Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13

Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13

Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13
1989 – 4 cyl. en ligne 16V
129 ch – 205 km/h
1 095 kg

Depuis 1987, la Nissan Sunny GTI 16 V 1L6 N13 se charge de se mêler à la lutte chez les GTI et compactes sportives. Une gageure ?… En quelque sorte, car avec son esthétique trop passe-partout, une mécanique certes raffinée techniquement mais peu virile et une tenue de route manquant de dynamisme, la Nissan avait peu de chance de faire trembler des rivales bien établies et particulièrement affûtées. Pour 1989, le constructeur japonais décide de réagir et nous propose une Sunny revisitée sur de nombreux points, à commencer par son look. Cela reste néanmoins très discret, car seul un œil particulièrement averti pourra relevé une nouvelle calandre, un bouclier avant redessiné qui intègre désormais des antibrouillards, de nouveaux feux arrière et des prises d’air sur les montants de custode. Pas de quoi transformer la Sunny et son design très cubique qui tranche avec la production mondiale plutôt orientée aérodynamisme et rondeurs… Les jantes de 14 pouces en alu restent inchangées avec leurs huit trous. La Sunny GTI 16V 1L8 N13 est disponible en 3 ou 5 portes pour une polyvalence maximale. La panoplie de la parfaite GTI est toujours de la partie avec des tours d’ailes, baguettes latérales noires, un curieux becquet de malle arrière placé au-dessus des phares et une sortie d’échappement bien visible. Malgré tous ces artifices sportifs, la Nissan Sunny GTI peine à se démarquer dans le flot automobile. Ce n’est pas côté look qu’elle va pouvoir corriger son manque de notoriété…

La Nissan Sunny GTI 16V N13 prend du muscle moteur et améliore ses détails visuels pour un nouvel élan. Mais cela reste trop marginal dans les faits pour corriger réellement le tir et pouvoir lutter avec les bonnes armes face à des rivales toujours plus affûtées.

Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13

La Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13 prend du muscle avec un moteur qui grimpe de 1,6 à 1,9 litres. Le gain en puissance est minime avec +7 ch (129 ch), mais c’est surtout la disponibilité à bas régime qui progresse fortement. En revanche, n’attendez pas de lui un peu de folie dans les tours, malgré toute sa technique raffinée…

Pour palier au reproche sur son manque de tempérament mécanique, Nissan a revu sa copie en augmentant la cylindrée de son quatre cylindres en ligne. En passant de 1 598 cm3 à 1 809 cm3, c’est par une augmentation de la carrure que Nissan compte reprendre l’initiative. Ce nouveau moteur baptisé CA18DE en interne, reste toujours un temple de la technique de pointe. Outre un bloc et culasse tout alu, cette dernière recèle bon nombre d’atouts : 16 soupapes (4 par cylindres) avec deux arbres à cames en tête entraîné par courroie, mais surtout un système d’admission variable NICS (Nissan Induction Control System) qui joue sur la longueur des conduits. L’injection électronique multipoints est complétée de quatre bobines d’allumage (une par cylindre) supprimant ainsi de fait le distributeur et les câbles. Voilà qui est alléchant sur le papier et nous avait déjà séduit sur la précédente version dotée du 1,6 litres. Pourtant, les valeurs affichées sont loin d’être évocatrices de performances, avec 129 ch à 6 400 tr/mn (+7 ch) et un couple de 155 Nm à 4 800 tr/mn. Et c’est bien sur ce dernier point que la Nissan Sunny GTI 16V N13 progresse le plus avec cette cylindrée accrue puisque l’ancien moteur délivrait 140 Nm à 5 200 tr/mn. La Version 1L8 est donc plus souple à bas régime, et sa disponibilité permet une conduite souple et agréable à bas régime sans avoir à rétrograder incessamment. Un choix judicieux, car la commande de la boîte manuelle à 5 rapports est pénible et accrocheuse. Le chronomètre progresse, mais n’affole pas les ténors avec 205 km/h en vitesse maxi annoncée par l’usine, un 0 à 100 km/h en 9’’3. Le kilomètre départ arrêté reste bien au-dessus des 30 secondes, à comparer avec les 29’’7 d’une Peugeot 205 GTI 1L9 130 ch… Son poids élevé en outre (1 095 kg) ne plaide pas en sa faveur (même une robuste Golf 2 GTI 16S pèse 960 kg mais avec 139 ch). Ses trains roulants sont de facture classique avec du McPherson triangulé avant et des bras tirés arrière transversaux parallèles. Amortisseurs et barres antiroulis complètent ce dispositif. L’ensemble prend contact avec le bitume avec des pneumatiques en 185/60 R14. Assiette assez basse, la Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13 reçoit de série une assistance de direction hydraulique pour sa crémaillère. Le freinage à quatre disques (ventilés avant) montre des vraies carences d’efficacité en décélération et endurance. Un point noir qui n’a pas été amélioré sur la Nissan, mais qui n’est pas si grave en raison de la définition même des trains roulants de cette GTI qui n’en porte que le nom… En effet, l’amortissement n’est pas réellement efficace hésitant entre confort ou sport avec une détente peu adaptée. La Nissan Sunny sautille dans les phases d’attaque et perd en précision de placement, d’autant que le feeling de direction ne permet pas de pleinement sentir un train avant un peu mou et pataud. La tenue de route générale reste saine, mais pas agile pour un sou et manquant de précision. L’habitacle manque cruellement d’inspiration avec des

Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13

La Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13 n’est assurément pas une sportive côté tenue de route ! Détente d’amortissement à parfaire, peu d’agilité dans les enchaînements et un train avant paresseux et avare en informations. Ajoutez à cela un freinage faiblard… N’en jetez plus !

lignes qui commencent à être vieillottes. Bon reconnaissons que la position de conduite est à louer, tout comme l’équipement à bord particulièrement fourni de série. L’instrumentation est déjà suffisante et bien dans la veine d’une GTI. La sellerie en tissu bleu à quadrillage rouge est spécifique et reprise sur les contreforts de portes tandis que le moyeu du volant est frappé désormais d’un logotype « GTI » en lettrages rouges. Signalons dans les contrariétés la texture de la jante du volant en plastique singeant le cuir avec moins d’agrément, et surtout la forme du levier de vitesses et ses plastiques et soufflet vraiment pas qualitatifs ! En bonne GTI qui se respecte, la polyvalence d’usage est agréable, et son coffre de 278 dm3 peut être agrandi avec la banquette arrière rabattable.

Notre avis
emoticonNissan a entendu les fans de GTI et a revu dans le détail sa Sunny GTI 16V N13. Certes, davantage de cylindrée apporte du mieux tant en performances et une meilleure souplesse à bas régime. Mais cela reste trop timide pour affoler les chronomètres et établir une nouvelle valeur étalon dans la catégorie. Et après tout, vu que la tenue de route est plus polyvalente que sportive, en raison d’un manque d’agilité et d’un amortissement imparfait en détente, la Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13 est donc à placer dans les automobiles du quotidien qui apporte un petit plus mais peine à déclencher les passions. Elle a néanmoins pour elle son prix canon et un taux d’équipement de série impressionnant…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Ford Fiesta XR2 Phase 2 Depuis 1976, la Ford Fiesta commence à accuser le poids des ans. Ford utilise sa recette favorite : le face-lift. Pour 1983, la Fiesta XR2 s’offre donc un sacré coup de jeune pour rester dans le coup ; se composant essentiellement d’une nouvelle face AV plus lisse, de nouveaux pare-chocs et d’un habitacle légèrement revu. Heureusement, les décos « XR2 » latérales, les extensions d’ailes et les jantes alu sont toujours de la partie. Mais surtout le moteur est nouveau ...
  • Ford Fiesta XR2i Après la présentation début 1989 de la nouvelle Fiesta, Ford lâche la Fiesta XR2i en juillet 1989 sur les routes françaises. Avec son design nettement plus actuel et sexy, elle s’inspire sans complexe de la star de la catégorie, la Peugeot 205. Plus grande dehors et dedans, la Fiesta XR2i se pare de tous les attributs sportifs ad hoc, avec boucliers peints, liseré bleu (!), jantes alu et peinture pimpantes. Derrière sa batterie de phares sur la proue, on retrouve ...
  • Mazda 323 4WD Turbo Mazda n’entend pas passer à côté d’un engagement en championnat du monde des rallyes pour lutter face aux ténors du moment : Lancia, Ford et Toyota, pour ne citer qu’eux. Ainsi, c’est la compacte Mazda 323 qui sert de base à l’homologation. Et pour tenter de faire la course en tête il est donc peut étonnant que la Mazda 323 4WD Turbo soit dotée d’un turbocompresseur et d’une transmission intégrale. Une technique finalement peu usitée dans son segment de marché ...
