Opel Vectra A 2000i 16V 4×4

Opel Vectra A 2000i 16V 4x4

Opel Vectra A 2000i 16V
1990 – 4 cyl. en ligne 16V
150 ch – 218 km/h
1 215 kg

Opel depuis la sortie de sa compacte Kadett joue la carte de l’aérodynamique et de belles mécaniques pour dynamiser une image qui peine à éclore spontanément dans l’esprit des clients. Trop classiques et vieillottes les Opel ? A voir… Mais avec sa berline Vectra (A) qui remplace en 1988 avantageusement (c’est peu de l’écrire) l’Ascona, Opel semble avoir trouver la bonne voie. Et deuxième éclair de génie pour la firme au Blitz, les problèmes récurrents de motricité et de train avant sur les versions de pointe sont désormais du passé avec l’adoption de la transmission intégrale. Ainsi l’Opel Vectra A 2000i 16V (1990) et sa fabuleuse mécanique 16 soupapes de 150 ch trouvent enfin une motricité à la hauteur de chaque canasson survolté du quatre cylindres hérité de la bouillante Kadett GSI 16V. Quoique discrète de ligne, l’Opel Vectra 2000i 16V 4×4 conserve toute la présentation de sa sœur jumelle à deux roues motrices : kit carrosserie complet comprenant boucliers enveloppants (mais aérodynamiques), bas de caisse, fin becquet de malle arrière et jantes alu de 15 pouces partagées avec l’Opel Calibra 2L0 GT. Avec son assiette abaissée, l’Opel Vectra A 2000i 16V 4×4 se place idéalement sur le marché de la berline de sport et n’a pas à rougir de sa plastique et sa présentation face aux Renault 21 2L0 Turbo Quadra, Ford Sierra RS Cosworth 4×4 ou Peugeot 405 Mix4.

La transmission intégrale solutionne une partie de l’handicap traîné par l’Opel Vectra A 2000i 16V, apportant enfin une motricité à la hauteur de son bouillant moteur. Mais le choix d’un viscocoupleur central apporte une agilité pour le moins pataude, tandis que l’amortissement est toujours un point critique. Rageant…

Opel Vectra A 2000i 16V 4x4

Le quatre cylindres 2 litres 16 soupapes est une réussite et un véritable pièce de choix : 150 ch et 196 Nm de couple. Et tout ça disponible très bas dans les tours à la différence des autres multisoupapes concurrents…

Opel n’a pas lésiné et a pioché ce qui se fait de mieux à Rüsselsheim : le quatre cylindres de 1998 cm3 avec sa culasse à 16 soupapes et ses deux arbres à cames en tête. Particulièrement bien conçu, il a fait les beaux jours de l’Opel Kadett GSI 16V. Depuis la mise en place du catalyseur, il est géré par une centrale Bosch Motronic M 2.5 qui n’a rien retiré à sa fougue et sa disponibilité. Plus que les 150 ch à 6 000 tr/mn, c’est surtout le couple de 196 Nm à 4 800 tr/mn qui séduit et est très concret volant en main. Cette force, elle est encore plus évidente lorsque l’on sait que la Vectra 2000i 16V 4×4 dispose de 30 Nm de plus que la Peugeot 405 MI16x4, 500 tr/mn plus bas en prime ; CQFD… La boîte de vitesses est manuelle avec cinq rapports et fait vite grimacer le conducteur : la commande de boîte est dure et imprécise. La grosse nouveauté est l’adoption de la transmission intégrale permanente pour enfin digérer la fougue du moteur. Le train avant qui pioche et déclenche un hurlement des gommes est désormais de l’histoire ancienne. Un viscocoupleur central se charge de répartir le couple moteur entre le deux essieux avec une prédominance sur l’arrière. Evidemment avec l’inertie de la transmission intégrale qui « mange » de la puissance d’une part, et le poids général plus imposant d’autre part (1 265 kg) les performances sont en régression. Comptez un 0 à 100 km/h en 8’’9 et le kilomètre départ arrêté qui repasse au-dessus des 30’’. Seule la vitesse maximale est peu impactée chutant de 218 à 208 km/h. Voilà des valeurs générales qui ne reflètent pas bien les qualités du moteur, et imposent de taper dans le compte tours pour en tirer la quintessence, au prix d’un bruit à bord conséquent… Les trains roulant sont toujours identiques à la version traction dans leur définition avec un McPherson avant avec triangles inférieurs. Le train arrière est constitué d’un essieu déformable. L’ensemble est complété de barres antiroulis de plus fortes sections. Si la transmission intégrale a solutionné la motricité, et donne au comportement routier une sécurité intégrale, l’agilité est en revanche en berne… le principe du viscocoupleur central comme chez d’autres constructeurs (Audi notamment), apporte son lot de sous-virage et impose de patienter à l’amorce du virage avant de remettre les gaz pour rattraper la corde. Et l’amortissement est toujours autant ferme et

