Voitures de Sport des années 90

Chaque décennie a son lot de voitures de sport. Des années 50 à aujourd’hui, retrouvez toutes les voitures produites par les constructeurs automobile de tous les continents classées par décennie.

Toutes les Voitures de Sport du Guide des Sportives de la décennie 90
Années 1990

  • Alfa Romeo 145 Quadrifoglio Verde QV Après une longue carrière démarrée en 1984, l’Alfa Romeo 33 cède la place en 1994 à la nouvelle 145. Avec un dessin inédit s’inspirant d’un break de chasse, marqué par une grosse nervure latérale, l’Alfa 145, uniquement disponible en 3 portes, se verra complétée d’une version berline 4 portes en mai 95. Quelques mois plus tard, Alfa Romeo dévoile la 145 Quadrifoglio. Alfa Romeo mise sur un châssis raffermi, un freinage renforcé, une présentation sportive et un moteur deux litres ...
  • Alfa Romeo 156 V6 2L5 24V Pour cette année 1997 Alfa-Romeo frappe un grand coup. En confiant les crayons à Walter da Silva dans son centre de style, ce dernier signe sur une plateforme connue mais modifiée pour l’occasion un design terriblement séduisant pour une berline de cette classe. L’Alfa Romeo 156 est belle à se damner et fait tourner les têtes. Large calandre en triangle siglée Alfa Romeo, profil singeant celui d’un coupé en masquant les poignées de portes arrière dans les montants, coffre accueillant ...
  • Alfa Romeo 164 2L0 Twin Spark Alfa Romeo bien mal en point a été racheté finalement par Fiat en 1986. Un an plus tard au salon de Francfort, sur la patrie des constructeurs allemands, experts es-berlines, Alfa Romeo dévoile les premiers fruits de cette nouvelle collaboration : l’Alfa Romeo 164 2L0 Twin Spark. Basée sur la plateforme Tipo Quattro (Saab 9000, Lancia Thema & Fiat Croma), l’Alfa Romeo 164 fait tourner les têtes et est le dérivé le plus réussi de ladite plateforme. Il faut avouer ...
  • Alfa Romeo 75 2L0 Twin Spark Alfa-Romeo 75 2 Litres Twin SparkL’Alfetta n’en finit pas de mourir ?… On peut le penser tant la filiation (plutôt dérivés) se perpétue. Après l’Alfetta, la Giulietta, allez comptons même l’Alfa 90 et l’Alfa 6 basées sur la même plateforme, l’Alfa-Romeo 75 reprend à son compte ce lourd héritage. Puis, en 1986, Alfa-Romeo décide enfin de redonner du tonus à une berline qui méritait le détour avec la 75 1.8 Turbo. Et l’année suivante, c’est un deux litres inédit dans son allumage qui prend place ...
  • Alfa Romeo 75 V6 3L0 America 162B Alfa-Romeo peut aller de l’avant après son rachat et intégration délicate au sein du groupe Fiat. Première surprise agréable, les dirigeants de la firme au Biscione mette le fabuleux V6 maison sous le capot de sa berline 75 lancée initialement en 1985. L’Alfa 75 V6 3.0 America conserve toujours ce profil étonnant avec sa malle arrière rehaussée. Les boucliers sont beaucoup plus gros et enveloppants donnant un aspect plus cossu et moderne, et comme toute sportive issue de la grande ...
  • Alfa Romeo GTV 1L8 TS 916 Alfa Romeo profite d’un petit nettoyage de printemps pour repenser l’architecture de sa gamme GTV type 916. Pour 1998, c’est le moment d’offrir à ses clients une version d’accès à la gamme avec un moteur 1,8 litres sous le capot. Sacrilège ? Pas réellement, car bon nombre de ses rivales se satisferaient d’un quatre cylindres aussi rond et mélodieux. Côté style, rien ne change et c’est tant mieux. Les plus fins observateurs auront remarqué que la calandre en triangle dispose ...
  • Alfa Romeo GTV 3L0 V6 24V 916 Depuis 1995, Alfa Romeo a fait un retour remarqué dans le segment des coupés sportifs et passionnants. Ses forces sont connues : une ligne sculpturale dessinée par Pininfarina, et des moteurs pétillants signés Alfa Romeo. La plateforme est celle du groupe Fiat qu’elle partage avec bon nombre de modèles (coupé Fiat, Tipo, Delta, Dedra…). S’inspirant du concept car Proteo, l’Alfa Romeo GTV se singularise par son gabarit compact (4,28 mètres de long et 1,78 mètres de large) et ses tics ...
  • Alfa Romeo GTV 916 – Guide Achat C’est en octobre au Mondial 1994 de Paris qu’Alfa Romeo va présenter les nouvelles Alfa Romeo GTV et Spider type 916. En 1991 déjà, le concept car dessiné par Pininfarina l’Alfa Romeo Proteo basé sur la plateforme de la berline 164 avait annoncé la couleur côté style dont les GTV type 916 vont reprendre les principaux gimmicks, à commencer par les optiques rondes avant, la ligne plongeante ceinturée par un pli de caisse très en vogue alors à Grugliasco (Peugeot ...
  • Alfa Romeo GTV Twin Spark 16V Avec son coupé GTV, Alfa Romeo renoue avec son passé avant tout par une ligne sculptée par Pininfarina… Au Mondial de Paris 1994, Alfa Romeo renoue avec sa tradition des coupés de caractère en ressuscitant la lignée des GTV. Partageant la plateforme de la Fiat Coupé, l’Alfa Romeo GTV se distingue avant tout par une ligne signée Pininfarina qui exploite les traits du concept car Proteo. Une vraie réussite quelque soit l’angle sous lequel on pose son regard sur la ...
  • Alfa Romeo Spider 2 litres Twin Spark 916 Alfa Romeo fait « d’une pierre 2 coups » : un coupé GTV et un Spider sur la même plateforme avec Pininfarina aux crayons ! Au Mondial de Paris 1994, Alfa Romeo renoue avec sa tradition des cabriolets de caractère en ressuscitant la lignée des Spider. Partageant la plateforme de la Fiat Coupé, l’Alfa Romeo Spider se distingue avant tout par une ligne signée Pininfarina qui exploite les traits du concept car Proteo. Une vraie réussite quelque soit l’angle sous ...
  • Alfa Romeo Spider Série 4 Immortel Spider Alfa ?… C’est la première impression qui vient à l’esprit en ce début d’année 1990 avec la présentation aux Etats Unis de l’Alfa Romeo Spider Série 4. Depuis 1966, ce spider italien a déjà connu moult évolutions. Mais cette fois-ci, l’idée est de faire du neuf avec du vieux. Et il faut avouer que Pininfarina a su une nouvelle fois tirer tout le parti de son talent en réactualisant le « vieux » Spider et l’intégrant au mieux ...
  • Alfa Romeo SZ ES 30 Zagato Suite au rachat par Fiat, Alfa-Romeo peut craindre une perte d’identité. Mais Vittorio Ghidella le nouveau patron de la firme au Biscione va rassurer immédiatement avec un nouveau projet exclusif de voiture de sport. Et comme aux belles heures d’Alfa-Romeo, c’est à Zagato et Autodelta que va être confiée l’élaboration de cette voiture de sport inédite. Chez Zagato, c’est alors Robert Opron qui est « maître crayons », déjà auteur de lignes à succès (Citroën SM, CX, Renault Fuego…) chez ...
  • Alpina B12 5L0 Alpina se fait fort de transformer les BMW de pointe. Et avec la BMW 850i commercialisée depuis 1990, nous attendions Alpina au tournant ! L’Alpina B12 reprend donc la base de la 850i. On retrouve donc cette ligne élégante et sportive avec sa proue digne d’un squale. Alpina a apposé sa griffe habituelle avec ses strippings, ses jantes alu à bâtons de 19″ et des boucliers revus. Le V12 gagne 50 ch, mais cela sera-t-il suffisant pour secouer les 1,9 ...
  • Alpine A610 Après des années d’hésitations, Renault se décide en 1989 à redonner une chance à Alpine. La dernière ? Mille Miles et Le Mans finissent la génération des Alpine V6 Turbo (GTA), avant qu’en 1991 la nouvelle Alpine A610 ne soit lancée. Renault avait de grandes ambitions mais pas mis tous les moyens de son côté. A commencer par un style finalement très (trop ?) proche de sa devancière, l’A610 est pourtant pétrie de qualité avec un V6 revisité qui délivre ...
  • Alpine V6 Turbo GTA D501 Après le lancement « tiède » de l’Alpine V6 GT, la saga GTA poursuit sa saga en 1985 avec la version de pointe : l’Alpine V6 Turbo. Si la ligne extérieure reste identique, les jantes sont nouvelles. Mais les trains roulants sont améliorés, et surtout le V6 2,5 litres PRV reçoit un turbocompresseur qui apporte 200 ch. Avec 200 ch et une ligne aérodynamique, l’Alpine V6 Turbo vient disputer les premières places, à condition de fermer les yeux sur sa qualité ...
  • Alpine V6 Turbo Le Mans Depuis 1986, l’Alpine V6 Turbo souffle sur les braises du sport automobile français. Mais elle peine à réussir en raison du peu de moyen que la Régie a mis à sa disposition. Après un retour au « A flêché » sur le capot avant avec la V6 Turbo Mille Miles (1989), c’est une fin de carrière pour les GTA en apothéose en 1990 avec la V6 Turbo Le Mans. Elle est élargie, dotée d’un kit carrosserie plus agressif, de grosses ...
  • Alpine V6 Turbo Mille Miles Après le lancement « tiède» de l’Alpine V6 GT, la saga GTA poursuit sa saga en 1985 avec la version de pointe : l’Alpine V6 Turbo. Si la ligne extérieure reste identique, les jantes sont nouvelles. Mais les trains roulants sont améliorés, et surtout le V6 2,5 litres PRV reçoit un turbocompresseur qui apporte 200 ch. Malgré cela, les ventes végètent en raison d’un habitacle à la qualité peu flatteuse (un euphémisme !) et d’une stratégie confuse de Renault qui va ...
  • Aston-Martin Virage 1989 Figée depuis les années 70, Aston Martin renaît enfin sous les bons soins de la Ford Motor Companie. Présentée au salon de Birmingham en 1988, il faut attendre 1990 pour apprécier l’Aston Martin Virage dans les show-rooms Aston Martin. La ligne d’origine des Aston DBS et V8 a été revisitée avec plus de rondeurs. Elancée malgré des dimensions imposantes (4,8 mètres de long !), L’Aston Martin Virage convainc et séduit… Rassuré sur son avenir, Aston Martin revient aux affaires avec la ...
  • Audi 200 Quattro 20V C3 Audi poursuit le développement de sa gamme 200 C3 et n’a de cesse de l’améliorer. Dernier exemple en date, la commercialisation fin 1989 de l’Audi 200 Quattro 20V C3. Cette grande berline basée sur l’Audi 100, a profité dernièrement à l’occasion du millésime 88 d’améliorations esthétiques subtiles mais notables pour lui permettre de rester en course chez les grandes berlines de prestiges. L’Audi 200 Quattro 20V ne change pas esthétiquement, Ingolstadt ayant certainement jugé suffisant ce qui a été apporté ...
  • Audi Coupé 2L3 20V Quattro 8B Fini les traits à la règle et les angles droits ! En se basant sur la berline 80 B3, le nouveau Audi Coupé remplace avantageusement l’antique coupé d’Ingolstadt en septembre 1988. Après quelques déceptions avec des mécaniques par trop timorées, Audi apporte un regain de peps pour 1989. Voilà un retour en grâce qui nous réconcilie avec le coupé allemand. Force est de constater que la séduction opérée par la plastique de l’Audi Coupé 8B trouve enfin un moteur adapté ...
  • Audi RS2 Audi souhaite poursuivre sa quête d’image face à ses deux concurrents (BMW et Mercedes-Benz) et Porsche peine à vendre ses modèles hors 911. L’équation devient simple : S2 + 968 + Porsche engineering = Audi Avant RS2 ! Partant du break S2, l’assiette a été abaissée, et de nombreux détails de style ont été revus conférant à ce break de châsse un style très affirmé : jantes Porsche Cup de 17’’, rétros de 968, bandeau de malle arrière interfeux, et ...
  • Audi S8 1996 Depuis février 1994, Audi entame son 2e opus dans le segment des limousines de luxe et de prestige avec son A8 succédant à l’Audi V8. L’A8 se démarqua immédiatement de ses rivales (Classe S et Série 7) par une structure tout alu (Audi Space Frame) pour limiter le poids et par une ligne à la fluidité sobre et élégante. Histoire d’enfoncer le clou, et prouver qu’Audi ne vient pas faire de la figuration, Ingolstadt nous présente en septembre 1996 la ...
  • Audi V8 3L6 Après une montée en gamme patiente mais structurée, et un gros travail sur l’image et la technologie centrée sur la transmission intégrale Quattro engagée avec succès en compétition (Rallyes groupe B, IMSA…), Audi saute le pas des grosses berlines de prestige… Certes, cette première incursion se fait avec prudence et modestie. Mais derrière cette carrosserie d’Audi 100-200 revue se cache une berline dotée de tous les raffinements techniques de la marque, le tout véhiculé dans un confort et une ...
  • Bentley Eight Même chez les constructeurs les plus prestigieux il existe un « bas de gamme », plus harmonieusement appelé généralement « entrée de gamme ». Bentley n’échappe donc pas à la règle avec sa Bentley Eight. Doit-on s’offusquer d’une version au rabais ? Pas réellement tant « rabais » et « Bentley Eight » sont des oxymores que n’auraient pas reniés Emile Zola dans ses romans. Extérieurement, la Eight reprend la calandre grillagée des antiques Bentley de course conférant ainsi à ...
  • BMW 318iS Coupé E36 Si les BMW 325i et BMW M3 se chargent de coiffer avec autorité la gamme Série 3 Coupé E36, le principe d’un coupé sportif d’entrée de gamme inauguré sur la 318is E30 est reconduit. Ce qui séduit d’emblée, c’est la ligne de la BMW 318iS Coupé E36 qui est d’une rare élégance et aux proportions parfaites. Son secret provient du fait que contrairement à ce que l’on pourrait croire, les pièces communes de carrosserie avec la berline sont quasi nulles. ...
  • BMW 320i Cabriolet E30 Depuis une année déjà, BMW s’est posé en leader des cabriolets 4 places luxueux et sportif, seul Saab pour l’instant ayant emboîté le pas du constructeur à l’hélice. Néanmoins, si le cabriolet suédois peut s’appuyer sur un style marqué et singulier, et un véritable attrait et une qualité de fabrication indéniable, il lui manque un moteur noble. C’est bien là la force de la BMW Série 3 Cabriolet E30. Et le constructeur de Münich enfonce le clou avec une déclinaison, ...
  • BMW 325i Cabriolet E30 Depuis trois générations de Série 02 et Série 3, BMW décline un ersatz de cabriolet sur la base de sa compacte à succès. Alors conçu et fabriqué par le carrossier Baur, on doit plus parler de découvrable que de cabriolet puisque les montants de portes et de vitres latérales sont fixes. Bien mais peut mieux faire. BMW a (enfin) compris les attentes des amateurs de conduite cheveux au vent et dévoile pour l’été 1986 un véritable cabriolet basé sur la ...
  • BMW 325i Coupé E36 La BMW Série 3 génération E36 marque en 1991 une véritable rupture puisque les carrosseries deviennent beaucoup plus spécifiques. Ainsi, l’année suivante la BMW 325i Coupé E36, si elle semble jumelle de la berline dont elle dérive, partage en réalité moins de 20% de pièces de carrosserie communes. Cela explique cette ligne aux proportions qui semblent idéales. Elégante, la BMW Série 3 Coupé E36 reste en outre pratique avec quatre véritables places. Mais ce n’est pas tout, car avec son ...
  • BMW 325i E30 La BMW Série 3 génération E30 a renouvelé avec beaucoup d’élégance et des proportions qui semblent idéales et compactes la saga désormais inauguré par la Série 02. Mais dès son lancement en 1983, la version de pointe reprenait le moteur 2,3 litres de la BMW 323i E21. Pour 1985, BMW apporte quelques modifications bienvenue à commencer par une évolution moteur qui porte la cylindrée à 2,5 litres. On note quelques évolutions subtiles sur la 325i (E30) avec un spoiler avant ...
  • BMW 325i E36 La BMW Série 3 génération E36 marque en 1991 une véritable rupture puisque les carrosseries deviennent beaucoup plus spécifiques. La génération E36 est plus volumineuse que la E30, plus habitable. Son profil est élancé et pour tout dire, très élégant. Dans les nouveautés de la marque on apprécie les optiques rondes avant sous globe qui revisite avec subtilité le masque avant des BMW. Elégante et pratique, la BMW 325i est pour autant une véritable berline sportive, car avec son six ...
