Opel Vectra A 2000i 16V

Opel Vectra A 2000i 16V

Opel Vectra A 2000i 16V
1990 – 4 cyl. en ligne 16V
150 ch – 218 km/h
1 175 kg

Au début des années 80, Opel a misé sur l’aérodynamique soignée de ses véhicules pour faire plus moderne et « jeune ». Mais seul le design ne suffit pas à rajeunir une marque qui peine à séduire et changer son image vieillotte. Mais la nouvelle Opel Vectra en 1988 balaie les préjugés et conjugue belle ligne et aérodynamique. Mais côté « sport » seule la Vectra GT et ses 130 ch a la lourde mission de tracter toute une gamme. Un peu maigre vu le plateau relevé des berlines sportives. Pour 1990, Opel nous rassure avec deux versions sportives : Vectra 2000i 16V et Vectra 2000i 16V 4×4. Voilà donc la berline du Blitz qui emprunte le quatre cylindres 16 soupapes de 150 ch qui a fait des étincelles dans la Calibra mais surtout la Kadett GSI 16V. En bonne sportive qui se respect, l’Opel Vectra A 2000i 16V est passé au magasin de sport pour se parer d’un kit carrosserie complet : boucliers enveloppants, bas de caisse, jantes alu de 15 pouces (communes avec la Calibra 16V) et becquet de malle arrière. A noter que seule la carrosserie 3 volumes Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.7/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Fiat Coupe – Guide Achat

Fiat Coupe (1993-2000)

Dessins de Chris Bangle pour le Coupe Fiat

Fiat Coupe (1993-2000)

Fiat Coupe (1993-2000)

Etonnante genèse du Coupé Fiat ! C’est en effet sous l’impulsion d’un Pininfarina en mauvaise posture avec le retrait de General Motors suite à l’échec commercial de la Cadillac Allante, que Fiat va lancer la conception et le développement d’un nouveau coupé sportif. Pininfarina qui a désormais une usine sur les bras sans activité propose en effet à Fiat de renouer avec les coupés de caractère comme dans les années 70 (Fiat 124 Coupé, Fiat 128 coupé sport…) et se fait fort d’assurer le design et la fabrication. Mais Roberto Testore alors patron de Fiat veut de la compétition pour le style et met Pininfarina et le Centro de Style Fiat en concurrence. C’est finalement la proposition osée et pour le moins tranchée et clivante du jeune Chris Bangle du Centro de Style Fiat qui va remporter les suffrages pour le design extérieur, Pininfarina devant se contenter de l’habitacle et de la fabrication dans son usine de San Giorgio Cavanese (Turin). La plateforme est celle de la Fiat Tipo (qui sera mise à toutes les sauces !), faisant ainsi du coupé Fiat une traction avant, avec moteur avant. Chris Bangle a opté pour un style frappant, s’inspirant du passé pour différents détails (petits feux arrière ronds, bouchon d’essence type aviation comme sur une Ferrari 250 GTO), et lacérant les flancs pour dynamiser la ligne. Les lobes des phares avant épousent les lentilles en formant une vague, tandis que le Coupé Fiat adopte un long museau au porte-à-faux prononcé. Le résultat n’est ni laid ni beau, il est avant tout clivant et divise l’opinion. On adore ou on déteste, selon ses goûts. L’essentiel semble atteint, puisque Roberto Testore veut justement bousculer l’image de Fiat avec ce type de véhicules passion. La production démarre fin 1993, et la Fiat Coupe est présentée en première au public lors du salon de Bruxelles en fin d’année.
Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Opel Vectra A Turbo 4×4

Opel Vectra A Turbo 4x4

Opel Vectra A Turbo 4×4
1993 – 4 cyl. en ligne 16V Turbo
204 ch – 240 km/h
1 365 kg

En 1988 Opel poursuit sa révolution de palais avec sa nouvelle berline Vectra A qui remplace avec bonheur la rigide et austère Ascona C. Pour le millésime 1993, la gamme Vectra a été rafraîchie et remise au goût du jour mais pas uniquement. Dans la foulée de l’Opel Calibra Turbo 4×4, la firme de Rüsselsheim nous réserve une autre surprise en déclinant sa berline Vectra A en supersportive intégrale ! L’Opel Vectra A Turbo 4×4 profite ainsi du facelift qui touche les optiques avant et arrière. La poupe est réellement la plus modifiée avec des feux bicolores fumés traversés par une barre en relief fumée histoire de faire plus moderne. La version Turbo 4×4 adopte le kit carrosserie complet avec boucliers enveloppants, Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Opel Speedster – Guide Achat

Opel Speedster Concept (1999)

Opel Speedster Concept (1999)

Opel Speedster Concept (1999)

Opel Speedster Concept (1999)

