GP F1 Azerbaïjan Bakou 2018 – 29 avril

GP F1 Azerbaijan – Bakou (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. RAIKKONEN (Ferrari)
3. PEREZ (Force India)

Si lors des essais libres les places d’honneur étaient très disputées, la phase de qualifications dévoile une fois de plus un Kimi Raikkonen très en forme. Mais impossible pour lui néanmoins de prendre la pole position suite à une erreur de pilotage en Q3. Il partira donc de la 3 e ligne derrière Verstappen. Vettel et Hamilton vont donc se partager la première ligne avec le pilote Ferrari qui remporte sa 3e pole position consécutive. Bottas est en troisième ligne avec Verstappen. Ricciardo sur la 3e ligne aux côtés de l’autre Ferrari. Les 6 premières places sont trustées par les trois écuries de pointe, pas de réelle surprise. Derrière, comme à la parade, les deux Force India qui retrouvent de la performance suivies des deux Renault, même si Hulkenberg est relégué à la 14e place en raison d’un changement de boîte de vitesses. Avec leur moteur Mercedes et leur aérodynamique fine, les Williams échouent en porte de Q3 et se calent ainsi derrière les Renault. McLaren est décevant avec un Fernando Alonso qui est bien loin des avant-postes tandis que Vandoorne ne passe même pas Q1. Dans les poisseux, à noter Romain Grosjean (Haas) qui ne peut se qualifier voiture restant dan les stands et Hartley (Toro Rosso) qui est au-delà des 107%. Tous deux vont être repêchés par la direction de course. Dans les coups d’éclat, on remarque la très belle qualification de Charles Leclerc sur la Sauber Alfa-Romeo à la 14e position juste derrière Alonso. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Mexico 2017 – 29 Octobre

GP F1 Mexico (2017)
1. VERSTAPPEN (Red Bull)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

A Mexico, la fièvre de la F1 bat son plein. Et depuis la mise en scène de la fête des morts dans le film Spectre (James Bond), tout le Mexique a repris le principe des déguisements de squelettes et têtes de mort. Du coup, le GP est parsemé de personnes déguisées, public ou organisateur. Sympa ! Et le Stadium reste un monument d’anthologie qui accueille le passage des monoplaces en fin de chaque tour dans une ambiance caliente ! Malheureux tous les essais libres et même en Q1, Pierre Gasly sur sa Toro Rosso va très peu tourner en raison de problèmes techniques à répétition. Résultat, il ne prendra pas part aux qualifications. Les quatre autres recalés de la Q1 sont les deux Sauber et les deux Haas, avec les deux Sauber qui sont devant ! Les premiers résultats de la méthode Vasseur ? En Q2, les deux McLaren restent aux stands en raison des pénalités pour changements d’éléments. Dommage, car Alonso avait signé le 5e temps en Q1 ! Hartley sur l’autre Toro Rosso n’aura pas non plus de chrono en Q2. Ce sont les deux Williams qui échouent ainsi à la porte de la Q1. Dans le dernier top 10, Verstappen mène les débats et se permet de coller près d’une seconde à son coéquipier. Et si on a cru un instant que la pole échouerait au jeune pilote hollandais, c’est finalement un Vettel survolté par l’enjeu avec une Ferrari réglée comme il le faut qui hérite de la pole position. Les deux Mercedes sont reléguées sur la deuxième ligne. Ocon est 6e alors que Perez 10e ferme la Q1 devant son public. Les deux Renault restent ensemble avec devant Ricciardo aux côtés de Ocon. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

GP F1 Suzuka 2017 – 9 Octobre

GP F1 Suzuka (2017)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VERSTAPPEN (Red Bull)
3. RICCIARDO (Red Bull)

