Nouvelle Mercedes-Benz CLS C257 Facelift MY21

Le CLS arrivera sur la ligne de départ en avril 2021 avec un design affiné. La partie avant en particulier, avec de nouvelles grilles de radiateur et de nouveaux pare-chocs, exprime encore plus fortement le dynamisme du coupé quatre portes. Dans le même temps, l’intérieur a été amélioré avec des combinaisons de cuir et de garnitures supplémentaires ainsi qu’une nouvelle génération de volant. Un diesel de dernière génération avec démarreur-générateur intégré vient élargir la gamme de modèles. Un modèle spécial strictement limité de la Mercedes-AMG CLS 53 4MATIC+ (consommation combinée 9,0-8,7 l/100 km ; CO2 combiné 206-199 g/km)[1] constitue le fer de lance de l’exclusivité sportive. Le CLS modernisé fête sa première mondiale en avril, et les premiers modèles arrivent chez les concessionnaires européens en juillet. Grâce à un rafraîchissement complet l’été dernier, avec des mises à jour des systèmes d’aide à la conduite, du système multimédia MBUX (Mercedes-Benz User Experience) et du confort ENERGIZING, la CLS était déjà à la pointe de la technologie. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)

Mercedes-Benz revient sur son roadster SL type R107 qui fête ses 50 ans

Il y a cinquante ans, en avril 1971, Mercedes-Benz ouvrait un nouveau chapitre de l’histoire fascinante de la voiture de sport SL : le 350 SL était le premier SL de la marque équipé d’un moteur V8 et le premier modèle de la série R 107 à porter pour la première fois l’abréviation « R » pour « roadster ». Ce développement entièrement nouveau, sous la forme d’un véhicule ouvert à deux places avec une capote en tissu entièrement rétractable et un toit rigide amovible, était un véhicule sûr de lui, sportif mais luxueux, qui combinait parfaitement performances et confort de conduite. La même année, Mercedes-Benz a dérivé les coupés quatre places de la classe luxe de la série C 107 de la série R 107.
La R 107 est un digne représentant de la famille SL aux côtés de la voiture de sport de course 300 SL (W 194) de 1952, des voitures de sport de série 300 SL (W 198, en tant que coupé de 1954 à 1957 et en tant que roadster de 1957 à 1963), de la 190 SL (W 121, 1955 à 1963) et de la SL « Pagode » de la série W 113 (1963 à 1971). En 2021, la marque à l’étoile poursuit sa tradition de voitures de sport SL en lançant la Mercedes-AMG SL dans la série de modèles R 232. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Bahrein Sakhir 2021 – 28 mars

GP F1 Bahrein Sakhir 2021
1. HMAILTON (Mercedes)
2. VERSTAPPEN (Red Bull Honda)
3. BOTTAS (Mercedes)

Avec cette année de « gel » règlementaire et des monoplaces qui évoluent peut, mais sont avant tout plus développées dans le détail, les grosses nouveautés viennent des changements de pilotes. Retour tonitruant de Fernando Alonso chez Alpine, Vettel qui part se faire une santé chez Aston Martin, Ricciardo qui tente le pari McLaren, ou encore Sainz Jr. qui se frotte à Leclerc chez Ferrari. Ah, si dans les autres nouveautés marquantes, signalons Perez qui est devenu le coéquipier de Verstappen chez red Bull Honda, et Aston-Martin qui va se partager les Grands Prix de F1 en guise de Safety Car avec Mercedes. Selon les rendez-vous cela sera soit l’Aston Martin Vantage ou la Mercedes AMG GT. Dès les essais puis les qualifications, Red Bull impose sa supériorité à tous, y compris aux Mercedes. Derrière, les AlphaTauri sont aussi très véloces, suggérant ainsi tous les efforts réalisés par les motoristes de Honda. C’est donc Verstappen qui va réaliser la pole position devant Hamilton avec un écart minime. Bottas est 3e, et Charles Leclerc arrache sa place sur la 2e ligne. Derrière, Pierre Gasly et les McLaren sont sur la 3e ligne, tandis que Alonso et son Alpine sont en embuscade… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Nouveau système MBUX Hyperscreen pour la Mercedes-Benz EQS

