BMW 325iX E30

BMW 325iX E30 (1986)

BMW 325iX E30
1986 – 6 cyl. en ligne 12V
171 ch – 205 km/h
1 270 kg

Avec ses modifications du millésime 86, BMW redonne un coup de jeune à sa Série 3 E30, et en profite au passage pour élargir la gamme avec un cabriolet et une version intégrale à quatre roues motrices. Dotée du nouveau 6 en ligne de 2,5 litres développant 171 ch, la BMW 325iX E30 c’est dans sa transmission intégrale qu’elle se distingue du reste de la gamme. Pour la reconnaître extérieurement, c’est assez simple, puisqu’elle est dotée de de passages de roues élargies avec extensions d’ailes, de bas de caisse et d’un bouclier arrière spécifiques, pas du meilleur goût cependant. A croire que BMW s’est fourni chez un accessoiriste bon marché. Le reste est identique et on retrouve toujours avec autant de plaisir la ligne classique et son regard à double optiques rondes séparées par le haricot, ainsi qu’un gabarit compact et équilibré qui fait toujours mouche…

La BMW 325iX E30 fait mentir les mauvaises langues : oui, une BMW ça tient le pavé et même sur des conditions d’adhérences précaires. Vive la transmission intégrale ?…

Le 6 cylindres en ligne M20 de 2,5 litres de cylindrée garantit 171 ch et une onctuosité et musicalité sans égale…

Contrairement aux idées reçues, le moteur M20 a beau être un six en ligne, il ne dérive pas du 2,3 litres précédent. Le bloc est repris à la version ETA de 2,7 litres dont la cylindrée a été ramenée à 2 494 cm3 grâce à un alésage de 84 mm et une course de 75mm. La culasse a été retaillée afin d’agrandir les chapelles et les diamètres des soupapes. La forme des chambres de combustion est également revue pour augmenter la rapidité de la combustion. L’alimentation est confiée à une centrale Bosch ME-Motronic. Le rapport volumétrique est de 9,7:1. Si le bloc est en fonte, la culasse est en alliage léger, abritant 12 soupapes entraînées par courroie crantée et un arbre à cames en tête. Le M20 développe 171 ch à 5 800 tr/mn et un couple de 225 Nm à 4 000 tr/mn dans une sonorité toujours aussi marquée qui est la signature de la firme à l’hélice. La boîte manuelle à 5 rapports se distingue toujours par un maniement ferme et agréable, mais est affublée d’un étagement totalement inapproprié entre une 1ère trop courte et des 4e et 5e trop longues. Il faudra piocher dans les options pour avoir la boîte sport (code 206) à l’étagement nettement plus adéquat et son caractère plus sportif. La BMW 325iX est moins véloce (205 km/h) que sa sœur à deux roues motrices en raison de l’énergie « dévorée » par la transmission intégrale et de la hausse de poids, tandis que les accélérations sont logiquement meilleures (merci la motricité accrue) avec un km DA en 28’’8. La BMW 325iX est dotée de trois différentiels, dont deux (Central et AR) sont équipés d’un autobloquant viscostatique répartissant automatiquement la puissance entre les essieux mais aussi entre les deux roues arrière. La répartition du couple se fait à 37% sur l’essieu avant et à 63% sur l’arrière pour conserver un comportement dynamique, pour ne pas dire sportif. Un McPherson avant avec bras inférieurs triangulés est équipé de déport positif et d’un dispositif anti-plongée. A noter que le train avant est ici monté sur une traverse en alu coulé. Les points d’ancrages des suspensions sont différents pour obtenir un déport négatif afin de lutter contre le sous-virage. Enfin la voie avant a été élargie de +13 mm avec des passages de roues élargies (d’où les modifications esthétiques extérieures). L’essieu arrière est composé de triangles obliques avec ses ressorts hélicoïdaux et barre stabilisatrice. Cossue et bien finie, la BMW 325iX E30 n’est pas particulièrement frêle avec près de 1,3 tonnes sur la bascule. La direction à crémaillère reçoit une assistance de direction hydraulique. On lui reprochera une démultiplication trop grande (Rayon de braquage de 4,95 mètres), qui pénalise la précision en conduite sportive. Le freinage est confié à quatre disques (ventilés à l’avant) et est complété d’un ABS de série. A noter que lorsque les ponts central et arrière sont blocables (selon les souhaits du conducteur depuis la planche de bord), l’ABS reste toujours fonctionnel, ce qui n’est pas le cas chez ses concurrents. Les jantes alu de 14 pouces sont chaussées de pneumatiques en Michelin MXV 195/65 VR14. Inutile de préciser que la BMW 325iX offre

