Pour 1982 Peter Stevens reprend ses crayons pour s’attaquer à moderniser la ligne des Eclat Excel qui perd l’Eclat que de nom, car pour le reste le résultat est très réussi. La Lotus Excel à la sauce ...
  • Martin Seven S1 TTM-GM0 Après avoir sévi depuis 1972 dans les cadres de motos, Georges Martin décide pour 1986 d’homologuer une réplique de Lotus Seven de sa conception, en s’inspirant du châssis d’une Donkervoort S8. Pas étonnant donc de retrouver la bouille inimitable de la Lotus Seven dans les traits tracés par Georges Martin. Voulue économique, mais rigide et performante, la Martin Seven S1 est motorisée par un bloc 1,6 litres Ford comme ses cousines (Caterham et Donkervoort). La Seven made in France était ...
  • Maserati 2.24v Biturbo Maintenant que les errements de jeunesse de la saga Biturbo semble de l’histoire ancienne, Maserati sous l’égide d’Alejandro de Tomaso est prêt à aller de l’avant côté sport et performances. Et c’est la 222 avec sa petite cylindrée favorable à la fiscalité italienne dissuasive au-delà de 2 litres qui va évoluer en adoptant 24 soupapes. La Maserati 2.24v Biturbo est donc dévoilée pour 1988 après que les travaux sur sa mécanique aient été présentés à la presse. Qui dit version ...
  • Maserati 222 Biturbo Depuis 1981, Alejandro de Tomaso a initié la Maserati Biturbo avec un bouillant V6 2 litres de 180 ch. Avec un dessin particulier signé Pirangelo Andreani, cette Maserati compacte va vite se tailler une réputation de sportive sulfureuse. Depuis, au fil des millésimes, Maserati corrige le tir. En 1989, le V6 biturbo 2 litres est toujours à l’honneur, mais avec désormais 220 ch. Le look est réactualisé par (micro !) retouches, tandis que la présentation reste toujours aussi chic mais ...
  • Maserati 222 E Biturbo Difficile de suivre la saga des Maserati Biturbo tant le propriétaire de la marque, le passionné et fort en caractère Alejandro de Tomaso joue avec les différents éléments de son puzzle industriel sous le signe du Trident. Coupé, Spyder, berline, trois empattements, plusieurs V6 biturbo (2,0 ; 2,5 ; 2,8)… pas évident de s’y retrouver. Pour simplifier le propos, on peut retenir déjà trois séquences dans la « story Biturbo ». En 1981, le lancement de ce coupé qui va ...
  • Maserati 228 Biturbo Les Maserati Biturbo ont connu moult variantes : berlines, coupés et spyders. Mais dans cette généalogie complexe, à l’image de son patron d’alors, Alejandro de Tomaso, un coupé va vite être la grande oubliée : la Maserati 228. Basée sur la berline Biturbo, mais dotée d’une carrosserie de coupé cossu, la Maserati 228 reçoit le « gros » V6 2,8 litres biturbo. Plus de couple, un tempérament toujours bouillant mais dans une ambiance de luxe baroque à nulle autre pareille… Gros ...
  • Maserati 420 Si Biturbo En 1983, de Tomaso et son designer attitré Andreani eurent l’idée de rallonger la Biturbo pour la transformer en berline avec la 425. Basée sur un empattement allongé à 2,6 mètres. Ajoutez-y deux portes arrière, une malle allongée portant la longueur hors tout à 4,4 mètres, et vous obtenez ainsi une berline racée, inspirée par le coupé Biturbo, et apte à venir défier les productions allemandes. Uniquement motorisée par le V6 2,5 litres réservé plutôt à l’export. En 1985 Maserati ...
  • Maserati 430 Biturbo Dans la saga Biturbo, Maserati avait également pensé très tôt aux pères de famille. Pour compléter l’offre (la 425), Maserati reprend en 1987 le V6 de 2,8 litres de 250 ch de la Maserati 228 et le met sous le capot de sa berline qui s’appelle du coup… 430. Tracée (à la règle !) par Pierangelo Andreani, la Maserati 430 Biturbo partage le même empattement de 2,6 mètres de sa sœur 228. La recette reste identique : luxe baroque, discrétion et ...
  • Maserati Biturbo 2500 Coupé Maserati Biturbo 2500 CoupéDepuis 1981, Alejandro de Tomaso a dynamisé la firme au Trident suite à son rachat à Citroën. Avec la Maserati Biturbo et son petit V6 biturbo de 2 litres de cylindrée, de Tomaso a confié à Pirangelo Andreani de tracé des lignes discrètes et classiques. Une tenue correcte cachant un tempérament de feu, tel est le cocktail proposé par Maserati avec sa Biturbo. Sa ligne en coin affiche des proportions équilibrées dans une ligne toutefois plus ramassée que celle de ...
  • Maserati Biturbo Si Maserati Biturbo SiMaserati a pris le temps ! Après avoir essuyé une pluie de critiques la Biturbo II depuis 1985 est améliorée sur de nombreux points de fiabilité et de tenue de route. Il était temps, mais elle conserve alors encore son antique alimentation par carburateurs. Il aura fallu attendre encore une année supplémentaire pour que Alejandro de Tomaso se résigne à passer à l’injection électronique. Au sommet de la sportivité de la gamme Biturbo, la version S profite ainsi de toutes ...