  • BMW 325is E30 BMW 325 iS E30Depuis le printemps 1985, la série 3 E30 a hérité du six en ligne M20 qui cube à 2,5 litres garantissant plus de couple à bas régime et une vingtaine de chevaux de plus pour cumuler à 170 ch. Mais pour ce millésime 1989 BMW apporte quelques discrètes retouches pour garder sa compacte dans le coup : boucliers plus enveloppants et surtout optiques arrière plus carrées et imposantes. Dernier atout que BMW sort de sa manche : la BMW 325iS ...
  • BMW 325iX E30 Avec ses modifications du millésime 86, BMW redonne un coup de jeune à sa Série 3 E30, et en profite au passage pour élargir la gamme avec un cabriolet et une version intégrale à quatre roues motrices. Dotée du nouveau 6 en ligne de 2,5 litres développant 171 ch, la BMW 325iX E30 c’est dans sa transmission intégrale qu’elle se distingue du reste de la gamme. Pour la reconnaître extérieurement, c’est assez simple, puisqu’elle est dotée de de passages de ...
  • BMW 850i E31 Deux années de disettes chez BMW depuis l’arrêt fin 1988 de la lignée des coupés Série 6 E24 avec ses 635 CSI et M635 CSI. Une attente justifiée par le travail « kolossal » opéré par BMW : tout est nouveau ! Partis d’une page blanche, même la structure et la base de la Série 8 sont inédites et spécifiques. La rupture de style est très marquée avec le passé, puisque la BMW 850i arbore une ligne fuselée et très ...
  • BMW M3 3.0 E36 Après avoir lutté face aux Sierra RS Cosworth et aux Mercedes 190 2.3-16s puis 2.5-16s, la BMW M3 E30 laisse sa place à une descendance bien plus noble, sous son capot du moins ! Un gros 6 ligne de 3 litres atmosphérique offre 286 ch bien réels pour des chronos époustouflants ! Et comme BMW a décidé de frapper un grand coup, c’est le sans faute côté châssis, ou presque, avec un caractère bien trempé mais aussi bien élevé, ...
  • BMW M3 3L2 E36 Depuis 1992, la BMW M3 3.0 E36 tourne comme un carnassier dans le segment des GT. Mariant discrétion de bon aloi, performances de très haut niveau avec la manière de son six en ligne de 286 ch, elle s’est jouée de ses rivales… le tout à un prix encore jamais vu. En 1996, BMW tient compte des remarques et critiques en commercialisant la BMW M3 3L2 E36. Au menu, une boîte 6 « économique », plus de puissance (321 ch) et ...
  • BMW M3 E30 Pour les besoins de l’homologation en compétition, BMW Motorsport va suivre le même chemin que Ford et sa Sierra Cosworth ou encore (et surtout !) Mercedes-Benz et sa 190 2.3-16. Mais BMW sera le dernier à « tirer » avec le démarrage de la production de sa M3 E30 à compter de septembre 1986 soit plus de 2 ans après sa rivale frappée de l’étoile. L’attente n’était pas vaine, avec un look totalement transformé (ailes larges, boucliers épais) jusqu’au montant ...
  • BMW M3 Sport Evolution E30 La guerre fait rage dans le championnat de tourisme allemand ! Résultat, BMW, Mercedes-Benz, Audi et Opel se jettent à corps perdus dans des évolutions permanentes de leurs modèles. Chez BMW, on peaufine dans de multiples détails la M3 (E30) afin d’aller explorer les limites de la réglementation. Si extérieurement, seules les jantes de 16″, et les 2 coloris imposés (rouge ou noir), on note dans les exclusivités de la Sport Evolution un bouclier AV et un aileron réglables permettant ...
  • BMW M5 3L8 E34 Depuis 1989, la M5 E34 se jouait de la concurrence. Mais depuis, cela attaque de tous les côtés entre la Mercedes-Benz 500E W124 et son goulu V8, ou pire, la petite sœur M3 et son 6 en ligne de 3 litres qui met le feu. Pas de panique à Münich, puisque la M5 évolue mécaniquement sans perdre son âme. Seuls signes extérieurs marquants, les nouvelles jantes de 17 pouces communes avec la BMW 850i. Pour le reste, c’est sous le capot ...
  • BMW Z3 2.8i Depuis 1995, le Z3 est un vrai succès pour BMW, avec 46 000 ex. produits en moins de 2 ans ! Mais les puristes lui reprochaient une motorisation trop timorée en 4 cylindres uniquement. Courant 1996, BMW poursuit le développement d’une véritable gamme avec l’insertion du dernier 6 en ligne 2,8 litres sous son capot avant. Pour l’occasion son faciès de squale est agrandi tandis que la croupe plus large, apporte un gain en style mais aussi en tenue ...
  • BMW Z3 M Depuis 1996, le roadster Z3 agrémente avec succès la gamme BMW. Compact et ramassé, doté d’une ligne sexy à souhait, il n’a depuis eu cesse de monter en gamme pour faire taire les critiques. Dernier accessit : le sport pur et dur avec le Z3 M Roadster. En septembre 1997, BMW n’y va pas par quatre chemins avec le 6 en ligne de 321 ch de la BMW M3 3.2 (E36) ! Le BMW Z3 M se fâche avec des ...
  • Bugatti EB110 GT Romano Artioli et Jean-Marc Borel se sont mis en tête de faire renaître Bugatti. Une idée qui a nécessité de nombreux et coûteux efforts (rachat de la marque à Messier), construction d’une usine inédite et ultra-moderne à Campogalliano (Italie) et conception d’une super Grand Tourisme qui doit assumer son héritage avec talent et passion. Rien que ça ! Paulo Stanzani (ex-Lamborghini) est alors chargé de projet et c’est Marcello Gandini qui est aux crayons. Mais coup de tonnerre, rien ne ...
  • Caterham Super Seven 1600 GT La Caterham Super Seven depuis 1972 a repris le témoin à la Lotus éponyme. Mais point de réinterprétation, au contraire, Caterham souhaite rester fidèle en tout points à la Lotus Seven S3. Résultat, on retrouve la bouille toujours inimitable de la Seven qui devient Super Seven dans le catalogue Caterham. Faciès de batracien avec ses petits phares ronds, ailes rapportées et coque étroite… Pas de doute le mythe perdure, ainsi que sa mécanique Ford qui respire sous le capot AV… Véritable ...
  • Chevrolet Corvette C4 Cabriolet L98 Après 11 années d’absence, c’est le grand retour du cabriolet dans la gamme Corvette ! La Chevrolet Corvette C4 Cabriolet est dévoilée pour 1986 en grandes pompes en servant de base de pace car pour les 500 Miles d’Indianapolis le 25 mai. De teinte jaune, avec ses strippings latéraux « Official Pace Car », cette Chevrolet Corvette C4 Cabriolet est pilotée par le général de brigade en retraite de l’US Air Force Chuck Yaeger (premier homme ayant dépassé la vitesse ...
  • Chevrolet Corvette C4 LT-1 Depuis 1984, Chevrolet a revisité avec un beau succès et un certain talent sa saga Corvette. La Chevrolet Corvette C4 profite avant tout d’une plastique terriblement séduisante, tout en conservant intact son ADN : carrosserie « plastique », gros V8 coupleux et des trains de roulements sportifs. Mais si le succès est bien là, Chevrolet n’a de cesse de monter en puissance son égérie. D’ailleurs, la Corvette C4 ZR-1 a démontré le bien-fondé de cette stratégie. Mais elle reste réservée ...
  • Chevrolet Corvette C4 LT-1 Cabriolet En 1986, Chevrolet a doté sa Corvette C4 d’une variante cabriolet du plus bel effet, magnifiant encore plus la ligne fine et équilibrée du coupé. La Corvette LT-1 n’échappe pas à cette déclinaison pour le plus grand plaisir des yeux des passants. A l’instar de la version coupé, la Chevrolet Corvette C4 LT-1 Cabriolet adopte un museau plus doux et fluide donnant un sacré coup de jeune à la Corvette. La poupe reprend les gimmicks stylistiques de la ZR-1 de ...
  • Chevrolet Corvette C5 La Corvette C4 (LT1 et ZR1) de 1983 à 1997 avait reparue de manière officielle en Europe et dans l’Hexagone. Avec la Corvette C5, General Motors vise plusieurs continents en même temps, en prévoyant même des réseaux spécialisés y compris en France. La Corvette, attaquée de toute part, à commencer par les japonais aux USA, perd ses mauvaises manières, se refait une beauté plus consensuelle (trop ?) mais reste avant tout une sportive américaine. Gros V8 tournant pas vite mais ...
  • Chrysler Viper GTS Le roadster Viper RT/10 avait déjà jeté un sacré pavé dans la mare ! Mais chez Chrysler, on ne compte pas s’arrêter en si bon chemin bien au contraire… Prenant en compte les différentes critiques, c’est désormais en coupé que la Viper s’est muée. Mais n’imaginez pas que Chrysler a simplement posé un toit sur la Viper RT/10. Tout a été revu de fond en comble pour amener la Viper GTS aux avant-postes. Une place qu’elle occupe d’ores et déjà ...
  • Chrysler Viper RT-10 En 1989, coup de foudre dans les salons de Détroit puis Francfort avec le concept car Dodge Viper. Devant tant de succès, Chrysler lance le Team Viper qui doit faire de ce concept car une réalité. Quatre ans plus tard, à peine émoussée, la Viper RT/10 laisse ses traces de gommes sur nos routes. Intimidante, une sacré gueule de bad girl et surtout un héritage des Cobra des années 60, la Viper est pourtant devenue un roadster sportif moderne mais ...
  • Citroën AX GTI Citroën AX GTI (1991)Après une Citroën AX Sport, pétillante, sportive à souhait, mais si mal finie et à la carburation capricieuse, Citroën rajeunit toute sa gamme AX en 1991. Exit la version Sport, mais on gagne en échange une Citroën AX GTI aussi performante mais nettement mieux élevée. Elle revêt même son « jogging » à l’instar des cousines GTI de Peugeot avec des extensions d’ailes en plastique noir, becquet, boucliers plus sportifs… Plus cossue, l’AX GTI reprend le 1,4 litres mais avec ...
  • Citroën AX Sport Phase 2 Citroën AX Sport Phase 2Depuis quelques mois, Citroën a étonné avec sa petite AX Sport dont la vocation première est d’être produite à 5 000 exemplaires afin d’être homologuée en groupe N et groupe A catégorie 1 300 cm3. Sportive brute de décoffrage, la petite AX a enthousiasmé les observateurs et les passionnés par son caractère très sportif, la finition générale, la présentation spartiate et l’équipement pneumatique avaient fait couler beaucoup d’encre. A l’occasion du millésime 88 (en juillet 1987 donc), Citroën en profite ...
  • Citroën BX GTI 4×4 Citroën n’en finit pas de décliner à l’envie sa gamme sportive dans la famille BX. Si cela peut prêter à sourire, force est de reconnaître un véritable dynamisme et le concept des poupées russes depuis le lancement de la Citroën BX en 1982 : 19 GT, Sport, 4 TC, GTI, GTI 16 soupapes. Rien que ça ! Et Citroën ne compte pas s’arrêter en (tout !) chemin, la preuve puisque pour le millésime 90 (en juillet 1989) la transmission intégrale ...
  • Citroën XM V6 3L0 Citroën XM V6 3L0Après 15 ans de carrière, la Citroën CX tire sa révérence. Une institution qui a rencontré un franc succès malgré sa singularité dans un marché des berlines grandes routières pour le moins conservateur. En mai 1989, la firme aux chevrons dévoile son nouveau vaisseau amiral. Et force est de constater que l’empreinte visuelle reste originale et finalement réussie. Œuvre de Bertone, la Citroën XM possède une ligne effilée en flèche, s’inspirant d’études de styles des années 70. Long capot avec ...
  • Citroën ZX 16V La Citroën ZX complète une offre plus « grand public » avec l’AX dans le catalogue de la firme aux chevrons. Avec un style au départ très consensuel, la version 3 portes apporte un esprit « coupé ». Et pour novembre 1992, la ZX adopte le moteur de la Peugeot 405 MI16 catalysé. La Citroën ZX 16V reçoit des boucliers peints ton caisse, des extensions d’ailes, un becquet et des jantes 15″. La Citroën ZX 16V se pose ainsi en ...
  • Dauer 962 Le Mans Les 24 Heures du Mans sont en danger dans les années 90 après le retrait de Peugeot, Jaguar et Mercedes-Benz ! Résultat, avec la catégorie GT1, il suffit d’un seul exemplaire produit pour la route pour pouvoir en dériver une voiture de course. Jochen Dauer ne se dégonfle pas et concocte une 962 groupe C « street version » ! La Dauer 962 Le Mans reprend ainsi la ligne des 962 groupe C permettant ainsi à un véritable proto du ...
  • de La Chapelle Grand Prix Depuis 1978, Xavier de la Chapelle donne des couleurs au paysage automobile français avec ses évocations de Bugatti type 55. Fort de ce succès d’estime, et à l’écoute des desiderata de ses fidèles clients, de la Chapelle présente à Genève en 1992 une version plus radicale de sa Type 55 : la de la Chapelle Grand Prix. Avec 70 kilos en moins, une présentation plus racing, la Type 55 perd ses marche-pieds et englobe ses optiques AV dans les ailes, ...
  • Donkervoort S8A Depuis 1978, Joop Donkervoort s’est mis en tête de propose son interprétation de la Lotus Seven. Cet amateur éclairé et exigeant était devenu dans l’incapacité d’homologuer alors les Caterham en Hollande avec les nouvelles normes (trop petites). Il a donc repris le concept à zéro, même si la Donkervoort S7 des débuts restait encore fidèle au concept initial. Puis dès 1983, la S8 a pris son envol avec des particularités techniques spécifiques. Fort de ses premiers succès, Joop Donkervoort poursuit ...
  • Donkervoort S8AT Avec l’arrivée du catalyseur, Joop Donkervoort doit trouver une solution pour que son interprétation de la Lotus Seven ne soit pas pénalisée en performance. C’est donc fort logiquement que la Donkervoort SA8 lancée en 1985 est épaulée dès l’année suivante par une variante équipée d’un turbocompresseur. La Donkervoort S8AT est identique à l’extérieur à la S8A. Seules exceptions notables, l’inscription stylisée sur l’échappement latérale avec « S8AT » et les grilles supplémentaires sur le capot qui permettent de savoir que ...
  • Ferrari 348 tb Après 15 ans de loyaux services, la saga des Ferrari 308-328 tire sa révérence au salon de Francfort 1989 avec la présentation de la nouvelle Ferrari 348. Destin funeste, puisqu’elle peut se targuer d’être la première Ferrari de route depuis la mort d’Enzo Ferrari. Qu’importe, Pininfarina a su composer une ligne ramassée et élégante, reprenant quelques tics stylistiques de la Testarossa (feux arrière rectangulaire sous grille, prises d’air latérales striées…), tandis que sous le capot arrière un V8 hérité de ...
  • Ferrari 456 GT Après l’arrêt de la Ferrari 412i et sa longue carrière de 18 ans (!), les amateurs de Ferrari V12 2+2 en étaient pour leurs frais ! Rien, « nada »… Retardée par Luca Montezemolo pour une mise au point optimale en pleine stratégie de retour à la rigueur sans oublier passion et performance à Maranello, la Ferrari 456 GT arrive en 1994. Et quelle arrivée ! Un design signé Pininfarina qui nous réconcilie avec les Ferrari 4 places (enfin 2+2), ...
  • Ferrari 512 TR Depuis 1984, nos rétines avaient du mal à se remettre de l’apparition de la Ferrari Testarossa. D’une idée simple avec ses radiateurs sur les flancs, Pininfarina avait réussi une robe sculpturale pour habiller l’ensemble. Intimidante, plus large des hanches que des épaules, la Testarossa était alors avec la Lamborghini Countach la GT de tous les superlatifs. En 1992, la Ferrari 512 TR tente de combler l’écart qui la sépare de la Lamborghini Diablo. Désormais, c’est avec 428 ch que le ...
  • Ferrari 550 Maranello Après plusieurs années de moteur central arrière, la Grand Tourisme de Maranello opère le grand retour en arrière… ou plutôt en avant ! Pour 1997, Ferrari renoue ainsi avec la tradition des GT à moteur V12 avant. Pininfarina est toujours le designer de confiance qui a la lourde tâche de tracer des lignes tendues, élégantes, sans appendices aérodynamiques disgracieux mais en générant de l’appui. L’astuce provient donc du carénage inférieur, à l’instar de la Ferrari F355, qui génère de l’appui ...
  • Ferrari F355 Berlinetta Avec la F355 Berlinetta, Ferrari corrige non seulement le tir mais hausse le ton ! Alors que Porsche 911 et Honda NSX avaient fait trembler la Ferrari 348, sans compter les Venturi 260, Lotus Esprit Turbo et Alpine A610, la nouvelle venue change de dimension : V8 coiffé d’une nouvelle culasse 5 soupapes par cylindres, carrosserie revue avec fond plat et effet de sol, trains roulants revus et un chrono qui s’affole grâce aux 380 ch à 8 200 tr/mn. ...