Visuellement impressionnant, totalement facile à utiliser et extrêmement désireux d’apprendre : l’Hyperscreen MBUX est l’un des points forts de l’EQS. Il représente l’intelligence émotionnelle du modèle tout électrique très haut de gamme : Le grand écran incurvé s’étend sur presque toute la largeur de gauche à droite du montant A. En plus de sa taille, le très beau design, sophistiqué, produit un effet « wow ». Cette esthétique high-tech est la dimension émotionnelle de l’Hyperscreen MBUX. A cela s’ajoute l’intelligence artificielle (IA) : grâce à un logiciel capable d’apprendre, le concept d’affichage et de fonctionnement s’adapte totalement à son utilisateur et lui fait des suggestions personnalisées de nombreuses fonctions d’info-divertissement, de confort et de fonctionnalités de conduite. Grâce au « zero layer » ou écran d’accueil, l’utilisateur n’a pas besoin de faire défiler les sous-menus ni d’utiliser des commandes vocales. Les applications les plus importantes sont toujours proposées de manière intuitive et contextuelle au plus haut niveau visuel. De cette manière, de nombreuses étapes de fonctionnement sont retirées au conducteur de l’EQS. Et pas seulement qu’à lui : l’Hyperscreen MBUX est également un assistant à la disposition du passager. Il reçoit son propre affichage et sa propre zone de commande.

Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Abu Dhabi Yas Marina 2020 – 13 Décembre

GP F1 Abu Dhabi Yas Marina 2020
1. VERSTAPPEN (Red Bull)
2. BOTTAS (Mercedes GP)
3. HAMILTON (Mercedes GP)

Et voilà le dernier Grand Prix d’une saison un peu folle : Covid 19, pas de spectateurs, un calendrier chamboulé, des (anciens) nouveaux tracés au calendrier, l’accident de Grosjean, Ferrari totalement hors du coup, les premières victoires de Pierre Gasly (Alpha Tauri) et Sergio Perez (Racing Point)… il n’en fallait pas moins pour nous captiver Grand Prix après Grand Prix ! Et la saison 2021 s’annonce excellente avec le retour du bouillant Fernando Alonso chez Renault, Vettel chez Aston-Martin, la doublet Sainz Jr.-Leclerc chez Ferrari, Ricciardo à Woking (McLaren) aux côtés de Lando Norris et un Verstappen certainement toujours affûté chez Red Bull. Mais n’allons pas trop vite en besogne, car, bien que le championnat soit déjà plié (Hamilton et Mercedes GP champions F1 2020), il reste encore quelques points ouverts à clore : qui est le 3e constructeur derrière Mercedes GP et Red Bull qui sont irrattrapables désormais ; qui sera vice champion de F1 2020 entre Bottas et Verstappen ? Et ce dernier Grand Prix à Abu Dhabi sur le tracé de Yas Marina indique comme un retour à la norme, puisque ce circuit clôt la saison depuis plusieurs années déjà. Les qualifications offrent une très belle pole position à Verstappen sur sa Red Bull. Bottas, que l’on voyait un temps le plus rapide, alors qu’Hamilton semble encore diminué de son Covid19, échoue finalement sur la 2e place sur la grille. Hamilton est 3e, avec Albon 5e qui complète ces trois premières lignes 100% Red Bull et Mercedes GP. Comme un signe du destin sur les dominateurs de la saison 2020 ?… Lando Norris s’est glissé entre Hamilton et Albon, au 4e rang, et Sainz Jr. confirmant la belle progression de McLaren tout au long de la saison. Derrière, des déceptions pour les deux Renault qui n’ont pas montré en qualifications le beau potentiel en essais libres. Ferrari est toujours autant à la rue, même si Leclerc, à l’image d’un Gilles Villeneuve en son temps, surpilote pour compenser… Les AlphaTauri sont également très véloces au fil de la saison, avec un Kvyatt qui en guise de baroud d’honneur se qualifie à la 7e place, loin devant Pierre Gasly (10e). Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

GP F1 Sakhir 2020 – 6 Décembre

GP F1 Sakhir 2020

GP F1 Sakhir 2020
1. PEREZ (Racing Point)
2. OCON (Renault)
3. STROLL (Racing Point)

