Porsche fait le point sur 90 ans de services en engineering à côté de sa production de voitures de sport

Porsche est un constructeur de voitures de sport depuis plus de sept décennies. Cependant, les innovations technologiques sous le nom de Porsche remontent à bien plus loin : Ferdinand Porsche a fondé son bureau d’études à Stuttgart le 25 avril 1931 et l’a fait inscrire au registre du commerce. Depuis lors, le nom de Porsche est étroitement associé aux projets de développement des clients. Aujourd’hui, la tradition des services d’ingénierie est perpétuée avec succès par Porsche Engineering, une filiale à 100 % de Porsche AG, avec des solutions innovantes et un haut niveau d’expertise en matière de numérisation.

Depuis 90 ans, Porsche est à l’origine d’innovations technologiques pour le compte de ses clients. Ce que Ferdinand Porsche a commencé avec des travaux pionniers tels que la Volkswagen est poursuivi par Porsche Engineering depuis 2001 en tant que société juridique distincte et en mettant l’accent sur les technologies pour le véhicule intelligent et connecté du futur. « L’importance des logiciels dans le véhicule et son environnement ne cesse de croître », explique Michael Steiner, membre du directoire chargé de la recherche et du développement chez Porsche AG et président du comité des actionnaires de Porsche Engineering. « De nos jours, le défi consiste à combiner une compréhension détaillée du véhicule avec une solide expertise en matière de logiciels. Porsche Engineering est un pro en la matière et nous est donc d’une grande valeur en tant que partenaire de développement stratégique. »

Les ingénieurs et les développeurs de logiciels analysent les tendances du marché mondial et local, poursuivent le développement des technologies et des méthodes, donnent de l’élan aux idées innovantes et mettent ces idées en production en série pour leurs clients. « Grâce à un démarrage précoce dans des domaines tels que l’électromobilité et les systèmes haute tension, les fonctions de conduite hautement automatisées, la mise en réseau et l’intelligence artificielle, nous sommes désormais en mesure de développer des solutions pour l’ensemble des exigences de mobilité de demain », ajoute Peter Schäfer, PDG de Porsche Engineering. « Nous sommes passés d’un bureau d’études à une entreprise technologique ».

Porsche Engineering a établi un réseau de développement international qui compte près de 1 500 employés répartis sur des sites en Allemagne, en République tchèque, en Roumanie, en Italie et en Chine. Et la société mère n’est pas la seule à faire appel à cette expertise. En tant que partenaire stratégique, Porsche Engineering développe également de nouveaux systèmes et fonctions d’avenir pour d’autres marques du groupe Volkswagen, d’autres constructeurs automobiles, des équipementiers automobiles et même des entreprises extérieures à l’industrie automobile.

Et comme il y a 90 ans, quiconque développe des solutions avancées doit toujours avoir une longueur d’avance sur le présent. Ferdinand Porsche était un pionnier du développement mécanique de nouveaux véhicules et systèmes automobiles. Aujourd’hui, Porsche Engineering allie cette tradition à une expertise numérique approfondie. Bien que les possibilités soient différentes aujourd’hui de ce qu’elles étaient il y a 90 ans, la mission reste inchangée : développer la mobilité du futur.

À propos de Porsche Engineering
Porsche Engineering Group GmbH est un partenaire technologique international de l’industrie automobile. Cette filiale de Dr. Ing. h.c. F. Porsche AG développe pour ses clients le véhicule intelligent et connecté du futur, y compris les fonctions et les logiciels. Quelque 1 500 ingénieurs et développeurs de logiciels se consacrent aux technologies les plus récentes, par exemple dans les domaines des fonctions de conduite hautement automatisées, de l’e-mobilité et des systèmes haute tension, de la connectivité et de l’intelligence artificielle. Ils perpétuent la tradition du bureau d’études de Ferdinand Porsche, fondé en 1931, et développent les technologies automobiles numériques de demain. Pour ce faire, ils associent une expertise approfondie des véhicules à une expertise numérique et logicielle.

