Subaru Impreza GT Turbo

subaru-impreza-gt-turbo-6

Subaru Impreza GT Turbo
1994 – 4 cyl. à plat 16V Turbo
211 ch – 228 km/h
1 235 kg

Qui connaissait Subaru hormis quelques fans de rallyes ou les amateurs éclairés de japonaises aux solutions techniques originales ? La Subaru Impreza GT Turbo vient jeter un pavé dans la marre pour cette année 1994. Pour moins de 200 000 FF, l’Impreza GT Turbo se fait fort de tomber sous les 28’’ au km DA, garantir une motricité et une efficacité de tous les instants à faire pâlir des sportives plus établies, et se lance avec succès dans le championnat du monde des Rallyes. Que demander de plus ?…

Sous une plastique quelconque, la Subaru Impreza GT Turbo fait trembler moults rivales prestigieuses. L’Impreza GT Turbo c’est de la dynamite par tout temps grâce à sa transmission intégrale…

La Subaru Legacy Turbo a servi de donneuse d’organes. L’Impreza GT Turbo hérite donc du quatre cylindres boxer qui est une curiosité dans la catégorie. Seul Porsche fait encore confiance à cette architecture, Ferrari étant actuellement en cours de repasser progressivement au V12. Avec deux litres de cylindrée, ce boxer est coiffé par 2 culasses à 2 arbres à cames en tête, soit 4 au total (!) pour animer les 16 soupapes qui décident de l’arrivée de l’air et l’expulsion des gaz brûlés. Un turbocompresseur IHI plus petit que sur la Legacy a été retenu pour améliorer la réponse à bas régime et la vivacité du moteur. Et cerise sur le gâteau, ce boxer gratifie son conducteur d’une sonorité très particulière qui flatte le tympan et met dans l’ambiance… L’Impreza GT Turbo peut compter sur 211 ch à 6 000 tr/mn et 270 Nm de couple à 4 800 tr/mn. La boîte mécanique est manuelle à 5 rapports. Avec 150 kilos de moins que la Legacy dotée du même moteur, l’Impreza GT Turbo ne fait pas dans la dentelle côté performances. Malgré un physique aussi banal que peu aérodynamique, la vitesse maximale s’établit tout de même à 228 km/h tandis que le kilomètre DA tombe sous les 28’’ avec 27’’6. Seules les reprises en 5e pâtissent de l’aérodynamique et de l’étagement de la boîte. Côté liaisons au sol, la Subaru fait ce qu’il y a de plus sûr et efficace. Une transmission intégrale avec une répartition du couple à 50% sur le train AV et 50% sur le train AR complétée de visco-coupleur central et AR pour répartir les pertes de couples en cas de patinage d’une ou plusieurs roues. Bien accrochée sur ses jantes alu de 15’’ chaussées de Michelin en 205/55 VR15, la Subaru Impreza GT Turbo reste neutre en toute circonstance et très, très efficace, profitant et se sa motricité de tous les instants, et d’une compacité bienvenue, le tout dans un poids encore contenu sous les 1,3 tonnes. Les disques avant ventilés et pleins arrière, sont très efficaces et endurants, avec un ABS licence Bosch qui vient en renfort. Pas de doute, L’Impreza GT Turbo épate par son adhérence de tous les instants avec un équilibre de comportement qui fait passer n’importe quel conducteur ou presque pour un pilote. L’habitacle est aussi décevant que le physique extérieur de la « Sub’ » : plastoc noirs et gris partout, et une habitabilité arrière réduite. Pour les amateurs de place supplémentaire, une version 5 portes au physique plus original est également au catalogue. L’équipement de série est déjà très complet, surtout qu’à ce tarif, on ne trouve pas de rivales moins chères, ni même au même tarif.