Opel Vectra A 2000i 16V 4x4

L’Opel Vectra A 2000i 16V 4×4 a le mérite de corriger le tir sur les errements de motricité de la version traction. Sûre en toute circonstance, elle peine à égayer la conduite en raison d’un sous-virage certes rassurant mais chronique. Et le sport dans tout ça ?!

tasse les vertèbres. C’est d’autant plus dommage que la direction à crémaillère assistée hydrauliquement est réussie, tout comme le freinage avec quatre disques (ventilés avant). Notons que l’ABS se fait présent trop vite, trop tôt. Les jantes alu de 15 pouces sont équipées de pneumatiques en 205/55 VR15. Une fois à bord, à l’instar de la Peugeot 405 MI16x4, le moteur se fait très présent et peut déranger les occupants. L’équipement de série est riche, et permettra d’oublier une présentation (trop) sérieuse et peu inspirée, tandis que l’instrumentation est indigente sur une voiture de sport. La position de conduite est toujours à louer (merci les baquets Recaro de série). Enfin l’habitabilité arrière est relativement contenue face à ses rivales et surtout la transmission intégrale réduit la contenance du coffre.

Notre avis
Logo_GDS_sanstexteL’Opel Vectra A 2000i 16V 4×4 corrige le tir et solutionne le plus gros reproche qui était fait à sa sœur à deux roues motrices : motricité et efficacité de tenue de route. En revanche, l’amortissement est toujours trop ferme et l’agilité à ranger dans les abonnés absents. L’Opel Vectra A 2000i 16V 4×4 reste donc cantonnée dans un rôle de berline performante et rapide plus que de super sportive, laissant cela à d’autres rivales directes. La faute à une tenue de route pas assez incisive, même si la transmission intégrale a apporté un sacré plus en matière de sécurité……

Autres versions :
Opel Vectra A

Les Rivales :
Berline Sport 1990, 1990, Intégrale

  • BMW 325iX E30 Avec ses modifications du millésime 86, BMW redonne un coup de jeune à sa Série 3 E30, et en profite au passage pour élargir la gamme avec un cabriolet et une version intégrale à quatre roues motrices. Dotée du nouveau 6 en ligne de 2,5 litres développant 171 ch, la BMW 325iX E30 c’est dans sa transmission intégrale qu’elle se distingue du reste de la gamme. Pour la reconnaître extérieurement, c’est assez simple, puisqu’elle est dotée de de passages de ...
  • Citroën BX GTI 4×4 Citroën n’en finit pas de décliner à l’envie sa gamme sportive dans la famille BX. Si cela peut prêter à sourire, force est de reconnaître un véritable dynamisme et le concept des poupées russes depuis le lancement de la Citroën BX en 1982 : 19 GT, Sport, 4 TC, GTI, GTI 16 soupapes. Rien que ça ! Et Citroën ne compte pas s’arrêter en (tout !) chemin, la preuve puisque pour le millésime 90 (en juillet 1989) la transmission intégrale ...
  • Ford Sierra RS Cosworth 4×4 Pour 1990, soit quatre ans après la sortie de la première Sierra RS Cosworth, radicale mais impétueuse, Ford poursuit les évolutions de son égérie des rallyes. Après avoir arrondi les angles, tant pour le style extérieur (une berline tri-corps 4 portes plus classique depuis 1987) que pour la tenue de route, Ford passe au sport intégral. En adoptant la transmission intégrale, et avec un 2 litres turbo Cosworth qui gagne 14 ch, la Ford Sierra RS Cosworth 4×4 repousse les ...
  • Opel Vectra A 2000i 16V 4×4 Opel depuis la sortie de sa compacte Kadett joue la carte de l’aérodynamique et de belles mécaniques pour dynamiser une image qui peine à éclore spontanément dans l’esprit des clients. Trop classiques et vieillottes les Opel ? A voir… Mais avec sa berline Vectra (A) qui remplace en 1988 avantageusement (c’est peu de l’écrire) l’Ascona, Opel semble avoir trouver la bonne voie. Et deuxième éclair de génie pour la firme au Blitz, les problèmes récurrents de motricité et de train ...
  • Renault 21 2 Litres Turbo Quadra Renault 21 2 Litres Turbo QuadraDepuis 1987, la Renault 21 2 litres Turbo joue les carnassiers parmi les berlines sportives. Hormis la Ford Sierra RS Cosworth qui rend coup pour coup, les Mercedes 190 2.3-16 et BMW M3 E30 sont bousculées. Leur prestige reste intact certes, mais la 21 2 litres Turbo offre les mêmes performances pour bien moins cher. A l’automne 1989, Renault vient apporter une réponse aux rares critiques formulées à l’égard de sa berline de sport : la motricité. Renault équipe donc ...

