Alfa Romeo Giulia 1600 Ti Type 105

Alfa Romeo Giulia 1600 Ti Type 105 (1962)

Alfa Romeo Giulia 1600 Ti Type 105
1962 – 4 cyl. en ligne 8V
92 ch – 165 km/h
1 000 kg

Pour remplacer sa berline Giulietta, Alfa Romeo dévoile à l’autodrome de Monza sa nouvelle Giulietta le 27 juin 1962. Un haut lieu du sport automobile qui en dit long sur les ambitions d’Alfa Romeo. Bonne nouvelle pour les fans de berlines sportives, la firme d’Arese ne renie pas son ADN. Côté style, si la Giulietta était ronde et dotées de proportions idéales, l’Alfa Romeo Giulia 1600 Ti détonne quelque peu par un style torturé ponctué d’un porte-à-faux avant inexistant et arrière très prononcé pour privilégier une contenance de coffre à bagage étendue (500 litres) et pratique. Assez carrée, la Giuia est l’œuvre du designer Giuseppe Scarnati. La ligne de caisse très horizontale, tranche avec les rondeurs du passé, et est surmonté d’un habitacle lumineux grâce à des fins montants. Derrière cet aspect finalement très sérieux se cache des traits dictés par le pratique (coffre, luminosité intérieur, visibilité…) et également par une aérodynamique soignée ponctuée par un Cx de 0,34. Chapeau ! La proue semble froncer les sourcils avec son capot qui resserre la calandre Alfa Romeo en son centre, épousant ainsi la les doubles optiques rondes de tailles différentes. Si de prime abord l’Alfa Romeo Giulia 1600 Ti ne déclenche pas le coup de foudre, elle sait distiller au fil des minutes et de son utilisation un charme caché finalement bien appréciable. Après tout, pour ceux qui considèrent que le style est un prérequis indispensable peuvent se tourner vers les coupés Alfa Romeo œuvres généralement de la Carrozzeria Bertone.

L’Alfa Romeo Giulia 1600 Ti prolonge l’expérience de la berline familiale sportive avec un talent bien réel. Moins radicale que la Giulietta, elle offre performances, aspects pratiques, caractère et douceur de fonctionnement. Une belle polyvalence qui sacrifie un peu trop l’efficacité de la tenue de route…

Alfa Romeo Giulia 1600 Ti Type 105 (1962)

En passant de 1,3 à 1,6 litres de cylindrée, le double arbres à cames développe désormais 92 ch pour une berline compacte et menue. Une offre unique sur le marché !

