Lamborghini Countach 5000 S (LP 500S)

Lamborghini Countach 5000 S (LP 500S)
1982 – V12 48V
375 ch – 290 km/h
1 480 kg

Lamborghini a résisté au naufrage annoncé ! Après quelques errements, c’est aux mains des frères Mimran que Nuova Lamborghini est sur des bons rails. De 64 exemplaires sortis des chaînes de Sant’Agata en 1980, Lamborghini a produit 90 voitures en 1981. Alors en mars 1982 à Genève, Lamborghini dévoile sa nouvelle Lamborghini Countach 5000 S (LP 500 S). Remplaçant la « LP 400 S », la nouvelle venue est une évolution sous l’égide de Giulio Alfieri qui est le « boss technique » de Santa’Agata. Plus féru de mécanique, l’ingénieur italien ne s’est pas attaché à modifier l’esthétique de la Countach. Une sage décision tant il semblerait une gageure de vouloir retoucher un dessin unique tracé par un Marcello Gandini particulièrement inspiré. Travaillant alors pour le compte de Bertone, le designer italien a su donner une empreinte unique avec cette forme en coin et cunéiforme digne des canons des années 70. Tout au juste le design a évolué avec un kit carrosserie qui a été apposé dès 1978 avec des extensions d’ailes bien marquées quitte à adoucir la découpe originale des passages de roue arrière. Le museau hérita pour sa part d’un spoiler aérodynamique. Tous les tics des voitures de sport de prestige sont bien là avec phares escamotables, prises d’air multiples à l’instar de celles qui Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde QV

Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde QV

Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde QV
1984 – 4 cyl. à plat (Boxer) 8V
105 ch – 185 km/h
910 kg

Alfa-Romeo n’est pas au meilleur de sa forme ! Gamme après gamme, c’est opération neuf avec du vieux. La nouvelle Alfa Romeo 33 dévoilée en mars 1983 n’échappe pas à ce constat, puisque reprenant la base de l’Alfasud qu’elle remplace. A l’empattement près ! C’est Ermanno Cressoni, patron du Centro de Style Alfa Romeo qui s’est chargé de concocter cette ligne en deux volumes et demi très moderne. L’arrière adopte ainsi un hayon bien plus pratique qu’une malle de coffre classique. Le profil est emprunt de dynamisme avec sa ligne qui se décroche vers le haut après la porte arrière. En option le client peut opter pour des jantes alu de 14 pouces bien plus séduisantes que les jantes tôles de série, tandis que quelques éléments donnent le « la » pour marquer la version sportive Quadrifoglio commercialisée depuis juillet 1984. Alfa Romeo entend bien venir ainsi concurrencer la référence Golf 2 GTI qui s’est embourgeoisée. La calandre est ainsi inédite pour lui donner un peu plus d’agressivité dans le regard (et encore !) et des feux additionnels sont fixés (en accessoires et supplément) sur le bouclier avant. Lesdits boucliers (avant & arrière) sont peints ton caisse, et comme l’Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde n’est disponible qu’en Gris Métallisé, Rouge Alfa ou Noir, la présentation est qualitative et soignée… de loin. Car de près les assemblages restent assez approximatifs, Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Citroën BX 19 GT

Citroën BX 19 GT

Citroën BX 19 GT
1984 – 4 cyl. 8V
105 ch – 185 km/h
1 000 kg

Depuis 1982, Citroën a tranché sérieusement avec la remplaçante de sa GSA en fin de parcours avec sa nouvelle BX. Une ligne anguleuse, et moins aérodynamique (Cx de 0,34), signée Marcello Gandini. Pas étonnant donc de retrouver certains détails stylistiques chers au designer italien qui signa entre autre la Lamborghini Countach lorsqu’il était chez Bertone. Restant une classique bicorps avec hayon, la Citroën BX se distingue par une esthétique marquée qui la distingue dans la circulation automobile. En septembre 1984, Citroën développe sa gamme vers le haut avec la BX 19 GT. Jouant sur le registre de la routière et de la sportive, la Citroën BX 19 GT se distingue de ses sœurs plus placides par une présentation un tantinet plus sportive. On note ainsi les longues portées fixées sous le bouclier avant ou encore le gros becquet de hayon en plastique noir. Histoire de ne pas se tromper de BX, des logotypes « 19 GT » sont apposés sur les portières et sur le capot moteur. Un liséré rouge souligne la ceinture de caisse, complété d’une baguette en Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (4 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +4 (from 4 votes)
Please follow and like us:
20

