GP F1 Austin USA 2017 – 22 Octobre

GP F1 Austin (2017)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

Depuis que la F1 appartient à Chase Carey un américain avec son groupe Liberty Media, le Grand Prix d’Austin a une saveur particulière. Force est de constater que notre yankee se plie en quatre pour apporter son lot de nouveautés et de spectacle. La F1 a décidé de faire son show ! Et Chase Carey s’y connait en show à l’américaine. Jugez plutôt le nombre de stars ou personnalités qui étaient présentes et pour certaines ont participé au protocole : Usain Bold, Bill Clinton, Michael Douglas, Mika Hakkinen… Et que dire de Michael Buffer célèbre speaker américain en boxe et catch qui se chargeait de commenter et mettre le feu lors des différentes séquences de ce WE de Grand Prix au pays de l’oncle Sam. Dans les nouveautés autres que le spectacle, on note Brendon Hartley qui effectue ses débuts en Formule 1 dans l’écurie Toro Rosso en remplacement de Sainz Jr. qui démarre de son côté chez Renault pour de bon. C’est donc Kvyat qui est rappelé pour remplacer un Pierre Gasly chez Toro Rosso. Le français est parti terminer un autre championnat au Japon pour remporter une couronne. Côtés qualifications, en Q1 on n’est que peu surpris des premiers recalés : les deux Sauber, la Haas de Magnussen et le nouveau Hartley chez Toro Rosso. Plus étonnant c’est la contre-performance (trop) récurrente de Lance Stroll sur sa Williams alors que Massa parvient toujours à se hisser vers le haut de la grille. Le premier recalé de la Q2 c’est Nico Hulkenberg et sa Renault ; pénalisé pour des changements de moteur, il sera en fond de grille, pas question donc de le faire prendre des risques inutiles en Q2. Romain Grosjean et sa Haas qui joue “à domicile” reste scotché en Q2, tout comme Massa et sa Williams qui prend la tête de la Q2, Kvyat (Toro Rosso), et Vandoorne sur sa McLaren Honda. A noter la performance une nouvelle fois de Fernando Alonso qui parvient à hisser sa McLaren Honda en Q1, malgré un déficit de plus de 30 km/h en ligne droite face aux monoplaces à moteur Mercedes ! Sacré matador… En Q3, si pendant l’ensemble de la séance on s’attend à avoir une première ligne 100% Mercedes, Sebastian Vettel et sa monoplace rouge trouve quelques ressources supplémentaires avec tout son talent pour s’intercaler et faire mieux que Bottas qui déçoit une nouvelle fois. Derrière Ricciardo se place devant Raikkonen tandis que Verstappen et Ocon sont sur la 3e ligne en embuscade. Sainz Jr. fait des débuts remarqués chez Renault avec le 8e temps devant Fernando Alonso (McLaren). Perez (Force India) semble marquer progressivement le pas face au français Ocon et clôt la Q3. Avec le jeu des pénalités, 6 pilotes sont reculés de plusieurs places dont Verstappen qui passe de la 6e à la 17e place. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Malaisie 2017 – 1er Octobre

GP F1 Malaisie (2017)
1. VERSTAPPEN (Red Bull)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. RICCIARDO (Red Bull)

