GP F1 Silverstone Angleterre 2019 – 14 Juillet

GP F1 Silverstone Angleterre 2019

GP F1 Silverstone Angleterre 2019
1. HAMILTON (Mercedes)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. LECLERC (Ferrari)

Silverstone est un tracé chargé d’histoire pour la Formule 1 puisque c’est là que s’est déroulé le premier Grand Prix de la F1 « moderne » en 1950. Beaucoup de fans viennent sur le circuit, tout comme de nombreux évènements se déroulent avec un côté un peu show-off pas désagréable. Notons au passage la présence de Daniel Craig qui, invité par Red Bull Racing et Aston-Martin, venait représenter « James Bond ». Les qualifications ont vite démontré que les Mercedes étaient en forme, mais une fois encore elle ont caché leur jeu sur Q1 & Q2. Ferrari et Red Bull trustaient les premières places dans les 2 premières séances. Lance Stroll, Kvyatt, Magnussen et les deux Willams restent abonnés à la Q1 et retournent au vestiaire. En Q2, il n’y a plus de Racing Point Force India (Perez), ni de Haas (Grosjean), d’Alfa-Romeo. A noter que Sainz Jr. sur la McLaren est également passé à côté. En Q3, c’est finalement Bottas qui devance Hamilton pour 6 millièmes de seconde… Voilà qui va galvaniser Hamilton pour la course de dimanche. Leclerc parvient à placer sa Ferrari 3e, devant les 2 Red Bull, et Vettel qui est 6e sur la grille en passant à côté. McLaren, Renault et Toro Rosso se partagent les restes de la Q3. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Alfa Romeo Tipo 159 Alfetta en vedette lors de la parade des pilotes à Silverstone ce weekend

Ce weekend défilera à Silverstone une monoplace Tipo 159 Alfetta, évolution directe du modèle Tipo 158 qui avait permis à Nino Farina de remporter le premier Grand Prix de l’histoire de la F1 en 1950. La 159, pilotée par Kimi Räikkönen, mènera le défilé des pilotes avant la course. L’Alfetta, conçue en 1938 a remporté toutes les manches du championnat 1950, permettant à Nino Farina de devenir le premier champion du monde de F1. Juan Manuel Fangio remportait le titre 1951 au volant d’une Alfetta 159. L’Alfetta 159 présentée à Silverstone appartient à la collection FCA Heritage et provient du Museo Storico Alfa Romeo à Arese (Italie).
Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Spielberg Autriche 2019 – 30 Juin

GP F1 Spielberg Autriche 2019

GP F1 Spielberg Autriche 2019
1. VERSTAPPEN (Red Bull Honda)
2. LECLERC (Ferrari)
3. BOTTAS (Mercedes)

Patrie de Niki Lauda, et de Red Bull Racing, le Grand Prix de Spielberg en Autriche rend ainsi hommage au champion défunt à de nombreux endroits du circuit avec des expositions de monoplaces (Ferrari, McLaren) avec lesquelles Niki Lauda fut titré champion du monde de F1. Le circuit de Spielberg est un véritable « ring » talonné qui permet de nombreuses bagarres en course. Pour les qualifications et les essais libres, les pilotes sont prévenus : les vibreurs jaunes sont destructeurs d’ailerons et de moustaches, ce qui impose à de nombreux équipages de remplacer des éléments. Les qualifications se déroulent selon une certaine habitude avec les laissés pour compte en Q1 : les deux Williams, les deux Racing Point Force India et la Toro Rosso de Kvyatt qui s’est fait surprendre dans son tour par une monoplace au ralenti. C’était chaud et très dangereux ! En Q2, les Ferrari et Verstappen se montrent véloces, et confirment leur suprématie. A noter que Hamilton va gêner Raikkonen dans son tour lancé et sera ainsi doublement pénalisé : -3 places sur la grille, et un geste assez déplacé de Raikkonen envers Hamilton. Les 2 Renault restent également en Q2, tout comme Romain Grosjean (Haas) et Sainz Jr. (McLaren). En Q1, coup de théâtre, Vettel reste au garage dans le stand Ferrari et il ne pourra défendre ses chances. C’est Charles Leclerc qui va prendre la pole position, devant Hamilton qui devra laisser sa place à Verstappen puisque pénalisé. Derrière, les autres se partagent les places d’honneur. Leclerc et Verstappen en première ligne, voilà qui promet pour la course… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 France Le Castellet 2019 – 23 juin

