Porsche 930 Turbo 3L3

Porsche 930 Turbo 3L3

Porsche 930 Turbo 3L3
1977 – 6 cyl. Flat 6 Turbo 12V
300 ch – 260 km/h
1 195 kg

Au salon de Paris 1974, Porsche a jeté un pavé dans la mare des supercars et super GT avec sa nouvelle Porsche 930 Turbo 3L0. La Porsche 911 se fâche ? En quelque sorte… Conservant intactes les qualités intrinsèques de la Porsche 911 (polyvalence d’usage, finition, impression de robustesse, performances, caractère du Flat 6, pilotage singulier mais efficace pour qui sait, places arrière d’appoint…), le turbocompresseur KKK a jouté une « turbodimension » avec des performances d’un autre monde ! Voilà la Porsche 930 Turbo qui change les codes de cette catégorie, avec des performances diaboliques et des accélérations à couper le souffle, mais sans pour autant sacrifier les autres qualités énumérées plus haut. Et histoire de conserver son avance, la Porsche 930 Turbo adopte un Flat 6 plus dès juillet 1977, lui autorisant ainsi un regain de performances et une puissance portée à 300 ch. Seuls les afficionados du modèle sauront reconnaitre cette nouvelle variante au premier coup d’œil en raison des jantes de 16 pouces qui Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Porsche 930 Turbo 3L0

Porsche 930 Turbo 3L0 (1975)

Porsche 930 Turbo 3L0
1975 – 6 cyl. Flat 6 Turbo 12V
260 ch – 250 km/h
1 140 kg

Depuis 1972, Porsche a inauguré le turbocompresseur en compétition avec un franc succès. D’abord avec les évolutions de la Porsche 917 qui a quitté l’endurance suite au changement de réglementation (réduction des cylindrées à 3 litres). Le modèle aux plusieurs victoires au Mans, se mue en Porsche 917/30 en courses CanAm en Amérique du Nord avec un turbocompresseur posé sur le Flat 12 offrant ainsi plus de 1 000 ch ! Passé les premiers sourires et réglages, la Porsche 917 va rafler le championnat CanAm. Puis Porsche récidive cette fois-ci avec la Porsche 934 RSR 2,1 Turbo en Europe. Là encore… les sourires moqueurs font place à un palmarès impressionnant… Au salon de Paris 1974, Porsche poursuit son expérience, mais cette fois-ci sur la route avec la présentation de la Porsche 930 Turbo 3L0. Il s’agit ni plus ni moins d’une Porsche 911 Carrera 3.0, qui a reçu un turbocompresseur et est largement adaptée pour ses nouvelles caractéristiques et performances. Ainsi, ce qui frappe d’emblée, ce sont ses voies élargies (+7 cm avant et + 11 cm arrière) donnant ainsi une assise plus nette et une croupe sacrément Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Porsche 959 Confort

Porsche 959 Confort

Porsche 959 Confort
1985 – 6 cyl. Flat 6 Biturbo 24V
450 ch – 310 km/h
1 450 kg

C’est la folie des Groupe B ! Tout le monde veut y aller, y compris Ferrari et sa 288 GTO qui veit rééditer le coup de la Ferrari 250 GTO… Porsche compte bien venir mettre tout le monde d’accord, et dès septembre 1983 à l’IAA de Francfort, Porsche présente une étude « Groupe B ». C’est finalement en septembre 1985 toujours à l’IAA de Francfort que Porsche dévoile la Porsche 959. Véritable joyau technologique, c’est aussi une supercar exceptionnelle aux performances hors du commun, et à la fiabilité et facilité de conduite presque naturelle pour tous. Un contre-pied total aux étalons italiens (Ferrari, Lamborghini) qui sont spectaculaires, performants mais très contraignants en usage standard. D’ailleurs, les clients se sont rués sur le stand pour signer un chèque d’acompte de 40 000 DM (!). Porsche prévoyait d’en produire initialement 200 exemplaires pour l’homologation en groupe B, mais finalement la fin de cette catégorie en rallyes après l’accident mortel de la Lancia Delta S4, Porsche va poursuivre la compétition (Dakar et Le Mans) et se concentrer sur les versions routières. Si la cellule centrale est reprise à la Porsche 911 et identifie immédiatement la 959 au reste de la gamme, tous les autres éléments sont radicalement différents. L’objectif est évident avec une efficience aérodynamique maximale mariant appuis et pénétration dans l’air tandis que le poids a été particulièrement soigné. Le Cx s’établit ainsi à 0,31 (0,39 pour une Porsche 911 Turbo 3L3), justifiant cet aplatissement de la face avant qui conserve très légèrement ses ailes bombées. Les ailes sont très larges, l’auto frisant les 1,9 mètres de large (!), pour autoriser des voies accrues et conséquentes (abritant des jantes de 17 pouces), tandis la croupe est particulièrement Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Porsche 924 Turbo 931