BMW 325iX E30 (1986)

Avec sa transmission intégrale, la BMW 325iX E30 solutionne sa sensibilité du train arrière sur revêtement mouillé.

un sentiment de sécurité total au volant. Typée légèrement sousvireuse en entrée de virage, il suffit de relâcher les gaz à la corde pour qu’elle enroule de l’arrière et ensuite re-gaz pour jouer sur la motricité totale et sortir de la courbe avec une sacrée vitesse. Y compris sur chaussée humide, ce qui est nouveau chez BMW !. Enfin dans les enchaînements rapides, la 325iX est pénalisée assurément par son étagement de boîte et sa direction trop démultipliée. Plus GT que GTI… L’habitacle n’a pas évolué, et c’est tant mieux notamment pour la planche de bord tournée vers le conducteur offrant une position de conduite parfaite. L’habitabilité reste modeste par rapport à ses rivales et l’accès aux places arrière est peu pratique en variante 2 portes. La présentation est sobre, pour ne pas dire austère (tout est noir et gris foncé, même la sellerie), mais la qualité de finition ne souffre pas la critique. En revanche, l’équipement de série est tout de même trop juste surtout si on veut se faire une (véritable) voiture de luxe avec toit ouvrant, les sièges sport, la climatisation, le volant sport trois branches du plus bel effet, les appui-têtes arrière… Bref, pour se différencier très nettement des autres, il va falloir rallonger la facture…

Notre avis
emoticonVous aviez peur des propulsions sur le mouillées, mais rêviez de rouler en BMW Série 3 E30 ? Prenez votre courage à deux mains, car BMW a trouvé la solution : propulsion pour ceux qui savent (ou osent ?) et transmission intégrale pour les timides (ou modestes ?). La BMW 325iX se permet même le luxe d’accélérer un poil plus fort que la 325i. Son six cylindres en ligne reste toujours un point fort qui lui donne une âme tandis que l’habitacle, certes austère, respire le travail bien fait et peut même devenir réellement luxueux à condition de payer de nombreux suppléments coûteux…