GP F1 France Le Castellet 2019 - 23 juin

GP F1 France Le Castellet 2019 – 23 juin
1. HAMILTON (Mercedes)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. LECLERC (Ferrari)

Le circuit du Castellet pour son édition 2019 a corrigé le tir en matière d’organisation pour éviter les bouchons de 2018. C’est donc une belle fête bleu-blanc-rouge autour de l’automobile qui guide tout ce WE de Grand Prix en guise de fil rouge. Les qualifications confirment les essais libres et les Mercedes GP sont un cran au-dessus de tout le monde. On avait imaginé qu’un Vettel pourrait venir perturber les flèches d’argent, comptant sur le moteur Ferrari qui est le plus puissant du plateau. Mais finalement, alors qu’Hamilton prend la pole devant son coéquipier, c’est Charles Leclerc qui prend la 3e place sur la grille en Q3 devant un Verstappen toujours aussi régulier et solide cette année, tant en course qu’en qualifications. Surtout si on voit Pierre Gasly qui parvient péniblement à se maintenir jusqu’à la Q3. Dans les confirmations, notons les Williams qui restent scotchées en Q1, tout comme Stroll (Racing Point Force India) ou encore la Haas de Grosjean. Les Haas décidément en net baisse de forme depuis plusieurs Grand Prix. Magnussen ne fait pas beaucoup mieux (bas de tableau de la Q2) malgré un train arrière nouveau depuis 2 GP que Grosjean n’a pas. La grosse surprise vient des McLaren et des Renault, alors que dans le même temps Vettel rate sa Q3 et se qualifie seulement 7e sur la grille. Voilà qui compromet sérieusement ses chances de retour sur Hamilton au championnat… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Montreal Canada 2019 – 9 Juin

GP F1 Montreal (Canada) 2019
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. LECLERC (Ferrari)

Le circuit Gilles Villeneuve à Montreal accueille la Formule 1 depuis 1967. Cette année, l’épouse du défunt champion canadien avait organisé une exposition avec quelques voitures de course sur lesquelles Gilles Villeneuve s’était illustré. Le circuit de Montreal se distingue par un tracé très rapide propice aux moteurs puissants, et serré car bordé de murs un peu partout, dont le célèbre mur des champions à la fin du dernier virage juste avant la ligne droite des stands. Un mur qui a sanctionné tout excès d’optimisme cette année encore pendant les essais libres et les qualifications. En effet, Magnussen sur sa Haas va neutraliser la fin de la Q2 avec un sacré choc qui a totalement détruit sa monoplace. Cet incident va ruiner les espoirs de son coéquipier Romain Grosjean, mais aussi de Max Verstappen qui ne pourront terminer leurs tours chronométrés. En Q1, les victimes sont évidemment les deux Williams, mais également les deux Racing Point Force India, bien que Lance Stroll soit particulièrement motivé devant son public, et Kimi Raikkonen sur son Alfa Romeo qui pour la première fois de la saison s’incline devant son coéquipier Giovinnazzi. A noter que malgré son accident, Magnussen était qualifié pour la Q3 mais partira des stands. Renault ayant apporté un nouveau moteur plus puissant sans dégrader la fiabilité est bien plus compétitifs et Ricciardo et Hulkenberg vont jouer des belles places en Q3 : 4e et 7e sur la grille. Le bout du tunnel pour l’écurie française ? Devant, c’est un match Mercedes contre Ferrari avec Vettel qui met tout le monde d’accord devant Hamilton, Leclerc. Bottas n’est que 6e derrière Ricciardo et Gasly. Enfin les deux McLaren, peu chargées en aérodynamiques privilégiant la vitesse de pointe ferment la Q3. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Niki Lauda nous a quitté ou la mort d’un champion d’exception