Porsche 924 Turbo 931

Porsche 924 Turbo 931
1978 – 4 cyl. Turbo 8V
170 ch – 225 km/h
1 180 kg

La genèse pour le moins complexe de la Porsche 924 avait abouti à une offre additionnelle dans le catalogue Porsche… à l’insu de son plein gré ! Alors certes, si les clients ont répondu présent, il n’en demeurait pas moins qu’avec « seulement » 125 ch, un quatre cylindres Audi refroidi par eau, une tenue de route pas exempte de reproches, la Porsche 924 essuyait une pluie de reproches de la part des amateurs de voitures de sport. Message reçu chez Porsche, et c’est du côté de la suralimentation que la réponse est apportée pour donner plus de tonus. Ainsi en novembre 1978, la Porsche 924 Turbo se montre plus cossue avec quelques améliorations avant tout dictées par les contraintes de performances et du turbocompresseur comme en témoignent la prise d’air NACA sur le capot ou encore les quatre petites grilles entre les phares escamotables. Le spoiler avant est Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.5/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Un renouveau pour la légendaire Porsche 911 – Porsche 911 Turbo S type 992

Au printemps dernier, le constructeur allemand a encore frappé fort avec la sortie d’une toute nouvelle génération de la fameuse Porsche 911, la 992 Turbo S. De nature sportive mais aussi polyvalente, cette voiture plaisir risque d’en séduire plus d’un.

Des courbes agressives mais délicates

Dans la saga de la lignée 911 depuis 1963, la 992 Turbo S hérite d’une stature plus élancée et imposante. À l’avant, une lame vient accompagner le déplacement dévastateur de cette sportive. Quant à l’arrière un aileron se déploie, lui donnant une allure encore plus combative. Le feux stop étendu sur toute la largeur lui donne également un effet magistral. Les voies arrière ont été élargies de 5 cm équipant l’allemande de roues plus imposantes qu’à l’avant caractérisant toute son agressivité. Cet aspect rugueux est apaisé avec des jantes épurées et élégantes qui accompagnent la fougue de cette Porsche. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.5/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Porsche 968 – Guide Achat

Porsche 968 Coupé (1991-1995)

Porsche 968 Coupé (1991-1995)

Porsche 968 Coupé (1991-1995)

Porsche 968 Coupé (1991-1995)

Chez Porsche, la mono-culture de la 911 résiste. Et bien que des partisans de la diversité ont été largement entendus depuis l’apparition de la Porsche 924 (1976), puis 928 (1977) et même 944 (1982), la saga des Porsche à moteur avant ne parvient pas à détrôner la GT au Flat 6 en porte-à-faux arrière. Certes, le succès commercial des Porsche 924 puis 944 est indéniable, mais les divergences demeurent au directoire de Porsche à la fin des années 80. Tant et si bien que l’évolution en cours de la Porsche 944 S2 et son gros quatre cylindres de 3 litres de cylindrée, accouche finalement d’un nouveau modèle qui change de nom : Porsche 968. Il faut dire que seulement 20% des pièces du nouveau modèle sont communes avec la Porsche 944 S2. Le design est sacrément réactualisé et oeuvre de Harm Lagaay, le designer hollandais de Porsche. L’inspiration prise à la Porsche 928 est évidente avec ses optiques avant rondes basculants, ses boucliers arrondis mais toujours épais, et ses optiques arrière rouges et plus fins et actuels pour faire entrer de pleins pneus la Porsche 968 dans la décennie 90. L’architecture à moteur avant et système transaxle (boîte et pont arrière) est conservée conservant ainsi les qualités d’équilibre de sa tenue de route. Finalement, en octobre 1991 au salon de Francfort, Porsche dévoile ainsi ses Porsche 968 Coupé et Porsche 968 Cabriolet.
Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Porsche 911 Targa – Guide Achat

Porsche a présenté la 911 Targa au Salon international de l’automobile de Francfort en septembre 1965. La Targa n’est ni un cabriolet ni un coupé, ni un hard top ni une berline, mais quelque chose de complètement nouveau : le premier cabriolet de sécurité au monde avec un arceau de sécurité ou un arceau de sécurité fixe. La conduite en plein air peut maintenant être appréciée comme jamais auparavant dans des voitures à toit ouvrant de différentes manières grâce à un toit pliant amovible et à une lunette arrière en plastique rabattable : complètement fermée, complètement ouverte ou simplement avec la section centrale du toit retirée ou la lunette arrière rabattue. Le concept Targa a été le signal de départ d’une expérience de conduite Porsche totalement différente et sera présent non seulement dans toutes les futures générations de 911, mais aussi, par la suite, dans d’autres voitures, comme la 914 ou la Carrera GT. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Porsche 911 GT2 RS 991 FL