General Motors est toujours à la quête d’une image pour ses marques jumelles Opel et Vauxhall (Angleterre). De son côté, Lotus doit pouvoir passer le cap des nouvelles normes de crash tests pour son Elise, et le châssis actuel ne le permet pas. Opel dans la foulée dévoile un concept car Opel Speedster dévoilé au salon de Paris 1999. Il fait mouche dans l’oeil du public et tous attendent une version dans les showroom des concessionnaires Opel. GM passe alors un accord d’investissement avec Lotus : le petit constructeur d’Hethel développe un nouveau châssis (apte à passer les futures normes) avec la contribution du géant américain et laisse des places de production dans son usine aux côtés des Lotus Elise/Exige. Pour ce faire, l’usine d’Hethel est agrandie. Le design de l’Opel Speedster est l’oeuvre des designers Opel (Niels Loeb & Martin Smith) et offre un style tranchant et moderne ; tout l’opposé du style néorétro de la Lotus Elise type 111 commercialisée depuis 1996. Le châssis est plus long et plus large mais reste toujours en aluminium collé et ne pesant que 72 kg à lui seul. Ses dimensions accrues (empattement +30 mm) lui autorisent ainsi l’intégration de nouveaux moteur Opel ou Toyota pour les Lotus Elise S2. La carrosserie est toujours en matériaux composites pour privilégier un poids léger. L’accès à bord est également amélioré grâce à des portes plus larges et un seuil abaissé (ouverture plus large de 50 mm). Pour ceux qui doute de la (réelle) nouveauté, l’Opel Speedster ne partage que 10% de pièces communes avec la Lotus Elise S1. La production du Speedster Opel débute en mars 2001, soit près d’un an après sa présentation officielle en pré-série. Chez les Light Cars, il faut désormais compter avec Opel…
Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Opel Vectra A 2000i 16V 4×4

Opel Vectra A 2000i 16V 4x4

Opel Vectra A 2000i 16V
1990 – 4 cyl. en ligne 16V
150 ch – 218 km/h
1 215 kg

Opel depuis la sortie de sa compacte Kadett joue la carte de l’aérodynamique et de belles mécaniques pour dynamiser une image qui peine à éclore spontanément dans l’esprit des clients. Trop classiques et vieillottes les Opel ? A voir… Mais avec sa berline Vectra (A) qui remplace en 1988 avantageusement (c’est peu de l’écrire) l’Ascona, Opel semble avoir trouver la bonne voie. Et deuxième éclair de génie pour la firme au Blitz, les problèmes récurrents de motricité et de train avant sur les versions de pointe sont désormais du passé avec l’adoption de la transmission intégrale. Ainsi l’Opel Vectra A 2000i 16V (1990) et sa fabuleuse mécanique 16 soupapes de 150 ch trouvent enfin une motricité à la hauteur de chaque canasson survolté du quatre cylindres hérité de la bouillante Kadett GSI 16V. Quoique discrète de ligne, l’Opel Vectra 2000i 16V 4×4 conserve toute la présentation de sa sœur jumelle à deux roues motrices : kit carrosserie complet comprenant boucliers enveloppants (mais aérodynamiques), bas de caisse, fin becquet de malle arrière et jantes Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Lancia Delta HF – Guide Achat

La Lancia Delta a été dessinée par Giorgetto Giugiaro (Ital Design)

La Lancia Delta a été dessinée par Giorgetto Giugiaro (Ital Design)

La Lancia Delta a été commercialisée en 1979 et a même remporté le titre de voiture de l'année 1980.

La Lancia Delta a été commercialisée en 1979 et a même remporté le titre de voiture de l’année 1980.

Le groupe Fiat pense au futur et souhaite une compacte chic pour Lancia. Il fut un temps envisagé une cause commune avec Saab, comme pour la triplette Croma/Thema/9000, c’est finalement la plateforme de la Fiat Ritmo qui sera retenue. Mais pour sa Delta, Lancia s’autorise des libertés pour se démarquer nettement avec un design signé Giorgetto Giugiaro avec une silhouette proche de la VW Golf 1, mais dont les boucliers innovants, sont teints dans la masse et particulièrement intégrés à la ligne. Autre point marquant, la Lancia Delta se distingue par un train arrière inédit qui améliore grandement tenue de route et niveau de confort. Résultat, outre une plastique bien plus élégante et avantageuse (remarquez c’est assez subjectif finalement) par rapport à la Fiat Ritmo, la tenue de route est d’un niveau supérieur et peu courant dans cette catégorie. En septembre 1979, Lancia présente sa nouvelle Delta avec uniquement deux motorisations essence (1300 et 1500 cm3), et accroche le titre de voiture de l’année en 1980. Voilà qui lance la compacte de Lancia sous les meilleures destinées. En 1982, Lancia poursuit le développement de sa gamme avec la Lancia Delta GT qui a pour mission de venir jouer les trouble-fêtes dans la catégorie GTI. Avec son quatre cylindres « Lampredi » à double arbres à cames en tête de 105 ch, elle offre des prestations honnêtes, mais demeure trop timorée pour se faire une place en haut de la hiérarchie. Mais Lancia a de la suite dans les idées avec le retour de son label High Fidelity (HF) déjà célèbre sur les Lancia Fulvia et Stratos. La saga des Lancia Delta HF démarre ainsi en 1983 avec la version HF Turbo forte de 130 ch.
Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Peugeot revient sur la Peugeot 405 T16 30 ans après