Avant d’acheter
Produite seulement de 1990 à 1992 en version traction ou transmission intégrale, l’Opel Vectra A 2000i 16V ne court pas les petites annonces, ni les rues ! Souvent (injustement ?) oubliées par tous, y compris en neuf à leur commercialisation, les Opel Vectra A 2000i 16V ne fréquentent pas toujours les ateliers Opel ou des spécialistes de la marque. Prudence donc au moment de l’achat, car une auto complète et en bon état, avec un entretien prouvé est à privilégier. Même si la Vectra A est réputée solide. Tous les 100 000 km environ la distribution doit être remplacée, et la révision doit intervenir tous les 15 000 km avec vidange moteur. La carrosserie a souvent souffert : peintures ternies, chocs sur les boucliers… Attention au prix des pièces pas toujours donné dans le réseau Opel. Il sera très difficile d’en trouver avec moins de 100 000 km au compteur, ou alors méfiance… Dans tous les cas, il convient de garder en tête que les frais d’entretien, remise en état, restauration et/ou réparation, le budget à mettre sur la table pourra souvent dépasser la valeur marché de l’Opel Vectra A 2000i 16V. Bon à savoir avant de se lancer…
Entretien : tous les 15 000 km ou 12 mois

Mots clés : Opel | Vectra | Vectra A | A | 2000 | 4×4 | 16V | Injection | berline | Blitz | Berline de Sport | Rüsselsheim | OPC | Allemagne | OPEL VECTRA A 2000I 16V 4X4 | BERLINE SPORT | BERLINE

TOP Ligne | Efficacité aérodynamique | Motricité | Sécurité intégrale de la tenue de route | Freinage | Direction | Equilibre de comportement | Position de conduite | Equipement de série | Belle mécanique FLOP Planche de bord quelconque | Instrumentation pauvre | Image ? | Habitabilité AR réduite | Commande de boîte | Trop sous-vireuse | ABS intrusif ? | Bruit à bord | Confort de suspensions | Amortissement (efficacité) | Prix | Performances en baisse | Coffre en baisse

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :

Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :

Opel
Vectra A 2000i 16V
1990
10 CV – 184 800 FF
4 cylindres en ligne 16 soupapes (2×1 ACT) – 1 998 cm3
150 ch à 6 000 tr/mn (75,08 ch/litre)
196 Nm à 4 800 tr/mn (98,10 Nm/litre)
non
Intégrale + BV5 manuelle + différentiel central (viscocoupleur) + différentiel AV/AR
1 265 kilos (8,43 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques pleins AR + ABS
jantes alu 15″ + pneus en 205/55 VR15 AV et 205/55 VR15 AR
0 à 100 km/h en 8’’9; 208 km/h, km DA en 30’’3