Le tracé de Suzuka reste un des plus excitants de la saison avec de sacrés enchaînements techniques à commencer par les S de Senna. Les pilotes sont toujours ravis de s’y retrouver, d’autant que le public japonais est fan et connaisseur de courses automobiles, à fortiori de Formule 1. Pour ce Grand Prix c’est chez Renault qu’il y a de l’effervescence. En effet, Jolyon Palmer confirme que c’est son dernier Grand Prix chez Renault F1 cette saison, Carlos Sainz Jr. prenant sa suite dès le prochain GP des USA. Et puis il y’a a également ce nouvel ingénieur qui a été débauché et qui créé une petite polémique dont la F1 a le secret. Une fois cela passé, place aux pilotes et leurs machines. Les essais réservent peu de surprises si ce n’est que les qualifications se déroulent sur une piste peu réchauffée, donnant ainsi l’avantage aux Mercedes qui peuvent faire étalage de leur supériorité mécanique, les pneus tenant le coup. La course s’annonce ensoleillée devant être plus favorable aux Ferrari. Dans les malheureux de la Q1 on note Gasly qui ne parvient pas à trouver le bon rythme pour le passage au-dessus, les deux Sauber (Wehrlein et Ericsson). Grosjean part à la faute en fin de séance déclenchant le drapeau rouge. Un drapeau qui coince l’infortuné Stroll avec sa Williams en Q1. En Q2, la hiérarchie de la saison est respectée avec les McLaren qui continue de progresser mais reste à la porte de la Q3 avec Vandoorne, ainsi que Magnussen (Hasas), Sainz Jr. (Toro Rosso) et les deux Renault (Hulkenberg et Palmer). En Q1, c’est Hamilton qui une fois de plus imprime sa marque et ne pourra être détrôné de la pole position. Bottas, sous le feu des critiques, à commencer par celles de Niki Lauda, se reprend et prend la deuxième place suivi par Vettel, les deux Red Bull, Raikkonen et les Force India (Ocon puis Perez). Suivent Massa (Williams) et Alonso (McLaren). Une grille de départ néanmoins chamboulé par le jeu des pénalités dues à des changements mécaniques majeurs. Ainsi Raikkonen, Palmer, Alonso, Bottas sont rétrogradés ce qui nous donne une première ligne Hamilton-Vettel de bon augure pense-t-on pour la course, les deux Red Bull en embuscade, et les deux Force India, Ocon en chef de file aux côtés de Bottas et Perez derrière… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Malaisie 2017 – 1er Octobre

GP F1 Malaisie (2017)
1. VERSTAPPEN (Red Bull)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. RICCIARDO (Red Bull)

Bien que les pilotes Mercedes fassent grise mine sur ce tracé avec une monoplace qui ne trouve pas ses marques et chauffe ses pneus arrière trop rapidement, c’est tout de même avec une avance confortable pour Hamilton au championnat du monde de F1 2017 que la course démarre. Une sérénité bien différente chez Ferrari après la bévue de Vettel à Singapour qui a mis au tapis les deux Ferrari et la Red Bull de Verstappen. Lors des essais libres, on notera la sortie de route très spectaculaire de Romain Grosjean lorsque sa Haas en passant sur une grille d’égouts l’a aspiré avec sa roue arrière qui du coup a éclaté. Pour les qualifications du samedi, c’est déjà le coup de théâtre ! La monoplace rouge de Sebastian Vettel boucle un bout de son premier tour et rapidement le manque de puissance intervient. Son moteur a été changé la veille et il semble que tout ne soit pas pleinement opérationnel. Retour aux stands, et jamais les techniciens de Ferrari ne seront en mesure de le faire repartir en Q1. Eliminé d’office, il partira du fond de la grille… Voilà qui démarre bien mal pour refaire son retard sur Hamilton au championnat. Les éliminés à la régulière de la Q1 sont les deux Sauber (Ericsson et Werhlein) et les deux Haas (Grosjean et Magnussen). En Q2, nous apprécions la première qualification officielle en Formule 1 de Pierre Gasly au 15e rang avec sa Toro Rosso en remplacement de Danyl Kvyat. Il est devancé par Sainz Jr. par seulement 10 centième. Joli ! Jolyon Palmer et sa Renault est également cantonné à Q2 tout comme les deux Williams. Les seigneurs s’affrontent en Q1. Hamilton va mettre tout le monde d’accord, tandis que Raikkonen et sa Ferrari échoue de peu sur la 2e place. Derrière, les deux Red Bull trustent la 2e ligne. Bottas est relégué sur la 3e ligne avec à ses cotés un Ocon bien inspiré. Derrière, Hulkenberg, Vandoorne, Perez et Alonso complètent ces premières lignes. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Singapour 2017 – 15 septembre