Audi 200 Turbo Quattro 2L1 C3

Audi 200 Turbo Quattro 2L1 C3

Audi 200 Turbo Quattro 2L1 C3
1984 – 5 cyl. en ligne 10V Turbo
185 ch – 230 km/h
1 410 kg

Ferdinand Piech aux commandes d’Audi a de grandes ambitions pour la marque aux anneaux : concurrencer BMW et Mercedes-Benz et devenir leur égal. Rien que ça ! Mais à y regarder de près, les actes suivent les paroles avec des atouts qui deviennent progressivement l’ADN de la marque : transmission intégrale Quattro, moteur 5 cylindres et aérodynamique soignée. A l’automne 82, la nouvelle Audi 100 marquait ainsi quelques points sur ces thèmes à commencer par une aérodynamique excellente puisque son Cx de 0,30 était alors peu commun, surtout face à l’aérodynamique dépassée d’une BMW Série 5 E28… Mais à Ingolstadt, l’Audi 100 n’est qu’une étape, et dès juin 1983, l’Audi 200 Turbo pointe son long capot sur le marché de la limousine de luxe. Une première tentative pour concurrencer les BMW Série 7 et Mercedes-Benz Classe S. Des premiers tours de roues (avant) encourageants. Mais ce n’est qu’à l’automne 1984 que la transmission intégrale donne le là et une sacrée personnalité à l’Audi 200 Turbo Quattro. Extérieurement, la parenté avec la berline 100 est évidente. Les emboutis de carrosserie sont les mêmes, et seul le masque avant est inédit avec des optiques étirées, tandis que les clignotants sont relégués avec les feux de position dans le Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Citroën CX 25 GTI Turbo

Citroën CX 25 GTI Turbo

Citroën CX 25 GTI Turbo
1984 – 4 cyl. 8V Turbo
168 ch – 223 km/h
1 340 kg

Depuis 1974, la Citroën CX a connu son lot d’évolution, promenant ainsi une silhouette unique dans un segment de marché dominé par un classicisme traditionnel. Il faut avouer que la ligne tracée par Robert Opron demeure aérodynamique et profilée, ne prenant que peu de ride au fil du temps qui passe. On aime ou pas, mais force est de constater que la Citroën CX a convaincu beaucoup de clients et connaît une très large diffusion. Côté conduite sportive, la CX est présente chez les berlines de sport depuis 1977 avec la CX 2400 GTI, puis à compter de 83 avec la CX 25 GTI. Pour 1984, Citroën tente de répondre à un dilemme et tordre le coup à ses rivales désignées, avant tout tricolores : la Renault 30 dispose du V6 PRV, tout comme la Peugeot 604. C’est la suralimentation qui va apporter la réponse et donner plus de tonus à la Citroën CX de pointe. Depuis 1982, la gamme CX a connu un léger restylage avec un nouveau masque avant avec fixations modifiées des optiques, une calandre affleurante, des crosses de pare-chocs avant élargies. Par rapport à la CX 25 GTI, la version turbo diffère par quelques détails extérieurs qui donnent la puce à l’oreille aux observateurs passionnés. Signalons le becquet aérodynamique plus prononcé et les jantes alu TRX d’un dessin inédit et plus moderne. Pour le reste, tout est commun avec les feux additionnels fixés sous le pare-chocs avant, les protections latérales en plastique qui ceinturent la caisse avec plus ou moins d’élégance. Profilée, taillée pour la vitesse, la Citroën CX 25 GTI Turbo laisse planer peu de doutes sur ses prétentions sportives… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (4 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +4 (from 4 votes)
Please follow and like us:
20

Citroën Visa GTI

citroen-visa-gti-12

Citroën Visa GTI
1984 – 4 cyl. en ligne 8V
105 ch – 188 km/h
870 kg

Citroën se démène pour que sa Visa trouve une place au soleil dans un marché très disputé. La vague des GTI est une belle occasion pour mettre la Visa sur l’avant-scène. Après les variantes Chrono et 1000 pistes, Citroën joue avec le partage des organes au sein du groupe PSA. Ainsi, au salon de Paris 1984 la Citroën Visa GTI est dévoilée au grand public. Reprenant le moteur et la boîte de la Peugeot 205 GTI, ainsi que son train avant, la Citroën Visa GTI soigne avant tout son physique. Imaginez un peu la « ménagère de cinquante ans » (comme disent les hommes du marketing) qui va chez Décathlon pour se vêtir en sportive. Vous nous trouvez trop sévères ? Si les voies avant élargies et les phares doubles optiques Morette donnent du tonus à la Visa GTI, les voies arrières plus étroites, et les nombreux rajouts sur la partie arrière semblent issues tout droit du rayon Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Peugeot 205 Turbo 16 Street Version