Notre avis
cropped-emoticon.jpgUne véritable bombe ! C’est ce qui vient à l’esprit avec cette Subaru Impreza GT Turbo. Certes, il existe toujours plus performant, mais jamais à ce tarif, et encore moins avec cette efficacité. Alors honnêtement son physique banal, on peine à lui reprocher, et on l’oublie vite, d’autant que côté image, le rallye apporte un argument indéniable pour les acheteurs d’Impreza GT Turbo. Imbattable dès que le temps se gâte, la Subaru Impreza GT Turbo prend réellement la succession de la Lancia Delta Integrale ; c’est dire toute l’estime que l’on porte à cette sportive japonaise pas comme les autres…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Alfa Romeo 156 V6 2L5 24V Pour cette année 1997 Alfa-Romeo frappe un grand coup. En confiant les crayons à Walter da Silva dans son centre de style, ce dernier signe sur une plateforme connue mais modifiée pour l’occasion un design terriblement séduisant pour une berline de cette classe. L’Alfa Romeo 156 est belle à se damner et fait tourner les têtes. Large calandre en triangle siglée Alfa Romeo, profil singeant celui d’un coupé en masquant les poignées de portes arrière dans les montants, coffre accueillant ...
  • Alfa Romeo 75 2L0 Twin Spark Alfa-Romeo 75 2 Litres Twin SparkL’Alfetta n’en finit pas de mourir ?… On peut le penser tant la filiation (plutôt dérivés) se perpétue. Après l’Alfetta, la Giulietta, allez comptons même l’Alfa 90 et l’Alfa 6 basées sur la même plateforme, l’Alfa-Romeo 75 reprend à son compte ce lourd héritage. Puis, en 1986, Alfa-Romeo décide enfin de redonner du tonus à une berline qui méritait le détour avec la 75 1.8 Turbo. Et l’année suivante, c’est un deux litres inédit dans son allumage qui prend place ...
  • BMW 325i E36 La BMW Série 3 génération E36 marque en 1991 une véritable rupture puisque les carrosseries deviennent beaucoup plus spécifiques. La génération E36 est plus volumineuse que la E30, plus habitable. Son profil est élancé et pour tout dire, très élégant. Dans les nouveautés de la marque on apprécie les optiques rondes avant sous globe qui revisite avec subtilité le masque avant des BMW. Elégante et pratique, la BMW 325i est pour autant une véritable berline sportive, car avec son six ...
  • BMW 325iX E30 Avec ses modifications du millésime 86, BMW redonne un coup de jeune à sa Série 3 E30, et en profite au passage pour élargir la gamme avec un cabriolet et une version intégrale à quatre roues motrices. Dotée du nouveau 6 en ligne de 2,5 litres développant 171 ch, la BMW 325iX E30 c’est dans sa transmission intégrale qu’elle se distingue du reste de la gamme. Pour la reconnaître extérieurement, c’est assez simple, puisqu’elle est dotée de de passages de ...
  • Ford Sierra RS Cosworth 4×4 Pour 1990, soit quatre ans après la sortie de la première Sierra RS Cosworth, radicale mais impétueuse, Ford poursuit les évolutions de son égérie des rallyes. Après avoir arrondi les angles, tant pour le style extérieur (une berline tri-corps 4 portes plus classique depuis 1987) que pour la tenue de route, Ford passe au sport intégral. En adoptant la transmission intégrale, et avec un 2 litres turbo Cosworth qui gagne 14 ch, la Ford Sierra RS Cosworth 4×4 repousse les ...
  • Honda Accord Type R Honda positionne sa 6e génération d’Accord plus directement face aux ténors européens (406, Laguna, Passat, Vectra et Mondeo) pour octobre 1998 avec une berline plus courte de -9 cm par rapport à sa devancière. Pour coiffer la gamme, et c’est nouveau, une variante type R fait son apparition. Présentée avec le blanc « maison » (comme l’Integra éponyme), campée sur ses jantes de 17″, l’Accord Type R compte sur son châssis aux petits oignons et son 2,2 litres VTEC endiablé ...
  • Peugeot 405 MI16 Peugeot poursuit son offensive « GTI » en allant même proposer une version sportive de sa berline 405. L’objectif est clair : ne pas jouer la politique de la chaise vide face aux Sierra Cosworth, R21 Turbo, 190 2.3-16 et BMW M3 E30. Partant du dessin très harmonieux et équilibré signé Pininfarina, les designers de Peugeot ont sorti la panoplie de la sportive accomplie : boucliers avant et arrière enveloppants, accueillant les phares antibrouillard à l’avant, baguettes latérales avec des ...
  • Renault 21 2 Litres Turbo Quadra Renault 21 2 Litres Turbo QuadraDepuis 1987, la Renault 21 2 litres Turbo joue les carnassiers parmi les berlines sportives. Hormis la Ford Sierra RS Cosworth qui rend coup pour coup, les Mercedes 190 2.3-16 et BMW M3 E30 sont bousculées. Leur prestige reste intact certes, mais la 21 2 litres Turbo offre les mêmes performances pour bien moins cher. A l’automne 1989, Renault vient apporter une réponse aux rares critiques formulées à l’égard de sa berline de sport : la motricité. Renault équipe donc ...
  • Subaru Impreza GT Turbo Qui connaissait Subaru hormis quelques fans de rallyes ou les amateurs éclairés de japonaises aux solutions techniques originales ? La Subaru Impreza GT Turbo vient jeter un pavé dans la marre pour cette année 1994. Pour moins de 200 000 FF, l’Impreza GT Turbo se fait fort de tomber sous les 28’’ au km DA, garantir une motricité et une efficacité de tous les instants à faire pâlir des sportives plus établies, et se lance avec succès dans le championnat ...

