GP F1 Montreal Canada 2019 – 9 Juin

GP F1 Montreal (Canada) 2019
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. LECLERC (Ferrari)

Le circuit Gilles Villeneuve à Montreal accueille la Formule 1 depuis 1967. Cette année, l’épouse du défunt champion canadien avait organisé une exposition avec quelques voitures de course sur lesquelles Gilles Villeneuve s’était illustré. Le circuit de Montreal se distingue par un tracé très rapide propice aux moteurs puissants, et serré car bordé de murs un peu partout, dont le célèbre mur des champions à la fin du dernier virage juste avant la ligne droite des stands. Un mur qui a sanctionné tout excès d’optimisme cette année encore pendant les essais libres et les qualifications. En effet, Magnussen sur sa Haas va neutraliser la fin de la Q2 avec un sacré choc qui a totalement détruit sa monoplace. Cet incident va ruiner les espoirs de son coéquipier Romain Grosjean, mais aussi de Max Verstappen qui ne pourront terminer leurs tours chronométrés. En Q1, les victimes sont évidemment les deux Williams, mais également les deux Racing Point Force India, bien que Lance Stroll soit particulièrement motivé devant son public, et Kimi Raikkonen sur son Alfa Romeo qui pour la première fois de la saison s’incline devant son coéquipier Giovinnazzi. A noter que malgré son accident, Magnussen était qualifié pour la Q3 mais partira des stands. Renault ayant apporté un nouveau moteur plus puissant sans dégrader la fiabilité est bien plus compétitifs et Ricciardo et Hulkenberg vont jouer des belles places en Q3 : 4e et 7e sur la grille. Le bout du tunnel pour l’écurie française ? Devant, c’est un match Mercedes contre Ferrari avec Vettel qui met tout le monde d’accord devant Hamilton, Leclerc. Bottas n’est que 6e derrière Ricciardo et Gasly. Enfin les deux McLaren, peu chargées en aérodynamiques privilégiant la vitesse de pointe ferment la Q3. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Monaco 2019 – 26 Mai

GP F1 Monaco 2019

GP F1 Monaco 2019
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. BOTTAS (Mercedes)

Le rendez-vous monégasque est le moment très apprécié des fans de la F1 mais pas seulement. Terriblement glamour, une pointe de monarchie princière et une course qui se déroule en ville sur un tracé très tortueux et piégeur, voilà qui excite les convoitises. Peu d’erreurs de pilotage à noter durant les essais libres, si ce n’est la sortie d’un Vettel bien nerveux au volant de sa Ferrari. Heureusement, ses mécaniciens vont réaliser un exploit et sa monoplace est finalement prête pour les essais. Après avoir frôlé de manquer le passage en Q2, Vettel va finalement retrouver son rythme et passer le cap. Mais pendant ce temps, la Scuderia trop concentrée sur le pilote allemand oublie Leclerc et ne le renvoie pas en piste dans la Q1. Résultat, la piste progresse, les chronos tombent et le monégasque se retrouve scotché en Q1 avec une 16e place sur la grille ! Voilà qui compromet sérieusement la course du jeune pilote Ferrari. Devant, ce sont les deux Mercedes qui vont se disputer la pole position avec finalement Hamilton qui sort le tour canon. Une pole toujours précieuse à Monaco où il est très difficile de dépasser sans risque. Derrière, c’est Verstappen et Vettel qui se disputent les places d’honneur sur la grille tandis que Gasly progresse encore et se rapproche du peloton de tête en qualification. Dans les grosses surprises, notons Ricciardo et sa Renault 7e juste derrière Magnussen et sa Haas 6e. Derrière, les Toro Rosso et Sain (McLaren) sont en embuscades. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Barcelone Espagne 2019 – 12 Mai