Né à Viennes en 1949, Niki Lauda vient de s’éteindre le 20 mai à l’âge de 70 ans. Un destin et une carrière hors norme qui a été marquée par son grave accident en Ferrari où il a été gravement brûlé. Alors en lice pour un 2e titre de champion du monde de F1 (le premier fut acquis en 1975 chez Ferrari), le pilote autrichien perd le contrôle de sa monoplace au Nürburgring et est percuté. Sa Ferrari s’embrase, et il faudra de longues minutes pour l’extraire de sa monoplace. Il reviendra néanmoins en course 6 semaines plus tard, alors qu’à l’hôpital il avait reçu les derniers sacrements.
Il échouera au Grand Prix du Japon face à James Hunt, mais va marquer les esprits par son opiniâtreté et son courage, en plus de sa science de la course.
En 1977, c’est le 2e titre de l’autrichien sur Ferrari. Puis après quelques choix différents et divergences de vues, il met un terme à sa carrière de pilote de F1. Entre-temps il a fondé sa compagnie aérienne low-cost « Lauda Air ».
En 1983, c’est le retour chez McLaren, puis en 1984 aux côtés d’Alain Prost, et Niki Lauda va remporter sa 3e couronne mondiale !

Il travaillera ensuite pour Ferrari, puis Mercedes GP comme conseiller spécial.

La Rédaction du Guide des Sportives adresse toutes ses pensées à sa famille.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Barcelone Espagne 2019 – 12 Mai

GP F1 Barcelone Espagne 2019

GP F1 Barcelone Espagne 2019
1. HAMILTON (Mercedes)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Le tracé de Barcelone est important et marquant à plus d’un titre dans la saison de Formule 1. C’est tout d’abord le premier Grand Prix disputé en Europe. Surtout, c’est le circuit test qui va donner le niveau de qualité des monoplaces pour le reste de la saison. Une sorte de circuit étalon en quelque sorte. Un circuit également bien connu des écuries puisqu’il accueille les tests autorisés en avant-saison et au cours de la saison. Les qualifications sont sans appel avec des Mercedes qui caracolent en tête. La seule question est de savoir qui de Bottas ou Hamilton va prendre la pole position. Et c’est le finlandais qui va infliger une gifle à son illustre coéquipier. Derrière il ne reste que le miettes. Les Ferrari ne sont pas à la fête et l’équipe des « rouges » n’arrive pas à trouver les bons réglages. Pire, on se demande s’ils ne sont pas perdus avec les réglages ?! Sur un circuit aussi connu et testé que Barcelone, c’est tout bonnement inadmissible. Vettel sauve la 3e place sur la grille, tandis que Verstappen s’intercale et devance l’autre Ferrari (Leclerc). Mine de rien, le pilote hollandais fait une sacrée saison, tant en qualification qu’en course. Pierre Gasly (Verstappen) se place 6e sur la grille et montre enfin plus d’aisance dans une monoplace aux réglages plus propices à Verstappen. Les deux Haas (Grosjean en tête) sont bien placées juste derrière et semblent à leur aise. Derrière, il reste les miettes, avec les McLaren qui sont les meilleures des « autres » et les Williams qui ferment toujours la marche… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Azerbaijan 2019 – 28 avril

GP F1 Azerbaijan 2019

GP F1 Azerbaijan Bakou 2019
1. BOTTAS (Mercedes)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. VETTEL (Ferrari)

