Peugeot 205 GTI – Guide Achat

Peugeot M24

Peugeot M24 ou la future Peugeot 205 dessinée par Gerard Welter

Peugeot 205 GTI 1L6 105 ch

Peugeot 205 GTI 1L6 105 ch

A la fin des années 70, PSA est mal en point. On craint même à terme une banqueroute. Le rachat de Citroën, puis du groupe Chrysler ex-Roots (incluant Simca) et une gamme Peugeot robuste, sérieuse mais vieillissante, ankylose PSA dans son développement. Pourtant, cette stratégie de croissante externe avec une présence renforcée et accélérée de facto sur certains marchés (Royaume Uni, Espagne, Italie) est pertinente. Désormais il faut une locomotive et vite ! Le projet M24 est justement en cours pour venir jouer les trublions chez les voitures citadines polyvalentes et lutter à armes égales avec la Renault 5 de chez Renault et sa bouille moderne, chose que la trop sérieuse Peugeot 104 ne peut faire. C’est la Peugeot 205 qui est en gestation et qui sera commercialisée le 23 février 1983. D’abord seule la carrosserie 5 portes est commercialisée avec des versions essence « classiques », à l’exception de la Peugeot 205 Turbo 16 qui est également là dès le lancement, car Peugeot veut accrocher des victoires en groupe B au Championnat du Monde des Rallyes. La Peugeot 205 séduit d’emblée grâce au design signé Gerard Welter (Centre Design Peugeot) qui pris le dessus face à la proposition trop classique de Pininfarina. Puis en mars 1984, c’est le coup de tonnerre autant que le coup de coeur pour tous les passionnés de voitures de sport avec la commercialisation de la Peugeot 205 GTI 1L6 de 105 ch. La saga 205 GTI est lancée et la VW Golf GTI va (enfin) trouver à qui parler !…


Peugeot 205 GTI 1L9 130 ch

Peugeot 205 GTI 1L9 130 ch

Pays : France
Constructeur : Peugeot
Modèle : 205 GTI
Années de production : 1984-1994
Présentation : Mars 1983
Production totale : 294 514 ex.
Motorisations : 4 cyl. en ligne
Cylindrées : 1L6 ; 1L9
Carrosserie : GTI
Designer : Gerard Welter (Peugeot)

 


Peugeot 205 GTI 1L9 130 ch

Peugeot 205 GTI 1L9 130 ch

 

Peugeot 205 GTI 1L6 105 ch

Peugeot 205 GTI 1L6 105 ch

1984 : Peugeot 205 GTI 1L6 de 105 ch ou une GTI sort ses griffes !
En mars 1984, c’est le coup de tonnerre avec Peugeot qui lance sa 205 GTI dans la guerre des petites bombes sur quatre roues. La Peugeot 205 GTI reprend les grands principes qui ont fait la force de la Golf GTI : caisse autoporteuses avec  des McPherson avant triangulés, et des bras tirés arrière. Le quatre cylindres en ligne 8 soupapes et 1 ACT de 1 581 cm3 est disposé transversalement sous le capot avant, et transmet sa puissance aux seules roues avant. Le moteur XU est repris à la 305 GT sauf qu’il gagne ici une injection électronique Bosch L-Jetronic et développe 105 ch à 6 250 tr/mn et 134 Nm à 4 000 tr/mn. Les performances sont pas si détonnantes (0 à 100 km/h en 9″5; 193 km/h, km DA en 31″3), mais la Peugeot 205 GTI 1L6 105 ch réussi la prouesse d’un mariage idéal châssis et mécanique. Vive de comportement et agile (850 kg), la Peugeot 205 GTI joue les super sportives poussée dans ses retranchements, sans jamais se départir d’une belle polyvalence d’usage. Seul reproche côté sport, un freinage un peu tendre, surtout en endurance, en raison de tambours arrière. La direction à crémaillère sans assistance est directe, mais virile et rend la conduite en ville assez physique… La plastique de la Peugeot 205 GTI est l’autre point marquant de la petite teigne de Sochaux : liserés rouges qui ceinturent la caisse, extensions d’ailes, boucliers intégrants des feux additionnels, jantes alu de 15 pouces reprenant le dessin de la Turbo 16, becquet arrière… Peugeot a mis le paquet. Autant qu’à l’intérieur en présentation sport avec une instrumentation complète, des sièges baquets, un volant sport deux branches et une moquette rouge. Seul l’équipement pauvre et les plastiques durs sont à déplorer, mais après tout la Peugeot 205 GTI se concentre sur le sport… Le succès est en marche !
En savoir plus : Peugeot 205 GTI 1L6 105 chGuide des GTI.fr

Peugeot 205 Turbo 16 Street Version (1984)

Peugeot 205 Turbo 16 Street Version (1984)

Parée pour les victoires ? Peugeot 205 Turbo 16 Street Version (1984)
Pour disputer le championnat du monde des rallyes en groupe B, Peugeot a développé tout un programme « Rallye » sous l’impulsion de Jean Todt et avec l’accord de Jean Boillot le PDG de PSA d’alors. C’est une véritable voiture sur mesure qui est alors conçue. Si la carrosserie de la Peugeot 205 3 portes sert de base, le look est hypertrophié pour les besoins techniques et de performances. Les dessous sont totalement inédits avec une cellule en tôle d’acier sur laquelle est fixé un châssis auxiliaire en tôle à l’avant et un treillis tubulaire à l’arrière. Les trains roulants sont des doubles triangles superposés, tandis que la transmission est intégrale avec un couple conique et deux différentiels (AV et AR). Le quatre cylindres (un dérivé du XU) 16 soupapes est positionné en position transversale centrale arrière sur la moitié droite, la boîte de vitesses (issue de la Citroën SM) est placée à gauche. Soufflé à 0,7 bars par un gros turbocompresseur KKK, la version de série limitée à 200 exemplaires pour l’homologation, développe ainsi 200 ch à 6 750 tr/mn (350 ch sur la version course). Si les performances sont très toniques (0 à 100 km/h en 6‘‘0 ; 214 km/h, km DA en 27‘‘0), à l’usage la Peugeot 205 Turbo 16 Street Version est peu agréable avec un moteur trop pointu. En revanche, motricité et agilité sont les maîtres mots de la Peugeot 205 Turbo 16 Street Version. Fabriquée à perte par Peugeot (le modèle économique n’est pas rentable), la Peugeot 205 Turbo 16 Street Version est devenue un collector pour les amateurs de voitures hors normes. Et en prime, elle est auréolée d’un sacré palmarès en rallyes (groupe B) et rallyes-raids (Dakar).