90 ans de services d’ingénierie par Porsche : Étapes importantes

Entreprise
1931 : Création du bureau d’études Porsche
Au plus fort de la crise économique mondiale, le 25 avril 1931, la  » Dr. Ing. h.c. F. Porsche Gesellschaft mit beschränkter Haftung, Konstruktion und Beratung für Motoren- und Fahrzeugbau  » (Dr. Ing. h.c. F. Porsche Ltd., société de conception et de conseil pour moteurs et véhicules) est inscrite au registre du commerce de Stuttgart. Outre Ferdinand Porsche, qui a investi 24 000 Reichsmark en capital de départ dans la société naissante, son gendre, le Dr Anton Piëch, et Adolf Rosenberger deviennent associés gérants avec des contributions de 3 000 Reichsmark chacun. Dans les années 1930, l’entreprise de Porsche devient l’un des principaux piliers de la technologie automobile et ouvre en même temps la voie à la motorisation de masse allemande.

1961 : Cérémonie de pose de la première pierre du terrain d’essai de Porsche
Dans les années 1950, la complexité croissante du développement des véhicules conduit à la décision de construire une piste d’essai dédiée, qui doit être conçue selon les souhaits des départements d’essai. Le 16 octobre 1961, le premier coup de pioche est donné pour la construction des installations dans les quartiers de Weissach et de Flacht, à 25 kilomètres à l’ouest de Stuttgart. Une piste circulaire appelée « skid pad » a été construite pour tester le comportement de conduite et l’accélération latérale, ainsi que deux circuits. D’autres sections spéciales ont également été construites, notamment les sections de nids de poule et de revêtements rugueux.

A partir de 1971 : Création du Centre de développement de Weissach (EZW)
À la fin des années 1960, les plans du Centre de développement Porsche de Weissach (EZW) commencent à prendre forme. À l’automne 1971, l’ensemble du département de développement, y compris le design, est transféré de Zuffenhausen à Weissach. À partir de 1974, un bâtiment en forme d’hexagone standard est construit, ce qui garantit des possibilités de travail et de collaboration parfaites. Les années suivantes ont vu l’expansion successive de l’EZW. En 1982, le centre de mesure pour la technologie environnementale (MZU) est équipé de six bancs d’essai pour les gaz d’échappement. La construction du bâtiment d’essai pour les moteurs (PMA) débute en 1983. En mai 1986, Porsche inaugure ce qui est alors la soufflerie la plus moderne du monde. La troisième phase de construction s’achève le 29 septembre 1986 avec une vaste installation de crash. La nouvelle installation offre des capacités d’essai modernes, avec des conditions d’essai indépendantes des conditions météorologiques, et peut être adaptée de manière flexible aux nouvelles techniques d’essai.

1996 : Création de Porsche Engineering Services GmbH (PES)
En octobre 1996, Porsche Engineering Services GmbH est fondée en tant que société juridique distincte pour les activités d’ingénierie bien établies de Porsche pour les clients externes. Depuis lors, le site de Bietigheim-Bissingen est un centre important pour les équipes de projet de Porsche Engineering.

2001 : Création de la société Porsche Engineering Group GmbH (PEG)
En 2001, Porsche Engineering Group GmbH (PEG) est fondé en tant que holding central des services d’ingénierie de Porsche. Basée à Weissach, cette filiale à 100 % de Porsche AG coordonne les projets de développement dans le monde entier. Grâce à la mise en réseau des sites de Porsche Engineering en Allemagne et à l’étranger, les ingénieurs de Porsche Engineering sont en mesure de développer des solutions répondant aux exigences les plus diverses.

2001 : Porsche Engineering s’installe à Prague
En 2001, Porsche Engineering fait ses premiers pas sur la voie de l’expansion internationale avec l’ouverture de son site de Prague. Spécialisée dans les calculs et les simulations techniques complexes, Porsche Engineering Services, s.r.o., qui se concentre sur l’électromobilité, les systèmes de connectivité, les systèmes avancés d’aide à la conduite et les structures de véhicules, est désormais un élément clé de la capacité d’ingénierie internationale de Porsche Engineering.