Un Grand-Prix fou et plein de promesses ! D’abord, le tracé de Sakhir qui est celui de Bahrein mais exploité différemment : très court, et très rapide avec peu de virage à la manière de l’IndyCar en Amérique du Nord. Voilà qui permet des belles remontées en perspectives et on ne sera pas déçu… Dans les autres données clés, notons que évidemment Romain Grosjean ne court pas dans sa Haas laissant la place au brésilien Pietro Fittipaldi. Romain qui voulait tout de même courir le dernier Grand-Prix 2020 après son gros crash à Bahrein annoncera finalement qu’il met un terme à sa carrière de pilote. Une sage décision qui a du rassurer sa famille. L’autre événement, c’est Lewis Hamilton qui a été déclaré positif au Covid19. Résultat c’est George Russel qui le remplace chez Mercedes GP, et Aitken qui profite du baquet de la Williams. Un duel Bottas contre Russel qui s’annonce chaud, d’autant que Valteri Bottas n’est pas dans une séquence particulièrement bonne, et Russel ne peut qu’arriver gonflé à bloc !… Finalement l’expérience au sein de l’écurie a parlé, et Bottas va arracher la pole position devant Russel. Derrière, l’indéboulonnable Verstappen est 3e sur la grille et l’étincelant Leclerc 4e (!) avec sa Ferrari qui manque de performances. La 13e place sur la grille de Vettel en dit long sur la performance du monégasque en compétition. Les Racing Point, McLaren, AlphaTauri et Renault se partagent les places suivantes, avec Perez, Kvyatt et Ricciardo qui sont les chefs de file de ces qualifications. En fond de grille, pas trop de surprises pour les Williams (Russel n’est pas là pour y faire des étincelles), Haas et Alfa-Romeo particulièrement à la peine sur ce tracé rapide… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Bahrain 2020 – 29 Novembre

GP F1 Bahrain 2020

GP F1 Bahrain 2020
1. HAMILTON (Mercedes GP)
2. VERSTAPPEN (Red Bull)
3. ALBON (Red Bull)

Le rendez-vous de Bahrain au calendrier de la F1 est toujours discutable : températures élevées, roulage de nuit, éclairage total… en ces temps de crise (énergétique), c’est assez gonflé, osons l’avouer. Mais la passion qui nous réunit autour de la Formule 1 et la compétition automobile est plus forte que ses griefs. Et le tracé de Bahrain est très intéressant et souvent le théâtre de sacrées passes d’armes. La safety-car est souvent de sortie et donne des courses animées. Véritable circuit de moteur, les qualifications mettent vite en exergue les piètres performances du moteur Ferrari. Recalés dès la Q1, les deux Haas, et les deux Alfa-Romeo. Seul Latifi et sa Williams sont qualifiés derniers. En Q2, Sainz Jr. et sa McLaren sort de la piste sur blocage de frein moteur. Séance interrompue (drapeau rouge) et il ne pourra ainsi pas défendre ses prétentions à accéder à la Q3. La Q2 reprend, et laisse sur le côté les deux Ferrari de Leclerc et Vettel, la Racing Point de Stroll et la Williams de Russel. En Q3, devant pas réellement de surprises avec les deux Mercedes en première ligne (Hamilton en pole), les deux Red Bull sur la deuxième ligne (Verstappen devant Albon) et Perez sur sa Racing Point qui continue sur sa belle lancée avec la 5e place sur la grille devant les deux Renault. Pierre Gasly réalise encore une sacrée qualification avec la 8e place !… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

GP F1 Istambul Turquie 2020 – 15 Novembre

GP F1 Istambul Turquie 2020

GP F1 Istambul Turquie 2020
1. HAMILTON (Mercedes GP)
2. PEREZ (Racing Point)
3. VETTEL (Ferrari)