Peugeot 205 CTI 1L6 115 ch

Peugeot 205 CTI 1L6 115 ch

Peugeot 205 CTI 1L6 115 ch (1986) : La Peugeot 205 GTI enlève le haut !
Si Pininfarina n’a pas remporté l’adhésion de Peugeot quant au design de la Peugeot 205, il gagne néanmoins le lot de consolation en dessinant et fabricant la caisse des Peugeot 205 Cabriolet. En mars 1986, Peugeot présente deux nouveautés d’un coup : le cabriolet et un moteur XU5 1L6 porté à 115 ch (+10 ch) pour une meilleure exploitation mécanique dans la course aux performances, quitte à dégrader la souplesse moteur à bas régime. Comme c’est la tendance alors, la Peugeot 205 cabriolet est « découpée » mais reçoit un arceau de renfort permanent et visible et une capote qui se replie et se pose sur la carrosserie. La lunette arrière est souple, tandis que les portes avant reçoivent un imposte vitré fixe. La Peugeot 205 CTI est le pendant de la 205 GTI côté cabriolet. Elle reçoit donc sans surprise la présentation et les marqueurs de la GTI (boucliers peints, tours d’aile, baguettes rouges…) ainsi que sa mécanique et boîte de vitesses. Hélas, les trains roulants ne peuvent pas en dire autant avec un McPherson avant non triangulé (celui de la Peugeot 205 XS) car malgré les renforts de caisse, la rigidité est trop insuffisante pour supporter des trains roulants plus accrocheurs et rigoureux. Moins efficace, la Peugeot 205 CTI reste néanmoins pétillante et vivante avec des performances à l’avenant : 0 à 100 km/h en 9″5; 190 km/h, km DA en 30″7.

Peugeot 205 GTI 1L6 115 ch (1986)

Peugeot 205 GTI 1L6 115 ch (1986)

Peugeot 205 GTI 1L6 115 ch (1986) : toujours dans la course…
Peugeot ne reste pas les jantes dans les mêmes pneus !… La guerre fait rage dans le milieu des GTI et c’est la course à la puissance. Peugeot remet donc son quatre cylindres XU sur l’établit et apporte de nombreuses modifications : diamètre des soupapes admission et échappement augmenté, perméabilité de la culasse et temps de levée des soupapes. Le résultat n’est pas spectaculaire mais probant avec 115 ch à 6 250 tr/mn et 133 Nm à 4 000 tr/mn. Dès 2 600 tr/mn le conducteur de la 205 GTI peut compter sur un couple supérieur à 130 Nm. C’est donc plus de puissance mais moins de couple. Pour les dessous, pas de changement, Peugeot conserve sa formule gagnante, quitte à nous faire regretter les freins à tambours arrière. La Peugeot 205 GTI 1L6 115 ch progresse en performances pures avec le 0 à 100 km/h en 9″1. La vitesse maxi atteint 196 km/h.
En savoir plus : Peugeot 205 GTI 1L6 115 chGuide des GTI.fr

Peugeot 205 GTI 1L9 130 ch (1986)

Peugeot 205 GTI 1L9 130 ch (1986)

Peugeot 205 GTI 1L9 130 ch (1986) : la reine des GTI est là !
Pour la fin 1986, Peugeot nous réserve une petite surprise… de taille ! Alors que Renault joue la performance à coup de turbocompresseur ou que d’autres ont recours à des culasses à quatre soupapes par cylindres, Peugeot reste fidèle à des techniques simples. Le 1 580 cm3 va être porté à 1 905 cm3 en modifiant de nombreux éléments (vilebrequin, pistons, bielles, culasse agrandie pour accueillir les 8 soupapes de plus gros diamètre, arbre à cames et un rapport volumétrique qui redescend à 9,6:1. Voilà qui permet une nette progression du couple et donc de la disponibilité mécanique avec 165 Nm à 4 750 tr/mn dont 147 Nm entre 2 200 et 6 000 tr/mn. D’autant que la Peugeot 205 GTI 1L9 reste encore légère avec 895 kg. La conduite permet d’être plus souple, comptant sur la capacité de reprise du 1,9 litres. Et si vous souhaitez une conduite plus agressive, vous pouvez compter sur 130 ch à 6 000 tr/mn qui autorise un véritable bond en performances : 0 à 100 km/h en 8″3; 205 km/h, km DA en 29″7. Pour digérer ce regain de forme, les techniciens de Sochaux ont repensé quelque peu les trains roulants avec un empattement allongé, des nouvelles jantes alu de 15 pouces montées en 185/55 VR 15 et des freins à disques arrière (enfin !). A noter que les voies sont plus étroites à l’avant que sur la 205 GTI 1L6 et plus large à l’arrière. L’objectif avoué est d’apaiser la vivacité du train arrière aux allures soutenues pour rassurer le conducteur novice. Mais le corollaire de cette solution est un décrochage plus net et soudain aux limites qui impose un certain coup de volant faute de quoi c’est le tête à queue assuré. On ne peut pas tout avoir, mais ce caractère versatile et efficace pour qui sait en jouer va enfoncer le clou de l’image et la réputation de reine des GTI de la Peugeot 205 GTI 1L9. L’habitacle n’évolue pas et conserve sa présentation très sportive (baquets, volant sport 2 branches, instrumentation complète et moquette rouge). Seule différence notable, la sellerie au dessin différent, et surtout en option un semi-cuir très réussi, qui deviendra finalement rapidement en série. L’équipement est toujours autant chiche et la finition très (trop) plastique…
En savoir plus : Peugeot 205 GTI 1L9 130 chGuide des GTI.fr

Peugeot 205 GTI AM88

Peugeot 205 GTI AM88

Juillet 1987 : Modifications de détails pour la Peugeot 205 GTI…
Peugeot opère une première salve de modifications d’importances visibles sur la Peugeot 205. L’habitacle est le grand gagnant avec une nouvelle planche de bord dessinée par Keith Ryder. Plus moderne, plus agréable à l’oeil, mais pas mieux finie en qualité de plastiques et d’assemblages. Le volant des GTI est en revanche plus séduisant et agréable en préhension. Les garnissages sont revus et offrent des dessins et esthétiques différents. Heureusement, les moquettes des GTI restent rouge, bon pour l’ambiance !… Extérieurement Peugeot a affiné quelques détails comme les becquets de hayon et la forme des rétroviseurs extérieurs. Du détail mais bien vu…

Peugeot 205 Rallye (1988)

Peugeot 205 Rallye (1988)