GP F1 Singapour (2017)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. RICCIARDO (Red Bull)
3. BOTTAS (Mercedes)

Un Grand Prix particulier que celui de Singapour. Et force est de constater à l’issue d’une course (d)étonnante que le simple fait de courir de nuit sous l’éclairage des projecteurs n’a été que finalement anecdotique. Un tracé urbain qui ne convient pas aux Mercedes, comme aux monoplaces privilégiant les vitesses de pointe mais chauffant trop rapidement leurs gommes arrière. Une aubaine pour Vettel et Ferrari qui ont là une belle opportunité sur le papier pour reprendre l’avantage au championnat. D’ailleurs les qualifications et les essais libres démontrent vite les difficultés des Williams, Force India et Mercedes. Red Bull truste les deux première places dans les essais libres avec les Ferrari en embuscade qui semblent en garder sous la pédale. D’emblée, sont éliminés de la Q1 les deux Williams, les deux Sauber et Magnussen. La 2e Haas de Romain Grosjean passe le cut in-extremis mais c’est de courte durée puisqu’il sera le dernier de la Q2. Dans les belles surprises, les deux McLaren sont particulièrement véloces tout comme Carlos Sainz Jr. sur sa Toro Rosso qui a retrouvé des ailes. Dans les deux cas, peut-on imposer cela sur la fourniture pour les uns, et le contrat pour l’autre avec Renault F1 ? En Q2 l’hécatombe concerne les deux Force India ainsi que Palmer qui dispute certainement ses derniers Grand-Prix chez Renault F1. En Q3, les Ferrari sortent du bois et c’est Vettel qui par deux fois réalise le meilleur tour signe du départ sur la première ligne en pole position. Verstappen et Ricciardo sur leurs Red Bull prennent la suite tandis que Raikkonen prend la quatrième place sur la grille de départ. Les deux Mercedes ne peuvent faire mieux que la 3e ligne (suffisamment rare pour être souligné cette année !). L’étonnant Hulkenberg s’infiltre devant les deux McLaren avec Alonso qui marque son territoire devant Vandoorne. Sainz Jr. prend la 10e place. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Silverstone 2017 – 16 juillet

GP F1 Silverstone (2017)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

Silverstone le temple de la vitesse et aussi un circuit qui réussit à d’illustres champions de Formule 1 comme Alain Prost, Nigel Mansell, Jim Clark ou encore un certain Lewis Hamilton… Renault profite de l’occasion pour célébrer ses 40 ans de présence en Formule 1 avec l’apparition de la RS01 première F1 à inaugurer le turbocompresseur. Pour les qualifications, Bottas ne pourra prétendre à la première ligne puisque pénalisé par un changement de boîte de vitesses. Une sanction plus lourde encore pour Ricciardo et sa Red Bull qui part en fond de grille suite au remplacement de la boite et du moteur. Hamilton impérial signe sa 67e pole position se rapprochant ainsi du record de Michael Schumacher. Kimi Raikkonen en regain de forme au fil des grands prix vient se placer à ses côtés en première ligne. Derrière, Vettel et Verstappen jouent les seconds couteaux. Dans les heureuses surprises, on note Vandoorne et Grosjean qui atteignent la Q3, tout comme Hulkenberg qui commence à jouer les habitués en Q3… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