  • Maserati Karif Biturbo Alejandro de Tomaso, propriétaire de Maserati depuis 1979 n’est pas avare de bonnes idées pour faire parler de ses modèles. Depuis 1981, les Maserati Biturbo n’en finissent pas de se bonifier, et de se décliner : coupé, berline, cabriolet… Pour noël 1988, une tradition désormais à Modène, Alejandro de Tomaso dépose une nouvelle variante au pied du sapin… enfin du trident ! La Maserati Karif est donc basée sur l’empattement court des Spyder (soit 2,4 mètres) auquel on a mis ...
  • Matra Murena 1L6 La Matra Bagherra a su rencontrer son public en surfant tant sur la mode des voitures coupés à caractère sportif, ainsi que sur les succès de Matra aux 24 Heures du Mans. Mais entre-temps, Matra s’est retiré de la compétition et planche sur des voitures de loisir, tandis que le groupe Simca-Chrysler Europe est racheté par PSA qui trouve Matra comme partenaire dans la corbeille de la mariée. Philippe Guesdon, alors PDG de Matra Automobile, convainc les dirigeants de PSA ...
  • Matra Murena 2L2 La Matra Bagherra a su rencontrer son public en surfant tant sur la mode des voitures coupés à caractère sportif, ainsi que sur les succès de Matra aux 24 Heures du Mans. Mais entre-temps, Matra s’est retiré de la compétition et planche sur des voitures de loisir, tandis que le groupe Simca-Chrysler Europe est racheté par PSA qui trouve Matra comme partenaire dans la corbeille de la mariée. Philippe Guesdon, alors PDG de Matra Automobile, convainc les dirigeants de PSA ...
  • Matra Murena 2L2 S Depuis 1980, Matra a renouvelé avec succès son coupé sport 3 places de front à moteur central arrière. Avec succès… techniquement et esthétiquement parlant car en termes de chiffres de vente, c’est l’agonie, surtout comparé au succès de sa devancière la Matra Bagherra. Pourtant des qualités, la Matra Murena n’en manque pas à commencer par son design moderne et séduisant signé Antoine Volanis, ainsi que son gros moteur 2,2 litres d’origine Chrysler qui lui permet de s’intercaler parmi des coupés ...
  • Mazda 323 4WD Turbo Mazda n’entend pas passer à côté d’un engagement en championnat du monde des rallyes pour lutter face aux ténors du moment : Lancia, Ford et Toyota, pour ne citer qu’eux. Ainsi, c’est la compacte Mazda 323 qui sert de base à l’homologation. Et pour tenter de faire la course en tête il est donc peut étonnant que la Mazda 323 4WD Turbo soit dotée d’un turbocompresseur et d’une transmission intégrale. Une technique finalement peu usitée dans son segment de marché ...
  • Mazda RX7 GLX FC En 1978 avec son coupé RX-7, Mazda a démocratisé le moteur rotatif licence Wankel dans le milieu des GT sport, si on fait exception de la Cosmo Sport des années 60. Pour 1986, Mazda revoit sa copie de fond en comble. Au programme une technologie raffinée à tous les étages, et bien entendu le rotatif sous le capot. Lorsque les designers japonais ont couché les lignes de leur prochain coupé sportif sur le papier, l’inspiration semble avoir été prise Outre-Rhin ...
  • Mazda RX7 LX FC En 1978 avec son coupé RX-7, Mazda a démocratisé le moteur rotatif licence Wankel dans le milieu des GT sport, si on fait exception de la Cosmo Sport des années 60. Pour 1986, Mazda revoit sa copie de fond en comble. Au programme une technologie raffinée à tous les étages, et bien entendu le rotatif sous le capot. Lorsque les designers japonais ont couché les lignes de leur prochain coupé sportif sur le papier, l’inspiration semble avoir été prise Outre-Rhin ...
  • Mercedes-Benz 190 2.3-16 W201 Mercedes-Benz décide d’attaquer le luxe par le bas avec sa « baby-Benz ». Scandale ? Non car le marché n’attendait que la Mercedes-Benz 190 pour venir marcher sur les plates-bandes de la BMW Série 3 (E21 puis E30). Et histoire d’enfoncer le clou, et de pouvoir courir avec succès en championnat de voitures de tourisme allemand, une version sportive apparaît pour 1984 : la Mercedes 190 2.3-16 W201. Avec son kit complet carrosserie aussi efficace (Cx de 0,32) que esthétique, ...
  • Mercedes-Benz 300 CE W124 Mercedes-Benz 300 CE W124Après la nouvelle Classe E W124 en 1986, Mercedes-Benz poursuit le renouvellement de sa gamme pour 1987 avec le coupé CE dérivé de la berline. Ce qui frappe d’emblée est la ligne dont les vitrages latéraux sont dépourvus de montants comme c’était le cas dans la génération précédente (W123). Une ligne quoique massive et assez carrée inspirant robustesse et sécurité passive dont les dimensions sont pourtant toutes autres que celle de la berline : -8,5 cm de moins en longueur ...
  • Mercedes-Benz 380 SEC W126 Pour septembre 1981, Mercedes-Benz frappe un grand coup ! La Classe S W126 avait déjà donné le ton en 1979 avec son allure élancée et aérodynamique. Une modernité teintée d’élégance à laquelle Stuttgart ne nous avait pas habitué. Paul Bracq n’est plus aux crayons, mais c’est désormais Bruno Sacco qui préside aux destinées du bureau de design de la firme à l’étoile. Et force est de constater que son influence latine transpire dans l’harmonie des traits. La Mercedes-Benz 380 SEC ...