Peugeot 205 Rallye (1988) : teigne des spéciales sur la route !…
Peugeot veut offrir une alternative aux jeunes pour courir en rallye en catégorie 1300 cm3. Et voilà la Peugeot 205 Rallye qui sort des ateliers de Peugeot Talbot Sport (PTS). La recette est simple : dépouillement total de l’habitacle afin d’offrir le poids le plus bas possible (805 kg) et un prix tapé. Mais pas seulement, car Peugeot a sous-traité à Danielson le développement d’un petit quatre cylindres TU réalésé à 1 294 cm3. 1 ACT, bloc et culasse alu, vilebrequin, chemises et pistons (dérivés du TU3) sont spécifiques… Sa cylindrée proche de 1,3 litres est obtenue par modification de l’alésage et de la course (75 mm x 73,2 mm). L’alimentation passe par 2 carbus double corps Weber. Il développe une puissance de 103 ch à 6 800 tr/mn et 120 Nm de couple à 5 000 tr/mn. Haute en couleur, la Peugeot 205 Rallye est une véritable boule de nerfs, tandis que son comportement routier fait des merveilles ! Seules ses petites roues tôles de 13 pouces peuvent montrer quelques limites en motricité à l’attaque, mais elles possèdent plus de déport que la 205 GTI. Légère, agile, très sportive et avec un arrière vif, la Peugeot 205 Rallye se mène à la cravache et nécessité une attention soutenue en conduite très sportive. Ca tombe bien car dans l’habitacle c’est du genre dépouillé ! Planche de bord la plus minimaliste possible, instrumentation indigente et le minimum syndical en option. Heureusement le volant sport et les baquets des GTI sont là, tout comme la moquette rouge. L’ambiance est là, et le sport omniprésent. Dites, vous aimez le blanc Meije avec les bandes PTS car c’est la seule configuration possible. Et si vous doutiez de son caractère sportif, un détour dans les embouteillages vous rappellera ce qu’est une voiture de rallye avec deux carburateurs double corps qui s’engorgent et hoquettent… Attention qui s’y frotte s’y pique !

Peugeot 205 Rallye AM91

Peugeot 205 Rallye AM91

Petit coup de jeune pour le millésime 91…
Peugeot opère un gros changement visible pour le millésime 91 (soit en juillet 1990). C’est la Peugeot 405 qui va inspirer et donner le style à toute la gamme Peugeot, 205 incluse. Ainsi, les clignotants avant virent au blanc, les feux arrière possèdent un dessin singeant celui des 405 ce qui a pour effet de faire migrer les feux de recul dans le bouclier arrière à droite de la plaque minéralogique. L’équipement de série s’enrichit avec le rétroviseur extérieur droit, l’alarme d’oubli d’extinction des feux et une télécommande à distance infrarouge avec le verrouillage centralisé. La liste des options est complétée par un ABR en option (l’ABS  » made by Peugeot  » avec deux capteurs) et une nouvelle teinte carrosserie est disponible : le gris Magnum.

Peugeot 205 Gentry (1991)

Peugeot 205 Gentry (1991)

Rivale de la Renault Clio Baccara : Peugeot 205 Gentry (1991).
Renault avait surpris tout le monde avec ses déclinaisons Baccara, non seulement sur sa berline « amiral » R25, mais surtout sur la Renault Supercinq Baccara. Et voilà Renault qui se taillait seul la part du lion dans le secteur des petites citadines chics. Peugeot va mettre du temps à réagir, et apportera une réponse pour le moins timorée avec sa Peugeot 205 Gentry en 1991. La base retenue est celle de la Peugeot 205 GTI reprenant ainsi les trains roulants rigoureux et efficaces mais avec une suspension assouplie, tandis que la mécanique est le 1L9 est ici en version légèrement dégonflée avec 105 ch à 6 000 tr/mn et 142 Nm à 3 000 tr/mn. Voilà la Peugeot 205 Gentry qui ne fait ainsi pas d’ombre à la Peugeot 205 GTI 1L9 (130 ch) en performances avec 192 km/h en vitesse de pointes et un 0 à 100 km/h en 10″3. Ce moteur s’avère agréable à l’usage car un peu plus disponible à bas régime et moins pointu, tandis que le poids de la Gentry (919 kg) reste encore très raisonnable, malgré les équipements en hausse (climatisation et toit ouvrant -options-, rétroviseurs dégivrants, vitres électriques, fermeture centralisée…). Deux coloris extérieurs sont disponibles (beige Mayfair ou vert Sorento) tandis que la présentation extérieure reprend tous les attributs des GTI (boucliers, extensions d’aile, baquets latérales) sauf que le chrome remplace le rouge. Dans l’habitacle c’est le même traitement avec une sellerie cuir et des (discrets) inserts en bois. La présentation générale ne changera pas les habitués de la Peugeot 205 GTI, à l’exception des couleurs retenues sombres ou beige selon la version retenue. Une variante en boîte automatique à 4 rapports existera également mais avec des performances moindres.

Peugeot 205 CTI 1L9 105 ch

Peugeot 205 CTI 1L9 105 ch

Peugeot 205 CTI 1L9 105 ch : De la cylindrée pour le cabriolet mais de la puissance en moins.
Pour continuer à commercialiser sa Peugeot 205 CTI, le constructeur de Sochaux doit adopter le catalyseur à compter du 1er juillet 1992. En effet, les cylindrées inférieures à 2 litres doivent désormais aussi être catalysées pour le millésime 93. C’est donc assez logiquement le quatre cylindres de 1 905 cm3 catalysée avec une puissance de 105 ch qui est installé sous le capot avant de la Peugeot 205 CTI. Plus de couple et de confort de conduite, et des performances préservées (0 à 100 km/h en 10″6; 185 km/h, km DA en 32″1) sont le résultat de ce nouveau moteur. Et il faut avouer que la philosophie de cette nouvelle mécanique sied bien mieux à la 205 CTI qui quoiqu’il arrive, faute d’une rigidité suffisante, ne pourra jamais digérer une mécanique trop sportive.

Peugeot 205 GTI 1L9 122 ch

Peugeot 205 GTI 1L9 122 ch

Catalyseur et fin de parcours d’une reine : Peugeot 205 GTI 1L9 122 ch…
Le 1 905 cm3 est dépollué (pot catalytique) et tombe à 122 ch. Voilà la sentence immédiate sur l’autel du respect de l’environnement… En plus du catalyseur et de la sonde lambda, le 1 905 cm3 reçoit quelques modifications techniques : injection Bosch Motronic M 1.3 (déjà montée sur les 1900 du marché Suisse), nouveaux pistons abaissant le rapport volumétrique à 9,2:1, pompe à eau des 309 GTI16, supports moteur… Les performances sont moins bonnes qu’auparavant avec 122 ch à 6 000 tr/mn et 15,6 mkg à 3 000 tr/mn. Ce nouveau moteur est dénommé XU 9 JAZ. Par ailleurs de nouvelles contre-portes avec médaillon de tissu de velours Quartet (ils sont en cuir  » Ouragan  » si l’option sellerie cuir est retenue), couture du volant rouge si Quartet rouge ou cuir Ouragan retenu, moquette anthracite. Toujours dans les détails de style, les sont désormais jantes peintes dans un gris plus foncé que précédemment, et le client peut retenir une nouvelle teinte carrosserie, le noir Onyx. La Peugeot 205 GTI 1L9 122 ch peine à conserver sa couronne, d’autant moins que la Renault Clio 16S est particulièrement réussie et développe 137 ch malgré son catalyseur.