  • Ferrari F40 En juillet 1987, le Commendatore a convié la presse pour leur dévoiler sa nouvelle supercar : la Ferrari F40. Le chiffre « 40 » commémorant les 40 ans de la sortie de la première Ferrari « officielle », la 125 S (12 mars 1947). Le cahier des charges était très simple pour Enzo Ferrari : « Construire une voiture dont les performances en feraient l’équivalente des glorieuses GTO et LM des années 60. » Commercialisée pour cette année 88, la ...
  • Ferrari F50 Ferrari s’inspire librement de la Formule 1 pour la Ferrari F50, la Supercar qui remet les pendules à l’heure ! A nouvel anniversaire marquant, nouvelle supercar. A Maranello, on ne pouvait fêter dignement les 50 ans de la marque au cheval cabré sans une voiture à la sportivité superlative. La Ferrari F50 est donc commercialisée pour 1995 avec comme objectif de faire venir une Formule 1 ou presque sur la route. Avec une ligne totalement étudiée pour la performance, cheveux ...
  • Ferrari Mondial T Cabriolet Quoique joliment dessinée par Pininfarina pour un coupé sport 2+2 à moteur central AR, la Ferrari Mondial ne cesse de courir après la reconnaissance. Enième modifications, mais non des moindres : le passage à la boîte transversale d’où son appellation « Mondial T ». Au salon de Genève 1989, on découvre donc cette nouvelle version de Mondial Cabriolet dont le V8 est porté à 300 ch et dont les boucliers AV et AR sont revus. Tenue de route en progrès, ...
  • Ferrari Testarossa En ce salon de Paris en septembre 1984, le public est tombé sous le choc de la nouvelle production star de Maranello. La Ferrari Testarossa doit en effet perpétuer la saga des Grand Tourisme de la firme au cheval cabré et faire mordre la poussière à sa rivale désignée : la Lamborghini Countach. Depuis la sortie de la Miura à la fin des années 60, Lamborghini et Ferrari se livrent une bataille de clochers à coup de V12. Un match ...
  • Fiat Barchetta Après une longue période de vaches maigres pour les amateurs de Fiat sportives et de caractère, la Fiat Coupé avait sonné la charge. C’est désormais les amateurs de roadsters qui peuvent se réjouir pour cette année 1995 avec la Fiat Barchetta. Si elle reprend bon nombre de composants de la Punto dont elle dérive, elle propose en revanche un style très personnel et réussi œuvre du Centro Style Fiat avec Alessandro Cavazza et Andreas Zapatinas aux crayons, Chris Bangle ne ...
  • Fiat Cinquecento Sporting Depuis 1992, Fiat a donné son interprétation moderne de la Fiat 500… pardon « Cinquecento » ! Sur seulement 3,2 mètres de long et un empattement de 2,2 mètres les designers italiens ont du tracer des traits droits pour conserver un minimum d’habitabilité. Pour 1994, heureuse surprise, Fiat décline une variante sportive : la Cinquecento Sporting. Sportive populaire, rien n’est laissé au hasard avec des boucliers sport peints ton caisse, des jantes de 13″, un liseré qui ceinture la caisse ...
  • Fiat Coupé 16V Avec Chris Bangle aux crayons, Fiat ne pouvait espérer plus original mais bien vu pour donner du tonus à une gamme Fiat en mal d’image auprès du grand public. Agressif, équilibré et doté de multiples détails sur lesquels l’œil aime à s’attarder (trappe à essence chromée à ouverture rapide sur la hanche arrière, petits feux ronds AR, feux avant globuleux et des flancs travaillés) le coupé Fiat est équipé du 2 litres de 142 ch. Posé sur des jantes de ...
  • Fiat Coupé 16V Turbo Le groupe Fiat semble fonctionner par cycle. Bonne pioche pour les amateurs de voitures de sport, le Coupé apporte (enfin) une réponse aux amateurs de voiture de caractère frappé du blason du géant turinois. Avec ses traits pour le moins personnels et originaux, œuvre du designer Chris Bangle, le Coupé Fiat en met plein la vue tant par ses lignes générales qui semblent avoir été tracées à coup de griffes, que par de nombreux détails de style évoquant le passé ...
  • Fiat Coupé 20V Turbo Après 3 années de commercialisation en 4 cylindres, l’étonnant Fiat Coupé dessiné par Chris Bangle se dote pour 1997 des moteurs 5 cylindres déjà vus sous le capot des Lancia Kappa. Quelques retouches mineures de styles interviennent, mais c’est avant tout une personnalité déjà affirmée qui prend de la voix avec un 5 cylindres turbo rageur et mélodieux. Et surtout, la Fiat Coupé 2.0 20v Turbo s’affiche comme la Fiat la plus performante de l’histoire avec 250 km/h en Vmax ...
  • Fiat Uno Turbo ie Phase 2 Si la Fiat Uno connaît un succès commercial européen et même sur d’autres continents qui ne se dément pas depuis 1983 date de son lancement, on ne peut en dire de même pour sa version de pointe : la Fiat Uno Turbo ie (1985). Si tout le monde a loué sa mécanique remarquable avec une intégration de la suralimentation digne des GT les plus prestigieuses, Porsche 944 Turbo en tête, ses qualités dynamiques discutables l’ont empêché de profiter de ses ...
  • Ford Cougar V6 Après le coupé Probe dérivé de la Mazda MX-6, Ford base son nouveau coupé Cougar sur la berline Mondeo. Commercialisé en 1998, le coupé Cougar peut donc capitaliser sur les qualités de la Mondeo : comportement routier efficace et équipement fourni. Mais il s’offre quelques atouts supplémentaires comme son « edge design », mélange de courbes et angles vifs. A défaut d’un V6 sportif, le coupé Cougar compte bien séduire par sa douceur… Le Ford Cougar 2.5 V6 dispose d’un faciès ...
  • Ford Escort RS Cosworth C’est une véritable lutte frénétique entre constructeurs dans le Championnat du Monde des Rallyes ! Lancia fait la course en tête depuis la fin des années 80 avec Toyota qui semble le seul apte de disputer la couronne avec sa Celica et Carlos Sainz au volant. Après une saga confiée à la Sierra RS Cosworth (d’abord en 2 roues motrices coupé 2 portes, puis berline 4 portes, c’est en 4 roues motrices qu’elle termine sa carrière), Ford donne son va-tout ...
  • Ford Escort RS Turbo Mk2 En mars 1985, la Ford Escort s’est fâchée avec la version RS Turbo en série limitée à 5 000 exemplaires. Forte de 130 ch, voilà qui remettait les pendules à l’heure et propulsait la compacte sportive à l’ovale en haut de la hiérarchie. Si la copie n’est pas parfaite, le succès d’estime est bien là et pour le facelift de la gamme Escort commercialisée depuis 1980, Ford inscrit définitivement l’Escort RS Turbo au catalogue. L’Escort RS Turbo Phase 2 profite ...
  • Ford Fiesta XR2i Après la présentation début 1989 de la nouvelle Fiesta, Ford lâche la Fiesta XR2i en juillet 1989 sur les routes françaises. Avec son design nettement plus actuel et sexy, elle s’inspire sans complexe de la star de la catégorie, la Peugeot 205. Plus grande dehors et dedans, la Fiesta XR2i se pare de tous les attributs sportifs ad hoc, avec boucliers peints, liseré bleu (!), jantes alu et peinture pimpantes. Derrière sa batterie de phares sur la proue, on retrouve ...
  • Ford Fiesta XR2i 16V Ford s’est lancé à son tour dans la course à la puissance avec sa Fiesta pour jouer dans le peloton de tête des GTI. Dominé depuis la fin des années 80 par la Peugeot 205 GTI, la Supercinq GT Turbo et la VW Golf GTI, il faut avoir 130 ch pour jouer des coudes. Après une Fiesta XR2i peu charismatique, Ford avait trouvé l’astuce en mettant un coup de turbo sous le capot avec la Fiesta RS Turbo. Las, le ...
  • Ford Probe V6 2L5 Ford Probe V6 2L5 (1994)Déjà commercialisée depuis 1992 aux Etats-Unis, la Ford Probe 2.5 V6 24V qui partage ses dessous (plateforme et mécanique) avec la Mazda MX-6, se distingue en revanche par une ligne originale, tendue et résolument sportive. Les phares escamotables lui autorisent ainsi un museau très plongeant et aérodynamique comme certaines voitures de sport plus radicales, tandis que le pavillon vient mourir très loin sur la poupe. Deux raisons à cela : conserver un hayon pour le côté pratique, et donner le ...
  • Ford Puma 1.7i Ford a mis les petits plats dans les grands pour nous offrir la Puma 1.7i en octobre 1997. Autant la Fiesta semble se complaire en replâtrages désopilants, autant cette Puma 1.7i est au top ! Ligne acérée et regard de félin marqué par des optiques caractéristiques, la Ford Puma a eut les grâce d’un pro dans sa conception : Jacky Stewart ! Pas étonnant qu’elle soit si aboutie et aussi pétillante. Une vraie bourrasque de joie de vivre… Avec un parrain ...
  • Ford Sierra RS Cosworth 2RM MK2 Après une première mouture basée sur la carrosserie deux volumes en 1986, la Sierra Cosworth revient toujours en deux roues motrices mais avec une carrosserie revue. Plus classique, trois volumes avec une malle arrière, la Sierra adopte tout de même quelques artifices de style « sport » : jantes alu 15 pouces, becquet arrière, gros boucliers avec phares additionnels avant… De la génération précédente, elle conserve heureusement son généreux bouilleur sous son capot. Sous une plastique classique, la Sierra Cosworth est une berline ...
  • Ford Sierra RS Cosworth 4×4 Pour 1990, soit quatre ans après la sortie de la première Sierra RS Cosworth, radicale mais impétueuse, Ford poursuit les évolutions de son égérie des rallyes. Après avoir arrondi les angles, tant pour le style extérieur (une berline tri-corps 4 portes plus classique depuis 1987) que pour la tenue de route, Ford passe au sport intégral. En adoptant la transmission intégrale, et avec un 2 litres turbo Cosworth qui gagne 14 ch, la Ford Sierra RS Cosworth 4×4 repousse les ...
  • Ford Thunderbird Mk10 SC Sacrée saga la Thunderbird ! Depuis 1955, elle joue les reines du bal et se pose en icône automobile made in USA. Si sa première vocation fut de concurrencer la Chevrolet Corvette et de jouer le registre de la voiture de sport, dès la 2e génération, la Thunderbird va jouer dans le registre du cabriolet bourgeois et puissant. Dès le milieu des années 60, la Thunderbird va se muer en coupé 4 places et tourner définitivement le dos à toute ...
  • Hommell Barquette Après la Berlinette Echappement très convaincante, Hommell dégaine un an après sa Barquette ! Au programme suppression du pare-brise, du toit et allègement maximum. Le poids tombe à 940 kilos tandis que le moteur perd 5 ch. Pas grave, avec cette nouvelle configuration la Barquette Echappement gagne 1 seconde au 1 000 mètres DA et est encore plus dans l’esprit de ses concepteurs : 100% pilotage, 100% sport et 100% passion… La Berlinette ôte son couvre-chef pour un plaisir intégral… et ...
  • Hommell Berlinette Echappement Après une discussion passionnée au restaurant, puis un sondage dans le magazine Echappement, le projet était lancé ! La Berlinette des années 90 allait voir le jour… Gilles Dupré à la technique, Eric de Paw au crayon, et des organes mécaniques issu de la banque d’organe de PSA. Sans concession, la Berlinette Echappement affiche une offre osée dans un monde automobile aseptisé avec aucune concession au confort, un poids limité au maximum, et un châssis superbe… Le réveil du coq ? ...
  • Honda Accord Type R Honda positionne sa 6e génération d’Accord plus directement face aux ténors européens (406, Laguna, Passat, Vectra et Mondeo) pour octobre 1998 avec une berline plus courte de -9 cm par rapport à sa devancière. Pour coiffer la gamme, et c’est nouveau, une variante type R fait son apparition. Présentée avec le blanc « maison » (comme l’Integra éponyme), campée sur ses jantes de 17″, l’Accord Type R compte sur son châssis aux petits oignons et son 2,2 litres VTEC endiablé ...
  • Honda Aerodeck EXI CA5 Honda n’a de cesse de décliner les variations pour cultiver une certaine originalité et surtout poursuivre l’opération séduction Outre-Atlantique. Ainsi, en 1987 le constructeur japonais commercialise un dérivé de sa classique berline Accord sous la forme d’un coupé,… non d’un break… ou les deux en fait ! La Honda Aerodeck EXI cumule les logiques et singe quelque peu le concept du coupé-break (voire « break de chasse ») à l’instar d’anciennes gloires : Aston-Martin DB5 Shooting Brake, et plus récemment ...
  • Honda Civic 1L6i-16 ED7 Honda Civic 1L6i-16 ED7Avec son 4e opus de Civic fin 1987, Honda confirme deux choses : la première est que son petit coach s’inscrit désormais durablement dans le paysage automobile mondial, notamment au regard des chiffres de production pour cette auto qui est vendue sur tous les continents et très appréciée du marché lucratif nord américain. Mais également, son esthétique toujours soignée et élégante, fait des ravages auprès d’une clientèle avide d’offre décalée mais très attaché à l’élégance. Et cela sans sacrifier à ...
  • Honda Civic VTi EG6 Honda Civic VTi EG6Déjà la 5e génération de Honda Civic ! Pour 1992, Honda a revu son modèle fétiche qui séduit une clientèle très fidèle totalement accroc au modèle et son look particulier. Car Honda semble ne pas se laisser influencer par les modes dans le dessin de la Civic. On retrouve donc cette silhouette compacte qui ressemble presque à un mini « hatchback » comme l’appelle les anglais. Très compacte (4 mètres de long), les jantes de 15 pouces repoussées aux quatre ...
  • Honda CRX 1L6i-16 ED9 Honda est un des seuls constructeurs dans la vague GTI de proposer une déclinaison coupé depuis 1983 avec son CRX basé sur le coach Civic. Premier opus réussi qui marqua par son gabarit menu, son agilité et son esprit sportif. Pour 1987, Honda enfonce le clou et renouvelle son petit coupé qui joue les boîtes à malices chez les voitures de sport. Les designers de Honda n’ont pas révolutionné le genre, mais en revanche, les attentions apportées et les nouveautés ...
  • Honda CRX VTI Del Sol Après deux générations de petits coupés sportifs, la saga CRX se poursuit à partir de 1992 avec un concept Targa inédit chez Honda. Basé sur la Civic EG2, la Honda CRX Del Sol perd également deux places sur l’autel de son caractère caméléon. Résumons-nous, la CRX Del Sol prend 20 cm de plus mais perd 2 places (symboliques certes), mais par un dessin tout en rondeur, le caractère compact et sportif est toujours présent. Petits feux avant, avec deux optiques ...
  • Honda Integra Type R D’un coupé de grande diffusion plutôt banal de ligne, Honda a accepté de commercialiser en France pour 1998 la variante Type R. Toute de blanche vêtue, jantes bâtons 15″ comprises, la Honda Integra Type R est aussi intransigeante dans sa présentation (aileron, logo « Type R »…) que dans sa philosophie technique : moteur V-Tec de 190 ch rageur jusqu’à 8 900 tr/mn (!), châssis sport et différentiel AV… Echappée d’un circuit, la Honda Integra Type R s’offre un 1,8 litres ...
  • Honda Legend Coupé V6 EX Au salon de Tokyo 1985, Honda lance la berline Legend. Elle partage sa plate-forme avec la Rover série 800, confirmant les ambitions d’Honda vers le haut. En 1987, la France en profite enfin, et l’année suivante un coupé Legend V6 EX est commercialisé. Avec une ligne classique dont le profil n’est pas sans rappeler la BMW Série 6 (E24), la Legend Coupé V6 EX s’offre de nombreux raffinements techniques : V6 24 soupapes moderne et suspension RFS. Mais est-ce suffisant ...
  • Honda Legend Coupé V6 KA8 Acura aux Etats-Unis, c’est sous la marque Honda que la Legend écume nos routes en berline et en coupé. Pour 1992, la Honda Legend est réactualisée pour rester dans le coup. La Legend Coupé V6 3.2 est toujours au programme avec des dimensions en hausse. Ses traits se sont adoucis pour offrir désormais une silhouette très élégante avec un équilibre dans les proportions bienvenue. Le fin museau termine sa course par une poupe assez massive mais allégée visuellement par un ...