  • Mercedes-Benz 420 SEC W126 Mercedes-Benz 420 SEC W126Depuis 1981, Mercedes-Benz a remis les pendules à l’heure dans le monde du coupé bourgeois et racé. Si la génération précédente (W107) ne manquait pas d’atout, son destin partagé avec le Mercedes-Benz SL lui imposait une plateforme raccourcie et un design certes original, mais moins élégant que les coupés S du passé. Les coupés SEC basés sur la berline S W126 reprennent donc la tradition d’un coupé 4 places confortable, mais à la ligne élancée et statutaire. Bruno Sacco responsable ...
  • Mercedes-Benz 500 SEC W126 Après un coupé SLC controversé sur sa plastique, Mercedes-Benz profite de la sortie de sa limousine Classe S W126 pour en extrapoler un coupé aux lignes élégantes et très équilibrées dans la même veine que son ancêtre des années 60 et 70 dessinée alors par Paul Bracq. Outre le « petit » V8 3,8 litres présenté un an plus tôt, c’est pour 1982 que Mercedes-Benz étend la gamme de sa nouvelle Grand Tourisme avec le coupé 500 SEC (W126). Avec ...
  • MVS Venturi 2.80 SPC MVS, la « Manufacture de Voitures de Sport », a démontré depuis ses débuts au salon de Paris en 1984 un sacré potentiel. Alors lorsqu’en 1987, le fruit du travail initié par Claude Poiraud et Gérard Godefroy prend enfin la route sous la forme de la MVS Venturi 200, les fans de voitures de sport françaises étaient non seulement rassurés, mais se prenaient même à rêver plus. Ils ont été entendus, et après que le préparateur Lyonnais Fochesato ait développé ...
  • Nissan 200 SX S13 La Nissan Silvia avait tenté à plusieurs reprises de séduire les amateurs de coupés sportifs, mais sans trop de succès. Au salon de Paris 1988, Nissan a remis sa copie d’un coupé sportif 100% inédit : la Nissan 200 SX. Ligne élégante et très aérodynamique (Cx de 0,30), s’inspirant quelque peu de certains ténors européens plus prestigieux, la 200 SX vient judicieusement s’intercaler sous sa grande sœur la 300 ZX. Bien assise sur ses jantes de 15 pouces au dessin ...
  • Nissan Sunny GTI 16V 1L6 N13 Nissan Sunny GTI 16V 1L6 N13En 1986, Nissan a surpris quelque peu avec sa nouvelle Sunny (Pulsar sur certains marchés). Vouée à être présente sur tous les continents à l’instar de ses rivales nippones directes (Mitsubishi Colt, Toyota Corolla, Honda Civic), le directeur du design de la firme japonaise a donné des consignes claires avec un design plus clivant et « tranchant », c’est le moins qu’on puisse écrire… Des angles vifs et un aspect anguleux caractérisent ainsi la nouvelle Sunny N13 qui se décline ...
  • Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13 Depuis 1987, la Nissan Sunny GTI 16 V 1L6 N13 se charge de se mêler à la lutte chez les GTI et compactes sportives. Une gageure ?… En quelque sorte, car avec son esthétique trop passe-partout, une mécanique certes raffinée techniquement mais peu virile et une tenue de route manquant de dynamisme, la Nissan avait peu de chance de faire trembler des rivales bien établies et particulièrement affûtées. Pour 1989, le constructeur japonais décide de réagir et nous propose une ...
  • Opel Corsa A GSI En 1982, Opel élargit sa gamme vers le bas avec sa Corsa. Petite et compacte, elle vient s’insérer avec succès sur un segment déjà très disputé des petites citadines polyvalentes. Mais de GTI ou version sportive, il faudra se contenter de la Corsa SR et ses maigres 70 ch. Bien pâles face aux 112 ch d’une Golf GTI ou des 110 ch de la Renault 5 Alpine Turbo. Et si en juillet 85 la SR est rebadgée GT, cela ne ...
  • Opel Kadett GSI E Depuis 1984, un vent nouveau souffle à Rüsselsheim chez Opel. La nouvelle Kadett innove avec un design aérodynamique moderne. Pour 1985, la Kadett GSI vient coiffer la gamme. Conservant cette ligne taillée par Opel pour le vent (Cx de 0,30), et habillée de boucliers peints ton caisse, la Kadett GSI soigne ses angles avec la suppression des gouttières de toit, tandis que les jantes sont presque à voile plein. Moteur et châssis sont repris à la Kadett GTE. Est-ce suffisant ...
  • Opel Monza – Guide Achat Au salon de Francfort 1977, Opel dévoile un nouveau duo choc avec les berlines Senator et coupés Monza. Basés sur la plateforme des berlines Record & Commodore, ces duettistes remplacent la vénérable Commodore de la génération précédente. Néanmoins, l’Opel Monza affiche une ligne nettement plus sportive avec ses lignes tendues et sa carrosserie à hayon que les anglais dénomment Hatchback. Toujours avec 4 places, le coupé Monza dispose d’un empattement raccourci de 10 cm, mais conserve tous les attributs stylistique ...
  • Opel Monza 3L0E A1 Dévoilée au salon de Francfort 77, l’Opel Monza est un élégant coupé basé sur la berline Senator, elle-même dérivée des Rekord/Commodore. Ainsi, pas étonnant de retrouver un faciès commun à quelques détails près, en particulier la calandre spécifique. De profil, l’Opel Monza se démarque nettement par un empattement raccourci de 10 cm et s’offre une ligne plus aérodynamique de type hatchback comme l’appelle nos amis anglais. En clair, l’Opel Monza possède un hayon et est dotée de deux (larges) portes. ...