Autres versions :
BMW Série 3 E30

Les Rivales :
Coupé Sport 1980, 1986

  • Alfa Romeo Alfetta GTV 6 2L5 Alfa-Romeo n’a de cesse de faire monter en puissance son coupé Alfetta né GT puis devenu GTV. De 1,8 litres la cylindrée a évolué à 2 litres (un 1,6 litres économique a également existé), mais pour 1981, c’est le V6 magique de la statutaire Alfa 6 qui est glissé sous le capot de l’Alfetta GTV relookée pour l’occasion. Fini la finesse du trait de Giugiaro mariée aux luxe des pare-chocs chromés. On plonge dans les eighties et Alfa Romeo se ...
  • BMW 325i E30 La BMW Série 3 génération E30 a renouvelé avec beaucoup d’élégance et des proportions qui semblent idéales et compactes la saga désormais inauguré par la Série 02. Mais dès son lancement en 1983, la version de pointe reprenait le moteur 2,3 litres de la BMW 323i E21. Pour 1985, BMW apporte quelques modifications bienvenue à commencer par une évolution moteur qui porte la cylindrée à 2,5 litres. On note quelques évolutions subtiles sur la 325i (E30) avec un spoiler avant ...
  • BMW 325iX E30 Avec ses modifications du millésime 86, BMW redonne un coup de jeune à sa Série 3 E30, et en profite au passage pour élargir la gamme avec un cabriolet et une version intégrale à quatre roues motrices. Dotée du nouveau 6 en ligne de 2,5 litres développant 171 ch, la BMW 325iX E30 c’est dans sa transmission intégrale qu’elle se distingue du reste de la gamme. Pour la reconnaître extérieurement, c’est assez simple, puisqu’elle est dotée de de passages de ...
  • BMW M3 E30 Pour les besoins de l’homologation en compétition, BMW Motorsport va suivre le même chemin que Ford et sa Sierra Cosworth ou encore (et surtout !) Mercedes-Benz et sa 190 2.3-16. Mais BMW sera le dernier à « tirer » avec le démarrage de la production de sa M3 E30 à compter de septembre 1986 soit plus de 2 ans après sa rivale frappée de l’étoile. L’attente n’était pas vaine, avec un look totalement transformé (ailes larges, boucliers épais) jusqu’au montant ...
  • Maserati Biturbo Si Maserati Biturbo SiMaserati a pris le temps ! Après avoir essuyé une pluie de critiques la Biturbo II depuis 1985 est améliorée sur de nombreux points de fiabilité et de tenue de route. Il était temps, mais elle conserve alors encore son antique alimentation par carburateurs. Il aura fallu attendre encore une année supplémentaire pour que Alejandro de Tomaso se résigne à passer à l’injection électronique. Au sommet de la sportivité de la gamme Biturbo, la version S profite ainsi de toutes ...
  • Mazda RX7 GLX FC En 1978 avec son coupé RX-7, Mazda a démocratisé le moteur rotatif licence Wankel dans le milieu des GT sport, si on fait exception de la Cosmo Sport des années 60. Pour 1986, Mazda revoit sa copie de fond en comble. Au programme une technologie raffinée à tous les étages, et bien entendu le rotatif sous le capot. Lorsque les designers japonais ont couché les lignes de leur prochain coupé sportif sur le papier, l’inspiration semble avoir été prise Outre-Rhin ...
  • Mazda RX7 LX FC En 1978 avec son coupé RX-7, Mazda a démocratisé le moteur rotatif licence Wankel dans le milieu des GT sport, si on fait exception de la Cosmo Sport des années 60. Pour 1986, Mazda revoit sa copie de fond en comble. Au programme une technologie raffinée à tous les étages, et bien entendu le rotatif sous le capot. Lorsque les designers japonais ont couché les lignes de leur prochain coupé sportif sur le papier, l’inspiration semble avoir été prise Outre-Rhin ...
  • Opel Monza GSE A2 Présent depuis l’automne 78 en France, le coupé Monza évolue pour 1984 et prend du muscle ! L’Opel Monza GSE, c’est son nom, se présente sous une forme inchangée mais dont les traits ont été passablement modernisés, notamment la proue. Plus aérodynamique, la Monza GSE dispose désormais d’un museau plus fin et rond, adoptant au passage des clignotants blancs. Les spoilers sont plus enveloppants et peints ton carrosserie, tout comme le becquet de hayon. Elancé, et posé sur ses jantes ...
  • Porsche 944 2L5 Malgré un incontestable succès commercial de sa Porsche 924, Porsche surfe sur le succès d’estime de la Porsche 924 Carrera GT auprès du public pour monter d’un cran son coupé sportif à moteur avant. La Porsche 944 reprend ainsi le look intégral (ou presque) de la Carrera GT avec son faciès plus agressif, ses ailes larges aux découpes suggestives et ses voies élargies. La Porsche 944 2L5 est ainsi plus virile que la 924. Mais le ramage n’est pas la ...
  • Toyota Celica Mk4 2L0 GT ST162 Toyota Celica Mk4 2L0 GT ST162Au salon de Francfort 85, Toyota nous réserve une surprise avec sa nouvelle Celica Mk4 génération ST160. Une véritable nouveauté qui marque un tournant et donne le tempo de la stratégie moderne de Toyota sur le marché de la voiture de sport : passage à la traction, moteur raffiné techniquement, et un design qui tranche par une fluidité et harmonie bien en phase avec cette révolution de palais. Pour ceux qui pensaient que les voitures japonaises n’étaient que des autos ...

