GP F1 Melbourne Australie 2019 – 17 Mars

GP F1 Melbourne Australie 2019

GP F1 Melbourne Australie 2019
1. BOTTAS (Mercedes)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Le premier Grand Prix de la saison est toujours un moment excitant et palpitant. Plus par les multiples questions ouvertes que par la course en elle-même. Quels seront les favoris ? Allons-nous découvrir de nouveaux talents ? Les cartes vont-elles être rebattues ? Autant de questions qui attisent la curiosité. Et lors des essais libres, les espoirs sont permis de voir des écarts plus serrés qu’en 2018. Néanmoins, dès que la qualification démarre, Mercedes GP qui cache une nouvelle fois (bien) son jeu domine sans partage avec une première ligne, Hamilton en tête à l’issue de la Q3. Derrière, le talentueux Verstappen sur sa Red Bull s’intercale entre les deux Ferrari (Vettel devant et Leclerc derrière). Une performance qui ne fait que regretter amèrement la contre-performance de Pierre Gasly qui ne franchit pas la Q1. Les deux Haas se suivent comme à la parade, Grosjean devançant Magnussen, tandis que le surprenant Lando Norris et sa McLaren se place 8e sur la grille de départ devant Raikkonen (Alfa Romeo) et Perez (Racing Point). Derrière, les miettes sont distribuées avec une mauvaise performance des deux Renault, et des Williams totalement à l’agonie. Kubica notamment est bien loin des autres, et même à près de 2 secondes de son coéquipier. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Alfa Romeo Giulia 1600 Ti Type 105

Alfa Romeo Giulia 1600 Ti Type 105 (1962)

Alfa Romeo Giulia 1600 Ti Type 105
1962 – 4 cyl. en ligne 8V
92 ch – 165 km/h
1 000 kg

Pour remplacer sa berline Giulietta, Alfa Romeo dévoile à l’autodrome de Monza sa nouvelle Giulietta le 27 juin 1962. Un haut lieu du sport automobile qui en dit long sur les ambitions d’Alfa Romeo. Bonne nouvelle pour les fans de berlines sportives, la firme d’Arese ne renie pas son ADN. Côté style, si la Giulietta était ronde et dotées de proportions idéales, l’Alfa Romeo Giulia 1600 Ti détonne quelque peu par un style torturé ponctué d’un porte-à-faux avant inexistant et arrière très prononcé pour privilégier une contenance de coffre à bagage étendue (500 litres) et pratique. Assez carrée, la Giuia est l’œuvre du designer Giuseppe Scarnati. La ligne de caisse très horizontale, tranche avec les rondeurs du passé, et est surmonté d’un habitacle lumineux grâce à des fins montants. Derrière cet aspect finalement très sérieux se cache des traits dictés par le pratique (coffre, luminosité intérieur, visibilité…) et également par une aérodynamique soignée ponctuée par un Cx de 0,34. Chapeau ! La proue semble froncer les sourcils avec son capot qui resserre Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Les Alfa Romeo Quadrifoglio désignées ‘’voiture de l’Année 2019’’ par la revue “What Car?”

Le Quadrifoglio, symbole prestigieux chez Alfa Romeo, porte une fois encore bonheur à la marque en se voyant attribuer les titres de  »Voiture de l’année 2019 » par la revue britannique What Car ?.

Le Jury d’experts issus de la rédaction de What Car? a en effet accordé ce titre à la Giulia Quadrifoglio dans la catégorie  »Performance Car of the Year », faisant ainsi suite à la récompense obtenue l’an dernier en catégorie  »Sports Car ». Le Stelvio Quadrifoglio remporte quant à lui la couronne dans la catégorie des SUV sportifs de plus de 60 000 £.

Steve Huntingford, directeur de What Car?, a déclaré : « On dit souvent qu’il est plus facile d’atteindre le sommet que de s’y maintenir. Il faut donc souligner que cette victoire remportée par la Giulia Quadrifoglio est encore plus méritoire que la première. Mais ce n’est pas surprenant car après-tout, on parle d’une berline confortable, spacieuse et bien équipée qui est bien plus amusante à conduire que nombre de ses rivales bien plus chères ».

Au sujet du Stelvio Quadrifoglio, Steve Huntingford a ajouté : « la version la plus performante du Stelvio est certes incroyablement rapide, mais elle se montre aussi légère et réactive à conduire grâce à sa direction ultra directe, sans pour autant rendre la voiture trop nerveuse. Si vous y ajoutez son remarquable niveau de contrôle et ses quatre roues motrices, le Stelvio Quadrifoglio amène son conducteur à toujours plus de performance ».