  • Opel Monza GSE A2 Présent depuis l’automne 78 en France, le coupé Monza évolue pour 1984 et prend du muscle ! L’Opel Monza GSE, c’est son nom, se présente sous une forme inchangée mais dont les traits ont été passablement modernisés, notamment la proue. Plus aérodynamique, la Monza GSE dispose désormais d’un museau plus fin et rond, adoptant au passage des clignotants blancs. Les spoilers sont plus enveloppants et peints ton carrosserie, tout comme le becquet de hayon. Elancé, et posé sur ses jantes ...
  • Peugeot 205 CTI 1L6 115 ch La Peugeot 205 GTI est au firmament, et Sochaux compte bien surfer sur la vague du succès. Une variante découvrable est donc étudiée par Pininfarina est commercialisée en mars 1986. Dotée d’un arceau, la Peugeot 205 CTI reste visuellement très proche de la 205 GTI, avec la même présentation extérieure (spoiler, extensions d’ailes, liserés rouges et jantes alu 14″). Chic et choc, la Peugeot 205 CTI est vite pénalisée en comportement routier par manque de rigidité… Pétillante comme la 205 GTI, ...
  • Peugeot 205 GTI 1,6 litres 105 ch Depuis 1976, la Golf GTI règne avec insolence sur la catégorie éponyme qu’elle a initiée. Toutes s’y cassent les dents… Mais en 1984, Peugeot en plein renouveau avec sa 205 sort l’arme fatale : la Peugeot 205 GTI. Reprenant les recettes du succès de la Golf GTI qui s’embourgeoise dans le même temps avec sa 2e génération, Peugeot adopte un marketing agressif, tandis que la 205 GTI 1,6 peut compter tant sur les succès retentissants de la 205 Turbo 16 ...
  • Peugeot 205 GTI 1.9 130 ch Malgré le succès évident de la Peugeot 205 GTI depuis 1984, le constructeur Sochalien poursuit le développement de sa gamme et monte en puissance. En adoptant le 1,9 litres de 130 ch, la Peugeot 205 GTI sort ses griffes et tient ses rivales au respect. Look toujours craquant à peine modifié par les nouvelles jantes de 15″, la 205 GTI 1.9 améliore le chrono et se forge un sacré caractère. La panoplie de la parfaite GTI est de la partie, ...
  • Peugeot 205 GTI 1L6 115 ch Peugeot 205 GTI 1,6 litres 115 ch (1986)En 1982, la Peugeot 205 sauve le constructeur sochalien d’un déclin programmé et le remet sur les rails du succès. La Peugeot 205 GTI, forte de 105 ch, arrive tel une bombe sur le marché en 1984 et « put » la Golf hors de la première place. Les succès de la 205 Turbo 16 aidant avec un plan de communication redoutable, font de la 205 GTI 1.6 l’égérie de toute une génération. Amateurs de sport et/ou branchés, il est ...
  • Peugeot 205 Rallye Entre la 205 XS/GT et la 205 GTI (1,6 115 ch) il restait un trou dans la gamme des 205 « sportives ». C’est alors l’occasion pour Peugeot de mettre sur le marché une voiture qui pourra courir dans la catégorie des moins de 1 300 cm3 et faire la jonction entre XS et GTI. Une catégorie qui a connu une belle embellie, avec notamment la “cousine”, la Citroën AX Sport. Elles partageront d’ailleurs la même mécanique. En mars ...
  • Peugeot 205 Turbo 16 Street Version Depuis 1982, le championnat du monde des rallyes a créé la catégorie des groupes B. Beaucoup plus de liberté pour les constructeurs, avec notamment la transmission intégrale qui permet de passer beaucoup de plus de puissance au sol. Sans compter un nombre d’exemplaires finalement relativement peu élevé avec 200 unités pour une homologation en groupe B. Jean Todt a carte blanche pour mener Peugeot au titre de champion du monde des rallyes. Mais pour pouvoir courir il faut produire 200 ...
  • Peugeot 309 GTI Avec une genèse mouvementée, la 309 est finalement née Peugeot en 1986. Un an plus tard, la version GTI vient coiffer la gamme 309. Pas de surprise, la Peugeot 309 GTI partage plateforme, cellule centrale et organes mécaniques avec la 205 GTI 1,9 litres. Si la Peugeot 309 n’est pas gratifiée d’un physique original et sexy, la version GTI rattrape l’ensemble avec sa tenue de sport copiée sur la « sexy » 205 GTI : jantes 15″ alu, liserés rouges ...
  • Peugeot 309 GTI16 Peugeot 309 GTI16Mal aimée la Peugeot 309 ? Force est de constater que cette intégration forcée dans une gamme Peugeot, elle qui devait être commercialisée sous le badge Talbot avec le patronyme Arizona, la Peugeot 309 peine à trouver sa place dans une gamme Peugeot dont le design est bien plus attrayant pour ne pas dire sexy depuis la Peugeot 205, la 405 et la 605. Néanmoins, la firme au lion fait le maximum depuis 1985 pour lui assurer un beau succès ...
  • Peugeot 405 MI16 Peugeot poursuit son offensive « GTI » en allant même proposer une version sportive de sa berline 405. L’objectif est clair : ne pas jouer la politique de la chaise vide face aux Sierra Cosworth, R21 Turbo, 190 2.3-16 et BMW M3 E30. Partant du dessin très harmonieux et équilibré signé Pininfarina, les designers de Peugeot ont sorti la panoplie de la sportive accomplie : boucliers avant et arrière enveloppants, accueillant les phares antibrouillard à l’avant, baguettes latérales avec des ...