Peugeot 205 Griffe

Peugeot 205 Griffe

Peugeot 205 GTI Kit PTS 125 ch

Peugeot 205 GTI Kit PTS 125 ch

Le coin des Séries Spéciales
Avant de connaître de véritables séries spéciales, la Peugeot 205 GTI a profité d’un kit PTS de 125 ch à 6 900 tr/mn qui offrait un moteur plus pointu et qui était installé dans les concessions Peugeot. Onéreux, rendant la 205 GTI moins souple à l’usage, le succès ne fut pas fulgurant. Il faudra attendre la suite avec de très nombreuses séries spéciales qui vont animer la fin de carrière de la Peugeot 205 GTI. La Suisse sera friande notamment de nombreuses séries : Grand Prix, Top Line, Sport… En France, la série spéciale sur base de 205 GTI qui va marquer les esprits est la Peugeot 205 Griffe. Dévoilée au salon de Paris en octobre 1990, la 205 Griffe dispose d’une teinte vert fluorite spécifique, de jantes au voile anthracite, et d’un intérieur cuir noir aux surpiqures vertes et sa moquette est verte. Techniquement la Griffe est basée sur la Peugeot 205 GTI 1L9 130 ch, et sera commercialisée dans différents pays, dont certains imposent déjà le catalyseur avec comme résultante une puissance de 122 ch.

Le 31 janvier 1993, la Peugeot 205 GTI est définitivement retirée du catalogue du constructeur de Sochaux. Après 294 514 exemplaires de versions Peugeot 205 GTI (tous modèles confondus), 30 111 exemplaires de Peugeot 205 Rallye et 27 999 exemplaires de Peugeot 205 CTI (tous modèles confondus) et un millier de Peugeot 205 Gentry en France (chiffre difficile à vérifier), la saga Peugeot 205 GTI a été riche de succès et plébiscité par les clients. Difficile de la remplacer directement ? C’est ce qu’a du penser Peugeot, puisque c’est une offre à deux tête (Peugeot 106 XSI et Peugeot 306 S16) qui se poseront en suite alternative…

Peugeot 205 Turbo 16 Groupe B

Peugeot 205 Turbo 16 Groupe B

Peugeot 205 T16 Grand Raid - Paris-Dakar

Peugeot 205 T16 Grand Raid – Paris-Dakar

Peugeot 205 Turbo 16 en compétition : un sacré palmarès !
Peugeot va sous l’impulsion de jean Tout mener la Peugeot 205 Turbo 16 sur les cimes du succès ! Ainsi, d’abord en groupe B avec les titres de champion de monde des rallyes en 1985 et 1986. Sachant que la première moisson de victoires eu lieu dès la première saison en 1984 avec 3 victoires. Une fois les groupe B bannies par la FIA en raison d’accidents mortels et de la difficulté de maitriser de tels engins, Peugeot se rabat alors sur les Rallyes-Raids et plus précisément le Paris-Dakar qui connaît une aura croissante auprès du grand public. Peugeot va ainsi remporter les Paris-Dakar 1987 et 1988. Le rallye des Pharaons sera également épinglé au palmarès de la Peugeot 205 Turbo 16 Grand Raid. La carrière de la Peugeot 205 Turbo 16 Evo2 sera également prolifique en rallycross avec 4 titres de champion du monde consécutifs de 1987 à 1990. La 205 T16 remporte également le titre de champion de France de rallycross de 1988 à 1990. Seule la course américaine Pikes Peak résistera à la Peugeot 205 Turbo 16.

Peugeot Quasar

Peugeot Quasar

Peugeot 205 Dimma Design

Peugeot 205 Dimma Design

En marge de la série : Concept Car & Tuning.
Le potentiel de la Peugeot 205 GTI est tel, tant mécaniquement, que sportivement  et même en image, que Peugeot va utiliser la Peugeot 205 GTI comme base mécanique pour un concept car qui va rester lettre morte mais imprimé dans les rétines de ceux qui l’ont croisé au Salon de Paris 1984. Véritable berlinette deux places à moteur arrière, la Peugeot Quasar joue les super sportives, avec une ligne futuriste et moderne. Le dessin de ses jantes inspirera d’ailleurs celles des Peugeot 605 SV24 qui seront commercialisées au début des années 90. L’habitacle, tout de rouge vêtu, se voulait alors ultra technologique, et suréquipé avec des caméras en guise de rétroviseurs. Les portes s’ouvrent en élytre comme sur les Lamborghini Countach. Effet garanti ! Côté tuning, c’est la déferlante. Si on fait le tri pour ne retenir que les plus spectaculaires ou notables, signalons la Peugeot 205 Dimma Design avec un kit carrosserie complet qui reprend celui de la 206 T16 et qui offrait alors une qualité de réalisation irréprochable. Chez Gutmann, c’est moteur amélioré et présentation qui était proposé dans le catalogue du tuner, tandis que le français Daniel Ruggerri donnait un sacré pep’s à la Peugeot 205 GTI dont une culasse à 16 soupapes. Les tuners proposaient alors des puissances grimpant jusqu’à 150 à 180 ch.

