Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13

Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13

Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13
1989 – 4 cyl. en ligne 16V
129 ch – 205 km/h
1 095 kg

Depuis 1987, la Nissan Sunny GTI 16 V 1L6 N13 se charge de se mêler à la lutte chez les GTI et compactes sportives. Une gageure ?… En quelque sorte, car avec son esthétique trop passe-partout, une mécanique certes raffinée techniquement mais peu virile et une tenue de route manquant de dynamisme, la Nissan avait peu de chance de faire trembler des rivales bien établies et particulièrement affûtées. Pour 1989, le constructeur japonais décide de réagir et nous propose une Sunny revisitée sur de nombreux points, à commencer par son look. Cela reste néanmoins très discret, car seul un œil particulièrement averti pourra relevé une nouvelle calandre, un bouclier avant redessiné qui intègre désormais des antibrouillards, de nouveaux feux arrière et des prises d’air sur les montants de custode. Pas de quoi transformer la Sunny et son design très cubique qui tranche avec la production mondiale plutôt orientée aérodynamisme et rondeurs… Les jantes de 14 pouces en alu restent inchangées avec leurs huit trous. La Sunny GTI 16V 1L8 N13 est disponible en 3 ou Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Citroën XM V6 3L0

Citroën XM V6 3L0

Citroën XM V6 3L0
1989 – 6 cyl. en V 12V
170 ch – 223 km/h
1 420 kg

Après 15 ans de carrière, la Citroën CX tire sa révérence. Une institution qui a rencontré un franc succès malgré sa singularité dans un marché des berlines grandes routières pour le moins conservateur. En mai 1989, la firme aux chevrons dévoile son nouveau vaisseau amiral. Et force est de constater que l’empreinte visuelle reste originale et finalement réussie. Œuvre de Bertone, la Citroën XM possède une ligne effilée en flèche, s’inspirant d’études de styles des années 70. Long capot avec un pare-brise qui est dans le prolongement (ou presque) de l’angle du pare-brise, profil vitré très important (3,25 m2 de vitrage) et décroché de carrosserie au niveau de la porte arrière pour créer un dynamisme supplémentaire, la Citroën XM semble en mouvement et fendre l’air. Pour y parvenir, des optiques avant très étroits à double paraboles. Histoire d’alléger la ligne, un pli de carrosserie ceinture la XM. Le résultat global a le mérite de l’originalité chère à Citroën et présente également un bilan aérodynamique élogieux (Cx de 0,28). En variante V6 3L0, la Citroën XM se dote de jantes en alliage léger de 15 pouces de diamètre à voile plein (pour contribuer à la performance aérodynamique) et dispose d’un becquet de malle arrière, plus pour l’esthétique que les appuis réels. Les boucliers sont peints ton caisse dans leur partie basse, et le chrome Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Toyota Celica Mk4 2L0 GT ST162

Toyota Celica Mk4 2L0 GT ST162

Toyota Celica Mk4 2L0 GT ST162
1986 – 4 cyl. en ligne 16V
150 ch – 214 km/h
1 220 kg

Au salon de Francfort 85, Toyota nous réserve une surprise avec sa nouvelle Celica Mk4 génération ST160. Une véritable nouveauté qui marque un tournant et donne le tempo de la stratégie moderne de Toyota sur le marché de la voiture de sport : passage à la traction, moteur raffiné techniquement, et un design qui tranche par une fluidité et harmonie bien en phase avec cette révolution de palais. Pour ceux qui pensaient que les voitures japonaises n’étaient que des autos robustes, bien équipées et bons marchés, la Toyota Celica Mk4 2L0 GT ST162 leur adresse un sérieux démenti. Avec ses roues rejetées aux quatre coins, des porte-à-faux réduits, la Toyota Celica mk4 en variante de carrosserie « fastback », se singularise par des proportions idéales sur une empreinte au sol encore raisonnable. C’est également l’heure de l’émancipation avec une véritable différenciation avec sa grande sœur la Toyota Supra MA70. Les phares escamotables permettent d’affiner sa proue, tandis que la poupe s’arrondit légèrement et adopte de grosses optiques proéminentes bien visibles. Les surfaces vitrées généreuses permettent une belle lumière dans Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Citroën AX Sport