  • Peugeot 405 SRI Peugeot 405 SRI (1987)Peugeot depuis les années 50 fait confiance au styliste italien Pininfarina pour ses berlines. La Peugeot 405 dévoilée pour cette année 87 ne fait pas exception à la règle. Et c’est tant mieux, car le résultat est superbe pour une berline de ce niveau de gamme. Fluide et proportionnée, les originalités résident dans le pli qui ceinture toute la caisse, et les optiques arrière au dessin original. La Peugeot 405 SRI vient se loger à l’ombre de la sportive et ...
  • Peugeot 504 Coupé V6 ti Depuis 1969, la Peugeot 504 coupé véhicule l’élégance automobile selon Sochaux et Pininfarina (auteur du style). En 1974, le V6 PRV vient apporter plus de noblesse, malgré les critiques. Pour 1977, l’injection K-Jetronic remet le V6 PRV au goût du jour. La ligne reste toujours aussi belle, avec comme signe particulier un pavillon de toit tenu par des montants fins et surtout une originale lunette arrière légèrement enfoncée. Les optiques sont désormais rectangulaires tant pour la proue que la poupe, ...
  • Peugeot 505 Turbo Injection 180 ch Alors que depuis ses début la Peugeot 505 GTI s’arroge plus de 20% des ventes des 505 essence, la 505 Turbo Injection peine à se faire une place au soleil. Il faut avouer qu’avec une puissance finalement modeste pour la catégorie (150 ch) et une propension à consommer goulument le précieux carburant, la 505 Turbo Injection était peut-être à court d’arguments. Peugeot s’est donc penché pour 1985 sur le berceau (moteur) de la 505 Turbo Injection. Au programme une puissance ...
  • Peugeot 505 V6 Peugeot 505 V6 (1986)Lancée en 1979, la Peugeot 505 n’a cessé de se bonifiée au fil des années. Pour le millésime 1986, Peugeot opère un dernier facelift histoire de finir une longue carrière en beauté. Et histoire de ne rien gâcher et préparer l’arrivée de sa remplaçante qui vise des sommets encore plus prestigieux, Peugeot a installé le V6 PRV atmosphérique de 2,9 litres sous le capot de sa berline de prestige. Cela permet pour Sochaux de renouer avec le V6 qui n’était ...
  • Porsche 911 Carrera 2 964 C2 Depuis 1964, la Porsche 911 s’est imposée valeur étalon chez les voitures de sport. Elle évolue régulièrement par touches, avec parfois, quelques révolutions. En 1989, avec la 964, Porsche revisite son sujet avec beaucoup d’évolutions qui s’imposeront par la suite à chaque générations prochaines : Tiptronic, transmission intégrale, RS… Côté look, la Porsche 911 adopte des boucliers enveloppants, des gros clignos et un bandeau AR plus moderne. Le Flat 6 grimpe à 3,6 litres « pile » et délivre 250 ...
  • Porsche 911 Carrera 3L2 La 911 en danger ? C’était le sentiment début 80’ avec une puissance en baisse sur les SC. Inadmissible pour la star des voitures de sport. Les clients de la marque, malgré un succès commercial certain, refusent donc que les Porsche à moteur avant (924, 944 et 928) préparent le linceul de leur égérie chérie. Extérieurement, pas de grand changement, sa ligne ayant été dessinée pour s’inscrire dans le temps, puisque remontant aux années 60 ! Certes, entre-temps, elle a ...
  • Porsche 924 Carrera GT Depuis 1975, malgré un réel succès commercial, la gamme Porsche 924 peine à acquérir ses lettres de noblesses. Porsche saisit l’opportunité de la 924 Turbo pour la transformer en version groupe 3 pour les courses d’endurance et les 24 Heures du Mans. Seulement il faut commercialiser 400 exemplaires pour être éligible. Pas grave, Anatole Lapine trace un kit carrosserie aux ailes larges apte à passer des voies plus larges, et les motoristes trouvent une quarantaine de chevaux supplémentaire pour la ...
  • Porsche 928 Coup de tonnerre à Weissach pour cette année 1977 ! Porsche commercialise ainsi celle qui a la lourde tâche de remplacer la Porsche 911, complétant ainsi l’offre moteur AV. Pour y parvenir, le designer Anatole Lapine a dessiné une ligne qui ne ressemble à aucune autre, tandis que sous le capot, le Flat 6 cède sa place à un inédit V8 atmo refroidi par eau. Sacrilège ? On pourrait le penser car avec la crise pétrolière, les prétentions ont été ...
  • Porsche 944 2L5 Malgré un incontestable succès commercial de sa Porsche 924, Porsche surfe sur le succès d’estime de la Porsche 924 Carrera GT auprès du public pour monter d’un cran son coupé sportif à moteur avant. La Porsche 944 reprend ainsi le look intégral (ou presque) de la Carrera GT avec son faciès plus agressif, ses ailes larges aux découpes suggestives et ses voies élargies. La Porsche 944 2L5 est ainsi plus virile que la 924. Mais le ramage n’est pas la ...
  • Porsche 944 B 2L7 Depuis 1980, Porsche a fait taire une partie des critiques avec la 944 venant épauler par le haut la « populaire » 924. Pour 1988, Porsche retouche son modèle à grande diffusion avant tout sous le capot avec un passage de 2,5 à 2,7 litres de cylindrée et une puissance qui progresse de 5 (petits) chevaux pour atteindre 163 ch. Le look extérieur de la 944 2.7 ne change pas hormis quelques nouvelles teintes au nuancier par rapport à sa ...