Avant d’acheter
La Subaru Impreza c’est la tornade chez les sportives. Celle que personne n’attendait, et que tous ont adoré. Avec son rapport prix/prestations détonnant, les Impreza GT Turbo ont été largement diffusées dans l’hexagone. Egérie des montagnards passionnés de voitures sportives (pratique la transmission intégrale l’hiver avec la neige), mais aussi des passionnés de rallye, et des fans de tuning japonais… Résultat, les Impreza sont nombreuses dans les petites annonces, mais il faut trier les annonces avec circonspection. Entre les kilométrages indécents, celles pas entretenues, et les versions non d’origines car victimes au mieux d’optimisation (moteur, châssis), au pire de tuning Fast & Furious, il faut faire preuve de patience avant de trouver une Impreza GT Turbo 100% d’origine, avec un entretien suivi et ad hoc. D’autant que le réseau Subaru n’est pas très développé en France et que la politique tarifaire des pièces peut dissuader l’amateur. Dans les bonnes nouvelles, les Impreza sont très résistantes et fiables. On notera surtout des boîtes de vitesses qui supportent mal la conduite sportive dans le temps et des habitacles mal finis qui vieillissent assez mal. Pour le reste, les prix baissent régulièrement mais l’efficacité sportive est toujours au RDV, à la condition de trouver la bonne !…

Mots clés : Subaru | Impreza | GT | Turbo | Boxer 4 | Japon | Integrale | SUBARU | IMPREZA GT TURBO | Berline de sport

TOP Performances ! | Efficacité 4×4 terrible | Mécanique à personnalité | Freinage efficace | Rapport prix/prestation | Palmarès Rallye FLOP Présentation intérieure sans charme | Commande de boîte | Consommation/autonomie | Reprises en 5e

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :

Poids (RPP) :
Freins :

Roues :
Performances :

Subaru
Impreza 2.0 GT 4WD Turbo
1994
10 CV – 195 000 FF
4 cylindres à plat (boxer), 16 soupapes (4 ACT) – 1 994 cm3
211 ch à 6 000 tr/mn (105,60 ch/litre)
270 Nm à 4 800 tr/mn (135,13 Nm/litre)
turbocompresseur IHI (ø ND) + échangeur air/air
intégrale (50/50) + BV5 manuelle + Viscocoupleur central + viscocoupleur AR
1 235 kilos (5,85 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques pleins AR + ABS Nippondenso (licence Bosch)
jantes alu 15″ + pneus en 205/55 VR15 AV et 205/55 VR15 AR
0 à 100 km/h en ND; 228 km/h, km DA en 27″6

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Subaru Impreza GT
  • Subaru Impreza WRX STi S207 Subaru Tecnica International (STI), la branche sportive de Subaru, lance une série limitée à 400 exemplaires basée sur la Subaru Impreza WRX STI. Elle est commercialisée le 1 décembre 2015. Son nom de code : « S207« . En partant de l’Impreza WRX STI, les spécialistes japonais ont tout revu de fond en comble, tant dans les ...
  • Subaru Impreza WRX STI 2014 Pas facile de maintenir une légende en marche… Subaru l’expérimente depuis plusieurs générations d’Impreza. Coincé entre son histoire en rallye, ses choix technique qui ont forgé sa réputation (4 roues motrices et moteur boxer), Subaru peine à imposer les Impreza WRX STI en Europe et dans l’hexagone. En cause, un tarif plus réellement accessible… Pour ...
  • Subaru Impreza WRX STi S Depuis avril 2007, la Subaru Impreza a perdu sa ligne ! Souhaitant miser sur plus de confort et d’habitabilité, Subaru a opté pour une variante bicorps avec hayon et a même développé un boxer diesel unique au monde ! Mais heureusement, la raison semble revenir et Subaru a redynamisé mi- 2010 sa gamme Impreza en ...
  • Subaru BRZ Pas de doute, Subaru et Toyota ont tapé dans le mille avec leurs coupés gémellaires ! Ramassé et sportif, le Subaru BRZ s’est entiché de tout l’attirail de la parfaite sportive accomplie : double (grosses !) sorties d’échappement rondes, grosses roues alu de 17 pouces, becquet sur la malle arrière, regard aux sourcils froncés et ...
  • Subaru Impreza GT Turbo Qui connaissait Subaru hormis quelques fans de rallyes ou les amateurs éclairés de japonaises aux solutions techniques originales ? La Subaru Impreza GT Turbo vient jeter un pavé dans la marre pour cette année 1994. Pour moins de 200 000 FF, l’Impreza GT Turbo se fait fort de tomber sous les 28’’ au km DA, ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (7 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +7 (from 7 votes)
Subaru Impreza GT Turbo, 10.0 out of 10 based on 7 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.