GP F1 Silverstone Angleterre 2018 – 7 Juillet

GP F1 Silverstone – Angleterre (2018)
1. VETTEL (Ferrari)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

Silverstone est un Grand Prix quelque peu particulier, car non seulement il se déroule en Angleterre près de toutes les usines des écuries de Formule 1, mais aussi dans un pays où les anglais savent ce qu’est d’être fan de sport automobile. Et surtout, c’est le lieux qui a marqué le premier Grand Prix du Championnat du Monde de Formule 1 en 1950 qui a vu la victoire d’une Ferrari. Un signe pour 2018 ?… Les essais libres ont été marqués par quelques belles sorties de pistes, à commencer Romain Grosjean et Brendon Hartley. Si pour le français c’est sans conséquence pour sa participation aux qualifications bien que n’ayant pas pu réaliser tous ses réglages, l’australien sera forfait pour la séance qualificative. Sa monoplace ne sera pas terminée il partira des stands en course. En Q1, les Williams souffrent énormément et sortent de la piste, au point que Lance Stroll sera out de la séance avec un drapeau rouge à la clé pour la Q1. Les trois autres victimes de la Q1 sont Vandoorne qui ne parvient pas à prendre le dessus de son illustre coéquipier et de sa monoplace ratée, mais également l’autre Williams (Sirotkin) et Sainz Jr. sur sa Renault. Une déception chez les jaunes et noirs. En Q2, C’est au tour d’Alonso, Hulkenberg, Perez, Gasly et Ericsson de s’arrêter dans la séance des qualifications. Malgré une certaine déception générale, il est à souligner l’écart entre Alonso et Vandoorne sur la même monoplace. Un WE qui marque le début d’une nouvelle ère chez McLaren avec le départ d’Eric Boullier. Et ce n’est certainement pas le premier ! Dans les surprises de la Q1, on note que Esteban Ocon et Charles Leclerc sont de la partie. Voilà qui est de bon augure pour la course, même si leurs chances de figurer sur les premières lignes aux essais sont bien minces. L’autre confirmation est la forme olympique des deux Haas qui vont se qualifier 7e (Magnussen) et 8e (Grosjean). Devant, les Red Bull doivent se contenter des miettes derrière Ferrari et Mercedes. C’est Hamilton qui prend la pole position devant Sebastian Vettel. Voilà qui promet pour le départ… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Autriche 2018 – 1er Juillet

GP F1 Autriche (2018)
1. VERSTAPPEN (Red Bull)
2. RAIKKONEN (Ferrari)
3. VETTEL (Ferrari)

Sur les terres de Red Bull, au coeur des montagne, le tracé du circuit d’Autriche est enclavé et vallonné. Prometteur de belles bagarres, il a peu tenu ses promesses jusqu’ici depuis sa remise à l’honneur du calendrier en 2014. Pour les qualifications, les premières victimes sont plutôt des seconds couteaux d’écuries peu en forme : Hartley (Toro Rosso), Syrotkin (Williams), Ericsson (Sauber), Vandoorne (McLaren) et Perez (Force India). En Q2, ce sont leurs doublures qui restent également sur place laissant les 3 écuries de pointes en Q3 (Mercedes, Red Bull et Ferrari) et… Renault et Haas qui placent leurs deux voitures en Q3 avec de belles perspectives et un Romain Grosjean qui semble appliqué et plus apaisé. En Q3, C’est Mercedes qui met tout le monde d’accord avec une performance un cran au-dessus de tout le monde et un Bottas sacrément véloce qui prend la pole position. Derrière, les deux Ferrari comme à la parade sur la 2e ligne, Verstappen et… Romain Grosjean sur sa Haas ! Chapeau… Il devance Ricciardo tandis que Magnussen, et les deux Renault ferment la marche. A noter que finalement Charles Leclerc perdra des places sur la grille en raison d’un remplacement de boîte de vitesses et Vettel pour avoir gêné Sainz Jr. en Q2. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Nouvelle Jaguar XE Project 8

L’assemblage à la main de la nouvelle Jaguar XE SV Project 8, la Jaguar de route la plus puissante, la plus agile et la plus extrême de tous les temps, débutera en juin 2018. Les premières Project 8, berline sportive en édition limitée, seront livrées cet été.  La Project 8 à transmission intégrale et dotée d’un V8 suralimenté de 5,0L développant 600ch, accélère de 0 à 100km/h en 3,7 secondes pour atteindre une vitesse maximale de 320km/h. Elle a établi un nouveau record pour une berline 4 portes de série sur la boucle nord du Nürburgring en Allemagne l’année dernière. Son meilleur temps de 7 min, 21 secondes et 23 centièmes était meilleur que celui de nombreuses supercars. Elle est disponible en version quatre places ou en configuration allégée Track Pack à deux places dont la rigidité en torsion est supérieure de 27% à celle de la version 4 places (le Track Pack n’est disponible en option que sur certains marchés).  Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Susie Wolff nommée Team Manager de l’écurie Venturi Team Formule E

Gildo PASTOR, le président-fondateur de la marque d’automobiles électriques VENTURI, a entamé à l’automne dernier un processus d’expansion et de renforcement de son groupe. En témoignent le recrutement de l’ex-pilote de F1 Felipe MASSA en vue de la saison prochaine, la vente de la VENTURI VFE-05 à HWA, future nouvelle venue en Formula E, et la création de l’académie de jeunes pilotes VENTURI NEXT GEN. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Volkswagen ID R et Romain Dumas vainqueurs du Pikes Peak 2018