  • Porsche 944 S2 Depuis 1982 Porsche décline sa 944 à l’envie avec différentes versions. La 944 S (190 ch) devait faire la jonction entre la très véloce et puissante 944 Turbo (220 ch) et la 944 2,5 litres (163 ch). Pour 1989, la gamme est retravaillée en détail et toutes les versions évoluent, sauf la Porsche 944 S qui disparaît au profit d’une nouvelle 944 S2. L’extérieur est calqué sur la variante Turbo avec son « gros » masque avant carré et plus ...
  • Porsche 944 Turbo 951 Après des participations concluante en endurance début 80 de la Porsche 924 GTP, véritable laboratoire de la Porsche 944 Turbo, à Weissach on dévoile l’offensive « Turbo » pour sa 944 en 1985. Véritablement revue intégralement, et nettement plus performante que les Porsche 944 et 944 S, la version Turbo profite d’un faciès plus carré et aérodynamique (Cx de 0,33), d’un becquet accolé au (très pratique !) hayon et un déflecteur AR. Elle se distingue non seulement par son équilibre ...
  • Porsche 944 Turbo S Depuis 1985, la Porsche 944 Turbo a posé de nouveaux jalons en matière de Grand Tourisme. Malgré des prestations dynamiques remarquables et remarquées, et une polyvalence d’usage au top, elle manque souvent d’image à l’ombre de la Porsche 911. Pas grave, Porsche poursuit son développement avec la version 944 Turbo Cup ! Limitée à 80 exemplaires en France, avec sa couleur gris métal rose et ses strippings « Turbo Cup » sur le dessus des ailes AV, la 944 Turbo ...
  • Renault 21 2 Litres Turbo Renault 21 2 Litres TurboOuf ! Il était temps pour Renault de remiser sa berline 18 au placard, arrivée en bout de souffle et totalement désuète sur le marché des berlines de taille moyenne. Renault a confié à Giorgietto Giugiaro le dessin de sa nouvelle berline 21 qui est lancée en mars 1986. Plus cubique, avec de larges surfaces vitrées, elle s’inscrit dans une certaine modernité et rencontre immédiatement un franc succès auprès du public. Uniquement disponible en tricorps, un choix qui peut surprendre ...
  • Renault 21 2 Litres Turbo Phase 2 Depuis 1987, la Renault 21 2 litres Turbo sème la terreur chez les berlines de sport. Il n’y a que les Ford Sierra RS Cosworth et Mercedes-Benz 190 2L3-16 pour faire la course en tête. Peugeot et sa 405 MI16 ne font pas le poids côté moteur, tandis que les autres berlines de sport sont soit moins rigoureuses (Opel), soit moins performantes (Citroën BX GTI & GTI 16 soupapes) soit moins sportives dans leur définition (Alfa Romeo 75, BMW 325i ...
  • Renault 21 2 Litres Turbo Quadra Renault 21 2 Litres Turbo QuadraDepuis 1987, la Renault 21 2 litres Turbo joue les carnassiers parmi les berlines sportives. Hormis la Ford Sierra RS Cosworth qui rend coup pour coup, les Mercedes 190 2.3-16 et BMW M3 E30 sont bousculées. Leur prestige reste intact certes, mais la 21 2 litres Turbo offre les mêmes performances pour bien moins cher. A l’automne 1989, Renault vient apporter une réponse aux rares critiques formulées à l’égard de sa berline de sport : la motricité. Renault équipe donc ...
  • Renault 21 RX Passer derrière une Renault 18 à bout de souffle après une carrière trop longue n’est pas difficile ? Oui et non, car la Régie Renault n’est pas en bonne posture et perd beaucoup d’argent en plus d’une image catastrophique sur la fiabilité et la qualité. La nouvelle Renault 21 doit donc être un succès tant commercial que financièrement. C’est donc lors du salon de Genève que la Renault 21 est dévoilée en mars 1986. Une plastique assez passe-partout mais aérodynamique ...
  • Renault 25 V6 Turbo Phase 1 185 ch Au salon de Paris 1984, les visiteurs ont découvert avec bonheur la remplaçante du duo Renault 20 & 30. Renault renouvelle avec talent son vaisseau amiral qui semble prêt à en découdre avec les sempiternelles rivales allemandes qui font la loi dans le segment des limousines de prestige. Souhaitant conserver le hayon inauguré par la Renault 16, l’équipe de design maison sous la houlette de Robert Opron et avec Gaston Juchet à la table à dessin va décliner une nouvelle ...
  • Renault 5 Alpine La Renault 5 du se contenter de la LS comme version sportive… Un peu court pour emballer les foules ! Mais Renault a travaillé sur la Renault 5 Alpine. Et dire qu’ils ont soigné la présentation sportive est un euphémisme : bouclier AV plastique avec longues portées, jantes tôles à déport comme sur les R12 Gordini, liserés rouges avec inscriptions « A5 » pour « 5 Alpine ». Avec 93 ch et 850 kilos, la petite teigne de Billancourt sera-t-elle ...
  • Renault 9 Turbo En 1984, un an après la Renault 11 Turbo, la Renault 9 et son design aussi cubique que consensuel a enfin le droit à sa variante Turbo ! La recette est identique à celle de la Renault 11 Turbo, et pour cause puisque la base est commune. La Renault 9 Turbo enfile sa tenue de sport avec boucliers (avec longues portées AV), liserés rouges et jantes alu de 14″. Sous le capot, le 1,4 litres est soufflé par un turbo… Physique ...