  • Honda Legend V6 3L2 KA7 Acura aux Etats-Unis, c’est sous la marque Honda que la Legend écume nos routes en berline et en coupé. Pour 1992, la Honda Legend est réactualisée pour rester dans le coup. La berline Legend V6 3.2 est toujours au programme avec des dimensions en hausse. Ses traits se sont adoucis pour offrir désormais une silhouette très élégante avec un équilibre dans les proportions bienvenue. Le fin museau termine sa course par une poupe assez massive avec de gros feux américanisés ...
  • Honda NSX Honda monte en puissance dans le sport auto. Avec son engagement qui devient progressivement victorieux en F1, Honda initie dès 1984 le projet NSX. Venir défier Porsche et Ferrari sur leurs terrains, celui des GT de luxe et de sport ! En 1989, La Honda NSX est dévoilée et le résultat est à la hauteur du talent des ingénieurs nippons. Un V6 à distribution variable VTEC autorise 274 ch à 7 300 tr/mn le tout dans un écrin de perfection, ...
  • Honda Prelude 2.2i VTEC 4G Depuis le lancement de la 4e génération (appelée aussi 4G) en 1992, la Honda Prelude 4G a épaté les rétines mais aussi surpris sa clientèle fidèle. Moins « pépère » et plus dynamique en tous points. Un style aiguisé avec son museau affiné qui perd pourtant ses phares escamotables, un profil d’une élégance rare dans ce segment tranchant avec le côté râblé d’un Corrado par exemple. Enfin une poupe aux optiques singeant des oreilles de chat. Pas de doute la ...
  • Honda Prelude 2L3i 4WS 4G Honda change radicalement son approche pour 1992 avec sa 4e génération de coupé Prelude. Terminé l’aspect par trop conventionnel (vous avez dit « féminin » ?) ! Désormais la Honda Prelude 4G s’affiche comme un coupé au design affirmé, certes toujours très élégant, mais beaucoup plus sportif dans son approche et son coup de crayon. Bien que peu évident au premier coup d’œil, la Honda Prelude 4G est 7 cm plus courte (4,40 mètres) et 7 cm plus large (1,75 ...
  • Jaguar XJ12 XJ40 Faute de place sous le capot de la série XJ40, la Jaguar XJ12 conservait l’ancienne carrosserie à double phares avant héritée des premières XJ de 1968 (avec quelques évolutions bien évidemment). En 1993, Jaguar revoit sa copie intégralement avec un nouveau V12 qui passe à 6 litres, plus moderne, plus puissant et surtout doté d’une boîte auto 4 rapports enfin moderne. Mais surtout, la carrosserie XJ40 peut enfin accueillir cette nouvelle mécanique. La gamme est donc complète sous cette carrosserie ...
  • Jaguar XJ6 3L2 Sport BVA X300 La Jaguar XJ6 change de peau pour son cru 94’… enfin presque car heureusement, son style reste dans la lignée XJ… Depuis 1968, la berline XJ est devenue une institution chez Jaguar. Souvent considérée comme la plus belle berline du monde, la XJ6 fait peau neuve au salon de Paris 1994 avec cette génération X300. Revisitée intégralement, la XJ6 se fait plus fine mais toujours aussi sensuelle, longue et tendue. Basse et large, la XJ6 retrouve son visage aux quatre ...
  • Jaguar XJR-15 Jaguar XJR-15En 1991, la Jaguar XJR 15, basée sur la future Jaguar d’endurance, se charge d’être le porte-drapeau de la récente « marque » JaguarSport, résultant de l’union de TWR et de Jaguar. La ligne de la XJR15 signée Peter Stevens reste d’une pureté étonnante et conjugue à merveille efficacité et élégance. Une réussite dont ne peut se prévaloir la lourde XJ220 qui prétend venir bousculer le marché des supercars. Avec 450 ch, la XJR-15 reste une supercar réservée avant tout ...
  • Jaguar XJR-S La Jaguar XJS (née XJ-S) semble intemporelle. Depuis 1975, aucune réelle modification esthétique n’est venu modifier le trait originel et cette ligne devenue une véritable signature de la firme de Coventry. Lancée en pleine crise pétrolière et au pire moment de l’existence de Jaguar, le coupé XJS peina à convaincre et surtout ne profita jamais de version plus puissante. C’est plutôt l’inverse qui se produisit pour faire diminuer des consommations copieuses à une époque où le cours du pétrole s’envolait. ...
  • Jaguar XJS V12 Cabriolet Il aura fallu attendre 13 ans avant que la Jaguar XJS ne se dévoile intégralement en « vrai » cabriolet. 10 ans plus tard, en 1993, Jaguar opère une révolution de palais pour la XJS Cabriolet : nouveau V12 de 6 litres plus moderne, nouvelle boîte auto 4 rapports moderne et surtout une plastique subtilement modernisée. Les boucliers sont désormais enveloppants et peints ton caisse, les jantes offrent un nouveau dessin et les sorties d’échappement sont rectangulaires. Enfin la poupe ...
  • Jaguar XJS V12 Coupé En 1975 les fans de la type E accusèrent le coup avec la Jaguar XJ-S plus bourgeoise que sportive. Soit. Mais avec le temps, le coupé XJ-S au capot interminable, et ses proportions inédites s’est construit une popularité justifiée. Bon, certes, le V12 associé à sa boîte auto 3 rapports marquaient le pas face à la concurrence. En 1993, Jaguar opère une révolution de palais pour la XJS : nouveau V12 de 6 litres plus moderne, nouvelle boîte auto 4 ...
  • Jaguar XK8 Après une très (trop ?) longue carrière, Jaguar remise le controversé coupé XJS au garage. Pour l’année 97, c’est la révolution de palais avec la Jaguar XK8. Rien n’est trop beau pour son nouveau coupé, alors Jaguar reprend l’appellation « XK » très usitée dans les années 50 et 60, et lui accole un 8 pour le V8 qui est sous son (long capot). Pour le style, c’est Peter Stevens qui se charge de réinterpréter le genre du coupé Jaguar ...
  • Jaguar XK8 Cabriolet Après une très (trop ?) longue carrière, Jaguar remise le controversé cabriolet XJS au garage. Pour l’année 97, c’est la révolution de palais avec la Jaguar XK8. Rien n’est trop beau pour son nouveau cabriolet, alors Jaguar reprend l’appellation « XK » très usitée dans les années 50 et 60, et lui accole un 8 pour le V8 qui est sous son (long capot). Pour le style, c’est Peter Stevens qui se charge de réinterpréter le genre du cabriolet Jaguar ...
  • Jaguar XKR Depuis 1996, sous la houlette de Ford, Jaguar fait un retour remarqué sur le marché des coupés avec le remplacement du vieillissant (mais ô combien attachant !) XJ-S par le nouveau coupé XK8. Ligne reprenant certains tics de la mythique Type E, le coupé XK8 se dote d’un compresseur pour 1998 pour aller taquiner les références les plus sportives, Porsche 911 en tête ! Une blague ? Certes pas, car avec son esthétique plus agressive et toujours aussi charmeuse, et ...
  • Jaguar XKR Cabriolet Depuis 1996, sous la houlette de Ford, Jaguar fait un retour remarqué sur le marché des cabriolets avec le remplacement du vieillissant (mais ô combien attachant !) XJ-S par le nouveau cabriolet XK8. Ligne reprenant certains tics de la mythique Type E, le cabriolet XK8 se dote d’un compresseur pour 1998 pour aller taquiner les références les plus sportives, Porsche 911 Cabriolet en tête ! Une blague ? Certes pas, car avec son esthétique plus agressive et toujours aussi charmeuse, et ...
  • Lamborghini Diablo Roadster VT Après la Diablo en 1990, la transmission VT en 1993, la Diablo ôte son couvre-chef en 1996 sans rien perdre de sa velocité ! Exclusivement livrée avec la transmission intégrale VT, la Diablo Roadster se dote de jantes alu et d’un bouclier d’un dessin nouveau. Son toit escamotable manuellement peut se placer sur le capot moteur ou dans son garage… Avec une telle déclinaison, Lamborghini met alors sur le marché le roadster le plus puissant de la planète !… 492 ch ...
  • Lamborghini Diablo SV Comme au temps de la Miura, Lamborghini ressort l’appellation SV (Sport Veloce) pour sa Diablo. La recette est simple : on conserve uniquement les roues AR motrices, on gagne 35 kilos en moins et un V12 toujours plus impétueux qui dépasse les 500 ch. Le masque AV est plus aéré pour refroidir la mécanique, les jantes sont nouvelles tandis qu’un aileron plat se charge de générer de l’appui à haute vitesse. Seulement 4 coloris extérieurs avec le Bianco Fuji, Blu ...
  • Lamborghini Diablo VT Depuis 1990, la Lamborghini Diablo est le signe du renouveau à Sant’Agata. Une ligne unique, puissante et intimidante due au crayon de Marcello Gandini, un V12 raffiné qui rugit dans le dos du conducteur et une image toujours aussi prestigieuse frappé du taureau Lamborghini. Comme annoncé, c’est au salon de Genève 1993 que Lamborghini dévoile à ses clients la version VT (Viscous Traction) à transmission intégrale. Look inchangé, charisme toujours là, mais près de 6 000 pièces totalement nouvelles… La Diablo ...
  • Lancia Delta HF Integrale 8V Après la Lancia Delta HF 4WD, Lancia poursuit la course à l’armement pour obtenir une auto redoutable d’efficacité en groupe A dans les rallyes. La Lancia Delta Integrale repousse ainsi les performances d’un cran et annonce fièrement la couleur. En effet, la carrosserie se pare d’un kit complet composé d’ailes larges aussi saillantes que seyantes, d’un becquet de coffre, de gros boucliers, des prises d’air éparses et de jantes alu 15″ à voile sombre. La Delta HF Integral met tout ...
  • Lancia Delta HF Integrale Evoluzione Depuis 1986, Lancia a doté sa Delta de la transmission intégrale et d’un turbocompresseur. Depuis les modèles toujours plus évolués se succèdent au catalogue italien pour permettre l’homologation en Rallye et lutter à armes égales face à Toyota. Pour 1991, Lancia nous propose une énième évolution de sa Delta HF Integrale. Du dessin initial fin et élégant tracé par un Giorgietto Giugiaro inspiré à la fin des années 70, il semble ne rester pas grand-chose, si ce n’est le profil. ...
  • Lancia Kappa Coupé 2L4 Présentée au salon de Turin 1996, c’est l’année suivante que la Lancia Kappa Coupé démarre sa production. Par rapport à la berline dont elle dérive, la Lancia Kappa est basée sur une plateforme raccourcie de 12 cm. Le style est du au Centre de Style Fiat qui a du composer avec des moyens limités. Alors que ses rivales directes se parent de designs aboutis et séduisants (Peugeot 406 Coupé, Mercedes CLK, Volvo C70…) la Lancia Kappa Coupé est tout de ...
  • Lancia Y10 GT i.e. Lancia Y10 GT i.e.Depuis 1985, la Lancia Y10, aussi badgée Autobianchi sur certains marchés, étonne par sa silhouette ramassée et aérodynamique. Œuvre du Centro Style Fiat, les stylistes italiens ont du composer pour se baser sur la plateforme de la Fiat Panda. Si le résultat a surpris le public à sa présentation au salon de Genève, le charme a fini par opérer. Fin 89, Lancia époussète un peu sa gamme Y10, tout au moins au niveau cosmétique avec des clignotants blancs plus actuels ...
  • Lotus Elan S2 M100 Lotus est dans une mauvaise passe, et General Motors stoppe en 1992 la production des Lotus Elan SE et revend le constructeur anglais à Romano Artioli aussi propriétaire de Bugatti et ses prestigieuses EB110. Et au moment de l’état des lieux après achat, une surprise attend le nouveau propriétaire : 800 châssis et groupe motopropulseurs complets de Lotus Elan SE attendant sagement ! Romano Artioli décide de relancer la Lotus Elan qui devient « S2 ». Quelques modifications de détails ...
  • Lotus Elan SE M100 Comment faire plus de volume et être rentable ? Cette question Lotus se la pose sans cesse, et espère trouver un dénouement avec la nouvelle Lotus Elan SE présentée en 1989 et commercialisée pour 1990 en France. Puisant son groupe motopropulseur chez Isuzu, le passage à la traction AV s’imposait… Sa ligne ramassée, dont les porte-à-faux sont réduits à leur plus simple expression est signée Peter Stevens. On notera quelques emprunts à des véhicules connus pour les détails (feux AR ...
  • Lotus Elise S1 111 Mk1 Après quelques tâtonnements stratégiques et des changements de mains, Lotus Cars désormais propriété du malais Proton est enfin sur de bons rails. En septembre 1996, la Lotus Elise vient renforcer la présence de Lotus qui devait alors se contenter de l’Esprit après la disparition, pour la 2e fois (!), de la Lotus Elan. Ultra-légère et radicale, l’Elise s’offre une bouille craquante inspirée de célébrités mécaniques des années 60 (Ferrari Dino). Ramassée avec ses 3,70 mètres de long, la Lotus Elise ...
  • Lotus Esprit GT3 Depuis le 3e restyling opéré par les designers qui se sont chargés de dessiner la Lotus Elise, la Lotus Esprit s’est inscrite définitivement dans les annales des GT marquantes et durables du paysage des voitures de sport. Depuis 1976 elle promène sa ligne à nulle autre pareille tracée par un Giorgietto Giugiaro particulièrement inspiré. La Lotus Esprit S4, puis S4s ont la charge de faire le « gros » du volume en quatre cylindres, car désormais un V8 biturbo 100% ...
  • Lotus Esprit S4 Depuis 1976, la Lotus Esprit ne cesse d’évoluer et de se bonifier. Toujours fidèle à son quatre cylindres maison, il est gavé de chevaux supplémentaires par un turbocompresseur depuis 1980. Présenté au salon de Genève 1994, la Lotus Esprit S4 fait de la résistance et évolue une énième fois pour tenter un baroud d’honneur avec son quatre cylindres, la version V8 devant prendre le relais et lui donner la noblesse mécanique qui lui faisait défaut jusqu’alors. Ce sont les designers ...
  • Lotus Esprit Sport 300 Lotus n’a peur de rien et veut prendre sa part du gâteau depuis les changements de règlementation aux 24 Heures du Mans et l’avènement de la catégorie Grand Tourisme (GT). La Lotus Esprit, bien qu’apparue en 1972, va venir défier Ferrari, Venturi, Porsche, McLaren, Corvette et autres rivales huppées et bien établies dans la Sarthe. Une version compétition est donc au programme, mais pas seulement pour notre plus grand plaisir ! La Lotus Esprit Sport 300 est donc l’émanation de ...
  • Lotus Esprit V8 Souvent en panne de moteur noble, la Lotus Esprit hérite enfin pour 1996 d’un moteur à la mesure de son talent. Et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du tout nouveau V8 biturbo maison de 350 ch ! Toujours aussi basse (1,15 mètres de haut), plate, le trait originel de Giorgietto Giugiaro a été agrémenté de nouveaux boucliers plus proéminents et arrondis, tandis qu’un aileron AR fixe est apposé sur la croupe de l’Esprit V8. Extensions d’ailes en place, les grosses ...
  • Lotus Excel En 1975, Colin Chapman déploie une gamme de GT 2+2 en deux modèles distincts avec la Lotus Elite, sorte de break de chasse à l’esthétique pour le moins particulière, et la Lotus Eclat son clone en coupé fastback plus heureux dans ses traits. Pour 1982 Peter Stevens reprend ses crayons pour s’attaquer à moderniser la ligne des Eclat Excel qui perd l’Eclat que de nom, car pour le reste le résultat est très réussi. La Lotus Excel à la sauce ...
  • Lotus Omega Force est de constater que depuis 1986 l’Opel Omega n’enflamme pas les foules malgré d’indéniables qualités et des six cylindres en ligne multisoupapes modernes. Mais General Motors dispose d’une botte secrète située à Hethel, puisque Lotus lui appartient. Et Lotus sait comment améliorer des autos plutôt placides départ à l’instar des Ford Cortina et Talbot Sunbeam qui seront de véritables sportives une fois parées du badge Lotus, signe d’un travail de fond du constructeur anglais. L’Opel Omega (Vauxhall Carlton sur ...
  • Martin Seven S1 TTM-GM0 Après avoir sévi depuis 1972 dans les cadres de motos, Georges Martin décide pour 1986 d’homologuer une réplique de Lotus Seven de sa conception, en s’inspirant du châssis d’une Donkervoort S8. Pas étonnant donc de retrouver la bouille inimitable de la Lotus Seven dans les traits tracés par Georges Martin. Voulue économique, mais rigide et performante, la Martin Seven S1 est motorisée par un bloc 1,6 litres Ford comme ses cousines (Caterham et Donkervoort). La Seven made in France était ...
  • Maserati 2.24v Biturbo Maintenant que les errements de jeunesse de la saga Biturbo semble de l’histoire ancienne, Maserati sous l’égide d’Alejandro de Tomaso est prêt à aller de l’avant côté sport et performances. Et c’est la 222 avec sa petite cylindrée favorable à la fiscalité italienne dissuasive au-delà de 2 litres qui va évoluer en adoptant 24 soupapes. La Maserati 2.24v Biturbo est donc dévoilée pour 1988 après que les travaux sur sa mécanique aient été présentés à la presse. Qui dit version ...