Tous les Modèles Peugeot 205 GTI
205 GTI

  • Peugeot 205 CTI 1L6 115 ch La Peugeot 205 GTI est au firmament, et Sochaux compte bien surfer sur la vague du succès. Une variante découvrable est donc étudiée par Pininfarina est commercialisée en mars 1986. Dotée d’un arceau, la Peugeot 205 CTI reste visuellement très proche de la 205 GTI, avec la même présentation extérieure (spoiler, extensions d’ailes, liserés rouges et jantes alu 14″). Chic et choc, la Peugeot 205 CTI est vite pénalisée en comportement routier par manque de rigidité… Pétillante comme la 205 GTI, ...
  • Peugeot 205 CTI 1L9 105 ch Avec l’arrivée du catalyseur pour 1993, Peugeot en profite pour donner un 1,9 litres dégonflé à la 205 CTI ainsi qu’à la 205 Gentry. Depuis 1991, un petit coup d’harmonisation esthétique avec le reste de la gamme Peugeot a été réalisé avec des clignotants AV blancs et de nouvelles optiques bicolores. Pour le reste, on ne change pas une formule gagnante chez Peugeot avec une 205 CTI toujours aussi sexy !… Avec son gros 1,9 litres dégonflé à 105 ch, la ...
  • Peugeot 205 GTI 1,6 litres 105 ch Depuis 1976, la Golf GTI règne avec insolence sur la catégorie éponyme qu’elle a initiée. Toutes s’y cassent les dents… Mais en 1984, Peugeot en plein renouveau avec sa 205 sort l’arme fatale : la Peugeot 205 GTI. Reprenant les recettes du succès de la Golf GTI qui s’embourgeoise dans le même temps avec sa 2e génération, Peugeot adopte un marketing agressif, tandis que la 205 GTI 1,6 peut compter tant sur les succès retentissants de la 205 Turbo 16 ...
  • Peugeot 205 GTI 1.9 130 ch Malgré le succès évident de la Peugeot 205 GTI depuis 1984, le constructeur Sochalien poursuit le développement de sa gamme et monte en puissance. En adoptant le 1,9 litres de 130 ch, la Peugeot 205 GTI sort ses griffes et tient ses rivales au respect. Look toujours craquant à peine modifié par les nouvelles jantes de 15″, la 205 GTI 1.9 améliore le chrono et se forge un sacré caractère. La panoplie de la parfaite GTI est de la partie, ...
  • Peugeot 205 GTI 1L6 115 ch Peugeot 205 GTI 1,6 litres 115 ch (1986)En 1982, la Peugeot 205 sauve le constructeur sochalien d’un déclin programmé et le remet sur les rails du succès. La Peugeot 205 GTI, forte de 105 ch, arrive tel une bombe sur le marché en 1984 et « put » la Golf hors de la première place. Les succès de la 205 Turbo 16 aidant avec un plan de communication redoutable, font de la 205 GTI 1.6 l’égérie de toute une génération. Amateurs de sport et/ou branchés, il est ...
  • Peugeot 205 Rallye Entre la 205 XS/GT et la 205 GTI (1,6 115 ch) il restait un trou dans la gamme des 205 « sportives ». C’est alors l’occasion pour Peugeot de mettre sur le marché une voiture qui pourra courir dans la catégorie des moins de 1 300 cm3 et faire la jonction entre XS et GTI. Une catégorie qui a connu une belle embellie, avec notamment la “cousine”, la Citroën AX Sport. Elles partageront d’ailleurs la même mécanique. En mars ...
  • Peugeot 205 Turbo 16 Street Version Depuis 1982, le championnat du monde des rallyes a créé la catégorie des groupes B. Beaucoup plus de liberté pour les constructeurs, avec notamment la transmission intégrale qui permet de passer beaucoup de plus de puissance au sol. Sans compter un nombre d’exemplaires finalement relativement peu élevé avec 200 unités pour une homologation en groupe B. Jean Todt a carte blanche pour mener Peugeot au titre de champion du monde des rallyes. Mais pour pouvoir courir il faut produire 200 ...

Grandes Dates
1983 : Le 23 février, commercialisation de la Peugeot 205 en carrosserie 5 portes.
1984 : Le 1er mars, commercialisation de la Peugeot 205 GTI 1L6 105 ch.
Courant mars, commercialisation de la Peugeot 205 Turbo 16 Street Version limitée à 200 exemplaires.
1ère victoire de la Peugeot 205 Turbo 16 en rallyes Groupe B.
1985 : Commercialisation du kit PTS 125 ch pour la Peugeot 205 GTI 1L6.
Peugeot est champion du monde des rallyes en groupe B avec la 205 Turbo 16.
1986 : En mars, Peugeot commercialise la Peugeot 205 CTI et la 205 GTI avec le moteur 1L6 de 115 ch.
En décembre, commercialisation de la Peugeot 205 GTI 1L9 130 ch.
Arrêt de la Peugeot 205 GTI 105 ch.
Peugeot est champion du monde des rallyes groupe B avec la 205 Turbo 16 Evolution 2.
1987 : En janvier, la Peugeot 205 Turbo 16 Grand Raid remporte le Paris-Dakar 87.
En juillet, Peugeot opère une première modification dans la gamme 205 avec comme élément le plus notable une nouvelle planche de bord, des nouveaux rétroviseurs extérieurs et un baquet de hayon au dessin plus moderne.
1988 : En janvier, la Peugeot 205 Turbo 16 Grand Raid remporte le Paris-Dakar 88.
Commercialisation de la Peugeot 205 Rallye.
1989 : Nouvelle boîte de vitesses manuelle pour les Peugeot 205 GTI 1L9.
1990 : Au 1er juillet, nouveaux clignotants blancs avant et optiques arrière redessinés « style 405 ».
En septembre, présentation au Mondial de Paris et commercialisation de la Peugeot 205 Griffe.
1991 : Commercialisation de la Peugeot 205 Gentry (1L9 – 105 ch)
1992 : En juillet, commercialisation de la Peugeot 205 GTI 1L9 catalysée 122 ch et de la Peugeot 205 CTI 1L9 105 ch catalysée.
En août, disparition des Peugeot 205 Rallye et GTI 1L6 115 ch.
1993 :
1994 : Le 31 janvier, la Peugeot 205 GTI 1L9 tire sa révérence.
1995 : Arrêt des Peugeot 205 Cabriolet.
1998 : Arrêt définitif de la production de la Peugeot 205.