Rappelons que ces deux Alfa Romeo Quadrifoglio disposent d’un moteur V6 Bi-turbo de 510 ch et 600 Nm de couple qui leur permet d’atteindre 307 km/h (Giulia) ou 283 km/h (Stelvio) et de parcourir de 0 à 100 km/h en 3,9 secondes et 3,8 secondes respectivement.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Hommage à Abarth sur le stand FCA Heritage à Rétromobile 2019

A l’occasion des 70 ans de la marque Abarth, FCA Heritage y célèbre l’histoire passionnante des collaborations entre la marque au Scorpion et les autres constructeurs italiens qui font aujourd’hui partie du même groupe. Une collaboration exaltante qui a permis au génie de Carlo Abarth de s’associer avec le savoir-faire de grands constructeurs italiens pour développer des voitures extraordinaires qui ont fait l’histoire du sport automobile. Dans la période de l’après-guerre, le désir d’un nouveau départ et l’arrivée de nouvelles technologies industrielles trouvent dans le domaine automobile un terrain fertile pour de nouvelles expérimentations. Dans ce contexte, Carlo Abarth fonde en 1949 la scuderia Abarth qui porte son nom et dont le logo arbore un scorpion, comme son signe du zodiaque. L’entreprise est dédiée à la production d’automobiles de sport et, plus tard, aussi à celle de composants mécaniques pour d’autres constructeurs. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Abu Dhabi Yas Marina 2018 – 25 Novembre

GP F1 Yas Marina – Abu Dhabi (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Dernier Grand Prix de cette saison 2018 riche en rebondissements ! Plus de véritable enjeu puisque les titres pilotes (Hamilton) et constructeurs (Mercedes GP) ont déjà été conquis avant la fin de la saison. L’occasion pour la plupart de réaliser un dernier beau grand prix et surtout de passer un moment intense et passionnant. Nous sommes loin des dénouements à la Prost-Senna dont les derniers GP se terminaient en règlement de compte… Ce GP d’Abu Dhabi est aussi le théâtre de certains adieux à la F1, peut être temporaires, de pilotes comme Ocon, Hartley, Ericsson, Vandoorne, mais surtout de Fernando Alonso qui a eu son lot d’hommages répétés de toute part, jusqu’à Hamilton et Vettel à la fin de la course. Les séances de qualifications n’ont pas dérobées à la règle des dernières courses avec, comme à la parade, les deux Mercedes avec Hamilton en pole, les deux Ferrari avec Vettel devant Raikkonen et les deux Red Bull avec un Ricciardo qui brûle la politesse à son bouillant et talentueux coéquipier hollandais. A noter que Romain Grosjean (Haas) et Charles Leclerc (Ferrari) prennent la 4e ligne avec de beaux chronos. Dans les anecdotes également, Alonso parvient malgré tout en Q2 et s’offre un 21/0 face à Vandoorne en qualifications !… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Une Alfa Romeo 6C 2500 SS Touring Superleggera Coupé de 1948 remporte le prix « Best of Show » au Concours d’élégance du Zoute Grand Prix 2018

Lors du Concours d’Elégance organisé dans le cadre du Zoute Grand Prix 2018 du 4 au 7 octobre, la plus prestigieuse manifestation belge consacrée aux voitures de collection, le jury, présidé par M. Philippe Kantor, Head of Department Motor Cars chez Bonhams Europe, a attribué le prix « Best of Show » à une Alfa Romeo 6C 2500 SS Coupé de 1948, carrossée par Touring Superleggera. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

La nouvelle Alfa Romeo Giulia remporte deux catégories en Allemagne au Sport Auto AWARD 2018

Une fois par an, le célèbre magazine automobile allemand Sport Auto interroge ses lecteurs les plus amateurs de performance sur leurs modèles préférés. C’est pourquoi les résultats du Sport Auto AWARD, qui se concentre principalement sur les capacités dynamiques de chaque concurrent, sont considérés comme une référence pour les constructeurs de voitures sportives. Pour la deuxième fois consécutive, l’Alfa Romeo Giulia s’est particulièrement distinguée. Comme en 2017, le porte-drapeau de la gamme, l’Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio, propulsé par un moteur essence bi-turbo 2.9 V6 de 510 ch, a remporté la catégorie Berlines moyenne importées/ Break jusqu’à 100 000 Euros. L’Alfa Romeo Giulia Veloce, équipée d’un moteur 2.0 essence turbo 2.0 de 280 ch, a quant à elle été classée première voiture importée dans la catégorie ‘Berlines moyennes importées / breaks jusqu’à 50 000 Euros. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Sao Paulo – Brésil 2018 – 11 Novembre

GP F1 Sao Paulo – Brésil (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VERSTAPPEN (Red Bull)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