GP F1 Barcelone Espagne 2019

GP F1 Barcelone Espagne 2019
1. HAMILTON (Mercedes)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Le tracé de Barcelone est important et marquant à plus d’un titre dans la saison de Formule 1. C’est tout d’abord le premier Grand Prix disputé en Europe. Surtout, c’est le circuit test qui va donner le niveau de qualité des monoplaces pour le reste de la saison. Une sorte de circuit étalon en quelque sorte. Un circuit également bien connu des écuries puisqu’il accueille les tests autorisés en avant-saison et au cours de la saison. Les qualifications sont sans appel avec des Mercedes qui caracolent en tête. La seule question est de savoir qui de Bottas ou Hamilton va prendre la pole position. Et c’est le finlandais qui va infliger une gifle à son illustre coéquipier. Derrière il ne reste que le miettes. Les Ferrari ne sont pas à la fête et l’équipe des « rouges » n’arrive pas à trouver les bons réglages. Pire, on se demande s’ils ne sont pas perdus avec les réglages ?! Sur un circuit aussi connu et testé que Barcelone, c’est tout bonnement inadmissible. Vettel sauve la 3e place sur la grille, tandis que Verstappen s’intercale et devance l’autre Ferrari (Leclerc). Mine de rien, le pilote hollandais fait une sacrée saison, tant en qualification qu’en course. Pierre Gasly (Verstappen) se place 6e sur la grille et montre enfin plus d’aisance dans une monoplace aux réglages plus propices à Verstappen. Les deux Haas (Grosjean en tête) sont bien placées juste derrière et semblent à leur aise. Derrière, il reste les miettes, avec les McLaren qui sont les meilleures des « autres » et les Williams qui ferment toujours la marche… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Azerbaijan 2019 – 28 avril

GP F1 Azerbaijan 2019

GP F1 Azerbaijan Bakou 2019
1. BOTTAS (Mercedes)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. VETTEL (Ferrari)

Le GP de Bakou est l’un des rares tracés urbain. Une curiosité qui permet aux monoplaces de filer à près de 360 km/h dans les lignes droites, et se faufiler entre les murailles historiques. Une particularité qui coûte cher à plusieurs pilotes qui touchent les glissières et échouent dans les échappatoires. Pour cette séance de qualification, c’est l’hécatombe avant même de démarrer puisque Kubica, Gasly, Giovinazzi et Raikkonen sont pénalisés pour différentes raisons et sont déclassés de 10 places ou partent en fond de grille ou des stands. Le plus infortuné étant Gasly qui ne voit pas l’appel pour la pesée, et est donc pénalisé alors même qu’il est enfin plus à l’aise avec sa Red Bull. Les séances de qualifications sont émaillées de deux drapeaux rouges en raison de monoplaces qui s’encastrent dans le goulot d’étranglement. Le premier est Kubica en Q1 et le deuxième… Charles Leclerc (Ferrari) en Q2. Dommage car il était particulièrement véloce. Comme souvent, les Mercedes restent en retrait pendant tous les essais libres, puis en qualification elles jouent les premières places. Bottas devance Hamilton, tandis que Vettel et Verstappen doivent se contenter de la 2e ligne. Derrière c’est la grosse performance de Perez particulièrement à l’aise à Bakou, tandis que Kvyatt et les McLaren sont bien placées. Les Alfa Romeo sont également bien en qualification mais seront en difficulté en course… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Chine 2019 – 14 avril

GP F1 Chine 2019

GP F1 Chine 2019
1. HAMILTON (Mercedes)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. VETTEL (Ferrari)