  • Renault Supercinq GT Turbo En septembre 1984, Renault remplace sa R5 par la Supercinq. Marcello Gandini aux crayons dont la lourde tâche était de renouveler sans choquer. Dans la foulée la Supercinq Coupe est présentée. Il faut attendre une année de plus pour profiter de la Supercinq GT Turbo qui vient remplacer la R5 Alpine Turbo. La recette reste la même avec un moteur rustique « soufflé » par le turbo, tandis que la Supercinq se pare d’atours sportifs : boucliers, bas de caisse ...
  • Renault Supercinq GT Turbo Phase 2 Pour juillet 1987, la Renault Supercinq GT Turbo profite du facelift bienvenu sur toute la gamme Supercinq. Fini les boucliers granuleux ! Désormais, tous les boucliers et baguettes sont en plastique lisses peints ton caisse. La présentation extérieure est plus qualitative, tandis que les jantes de 13 pouces sont plus agréables à l’œil. Sous le capot, 5 ch de plus seulement, mais la R5 GT Turbo phase 2 reste toujours de la dynamite !… Plus soignée, la Supercinq GT Turbo phase 2 ...
  • Toyota Celica Mk4 2L0 GT ST162 Toyota Celica Mk4 2L0 GT ST162Au salon de Francfort 85, Toyota nous réserve une surprise avec sa nouvelle Celica Mk4 génération ST160. Une véritable nouveauté qui marque un tournant et donne le tempo de la stratégie moderne de Toyota sur le marché de la voiture de sport : passage à la traction, moteur raffiné techniquement, et un design qui tranche par une fluidité et harmonie bien en phase avec cette révolution de palais. Pour ceux qui pensaient que les voitures japonaises n’étaient que des autos ...
  • Toyota Supra Mk3 3L0i GT Turbo MA70 7M-GTE Toyota Supra Mk3 3L0i GT Turbo MA70 7M-GTEDepuis 1981, Toyota est revenu avec succès sur le marché des coupés sportifs en dédoublant son offre Celica d’une Supra plus haut de gamme et performante. Depuis 1986 nous avons attaqué le 3e opus de la saga avec une ligne totalement revue et modernisée. Son six en ligne reste son ADN et est atmosphérique avec 204 ch. Bien, certes, mais un peu tendre car la Toyota Supra Mk3 (MA70) est lourde. Au Japon, on entend les critiques et le coupé ...
  • Venturi 200 Coupé Cup 221 Depuis 1984, le projet de la Ventury passé à Venturi a évolué. La petite équipe qui s’est constituée autour des 2 fondateurs, Claude Poiraud et Gérard Godefroy, a monté en gamme le projet en lui greffant le V6 PRV turbo de 200 ch et en dessinant des suspensions inédites. Le dessin de la Venturi 200 Coupé due à Gérard Godefroy est un modèle du genre : lignes tendues, proportions idéales, posée sur le sol… Pas de doute, en France aussi ...
  • Volkswagen Corrado G60 VW Corrado G60Gros phares rectangulaires, ligne ramassée et ceinture de caisse remontant vers le haut, le coupé Corrado arrive à point nommé au salon de Paris 1988 pour remplacer le vieillissant Volkswagen Scirocco. Une aubaine pour les amateurs de coupés européens qui sont en mal de choix sur le marché des coupés issus de la série. Outre un aileron AR mobile, c’est sous le capot que le Volkswagen Corrado G60 justifie son patronyme : un compresseur G qui permet au 1,8 litres ...
  • Volkswagen Golf 1 GTI 1600 VW Golf 1 GTI 1600 (1975)Volkswagen ajoute à son catalogue en 1974 la Golf et son design « cubique » signé Giorgetto Giugiaro. Mais le démarrage, notamment en France est laborieux. C’est sans compter sur une équipe passionnée à Wolfsburg qui va travailler en perruque sur une Golf « sport ». Résultat, en décembre 1975, Volkswagen dévoile après avoir validé en interne la Golf GTI. Au menu, un moteur Audi injection développant 110 ch, un châssis soigné et des performances dans le coup. Les GTI ...
  • Volkswagen Golf 1 GTI 1800 Depuis 1976 la Golf GTI fait une razzia chez les sportives compactes et a même imposé son label GTI comme nouvelle catégorie. A l’écoute des critiques, Volkswagen consent à faire évoluer son best-seller par petites touches. En juillet 1982, afin d’apporter plus de confort dans la conduite, ce sont les débuts du 1 781 cm3 dans la Golf GTI. Extérieurement, la Golf 1 GTI 1800 ne change guère, hormis les gros feux rectangulaires AR. Nouveauté pour les conducteurs français, la ...
  • Volkswagen Golf 2 GTI Si depuis 1975 la Golf GTI s’était taillé la part du lion, depuis le début des années 80, la concurrence l’a rattrapé et même dépassé parfois. Et le passage au 1,8 litres ne changeait pas la donne. En 1984, la Golf 2 GTI vient apporter une première réponse de Volkswagen pour ses rivales (205 GTI, Supercinq GT Turbo, Kadett GSI). La tendance est à l’amélioration du confort par des cotes en hausse qui profitent à l’habitabilité. La Golf GTI reste ...
  • Volkswagen Golf 2 GTI 16S Volkswagen Golf 2 GTI 16S (1985) KRC’est Volkswagen France qui avait grillé la politesse à la maison mère de Wolfsburg avec sa Golf GTI 16 Oettinger. Mais l’usine ne comptait pas rester impassible et pour le deuxième volet de la Golf commercialisée depuis 1983 et 1984 en variante GTI, il aura fallu attendre 1985 pour (enfin) profiter d’une version 16 soupapes de la Golf 2 GTI. Une longue attente enfin récompensée puisque c’est au salon de Francfort de 1983 qu’un coupé Scirocco avait présenté une étude ...