2012 : Acquisition du centre technique de Nardò
Avec le Centre technique de Nardò, situé dans les Pouilles, dans le sud de l’Italie, Porsche a acquis en 2012 l’un des terrains d’essai automobile les plus connus au monde. Depuis lors, le centre d’essais est exploité par Porsche Engineering. Le terrain de 700 hectares comprend plus de 20 pistes d’essai, dont une piste de maniabilité de 6,2 kilomètres, un circuit de 12,6 kilomètres, des surfaces dynamiques, des pistes acoustiques et tout-terrain, ainsi que de nombreux ateliers. Porsche Engineering propose également des services d’ingénierie sur site.

2014 : Filiale en Chine
Les services d’ingénierie pour les clients chinois ont une longue histoire chez Porsche. Des projets sont réalisés depuis plus de 20 ans. En 2014, Porsche Engineering a fondé une filiale à Shanghai. Depuis, le site est l’interface des entreprises locales, mais aussi un partenaire stratégique pour les développements de Porsche pour le marché chinois. Elle est spécialisée dans les châssis, les composants et systèmes électroniques, l’automatisation des tests, la recharge rapide et la veille technologique.

2016 : Création de Porsche Engineering Romania
Porsche Engineering a élargi son expertise interne dans le domaine de la numérisation en 2016 en créant Porsche Engineering Romania. Le site de Cluj-Napoca est spécialisé dans le développement de logiciels et de fonctions, avec des liens étroits avec les autres unités de Porsche Engineering. Des laboratoires pour les logiciels et le matériel sont disponibles pour les essais.

2018 : Site d’Ostrava en République tchèque
Depuis 2018, un bureau à Ostrava, en République tchèque, renforce l’expertise de Porsche Engineering dans le domaine du développement de logiciels.

Développements « Made by Porsche »
1931 : Porsche Type 7 pour Wanderer
Au printemps 1931, le bureau d’études reçoit sa première commande officielle du constructeur automobile Wanderer. Dans un temps de développement extrêmement court, Porsche conçoit un moteur six cylindres d’une cylindrée initiale de 1,5 litre et le châssis correspondant avec un essieu oscillant. Construit sous le nom de Wanderer W21 et W22, le modèle, connu en interne sous le nom de Type 7, se distingue par son moteur innovant en alliage léger.
La suspension à barre de torsion de Porsche, utilisée pour la première fois dans la construction automobile, s’avère être une évolution majeure dans la technologie des châssis.

1933 : Voiture de course Porsche Type 22 Auto Union
Au printemps 1933, Ferdinand Porsche est chargé par Auto Union de développer une voiture de course 16 cylindres. Les premiers essais de la voiture de course Auto Union ont lieu en novembre 1933. Au cours de sa première saison en 1934, elle établit trois records du monde et remporte plusieurs courses de côte ainsi que trois Grands Prix internationaux.

1934 : Porsche Type 60
L’impulsion pour la conception de la « Coccinelle » Volkswagen, aujourd’hui mondialement connue, est venue en 1934, lorsque l’Association du Reich de l’industrie automobile allemande a chargé Ferdinand Porsche de concevoir et de construire une Volkswagen allemande ou « voiture du peuple ». En 1936, le gouvernement du Reich décide de construire sa propre usine pour la Volkswagen, dont la conception a également été confiée à Ferdinand Porsche.

1938 : Porsche Type 64
En 1938, le bureau d’études de Porsche reçoit une commande de Volkswagen pour le développement d’une voiture de course basée sur la Porsche Type 60, qui doit participer à une course longue distance prévue entre Berlin et Rome. Sous la désignation interne Type 64, les ingénieurs Porsche développent trois coupés de course au printemps 1939. Avec une carrosserie profilée en aluminium, des passages de roues couverts et un moteur boxer Volkswagen modifié, la voiture, qui pesait environ 600 kilogrammes, atteignait plus de 140 kilomètres par heure.

1947 : Porsche Type 360 pour Cisitalia
La première grosse commande de l’après-guerre est passée par la société italienne Cisitalia. Le résultat, la voiture de course Type 360 achevée en 1947, présentait un châssis ultramoderne avec des bras de contrôle longitudinaux doubles à l’avant et un essieu oscillant à double articulation à l’arrière, ainsi qu’une transmission intégrale.