Bien que les pilotes Mercedes fassent grise mine sur ce tracé avec une monoplace qui ne trouve pas ses marques et chauffe ses pneus arrière trop rapidement, c’est tout de même avec une avance confortable pour Hamilton au championnat du monde de F1 2017 que la course démarre. Une sérénité bien différente chez Ferrari après la bévue de Vettel à Singapour qui a mis au tapis les deux Ferrari et la Red Bull de Verstappen. Lors des essais libres, on notera la sortie de route très spectaculaire de Romain Grosjean lorsque sa Haas en passant sur une grille d’égouts l’a aspiré avec sa roue arrière qui du coup a éclaté. Pour les qualifications du samedi, c’est déjà le coup de théâtre ! La monoplace rouge de Sebastian Vettel boucle un bout de son premier tour et rapidement le manque de puissance intervient. Son moteur a été changé la veille et il semble que tout ne soit pas pleinement opérationnel. Retour aux stands, et jamais les techniciens de Ferrari ne seront en mesure de le faire repartir en Q1. Eliminé d’office, il partira du fond de la grille… Voilà qui démarre bien mal pour refaire son retard sur Hamilton au championnat. Les éliminés à la régulière de la Q1 sont les deux Sauber (Ericsson et Werhlein) et les deux Haas (Grosjean et Magnussen). En Q2, nous apprécions la première qualification officielle en Formule 1 de Pierre Gasly au 15e rang avec sa Toro Rosso en remplacement de Danyl Kvyat. Il est devancé par Sainz Jr. par seulement 10 centième. Joli ! Jolyon Palmer et sa Renault est également cantonné à Q2 tout comme les deux Williams. Les seigneurs s’affrontent en Q1. Hamilton va mettre tout le monde d’accord, tandis que Raikkonen et sa Ferrari échoue de peu sur la 2e place. Derrière, les deux Red Bull trustent la 2e ligne. Bottas est relégué sur la 3e ligne avec à ses cotés un Ocon bien inspiré. Derrière, Hulkenberg, Vandoorne, Perez et Alonso complètent ces premières lignes. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Singapour 2017 – 15 septembre

GP F1 Singapour (2017)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. RICCIARDO (Red Bull)
3. BOTTAS (Mercedes)

Un Grand Prix particulier que celui de Singapour. Et force est de constater à l’issue d’une course (d)étonnante que le simple fait de courir de nuit sous l’éclairage des projecteurs n’a été que finalement anecdotique. Un tracé urbain qui ne convient pas aux Mercedes, comme aux monoplaces privilégiant les vitesses de pointe mais chauffant trop rapidement leurs gommes arrière. Une aubaine pour Vettel et Ferrari qui ont là une belle opportunité sur le papier pour reprendre l’avantage au championnat. D’ailleurs les qualifications et les essais libres démontrent vite les difficultés des Williams, Force India et Mercedes. Red Bull truste les deux première places dans les essais libres avec les Ferrari en embuscade qui semblent en garder sous la pédale. D’emblée, sont éliminés de la Q1 les deux Williams, les deux Sauber et Magnussen. La 2e Haas de Romain Grosjean passe le cut in-extremis mais c’est de courte durée puisqu’il sera le dernier de la Q2. Dans les belles surprises, les deux McLaren sont particulièrement véloces tout comme Carlos Sainz Jr. sur sa Toro Rosso qui a retrouvé des ailes. Dans les deux cas, peut-on imposer cela sur la fourniture pour les uns, et le contrat pour l’autre avec Renault F1 ? En Q2 l’hécatombe concerne les deux Force India ainsi que Palmer qui dispute certainement ses derniers Grand-Prix chez Renault F1. En Q3, les Ferrari sortent du bois et c’est Vettel qui par deux fois réalise le meilleur tour signe du départ sur la première ligne en pole position. Verstappen et Ricciardo sur leurs Red Bull prennent la suite tandis que Raikkonen prend la quatrième place sur la grille de départ. Les deux Mercedes ne peuvent faire mieux que la 3e ligne (suffisamment rare pour être souligné cette année !). L’étonnant Hulkenberg s’infiltre devant les deux McLaren avec Alonso qui marque son territoire devant Vandoorne. Sainz Jr. prend la 10e place. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

2017 GP F1 Hongrie – 30 juillet

GP F1 Hongrie (2017)
1. VETTEL (Ferrari)
2. RAIKKONEN (Ferrari)
3. BOTTAS (Mercedes)