Sous le capot ajouré, le quatre cylindres est déjà une vieille connaissance puisqu’étant une évolution du moteur 1 290 cm3 de la Giulietta (750/101). Une véritable pièce d’orfèvrerie mécanique avec ses quatre cylindres dont la cylindrée a pris du volume : l’alésage passe de 74 mm à 78 mm et la course de 75 mm à 82 mm. Disposant ainsi d’une cylindrée accrue à 1 570 cm3, il dispose de sacrés raffinements techniques comme l’emploi de soupapes refroidies au sodium ou encore d’une distribution à double arbres à cames en tête. Les 8 soupapes sont en tête et entraînées par chaîne de distribution duplex. L’alimentation est sous les bons offices d’un carburateur Solex double corps A noter que l’ouverture du second corps est commandé par dépression. Pour améliorer l’évacuation des gaz d’échappement, le collecteur desdits gaz brûlés est inédit. Enfin, dans les derniers détails apportés à cette brillante mécanique, le carte d’huile est en alliage léger tandis que le ventilateur à six pales est réalisé en plastique. La berline Giulia 1600 Ti développe 92 ch à 6 000 tr/mn et un couple de 145 Nm à 4 000 tr/mn. Sonorité et onctuosité sont sa principale marque de fabrique, tandis qu’Alfa Romeo met les petits plats dans les grands avec une boîte de vitesses manuelle à cinq rapports (5e surmultipliée). Dans l’excellent, soulignons la précision et douceur de la commande de boîte, mais on déplore que cette dernière soit au volant. Les performances sont d’un excellent niveau avec 165 km/h en vitesse maxi (merci la 5e surmultipliée et l’aérodynamique au Cx de 0,34) et une borne kilométrique franchie en 35’’4. La structure est de type moderne, à savoir une coque autoporteuse en acier, sur laquelle sont fixées les trains roulants. Un train avant à roues indépendantes constitué de triangles superposés avec combinés ressorts/amortisseurs télescopiques complétés d’une barre antiroulis. Le train arrière est plus conservateur avec un pont rigide qui est positionné par des jambes de poussées. Un élément trapézoïdal en tubes s’articulant au châssis concourt au guidage du pont. Histoire d’amener plus de souplesse et de confort de fonctionnement (en limitant les vibrations et les bruits dans la structure), l’Alfa Romeo Giulia 1600 Ti dispose de tampon en caoutchouc et une sangle textile pour limiter le débattement vertical du pont rigide. Les jantes sont en acier ajouré d’un diamètre de 15 pouces montées en pneus de 155 x 15. Le freinage est à la charge de quatre tambours pleins avec ailettes longitudinales et deux mâchoires est repris de la Giulietta. L’Alfa Romeo Giulia 1600 Ti est assez lourde avec sa tonne sur la bascule. Au volant, la Giulia 1600 Ti affiche un beau dynamisme de comportement mais avec une once de confort et civilité supérieure par rapport à sa devancière. Moins radicale, mais pas moins efficace. Avec son quatre cylindres pointu et sa transmission à l’étagement imparfait, il faut cravacher cette berline sportive pour en tirer la quintessence. Aux allures usuelles, la Giulia est un régal de douceur et de polyvalence, mais une fois que le rythme s’accélère, l’amortissement de l’essieu arrière montre quelques signes de trépidation et dégrade la précision de conduite. Enfin, le freinage à tambours, s’il reste endurant, n’est plus réellement adapté avec une instabilité sur les freinages très appuyés occasionnant un train arrière baladeur. L’habitacle est lumineux mais pas très vaste, notamment l’espace arrière pour

Alfa Romeo Giulia 1600 Ti Type 105 (1962)

L’Alfa Romeo Giulia 1600 Ti Type 105 offre un sacré compromis confort/efficacité et est en ce sens plus polyvalente et conciliante que la Giulietta.

peu que le conducteur soit de grande taille. La position de conduite est de belle facture, seuls les sièges manquant de maintien latéral. L’instrumentation est complète et la planche de bord agréable à l’œil. Quelques détails de finition sont en retrait avec une sellerie peu qualitative et des moulures plastiques faisant bon marché. L’équipement de série est correct, avec quelques équipements qui mériteraient d’être mieux calibrés comme les essuie-glaces par exemple. Un bon point en revanche pour la qualité et la puissance de l’éclairage.

Notre avis
emoticonAlfa Romeo poursuit sa logique de berline sportive avec sa nouvelle Giulia 1600 Ti. Une belle réussite technique dont le point premier est une brillante mécanique. Performante mais toujours pratique, l’Alfa Romeo Giulia 1600 Ti conjugue une polyvalence dans toutes les situations qui est très séduisante, bien plus que sa plastique torturée ne le laisse supposé. Certainement le résultat d’une conception qui a privilégié avant tout les aspects pratiques, à commencer par sa grande malle de coffre ou sa belle luminosité intérieure. Reste que pour le sans faute, on souhaiterait un freinage plus costaud et un étagement de boîte plus court pour privilégier la nervosité à bas régime et permettre à ce double arbres de donner toute sa vigueur dès les premiers mètres…

Autres versions :
Alfa Romeo Giulia Mk1

Les Rivales :
Berline Sport 1960, 1962

  • Alfa Romeo Giulia 1600 Ti Type 105 Alfa Romeo Giulia 1600 Ti Type 105 (1962)Pour remplacer sa berline Giulietta, Alfa Romeo dévoile à l’autodrome de Monza sa nouvelle Giulietta le 27 juin 1962. Un haut lieu du sport automobile qui en dit long sur les ambitions d’Alfa Romeo. Bonne nouvelle pour les fans de berlines sportives, la firme d’Arese ne renie pas son ADN. Côté style, si la Giulietta ...