GP F1 Azerbaidjan 2017 – 25 juin

M71138

GP F1 Azerbaïdjian (2017)
1. RICCIARDO (Red Bull)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. STROLL (Williams)

Chaud bouillant à Bakou ! Voilà un rendez-vous peu commun pour les écuries de Formule 1. Rues étroites mais grosses vitesses de pointe avec de sacrées liges droites. Et surtout des gommes Pirelli qui peinent à chauffer et monter en température. Résultat, tout le talent des pilotes est mis à profit de la gestion des températures des pneus et des freins. D’emblée, les qualifications sont jouées pour certains pilotes qui devront partir de la fond de grille à l’instar d’Alonso pénalisé de 40 places (!) pour avoir eu tout de modifié sur sa monoplace… Dans les malheureux des Q1 & Q2, on note les Haas dont Romain Grosjean qui ne trouvera pas de réponse à sa confiance dans ses freins, les Toro Rosso, Sauber (Wehrlein a réussi une belle performance en Q2), Plamer… En Q1 restent les ténors, et c’est Hamilton qui une fois de plus met tout le monde d’accord. Dans un élan de d’orgeuil, Bottas vient se placer également sur la première ligne, les deux Ferrari étant en embuscade. Derrière Verstappen se place 5e, tandis que Williams et Force India précèdent un Ricciardo qui va se planter dans les murs avant la fin de Q3. Drapeau rouge et séance qui reprendra ensuite pour 3 minutes encore… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Michelin va fournir les pneumatique de l’Aston-Martin Valkyrie

aston-martin-walkyrie-2Le fabricant de pneus Michelin sera bien le dernier partenaire technique en date à rejoindre le programme de l’hypercar Aston Martin Valkyrie. Fondée en 1889, Michelin, une des plus grandes entreprises mondiales de fabrication de pneus, a été à l’avant-garde du développement de pneus pendant au moins 130 ans. Michelin, une marque mondialement reconnue avec une solide réputation, a une longue expérience dans le domaine des voitures routières et des voitures de sport. Son succès en Formule Un, au Championnat du monde d’endurance, au Championnat du monde des rallyes et au MotoGP a permis aux ingénieurs de Michelin de repousser les Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Shanghai 2017 – 9 avril

2017 Chinese Grand Prix, Sunday - Steve Etherington

GP F1 Shanghai (2017)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Nous voilà déjà sur le 2e RDV de la saison de Formule 1 qui se déroule à Shanghai. Un tracé qui plait et réussi à Lewis Hamilton. Sera-t-il à même de déclencher son compteur de victoire en 2017 ? Les séances de qualification démontrent d’emblée son aisance et sa compétitivité. Talonné par un Vettel aussi confiant dans sa Ferrari qu’incisif, il réussi à se sortir sans encombre de Q1 interrompue à la dernière minute par la fougue mal maitrisée de Giovinazzi sur sa Sauber. Totalement éclatée, sa F1 laisse sur le revêtement du circuit quantité de débris de carbone. Une séquence qui ne permet non seulement pas à Grosjean (Haas) et Verstappen (Red Bull) de claquer un temps suffisant, mais le français sera même pénalisé sur la grille pour n’avoir pas relâché suffisamment les gaz alors que la séance est interrompue. A noter qu’Alonso sur sa McLaren se « bat comme un animal » pour se hisser dans les séances supérieures. Dans les bons élèves, on note Hulkenberg et son imparfaite Renault qui se hisse dans Q3, de même que Magnussen sur sa Haas. En Q3, les ténors se disputent les meilleures places à coup de centièmes, voire millièmes puisque Vettel arrache la 2e place devant Bottas (Mercedes) pour un millième ! Hamilton, en pole, Raikkonen en 4e et Bottas en 3e position et voilà les deux premières lignes identiques à celles de Melbourne… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)