Avant d’acheter
Véritable succès commercial de BMW, la Série 3 génération E30 est très présente dans les petites annonces, à fortiori en 325i avec le 6 cylindres. Mais un passé trouble en occasion à éliminer beaucoup d’exemplaires : entre les fatigués, les pas entretenus, les modifiés… Du coup il faut faire le tri et bien choisir. Premier acte donc, sélectionner une auto au passé clair et prouvé avec un entretien à jour, à savoir révision tous les ans ou tous les 20 000 km, vidange moteur tous les 10 000 km. A contrôler que la courroie de distribution est bien remplacée selon les préconisations BMW. Autre point crucial, traquer la corrosion qui fait des ravages. Les points à ausculter sont connus : bas de caisse, encadrement des vitres, ouvrants, plancher et fond de coffre. Les BMW 325i (E30) étant dans l’absolu très fiables et endurantes, il faut ainsi se méfier des versions officiellement peu kilométrées, la descente de compteur malintentionnée étant possible sans le voir au premier coup d’œil. Dans les (rares) faiblesses de la BMW 325i E30 notons le refroidissement du 6 en ligne sous-dimensionné qui oblige parfois à remplacer le joint de culasse, tandis que les échappements sont assez fragiles. La sellerie se déchire avec le temps et peut donner des indices précieux sur la précaution prise par les différents propriétaires.
Entretien : Tous les 20 000 km ou tous les ans + vidange tous les 10 000 km.

Mots clés : BMW | Série 3 | 325iX | 6 en ligne | E30 | 4×4 | Intégrale | M Motorsport | Berline Sport | BMW | 325IX (E30) | BERLINE SPORT

TOP Format compact ǀ 6 en ligne ǀ tenue de route plus efficace ǀ Polyvalence d’usage ǀ Performances ǀ Présentation intérieure valorisante ǀ Position de conduite ǀ commande de boîte FLOP Habitabilité ǀ Prix ǀ Trop d’options ! ǀ Accès aux places AR (en 2 portes) ǀ Délicate sur le mouillée ǀ Direction trop démultipliée ǀ Etagement de boîte ! ǀ Amortissement ǀ Accès au coffre exigu

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :

Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :

BMW
325iX (E30) – Série 3
1986
13 CV – 130 000 FF
6 cylindres en ligne 24 soupapes (1×2 ACT) –2 494 cm3
171 ch à 5 800 tr/mn (68,56 ch/litre)
225 Nm à 4 300 tr/mn (90,36 Nm/litre)
non
propulsion + BV5 manuelle + différentiel AV + différentiel autobloquant viscostatique central + différentiel autobloquant viscostatique AR
1 270 kilos (7,43 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques pleins AR + ABS
jantes alu 14″ + pneus en 195/65 VR14 AV et 195/65 VR14 AR
0 à 100 km/h en ND; 205 km/h, km DA en 28ʺ8