Citroën AX Sport

Citroën AX Sport
1987 – 4 cyl. 8V
95 ch – 186 km/h
715 kg

Au salon de Paris 1986, Citroën dévoile sa nouvelle petite citadine : l’AX. Aérodynamique soignée et record dans la catégorie (Cx 0,31) malgré un gabarit menu (3,53 mètres de long et 1,56 mètres de large), la Citroën AX s’inscrit dans la tradition des petites voitures légères, économiques et frugales en carburant. Et histoire de marquer les esprits, Citroën dévoile de concert un concept car Xanthia, sorte de roadster dérivé de l’AX mais non commercialisé (hélas) alors que c’est Jaques Séguéla qui s’occupe d’une communication redoutable (« Révolutionnaire »). Et histoire de pouvoir engager la petite Citroën en Rallye (groupe N & A) et avoir une locomotive boxant dans la catégorie GTI, Citroën confie aux bons soins du préparateur nivernais Danielson (déjà sollicité pour la Citroën BX Sport) pour concevoir la mécanique de sa nouvelle AX Sport. Dévoilée également en octobre 86, elle est commercialisée finalement en mars 1987. Véritable échappée des spéciales de rallyes, la Citroën AX Sport est passée au magasin de sport pour enfiler un survet’ ! Uniquement disponible en teinte blanc Meije dans le nuancier PSA, l’AX Sport adopte des extensions et habillages plastiques polyuréthane teints dans la masse, blancs également : bas de caisses, extensions d’ailes et boucliers enveloppants intégrants des feux additionnels avant. Uniquement disponible en carrosserie 3 portes, la Citroën AX Sport joue les spartiates et les ascètes avec des (petites) jantes tôles (blanches également) de 13 pouces et se dispense même de becquet arrière. Enfin, les monogrammes stylisés rouges « AX Sport » viennent en surbrillance sur ce fond blanc… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS

Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS

Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS
1987 – 4 cyl. en ligne 16V
150 ch – 214 km/h
1 110 kg

Depuis 1982, Honda a sacrément revu son coupé Prelude en lui conférant une allure moins conventionnelle et bien plus sportive en apparence. Certainement l’effet de ce museau doté de phares escamotables. En novembre 1987, Honda rafraîchit son coupé à succès qui est diffusé sur tous les continents du globe. « Rafraîchit » ? Pas réellement, car si les designers maison (Nakano, Arai et Saito) reprennent la silhouette générale tracée en 1979 par Iwakura, les différences sont néanmoins nombreuses, à commencer par un gabarit général en croissance : +115 mm en empattement, +85 mm en longueur et +2 mm en largeur. La proue est ainsi affinée et modernisée, avec une ligne plus pure encore et élégante sans fioriture. D’ailleurs, le Cx de 0,34 (-0,02) confirme concrètement cette impression. Le profil est net et tranchant, conférant à la Honda Prelude 3G une certaine sportivité. Les montants de pare-brises sont fins tandis que la malle arrière reste toujours classique avec un becquet finement intégré à la malle. Les optiques arrière sont reliées par un bandeau inter-feux qui intègre notamment le feu de recul. Les boucliers sont peints ton caisse et semblent Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Toyota Supra Mk3 3L0i GT Turbo MA70 7M-GTE

Toyota Supra Mk3 3L0i GT Turbo MA70 7M-GTE

Toyota Supra Mk3 3L0i GT Turbo MA70 7M-GTE
1988 – 6 cyl. en ligne 24V Turbo
235 ch – 248 km/h
1 550 kg

Depuis 1981, Toyota est revenu avec succès sur le marché des coupés sportifs en dédoublant son offre Celica d’une Supra plus haut de gamme et performante. Depuis 1986 nous avons attaqué le 3e opus de la saga avec une ligne totalement revue et modernisée. Son six en ligne reste son ADN et est atmosphérique avec 204 ch. Bien, certes, mais un peu tendre car la Toyota Supra Mk3 (MA70) est lourde. Au Japon, on entend les critiques et le coupé sportif japonais poursuit son développement avec une version Turbo (7M-GTE) pour 1988. Au passage, les designers japonais retouchent de nombreux détails de style pour maintenir la Supra MA70 dans la course face à une concurrence relevée. Si la ligne originelle reste inchangée avec sa belle allonge (4,7 mètres de long et 1,8 mètres de large) et sa faible hauteur (1,3 mètres), toujours ponctuée par son hayon vitré et son museau affiné par des optiques escamotables, il faut s’attarder à de petites futilités de style pour traquer l’inédit. Le bouclier avant se dote d’un « nez » qui relie le bouclier et le capot. Ledit bouclier est redessiné avec des antibrouillards plus carrés, une nouvelle grille, un ensemble Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Audi Coupé 2L3 20V Quattro 8B

Audi Coupé 2L3 20V Quattro 8B

Audi Coupé 2L3 20V Quattro 8B
1989 – 5 cyl. en ligne 20V
170 ch – 224 km/h
1 320 kg