Voilà un Grand Prix et un tracé qui met de la distance entre les écuries ! C’est bien simple, parmi ces multiples célébrations du 1 000e Grand Prix depuis la création de la F1 en 1950, les qualifications ont respecté les écuries par échelonnement de performances. Ainsi à l’issue de la Q3, nous avons les deux Mercedes en première ligne (Bottas en pole), les deux Ferrari ensuite (Vettel devant Leclerc), les deux Red Bull Racing (Verstappen devant Gasly), les 2 Renault (Ricciardo devant Hulkenberg) et les deux Haas (Magnussen devant). Derrière, les autres se partagent les miettes, avec des Toro Rosso qui se mettent en valeur à l’exception de Albon non classé en raison d’un gros crash aux essais libres qui détruit son auto. Il partira dernier. Pour une fois, les deux Williams ne seront pas dernières sur la grille. A noter que les deux Alfa Romeo et les deux McLaren ne sont pas à la fête dans ces qualifications. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Bahrain 2019 – 31 mars

GP F1 Bahrain 2019 - Hamilton & Leclerc

GP F1 Bahrain 2019
1. HAMILTON (Mercedes)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. LECLERC (Ferrari)

Après l’Australie, quelques questions restent en suspens. Notamment la contre-performance des Ferrari qui semblaient si véloces aux essais d’intersaison. D’emblée, les essais libres démontrent que les rouges sont très affûtés et semblent plus rapides que les Mercedes GP. Les qualifications confirment cela puisque les Ferrari vont monopoliser la première ligne à l’issue de Q3, avec un Charles Leclerc qui épingle sa première pole position de sa jeune carrière devant Vettel. Chapeau ! Derrière, les deux Mercedes GP font de la figuration sur la deuxième ligne, avec Hamilton devant Botta. 3e ligne avec Max Verstappen qui est définitivement le 5e incontesté derrière les deux écuries de pointe. Le reste des places d’honneur est clos par les deux Haas, les deux McLaren et Raikkonen qui sauve les meubles chez Sauber Alfa Romeo. Dans les déceptions, les deux Renault qui ne sont pas dans le coup, avec même un Hulkenberg qui ne passe pas la Q1, tandis que Pierre Gasly peine à faire fonctionner sa Red Bull et reste scotché en Q2. Comme d’habitude, les deux Williams terminent la marche avec un Kubica qui n’est vraiment pas performant. Enfin, notons que Romain Grosjean malgré sa belle qualification en 8e place est déclassé de 3 position pour avoir gêné Lando Norris (McLaren) pendant la séance de qualification. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Melbourne Australie 2019 – 17 Mars

GP F1 Melbourne Australie 2019

GP F1 Melbourne Australie 2019
1. BOTTAS (Mercedes)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Le premier Grand Prix de la saison est toujours un moment excitant et palpitant. Plus par les multiples questions ouvertes que par la course en elle-même. Quels seront les favoris ? Allons-nous découvrir de nouveaux talents ? Les cartes vont-elles être rebattues ? Autant de questions qui attisent la curiosité. Et lors des essais libres, les espoirs sont permis de voir des écarts plus serrés qu’en 2018. Néanmoins, dès que la qualification démarre, Mercedes GP qui cache une nouvelle fois (bien) son jeu domine sans partage avec une première ligne, Hamilton en tête à l’issue de la Q3. Derrière, le talentueux Verstappen sur sa Red Bull s’intercale entre les deux Ferrari (Vettel devant et Leclerc derrière). Une performance qui ne fait que regretter amèrement la contre-performance de Pierre Gasly qui ne franchit pas la Q1. Les deux Haas se suivent comme à la parade, Grosjean devançant Magnussen, tandis que le surprenant Lando Norris et sa McLaren se place 8e sur la grille de départ devant Raikkonen (Alfa Romeo) et Perez (Racing Point). Derrière, les miettes sont distribuées avec une mauvaise performance des deux Renault, et des Williams totalement à l’agonie. Kubica notamment est bien loin des autres, et même à près de 2 secondes de son coéquipier. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Honda S800 Coupé

Honda S800 Coupé (1967)