Porsche 911 GT2 RS 991 FL
2018 – 6 cyl. à plat (Flat 6) 24V Biturbo
700 ch – 340 km/h
1 470 kg

Depuis la 993, à chaque génération de 911 sa GT2. Sauf que désormais, seule la GT2 RS est disponible sur la génération 991. Pour mémoire et pour faire simple, la variante GT2 est le mariage entre une version GT3 pour sa définition et le groupe motopropulseur de la turbo. En clair, les performances à minima de la Turbo sur deux roues motrices seulement ! Impossible de confondre une Porsche 911 GT2 RS 991 avec le reste de la gamme, GT3 comprises. La GT2 RS est terrifiante d’aspect avec des entrées d’air béantes et gigantesques sur tout le bouclier avant comme sur les 911 du Mans, tandis que l’aileron énorme n’est pas là que pour faire de la figuration puisqu’il apporte plus de 350 kilos d’appui à 300 km/h. Tout semble exubérant et excessif dans le style de la Porsche 911 GT2 RS (991), mais tout a été dicté avant tout par des contraintes d’aéro, de mécanique (refroidissement) et de performances. Ainsi la croupe est fort large et l’assise posée sur le bitume, à tel point qu’une option « levage du train avant » permet de relever le nez de la GT2 lors d’aventures urbaines. Ce qui capte également l’attention sont les ouïes de débourrage sur les ailes avant, rarement vu sur des voitures de (petite !) série. Posée au ras du bitume sur des Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Porsche 911 GT3 RS 991 FL

Porsche 911 GT3 RS 991 FL
2018 – 6 cyl. à plat (Flat 6) 24V
520 ch – 312 km/h
1 430 kg

GT3, GT2 RS… et maintenant GT3 RS ! Porsche sonne la charge et termine en 2018 de décliner une gamme 991 Faceliftée complète pour les track-days en fonction de votre talent, vos humeurs et votre budget (forcément très élevé !). Pour ceux qui pourraient s’interroger du bienfondé d’une telle dispersion, le marché répond néanmoins présent et les différentes versions et évolutions s’écoulent très rapidement en série limitée. La Porsche 911 GT3 RS 991 FL s’insère donc à merveille entre la GT3 plus accessible et conciliante en usage routier et la terrifiante GT2 RS qui vient se porter au niveau des track-days immatriculées les plus performantes de la planète (488 Pista, 720 S, Huracan Performante…). Côté look, difficile de dire que la GT3 RS est belle, tant son esthétique s’est déformée pour privilégier les nécessités techniques et aérodynamiques. Depuis la présentation de la 991 GT2 RS, pas de surprises puisque ce sont presque des sœurs siamoises à l’exception de son bouclier avant dont les entrées d’air sont moins proéminentes et dont les contours sont plus travaillés (vous avez dit torturés ?). Avec des voies plus large que la GT3 (+2,8 cm), et un aileron sans commune mesure, la Porsche 911 GT3 RS type 991 FL profite de 416 kilos d’appuis à 300 km/h (340 kilos pour la GT2 RS et 155 kilos pour la 991 GT3 FL). Une véritable Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Porsche 911 GT3 991 FL

Porsche 911 GT3 991 FL
2017 – 6 cyl. à plat (Flat 6) 24V
500 ch – 320 km/h
1 430 kg

Alors que la Porsche 911 Carrera 991 est passée à la suralimentation lors de son facelift (ou phase 2), Porsche nous rassure avec une version 991 GT3 FL dont le Flat 6 toujours aspirée naturellement. Dévoilée en mars 2017 à Genève, cette nouvelle Porsche 911 GT3 911 FL nécessite de lire la fiche technique pour détecter les nouveaux changements qui sont minimes à l’extérieur. Les optiques avant sont ainsi plus globuleuses (et encore !) tandis que le dessin des boucliers est (très légèrement) retouché. Ah, si, nous allions oublier le nouvel aileron qui est rehaussé de 20 mm et confère selon Porsche 155 kg d’appui à 320km/h. Et sur les montants de ce dernier, la plus grosse nouveauté de ce facelift est gravé sous la forme de la nouvelle cylindrée du Flat 6 : « 4.0 ». La Porsche 911 GT3 FL (991) reprendrait donc le Flat 6 de 4 litres de la RS ? En réalité non, mais nous y reviendrons après. On peut s’étonner que Porsche joue à coup de gros ailerons lorsque ses rivaux semblent jouer plus finement avec les lois de l’aérodynamique, mais avec son Flat 6 en porte-à-faux arrière, la Porsche 911 doit se passer d’extracteurs d’air et de diffuseurs générant de la portance faute de place ! Surbaissée de 25 mm comparée à une 991 Carrera FL standard, la Porsche 911 GT3 FL Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)