  • Nissan Sunny GTI 16V 1L6 N13 Nissan Sunny GTI 16V 1L6 N13En 1986, Nissan a surpris quelque peu avec sa nouvelle Sunny (Pulsar sur certains marchés). Vouée à être présente sur tous les continents à l’instar de ses rivales nippones directes (Mitsubishi Colt, Toyota Corolla, Honda Civic), le directeur du design de la firme japonaise a donné des consignes claires avec un design plus clivant et « tranchant », c’est le moins qu’on puisse écrire… Des angles vifs et un aspect anguleux caractérisent ainsi la nouvelle Sunny N13 qui se décline ...
  • Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13 Depuis 1987, la Nissan Sunny GTI 16 V 1L6 N13 se charge de se mêler à la lutte chez les GTI et compactes sportives. Une gageure ?… En quelque sorte, car avec son esthétique trop passe-partout, une mécanique certes raffinée techniquement mais peu virile et une tenue de route manquant de dynamisme, la Nissan avait peu de chance de faire trembler des rivales bien établies et particulièrement affûtées. Pour 1989, le constructeur japonais décide de réagir et nous propose une ...
  • Opel Corsa A GSI En 1982, Opel élargit sa gamme vers le bas avec sa Corsa. Petite et compacte, elle vient s’insérer avec succès sur un segment déjà très disputé des petites citadines polyvalentes. Mais de GTI ou version sportive, il faudra se contenter de la Corsa SR et ses maigres 70 ch. Bien pâles face aux 112 ch d’une Golf GTI ou des 110 ch de la Renault 5 Alpine Turbo. Et si en juillet 85 la SR est rebadgée GT, cela ne ...
  • Peugeot 205 GTI 1.6 115 ch Peugeot 205 GTI 1,6 litres 115 ch (1986)En 1982, la Peugeot 205 sauve le constructeur sochalien d’un déclin programmé et le remet sur les rails du succès. La Peugeot 205 GTI, forte de 105 ch, arrive tel une bombe sur le marché en 1984 et « put » la Golf hors de la première place. Les succès de la 205 Turbo 16 aidant avec un plan de communication redoutable, font de la 205 GTI 1.6 l’égérie de toute une génération. Amateurs de sport et/ou branchés, il est ...
  • Peugeot 205 GTI 1.9 130 ch Malgré le succès évident de la Peugeot 205 GTI depuis 1984, le constructeur Sochalien poursuit le développement de sa gamme et monte en puissance. En adoptant le 1,9 litres de 130 ch, la Peugeot 205 GTI sort ses griffes et tient ses rivales au respect. Look toujours craquant à peine modifié par les nouvelles jantes de 15″, la 205 GTI 1.9 améliore le chrono et se forge un sacré caractère. La panoplie de la parfaite GTI est de la partie, ...
  • Peugeot 205 Rallye Entre la 205 XS/GT et la 205 GTI (1,6 115 ch) il restait un trou dans la gamme des 205 « sportives ». C’est alors l’occasion pour Peugeot de mettre sur le marché une voiture qui pourra courir dans la catégorie des moins de 1 300 cm3 et faire la jonction entre XS et GTI. Une catégorie qui a connu une belle embellie, avec notamment la “cousine”, la Citroën AX Sport. Elles partageront d’ailleurs la même mécanique. En mars ...
  • Renault Supercinq GT Turbo Phase 2 Pour juillet 1987, la Renault Supercinq GT Turbo profite du facelift bienvenu sur toute la gamme Supercinq. Fini les boucliers granuleux ! Désormais, tous les boucliers et baguettes sont en plastique lisses peints ton caisse. La présentation extérieure est plus qualitative, tandis que les jantes de 13 pouces sont plus agréables à l’œil. Sous le capot, 5 ch de plus seulement, mais la R5 GT Turbo phase 2 reste toujours de la dynamite !… Plus soignée, la Supercinq GT Turbo phase 2 ...
  • Volkswagen Golf 2 GTI Si depuis 1975 la Golf GTI s’était taillé la part du lion, depuis le début des années 80, la concurrence l’a rattrapé et même dépassé parfois. Et le passage au 1,8 litres ne changeait pas la donne. En 1984, la Golf 2 GTI vient apporter une première réponse de Volkswagen pour ses rivales (205 GTI, Supercinq GT Turbo, Kadett GSI). La tendance est à l’amélioration du confort par des cotes en hausse qui profitent à l’habitabilité. La Golf GTI reste ...

