Nouvelle Lexus LFA Art Car Spa Francorchamps 2018

Le Team Emil Frey Lexus Racing fera ses débuts aux Total 24 Hours of Spa les 28 et 29 juillet en alignant deux Lexus RC F GT3 au départ de la 70ème édition de la course d’endurance emblématique. Cet engagement s’inscrit dans la lignée d’excellents résultats engrangés par Emil Frey Lexus Racing pour sa première saison complète dans le célèbre Blancpain GT Series, avec une victoire spectaculaire lors de la cinquième épreuve du championnat sur le Circuit Paul Ricard en France. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Hungaroring – Hongrie 2018 – 29 Juillet

GP F1 Hungaroring – Hongrie (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

Dernier Grand Prix avant la coupure estivale, le Hungaroring aux abords de Budapest est un tracé apprécié des pilotes, mais dont les possibilités de dépassement sont bien minces. Au bout de la ligne droite et c’est presque tout ! Les qualifications deviennent donc l’enjeu majeur de ce Grand Prix. Les qualifications démarrent avec le spectre de la pluie qui se profile au-dessus du tracé. En Q1, sont laissés en fond de grille Vandoorne, Leclerc, Sirtotkin et les deux Force India. Ces dernières qui sont dans la tourmente puisque le clan de Sergio Perez vient d’assigner Force India pour 4 millions d’euros d’impayés (Mercedes en compte déjà 10 millions déjà pour la fourniture des moteurs). Ocon est déçu de ne pas passer le cap de la Q1 en raison de problèmes de freinage. Néanmoins la pluie a démarré et a bien perturbé le plan de pilotes comme Leclerc. En Q2, Stroll se loupe et percute le mur devant rentrer à son stand sans chrono. Daniel Ricciardo fait partie également des victimes de mauvais choix de pneumatiques tandis que la pluie redouble d’intensité. Hulkenberg et Ericsson restent scotchés en Q2 tandis que Alonso reste le meilleur des victimes de la Q2. En Q1, les conditions sont dantesques et seuls les pneumatiques bleus (pluie) sont de mise. Dans ces conditions, Hamilton ne laisse aucune chance à ses rivaux, particulièrement à son aise dans ce type de conditions. Il est suivi par Bottas, reléguant les deux Ferrari en 2e ligne avec Raikkonen devant Vettel. Voilà qui s’annonce mal pour le pilote allemand dans sa course au titre. Derrière dans les sacrés surprises on note les éclats de Gasly et Sainz Jr. qui se qualifient respectivement 6e et 5e. Pas de doute, la pluie gomme les écarts de puissance. Autre surprise avec la 2e Toro Rosso et Brandon Hartley qui est bien qualifié dans la Q1 devant les deux Haas bien moins fringantes dans ces conditions. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

GP F1 Hockenheim – Allemagne 2018 – 22 Juillet

GP F1 Hockenheim – Allemagne (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

Présent une année sur deux dans le calendrier du championnat du Monde de F1, le Grand Prix d’Hockenheim sera certainement retiré des tablettes de la F1 les années futures en raison d’un tarif jugé trop élevé par les organisateurs du circuit qu’ils doivent s’acquitter auprès de la FIA. En attendant, c’est l’avant-dernier grand prix de la saison avant la coupure estivale et le Grand Prix de Hongrie la semaine suivante. Les essais s’annoncent complexes puisque la météo s’invite en “guest star”. De son côté, Daniel Ricciardo ne pourra pas espérer grand chose puisque son écurie a décidé de remplacer tous les éléments possibles et repartir d’une base neuve pour le Hungaroring où les qualités châssis de la Red Bull devraient faire merveille. Affaire à suivre… La Q1 tourne au cauchemar pour Vandoorne bien en difficulté chez McLaren (on murmure son remplacement possible), tandis que les deux Toro Rosso marquent également le pas, tout comme Stroll et sa Williams. Dans les déceptions, on note Esteban Ocon et sa Force India qui ne passe pas non plus le cap de la Q1. La Q2 apporte son lot de surprises. A commencer par Ricciardo qui ne lutte pas plus que cela sachant déjà qu’il partira en fond de grille. Mais l’autre surprise est Hamilton qui se loupe casse son circuit hydraulique. Résultat, fin de l’histoire dès la Q2 sans avoir validé un seul chrono. Une sacrée aubaine pour les autres, à commencer Ferrari, mais également les écuries de 2e plan. Néanmoins, ne passent pas le tour de la Q2 Alonso et sa McLaren mais qui termine tout de même sur la 5e ligne. L’étonnant Sirotkin sur la 2e Williams et Ericsson sur sa Sauber restent également en Q2. Pour la Q1, si Bottas semble avoir sorti le chrono du siècle en s’assurant la pole position, c’était sans compter sur un Vettel des grands jours sur sa Ferrari qui lui chipe la première place sur la grille de départ, si précieuse ici à Hockenheim. Raikonnen et Verstappen son 3e et 4e suivi des deux Haas décidément bien en forme dans ce milieu de saison. A noter que c’est Magnussen qui est devant Grosjean. les deux Renault suivent comme à la parade tandis que les derniers accessits sont pris par Charles Leclerc et Sergio Perez. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Silverstone Angleterre 2018 – 7 Juillet