Les Rivales :
GTI 1980

  • Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde QV Alfa-Romeo n’est pas au meilleur de sa forme ! Gamme après gamme, c’est opération neuf avec du vieux. La nouvelle Alfa Romeo 33 dévoilée en mars 1983 n’échappe pas à ce constat, puisque reprenant la base de l’Alfasud qu’elle remplace. A l’empattement près ! C’est Ermanno Cressoni, patron du Centro de Style Alfa Romeo qui s’est chargé de concocter cette ligne en deux volumes et demi très moderne. L’arrière adopte ainsi un hayon bien plus pratique qu’une malle de coffre ...
  • Citroën AX Sport Au salon de Paris 1986, Citroën dévoile sa nouvelle petite citadine : l’AX. Aérodynamique soignée et record dans la catégorie (Cx 0,31) malgré un gabarit menu (3,53 mètres de long et 1,56 mètres de large), la Citroën AX s’inscrit dans la tradition des petites voitures légères, économiques et frugales en carburant. Et histoire de marquer les esprits, Citroën dévoile de concert un concept car Xanthia, sorte de roadster dérivé de l’AX mais non commercialisé (hélas) alors que c’est Jaques Séguéla ...
  • Citroën AX Sport Phase 2 Citroën AX Sport Phase 2Depuis quelques mois, Citroën a étonné avec sa petite AX Sport dont la vocation première est d’être produite à 5 000 exemplaires afin d’être homologuée en groupe N et groupe A catégorie 1 300 cm3. Sportive brute de décoffrage, la petite AX a enthousiasmé les observateurs et les passionnés par son caractère très sportif, la finition générale, la présentation spartiate et l’équipement pneumatique avaient fait couler beaucoup d’encre. A l’occasion du millésime 88 (en juillet 1987 donc), Citroën en profite ...
  • Citroën Visa GTI Citroën se démène pour que sa Visa trouve une place au soleil dans un marché très disputé. La vague des GTI est une belle occasion pour mettre la Visa sur l’avant-scène. Après les variantes Chrono et 1000 pistes, Citroën joue avec le partage des organes au sein du groupe PSA. Ainsi, au salon de Paris 1984 la Citroën Visa GTI est dévoilée au grand public. Reprenant le moteur et la boîte de la Peugeot 205 GTI, ainsi que son train ...
  • Fiat Uno Turbo ie Dans un segment ultra-disputé, Fiat ne ménage pas ses efforts pour sa nouvelle Uno qui a pour mission de disputer la couronne de voiture la plus vendue d’Europe. Rien que ça ! Son lancement en 1983 à Cap Canaveral, indique que la petite citadine du constructeur de Turin est sur la rampe de lancement. D’ailleurs, dès l’année suivante, la Fiat Uno est élue voiture de l’année 84 devant la Peugeot 205. Son design cubique et aérodynamique signé Giugiaro, son habitabilité ...
  • Fiat Uno Turbo ie Phase 2 Si la Fiat Uno connaît un succès commercial européen et même sur d’autres continents qui ne se dément pas depuis 1983 date de son lancement, on ne peut en dire de même pour sa version de pointe : la Fiat Uno Turbo ie (1985). Si tout le monde a loué sa mécanique remarquable avec une intégration de la suralimentation digne des GT les plus prestigieuses, Porsche 944 Turbo en tête, ses qualités dynamiques discutables l’ont empêché de profiter de ses ...
  • Ford Escort XR3 En 1980, Ford revoie sa copie de fond en comble pour son modèle à large diffusion. L’Escort nous revient en effet avec une ligne modernisée et des dessous qui le sont d’autant plus ! Exit la propulsion, les essieux rigides…, bonjour la traction ! Et dans le plan de bataille de ce projet baptisé « Erika », Ford a prévu d’aller bousculer la Golf GTI, reine de sa catégorie depuis 1976 ! Mais avec 96 ch, est-ce suffisant ?… Avec son ...
  • Ford Fiesta XR2 Ford Fiesta XR2 (1981) En 1976, Ford investit le segment des petites voitures avec la Ford Fiesta. Passons sur la Fiesta S relativement modeste, et c’est pour 1981 que la Fiesta XR2 vient coiffer la gamme et se jeter dans la fosse aux lions des GTI. Malgré une tenue plus sport (strippings, jantes alu 13″ et extensions d’ailes) et une bouille sympa, son moteur ne délivre que 84 ch. Sera-t-il suffisant pour venir contester la suprématie aux Golf GTI, R5 Alpine et Alfasud Ti ...
  • Ford Fiesta XR2 Phase 2 Depuis 1976, la Ford Fiesta commence à accuser le poids des ans. Ford utilise sa recette favorite : le face-lift. Pour 1983, la Fiesta XR2 s’offre donc un sacré coup de jeune pour rester dans le coup ; se composant essentiellement d’une nouvelle face AV plus lisse, de nouveaux pare-chocs et d’un habitacle légèrement revu. Heureusement, les décos « XR2 » latérales, les extensions d’ailes et les jantes alu sont toujours de la partie. Mais surtout le moteur est nouveau ...
  • Ford Fiesta XR2i Après la présentation début 1989 de la nouvelle Fiesta, Ford lâche la Fiesta XR2i en juillet 1989 sur les routes françaises. Avec son design nettement plus actuel et sexy, elle s’inspire sans complexe de la star de la catégorie, la Peugeot 205. Plus grande dehors et dedans, la Fiesta XR2i se pare de tous les attributs sportifs ad hoc, avec boucliers peints, liseré bleu (!), jantes alu et peinture pimpantes. Derrière sa batterie de phares sur la proue, on retrouve ...
  • Honda Civic 1L6i-16 ED7 Honda Civic 1L6i-16 ED7Avec son 4e opus de Civic fin 1987, Honda confirme deux choses : la première est que son petit coach s’inscrit désormais durablement dans le paysage automobile mondial, notamment au regard des chiffres de production pour cette auto qui est vendue sur tous les continents et très appréciée du marché lucratif nord américain. Mais également, son esthétique toujours soignée et élégante, fait des ravages auprès d’une clientèle avide d’offre décalée mais très attaché à l’élégance. Et cela sans sacrifier à ...
  • Mazda 323 4WD Turbo Mazda n’entend pas passer à côté d’un engagement en championnat du monde des rallyes pour lutter face aux ténors du moment : Lancia, Ford et Toyota, pour ne citer qu’eux. Ainsi, c’est la compacte Mazda 323 qui sert de base à l’homologation. Et pour tenter de faire la course en tête il est donc peut étonnant que la Mazda 323 4WD Turbo soit dotée d’un turbocompresseur et d’une transmission intégrale. Une technique finalement peu usitée dans son segment de marché ...
  • MG Metro Turbo Depuis 1980, le groupe British Leyland tente de remplacer l’antédiluvienne Mini. L’Austin Metro reprend ainsi tous les préceptes qui font le succès de la Mini, suspension Hydragas comprise, mais adopte une plastique plus moderne, assez cubique, et un habitacle plus spacieux. Si le sport était jusqu’ici badgé « Cooper » chez Austin, British Leyland va piocher dans son large catalogue de marques en 1982 et apposer le logo MG (Morris Garage) sur sa Metro pour la muer en petite GTI ...
  • Nissan Sunny GTI 16V 1L6 N13 Nissan Sunny GTI 16V 1L6 N13En 1986, Nissan a surpris quelque peu avec sa nouvelle Sunny (Pulsar sur certains marchés). Vouée à être présente sur tous les continents à l’instar de ses rivales nippones directes (Mitsubishi Colt, Toyota Corolla, Honda Civic), le directeur du design de la firme japonaise a donné des consignes claires avec un design plus clivant et « tranchant », c’est le moins qu’on puisse écrire… Des angles vifs et un aspect anguleux caractérisent ainsi la nouvelle Sunny N13 qui se décline ...
  • Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13 Depuis 1987, la Nissan Sunny GTI 16 V 1L6 N13 se charge de se mêler à la lutte chez les GTI et compactes sportives. Une gageure ?… En quelque sorte, car avec son esthétique trop passe-partout, une mécanique certes raffinée techniquement mais peu virile et une tenue de route manquant de dynamisme, la Nissan avait peu de chance de faire trembler des rivales bien établies et particulièrement affûtées. Pour 1989, le constructeur japonais décide de réagir et nous propose une ...