Avant d’acheter
Les Nissan Sunny N13 ont connu un destin mondial comme beaucoup de compactes japonaises, avec de nombreuses versions, dérivées et appellations selon les continents. Connue sous l’appellation Pulsar sur de nombreux marchés, c’est sous le patronyme Sunny qu’elle est commercialisée en France de 1986 à 1990. Disponible en compacte hatchback (hayon) 3 ou 5 portes, mais aussi berline 4 portes, et coupé. En haut de la gamme des compactes, la Nissan Sunny GTI 16V N13 va d’abord être commercialisée en 1L6 16V 122 ch de 1987 à 1989 puis en 1L8 16V 129 ch de 1989 à 1990. La dernière version est la plus recommandable car son moteur s’accommode bien mieux de son poids conséquent. Mais il ne faudra pas être trop difficile car les autos à vendre dans l’hexagone sont rarissimes : diffusion limitée en neuf à l’époque tant pour des raisons de quotas d’importation pour protéger les constructeurs européens, mais également en raison d’une image et de prestations bien fades face aux ténors de la catégorie (205 GTI, Golf GTI, R5 GT Turbo, Civic VTEC…). Comme toute japonaise des années 80, la fiabilité générale est excellente et les gros kilométrages ne leur font même pas peur ! Côté moteur, l’entretien est classique avec vidange moteur tous les 10 000 km ou tous les ans. Tous les 40 000 km ou tous les 2 ans, il faut remplacer les filtres (air, huile, carburant), les bougies, liquides (freins, refroidissement) et également l’huile de la boîte de vitesses. Enfin, tous les 100 000 km ou tous les cinq ans, il faut remplacer la courroie de distribution et les bougies « platines » pour les moteurs CA18DE catalysés. Quelques accessoires périphériques à la mécanique montrent parfois quelques signes de faiblesse à l’image des bobines d’allumage, transistor de puissance, sonde de température d’eau et débitmètre. Toutes les pièces sont disponibles (bonne nouvelle) mais en revanche les prix sont souvent très élevés. A surveiller également le joint de cache culbuteur pas toujours étanche. A surveiller les supports de boîte et silent-blocs divers qui se fragilisent avec le temps et occasionnent des vibrations. La corrosion est particulièrement discrète sur les Nissan Sunny N13. Un plus face à ses concurrentes compatriotes de l’époque. L’habitacle résiste bien aux affres du temps et d’un usage régulier. Attention aux plastiques durs qui se griffent vite. Enfin, assurez-vous que le modèle convoité est complet car les pièces spécifiques peuvent être plus dures à dénicher. Comme toujours, plus que le prix d’achat, c’est avant tout l’histoire de la Sunny GTI N13 convoitée qui sera déterminant pour votre budget et sérénité future…
Entretien : tous les 10 000 km ou tous les ans.

Mots clés : Nissan | Sunny | GTI | N13 | Pulsar | 1L8 | 16V | Compacte | Japon | Datsun | NISSAN | SUNNY GTI 16V 1L8 N13 | COMPACTE | COMPACTE SPORT

CATALOGUES – BROCHURES – PROSPECTUS

TOP Equipement de série ultra complet ǀ Tenue de route saine ǀ Direction assistée ǀ Boîte de vitesses ǀ Moteur souple ǀ Polyvalence d’usage ǀ Prix ǀ Position de conduite ǀ Performances satisfaisantes FLOP Amortissement ǀ Poids ǀ Agilité ǀ Esthétique quelconque ǀ Moteur peu vif dans les tours ǀ Freinage ǀ Intérieur très plastique ǀ Commande de boîte ǀ Image ?

– Les Nissan sportives sur le Forum GTI

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
Nissan
Sunny GTI 16V 1L8 N13
1989
9 CV – 101 400 FF
4 cylindres en ligne 16 soupapes (2×1 ACT) – 1 809 cm3
129 ch à 6 400 tr/mn (8,49 ch/litre)
155 Nm à 4 800 tr/mn (85,68 Nm/litre)
non
traction + BV5 manuelle
1 095 kilos (8,49 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques pleins AR
jantes alu 14″ + pneus en 185/60 HR14 AV et 185/60 HR14 AR
0 à 100 km/h en 9’’3; 205 km/h, km DA en 30“2