  • Volvo 480 Turbo Au salon de Genève en mars 1986, Volvo a surpris son monde avec sa nouvelle et inédite Volvo 480 ES. Perdue au milieu des « parpaings tracés à la règles » (comprenez les berlines classiques de la firme de Göteborg série 200, 800), cette compacte marie subtilement une esthétique de break et de coupé. Le retour du break de châsse selon Volvo à l’instar de la regrettée Volvo P1800 ES. Passée la première vague de charme, la prise en main ...
  • Volvo 780 GLE V6 2L8 Après les Volvo 262C au look des plus particuliers, Volvo demande toujours à Bertone de concevoir des lignes plus élégantes et équilibrées que sa devancière mais toujours sur la base de la Volvo 760. Et dans le cahier des charges, les latitudes laissées au carrossier italien sont limitées. Pas étonnant donc de découvrir en mars 85 à Genève un coupé aux lignes semblant tracées à la règle et fortement inspirée de la berline dont elle dérive. Toutefois on apprécie le ...

Liste des Voitures par Année

Dernières News du Guide des Sportives
News

  • Maserati dévoile son tout nouveau moteur V6 à 90° inspiré de la technologie de la Formule 1 qui équipera la Maserati MC20 Le nouveau moteur est le cœur battant de la super voiture de sport MC20 qui fera sa première mondiale en septembre. L’unité a été conçue dans les installations de Maserati à Modène, au Maserati Innovation Lab sur la Via Emilia Ovest, dans les ateliers de la Via Delle Nazioni (la base historique de Maserati Corse) ...
  • Nouvelle Bentley Mulsanne 6.75 Edition 2020 et dernières production Après plus d’une décennie de production, le dernier exemplaire de la Mulsanne a été achevé, signifiant la fin d’une vie illustre et extraordinaire. Plus de 7 300 exemplaires – tous fabriqués à la main chez Bentley à Crewe, dans le Cheshire – ont incarné la capacité de Bentley à produire la berline de luxe ultime. Alors ...
  • Nouvelle Mercedes-Benz E53 Coupé AMG C238 FL Mercedes-AMG intensifie encore l’identité de la marque : les nouvelles E 53 4MATIC+ Coupé et Cabriolet (consommation de carburant en cycle mixte : 9,1-8,9 l/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 209-204 g/km)1 ont désormais été dotées de la calandre caractéristique d’AMG à lamelles verticales. Sa forme de A et les phares ...
  • Nouvelle McLaren 720S Le Mans McLaren Automotive célèbre l’un des plus grands accomplissements réalisé dans le sport automobile – une victoire aux 24 heures du Mans lors de sa première participation avec une édition spéciale de la 720S Coupé. Seulement 16 unités seront disponibles en Europe sur les 50 exemplaires produits au niveau mondial. La 720S Le Mans a été créée ...
  • Nouvelle Ford Mustang Mach 1 2021 – La Saga continue ! Après une interruption de 17 ans, la toute nouvelle Mustang Mach 1, coupé fastback, fait sa première mondiale – devenant le summum moderne du style, de la maniabilité et des performances d’un poney V-8 de 5,0 litres. « Un style audacieux, une accélération et une vitesse remarquables – Mach 1 dit tout », a déclaré Jim Farley, directeur ...
  • Nouvelle BMW Série 8 Golden Thunder Edition Les prestations dynamiques sont le signe distinctif des modèles de la gamme Série 8. La luxueuse voiture de sport du constructeur automobile va être enrichie d’une touche d’extravagance. Des éléments de design spécifiques en or ainsi que des équipements spécifiques BMW Individual, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, assurent un mélange incomparable de sportivité et de ...
  • Nouvelle Lotus Exige Sport 410 20th Anniversary Une nouvelle édition exclusive pour le 20e anniversaire de l’une des voitures de sport les plus exaltantes et dynamiques du monde, l’Exige Sport 410, a été dévoilée par Lotus. Proposée dans un choix de nouvelles couleurs vibrantes d’inspiration rétro, la passionnante biplace est dotée d’un équipement de série de plus haut niveau et d’un intérieur ...
  • Nouvelles Mercedes-Benz E63S AMG W213 FL et E63S AMG Station Wagon S213 FL Depuis le légendaire « The Hammer » de 1986, la Classe E fait partie, avec sa motorisation supérieure, des modèles fondamentaux qui constituent la pierre de voûte de la marque Mercedes-AMG. Dans la génération la plus récente, la dynamique de marche sportive des modèles labellisés Performance d’Affalterbach est combinée à un niveau de confort nettement accru et à ...
  • Nouvelle BMW M5 Compétition F90 Facelift Avec son design soigné, ses possibilités de réglages perfectionnées et son écran central élargi de 12,3 pouces, la nouvelle BMW M5 Competition (consommation de carburant en cycle mixte : 11,1-11,3l/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 252-257 g/km*) associe le confort d’utilisation au quotidien d’une berline à la sportivité exceptionnelle d’un modèle ...
  • L’Opel Manta fête ses 50 ans d’existence Elle appartient au genre Mobula (raies, pastenagues) – l’Opel Manta, probablement le représentant le plus louche d’une longue lignée de classiques Opel. Cette année, le coupé avec la raie comme logo fête son 50e anniversaire. L’aire de répartition du Manta s’étend de la mer Baltique allemande à la côte Pacifique américaine. Le concepteur en chef ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Voitures de Sport des années 80, 10.0 out of 10 based on 1 rating