Peugeot 205 Turbo 16 (1984)

Peugeot 205 Turbo 16 Street Version
1984 – 4 cyl. en ligne 16V Turbo
200 ch – 214 km/h
1 145 kg

Depuis 1982, le championnat du monde des rallyes a créé la catégorie des groupes B. Beaucoup plus de liberté pour les constructeurs, avec notamment la transmission intégrale qui permet de passer beaucoup de plus de puissance au sol. Sans compter un nombre d’exemplaires finalement relativement peu élevé avec 200 unités pour une homologation en groupe B. Jean Todt a carte blanche pour mener Peugeot au titre de champion du monde des rallyes. Mais pour pouvoir courir il faut produire 200 exemplaires dérivés du modèle qui va courir. Et ce modèle, se raccrochant à la Peugeot 205, au moins côté look, va avoir un physique dicté avant tout par sa nouvelle architecture et ses performances. La Peugeot 205 Turbo 16 affiche d’emblée la couleur : ailes larges hypertrophiées avec un postérieur élargi, ailes avant conséquentes, des prises d’air latérales, aileron de toit… Son Cx de 0,44 confirme ces nouveaux traits plus musclés. La face avant et le profil sont les plus fidèles au modèle de série. On retrouve les feux additionnels des 205 GTI, ainsi que le liséré rouge et si les jantes blanches à Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Ferrari Testarossa

ferrari-testarossa-24

Ferrari Testarossa
1984 – 12 cyl. à plat (Boxer) 48V
380 ch – 290 km/h
1 500 kg

En ce salon de Paris en septembre 1984, le public est tombé sous le choc de la nouvelle production star de Maranello. La Ferrari Testarossa doit en effet perpétuer la saga des Grand Tourisme de la firme au cheval cabré et faire mordre la poussière à sa rivale désignée : la Lamborghini Countach. Depuis la sortie de la Miura à la fin des années 60, Lamborghini et Ferrari se livrent une bataille de clochers à coup de V12. Un match également arbitré par deux designers qui s’opposent dans leurs styles : Pininfarina plus sobre, classique et élégant pour Ferrari et Bertone plus novateur, dérangeant et excentrique pour Lamborghini. Cette fois-ci, Pininfarina a dû composer avec des contraintes techniques dictées par les ingénieurs de Maranello, notamment l’emplacement des radiateurs sur les flancs comme en F1 pour améliorer la répartition des masses. Une gageure dont Pininfarina va se sortir avec un talent fou puisque ces prises d’air béantes latérales sont habillées d’ailettes superposées conférant un style unique. Une véritable signature même ! Museau fin avec long porte-à-faux avant, la Ferrari Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (4 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Please follow and like us:
20

Opel Monza GSE A2

opel-monza-gse-1

Opel Monza GSE A2
1984 – 6 cyl. en ligne 12V
180 ch – 215 km/h
1 483 kg

Présent depuis l’automne 78 en France, le coupé Monza évolue pour 1984 et prend du muscle ! L’Opel Monza GSE, c’est son nom, se présente sous une forme inchangée mais dont les traits ont été passablement modernisés, notamment la proue. Plus aérodynamique, la Monza GSE dispose désormais d’un museau plus fin et rond, adoptant au passage des clignotants blancs. Les spoilers sont plus enveloppants et peints ton carrosserie, tout comme le becquet de hayon. Elancé, et posé sur ses jantes alu de 15 pouces, l’Opel Monza GSE se muscle pour se faire remarquer au sein d’une concurrence relevée. L’Opel Monza GSE se distingue, mais la base est déjà Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (5 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 5 votes)
Please follow and like us:
20

Renault 9 Turbo

renault-9-turbo-5

Renault 9 Turbo
1984 – 4 cyl. 8V Turbo
105 ch – 188 km/h
845 kg

En 1984, un an après la Renault 11 Turbo, la Renault 9 et son design aussi cubique que consensuel a enfin le droit à sa variante Turbo ! La recette est identique à celle de la Renault 11 Turbo, et pour cause puisque la base est commune. La Renault 9 Turbo enfile sa tenue de sport avec boucliers (avec longues portées AV), liserés rouges et Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (5 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +4 (from 4 votes)
Please follow and like us:
20