Textes : Benjamin de la Renardière (Alis Webzine) – Photos : D.R

Nissan Sunny GTI N13
  • Nissan Sunny GTI 16V 1L6 N13 En 1986, Nissan a surpris quelque peu avec sa nouvelle Sunny (Pulsar sur certains marchés). Vouée à être présente sur tous les continents à l’instar de ses rivales nippones directes (Mitsubishi Colt, Toyota Corolla, Honda Civic), le directeur du design de la firme japonaise a donné des consignes claires avec un design plus clivant et ...
  • Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13 Depuis 1987, la Nissan Sunny GTI 16 V 1L6 N13 se charge de se mêler à la lutte chez les GTI et compactes sportives. Une gageure ?… En quelque sorte, car avec son esthétique trop passe-partout, une mécanique certes raffinée techniquement mais peu virile et une tenue de route manquant de dynamisme, la Nissan avait ...
  • Nouvelle Nissan 370Z 50e Anniversary ou une édition spéciale pour souligner l’histoire américaine es coupés Nissan Z La sortie du premier Datsun Z en 1969 a rendu la performance accessible. En effet, ce fut la première voiture de sport à la fois fiable, abordable, élégante, confortable et adaptée à une conduite quotidienne. Disponible à partir de 3 626 $ en 1970, le coupé 240Z, se voulait accessible à tous. En peu de temps, des passionnés du ...
  • Nouvelle Nissan GT-R NISMO 2020 La Nissan GT-R Nismo 2020, version américaine, a fait sa première apparition mondiale au salon de New York. Au programme : davantage de fibre de carbone pour la carrosserie, de nouveaux turbos, une nouvelle gestion des vitesses et un freinage carbone-céramique ; le tout pour encore accroître ses performances hors du commun. Cette nouvelle version a été présentée ...
  • Nouvelle Nissan 370Z 50e Anniversary Edition aux USA Le coupé sportif Nissan 370Z se renouvelle aux Etats-Unis à l’occasion de son 50e anniversaire avec une édition spéciale. Il a été dévoilé aujourd’hui à New York, à l’endroit même que le fût son ancêtre le Datsun 240Z il y a un demi-siècle. Présenté juste avant le salon de l’automobile de New York qui se déroule cette ...
  • Nouvelle Nissan GT-R 50e Anniversaire ou une série spéciale aux USA Rares sont les véhicules que trois lettres suffisent à évoquer. Néanmoins, GT-R est devenu synonyme de supercar et de performances sans pareil. Et cela dure depuis un demi-siècle. Dévoilée lors du salon de l’automobile de New York 2019, l’édition spéciale 50e anniversaire de la Nissan GT-R dédiée au marché nord-Américain, apporte à la supercar emblématique ...
  • Nissan GT-R série limitée Naomi Osaka au Japon Nissan commercialise le 20 décembre, au Japon uniquement, une série limitée à 50 exemplaires de sa supercar. Cette édition spéciale célèbre le partenariat entre le constructeur et Naomi Osaka, vainqueur de l’US Open 2018. La championne de tennis, qui roule en GT-R Nismo, a par ailleurs collaboré avec Nissan pour l’élaboration de ces 50 unités. Quelques ...
  • Datsun 240Z S30 Fairlady Sous l’égide de Ukyo Katayama, Nissan et sa marque Datsun sont en pleine ébullition depuis 1963 avec les Sport Series. « Mister. K », comme est surnommé le président de Nissan Motors USA, demande à développer un coupé qui viendrait concurrencer les constructeurs européens et américains sur ce marché ce marché juteux nord américain. Terminé ...
  • Nouvelle Nissan Leaf Nismo RC La toute nouvelle Nissan LEAF NISMO RC, une voiture de course électrique développant plus de deux fois la puissance et le couple du modèle précédent, a été dévoilée aujourd’hui à Nissan Crossing, dans le quartier Ginza de Tokyo. Cette voiture a été conçue par NISMO, la division performance de Nissan spécialisée en technologies de compétition. Elle ...
  • Nouvelle Nissan Note e-Power Nismo S au Japon La voiture la plus vendue au Japon, toutes marques confondues, est la citadine Nissan NOTE e-Power. Aujourd’hui, Nissan et Nismo en commercialisent sur l’Archipel une version encore plus performante : la Nissan NOTE Nismo S. Elle est propulsée par une motorisation 100% électrique associée à un bloc thermique dont la seule fonction est la recharge ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Nissan Sunny GTI 16V 1L8 N13, 10.0 out of 10 based on 2 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.