Le GP de Bakou est l’un des rares tracés urbain. Une curiosité qui permet aux monoplaces de filer à près de 360 km/h dans les lignes droites, et se faufiler entre les murailles historiques. Une particularité qui coûte cher à plusieurs pilotes qui touchent les glissières et échouent dans les échappatoires. Pour cette séance de qualification, c’est l’hécatombe avant même de démarrer puisque Kubica, Gasly, Giovinazzi et Raikkonen sont pénalisés pour différentes raisons et sont déclassés de 10 places ou partent en fond de grille ou des stands. Le plus infortuné étant Gasly qui ne voit pas l’appel pour la pesée, et est donc pénalisé alors même qu’il est enfin plus à l’aise avec sa Red Bull. Les séances de qualifications sont émaillées de deux drapeaux rouges en raison de monoplaces qui s’encastrent dans le goulot d’étranglement. Le premier est Kubica en Q1 et le deuxième… Charles Leclerc (Ferrari) en Q2. Dommage car il était particulièrement véloce. Comme souvent, les Mercedes restent en retrait pendant tous les essais libres, puis en qualification elles jouent les premières places. Bottas devance Hamilton, tandis que Vettel et Verstappen doivent se contenter de la 2e ligne. Derrière c’est la grosse performance de Perez particulièrement à l’aise à Bakou, tandis que Kvyatt et les McLaren sont bien placées. Les Alfa Romeo sont également bien en qualification mais seront en difficulté en course… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Melbourne Australie 2019 – 17 Mars

GP F1 Melbourne Australie 2019

GP F1 Melbourne Australie 2019
1. BOTTAS (Mercedes)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Le premier Grand Prix de la saison est toujours un moment excitant et palpitant. Plus par les multiples questions ouvertes que par la course en elle-même. Quels seront les favoris ? Allons-nous découvrir de nouveaux talents ? Les cartes vont-elles être rebattues ? Autant de questions qui attisent la curiosité. Et lors des essais libres, les espoirs sont permis de voir des écarts plus serrés qu’en 2018. Néanmoins, dès que la qualification démarre, Mercedes GP qui cache une nouvelle fois (bien) son jeu domine sans partage avec une première ligne, Hamilton en tête à l’issue de la Q3. Derrière, le talentueux Verstappen sur sa Red Bull s’intercale entre les deux Ferrari (Vettel devant et Leclerc derrière). Une performance qui ne fait que regretter amèrement la contre-performance de Pierre Gasly qui ne franchit pas la Q1. Les deux Haas se suivent comme à la parade, Grosjean devançant Magnussen, tandis que le surprenant Lando Norris et sa McLaren se place 8e sur la grille de départ devant Raikkonen (Alfa Romeo) et Perez (Racing Point). Derrière, les miettes sont distribuées avec une mauvaise performance des deux Renault, et des Williams totalement à l’agonie. Kubica notamment est bien loin des autres, et même à près de 2 secondes de son coéquipier. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Abu Dhabi Yas Marina 2018 – 25 Novembre

GP F1 Yas Marina – Abu Dhabi (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Dernier Grand Prix de cette saison 2018 riche en rebondissements ! Plus de véritable enjeu puisque les titres pilotes (Hamilton) et constructeurs (Mercedes GP) ont déjà été conquis avant la fin de la saison. L’occasion pour la plupart de réaliser un dernier beau grand prix et surtout de passer un moment intense et passionnant. Nous sommes loin des dénouements à la Prost-Senna dont les derniers GP se terminaient en règlement de compte… Ce GP d’Abu Dhabi est aussi le théâtre de certains adieux à la F1, peut être temporaires, de pilotes comme Ocon, Hartley, Ericsson, Vandoorne, mais surtout de Fernando Alonso qui a eu son lot d’hommages répétés de toute part, jusqu’à Hamilton et Vettel à la fin de la course. Les séances de qualifications n’ont pas dérobées à la règle des dernières courses avec, comme à la parade, les deux Mercedes avec Hamilton en pole, les deux Ferrari avec Vettel devant Raikkonen et les deux Red Bull avec un Ricciardo qui brûle la politesse à son bouillant et talentueux coéquipier hollandais. A noter que Romain Grosjean (Haas) et Charles Leclerc (Ferrari) prennent la 4e ligne avec de beaux chronos. Dans les anecdotes également, Alonso parvient malgré tout en Q2 et s’offre un 21/0 face à Vandoorne en qualifications !… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20