1952 : Porsche Type 542 pour Studebaker
Entre 1952 et 1954, Porsche développe pour le constructeur automobile américain Studebaker une berline quatre portes à carrosserie autoportante de type ponton moderne. Les ingénieurs Porsche ont conçu un moteur six cylindres de trois litres d’une puissance de 78 kW (106 ch), qu’ils ont testé dans des variantes refroidies par air et par eau.

1973 : Projet de recherche sur les voitures à longue durée de vie
Le projet de recherche sur les voitures à longue durée de vie (FLA), commandé par le ministère fédéral allemand de la recherche et de la technologie (BMFT), a été conçu comme un concept automobile adapté aux nouvelles conditions environnementales. Porsche a développé le concept automobile, connu en interne sous le nom de Type 1989, dans le but de maximiser la conservation des ressources. Il a été conçu pour une durée de vie de vingt ans et un kilométrage d’au moins 300 000 kilomètres. L’idée de base comprenait non seulement une sélection ciblée des matériaux mais aussi la réduction délibérée de l’usure des composants techniques.

1981 : Collaboration avec Linde
Dans le prolongement de la mise en service des entraînements planétaires et à chaîne, Linde Material Handling, spécialiste des techniques de stockage, confie à Porsche, en 1981, la conception globale d’une nouvelle génération de chariots élévateurs. Outre la conception fonctionnelle du véhicule, les ingénieurs ont accordé une attention particulière au développement d’un nouveau concept de siège conducteur basé sur des recherches en ergonomie.

1983 : moteur de formule 1 TAG Turbo
Grâce au soutien financier de l’homme d’affaires saoudien Mansour Ojjeh, l’équipe de course britannique McLaren a pu commander le développement d’un moteur turbo de Formule 1 à Weissach. Le moteur, qui pouvait produire jusqu’à 1000 ch, a fait ses débuts lors de la saison 1983, a été pratiquement imbattable entre 1984 et 1986 et a aidé McLaren à remporter trois titres de champion du monde des pilotes et deux titres de champion du monde des constructeurs.

1990 : Mercedes-Benz 500 E
En 1990, les ingénieurs de Porsche ont créé pour Mercedes-Benz une version particulièrement puissante de la Mercedes W124, équipée d’un moteur V8 5 litres à quatre soupapes. Porsche a été responsable de l’ensemble du projet jusqu’à la production en petite série chez Porsche à Stuttgart-Zuffenhausen.

1993 : Audi Avant RS2
Audi et Porsche ont développé conjointement un break sportif hautes performances, qui a été présenté à l’automne 1993 sous le nom d’Audi Avant RS2. La variante RS2 de 232 kW (315 ch) a été construite à Weissach en utilisant de nombreux composants de la gamme Porsche.

1994 : Opel Zafira
Lorsque le constructeur automobile Opel, basé à Rüsselsheim, a voulu pénétrer le marché en pleine expansion des monospaces compacts, il a chargé Porsche de développer le Zafira sur la base du modèle Astra en 1994. Les ingénieurs de Porsche ont conçu la carrosserie blanche, adapté le groupe motopropulseur, la suspension et le système électrique, et se sont chargés de la construction du prototype, des essais du véhicule et de la planification de la production.

2002 : Luge de compétition pour Georg Hackl
Porsche Engineering développe pour le lugeur Georg Hackl une luge de compétition dont il peut modifier l’amortissement en cours de route, ce qui lui permet d’atteindre une plus grande vitesse en virage. Résultat : une médaille d’argent pour  » Hackl Schorsch  » aux Jeux olympiques d’hiver de 2002 à Salt Lake City (USA).

2007 : Cayago Seabob
Le Seabob du fabricant Cayago est conçu pour s’amuser sur batterie à la surface de l’eau et dans les profondeurs. En 2007, les ingénieurs de Porsche Engineering ont développé trois composants électroniques pour cet appareil de sport nautique : le gestionnaire de batterie, l’unité de commande du moteur et le panneau de commande avec affichage graphique.