Le circuit d’Istanbul en Turquie est costaud et séduit d’ordinaire les pilotes. Mais là, deux problèmes changent la donne. D’une part l’enrobé a été refait très récemment et n’offre que très peu d’adhérence. Les pilotes et écurie s’en plaignent ouvertement. Mais si on ajoute les conditions météo qui se dégradent dès les qualifications avec des trombes d’eau, la piste devient une véritable patinoire, au point de dérouter la plupart des écuries et bouleverser la hiérarchie habituelle. Et ce n’est pas pour nous déplaire. Dès la Q1 le ton est donné avec une interruption de séance (drapeau rouge) vers la fin de séance en raison des conditions d’adhérence jugées trop précaires par les commissaires de course. Si les éliminés de la Q1 sont dans la norme habituelle, en Q2 les deux Ferrari et McLaren restent « tankées » à ce niveau. Egalement l’infortuné Pierre Gasly qui ne trouve pas la bonne mesure. Et ses efforts seront vains puisqu’il changera son moteur et partira finalement de la 19e place. En Q3, les conditions sont changeantes, et la pluie va redoubler en cours de séance. Résultat, c’est la surprise avec la pole position de Lance Stroll, juste devant un Verstappen mal inspiré d’être rentré pour mettre d’autres pneus alors qu’il pouvait terminer le tour de la pole. Perez complète la réussite de Racing Point en étant 3e, avec à ses côtés Albon sur l’autre Red Bull. Et les Mercedes GP dans tout ça ? C’est une piètre séance avec les 6e et 9e place sur la grille, Hamilton devant Bottas, tandis les Renault et les Alfa-Romeo font des étincelles. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Portimao Portugal 2020 – 25 Octobre

GP F1 Portimao Portugal 2020

GP F1 Portimao Portugal 2020
1. HAMILTON (Mercedes GP)
2. BOTTAS (Mercedes GP)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Comme tout est chamboulé, c’est un retour à Portimao de manière exceptionnelle dont profitent les amateurs ainsi que les écuries de F1. Une bonne nouvelle, tant le tracé portugais basé dans l’Algarve est une réussite un peu dans l’esprit de celui d’Autriche : un cirque vallonné avec beaucoup de vitesse et, on l’espère, beaucoup de dépassements. Histoire de donner quelques retentissements d’avant-course, Haas a annoncé la non-reconduction de ses deux pilotes titulaires (Magnussen et Grosjean), car ils souhaitent des pilotes « payants », comprenez qui viennent avec des valises de dollars (en clair qui paient pour rouler). Un choix économique plus que sportif, mais qui marque certainement la fin de la carrière de Romain Grosjean en Formule 1. Les rumeurs également circulent sur le futur de Sergio Perez qu’on annonce chez Williams (à la place de Russel ?!) ou qui aimerait bien venir remplacer Albon chez Red Bull (est-ce seulement crédible ?). Affaire à suivre… Sur la piste, en qualifications, les deux Mercedes sont une nouvelle fois au-dessus du lot et Hamilton souffle la pole position à Valteri Bottas. Une ligne 100% « noire » (Cf. la couleur de la carrosserie des monoplaces Mercedes GP). Derrière, c’est Verstappen qui prend la 3e place et l’étincelant Charles Leclerc sur sa Ferrari en 4e position. Une prouesse du monégasque ! Perez se classe 5e aux côté de Albon (Red Bull) 6e. A signaler que les deux McLaren sont véloce à Portimao (7e et 8e) tandis que Pierre Gasly clôt la liste avec Ricciardo qui n’a pu rouler en Q3 suite à sa sortie de piste en fin de Q2. Derrière on se désole toujours du manque de rythme des Haas, de Vettel (Ferrari) et des contre-performances de Ocon (Renault), Stroll (Racing Point) ou encore Kvyat (AlphaTauri). Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Mercedes-Benz revient sur la Mercedes 500E W124 qui fête ses 30 ans

« 500 E » – Il suffit de mentionner le nom de ce modèle pour que les yeux de beaucoup de gens s’illuminent. En effet, la berline haute performance de la série 124 continue de surpasser tous les autres membres de cette génération de berlines intermédiaires Mercedes-Benz. Sur le total de plus de deux millions de voitures produites dans la série 124, la 500 E ne représente que le nombre relativement faible de 10 479 unités (y compris la E 500 et la E 60 AMG). Un coup d’œil aux spécifications techniques de la prédécesseur de la Classe E explique pourquoi cette voiture suscite tant de fascination : Moteur en V de 5 litres à huit cylindres, puissance de 240 kW (326 ch), vitesse maximale limitée à 250 km/h. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)