  • Opel Corsa A GSI En 1982, Opel élargit sa gamme vers le bas avec sa Corsa. Petite et compacte, elle vient s’insérer avec succès sur un segment déjà très disputé des petites citadines polyvalentes. Mais de GTI ou version sportive, il faudra se contenter de la Corsa SR et ses maigres 70 ch. Bien pâles face aux 112 ch d’une Golf GTI ou des 110 ch de la Renault 5 Alpine Turbo. Et si en juillet 85 la SR est rebadgée GT, cela ne ...
  • Opel Kadett GSI E Depuis 1984, un vent nouveau souffle à Rüsselsheim chez Opel. La nouvelle Kadett innove avec un design aérodynamique moderne. Pour 1985, la Kadett GSI vient coiffer la gamme. Conservant cette ligne taillée par Opel pour le vent (Cx de 0,30), et habillée de boucliers peints ton caisse, la Kadett GSI soigne ses angles avec la suppression des gouttières de toit, tandis que les jantes sont presque à voile plein. Moteur et châssis sont repris à la Kadett GTE. Est-ce suffisant ...
  • Peugeot 205 GTI – Guide Achat A la fin des années 70, PSA est mal en point. On craint même à terme une banqueroute. Le rachat de Citroën, puis du groupe Chrysler ex-Roots (incluant Simca) et une gamme Peugeot robuste, sérieuse mais vieillissante, ankylose PSA dans son développement. Pourtant, cette stratégie de croissante externe avec une présence renforcée et accélérée de facto sur certains marchés (Royaume Uni, Espagne, Italie) est pertinente. Désormais il faut une locomotive et vite ! Le projet M24 est justement en cours pour venir jouer les ...
  • Peugeot 205 GTI 1,6 litres 105 ch Depuis 1976, la Golf GTI règne avec insolence sur la catégorie éponyme qu’elle a initiée. Toutes s’y cassent les dents… Mais en 1984, Peugeot en plein renouveau avec sa 205 sort l’arme fatale : la Peugeot 205 GTI. Reprenant les recettes du succès de la Golf GTI qui s’embourgeoise dans le même temps avec sa 2e génération, Peugeot adopte un marketing agressif, tandis que la 205 GTI 1,6 peut compter tant sur les succès retentissants de la 205 Turbo 16 ...
  • Peugeot 205 GTI 1.9 130 ch Malgré le succès évident de la Peugeot 205 GTI depuis 1984, le constructeur Sochalien poursuit le développement de sa gamme et monte en puissance. En adoptant le 1,9 litres de 130 ch, la Peugeot 205 GTI sort ses griffes et tient ses rivales au respect. Look toujours craquant à peine modifié par les nouvelles jantes de 15″, la 205 GTI 1.9 améliore le chrono et se forge un sacré caractère. La panoplie de la parfaite GTI est de la partie, ...
  • Peugeot 205 GTI 1L6 115 ch Peugeot 205 GTI 1,6 litres 115 ch (1986)En 1982, la Peugeot 205 sauve le constructeur sochalien d’un déclin programmé et le remet sur les rails du succès. La Peugeot 205 GTI, forte de 105 ch, arrive tel une bombe sur le marché en 1984 et « put » la Golf hors de la première place. Les succès de la 205 Turbo 16 aidant avec un plan de communication redoutable, font de la 205 GTI 1.6 l’égérie de toute une génération. Amateurs de sport et/ou branchés, il est ...
  • Peugeot 205 Rallye Entre la 205 XS/GT et la 205 GTI (1,6 115 ch) il restait un trou dans la gamme des 205 « sportives ». C’est alors l’occasion pour Peugeot de mettre sur le marché une voiture qui pourra courir dans la catégorie des moins de 1 300 cm3 et faire la jonction entre XS et GTI. Une catégorie qui a connu une belle embellie, avec notamment la “cousine”, la Citroën AX Sport. Elles partageront d’ailleurs la même mécanique. En mars ...
  • Peugeot 205 Turbo 16 Street Version Depuis 1982, le championnat du monde des rallyes a créé la catégorie des groupes B. Beaucoup plus de liberté pour les constructeurs, avec notamment la transmission intégrale qui permet de passer beaucoup de plus de puissance au sol. Sans compter un nombre d’exemplaires finalement relativement peu élevé avec 200 unités pour une homologation en groupe B. Jean Todt a carte blanche pour mener Peugeot au titre de champion du monde des rallyes. Mais pour pouvoir courir il faut produire 200 ...
  • Renault 9 Turbo En 1984, un an après la Renault 11 Turbo, la Renault 9 et son design aussi cubique que consensuel a enfin le droit à sa variante Turbo ! La recette est identique à celle de la Renault 11 Turbo, et pour cause puisque la base est commune. La Renault 9 Turbo enfile sa tenue de sport avec boucliers (avec longues portées AV), liserés rouges et jantes alu de 14″. Sous le capot, le 1,4 litres est soufflé par un turbo… Physique ...
  • Renault Supercinq GT Turbo En septembre 1984, Renault remplace sa R5 par la Supercinq. Marcello Gandini aux crayons dont la lourde tâche était de renouveler sans choquer. Dans la foulée la Supercinq Coupe est présentée. Il faut attendre une année de plus pour profiter de la Supercinq GT Turbo qui vient remplacer la R5 Alpine Turbo. La recette reste la même avec un moteur rustique « soufflé » par le turbo, tandis que la Supercinq se pare d’atours sportifs : boucliers, bas de caisse ...
  • Renault Supercinq GT Turbo Phase 2 Pour juillet 1987, la Renault Supercinq GT Turbo profite du facelift bienvenu sur toute la gamme Supercinq. Fini les boucliers granuleux ! Désormais, tous les boucliers et baguettes sont en plastique lisses peints ton caisse. La présentation extérieure est plus qualitative, tandis que les jantes de 13 pouces sont plus agréables à l’œil. Sous le capot, 5 ch de plus seulement, mais la R5 GT Turbo phase 2 reste toujours de la dynamite !… Plus soignée, la Supercinq GT Turbo phase 2 ...
  • Volkswagen Golf 1 GTI 1600 VW Golf 1 GTI 1600 (1975)Volkswagen ajoute à son catalogue en 1974 la Golf et son design « cubique » signé Giorgetto Giugiaro. Mais le démarrage, notamment en France est laborieux. C’est sans compter sur une équipe passionnée à Wolfsburg qui va travailler en perruque sur une Golf « sport ». Résultat, en décembre 1975, Volkswagen dévoile après avoir validé en interne la Golf GTI. Au menu, un moteur Audi injection développant 110 ch, un châssis soigné et des performances dans le coup. Les GTI ...
  • Volkswagen Golf 1 GTI 1800 Depuis 1976 la Golf GTI fait une razzia chez les sportives compactes et a même imposé son label GTI comme nouvelle catégorie. A l’écoute des critiques, Volkswagen consent à faire évoluer son best-seller par petites touches. En juillet 1982, afin d’apporter plus de confort dans la conduite, ce sont les débuts du 1 781 cm3 dans la Golf GTI. Extérieurement, la Golf 1 GTI 1800 ne change guère, hormis les gros feux rectangulaires AR. Nouveauté pour les conducteurs français, la ...
  • Volkswagen Golf 2 GTI Si depuis 1975 la Golf GTI s’était taillé la part du lion, depuis le début des années 80, la concurrence l’a rattrapé et même dépassé parfois. Et le passage au 1,8 litres ne changeait pas la donne. En 1984, la Golf 2 GTI vient apporter une première réponse de Volkswagen pour ses rivales (205 GTI, Supercinq GT Turbo, Kadett GSI). La tendance est à l’amélioration du confort par des cotes en hausse qui profitent à l’habitabilité. La Golf GTI reste ...
  • Volkswagen Polo G40 Coupé Type 2 Volkswagen s’est mis en tête d’explorer la voie du compresseur en G pour ses variantes musclées. Un parti-pris dicté par la disponibilité mécanique immédiate à l’usage. Deux modèles servent d’étendards à cette technologie à Wolfsburg en cette fin de décennie 80 : le futur coupé Corrado G60 et la petite fourmi, alias la Polo Coupé Type 2. Jusqu’ici, la Polo Coupé GT était la seule représentante chez les petites GTI. Mais avec ses 75 ch, inutile d’attendre d’elle des étincelles, ...