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

BMW 325iX E30
BMW
  • La nouvelle BMW M3 est en préparation finale avec les tests sur circuit BMW M GmbH prépare actuellement le renouvellement ses modèles emblématiques. Avec des tests dynamiques effectués dans des conditions de course, le processus de développement en série de la nouvelle berline BMW M3 et de la nouvelle BMW M4 Coupé entre dans sa phase finale. Avec une augmentation significative des performances par rapport aux modèles précédents ...
  • Nouvelle BMW Série 8 Golden Thunder Edition Les prestations dynamiques sont le signe distinctif des modèles de la gamme Série 8. La luxueuse voiture de sport du constructeur automobile va être enrichie d’une touche d’extravagance. Des éléments de design spécifiques en or ainsi que des équipements spécifiques BMW Individual, tant à l’extérieur qu’à l’intérieur, assurent un mélange incomparable de sportivité et de ...
  • Nouvelle BMW M5 Compétition F90 Facelift Avec son design soigné, ses possibilités de réglages perfectionnées et son écran central élargi de 12,3 pouces, la nouvelle BMW M5 Competition (consommation de carburant en cycle mixte : 11,1-11,3l/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte : 252-257 g/km*) associe le confort d’utilisation au quotidien d’une berline à la sportivité exceptionnelle d’un modèle ...
  • Nouvelle BMW M2 Futura 2000 BMW M comme art contemporain – dans le sillage du développement de BMW Individual, la BMW M GmbH présentera sa dernière collaboration : un projet à plusieurs niveaux avec l’éminent artiste contemporain international FUTURA 2000 ; le partenariat débutera à Frieze Los Angeles 2020. Dans le cadre de cette collaboration, FUTURA 2000, qui est connu ...
  • Nouvelle BMW M2 CS Pour la première fois, BMW M GmbH dévoile une édition spéciale exclusive en production limitée dans le segment compact premium. Caractérisée par son design élégant tout en sportivité et ses performances élevées, la nouvelle BMW M2 CS (consommation de carburant en cycle mixte : 10,4 – 9,4 l/100 km ; émissions de CO2 en cycle ...
  • BMW 320i Cabriolet E30 Depuis une année déjà, BMW s’est posé en leader des cabriolets 4 places luxueux et sportif, seul Saab pour l’instant ayant emboîté le pas du constructeur à l’hélice. Néanmoins, si le cabriolet suédois peut s’appuyer sur un style marqué et singulier, et un véritable attrait et une qualité de fabrication indéniable, il lui manque un ...
  • Alpine célèbre les 30 ans de son modèle emblématique : l’Alpina B10 Biturbo E34 Ce n’est pas un hasard si la BMW ALPINA B10 Bi-Turbo a été présentée sous le CONCORDE, l’avion le plus rapide de l’aviation civile. En 1989, le CONCORDE a établi la norme dans les airs et la BMW ALPINA B10 Bi-Turbo a défini la norme sur la route. Ensemble, ils constituent l’image emblématique de la ...
  • BMW 325i Cabriolet E30 Depuis trois générations de Série 02 et Série 3, BMW décline un ersatz de cabriolet sur la base de sa compacte à succès. Alors conçu et fabriqué par le carrossier Baur, on doit plus parler de découvrable que de cabriolet puisque les montants de portes et de vitres latérales sont fixes. Bien mais peut mieux ...
  • Nouvelle BMW M8 Compétition Gran Coupe L’introduction de la BMW M8 Competition Gran Coupé marque le prochain chapitre de l’offensive modèle de la marque dans le segment du luxe. Combinant la performance, l’agilité et la précision de la BMW M GmbH avec quatre sièges pleine grandeur, le dernier modèle M8 est directement dérivé de la nouvelle BMW M8 Competition Coupé et ...
  • Nouvelle BMW M4 Edition M Heritage Avec les courses à venir sur le Nürburgring, la saison actuelle des Touring Car Masters allemands (DTM) va enfin atteindre sa phase décisive. Pendant le week-end DTM qui se tiendra du 13 au 15 septembre 2019, les visiteurs pourront s’attendre à une autre attraction. La BMW M4 Edition ///M Heritage (consommation combinée : 10,0 – ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 8.7/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
BMW 325iX E30, 8.7 out of 10 based on 3 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.