  • Maserati 2.24v Facelift Biturbo Maserati 2.24v facelift Biturbo (1991)La très exclusive Maserati Racing a ouvert la voie en s’inspirant des codes stylistiques de la Maserati Shamal. Marcello Gandini est toujours à la table à dessin avec un budget des plus serrés. Pas étonnant donc de constater une réelle similitude d’une Maserati « Biturbo » à l’autre qui passe entre ses griffes. Si la silhouette reste fidèle à l’originelle signée Pierangelo Andreani, la Maserati 2.24v Facelift Biturbo change de faciès avec un résultat pour le moins discutable. La calandre ...
  • Maserati 222 Biturbo Depuis 1981, Alejandro de Tomaso a initié la Maserati Biturbo avec un bouillant V6 2 litres de 180 ch. Avec un dessin particulier signé Pirangelo Andreani, cette Maserati compacte va vite se tailler une réputation de sportive sulfureuse. Depuis, au fil des millésimes, Maserati corrige le tir. En 1989, le V6 biturbo 2 litres est toujours à l’honneur, mais avec désormais 220 ch. Le look est réactualisé par (micro !) retouches, tandis que la présentation reste toujours aussi chic mais ...
  • Maserati 222 E Biturbo Difficile de suivre la saga des Maserati Biturbo tant le propriétaire de la marque, le passionné et fort en caractère Alejandro de Tomaso joue avec les différents éléments de son puzzle industriel sous le signe du Trident. Coupé, Spyder, berline, trois empattements, plusieurs V6 biturbo (2,0 ; 2,5 ; 2,8)… pas évident de s’y retrouver. Pour simplifier le propos, on peut retenir déjà trois séquences dans la « story Biturbo ». En 1981, le lancement de ce coupé qui va ...
  • Maserati 222 SE Biturbo Depuis 1988, la gamme Biturbo est dénommée 222 comme pour chasser la mauvaise réputation qui colle au patronyme Biturbo. C’est Marcello Gandini qui avait alors eu le privilège de retoucher (très ! trop ?) subtilement le trait de Pierangelo Andreani qui commence à accuser le poids des années. Avec la sortie de la Maserati 2.24v Biturbo, Maserati a inauguré des nouveaux boucliers plus enveloppants réactualisant la ligne de la Biturbo avec un certain succès. Maserati joue ainsi au jeu du ...
  • Maserati 222 SR Biturbo Maserati 222 SR BiturboCroyez-le ou pas, mais la saga des Biturbo ne cesse de se renouveler et se décliner. Notamment depuis la commercialisation en 1990 de la Maserati Shamal puis de la plus « populaire » (il faut le dire vite !) Racing en 1991, un nouveau visage signé Marcello Gandini a été instauré. Alors certes, le talentueux designer italien a du composer avec des impératifs budgétaires précis en conservant à l’identique les emboutis existants. C’est donc toute la face avant qui est repensée sur ...
  • Maserati 222.4v Biturbo Maserati 222.4v Biturbo (1991)Fort du succès (d’estime !) de la Maserati Racing, Maserati avait dans sa manche développé de concert son pendant à moteur V6 2,8 litres biturbo 24 soupapes. Finalement, le rafraîchissement de la gamme Maserati Biturbo suit la même architecture à deux têtes qu’auparavant avec un V6 deux litres pour le marché italien afin de satisfaire aux normes fiscales dissuasives au-delà de cette cylindrée, et un V6 2,8 litres biturbo pour les marchés exports (d’où le « E » ou « SE » des précédentes ...
  • Maserati 228 Biturbo Les Maserati Biturbo ont connu moult variantes : berlines, coupés et spyders. Mais dans cette généalogie complexe, à l’image de son patron d’alors, Alejandro de Tomaso, un coupé va vite être la grande oubliée : la Maserati 228. Basée sur la berline Biturbo, mais dotée d’une carrosserie de coupé cossu, la Maserati 228 reçoit le « gros » V6 2,8 litres biturbo. Plus de couple, un tempérament toujours bouillant mais dans une ambiance de luxe baroque à nulle autre pareille… Gros ...
  • Maserati 3200 GT Maserati 3200 GT Biturbo (1998)Sous le patronage de Ferrari et Luca di Montezemolo, Maserati met définitivement un terme à l’héritage de l’ère de Tomaso. Exit la saga des Maserati Biturbo, aussi charmeuses que particulières et à l’efficacité en amélioration uniquement en fin de carrière. C’est Giorgetto Giugiaro qui préside au dessin de la nouvelle GT ornée du Trident commercialisée fin 1998. Et quel coup de crayon ! Une véritable réussite offrant à la Maserati 3200 GT une ligne très équilibrée et très marquante. Museau ...
  • Maserati 430 Biturbo Dans la saga Biturbo, Maserati avait également pensé très tôt aux pères de famille. Pour compléter l’offre (la 425), Maserati reprend en 1987 le V6 de 2,8 litres de 250 ch de la Maserati 228 et le met sous le capot de sa berline qui s’appelle du coup… 430. Tracée (à la règle !) par Pierangelo Andreani, la Maserati 430 Biturbo partage le même empattement de 2,6 mètres de sa sœur 228. La recette reste identique : luxe baroque, discrétion et ...
  • Maserati 430-4v Biturbo Dans la saga Biturbo, Maserati avait également pensé très tôt aux pères de famille. Pour compléter l’offre (la 425), Maserati reprend en 1987 le V6 de 2,8 litres de 250 ch de la Maserati 228 et le met sous le capot de sa berline qui s’appelle du coup… 430. Tracée (à la règle !) par Pierangelo Andreani, la Maserati 430 Biturbo partage le même empattement de 2,6 mètres de sa sœur 228. La recette reste identique : luxe baroque, discrétion et ...
  • Maserati Ghibli II 2L0 Maserati Ghibli II 2L0 (1992)Après la tonitruante mais élitiste Shamal, Maserati poursuit le développement de sa gamme Biturbo en dévoilant au salon de Turin 1992 sa nouvelle Maserati Ghibli II. Reprenant l’illustre patronyme de la GT des années 60-70, c’est néanmoins sur la base des carrosseries des Biturbo qu’est basée la nouvelle Ghibli. C’est comme de coutume dans la firme au Trident que tout est pioché dans la gamme Biturbo, ainsi que les artifices de style. Si la nouvelle Maserati Ghibli II s’inspire très ...
  • Maserati Ghibli II 2L8 Maserati Ghibli II 2L8 (1992)En parallèle de la version 2 litres réservée au marché intérieur italien, Maserati dédouble son offre Ghibli II au salon de Turin 1992 avec une variante de plus grosse cylindrée (2,8 litres). Maserati poursuit donc le développement vers le haut de sa saga Biturbo après la très exclusive Maserati Shamal. D’ailleurs, si la Maserati Ghibli II 2L8 reprend un patronyme d’une illustre GT de la firme au trident qui officia dans les années 60 et 70, elle s’inspire très nettement ...
  • Maserati Karif Biturbo Alejandro de Tomaso, propriétaire de Maserati depuis 1979 n’est pas avare de bonnes idées pour faire parler de ses modèles. Depuis 1981, les Maserati Biturbo n’en finissent pas de se bonifier, et de se décliner : coupé, berline, cabriolet… Pour noël 1988, une tradition désormais à Modène, Alejandro de Tomaso dépose une nouvelle variante au pied du sapin… enfin du trident ! La Maserati Karif est donc basée sur l’empattement court des Spyder (soit 2,4 mètres) auquel on a mis ...
  • Maserati Racing Biturbo Maserati Racing Biturbo (1991)Maserati se rebiffe ? Sous l’égide d’Alejandro de Tomaso, la firme au trident semble enfin débarrassée des errements de fiabilité de la Biturbo. Il est ainsi temps de passer à l’action avec de nouveaux modèles exclusifs et ultra-performants comme la Chubasco annoncée pour plus de 400 ch et de la Shamal qui partagera le même V8 mais ramené à 325 ch. Dans les deux cas, c’est Marcello Gandini, déjà auteur du facelift de la gamme Biturbo depuis les 222/422/430 et ...
  • Maserati Shamal Maserati Shamal V8 Biturbo (1990)Maserati sous l’égide d’Alejandro de Tomaso connait des hauts et des bas depuis sa reprise. Toute la stratégie initiale a été misée sur la Maserati Biturbo dont la vocation initiale était de concurrencer notamment BMW. Mais le sémillant argentin a de la suite dans les idées et affiche des ambitions d’expansion. Ainsi, coup sur coup, Maserati se lance dans l’étude d’une berlinette à moteur central arrière baptisée Chubasco qui devait concurrencer les Lamborghini et Ferrari, et d’une Grand Tourisme exclusive ...
  • Mazda 323 4WD Turbo Mazda n’entend pas passer à côté d’un engagement en championnat du monde des rallyes pour lutter face aux ténors du moment : Lancia, Ford et Toyota, pour ne citer qu’eux. Ainsi, c’est la compacte Mazda 323 qui sert de base à l’homologation. Et pour tenter de faire la course en tête il est donc peut étonnant que la Mazda 323 4WD Turbo soit dotée d’un turbocompresseur et d’une transmission intégrale. Une technique finalement peu usitée dans son segment de marché ...
  • Mazda MX-5 NB Mk2 Depuis 1989, Mazda exploite seul le marché des roadsters avec sa MX5. Avec une bouille inspirée de la Lotus Elan des années 60 son succès fût immédiat. Pour sa deuxième génération en 1998, le petit roadster nippon a évolué en douceur. Le plus visible est l’ablation des phares escamotables au profit de phares en amandes, tandis que la malle de coffre intègre un léger becquet pour améliorer la déportance. Les cotes de la voiture ont progressé sensiblement (+30 mm en ...
  • Mazda RX-7 F3DS Depuis 1978, Mazda persévère dans le moteur rotatif Wankel avec la RX-7. Après quelques tâtonnements stylistiques jugés trop proches des Porsche 944, la Mazda RX-7 Turbo mouture 1992 s’offre un design inédit et très personnel. Les performances grimpent sévèrement avec cette fois 239 ch à 6 500 tr/mn grâce à ses 2 turbos, tandis que le succès au Mans lui permet d’espérer d’autres prétentions. Tremblez GT accomplies, la Mazda RX-7 Turbo poursuit sa quête d’autorité ! Avec 2 turbos en série ...
  • McLaren F1 En 1990, après des moissons de succès en Formule 1, McLaren Cars Ltd laisse carte blanche à Gordon Murray pour la technique et Peter Stevens pour la « robe » de créer la supercar la plus efficace de tous les temps. D’un style très simple au service de l’aérodynamique, avec un empattement long et un porte-à-faux AR réduit, la McLaren F1 est propulsée par un V12 6,1 litres de 610 ch pour un poids maintenu sous les 1,2 tonnes… Son ...
  • McLaren F1 LM Depuis 1992, la McLaren F1 prévue initialement à 300 exemplaires, peine à trouver preneur avec un marché des supercars en pleine déconfiture. Heureusement, la bonne idée, à l’instar de Venturi et sa 400 GT quelques années plus tôt, est d’investir le championnat du monde des voitures de sport et plus particulièrement les 24 Heures du Mans. McLaren développe donc une « base » spéciale pour homologuer sa F1 en endurance… Couleur papaye, V12 porté à 650 ch et poids en ...
  • Mercedes-Benz 300 CE W124 Mercedes-Benz 300 CE W124Après la nouvelle Classe E W124 en 1986, Mercedes-Benz poursuit le renouvellement de sa gamme pour 1987 avec le coupé CE dérivé de la berline. Ce qui frappe d’emblée est la ligne dont les vitrages latéraux sont dépourvus de montants comme c’était le cas dans la génération précédente (W123). Une ligne quoique massive et assez carrée inspirant robustesse et sécurité passive dont les dimensions sont pourtant toutes autres que celle de la berline : -8,5 cm de moins en longueur ...
  • Mercedes-Benz 300 CE-24 Cabriolet A124 Depuis 1987, Mercedes-Benz gratifie sa série W124 dérivé de la classique mais néanmoins moderne berline E un coupé CE dont le pavillon sublime la ligne originelle, sans encadrement de porte. Il aura fallu attendre 1992 pour qu’un dérivé cabriolet voie le jour. Mais le résultat valait la peine de quelques années de patience ! Pas d’arceau, pas d’artifices disgracieux ne viennent altérer la ligne pure et très classique de la Mercedes-Benz 300 CE-24 Cabriolet A124. Avec 4,7 mètres de long, ...
  • Mercedes-Benz 420 SEC W126 Mercedes-Benz 420 SEC W126Depuis 1981, Mercedes-Benz a remis les pendules à l’heure dans le monde du coupé bourgeois et racé. Si la génération précédente (W107) ne manquait pas d’atout, son destin partagé avec le Mercedes-Benz SL lui imposait une plateforme raccourcie et un design certes original, mais moins élégant que les coupés S du passé. Les coupés SEC basés sur la berline S W126 reprennent donc la tradition d’un coupé 4 places confortable, mais à la ligne élancée et statutaire. Bruno Sacco responsable ...
  • Mercedes-Benz 500E W124 Présentée à Paris en 1990, la Mercedes-Benz 500E W124 surprend les observateurs avertis. Avec son assiette plus basse, ses ailes avant boursouflées de 28 mm et ses roues de 16 pouces, elle recèle en son sein le gros V8 5 litres de 326 ch du roadster SL500. Un choc qui mettra 2 années de plus pour arriver sur nos routes. Pour la mise au point châssis Mercedes-Benz a laissé la sous-traitance  à Porsche, tout comme l’assemblage, faute de place sur les chaînes ...
  • Mercedes-Benz C36 AMG W202 Mercedes-Benz C36 AMG W202 (1994) Début 90, AMG et Mercedes-Benz signent leurs premiers accords de partenariat officiel. Le travail de qualité réalisé par les fondateurs d’AMG (Aufrecht et Melcher) a payé ! Pour 1994, la première AMG de l’ère Mercedes-AMG foule enfin le bitume de ses larges pneus. C’est la Classe C W202 qui est la première à profiter des talents du sorcier allemand. Et pour une première, c’est dans le mille avec une Mercedes-Benz C36 AMG qui conserve les tics de la firme à ...
  • Mercedes-Benz CL 500 C215 Fini la crise financière des années 90, la firme à l’étoile tourne la page… un chapitre même ! Avec une offensive tout azimut, Mercedes-Benz développe un haut de gamme et même plus (Maybach, SLR McLaren) pour séduire une clientèle avide de différences et de luxe. Mais avant cela, c’est le coupé CL dérivé de la plateforme de la statutaire Classe S qui vient en 1999 remettre une saga qui s’était perdue en cours de route avec la génération C140 définitivement ...
  • Mercedes-Benz CLK 320 W208 Mercedes-Benz CLK 320 W208Mercedes revoit intégralement sa copie pour son nouveau coupé, en jouant les mécanos géants : une plateforme de Classe C, un style personnel inspiré de la berline Classe E et des mécaniques issues à la fois des Classe C et E. Et le patronyme est quant à lui inédit… La Mercedes-Benz CLK 320 W208 se propose donc d’être le coupé à la pointe à son lancement disposant du tout nouveau V6 3,2 litres. Associé à la boîte automatique maison à ...
  • Mercedes-Benz CLK 55 AMG W208 Depuis la Mercedes-Benz C36 AMG W202, Affalterbach et la firme de Stuttgart ont définitivement leurs destins liés. De « simple » tuner, AMG est passé au statut de constructeur puis de filiale de Mercedes-Benz. Il est donc logique que pour 1999 le très réussi coupé Mercedes-Benz CLK W208 fasse un stage d’amélioration dans les ateliers du sorcier AMG. Ne cherchez pas de look tapageur, ce n’est pas le genre de la maison. La Mercedes CLK 55 AMG W208 reprend à ...
  • Mercedes-Benz SL600 R129 Depuis 1989, le nouveau SL génération R129 est en passe de devenir un véritable classique du genre. Coupé avec le hard top, il devient découvrable avec sa capote électrique et son filet antiremous permettant de rouler très vite décapoté sans trop de turbulences d’air. D’abord disponible avec le V8 5 litres de plus de 300 ch, c’est désormais le SL600 qui coiffe la gamme avec le V12 maison déjà vu sous le capot de la classe S (W140). Plus de ...
  • Mercedes-Benz SLK 230 Kompressor R170 Dans les années 30, Peugeot et sa 202 Eclipse avait imaginé un concept de coupé-cabriolet (CC). Puis plus rien… Milieux des années 90, Mercedes-Benz, en plein développement, remet le « CC » à jour avec le sérieux qu’on lui connaît. Le Mercedes SLK 230K vient donc coiffer à son lancement cette nouvelle gamme. Pas de 6 cylindres, mais un « 4 pattes » compressé qui délivre 193 ch pour aller jouer dans la catégorie des roadsters performants. Mais surtout, une ...