Honda S800 Coupé
1967 – 4 cyl. en ligne 8V
78 ch SAE – 160 km/h
750 kg

La saga de Honda est à l’image de l’ambition et la passion de son créateur Sochoïro. Spécialisé dans la moto depuis 1947, c’est à partir du début des années 60 que Honda se tourne également vers l’automobile, ponctué par un engagement en compétition automobile et notamment en Formule 1 sans connaître pour autant un réel succès. En 1966, Honda dévoile son nouveau S800 Coupé et le commercialise dans la foulée l’année suivante dans l’hexagone. Menue dans ses proportions (1,4 m de large et 3,35 m de long), la Honda S800 Coupé s’offre une sacrée bouille ! Les connaisseurs avertis noteront que le style inauguré sur la Honda S500 a été reconduit et modifié par détails. Le coupé offre une ligne de pavillon qui singe celle des breaks de châsse, un peu dans le style de la MGB GT ou la Triumph GT6. Dans les nouveautés, la calandre est inédite tandis que les optiques arrière sont plus grosses et englobent les feux de recul (pas si courant sur les automobiles contemporaines). Très basse avec une hauteur de 1,195 m, la Honda S800 coupé annonce fièrement la couleur quant à sa sportivité. Nous ne boudons pas Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Please follow and like us:
20

GP F1 Abu Dhabi Yas Marina 2018 – 25 Novembre

GP F1 Yas Marina – Abu Dhabi (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Dernier Grand Prix de cette saison 2018 riche en rebondissements ! Plus de véritable enjeu puisque les titres pilotes (Hamilton) et constructeurs (Mercedes GP) ont déjà été conquis avant la fin de la saison. L’occasion pour la plupart de réaliser un dernier beau grand prix et surtout de passer un moment intense et passionnant. Nous sommes loin des dénouements à la Prost-Senna dont les derniers GP se terminaient en règlement de compte… Ce GP d’Abu Dhabi est aussi le théâtre de certains adieux à la F1, peut être temporaires, de pilotes comme Ocon, Hartley, Ericsson, Vandoorne, mais surtout de Fernando Alonso qui a eu son lot d’hommages répétés de toute part, jusqu’à Hamilton et Vettel à la fin de la course. Les séances de qualifications n’ont pas dérobées à la règle des dernières courses avec, comme à la parade, les deux Mercedes avec Hamilton en pole, les deux Ferrari avec Vettel devant Raikkonen et les deux Red Bull avec un Ricciardo qui brûle la politesse à son bouillant et talentueux coéquipier hollandais. A noter que Romain Grosjean (Haas) et Charles Leclerc (Ferrari) prennent la 4e ligne avec de beaux chronos. Dans les anecdotes également, Alonso parvient malgré tout en Q2 et s’offre un 21/0 face à Vandoorne en qualifications !… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Sao Paulo – Brésil 2018 – 11 Novembre

GP F1 Sao Paulo – Brésil (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VERSTAPPEN (Red Bull)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

Arrivés au Brésil, les écuries de F1 2018 savent que le titre pilote étant déjà attribué à Lewis Hamilton, reste à définir le titre constructeur. Et bien que Ferrari semble bien parti pour tenir la corde, l’équipe Mercedes GP, en proie à des problèmes de surchauffe des pneus qui reviennent sur le devant de la scène depuis l’arrêt des jantes ventilés, n’a pas dit son dernier mot… Les qualifications semblent ressembler à celles des Grand Prix précédents, avec les éliminés habituels de la Q1 & Q2 : out donc les McLaren, Toro Rosso, Renault et Racing Point Force India. Seul Pierre Gasly tire son épingle du jeu et se hisse dans la Q3. Autre habitué des séances Q3, Romain Grosjean réussi à maintenir sa Haas dans une belle position de départ (9e). Dans les habitués également de la Q3, soulignons la très belle qualification de Charles Leclerc qui ne cesse d’impressionner par sa constance et sa performance. Devant, c’est du classique avec Hamilton en pole position (82e) et Vettel partageant la première ligne. Derrière leurs lieutenants prennent la suite, avec les deux Red Bull en embuscade. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20