GP F1 Suzuka – Japon 2018 – 7 octobre

GP F1 Suzuka – Japon (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Le GP du Japon a oscillé entre pluie et beau temps ; pour la séance de qualifications, c’est encore mitigé avec du beau temps pour la première séance. A la fin de la Q1, sont exclu du reste des qualifications les deux McLaren bien mal en point en matière de performance (Alonso doit être pressé de retourner dans sa Toyota en endurance pour disputer le titre mondial), Sirotkin (Williams), Ericsson et Hulkenberg sur sa Renault sorti de la piste plus tôt et que les techniciens ont du remettre en état en toute urgence. En Q2, l’hécatombe concerne Leclerc, Magnussen, Stroll, Sainz Jr. et Ricciardo. Restent donc en Q1 les ténors habituels des fins de qualifications. Mais le suspense est de courte durée, tant Hamilton et sa Mercedes semblent faire une véritable symbiose puisqu’il prend la pole position de manière indiscutable avec une avance énorme sur Bottas qui partage la première ligne avec lui. Derrière, les autres se contentent des miettes, avec Ferrari qui loupe le coche, d’autant que la pluie se mêle à la fête en cours de séance. Vettel partira ainsi de la 9e place tandis que Raikkonen est 4e derrière Verstappen. Les heureux gagnants de cette séance sont Romain Grosjean et sa Haas 5e, et les deux Toro Rosso qui suivent avec Hartley en tête. Les deux Racing Point Force India s’intercalent entre Vettel. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Daniel Ricciardo sera chez Renault F1 pour la saison 2019

Renault Sport Formula One Team est heureux de confirmer l’arrivée de Daniel Ricciardo aux côtés de Nico Hülkenberg comme pilote titulaire à partir de la saison 2019. Agé de 29 ans et originaire de Perth, Australie, Daniel rejoint Renault Sport Formula One Team pour les deux prochaines saisons. Daniel Ricciardo a gagné 7 Grands Prix et est monté 29 fois sur le podium. Daniel connait très bien Renault puisqu’il a été pilote dans plusieurs Junior Series Renault entre 2007 et 2011 et est associé à notre activité de motoriste depuis 2014. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Hockenheim – Allemagne 2018 – 22 Juillet

GP F1 Hockenheim – Allemagne (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

Présent une année sur deux dans le calendrier du championnat du Monde de F1, le Grand Prix d’Hockenheim sera certainement retiré des tablettes de la F1 les années futures en raison d’un tarif jugé trop élevé par les organisateurs du circuit qu’ils doivent s’acquitter auprès de la FIA. En attendant, c’est l’avant-dernier grand prix de la saison avant la coupure estivale et le Grand Prix de Hongrie la semaine suivante. Les essais s’annoncent complexes puisque la météo s’invite en « guest star ». De son côté, Daniel Ricciardo ne pourra pas espérer grand chose puisque son écurie a décidé de remplacer tous les éléments possibles et repartir d’une base neuve pour le Hungaroring où les qualités châssis de la Red Bull devraient faire merveille. Affaire à suivre… La Q1 tourne au cauchemar pour Vandoorne bien en difficulté chez McLaren (on murmure son remplacement possible), tandis que les deux Toro Rosso marquent également le pas, tout comme Stroll et sa Williams. Dans les déceptions, on note Esteban Ocon et sa Force India qui ne passe pas non plus le cap de la Q1. La Q2 apporte son lot de surprises. A commencer par Ricciardo qui ne lutte pas plus que cela sachant déjà qu’il partira en fond de grille. Mais l’autre surprise est Hamilton qui se loupe casse son circuit hydraulique. Résultat, fin de l’histoire dès la Q2 sans avoir validé un seul chrono. Une sacrée aubaine pour les autres, à commencer Ferrari, mais également les écuries de 2e plan. Néanmoins, ne passent pas le tour de la Q2 Alonso et sa McLaren mais qui termine tout de même sur la 5e ligne. L’étonnant Sirotkin sur la 2e Williams et Ericsson sur sa Sauber restent également en Q2. Pour la Q1, si Bottas semble avoir sorti le chrono du siècle en s’assurant la pole position, c’était sans compter sur un Vettel des grands jours sur sa Ferrari qui lui chipe la première place sur la grille de départ, si précieuse ici à Hockenheim. Raikonnen et Verstappen son 3e et 4e suivi des deux Haas décidément bien en forme dans ce milieu de saison. A noter que c’est Magnussen qui est devant Grosjean. les deux Renault suivent comme à la parade tandis que les derniers accessits sont pris par Charles Leclerc et Sergio Perez. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Autriche 2018 – 1er Juillet

GP F1 Autriche (2018)
1. VERSTAPPEN (Red Bull)
2. RAIKKONEN (Ferrari)
3. VETTEL (Ferrari)

Sur les terres de Red Bull, au coeur des montagne, le tracé du circuit d’Autriche est enclavé et vallonné. Prometteur de belles bagarres, il a peu tenu ses promesses jusqu’ici depuis sa remise à l’honneur du calendrier en 2014. Pour les qualifications, les premières victimes sont plutôt des seconds couteaux d’écuries peu en forme : Hartley (Toro Rosso), Syrotkin (Williams), Ericsson (Sauber), Vandoorne (McLaren) et Perez (Force India). En Q2, ce sont leurs doublures qui restent également sur place laissant les 3 écuries de pointes en Q3 (Mercedes, Red Bull et Ferrari) et… Renault et Haas qui placent leurs deux voitures en Q3 avec de belles perspectives et un Romain Grosjean qui semble appliqué et plus apaisé. En Q3, C’est Mercedes qui met tout le monde d’accord avec une performance un cran au-dessus de tout le monde et un Bottas sacrément véloce qui prend la pole position. Derrière, les deux Ferrari comme à la parade sur la 2e ligne, Verstappen et… Romain Grosjean sur sa Haas ! Chapeau… Il devance Ricciardo tandis que Magnussen, et les deux Renault ferment la marche. A noter que finalement Charles Leclerc perdra des places sur la grille en raison d’un remplacement de boîte de vitesses et Vettel pour avoir gêné Sainz Jr. en Q2. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Susie Wolff nommée Team Manager de l’écurie Venturi Team Formule E