  • Mini Cooper 1.3i Après 22 années d’absence, la « mamy » Mini retrouve sa version Cooper ! La bouille reste toujours aussi craquante avec son look inchangé depuis les années 50 (!) et son micro gabarit qui tient dans les 3 mètres de longueur. Preuve que Sir Alec Issigonis, alors aux destinées techniques de la Mini était visionnaire… Rétros, toit et bandes blanches, phares additionnels et petites jantes alu Minilite de 12″ (!), la Mini Cooper 1.3i mise à fond sur sa sacrée ...
  • Mitsubishi Colt GTI 4G93 Après avoir fait confiance au turbocompresseur au plus fort de la vague GTI dans les années 80, Mitsubishi change de braquet et adopte une mécanique atmosphérique 16 soupapes à la fin des années 80. En 1991, la Colt 1.8 GTI permet à Mistubishi de recoller le peloton des GTI survoltées avec 140 ch. Côté design, le bio-design bat son plein avec ses rondeurs, optiques comprises. Sans tomber dans la mièvrerie, la Colt GTI séduit avec des boucliers enveloppant et peints ...
  • MVS Venturi 2.80 SPC MVS, la « Manufacture de Voitures de Sport », a démontré depuis ses débuts au salon de Paris en 1984 un sacré potentiel. Alors lorsqu’en 1987, le fruit du travail initié par Claude Poiraud et Gérard Godefroy prend enfin la route sous la forme de la MVS Venturi 200, les fans de voitures de sport françaises étaient non seulement rassurés, mais se prenaient même à rêver plus. Ils ont été entendus, et après que le préparateur Lyonnais Fochesato ait développé ...
  • Nissan 200 SX S13 La Nissan Silvia avait tenté à plusieurs reprises de séduire les amateurs de coupés sportifs, mais sans trop de succès. Au salon de Paris 1988, Nissan a remis sa copie d’un coupé sportif 100% inédit : la Nissan 200 SX. Ligne élégante et très aérodynamique (Cx de 0,30), s’inspirant quelque peu de certains ténors européens plus prestigieux, la 200 SX vient judicieusement s’intercaler sous sa grande sœur la 300 ZX. Bien assise sur ses jantes de 15 pouces au dessin ...
  • Nissan 300 ZX Z32 Nissan 300 ZX Z32La saga des coupés Z chez Nissan a glissé du sport vers des coupés sportifs mais confortables pour répondre à la demande du marché américain. Pour 1990, Nissan décide de redonner du tonus à une saga célèbre avec la Nissan 300 ZX Z32. Fumio Yoshida le designer de l’ancienne 240Z est rappelé et le résultat est tout simplement superbe. Moderne et sportif, le design de la Nissan 300 ZX Z32 est également efficace avec un Cx de 0,32. La ligne reste ...
  • Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13 Depuis 1987, la Nissan Sunny GTI 16 V 1L6 N13 se charge de se mêler à la lutte chez les GTI et compactes sportives. Une gageure ?… En quelque sorte, car avec son esthétique trop passe-partout, une mécanique certes raffinée techniquement mais peu virile et une tenue de route manquant de dynamisme, la Nissan avait peu de chance de faire trembler des rivales bien établies et particulièrement affûtées. Pour 1989, le constructeur japonais décide de réagir et nous propose une ...
  • Opel Astra F GSI 16V Opel Astra F GSI 16V (1991)Opel a eu beau faire évoluer sa Kadett GSI (1,8 litres 115 ch, puis 2 litres 120 ch, puis 16 soupapes 150 ch), son image est souvent en deçà de ses rivales plus renommées (Golf GTI, 205 GTI, Supercinq GT Turbo). Pourtant des qualités, à commencer mécaniques, la saga Kadett n’en a pas manqué. Pour 1992, Opel profite de sa nouvelle gamme désormais baptisée Astra y compris en Europe continentale (elle s’appelait déjà Astra en Angleterre sous la marque Vauxhall) ...
  • Opel Calibra – Guide Achat Opel calibra - Guide AchatAu salon de Francfort 1989, les visiteurs sont médusés par le coupé Opel Calibra et son design inédit et très moderne. Ce qui frappe avant tout est le profilage qui joue les Cx records avec 0,26. Présenté un an plus tôt, le coupé VW Corrado, au design à forte personnalité, semble déjà daté ! En revanche, dans les points qui sont relevés par les érudits et les fans de coupés frappés du Blitz, ce coupé allemand abandonne la propulsion pour ...
  • Opel Calibra 16V Pour ce salon de Francfort 89, Opel étonne les visiteurs avec son coupé Calibra. Disponible avec un 2 litres 16 soupapes de 150 ch, le coupé Calibra vient à point nommé dans un marché des coupés qui intéressent de plus en plus les clients au détriment des GTI en berne commerciale. Son point fort est assurément son design très acéré (Cx record de 0,26 !) avec ses phares ellipsoïdaux et sa ligne élancée. Basée sur la plateforme de la berline ...
  • Opel Calibra Turbo 4×4 Depuis 1989, l’Opel Calibra séduit mais manque de caractère et brio. Opel, malgré ses efforts, peine à dorer son blason auprès du grand public. Avec l’Opel Calibra Turbo 4×4, la marque au Blitz semble avoir trouvé la bonne mesure. Conservant intacte (trop ?) la ligne originelle des Calibra plus placide et son Cx record (!), seule les jantes de 16″ permettent de faire la différence. Mais dessous, tout est nouveau avec un 2 litres turbo de 204 ch et une ...
  • Opel Corsa A GSI En 1982, Opel élargit sa gamme vers le bas avec sa Corsa. Petite et compacte, elle vient s’insérer avec succès sur un segment déjà très disputé des petites citadines polyvalentes. Mais de GTI ou version sportive, il faudra se contenter de la Corsa SR et ses maigres 70 ch. Bien pâles face aux 112 ch d’une Golf GTI ou des 110 ch de la Renault 5 Alpine Turbo. Et si en juillet 85 la SR est rebadgée GT, cela ne ...
  • Opel Corsa A GSI FL Opel Corsa A GSI FL (1990)Opel est enfin sur le segment des petites GTI depuis 1988. Il était temps !… Mais n’allez pas imaginer que la firme au Blitz ait décidé de jouer les références de la catégorie, car entre-temps les plus performantes sont équipées de mécaniques fortes de 130 ch (Peugeot 205 GTI 1,9 litres, VW Golf GTI 16S…). C’est d’ailleurs l’Opel Kadett E GSI qui cette mission d’aller batailler avec le haut du panier. Pour 1990, Opel en profite pour remettre au goût ...
  • Opel Tigra 1L4i 16V Depuis le printemps 1994, l’Opel Tigra 1L6i 16V séduit le public et profite du tonus de sa mécanique pétillante. Avec 109 ch, le coupé allemand basé sur la plateforme de l’Opel Corsa B, mais avec une longueur supérieure de 20 cm, vient apporter une alternative aux petites GTI en comptant sur sa plastique avantageuse, pour ne pas dire sexy. Et les aspects efficacités ne sont pas oubliés, puisque le Cx de 0,31 démontre que les designers de Rüsselsheim ne sont ...
  • Opel Tigra 1L6 16V Fort de son coupé Calibra qui fait tourner les têtes depuis 1989 et participe à dynamiser son image terne et vieillotte, Opel poursuit en 1993 sa stratégie « jeune » au salon de Francfort en dévoilant sa nouvelle Opel Tigra. Sacrée bouille pour ce petit coupé sportif basé sur la plateforme de la citadine Corsa B. La ligne est plongeante et aérodynamique puisque le coefficient de pénétration de l’air, certes moins performant que le coupé Calibra, est de 0,31. Un ...
  • Peugeot 106 S16 Depuis avril 1996, la petite 106 s’émancipe avec un facelift nettement plus valorisant et qualitatif. Pour sa version de pointe, le spectre de la 205 GTI désormais éteint, la 106 devient S16 avec un moteur 1,6 16 soupapes dont la puissance grimpe à 120 ch. Boucliers sport, jantes alu 14″, coloris pimpants, la Peugeot 106 S16 s’est rhabillée pour l’occasion et faire revivre la période GTI… La Peugeot 106 S16 joue des coudes et s’offre une nouvelle carrure : un 1,6 ...
  • Peugeot 106 XSI 1400 Dur de succéder à la Peugeot 205 GTI ? C’est ce que Peugeot a dû penser puisqu’elle n’est pas remplacée directement. Les 106 et 306 se chargent de joindre les deux bouts pour tenter d’éclipser progressivement la (trop ?) célèbre Peugeot 205. Pari gagnant ? Pas si sûr, car face aux autres GTI plus velues, la Peugeot 106 XSI change non seulement de patronyme (pourquoi pas « GTI » ?!…), mais change aussi de catégorie pour aller jouer dans la ...
  • Peugeot 205 CTI 1L6 115 ch La Peugeot 205 GTI est au firmament, et Sochaux compte bien surfer sur la vague du succès. Une variante découvrable est donc étudiée par Pininfarina est commercialisée en mars 1986. Dotée d’un arceau, la Peugeot 205 CTI reste visuellement très proche de la 205 GTI, avec la même présentation extérieure (spoiler, extensions d’ailes, liserés rouges et jantes alu 14″). Chic et choc, la Peugeot 205 CTI est vite pénalisée en comportement routier par manque de rigidité… Pétillante comme la 205 GTI, ...
  • Peugeot 205 CTI 1L9 105 ch Avec l’arrivée du catalyseur pour 1993, Peugeot en profite pour donner un 1,9 litres dégonflé à la 205 CTI ainsi qu’à la 205 Gentry. Depuis 1991, un petit coup d’harmonisation esthétique avec le reste de la gamme Peugeot a été réalisé avec des clignotants AV blancs et de nouvelles optiques bicolores. Pour le reste, on ne change pas une formule gagnante chez Peugeot avec une 205 CTI toujours aussi sexy !… Avec son gros 1,9 litres dégonflé à 105 ch, la ...
  • Peugeot 205 GTI 1.9 130 ch Malgré le succès évident de la Peugeot 205 GTI depuis 1984, le constructeur Sochalien poursuit le développement de sa gamme et monte en puissance. En adoptant le 1,9 litres de 130 ch, la Peugeot 205 GTI sort ses griffes et tient ses rivales au respect. Look toujours craquant à peine modifié par les nouvelles jantes de 15″, la 205 GTI 1.9 améliore le chrono et se forge un sacré caractère. La panoplie de la parfaite GTI est de la partie, ...
  • Peugeot 205 GTI 1L6 115 ch Peugeot 205 GTI 1,6 litres 115 ch (1986)En 1982, la Peugeot 205 sauve le constructeur sochalien d’un déclin programmé et le remet sur les rails du succès. La Peugeot 205 GTI, forte de 105 ch, arrive tel une bombe sur le marché en 1984 et « put » la Golf hors de la première place. Les succès de la 205 Turbo 16 aidant avec un plan de communication redoutable, font de la 205 GTI 1.6 l’égérie de toute une génération. Amateurs de sport et/ou branchés, il est ...
  • Peugeot 205 Rallye Entre la 205 XS/GT et la 205 GTI (1,6 115 ch) il restait un trou dans la gamme des 205 « sportives ». C’est alors l’occasion pour Peugeot de mettre sur le marché une voiture qui pourra courir dans la catégorie des moins de 1 300 cm3 et faire la jonction entre XS et GTI. Une catégorie qui a connu une belle embellie, avec notamment la “cousine”, la Citroën AX Sport. Elles partageront d’ailleurs la même mécanique. En mars ...
  • Peugeot 306 S16 Comment sortir de la 205 GTI sans pour autant faire la politique de la chaise vide ? Peugeot y répond à l’automne 1993 avec la commercialisation de la Peugeot 306 S16 pour une montée en gamme et puissance, et la 106 XSi pour le bas. Dessinée par l’équipe de Gérard Welter, la Peugeot 306 S16 se présente sous les traits d’une grosse 205 à la ligne actualisée, aux blocs optiques étirés, et jouant sur l’élégance de son gabarit. Plus basse, ...
  • Peugeot 309 GTI Avec une genèse mouvementée, la 309 est finalement née Peugeot en 1986. Un an plus tard, la version GTI vient coiffer la gamme 309. Pas de surprise, la Peugeot 309 GTI partage plateforme, cellule centrale et organes mécaniques avec la 205 GTI 1,9 litres. Si la Peugeot 309 n’est pas gratifiée d’un physique original et sexy, la version GTI rattrape l’ensemble avec sa tenue de sport copiée sur la « sexy » 205 GTI : jantes 15″ alu, liserés rouges ...
  • Peugeot 309 GTI16 Peugeot 309 GTI16Mal aimée la Peugeot 309 ? Force est de constater que cette intégration forcée dans une gamme Peugeot, elle qui devait être commercialisée sous le badge Talbot avec le patronyme Arizona, la Peugeot 309 peine à trouver sa place dans une gamme Peugeot dont le design est bien plus attrayant pour ne pas dire sexy depuis la Peugeot 205, la 405 et la 605. Néanmoins, la firme au lion fait le maximum depuis 1985 pour lui assurer un beau succès ...
  • Peugeot 309 GTI16 Catalysée Peugeot 309 GTI16 Catalysée (1992)Depuis 1990 la Peugeot 309 GTI s’est dédoublée d’une version de pointe à 16 soupapes et surtout s’est offert un relooking pour être à la page face à une concurrence plus moderne (Astra GSI, R19 16S, Golf 3 GTI…). Un effort louable de Peugeot, mais qui ne suffit pas faire oublier une genèse polémique et une présentation vieillotte. En variante GTI16, la Peugeot 309 singe la présentation de la GTI standard avec gros boucliers enveloppants intégrant à l’avant quatre feux ...
  • Peugeot 405 MI16 Peugeot poursuit son offensive « GTI » en allant même proposer une version sportive de sa berline 405. L’objectif est clair : ne pas jouer la politique de la chaise vide face aux Sierra Cosworth, R21 Turbo, 190 2.3-16 et BMW M3 E30. Partant du dessin très harmonieux et équilibré signé Pininfarina, les designers de Peugeot ont sorti la panoplie de la sportive accomplie : boucliers avant et arrière enveloppants, accueillant les phares antibrouillard à l’avant, baguettes latérales avec des ...
  • Peugeot 405 SRI Peugeot 405 SRI (1987)Peugeot depuis les années 50 fait confiance au styliste italien Pininfarina pour ses berlines. La Peugeot 405 dévoilée pour cette année 87 ne fait pas exception à la règle. Et c’est tant mieux, car le résultat est superbe pour une berline de ce niveau de gamme. Fluide et proportionnée, les originalités résident dans le pli qui ceinture toute la caisse, et les optiques arrière au dessin original. La Peugeot 405 SRI vient se loger à l’ombre de la sportive et ...
  • Peugeot 406 Coupé V6 24s Basé sur la berline Peugeot 406, le coupé éponyme est commercialisé en mai 1997. Dessiné par Pininfarina, sa ligne élancée et racée inspirée par la Ferrari 456 GT (!), la Peugeot 406 Coupé disponible d’emblée avec un 2 litres, peut également compter sur son V6 de 3 litres. Belle à se damner, la 406 Coupé V6 se présente comme une alternative haut de gamme valable aux sempiternelles allemandes. Enfin !… Avec son onctueux V6 de 3 litres, la Peugeot 406 Coupé ...
  • Porsche 911 Carrera 2 964 C2 Depuis 1964, la Porsche 911 s’est imposée valeur étalon chez les voitures de sport. Elle évolue régulièrement par touches, avec parfois, quelques révolutions. En 1989, avec la 964, Porsche revisite son sujet avec beaucoup d’évolutions qui s’imposeront par la suite à chaque générations prochaines : Tiptronic, transmission intégrale, RS… Côté look, la Porsche 911 adopte des boucliers enveloppants, des gros clignos et un bandeau AR plus moderne. Le Flat 6 grimpe à 3,6 litres « pile » et délivre 250 ...
  • Porsche 911 Carrera 2 Cabriolet 964 Depuis la 911 SC Porsche propose un cabriolet en plus du Targa sur son modèle phare. La Porsche 911 Carrera 2 type 964 est donc logiquement déclinée en cabriolet dès 1991. La recette reste la même au niveau esthétique : une capote qui vient se replier sur l’arrière-train et n’escamote pas totalement amplifiant le côté « sac à dos ». Sinon, la ligne de la Porsche 911 est réactualisée avec brio et adresse et, mine de rien, 87% des pièces ...