Depuis 2014 : Technologie haute tension pour les véhicules électriques
Pour les véhicules électriques hautes performances, Porsche Engineering développe des systèmes d’entraînement et d’autres solutions basées sur la technologie innovante 800 volts. Pour ce faire, Porsche Engineering s’appuie sur une vaste expérience acquise notamment avec la Porsche 919 Hybrid. Porsche Engineering a développé l’ensemble du système de stockage d’énergie du prototype LMP1 – de la structure mécanique au contrôle et aux essais du système complet. Le système de batterie de la 919 Hybrid a ouvert la voie à l’introduction de l’architecture 800 volts, qui a fait école, dans la Porsche Taycan, et qui aide aujourd’hui le véhicule électrique à atteindre ses performances de conduite exceptionnelles.

2016 : Scania Série S et Série R
Porsche Engineering a développé une toute nouvelle génération de cabines, y compris les processus de production nécessaires, pour la nouvelle série de modèles de véhicules utilitaires lourds du constructeur suédois Scania, qui a été dévoilée en 2016. Forts de leur expertise dans le développement de structures de carrosserie résolument rigides et légères, les ingénieurs Porsche ont mis au point une carrosserie de cabine particulièrement résistante aux chocs en utilisant des aciers de différents niveaux de résistance.

2019 : Cayenne Coupé
En 2019, Porsche a dévoilé la variante Coupé de la série à succès Cayenne, pour laquelle Porsche Engineering a agi en tant qu’entrepreneur général pour le développement global du véhicule. Le projet comprenait la maîtrise du processus complet ainsi que le développement des différents assemblages, la validation des propriétés techniques et l’assistance pendant la période précédant la production. Lors de la mise en œuvre, Porsche Engineering a principalement utilisé des outils de simulation et de développement virtuel au lieu de tests de composants et de véhicules réels, longs et coûteux.

Depuis 2019 : méthodologie de développement virtuel ADAS
Porsche Engineering a créé un environnement de simulation dans lequel les fonctions des systèmes avancés d’aide à la conduite (ADAS) peuvent être formées et testées virtuellement. Entre autres outils, les programmeurs utilisent à cette fin des moteurs de jeu. Les moteurs de jeu sont des outils logiciels destinés à la simulation graphique et physique dans les jeux vidéo, mais ils conviennent également au développement des systèmes d’aide à la conduite en raison de leur reproduction réaliste des conditions de conduite. En très peu de temps, les experts en logiciels peuvent exécuter des scénarios de circulation complexes, modifier des paramètres tels que la lumière du soleil, les conditions météorologiques ou le comportement des autres usagers de la route en appuyant sur un bouton, et également couvrir des situations limites qui ne pourraient pas être recréées avec des tests réels sur la route, ou seulement à un risque élevé.

2020 : Pare-soleil MAY
En raison de leurs grandes surfaces de contact, les parasols sont soumis à des forces importantes, même lorsque le vent est faible. Afin de garantir la stabilité des différents composants et de la construction globale, les pare-soleil MAY ont été soumis à des tests de charge dans des conditions extrêmes dans la soufflerie de Porsche.

2021 : Le véhicule intelligent et connecté du futur
Le véhicule du futur a une capacité de perception, traite les impressions, apprend et s’adapte donc de mieux en mieux aux exigences. Il transmet les informations au back-end, où toutes les données de la flotte sont validées et optimisées dans le cloud. Il reçoit ensuite de nouveaux logiciels dotés de fonctionnalités améliorées et renforcées « over the air ». En tant que développeur global du véhicule, Porsche Engineering met en œuvre les nouvelles fonctions dans leur intégralité, y compris les logiciels, le matériel et la mise en réseau nécessaire. Dans son réseau international de sites, Porsche Engineering réunit une expertise logicielle approfondie, un savoir-faire complet dans le domaine des systèmes d’aide à la conduite et de l’intelligence artificielle, ainsi que la connectivité du cloud.