GP F1 Silverstone – Angleterre (2018)
1. VETTEL (Ferrari)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

Silverstone est un Grand Prix quelque peu particulier, car non seulement il se déroule en Angleterre près de toutes les usines des écuries de Formule 1, mais aussi dans un pays où les anglais savent ce qu’est d’être fan de sport automobile. Et surtout, c’est le lieux qui a marqué le premier Grand Prix du Championnat du Monde de Formule 1 en 1950 qui a vu la victoire d’une Ferrari. Un signe pour 2018 ?… Les essais libres ont été marqués par quelques belles sorties de pistes, à commencer Romain Grosjean et Brendon Hartley. Si pour le français c’est sans conséquence pour sa participation aux qualifications bien que n’ayant pas pu réaliser tous ses réglages, l’australien sera forfait pour la séance qualificative. Sa monoplace ne sera pas terminée il partira des stands en course. En Q1, les Williams souffrent énormément et sortent de la piste, au point que Lance Stroll sera out de la séance avec un drapeau rouge à la clé pour la Q1. Les trois autres victimes de la Q1 sont Vandoorne qui ne parvient pas à prendre le dessus de son illustre coéquipier et de sa monoplace ratée, mais également l’autre Williams (Sirotkin) et Sainz Jr. sur sa Renault. Une déception chez les jaunes et noirs. En Q2, C’est au tour d’Alonso, Hulkenberg, Perez, Gasly et Ericsson de s’arrêter dans la séance des qualifications. Malgré une certaine déception générale, il est à souligner l’écart entre Alonso et Vandoorne sur la même monoplace. Un WE qui marque le début d’une nouvelle ère chez McLaren avec le départ d’Eric Boullier. Et ce n’est certainement pas le premier ! Dans les surprises de la Q1, on note que Esteban Ocon et Charles Leclerc sont de la partie. Voilà qui est de bon augure pour la course, même si leurs chances de figurer sur les premières lignes aux essais sont bien minces. L’autre confirmation est la forme olympique des deux Haas qui vont se qualifier 7e (Magnussen) et 8e (Grosjean). Devant, les Red Bull doivent se contenter des miettes derrière Ferrari et Mercedes. C’est Hamilton qui prend la pole position devant Sebastian Vettel. Voilà qui promet pour le départ… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Autriche 2018 – 1er Juillet

GP F1 Autriche (2018)
1. VERSTAPPEN (Red Bull)
2. RAIKKONEN (Ferrari)
3. VETTEL (Ferrari)

Sur les terres de Red Bull, au coeur des montagne, le tracé du circuit d’Autriche est enclavé et vallonné. Prometteur de belles bagarres, il a peu tenu ses promesses jusqu’ici depuis sa remise à l’honneur du calendrier en 2014. Pour les qualifications, les premières victimes sont plutôt des seconds couteaux d’écuries peu en forme : Hartley (Toro Rosso), Syrotkin (Williams), Ericsson (Sauber), Vandoorne (McLaren) et Perez (Force India). En Q2, ce sont leurs doublures qui restent également sur place laissant les 3 écuries de pointes en Q3 (Mercedes, Red Bull et Ferrari) et… Renault et Haas qui placent leurs deux voitures en Q3 avec de belles perspectives et un Romain Grosjean qui semble appliqué et plus apaisé. En Q3, C’est Mercedes qui met tout le monde d’accord avec une performance un cran au-dessus de tout le monde et un Bottas sacrément véloce qui prend la pole position. Derrière, les deux Ferrari comme à la parade sur la 2e ligne, Verstappen et… Romain Grosjean sur sa Haas ! Chapeau… Il devance Ricciardo tandis que Magnussen, et les deux Renault ferment la marche. A noter que finalement Charles Leclerc perdra des places sur la grille en raison d’un remplacement de boîte de vitesses et Vettel pour avoir gêné Sainz Jr. en Q2. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Susie Wolff nommée Team Manager de l’écurie Venturi Team Formule E