Avant d’acheter
Avec 572 646 exemplaires produits de 1962 à 1977, il faut néanmoins faire le tri dans les différentes versions de Giulia berlines. Pour l’Alfa Romeo 1600 Ti, la production s’est étalée de 1962 à 1967. Attention à ne pas confondre avec les versions 1300 cm3 antérieures. Difficiles à trouver dans les petites annonces, les Alfa Romeo Giulia 1600 Ti ont disparu du radar en raison avant tout d’un entretien exigeant mais surtout d’une propension à rouiller allègrement jusqu’à ruiner totalement l’auto. Alors avant d’acquérir une Alfa Romeo Giulia 1600 Ti il faut scruter impérativement toutes les zones « rouges » classiques : ailes avant et arrière, baie de pare-brise, bas de caisse, fond de coffre et de roue de secours et entourage lunette arrière. Côté entretien, il faut vidanger le moteur double arbres tous les 5 000 km. Tous les 20 000 km les pastilles de soupapes sont à régler tandis que la chaîne de distribution doit être retendue en même temps que les arbres à cames doivent être recalés. Tous les 100 000 km il convient de remplacer préventivement le joint de culasse et les guides de soupapes. Attention également à n’utiliser que des bougies d’allumage Lodge à quatre électrodes particulièrement adaptées au quatre cylindres milanais en répartissant l’explosion sur toute la surface des pistons. Acheter une Alfa Romeo Giulia 1600 Ti est un acte passionné et de connaisseur qui impose des attentions soutenues pour avoir la garantie de rouler sereinement au volant de cette sacrée machine à sensations !
Entretien : Tous les 5 000 km ou tous les ans.

Mots clés : Alfa Romeo | Giulia | 1600 | Ti | GTI | berline | berline Sport | ALFA ROMEO | GIULIA 1600 TI | BERLINE SPORT | BERLINE

CATALOGUES – BROCHURES – PROSPECTUS

TOP Brillante mécanique ! ǀ Capacité coffre à bagages ǀ Performances ǀ Boîte de vitesses 5 rapports ǀ Polyvalence d’usage ǀ Visibilité latérale ǀ Eclairage efficace ǀ Position de conduite ǀ Instrumentation complète ǀ Agrément de conduite ǀ Consommation ǀ Tenue de route rassurante en usage usuel ǀ Endurance freinage ǀ Aérodynamique efficace (Cx 0,34) FLOP Poids ǀ Esthétique ǀ Habitabilité arrière ǀ Maintien latérale des sièges avant ǀ Détails de finition ǀ Commande de boîte au volant ǀ Démultiplication de la direction ǀ Moteur pointu ǀ Freinage ǀ Train arrière pointu aux limites d’adhérence ǀ Amortissement

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
Alfa Romeo
Giulia 1600 Ti type 105
1962
ND CV –ND FF
4 cylindres en ligne 8 soupapes (2×1 ACT) – 1 570 cm3
92 ch à 6 000 tr/mn (58,60 ch/litre)
145 Nm à 4 000 tr/mn (92,36 Nm/litre)
Non
propulsion + BV5 manuelle
1 308 kilos (5,03 kg/ch SAE)
2 tambours pleins AV et 2 tambours pleins AR
jantes tôle 15″ + pneus 155 x 15 AV et 155 x 15 AR
0 à 100 km/h en ND; 165 km/h, km DA en 35’’4