Arrivés au Brésil, les écuries de F1 2018 savent que le titre pilote étant déjà attribué à Lewis Hamilton, reste à définir le titre constructeur. Et bien que Ferrari semble bien parti pour tenir la corde, l’équipe Mercedes GP, en proie à des problèmes de surchauffe des pneus qui reviennent sur le devant de la scène depuis l’arrêt des jantes ventilés, n’a pas dit son dernier mot… Les qualifications semblent ressembler à celles des Grand Prix précédents, avec les éliminés habituels de la Q1 & Q2 : out donc les McLaren, Toro Rosso, Renault et Racing Point Force India. Seul Pierre Gasly tire son épingle du jeu et se hisse dans la Q3. Autre habitué des séances Q3, Romain Grosjean réussi à maintenir sa Haas dans une belle position de départ (9e). Dans les habitués également de la Q3, soulignons la très belle qualification de Charles Leclerc qui ne cesse d’impressionner par sa constance et sa performance. Devant, c’est du classique avec Hamilton en pole position (82e) et Vettel partageant la première ligne. Derrière leurs lieutenants prennent la suite, avec les deux Red Bull en embuscade. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Mexico 2018 – 28 Octobre

GP F1 Mexico – Mexique (2018)
1. VERSTAPPEN (Red Bull)
2. VETTEL (Ferrari)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

Bien que rien n’est encore définitif, il parait peu probable qu’à l’issue du GP du Mexique Hamilton ne soit pas titré champion du monde de F1 2018 (son 5e titre) puisqu’il doit au pire finir 7e si Vettel gagne pour être champion. C’est dire, à moins d’un abandon en course… Mexico est particulier comme circuit car en hauteur (plus de 2 200 mètres d’altitude) et pas sans conséquences sur le fonctionnement des Formule 1. D’emblée dans les essais libres et les qualifications, les Red Bull démontrent une sacrée santé grâce à des appuis aérodynamiques soignés et un châssis très efficace. Véritable circuit qui pénalise les autos rigides, la Q1 fait donc des victimes avec les deux Williams et les deux Haas qui s’arrêtent là, tout comme Vandoorne et sa McLaren. En Q2, les deux Toro Rosso (avec Gasly qui ne tourne pas puisque partant déclassé avec ses changements de composants), les deux Racing Point Force India et la dernière McLaren d’Alonso ne poursuivront pas les qualifications. En Q3 donc, on retrouve avec surprise les deux Sauber décidément en constante progression. Néanmoins elles vont jouer le fond de grille des 10 meilleurs de la Q3, précédées des deux Renault. Un classement sans surprise qui laisse donc les 3 écuries de pointe (Mercedes, Ferrari et Red Bull) se disputer la première ligne. Mais à Mexico, c’est entre Verstappen et Ricciardo que cela va se jouer. Et si le hollandais a dominé tout le temps, c’est ce diable d’australien qui va lui souffler la pole position au grand dam de ses patron, Helmut Marko en tête. Derrière, c’est le respect des rangs des pilotes avec Hamilton et Vettel en deuxième ligne et Bottas et Raikkonen en 3e ligne. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0.0/10 (0 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 0 votes)
Please follow and like us:
20

GP F1 Austin – USA – 2018 – 20 Octobre

GP F1 Austin – USA (2018)
1. RAIKKONEN (Ferrari)
2. VERSTAPPEN (Red Bull)
3. HAMILTON (Mercedes)

Ambiance plus show-bizz et paillettes pour le GP des USA à Austin. Pour l’occasion les photos prises des pilotes avec la police locale n’est pas rare, sans compter la tenue de « cow-boy » des pilotes Red Bull ! La question du moment est de savoir si Lewis Hamilton sera sacré champion du monde de F1 pour la 5e fois dès la fin de course ou bien si le suspense se prolongera. Les qualifications vont apporter un premier élément de réponse. La Q1 va éliminer les monoplaces les moins à l’aise sur un tracé qui est assez exigeant avec ses longues enfilades à haute vitesse qui martyrisent les pneumatiques. Pas d’étonnement à ce que les deux Williams et les deux McLaren soient ainsi laissées pour compte après la Q1. Plus surprenant est Ericsson qui passe à côté de sa qualification avec sa Sauber. En Q2, les affaires sont déjà presque entendues car avec les changements d’organes, Verstappen (Red Bull) et les deux Toro Rosso (Gasly et Hartley) vont rester au garage sans temps et partiront le dimanche du fond de grille. Sainz Jr. et Magnussen vont louper le coche de la Q1. En Q1, plus de doute possible, c’est Hamilton qui va une nouvelle fois mener le bal et prendre la pole position. Derrière Vettel se défend avec honneur pour prendre la 2e place mais sera relégué 5e suite à un drapeau rouge non respecté en essais libre les jours précédents. Trop de fautes bêtes du pilote et de la Scuderia pour espérer remporter le titre… Derrière les lieutenants prennent les accessits, tandis les pilotes francophones prennent de belles places sur la ligne (Grosjean, Leclerc, Ocon). Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20