Avec ses quatre roues motrices permanentes, ses 220 ch. et sa VMax de 235 km/h, l’élégante PEUGEOT 405, déclinée en version sport T16 au début des années 1990, est alors la voiture idéale pour tous ceux qui recherchent un modèle familial aux performances élevées. La PEUGEOT 405 T16 se pose ainsi en véritable devancière de la nouvelle 508 PEUGEOT SPORT ENGINEERED, présentée par la marque à l’occasion de son 210ème anniversaire. 30 ans plus tard, à l’ère de la transition énergétique, cette dernière redéfinit le concept de la berline sportive en affichant 360 ch. grâce à la combinaison des puissances de son moteur thermique et de ses deux moteurs électriques avant et arrière. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Honda Civic 1L6i-16 ED7

Honda Civic 1L6i-16 ED7

Honda Civic 1L6i-16 ED7
1987 – 4 cyl. en ligne 16V
130 ch – 201 km/h
915 kg

Avec son 4e opus de Civic fin 1987, Honda confirme deux choses : la première est que son petit coach s’inscrit désormais durablement dans le paysage automobile mondial, notamment au regard des chiffres de production pour cette auto qui est vendue sur tous les continents et très appréciée du marché lucratif nord américain. Mais également, son esthétique toujours soignée et élégante, fait des ravages auprès d’une clientèle avide d’offre décalée mais très attaché à l’élégance. Et cela sans sacrifier à une certaine efficacité de pénétration dans l’air (Cx de 0,32), car Honda a accru les dimensions de la Honda Civic avec +20 cm en longueur. Ce nouveau format permet (enfin) d’avoir plus d’espace pour les passagers arrière et aussi d’augmenter la capacité du coffre (+40 dm3) pour atteindre 250 dm3. Quels que soient les angles retenus, la Honda Civic 1L6i-16 ED7 reste élégante et capte le regard. Compacte et élégante, ou le mariage des extrêmes. Les larges surfaces vitrées permettent une belle lumière dans l’habitacle et apporte de la modernité dans le design. Très soignée, avec une belle finition la Honda Civic 1L6i-16 ED7 dispose de boucliers peints ton caisse, et de Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)

Honda CRX 1L6i-16 ED9

Honda CRX 1L6i-16 ED9

Honda CRX 1L6i-16 ED9
1987 – 4 cyl. en ligne 16V
130 ch – 205 km/h
910 kg

Honda est un des seuls constructeurs dans la vague GTI de proposer une déclinaison coupé depuis 1983 avec son CRX basé sur le coach Civic. Premier opus réussi qui marqua par son gabarit menu, son agilité et son esprit sportif. Pour 1987, Honda enfonce le clou et renouvelle son petit coupé qui joue les boîtes à malices chez les voitures de sport. Les designers de Honda n’ont pas révolutionné le genre, mais en revanche, les attentions apportées et les nouveautés sont bien plus conséquentes qu’il n’y paraît. Les dimensions sont identiques ou presque, seul l’empattement fait 10 cm de plus. Cela change quelque peu la physionomie du profil et donne même plus de cohérence à la ligne du CRX. Les arêtes sont moins vives et le style général s’inscrit dans la gamme Honda contemporaine. Feux effilés, aérodynamique plus soignée (Cx de 0,30) et gabarit ultra compact (3,8 mètres de long, 1,7 mètres de large et 1,3 mètres de haut), la Honda CRX 1L6i-16 ED9 joue les mini sportives. Posée sur ses jantes alu de 14 pouces, elle soigne ses détails et étonne par sa petite lunette arrière droite intégrée au hayon pour améliorer la visibilité vers l’arrière depuis le rétroviseur intérieur. Etonnant ! Les ajustements de carrosserie sont très soigné comme souvent chez Honda, et Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)

Citroën BX GTI 16 Soupapes

Citroën BX GTI 16 Soupapes

Citroën BX GTI 16 Soupapes
1987 – 4 cyl. 16V
160 ch – 218 km/h
1 070 kg

Entre Citroën et Peugeot, PSA fait souvent la priorité pour la firme au lion, sa marque de cœur historique. Pourtant, en 1987, c’est Citroën qui va avoir la primeur pour quelques semaines du premier quatre cylindres multisoupapes tricolore. La Citroën BX GTI 16S inaugure donc le nouveau moteur auquel elle emprunte son appellation. Basée sur la variante GTI, seuls quelques détails permettent de distinguer la BX GTI 16 Soupapes. La tenue de sport est de rigueur avec aileron de hayon, jantes alu de 14 pouces et boucliers enveloppants, sans oublier les phares additionnels. En supplément, la Citroën BX GTI 16S se pare d’une lèvre de bas de bouclier avant pour apporter plus d’appuis, tandis que les roues arrière sont carénées plus ostensiblement pour apporter la touche sport. Pas encore des ailes larges mais presque ! Citroën a voulu rester dans le sport discret (rien à voir avec la BX Sport et encore moins la BX 4 TC !), mais a peut être manquer d’audace pour offrir un écrin à cette mécanique inédite. Car tenons le nous pour dit : c’est sous le capot que l’essentiel de la nouveauté se situe… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)