Textes : Klaus Fuchs (Alis Webzine) – Photos : D.R

Opel Vectra A 2000i 4x4
Opel
  • Opel Vectra A 2000i 16V Au début des années 80, Opel a misé sur l’aérodynamique soignée de ses véhicules pour faire plus moderne et « jeune ». Mais seul le design ne suffit pas à rajeunir une marque qui peine à séduire et changer son image vieillotte. Mais la nouvelle Opel Vectra en 1988 balaie les préjugés et conjugue belle ...
  • Opel Vectra A Turbo 4×4 En 1988 Opel poursuit sa révolution de palais avec sa nouvelle berline Vectra A qui remplace avec bonheur la rigide et austère Ascona C. Pour le millésime 1993, la gamme Vectra a été rafraîchie et remise au goût du jour mais pas uniquement. Dans la foulée de l’Opel Calibra Turbo 4×4, la firme de Rüsselsheim ...
  • Opel Astra génération F ou déjà 30 ans de la saga des compactes de Rüsselsheim Lorsque l’Opel Astra F a été présentée en première mondiale en 1991, c’était une époque de grands changements. Le « rideau de fer » qui divisait l’Europe venait de tomber et la « guerre froide » avait pris fin. En raison d’incidents tels que la marée noire de l’Exxon Valdez, les gens étaient de plus en plus conscients de ...
  • Opel revient sur son titre en ITC 1996 avec son Opel Calibra La saison 1996 a été un moment mémorable dans l’histoire du championnat des voitures de tourisme. Les voitures engagées en Classe 1 recevaient des mécaniques proches de celles des Formule 1. Avec la bénédiction de la FIA, le DTM allemand se muait en Championnat international des voitures de tourisme (ITC). Les courses avaient lieu dans ...
  • Nouvelle Opel Manta GSe ElektroMOD C’était déjà une voiture qui parlait aux sens. Désormais, la légendaire Opel Manta se tourne résolument vers l’avenir et en devenant ElektroMOD, elle devient un véhicule sans émissions affichant un visage moderne. Sous le capot noir emblématique de l’Opel, le quatre-cylindres essence a fait place à un puissant moteur électrique. Le « e » de GSe est ...
  • Opel Speedster – Guide Achat General Motors est toujours à la quête d’une image pour ses marques jumelles Opel et Vauxhall (Angleterre). De son côté, Lotus doit pouvoir passer le cap des nouvelles normes de crash tests pour son Elise, et le châssis actuel ne le permet pas. Opel dans la foulée dévoile un concept car Opel Speedster dévoilé au ...
  • Opel Vectra A 2000i 16V 4×4 Opel depuis la sortie de sa compacte Kadett joue la carte de l’aérodynamique et de belles mécaniques pour dynamiser une image qui peine à éclore spontanément dans l’esprit des clients. Trop classiques et vieillottes les Opel ? A voir… Mais avec sa berline Vectra (A) qui remplace en 1988 avantageusement (c’est peu de l’écrire) l’Ascona, ...
  • La Lotus Omega fête ses 30 ans Cette nouvelle voiture de Lotus, qui a fait la une des journaux et qui divise l’opinion, fête son 30e anniversaire cette année. Suggérer que la Lotus Carlton de 174 miles par heure était controversée au moment de son lancement serait un euphémisme. Cette berline de 3,6 litres à deux turbocompresseurs et à quatre places avec système ...
  • L’Opel Manta fête ses 50 ans d’existence Elle appartient au genre Mobula (raies, pastenagues) – l’Opel Manta, probablement le représentant le plus louche d’une longue lignée de classiques Opel. Cette année, le coupé avec la raie comme logo fête son 50e anniversaire. L’aire de répartition du Manta s’étend de la mer Baltique allemande à la côte Pacifique américaine. Le concepteur en chef ...
  • Opel Tigra 1L4i 16V Depuis le printemps 1994, l’Opel Tigra 1L6i 16V séduit le public et profite du tonus de sa mécanique pétillante. Avec 109 ch, le coupé allemand basé sur la plateforme de l’Opel Corsa B, mais avec une longueur supérieure de 20 cm, vient apporter une alternative aux petites GTI en comptant sur sa plastique avantageuse, pour ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Opel Vectra A 2000i 16V 4x4, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.