  • Porsche 911 Carrera 993 Rester fidèle à l’esprit 911, telle est la gageure de Porsche à chaque renouvellement de génération. Avec la 911 Carrera (993), Porsche va plus loin que d’habitude ! Malgré un lien de parenté évident, les panneaux ont été redessinés à 80%. Hanches larges, regard revu, la 993 s’offre (enfin !) un train arrière multibras et des réglages de trains roulants qui, sans dénaturer la conduite si particulière des 911, la rend plus conciliante pour le quidam. Mais dès que le ...
  • Porsche 911 Carrera 996 Porsche 911 Carrera 996Porsche bouscule les habitudes avec sa génération 996 commercialisée fin 1997. Totalement inédite, la Porsche 911 Carrera 996 revisite le thème stylistique en conservant la silhouette bien connue. Mais dès le premier regard on peut être frappé de la similitude de face avec la petite sœur Boxster. Shocking ?! Ouf, la poupe se singularise et différencie enfin… Ne soyons pas si critiques, car l’ensemble reste harmonieux et bien équilibré avec une fluidité des lignes qui marque des points notamment par ...
  • Porsche 911 Carrera Cabriolet 996 Depuis septembre 1997 la Porsche 911 type 996 innove et bouscule les traditions maison. Pas étonnant qu’elle essuie donc une pluie de commentaires acerbes de la part des intégristes afficionados de la Porsche 911. Oui, son masque avant semble partagé à 100% avec le petit frère Boxster (986). Oui sa planche de bord suit également la même inspiration. Oui enfin, on découvre des choix techniques qui peuvent surprendre avec un Flat 6 refroidi par eau et non plus air, quitte ...
  • Porsche 911 RS 964 RS La Porsche 911 Carrera 2 et 4 a offert sa première grosse évolution tant dans ses entrailles que dans son style. Mais le poids grimpe, grimpe pour permettre à la 911 de rester d’une incroyable polyvalence et la référence des GT. Alors ? A Zuffenhausen on a la solution avec la nouvelle Porsche Carrera RS. Un régime drastique pour perdre 130 kg, un moteur amélioré de 10 ch et des liaisons au sol sans concession mais ultra-sportives. Une star est ...
  • Porsche 911 Turbo 3L3 965 Après avoir un temps souhaité faire une « sous-959 », c’est finalement la prolongation de la saga Turbo à la mode 911 que Porsche avait démarré en 1978 qui a été retenue. Le Flat 6 de 3,3 litres a donc repris du service, toujours dopé par un gros turbo qui porte la puissance à 320 ch à 5 750 tr/mn et fait trembler les chronos. Sous ses hanches et épaules élargies, posée sur ses grosses jantes Cup de 17″, la ...
  • Porsche 911 Turbo 993 Finir la saga 964 sur la Turbo S Leichbau avait de quoi intimider… Porsche en a pleinement conscience et repositionne ses différents modèles pour la génération 993. Le sport pur et dur est donc réservé à la Porsche 911 Carrera RS (993) et le Grand Tourisme très rapide est donc réservé à compter de 1995 pour la 911 Turbo (993). Assiette basse, jantes larges, posée sur des jantes spécifiques de 18 pouces, la Porsche 993 Turbo marie look soigné et ...
  • Porsche 928 GTS Lorsque Porsche dévoilait la 928 en 1979, le contexte était délicat (chocs pétroliers) et la puissance avait été amputée. Démarrage complexe avec pour mission de remplacer la Porsche 911. En 1992, la Porsche 911 est plus que jamais en croissance, et Porsche opère par retouche à sa GT qui était révolutionnaire. Passage à 5,4 litres pour le V8, 350 ch au banc et des accélérations de GT supersonique, telle est présentée la Porsche 928 GTS. Le cap des 280 km/h ...
  • Porsche 944 S2 Depuis 1982 Porsche décline sa 944 à l’envie avec différentes versions. La 944 S (190 ch) devait faire la jonction entre la très véloce et puissante 944 Turbo (220 ch) et la 944 2,5 litres (163 ch). Pour 1989, la gamme est retravaillée en détail et toutes les versions évoluent, sauf la Porsche 944 S qui disparaît au profit d’une nouvelle 944 S2. L’extérieur est calqué sur la variante Turbo avec son « gros » masque avant carré et plus ...
  • Porsche 944 Turbo S Depuis 1985, la Porsche 944 Turbo a posé de nouveaux jalons en matière de Grand Tourisme. Malgré des prestations dynamiques remarquables et remarquées, et une polyvalence d’usage au top, elle manque souvent d’image à l’ombre de la Porsche 911. Pas grave, Porsche poursuit son développement avec la version 944 Turbo Cup ! Limitée à 80 exemplaires en France, avec sa couleur gris métal rose et ses strippings « Turbo Cup » sur le dessus des ailes AV, la 944 Turbo ...
  • Porsche 968 Changement radical chez Porsche ! Puisque les PMA (Porsche à Moteur AV) n’enterrerons finalement pas l’incontournable Porsche 911, il reste donc à moderniser la Porsche 944 et mieux l’intégrer visuellement à la gamme contemporaine entre une 911 type 964 et une 928. Contrat rempli au-delà même des attentes des passionnés, car ses proues et poupes inspirés de la 928 GTS cachent des changements bien plus profonds et le plus gros 4 cylindres du monde qui développe 240 ch à 6 ...
  • Porsche 968 Club Sport 968 CS Malgré d’indéniables qualités, la Porsche 968 ne parvient pas à confirmer les attentes commerciales que ses concepteurs avaient fondé en elle. Il faut avouer que la BMW M3 E36, avec son six en ligne magique, et sa présentation impeccable, avait jeté un pavé dans la marre, le tout à un prix « raisonnable ». Alors Porsche joue la carte de l’esprit « Club Sport » avec la 968 CS : virer des équipements de confort pour pouvoir diminuer le prix ...
  • Porsche Boxster 2L5 986 Porsche a été échaudé avec sa saga des moteurs AV (924-944–968 et 928). Pas de révolution de palais donc, la 911 restant chronophage dans le catalogue. Seulement volumes et croissance sont les deux mamelles de la survie et du futur pour la marque. Après un très beau concept car baptisé Boxster, Porsche commercialise en 1997 un roadster éponyme qui impose un Flat 6 liquide en position central AR en conservant son look sportif et racé. Une bonne occasion pour plus ...
  • Renault 21 2 Litres Turbo Phase 2 Depuis 1987, la Renault 21 2 litres Turbo sème la terreur chez les berlines de sport. Il n’y a que les Ford Sierra RS Cosworth et Mercedes-Benz 190 2L3-16 pour faire la course en tête. Peugeot et sa 405 MI16 ne font pas le poids côté moteur, tandis que les autres berlines de sport sont soit moins rigoureuses (Opel), soit moins performantes (Citroën BX GTI & GTI 16 soupapes) soit moins sportives dans leur définition (Alfa Romeo 75, BMW 325i ...
  • Renault 21 2 Litres Turbo Quadra Renault 21 2 Litres Turbo QuadraDepuis 1987, la Renault 21 2 litres Turbo joue les carnassiers parmi les berlines sportives. Hormis la Ford Sierra RS Cosworth qui rend coup pour coup, les Mercedes 190 2.3-16 et BMW M3 E30 sont bousculées. Leur prestige reste intact certes, mais la 21 2 litres Turbo offre les mêmes performances pour bien moins cher. A l’automne 1989, Renault vient apporter une réponse aux rares critiques formulées à l’égard de sa berline de sport : la motricité. Renault équipe donc ...
  • Renault Clio 16S Renault Clio 16S (1991)Depuis mai 1990, la Renault Clio apporte une sacrée dose de modernité et fait rapidement oublier la Renault Supercinq. Elle inaugure des dimensions à la hausse qui fera date chez les petites citadines avec +5 cm en longueur et +6 cm en largeur. D’ailleurs, elle est élue en novembre voiture de l’année. Pour 1991, la Renault Supercinq GT Turbo a une descendance. Mais cette fois-ci, Renault fait un virage à 360° et délaisse le turbocompresseur pour une mécanique aspirée naturellement ...
  • Renault Clio 16V Renault Clio 16V (1994)En 1991 Renault avait réussi à prendre le pouvoir chez les GTI avec la Renault Clio 16S. Héritant du quatre cylindres 16 soupapes de la Renault 19 16S, il semblait particulièrement l’aise sous le capot de la petite Clio. Mais dès l’année suivante, patatras…, le catalyseur est imposé. Comme pour beaucoup de moteurs multisoupapes non prévus au départ pour cet accessoire, il perd de sa superbe. Pour mars 1994, Renault revoit sa gamme Clio en rebattant (subtilement) les cartes. La ...
  • Renault Clio RS Renault Clio 2 RS (1999)Avec son Spider, Renault inaugurait son label Renault Sport pour les versions « routières » à tendance très sportives. Voitures à vivre mais pas seulement, car la firme au losange souhaite produire des voitures qui vivent ! Pour 1999, Renault Sport s’est penché sur la deuxième génération de Renault Clio en lui apposant sa prestigieuse griffe « RS ». La Renault Clio RS ne ménage pas sa peine et ses multiples modifications sont mêmes visibles par un look de GTI ...
  • Renault Clio S Renault Clio S (1993)Depuis 1990, la Renault Clio est venue remplacer la Supercinq avec beaucoup plus d’emphase. Plus cossue, mieux finie, elle se décline en véritable gamme tout en étant coiffée par la Clio 16S de 140 ch. Pour 1993, la Williams vient apporter encore plus, mais Renault a également pensé aux amateurs moins fortunés avec la Clio S. Au programme une présentation pimpante avec les jantes tôles de 14’’ de la Clios 16S peintes en blanc, un liséré vert avec monogrammes « ...
  • Renault Clio Williams Renault Clio Williams (1993)Avec les Clio 16S et 19 16S, Renault fermait l’épisode « turbo » qu’il avait même finit par imposer en Formule 1, en revenant aux joies de la mécanique « naturellement » aspirée. Mais dur de trouver du couple à bas régime ! Ayant noté le reproche pour sa Clio 16S, et profitant d’un besoin d’homologation en Rallye, Renault fait grimper le 1,8 litres à 2 litres, opte pour le train AV plus large de la R19 16S et offre ...
  • Renault Mégane Cabriolet 2L 16V Un an après la Mégane Coupé 16V, Renault poursuit de décliner son offensive Mégane avec une cinquième variante : le cabriolet. Et comme Renault ne compte pas passer à côté des cabriolets sportifs, la Mégane Cabriolet se dote également du moteur 2 litres 16 soupapes de 150 ch. Si le cabriolet semble se baser sur le coupé, il recèle quelques petites spécificités comme un porte-à-faux AR 10 cm plus long pour permettre de greffer la capote affleurant à la carrosserie ...
  • Renault Spider Pas de réveil tonitruant d’Alpine, mais en revanche un projet interne chez Renault qui va étonner tout le monde en 1995 : le Renault Spider. Véritable concentré de plaisir, le Spider Renault est intégralement conçu pour la performance et le sport. Patrick Le Quément aux crayons pour une bouille craquante s’inspirant pour la proue d’un proto du Mans des années 60, Fior Concept à Nogaro pour la mise au point et une structure alu pour rester sous la tonne. Mais ...
  • Renault Supercinq GT Turbo Phase 2 Pour juillet 1987, la Renault Supercinq GT Turbo profite du facelift bienvenu sur toute la gamme Supercinq. Fini les boucliers granuleux ! Désormais, tous les boucliers et baguettes sont en plastique lisses peints ton caisse. La présentation extérieure est plus qualitative, tandis que les jantes de 13 pouces sont plus agréables à l’œil. Sous le capot, 5 ch de plus seulement, mais la R5 GT Turbo phase 2 reste toujours de la dynamite !… Plus soignée, la Supercinq GT Turbo phase 2 ...
  • Rolls-Royce Flying Spur Depuis 1980, Rolls-Royce étrenne sa gamme Silver Spur au design toujours très classique mais plus carré, bien dans la tendance du début des eighties. En parallèle, Bentley, dont les modèles sont calqués sur leurs cousines Rolls-Royce, au design près, jouit d’un prestige nouveau avec les Bentley Turbo R et Mulsanne Turbo. Pas de doute, le germe est planté à Crewe. Résultat, en 1994, avec en prime quelques modifications mineures, la Rolls-Royce Silver Spur se mue en « Flying Spur » ...
  • Saab 900 S Cabriolet Depuis 1986, Saab a « découpé » sa version 900 2 portes avec beaucoup de réussite. D’ailleurs, dans les premières années de production, Saab annonçait alors douze mois de délais de livraison. En plus de la version Turbo 16S de 185 ch, Saab proposait en entrée de gamme une version atmosphérique « i16 » trop placide pour convaincre. Il faut dire que le poids par rapport au coupé dont le cabriolet dérive a pris près de 100 kilos de plus… ...
  • Subaru Impreza GT Turbo Qui connaissait Subaru hormis quelques fans de rallyes ou les amateurs éclairés de japonaises aux solutions techniques originales ? La Subaru Impreza GT Turbo vient jeter un pavé dans la marre pour cette année 1994. Pour moins de 200 000 FF, l’Impreza GT Turbo se fait fort de tomber sous les 28’’ au km DA, garantir une motricité et une efficacité de tous les instants à faire pâlir des sportives plus établies, et se lance avec succès dans le championnat ...
  • Toyota Celica 1L8 ST T20 Avec sa Celica 1L8 ST T20, Toyota offre un coupé bon marché d’entrée de gamme comme disent les gens des services marketing. Ainsi, avec le 1,8 litres de 115 ch, soit 60 ch de moins que la Celica 2.0 GT, la Toyota Celica 1.8 ST est loin d’être une sportive au rabais. Pour un prix contenu, l’acheteur peut déjà profiter de son design plus propice à plaire au plus grand nombre, avec une petite excentricité au niveau des optiques avant. ...
  • Toyota Celica 2.0 GT T20 Aussitôt le titre mondial remporté en Rallyes à la fin de la saison 1993, Toyota présente sa 6e génération de Celica baptisée T20. Fini l’ère du biodesign particulier et clivant de sa devancière, la nouvelle Toyota Celica T20 arbore des traits plus consensuels, équilibrés, dont l’originalité se situe avant tout dans ses deux doubles optiques rondes avant. D’ailleurs, d’assez loin on sent une inspiration puisé dans la berlinette Alpine ? Pas sûr car c’est le studio californien de Toyota qui est ...
  • Toyota MR S Depuis 1985, Toyota poursuit sa tactique du petit coupé à moteur central arrière. Après une longue période d’abstinence, le constructeur japonais a intégralement revu sa copie pour ce 3e millénaire. La Toyota MR 3e génération se présente désormais sous les traits d’un petit roadster (3,9 mètres de long) toujours à moteur central arrière. Voies larges et roues rejetées aux quatre coins, la Toyota MR S peut même se parer d’un hard-top en option pour un usage hivernal. Son design semble ...
  • Toyota Supra A80 Depuis 1979 Toyota coiffe ses coupés par la Supra. Mais pour 1994, la Supra ne se contente plus seulement de coiffer un genre de carrosserie chez Toyota, elle devient le porte-étendard et vient chasser sur les terres des GT plus confirmées et prestigieuses. Semblant issue d’un manga, le style de la Toyota Supra Turbo peut dérouter. Lisse et rond, il arrive à masquer des proportions finalement imposantes (4,5 mètres de long et 1,8 de large). Bien campée sur ses grosses ...
  • Toyota Supra Mk3 3L0i GT Turbo MA70 7M-GTE Toyota Supra Mk3 3L0i GT Turbo MA70 7M-GTEDepuis 1981, Toyota est revenu avec succès sur le marché des coupés sportifs en dédoublant son offre Celica d’une Supra plus haut de gamme et performante. Depuis 1986 nous avons attaqué le 3e opus de la saga avec une ligne totalement revue et modernisée. Son six en ligne reste son ADN et est atmosphérique avec 204 ch. Bien, certes, mais un peu tendre car la Toyota Supra Mk3 (MA70) est lourde. Au Japon, on entend les critiques et le coupé ...
  • TVR Cerbera 4L5 V8 AJP Sur sa lancée, Peter Wheeler poursuit le développement de sa gamme TVR ! Et après les Griffith et Chimaera, Peter Wheeler passe la vitesse supérieure en 1996 avec la nouvelle TVR Cerbera. D’abord disponible en 4L2 de cylindrée avec son V8 AJP 100% de conception maison, la TVR Cerbera 4L5 V8 AJP vient une année plus tard placer la firme de Blackpool sur orbite parmi non pas les Grand Tourisme, mais également vient bousculer les supercars. La TVR Cerbera est ...
  • TVR Cerbera Speed Six AJP-6 Peter Wheeler le patron de TVR est aussi fin connaisseur qu’idéaliste. Aussi, après un V8 maison dont les racines et la conception sont très largement inspirées de la course automobile (d’ailleurs ce V8 fut préalablement testé dans le Tuscan Challenge), c’est vers un 6 cylindres en ligne qu’il jette son dévolu. Ambassadeur de l’Union Jack, il n’a pas oublié que le 6 en ligne fit les heures de gloire des Grand Tourisme et roadsters britanniques chez Aston-Martin et Jaguar dans ...