Gildo PASTOR, le président-fondateur de la marque d’automobiles électriques VENTURI, a entamé à l’automne dernier un processus d’expansion et de renforcement de son groupe. En témoignent le recrutement de l’ex-pilote de F1 Felipe MASSA en vue de la saison prochaine, la vente de la VENTURI VFE-05 à HWA, future nouvelle venue en Formula E, et la création de l’académie de jeunes pilotes VENTURI NEXT GEN. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Volkswagen ID R et Romain Dumas vainqueurs du Pikes Peak 2018

Volkswagen et l’I.D. R Pikes Peak sont entrés dans l’histoire à l’occasion de la Pikes Peak International Hill Climb. Au volant de son bolide de 680 ch, Romain Dumas s’est imposé devant les véhicules  à propulsion. Ce faisant, il bat non seulement le précédent record des véhicules électriques, mais améliore aussi (de 16 secondes) le record absolu détenu par Sébastien Loeb depuis 2013. Le chrono (7 min 57 s 148) permet à Romain Dumas de rejoindre la liste des champions couronnés à Pikes Peak, qui compte des pilotes aussi illustres que Sébastien Loeb, Walter Röhrl (Allemagne), Michèle Mouton (France), Stig Blomqvist (Suède), Nobuhiro Tajima (Japon), sans oublier Rod Millen et son fils, Rhys (Nouvelle-Zélande). Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Le Castellet Paul Ricard France 2018 – 24 Juin

GP F1 Le Castellet Paul Ricard – France (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VERSTAPPEN (Red Bull)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

Après un très long intermède, le Grand Prix de France fait son grand retour en 2018 ! Un plaisir immense pour tous les fans tricolores, à tel point que pour accéder au circuit Paul Ricard il fallait faire preuve de patience. Les essais ont alterné beau temps mais aussi pluie, ce qui n’a pas facilité le travail des pilotes et ingénieurs pour la mise au point. Le tracé rapide met vite à mal lors des qualifications les écuries Williams et McLaren qui restent scotchées en Q1. Toro Rosso et son moteur Honda encore e manque de puissance ne peuvent faire beaucoup mieux, malgré tout le talent et la motivation de Pierre Gasly. Les Force India pour leur part seront cantonnées à la Q2, tout comme Hulkenberg et sa Renault ou encore Ericsson et sa Sauber. La grosse surprise de Q3 c’est l’accession de Charles Leclerc et sa Sauber, tout comme les deux Haas qui ont un vrai coup à jouer. Las, Romain Grosjean part à la faute certainement trop impatient de claquer un temps, et échoue dans le rail. Résultat pas de temps chrono en Q3. Dommage. Devant, c’est la grosse bataille avec les Mercedes qui sont souveraines, Hamilton devant Bottas, suivies de Vettel et des deux Red Bull qui s’intercalent avec l’autre Ferrari de Raikkonen. A noter la très belle qualification en 7e place de Sainz Jr. sur la Renault. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Montreal Canada 2018 – 10 Juin

GP F1 Montreal – Canada (2018)
1. VETTEL (Ferrari)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Montreal est un circuit très apprécié des pilotes et des fans de F1 canadiens qui sont nombreux et fervents sur toute la durée du WE. Lors des essais, peu de surprise sur une piste qui impose du grip et de la vitesse de pointe pour faire des étincelles. Les murs sont nombreux, notamment celui des “Champions” et on part vite à la faute en cas d’optimisme. Aux essais, Ericksson s’en est vite rendu compte d’ailleurs. Q1 démarre et d’emblée, Romain Grosjean semble poursuivi par ce qu’il appelle un “éléphant” noir puisque son moteur part en vrille dès la sortie du box. Terminé les qualifications pour lui ! Les premières victimes de la Q1 sont sans surprises avec les deux Williams et Ericksson. Pierre Gasly échoue également. Q2 poursuit sa sélection impitoyable et élimine les deux McLaren, la Haas survivante, Hartley (Toro Rosso) et l’étonnant Charles Leclerc. EN Q3, Vettel qui cette fois-ci n’est pas gêné comme en Q2 ne laisse aucune chance à ses adversaires en prenant une très belle pole position. Juste devant Bottas, Verstappen et un Hamilton bien pâle à Montréal. Plus décevants encore Raïkkonen et Ricciardo qui sont 5e et 6e. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Toyota remporte les 24 Heures du Mans 2018

TOYOTA GAZOO Racing vient de remporter la 86e édition des 24 Heures du Mans, une première victoire historique qui vient couronner sa vingtième tentative. Partie en pole position, la TS050 Hybrid #8 confiée à Sébastien Buemi, Kazuki Nakajima et Fernando Alonso a passé le drapeau à damiers à l’issue de 388 tours intenses et souvent spectaculaires sur le circuit de La Sarthe, un résultat qui conforte leur avance au championnat du monde d’endurance (WEC). Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)