Gildo PASTOR, le président-fondateur de la marque d’automobiles électriques VENTURI, a entamé à l’automne dernier un processus d’expansion et de renforcement de son groupe. En témoignent le recrutement de l’ex-pilote de F1 Felipe MASSA en vue de la saison prochaine, la vente de la VENTURI VFE-05 à HWA, future nouvelle venue en Formula E, et la création de l’académie de jeunes pilotes VENTURI NEXT GEN. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Volkswagen ID R et Romain Dumas vainqueurs du Pikes Peak 2018

Volkswagen et l’I.D. R Pikes Peak sont entrés dans l’histoire à l’occasion de la Pikes Peak International Hill Climb. Au volant de son bolide de 680 ch, Romain Dumas s’est imposé devant les véhicules  à propulsion. Ce faisant, il bat non seulement le précédent record des véhicules électriques, mais améliore aussi (de 16 secondes) le record absolu détenu par Sébastien Loeb depuis 2013. Le chrono (7 min 57 s 148) permet à Romain Dumas de rejoindre la liste des champions couronnés à Pikes Peak, qui compte des pilotes aussi illustres que Sébastien Loeb, Walter Röhrl (Allemagne), Michèle Mouton (France), Stig Blomqvist (Suède), Nobuhiro Tajima (Japon), sans oublier Rod Millen et son fils, Rhys (Nouvelle-Zélande). Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Bahrein 2018 – 10 avril

GP F1 Sakhir Bahreïn (2018)
1. VETTEL (Ferrari)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. HAMILTON (Mercedes)

Le premier Grand Prix de la saison à Melbourne a démontré que les cartes n’étaient pas totalement rebattues. Les ténors et les leaders sont bien là. Quelques déceptions néanmoins et quelques surprises. Citons ainsi les McLaren pas aussi fringuantes que prévues malgré leur moteur Renault, ou encore des Red Bull et Force India moins efficaces et fiables qu’en 2017. Au contraire et comme souvent en début de saison, les Haas et Toro Rosso font bonne figure à la condition de pouvoir terminer les courses et faire des belles qualifications ! Dans les qualifications, dès la Q1 se sont les deux Williams et les deux Sauber qui restent scotchées en fond de grille. Le dernier pilote « puni » est Romain Grosjean qui n’est pas parvenu à trouver les bons réglages et le bon feeling. Dans Q2 les deux McLaren marquent le pas, tout comme Perez (Force India), Hartley (Toro Rosso) et… Verstappen (Red Bull) qui en a trop fait et échoue dans les protections de rails. Reste Q1 et d’emblée on est surpris du niveau de compétitivité de Pierre Gasly sur sa Toro Rosso à moteur Honda qui navigue toujours dans le top 5. Devant c’est sans surprise avec les deux Ferrari sur la première ligne, Vettel en pole, suivi de Bottas tandis qu’Hamilton est relégué en 9e position pour remplacement de boîte de vitesses. Ricciardo (Red Bull suit, et est talonné par Pierre Gasly. Dans les réussites de la Q1, notons Magnussen (Haas), Hulkenberg (Renault), Ocon (Force India) et Sainz Jr. (Renault). Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Nouvelle Alpine A110 GT4

Dès sa création en 1955, Alpine a couru au plus haut niveau du sport automobile international afin de démontrer les performances et l’endurance de ses voitures. Ses plus beaux succès restent la victoire au classement général des 24 Heures du Mans 1978 et le titre par équipe au Championnat du Monde des Rallyes FIA 1973. Aujourd’hui, la marque continue de participer au WEC en catégorie LMP2, qu’elle a d’ailleurs remportée en 2016, tandis que l’Alpine Europa Cup permet aux amateurs de se mesurer entre eux, au volant d’A110 Cup spécialement préparées. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Les Peugeot 3008 DKR et le team Peugeot Sport dans les starting blocks

Le Team PEUGEOT Total est dans les starting-blocks pour prendre le départ de la 40e édition du Dakar avec les 4 PEUGEOT 3008DKR Maxi des équipages Peterhansel/Cottret, Sainz/Cruz, Loeb/Elena et Despres/Castera. A peine arrivés au Pérou, les équipages du Team PEUGEOT Total ont participé jeudi à une ultime séance de roulage sur l’Autodromo de La Chuntana, au sud de la capitale péruvienne. Les 4 PEUGEOT 3008DKR Maxi y ont parcouru quelques dizaines de kilomètres afin que les pilotes reprennent contact avec leur machine et que l’équipe s’assure de leur bon fonctionnement après le voyage par avion. Aucun problème n’a été à déplorer. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Citroën Sport dévoile ses équipages WRC 2018

Engagé sur l’intégralité de la saison prochaine, Kris Meeke sera le fer de lance du Citroën Total Abu Dhabi World Rally Team, Craig Breen disposera de la deuxième Citroën C3 WRC sur dix manches, et Khalid Al Qassimi, d’une troisième, pour quelques rallyes. Sébastien Loeb effectuera son grand retour avec la marque en WRC au Mexique, en Corse et en Catalogne. Stéphane Lefebvre sera quant à lui chargé d’étrenner la Citroën C3 R5 en WRC2.
Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20