Opel Astra génération F ou déjà 30 ans de la saga des compactes de Rüsselsheim

Lorsque l’Opel Astra F a été présentée en première mondiale en 1991, c’était une époque de grands changements. Le « rideau de fer » qui divisait l’Europe venait de tomber et la « guerre froide » avait pris fin. En raison d’incidents tels que la marée noire de l’Exxon Valdez, les gens étaient de plus en plus conscients de l’impact de l’humanité sur l’environnement. Les constructeurs automobiles devaient trouver un équilibre entre la nécessité de réduire les émissions et la consommation de carburant et la demande croissante de confort.

La septième génération du modèle compact d’Opel a totalement incarné cet esprit de changement. Elle a acquis non seulement un nouveau nom – Astra, comme sa compagne britannique Vauxhall – mais aussi une multitude de systèmes de sécurité nouvellement développés. Par rapport à son prédécesseur, l’Astra F offrait beaucoup plus d’espace intérieur pour une empreinte extérieure de taille similaire. Elle mettait également l’accent sur la compatibilité avec l’environnement, son haut niveau de recyclabilité constituant un pas important vers la fermeture de la boucle des matières premières, en particulier des matières synthétiques. Les acheteurs de voitures ont été fortement impressionnés par ces attributs. Opel ayant produit environ 4,13 millions d’unités entre 1991 et 1997, l’Astra F est le modèle le plus vendu de la marque à ce jour.

Opel Astra F (1992)

La gamme de modèles de l’Astra F répondait à tous les goûts. Les clients avaient le choix entre cinq moteurs à essence et un diesel, les unités de puissance à quatre cylindres bénéficiant toutes du dernier cri en matière de post-traitement des gaz d’échappement. Alors que les moteurs à essence de 1,4, 1,6, 1,8 et 2,0 litres étaient équipés d’un convertisseur catalytique à trois voies, le diesel de 1,7 litre était doté d’un catalyseur d’oxydation nouvellement développé.

Les premières variantes livrées aux concessionnaires en octobre 1991 étaient le hatchback cinq portes, le break Caravan cinq portes et l’Astra GSi sportive. Ces voitures peuvent être enregistrées comme véhicules historiques cette année. Disponible exclusivement en version trois portes « hot-hatch », la GSi haut de gamme offrait un choix de moteurs 2,0 litres de 85 kW (115 ch) ou 110 kW (150 ch), ce dernier avec 16 soupapes et double arbre à cames en tête. La voiture à quatre portes est arrivée au printemps 1992, suivie un an plus tard par l’Astra décapotable, fabriquée par le carrossier italien Bertone.

Le cœur du problème : Sécurité, espace intérieur et compatibilité environnementale

Le haut niveau de sécurité de l’Astra F a marqué un grand pas en avant dans la catégorie des compactes. Le système de sécurité Opel comprenait, entre autres, des barres d’acier doubles dans les portes pour la protection contre les chocs latéraux, des rampes de soutien dans les sièges pour éviter de s’enfoncer sous la ceinture de sécurité et des rétracteurs de ceinture de sécurité avant qui réduisaient le mouvement vers l’avant du corps de l’occupant du siège en cas de collision frontale grave. La sécurité passive s’est encore améliorée en 1994, lorsqu’Opel a rendu les airbags conducteur et passager avant « full size » de série.

Le terme « full size » s’applique également à l’habitacle du nouveau modèle. Par rapport à la Kadett E, les ingénieurs d’Opel ont doté l’Astra F de beaucoup plus d’espace intérieur, par exemple en plaçant le pare-brise 74 millimètres plus en avant et en augmentant la garde au toit et l’espace aux genoux de 50 mm. Malgré ce nouvel espace, l’Astra F a conservé la grande efficacité aérodynamique typique de chaque Opel, avec un coefficient de traînée aussi bas que 0,30 cD.

En plus d’une sécurité et d’une habitabilité élevées, l’Astra F a été construite dans le respect de l’environnement. Une grande partie du tableau de bord, des garnitures intérieures, des sièges et de la console centrale était en polypropylène, pour lequel Opel avait développé un processus de recyclage innovant et compatible avec l’environnement. D’autres pièces, telles que les supports de pare-chocs et les revêtements de passage de roue, étaient elles-mêmes déjà fabriquées à partir de matériaux recyclés.

La sécurité et l’environnement n’étaient pas les seuls domaines d’innovation sur l’Astra F. Le « Multi-Info Display » situé en haut de la console centrale était une première mondiale, combinant les affichages de la radio, de l’ordinateur de bord et de la commande de contrôle dans le champ de vision du conducteur. Le nouveau modèle était également le premier de la catégorie compacte à être équipé d’un « Clean Air System » qui protégeait les occupants du pollen, de la poussière et des particules de saleté, tandis que la GSi 16V était la première voiture équipée d’un contrôle électronique de la traction dans le segment de marché de l’Astra.

L’Astra F comme plate-forme technologique : Entraînement électrique « Impuls III » et carburant alternatif GNC

L’Astra F a également servi de plate-forme d’innovation pour les systèmes de propulsion alternatifs. L’Astra Impuls III, entièrement électrique, a démontré son efficacité lors de tests à grande échelle sur l’île baltique de Rügen. Dix prototypes ont parcouru un total de 350 000 kilomètres entre 1993 et 1997. Cinq étaient alimentés par une batterie nickel-cadmium de 45 kW, les autres par une batterie sodium-nickel-chlorure de 42 kW. L’Astra Impuls III avait une vitesse de pointe de 120 km/h et une autonomie maximale de 160 km. Opel a étendu ses recherches sur les carburants alternatifs en 1996 avec une production limitée d’Astra Caravan estates fonctionnant au gaz naturel comprimé (GNC) respectueux de l’environnement. Des entreprises de services publics, des autorités locales et des opérateurs de parcs automobiles sélectionnés ont testé les 500 voitures fonctionnant au GNC dans des conditions quotidiennes.

L’Astra F est l’Opel la plus vendue à ce jour. Les nouveaux systèmes de sécurité, l’habitabilité et la compatibilité environnementale sont trois de ses points forts. Le modèle a abordé avec succès les sujets qui étaient importants pour les consommateurs au début des années 1990 et a apporté de nombreuses innovations dans son segment de marché. La septième génération de la voiture compacte d’Opel (et la première à porter le nom « Astra ») était une automobile véritablement en phase avec son temps.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Opel Astra génération F ou déjà 30 ans de la saga des compactes de Rüsselsheim, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.