Porsche
  • Nouvelle Porsche 911 T-Hybrid type 992
    Le modèle iconique de la marque franchit un nouveau cap. Porsche propose en effet la nouvelle 911 Carrera GTS, le tout premier modèle 911, homologué pour la route, doté d’un système d’hybridation haute performance et optimisé en poids. Avec ses 3,6 litres de cylindrée, le nouveau groupe motopropulseur innovant offre des performances encore améliorées. La ...
  • Porsche 911 E 2.0
    Depuis le salon de Francfort 1963, la Porsche 901… pardon 911 (!), s’est posée en GT de référence chez les voitures de sport. Forte en caractère, elle a su imposer sa solution technique particulière (porte-à-faux AR) et sa bouille inimitable héritée des Porsche 356. En 1968, pour améliorer la tenue de cap en ligne droite, ...
  • Porsche 944 Turbo 951
    Après des participations concluante en endurance début 80 de la Porsche 924 GTP, véritable laboratoire de la Porsche 944 Turbo, à Weissach on dévoile l’offensive « Turbo » pour sa 944 en 1985. Véritablement revue intégralement, et nettement plus performante que les Porsche 944 et 944 S, la version Turbo profite d’un faciès plus carré ...
  • Porsche 928 GTS
    Lorsque Porsche dévoilait la 928 en 1979, le contexte était délicat (chocs pétroliers) et la puissance avait été amputée. Démarrage complexe avec pour mission de remplacer la Porsche 911. En 1992, la Porsche 911 est plus que jamais en croissance, et Porsche opère par retouche à sa GT qui était révolutionnaire. Passage à 5,4 litres ...
  • La voiture électrique la plus rapide de Zuffenhausen
    Lars Kern, pilote de développement chez Porsche, s’est surpassé sur le Nürburgring : il a parcouru la Boucle Nord en 7:07,55 minutes au volant d’un Taycan de présérie. Il améliore ainsi de 26 secondes le record qu’il avait établi en août 2022 au volant d’un Taycan Turbo S équipé d’un pack performance. « En sport automobile, ...
  • Nouvelle Porsche 912 KAMManufaktur Carbon
    La société KAMManufaktur, basée à Budapest, porte l’emblématique voiture de sport 912 à de nouveaux niveaux de performance et de facilité d’utilisation, sans perdre son allure classique et son style de conduite analogique. Lancée en 2022, la KAMM 912c a été très appréciée dans le monde entier pour son mélange de hautes performances et de légèreté. ...
  • Nouvelle Theon Design Porsche 911 1992 964 C2 GBR002
    Theon Design a dévoilé sa dernière Porsche 911 (964) personnalisée, la deuxième pour un client britannique. Finie en vert chêne métallisé classique avec des rayures « fantômes » foncées, des éléments chromés satinés et des jantes de 18 pouces de style Fuchs assorties, elle illustre une fois de plus le respect de Theon pour l’éthique de Porsche. ...
  • Nouvelle Porsche 914 Restomod de Fifteen Eleven Design
    Près de trois ans après avoir annoncé le projet, la société de construction et de restauration de voitures de prestige Fifteen Eleven Design a ouvert le carnet de commandes de sa Porsche 914 sur mesure, une recréation contemporaine de la voiture classique refroidie par air. L’entreprise, basée à Bakewell, dans le Derbyshire, est la branche classique ...
  • Sacrilege Motors dévoile sa première Porsche 911 Classic 100% électrique reconversion
    Sacrilege Motors, un studio de restauration et de conversion électrique sur mesure, dévoilera sa première Porsche 911 commandée sur la Concept Lawn du Concours d’Elégance de Pebble Beach. Sacrilege Motors est la première entreprise de restauration et de conversion électrique qui se consacre à l’évolution de la Porsche 911 classique en préservant ses sensations de ...
  • Nouvelles Porsche 911 S et 911 T type 992
    Porsche célèbre les 60 ans du modèle emblématique de la marque en proposant une édition spéciale de la 911 conçue pour un plaisir de conduire absolu. Produite en 1 963 exemplaires, la Porsche 911 S/T se caractérise par une conception optimisée en poids et une expérience de conduite à l’état pur. Pour la première fois, ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Porsche fait le point sur 90 ans de services en engineering à côté de sa production de voitures de sport, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.