Fini les traits à la règle et les angles droits ! En se basant sur la berline 80 B3, le nouveau Audi Coupé remplace avantageusement l’antique coupé d’Ingolstadt en septembre 1988. Après quelques déceptions avec des mécaniques par trop timorées, Audi apporte un regain de peps pour 1989. Voilà un retour en grâce qui nous réconcilie avec le coupé allemand. Force est de constater que la séduction opérée par la plastique de l’Audi Coupé 8B trouve enfin un moteur adapté à ses ambitions. Basé sur la berline 80, l’Audi Coupé en reprend toute la partie avant et s’en inspire dans sa poupe. Hésitant entre une compacte fastback et un coupé, l’Audi Coupé offre une silhouette cossue et robuste, le tout sur une empreinte au sol raisonnable (4,37 mètres de long et 1,72 mètres de large). Les montants C sont épais et contribuent à cette impression de robustesse. Nous sommes certes loin des traits élégants et subtils des designers italiens, mais force est de Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Volvo 480 Turbo

Volvo 480 Turbo

Volvo 480 Turbo
1988 – 4 cyl. en ligne 8V Turbo
120 ch – 205 km/h
1 040 kg

Au salon de Genève en mars 1986, Volvo a surpris son monde avec sa nouvelle et inédite Volvo 480 ES. Perdue au milieu des « parpaings tracés à la règles » (comprenez les berlines classiques de la firme de Göteborg série 200, 800), cette compacte marie subtilement une esthétique de break et de coupé. Le retour du break de châsse selon Volvo à l’instar de la regrettée Volvo P1800 ES. Passée la première vague de charme, la prise en main a vite refroidi les ardeurs des amateurs de voitures de sport, car en dépit de sa ligne suggestive ponctuée par des phares escamotables et de son postérieur aussi moderne (hayon tout vitré) encadré par des optiques au design moderne et inédit, la Volvo 480 ES doit se contenter d’un quatre cylindres Renault (certes retravaillé par Volvo) de 1,7 litres (commun avec la Renault 21) et qui ne développe que… 109 ch. Une cavalerie bien maigre pour dynamiser une compacte qui dépasse la tonne sur la bascule. Mais c’était sans compter un plan de développement établit par la firme suédoise puisque deux ans plus tard, nous pouvons profiter de la nouvelle Volvo 480 Turbo qui, comme son appellation l’indique, fait appel à la suralimentation pour remettre les pendules à l’heure. Face à la Volvo 480 Turbo, on ne peut qu’admirer une nouvelle fois ce trait de modernité et séduisant œuvre du designer maison John de Vries. Version haut de gamme, la Volvo 480 Turbo adopte la peinture ton caisse sur les boucliers (en plastique noir mat Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Opel Corsa A GSI

Opel Corsa A GSI

Opel Corsa A GSI
1988 – 4 cyl. en ligne 8V
100 ch – 188 km/h
820 kg

En 1982, Opel élargit sa gamme vers le bas avec sa Corsa. Petite et compacte, elle vient s’insérer avec succès sur un segment déjà très disputé des petites citadines polyvalentes. Mais de GTI ou version sportive, il faudra se contenter de la Corsa SR et ses maigres 70 ch. Bien pâles face aux 112 ch d’une Golf GTI ou des 110 ch de la Renault 5 Alpine Turbo. Et si en juillet 85 la SR est rebadgée GT, cela ne change pas la donne. Pourtant entre-temps la concurrence s’est durcie avec la Peugeot 205 GTI qui imprime le tempo de la catégorie GTI. Opel n’est pas restée insensible face à l’engouement du public pour ces GTI, et en juillet 1988, l’Opel Corsa A GSI vient se lancer dans la danse. Profitant du restylage de 1987 qui a modifié la face avant avec des optiques plus petites, une calandre plus intégrée, ainsi qu’une nouvelle poignée d’ouverture de coffre. En bonne GTI qui se respecte, l’Opel Corsa A GSI adopte la panoplie de la parfaite sportive accomplie. On trouve donc des boucliers peints ton caisse avec liserés rouge, des bas de caisse en Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Opel Monza – Guide Achat

Berline Senator et Coupé Monza est la paire sortie par Opel en septembre 1977 au salon de Francfort.

Au salon de Francfort 1977, Opel dévoile un nouveau duo choc avec les berlines Senator et coupés Monza. Basés sur la plateforme des berlines Record & Commodore, ces duettistes remplacent la vénérable Commodore de la génération précédente. Néanmoins, l’Opel Monza affiche une ligne nettement plus sportive avec ses lignes tendues et sa carrosserie à hayon que les anglais dénomment Hatchback. Toujours avec 4 places, le coupé Monza dispose d’un empattement raccourci de 10 cm, mais conserve tous les attributs stylistique reconnaissables de l’Opel Senator : optiques de phares, partie avant commune (pour quelques éléments),… La calandre se distingue en revanche pour essayer de conférer une nouvelle signature visuelle. Les larges portes donnent sur un habitacle spacieux et lumineux grâce au hayon qui recèle un coffre à bagage de contenance généreuse et modulable. Pratique ! Dans les points forts de l’auto, l’apparition des quatre roues indépendantes dont les suspensions sont particulièrement bien conçues garantissent un confort d’excellent niveau, rarement vu sur une production allemande contemporaine… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Please follow and like us:
20