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Alfa Romeo Giulia 1600 Ti type 105
Alfa-Romeo
  • GP F1 Abu Dhabi 2022 – 20 novembre Dernier Grand Prix de la saison à Abu Dhabi avec un final qui sera nécessairement plus calme que l’année dernière le championnat étant déjà clos à son pinacle du classement. Néanmoins, reste à confirmer la 2e place de Perez, et les classements inter-constructeurs (Alpine vs McLaren, et Alfa Romeo vs Aston-Martin). Les qualifications éliminent de ...
  • GP F1 Sao Paulo Brésil 2022 – 13 novembre Et revoilà la course Sprint, avec les qualifications qui démarrent ainsi le vendredi. Et déjà grosse surprise avec Magnussen en pole position pour la course Sprint. Voilà le résultat lié aux intempéries et à la météo changeante. La bonne fenêtre de tir était celle de Magnussen, d’autant que Russel s’est sorti tout seul imposant le ...
  • GP F1 Mexico 2022 – 30 octobre Retour à Mexico, Grand Prix qui jusqu’ici n’a connu que des vainqueurs différents dans sa version moderne. Mais jamais Sergio Perez le local de l’étape n’est parvenu à gagner « son » grand prix. Est-ce que l’insatiable Verstappen sera plus clément et partager à Mexico ? Rien n’est moins sûr, car si les Mercedes semblent les plus ...
  • GP F1 Austin Texas USA 2022 – 23 octobre Surprise pour nous Européens, mais les USA commencent à se passionner pour la F1 ! Oui messieurs… ou doit-on dire Mister. Chase Media réussi là où Ecclestone avait échoué. Résultat, l’affluence est record (plus de 440 000 spectateurs), les people toujours plus nombreux (on voit ainsi Brad Pitt qui déambule dans les stands et le ...
  • GP F1 Suzuka Japon 2022 – 9 octobre A l’instar de Singapour, le GP de Suzuka n’était pas revenu au calendrier depuis la crise du Covid 19. Une aubaine ce retour pour tous les fans japonais de F1, et ils sont nombreux ! Et comme à Singapour, la pluie vient jouer les troubles-fêtes. Lors des qualifications, le sol est plus sec, et certains ...
  • GP F1 Singapour 2022 – 2 Octobre Retour à Singapour après une absence prolonge due au Covid 19. Circuit urbain par excellence, exigeant et avec sa météo humide et chaude elle met à rude épreuve les hommes et les machines. Et la pluie joue les invitées avec de sacrées trombes d’eau et un circuit détrempé, voire totalement trempé. Voilà qui peut rebattre ...
  • GP F1 Monza Italie 2022 – 11 septembre Temple de la vitesse, Monza en Italie, avec son ancien autodrome qui est découpé par le passage de la piste moderne, au milieu de la forêt et des arbres, est un temps fort de l’année. Les vitesses dépassent les 350 km/h dans la ligne droite donnant toujours le frisson de la foule. La Scuderia est ...
  • GP F1 Zandvoort Hollande 2022 – 3 septembre Attention ! Nous voilà sur les terres de Max Verstappen. Il faut savoir, que ce dernier outre une chanson à sa gloire qu’entonne le public batave flanqué de leurs tuniques oranges, a été décoré d’une distinction nationale par le gouvernement hollandais. Ajoutez à cela les festivités potaches habituelles de Red Bull (ici une course en ...
  • GP F1 Spa Francorchamps Belgique 2022 – 28 août Spa Francorchamps démarre la fin de la pause d’une part, mais également son lot d’annonces : Albon est confirmé chez Williams et le GP de France ne sera pas reconduit en 2023 (sic !). Mais plus comique, alors qu’Alpine avait confirmé Piastri chez eux en 2023 pour remplacer Alonso qui ne s’est pas senti désiré ...
  • GP F1 Budapest Hongrie 2022 – 31 juillet Dernier Grand Prix avant la pause estivale, il va être instructif et intéressant de voir su avec le nouveau règlement technique des monoplaces, les dépassements seront plus réalistes sur le Hungaroring de Budapest (Hongrie). Dans les « coups de tonnerre », Sebastian Vettel a annoncé sa fin de carrière pour la fin de la saison 2022. Une ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. Ferrari, Porsche, Lamborghini, Aston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (Lotus, BMW,Mercedes-Benz, Audi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTI, R8 Gordini, VW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Alfa Romeo Giulia 1600 Ti Type 105, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.