Volkswagen et l’I.D. R Pikes Peak sont entrés dans l’histoire à l’occasion de la Pikes Peak International Hill Climb. Au volant de son bolide de 680 ch, Romain Dumas s’est imposé devant les véhicules  à propulsion. Ce faisant, il bat non seulement le précédent record des véhicules électriques, mais améliore aussi (de 16 secondes) le record absolu détenu par Sébastien Loeb depuis 2013. Le chrono (7 min 57 s 148) permet à Romain Dumas de rejoindre la liste des champions couronnés à Pikes Peak, qui compte des pilotes aussi illustres que Sébastien Loeb, Walter Röhrl (Allemagne), Michèle Mouton (France), Stig Blomqvist (Suède), Nobuhiro Tajima (Japon), sans oublier Rod Millen et son fils, Rhys (Nouvelle-Zélande). Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Le Castellet Paul Ricard France 2018 – 24 Juin

GP F1 Le Castellet Paul Ricard – France (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VERSTAPPEN (Red Bull)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

Après un très long intermède, le Grand Prix de France fait son grand retour en 2018 ! Un plaisir immense pour tous les fans tricolores, à tel point que pour accéder au circuit Paul Ricard il fallait faire preuve de patience. Les essais ont alterné beau temps mais aussi pluie, ce qui n’a pas facilité le travail des pilotes et ingénieurs pour la mise au point. Le tracé rapide met vite à mal lors des qualifications les écuries Williams et McLaren qui restent scotchées en Q1. Toro Rosso et son moteur Honda encore e manque de puissance ne peuvent faire beaucoup mieux, malgré tout le talent et la motivation de Pierre Gasly. Les Force India pour leur part seront cantonnées à la Q2, tout comme Hulkenberg et sa Renault ou encore Ericsson et sa Sauber. La grosse surprise de Q3 c’est l’accession de Charles Leclerc et sa Sauber, tout comme les deux Haas qui ont un vrai coup à jouer. Las, Romain Grosjean part à la faute certainement trop impatient de claquer un temps, et échoue dans le rail. Résultat pas de temps chrono en Q3. Dommage. Devant, c’est la grosse bataille avec les Mercedes qui sont souveraines, Hamilton devant Bottas, suivies de Vettel et des deux Red Bull qui s’intercalent avec l’autre Ferrari de Raikkonen. A noter la très belle qualification en 7e place de Sainz Jr. sur la Renault. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Nouvelle BMW Série 8 en détail

La présentation de la nouvelle BMW Série 8 Coupé marque l’ouverture d’un nouveau chapitre dans l’histoire de la construction de voitures de sport exceptionnelles par la marque bavaroise et signe un lancement particulièrement dynamique pour cette incursion sur le segment des voitures de luxe. Modèle de rêve, la BMW Série 8 Coupé est synonyme de performances exceptionnelles, de design à couper le souffle, de luxueuse élégance et d’équipements à la pointe de la technologie en matière d’informatique embarquée, de systèmes d’aide à la conduite et de connectivité.  Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Nouvelle McLaren 675 LT SO Gulf

Chacune des 500 McLaren 675LT Coupé est une voiture spéciale qui se distingue des autres, toutefois si un client souhaite quelque chose d’encore plus spectaculaire – et encore plus exclusif –  McLaren Special Operations (MSO), le département de customisation, est disponible pour garantir que toutes les exigences soient satisfaites, aussi complexes qu’elles puissent être. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

La Lamborghini Marzal au GP de Monaco Historique

Le PoloStorico Lamborghini a recréé l’histoire et emmené la Lamborghini Marzal à Monte- Carlo lors du Grand Prix de Monaco Historique. Après plus de 50 ans, le modèle unique créé en 1967 a inauguré à nouveau les qualifications et les courses de voitures de Grand Prix de Formule 1 de 1966 à 1972 de ce célèbre événement avec, au volant, le prince Alberto II de Monaco avec son neveu, Andrea Casiraghi. Pour fêter le 50e anniversaire de la Espada, le modèle avec le numéro de châssis #9090, tout juste restauré au sein des ateliers du Polo Storico à Sant’Agata Bolognese, a été également présent. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Montreal Canada 2018 – 10 Juin

GP F1 Montreal – Canada (2018)
1. VETTEL (Ferrari)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Montreal est un circuit très apprécié des pilotes et des fans de F1 canadiens qui sont nombreux et fervents sur toute la durée du WE. Lors des essais, peu de surprise sur une piste qui impose du grip et de la vitesse de pointe pour faire des étincelles. Les murs sont nombreux, notamment celui des “Champions” et on part vite à la faute en cas d’optimisme. Aux essais, Ericksson s’en est vite rendu compte d’ailleurs. Q1 démarre et d’emblée, Romain Grosjean semble poursuivi par ce qu’il appelle un “éléphant” noir puisque son moteur part en vrille dès la sortie du box. Terminé les qualifications pour lui ! Les premières victimes de la Q1 sont sans surprises avec les deux Williams et Ericksson. Pierre Gasly échoue également. Q2 poursuit sa sélection impitoyable et élimine les deux McLaren, la Haas survivante, Hartley (Toro Rosso) et l’étonnant Charles Leclerc. EN Q3, Vettel qui cette fois-ci n’est pas gêné comme en Q2 ne laisse aucune chance à ses adversaires en prenant une très belle pole position. Juste devant Bottas, Verstappen et un Hamilton bien pâle à Montréal. Plus décevants encore Raïkkonen et Ricciardo qui sont 5e et 6e. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)