  • TVR Griffith 400 Mk2 Depuis le salon de Birmingham 1990, le public est sous le choc de la séduction. Peter Wheeler qui a racheté TVR en 1981 a réussi son pari et marqué les esprits. Sa TVR Griffith, deuxième du nom dans la généalogie des sportives produites à Blackpool, captive les pupilles qui se dilatent sur son passage. Le plus étonnant, c’est qu’aucun dessin n’a été réalisé, Peter Wheeler et son équipe ont travaillé directement sur des maquettes en grandeur nature. Un sacré instinct ...
  • TVR Griffith 430 Mk2 Pas de doute, dès la première apparition de la TVR Griffith au salon de Birmingham un an plus tôt, le public a été immédiatement conquis. A tel point que 300 bons de commandes ont été signés pendant le salon. Il faut avouer que la TVR Griffith Mk2 (la première génération a été produite dans les années 60 sur la base de la TVR Grantura) dispose d’un physique des plus attrayants. Une ligne pure et musclée qui semble illustrer à merveille ...
  • TVR Griffith 500 Mk2 En raison du succès de la Chimaera et des passages aux nouvelles normes antipollution (comprenez la pose d’un catalyseur), TVR a dû stopper temporairement la production de la Griffith au grand dam de ses fans. Finalement après avoir envisagé le nouveau V8 100% maison (dénommé AJP en interne à Blackpool), c’est le V8 Rover qui est à l’office mais dans une variante au coffre accru. La TVR Griffith 500 Mk2 marque ainsi le retour sur le marché d’une des voitures ...
  • TVR V8 S S series Depuis 1987, la TVR « S Series » est équipée de V6 Ford. Avec son look fait de rondeurs héritées des sixties, son châssis classique, sa présentation artisanale et charmeuse et son échappement sonore, la TVR est l’archétype de la « sports car » anglaise. Au salon de Genève 1991, TVR enthousiasme ses fans avec la TVR V8s. Le V8 Rover bien connu des petits constructeurs anglais est glissé au chausse-pied sous le capot AV qui est bombé pour l’occasion. ...
  • Venturi 200 Coupé Cup 221 Depuis 1984, le projet de la Ventury passé à Venturi a évolué. La petite équipe qui s’est constituée autour des 2 fondateurs, Claude Poiraud et Gérard Godefroy, a monté en gamme le projet en lui greffant le V6 PRV turbo de 200 ch et en dessinant des suspensions inédites. Le dessin de la Venturi 200 Coupé due à Gérard Godefroy est un modèle du genre : lignes tendues, proportions idéales, posée sur le sol… Pas de doute, en France aussi ...
  • Venturi 260 Atlantique Depuis le début de l’aventure en 1984, Venturi est à la recherche d’une image en phase avec ses qualités. Après une montée en puissance en 1989 avec le V6 PRV de 2,8 litres de 260 ch, Venturi imagine pour 1991 une série spéciale baptisée 260 Atlantique qui reprend le nom du circuit de la nouvelle usine de Couëron basée en… Loire-Atlantique justement ! Au programme, look spécifique bleu et jantes anthracites, mais surtout un allègement de 140 kilos pour plus ...
  • Venturi 260 Coupé Cup 511 Pour 1990, les grosses cylindrées en France doivent passer au pot catalytique. Une opération diversement réalisée, qui va même froisser les amateurs de voitures de sport françaises puisque si la Renault 25 V6 Turbo passe à 205 ch (+5 ch) pour digérer le catalyseur, l’Alpine V6 Turbo Le Mans chute elle à 185 ch (-15 ch). Et chez MVS devenu Venturi pour 1989 ? La fin de la MVS Venturi 2.80 SPC laissait craindre le pire, mais non. Le constructeur ...
  • Venturi 400 GT L’histoire de Venturi est mouvementé, mais ne manque jamais de panache. Pour preuve, après un engagement aux 24 Heures du Mans en 1993, la petite firme de Couëron dévoile en 1994 la Venturi 400 GT. Echappée des circuits, elle est ni plus ni moins qu’une Venturi 400 Trophy homologuée pour la route. Pour preuve, elle inaugure les freins en carbone sur la route, et peut même se doter d’une boîte à crabots en option. Avec son air de F40 (gros ...
  • Venturi Atlantique 300 Venturi connaît des hauts et des bas, mais en revanche toujours une constante : des pertes financières chaque année et des changements de propriétaires successifs. Un rythme par à-coup parsemé de génie à la française pour des autos aussi désirables que performantes. Une vie mouvementée usante qui va séparer les deux fondateurs puisque Claude Poiraud (Technique) va quitter l’aventure tandis que Gérard Godefroy (designer) continuera à tracer les lignes des Venturi. En seulement 14 mois, Venturi sous l’impulsion de son ...
  • Venturi Transcup 210 SPD221 Après les 19 premiers exemplaires produits en 1990, la Venturi Transcup hérite pour 1991 de l’évolution mécanique commune au coupé Venturi. Pour passer les normes antipollution et l’adoption du pot catalytique, le V6 se fait plus propre mais aussi plus puissant avec 10 ch supplémentaires. Alors que l’Alpine V6 Turbo Le Mans perdait 15 ch sur l’autel du pot catalytique, la Venturi en tirait un souffle supplémentaire… Pour le reste, la Venturi Transcup conserve intacte sa ligne si pure décapotée ...
  • Volkswagen Corrado G60 VW Corrado G60Gros phares rectangulaires, ligne ramassée et ceinture de caisse remontant vers le haut, le coupé Corrado arrive à point nommé au salon de Paris 1988 pour remplacer le vieillissant Volkswagen Scirocco. Une aubaine pour les amateurs de coupés européens qui sont en mal de choix sur le marché des coupés issus de la série. Outre un aileron AR mobile, c’est sous le capot que le Volkswagen Corrado G60 justifie son patronyme : un compresseur G qui permet au 1,8 litres ...
  • Volkswagen Corrado VR6 Depuis 1988, le très réussi coupé Corrado avait renvoyé la VW Scirocco au placard. Sa ligne ramassée et suggérant la vitesse est aussi très personnelle. Une réussite ! Trapu, et bien campé sur ses jantes de 15 pouces, le coupé Corrado offre un arrière massif privilégiant ainsi une habitabilité et un coffre modulable de 235 à 810 dm3. La version de pointe était jusqu’ici la VW Corrado G60 et son glouton compresseur en G. Mais l’arrivée du moteur VR6 en ...
  • Volkswagen Golf 2 GTI Si depuis 1975 la Golf GTI s’était taillé la part du lion, depuis le début des années 80, la concurrence l’a rattrapé et même dépassé parfois. Et le passage au 1,8 litres ne changeait pas la donne. En 1984, la Golf 2 GTI vient apporter une première réponse de Volkswagen pour ses rivales (205 GTI, Supercinq GT Turbo, Kadett GSI). La tendance est à l’amélioration du confort par des cotes en hausse qui profitent à l’habitabilité. La Golf GTI reste ...
  • Volkswagen Golf 2 GTI 16S Volkswagen Golf 2 GTI 16S (1985) KRC’est Volkswagen France qui avait grillé la politesse à la maison mère de Wolfsburg avec sa Golf GTI 16 Oettinger. Mais l’usine ne comptait pas rester impassible et pour le deuxième volet de la Golf commercialisée depuis 1983 et 1984 en variante GTI, il aura fallu attendre 1985 pour (enfin) profiter d’une version 16 soupapes de la Golf 2 GTI. Une longue attente enfin récompensée puisque c’est au salon de Francfort de 1983 qu’un coupé Scirocco avait présenté une étude ...
  • Volkswagen Golf 3 GTI Pour 1991, Volkswagen entame son 3e opus de sa saga Golf. Et comme d’habitude, la Golf GTI est toujours au programme. Mais entre un poids en hausse et une performance qui stagne, la Golf 3 GTI semble plus compter sur son design solide et robuste ainsi que sur sa réputation que sur ses performances pures. La Golf GTI serait-elle en perdition ?! Une fois au volant, le doute peut être levé, n’est pas Golf GTI qui veut… Moins sportive, mais toujours ...
  • Volkswagen Golf 3 VR6 La VW Golf GTI trace la route des GTI en figure de proue. Chaque génération de Golf GTI apporte une nouvelle réponse pour faire la course en tête. Pour sa troisième génération de Golf GTI, Volkswagen a mis les « grands plats dans les petits », comprenez est allé jusqu’au bout du concept : petite caisse et gros moteur. En adoptant l’original VR6, un V6 en quinconce avec un angle de 15°, la Golf VR6 s’offre ainsi 174 ch et ...
  • Volkswagen Golf 4 GTI La VW Golf 3 GTI a fini en beauté avec une version 16V de 150 ch très sportive, et une VR6 efficace et très performante. Pour 1998, Volkswagen entame le quatrième chapitre de sa saga à succès. La Volkswagen Golf 4 GTI est donc au programme avec une nouvelle fois des solutions techniques différentes. Côté design, impossible de ne pas l’identifier comme une Golf. Le thème de la compacte made in Wolfsburg a été décliné avec beaucoup de justesse. Comme ...
  • Volkswagen Golf 4 V5 Volkswagen Golf 4 v5Volkswagen nous a réservé une surprise pour 1998 : la Volkswagen Golf 4 GTI s’est dédoublée d’une autre version à moteur V5. Si la Golf 4 GTI joue la carte sportive (encore que… !), la Volkswagen Golf 4 V5 joue les bourgeoises sportives. Extérieurement, c’est le jeu des sept erreurs, car les deux variantes sont identiques et jouent finalement les discrètes. Les monogrammes « V5 » permettent de faire la différence et les plus fins observateurs auront remarqué une monte ...
  • Volkswagen Polo G40 Coupé Type 3 Volkswagen Polo G40 Coupé Type 3Depuis 1985, la fourmi s’est fâchée ! Volkswagen avait alors doté d’un compresseur G40 sa petite Polo GT Coupé type 2. D’abord commercialisée sous la forme de séries limitées la Polo G40 va intégrer la gamme Volkswagen en France. Le constructeur de Wolfsburg opère un restyling de la Polo en octobre 1990. En septembre 1991, les amateurs de petites GTI frappées du logo « VW » sont de nouveau comblés avec la commercialisation de la Volkswagen Polo G40 Coupé Type ...
  • Volvo 480 Turbo Au salon de Genève en mars 1986, Volvo a surpris son monde avec sa nouvelle et inédite Volvo 480 ES. Perdue au milieu des « parpaings tracés à la règles » (comprenez les berlines classiques de la firme de Göteborg série 200, 800), cette compacte marie subtilement une esthétique de break et de coupé. Le retour du break de châsse selon Volvo à l’instar de la regrettée Volvo P1800 ES. Passée la première vague de charme, la prise en main ...
  • Volvo 780 GLE V6 2L8 Après les Volvo 262C au look des plus particuliers, Volvo demande toujours à Bertone de concevoir des lignes plus élégantes et équilibrées que sa devancière mais toujours sur la base de la Volvo 760. Et dans le cahier des charges, les latitudes laissées au carrossier italien sont limitées. Pas étonnant donc de découvrir en mars 85 à Genève un coupé aux lignes semblant tracées à la règle et fortement inspirée de la berline dont elle dérive. Toutefois on apprécie le ...
  • Volvo C70 T5 Volvo C70 T5Chez Volvo, la tradition des coupés n’est pas nouvelles et régulièrement des coupés marquants sont élaborés : Amazon, 262C, P1800, 780… Pour 1998, Volvo revient aux affaires avec son beau coupé C70. Basé sur la plateforme rallongée des berlines 850/S70, c’est Anders Gunnarsson qui est l’auteur des lignes de ce coupé nordique. Elancé et élégant, le style s’inspire très largement de la tendance Volvo contemporaine comme les berlines S40/V40. La proue adopte la calandre Volvo classique, certes plus fine pour ...
  • Yamaha OX99-11 Yamaha qui fourni sans coup d’éclat des V12 en Formule 1 (Zackspeed dans les 80’s, puis Brabham et Jordan au début des 90’s) décide pourtant de présenter sa vision de la supercar des années 90. Aussi, pour 1992, Yamaha dévoile la OX99-11 qui se présente comme la supercar « ultime » en adoptant le principe d’une Formule 1 carrossée. A tel point que le cockpit est central avec 2 places l’une derrière l’autre. Mais l’aventure va tourner court et sera ...

Retrouvez les Voitures de Sport par année

Dernières News du Guide des Sportives
News

  • Maserati dévoile son tout nouveau moteur V6 à 90° inspiré de la technologie de la Formule 1 qui équipera la Maserati MC20 Le nouveau moteur est le cœur battant de la super voiture de sport MC20 qui fera sa première mondiale en septembre. L’unité a été conçue dans les installations de Maserati à Modène, au Maserati Innovation Lab sur la Via Emilia Ovest, dans les ateliers de la Via Delle Nazioni (la base historique de Maserati Corse) ...
  • Nouvelle Bentley Mulsanne 6.75 Edition 2020 et dernières production Après plus d’une décennie de production, le dernier exemplaire de la Mulsanne a été achevé, signifiant la fin d’une vie illustre et extraordinaire. Plus de 7 300 exemplaires – tous fabriqués à la main chez Bentley à Crewe, dans le Cheshire – ont incarné la capacité de Bentley à produire la berline de luxe ultime. Alors ...
  • Nouvelle Mercedes-Benz E53 Coupé AMG C238 FL Mercedes-AMG intensifie encore l’identité de la marque : les nouvelles E 53 4MATIC+ Coupé et Cabriolet (consommation de carburant en cycle mixte : 9,1-8,9 l/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 209-204 g/km)1 ont désormais été dotées de la calandre caractéristique d’AMG à lamelles verticales. Sa forme de A et les phares ...
  • Nouvelle McLaren 720S Le Mans McLaren Automotive célèbre l’un des plus grands accomplissements réalisé dans le sport automobile – une victoire aux 24 heures du Mans lors de sa première participation avec une édition spéciale de la 720S Coupé. Seulement 16 unités seront disponibles en Europe sur les 50 exemplaires produits au niveau mondial. La 720S Le Mans a été créée ...
  • Nouvelle Ford Mustang Mach 1 2021 – La Saga continue ! Après une interruption de 17 ans, la toute nouvelle Mustang Mach 1, coupé fastback, fait sa première mondiale – devenant le summum moderne du style, de la maniabilité et des performances d’un poney V-8 de 5,0 litres. « Un style audacieux, une accélération et une vitesse remarquables – Mach 1 dit tout », a déclaré Jim Farley, directeur ...
  • Nouvelle BMW Série 8 Golden Thunder Edition Les prestations dynamiques sont le signe distinctif des modèles de la gamme Série 8. La luxueuse voiture de sport du constructeur automobile va être enrichie d’une touche d’extravagance. Des éléments de design spécifiques en or ainsi que des équipements spécifiques BMW Individual, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, assurent un mélange incomparable de sportivité et de ...
  • Nouvelle Lotus Exige Sport 410 20th Anniversary Une nouvelle édition exclusive pour le 20e anniversaire de l’une des voitures de sport les plus exaltantes et dynamiques du monde, l’Exige Sport 410, a été dévoilée par Lotus. Proposée dans un choix de nouvelles couleurs vibrantes d’inspiration rétro, la passionnante biplace est dotée d’un équipement de série de plus haut niveau et d’un intérieur ...
  • Nouvelles Mercedes-Benz E63S AMG W213 FL et E63S AMG Station Wagon S213 FL Depuis le légendaire « The Hammer » de 1986, la Classe E fait partie, avec sa motorisation supérieure, des modèles fondamentaux qui constituent la pierre de voûte de la marque Mercedes-AMG. Dans la génération la plus récente, la dynamique de marche sportive des modèles labellisés Performance d’Affalterbach est combinée à un niveau de confort nettement accru et à ...
  • Nouvelle BMW M5 Compétition F90 Facelift Avec son design soigné, ses possibilités de réglages perfectionnées et son écran central élargi de 12,3 pouces, la nouvelle BMW M5 Competition (consommation de carburant en cycle mixte : 11,1-11,3l/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 252-257 g/km*) associe le confort d’utilisation au quotidien d’une berline à la sportivité exceptionnelle d’un modèle ...
  • L’Opel Manta fête ses 50 ans d’existence Elle appartient au genre Mobula (raies, pastenagues) – l’Opel Manta, probablement le représentant le plus louche d’une longue lignée de classiques Opel. Cette année, le coupé avec la raie comme logo fête son 50e anniversaire. L’aire de répartition du Manta s’étend de la mer Baltique allemande à la côte Pacifique américaine. Le concepteur en chef ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Voitures de Sport des années 90, 10.0 out of 10 based on 1 rating