Dernier Grand Prix avant la coupure estivale, le GP de Hongrie est très apprécié des pilotes en matière de pilotage. Moins pour les spectateurs qui doivent se contenter de voire passer les monoplaces tel un petit train. Difficile de trouver des ouvertures dans ce tracé sinueux, mais certains y arrivent tout de même avec beaucoup de talent et de patience pour construire ses attaques. La Hongrie c’est un circuit de châssis et de pilotage avant tout. Une aubaine pour certains comme McLaren qui peuvent jouer dans la cours des grands ! En revanche les spécialistes des vitesses de pointe comme Force India, Haas ou Williams en seront pour leurs frais. D’ailleurs en Q1, les deux Williams, les deux Sauber et la Haas de Magnussen butent sur le chrono. A noter que Paul Di Resta remplace au pied levé (il était là pour commenter le GP à la télé) un Felipe Massa malade, et qui réussi tout de même la gageure d’être sous les 107% et de se qualifier pour le départ du Grand Prix. En Q2, les victimes sont évidemment les Force India, la Haas de Grosjean qui a fait tout ce qu’il a pu, et Jolyon Palmer (Renault) et Kvyatt (Toro Rosso). En Q3 les ténors jouent des coudes, mais les Ferrari sont véritablement intouchables sur ce tracé avec une première ligne rouge (Vettel en pole et Raikkonen en 2nd). Derrière, Hamilton se loupe et doit se contenter de la 4e place tandis que Bottas est devant lui. Les deux Red Bull sont derrière, tandis que la surprise est de voir les deux McLaren 8e et 9e des qualifications avec Alonso devant Vandoorne. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

50 ans de la première victoire Porsche aux 24 Heures de Spa Francorchamps

50ans-porsche-1ere-victoire-24h-spa-francorchamps-2Porsche fait partie des constructeurs les plus capés aux 24 Heures de Spa-Francorchamps avec pas moins de six succès glanés entre 1967 et 2010. Cette année, la firme de Stuttgart est en lice pour revendiquer une septième victoire dans les Ardennes belges avec, entre autres, la 911 GT3-R n°117 du KÜS Team75 Bernhard, qui sera confiée à Laurens Vanthoor, Kévin Estre et Michael Christensen. Cette 69e édition aura une saveur particulière pour le constructeur allemand qui fêtera le 50e anniversaire de sa première victoire spadoise acquise par Gaban-“Pedro” sur une 911. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Bahrain 2017 – 16 avril

2017 Bahrain Grand Prix, Sunday - Steve Etherington

GP F1 Bahrain (2017)
1. VETTEL (Ferrari)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. BOTTAS (Mercedes)

La saison 2017 s’annonce palpitante ! Deux Grand Prix déjà, et voilà une égalité parfaite entre Vettel et Hamilton au départ de ce GP de Bahrain. Ferrari contre Mercedes avec tapis en embuscades les Red Bull boys. Les séances de qualification donnent d’ailleurs le ton avec les deux écuries leader qui jouent à mano à mano à coup de chrono au fil des séances. Dans les nouveautés on saluera le retour de Pascal Werhlein dans le baquet de la Sauber, et quel retour avec une très belle qualification en Q2 avec le 13e temps. Côté français, petite frayeur pour Romain Grosjean qui finalement s’extirpe avec succès de Q1, Q2 et même Q3 pour se qualifier en 9e position. Mais dans les surprises de taille, on note la performance des Renault avec un Hulkenberg survolté qui place sa monoplace jaune sur la 7e place de la grille, alors que Palmer est 10e, mais surtout Valteri Bottas qui réussi à se placer juste devant son illustre coéquipier épinglant ainsi son compteur avec une première pole position. Chapeau, et voilà une belle réaction pour faire oublier sa gaffe de Shanghai. Ricciardo intercale sa Red Bull entre les deux Ferrari et Massa poursuit son retour avec succès en étant dans la première moitié de la grille de départ. Alonso a réussi le tour de force de pointer le museau de sa McLaren en Q3 même s’il ne pourra pas prendre le départ de Q3 et sera ensuite pénalisé sur la grille. Voilà de quoi le conforter dans sa décision de faire l’impasse sur Monaco (c’est Button qui prendra sa place) pour aller disputer les 500 Miles d’Indianapolis… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Jaguar présente son offensive en Formule E avec Panasonic