Photos Peugeot 205 GTI

PEUGEOT 205 GTI

Derniers Dossiers Peugeot
Peugeot

  • Peugeot Sport revient sur 40 ans de sport et de succès en compétition Si certains chiffres peuvent être symboliques, les faits et les actes sont bien réels. Depuis sa date de création officielle en octobre 1981, Peugeot Sport compte bien plus de succès retentissants que de bougies aujourd’hui, témoignant de la qualité continue de cette structure et de la justesse de sa stratégie sportive. « Le sport est un ...
  • Nouvelle 308, Nouvelles technologies d’éclairage sur le regard, les crocs et les griffes du Lion De la création de la PEUGEOT Type 1 en 1889 à la présentation des nouvelles PEUGEOT 308 et 308 SW, l’éclairage des modèles de la marque au Lion n’a cessé d’évoluer en termes de technologie, de fonctionnalités et de design. Projecteurs et feux arrière sont devenus des éléments clés des véhicules. Ils sont l’exemple même de ...
  • Peugeot 9X8 ou 30 ans de nouveautés techniques et innovations depuis la Peugeot 905 Depuis plus de 210 ans, PEUGEOT accompagne son époque, anticipe les changements de comportements, et ouvre la voie à de nouvelles solutions de mobilité. Laboratoire technologique par excellence, le Sport Automobile offre à PEUGEOT le champs d’exploration idéal pour pleinement déployer ses capacités d’innovation : la PEUGEOT 9X8, nouvelle Hypercar de la Marque tout juste ...
  • Nouvelle PEUGEOT 9X8 Hypercar dessinée pour la course et la victoire PEUGEOT dévoile le prototype de l’Hypercar 9X8, sa voiture de compétition de toute nouvelle génération, appelée à débuter en 2022 dans le Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC). Hyper-efficiente, propulsée par une motorisation hybride et dotée d’une transmission intégrale, la PEUGEOT 9X8 s’inscrit dans la stratégie de la Neo-Performance développée par PEUGEOT, qui vise à ...
  • La PEUGEOT 106 fête ses 30 ans La PEUGEOT 106 a été la première voiture de la génération 6. Ce nouveau véhicule était destiné à élargir l’offre de PEUGEOT sur le segment B des petites citadines représentant à l’époque un peu plus du tiers des immatriculations européennes et 40 % des immatriculations en France. Le lancement commercial de la PEUGEOT 106 a eu ...
  • Peugeot 205 GTI – Guide Achat A la fin des années 70, PSA est mal en point. On craint même à terme une banqueroute. Le rachat de Citroën, puis du groupe Chrysler ex-Roots (incluant Simca) et une gamme Peugeot robuste, sérieuse mais vieillissante, ankylose PSA dans son développement. Pourtant, cette stratégie de croissante externe avec une présence renforcée et accélérée de facto sur certains marchés ...
  • Nouvelle Peugeot 508 PSE aux mains des Pilotes de Peugeot Sport Les livraisons de la 508 PEUGEOT SPORT ENGINEERED démarrent en concession en France, et nos pilotes du WEC sont parmi les premiers clients à porter les couleurs de la marque au volant de cette voiture haute performance. Parce qu’elle offre des sensations et une expérience de conduite inédites, Loïc Duval, Kevin Magnussen, Paul Di Resta, ...
  • Le retour en endurance de Peugeot Sport se concrétise avec une dreamteam en guise de pilotes Après avoir dévoilé les premières esquisses de son Hypercar et les caractéristiques de son powertrain LMH, PEUGEOT Sport passe un troisième jalon en officialisant la liste des sept pilotes qui défendra ses couleurs dans le championnat du Monde d’endurance FIA (FIA WEC) et lors des 24 Heures du Mans. Au cours de leur carrière respective, ces ...
  • Peugeot revient sur la Peugeot 405 T16 30 ans après Avec ses quatre roues motrices permanentes, ses 220 ch. et sa VMax de 235 km/h, l’élégante PEUGEOT 405, déclinée en version sport T16 au début des années 1990, est alors la voiture idéale pour tous ceux qui recherchent un modèle familial aux performances élevées. La PEUGEOT 405 T16 se pose ainsi en véritable devancière de la ...
  • L’Aventure Peugeot restaure une Peugeot 205 GTI pour les 210 ans de la firme de Sochaux A l’occasion des 210 ans de la marque PEUGEOT, l’association de L’Aventure PEUGEOT crée une nouvelle activité : la restauration et la vente de véhicules anciens. Les véhicules seront restaurés dans les ateliers du Musée de L’Aventure Peugeot à Sochaux et recevront un certificat d’authenticité à l’issue de la restauration avant d’être mis en vente. Le ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. Ferrari, Porsche, Lamborghini, Aston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (Lotus, BMW,Mercedes-Benz, Audi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTI, R8 Gordini, VW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 0 (from 2 votes)
Peugeot 205 GTI - Guide Achat, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.