jaguar-panasonic-formule-e-2016-16Jaguar dévoile aujourd’hui ses objectifs pour la compétition automobile en révélant le nom officiel de son équipe de Formule E, sa vision, son sponsor, ses pilotes et ses couleurs. À partir d’octobre, Panasonic Jaguar Racing prendra part à la troisième saison de Formule E FIA avec la première Jaguar électrique de son histoire : la I-TYPE 1. Pour son lancement au Jaguar Collections Centre, la nouvelle I-TYPE 1 pilotée par Ho-Pin Tung a voulu marquer l’engagement de la marque pour  ‘Race To Innovate’ – avec pour mission de changer la perception des passionnés de sport automobile sur les véhicules électriques, développer de nouvelles technologies et motiver Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Melbourne 2016 – 20 mars

gp-f1-melbourne-australie-2016-03-21-93

GP F1 Australie (2016)
1. ROSBERG (Mercedes)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. VETTEL (Ferrari)

On prend les mêmes et on recommence ? Départ en fanfare pour la Formule 1 avec ce Grand Prix d’Australie (à Melbourne) qui inaugure la saison 2016. Une saison qui est lancée sous le signe de nouveautés techniques, mais aussi de nouveautés de règlementation comme le nouveau format des qualifications. Une règle qui élimine dans Q1, Q2 et Q3 les candidats potentiels à un placement idéal sur la grille de départ, non pas en fonction uniquement de leurs performances sur un tour, mais également en fonction du temps restant de chaque séance. Le dernier au classement durant la séance est éliminé dès que le décompte des 1 minute 30 secondes est passé, puis c’est au suivant…etc. Une méthode mal appropriée par les écuries et les pilotes qui a fait quelques dégâts comme les deux pilotes Haas F1 qui se retrouvent éliminés en Q1 faute d’être allé à temps sur la piste. Egalement concerné : Kvyatt (Red Bull). Finalement on arrive à une situation ubuesque en Q3 où seules les deux Mercedes roulent encore pour se disputer une pole position qui ne peut échapper à un Lewis Hamilton impérial tandis que Rosberg, sous pression, commet par deux fois des erreurs de pilotage. Les Ferrari restent au garage faute d’avoir des pneus qui peuvent faire mieux… A souligner la performance en qualification des Toro Rosso “boys” Cette procédure de Qualifications devrait être abandonnée pour la prochaine course après concertation avec les Ecuries. Dans les statistiques on appréciera la 50e pole position de Lewis Hamilton qui a jugé son pilotage et l’efficacité de sa monoplace de “Sexy”… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)

Renault en F1 avec sa propre écurie pour 2016 !

lotus-gp-f1-team-renault-8Après l’annonce mi-septembre de la signature d’une Lettre d’Intention avec Lotus, les équipes de Renault ont poursuivi en parallèle le travail et l’analyse des conditions d’un retour en Formule 1. L’attention s’est plus particulièrement portée sur la capacité à participer avec succès à ce championnat et aux conditions économiques d’un retour en tant qu’écurie dès 2016. « Renault avait deux options : revenir à 100% ou sortir complètement. Après analyse détaillée, j’ai pris ma décision : Renault sera présent en Formule 1 dès 2016. Les derniers éléments obtenus de la part des principaux acteurs de la F1 nous permettent de nous projeter avec confiance Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

BMW Champion DTM 2015

bmw-champion-dtm-2015-1Hockenheim (DE), le 18 octobre 2015. Pour BMW Motorsport, cette quatrième saison depuis son retour en championnat DTM en 2012 (Deutsche Tourenwagen-Masters – championnat allemand de voitures de tourisme) est un plein succès. Engagée pour sa deuxième saison dans ce championnat très apprécié du public, la BMW M4 DTM a démontré toutes ses capacités en décrochant 5 victoires, 19 places sur le podium, 7 poles positions et 5 meilleurs tours en course. Elle a en outre permis à BMW d’arriver premier au classement des constructeurs pour la troisième fois en Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)