BMW 325i Cabriolet E30

BMW 325i Cabriolet E30

BMW 325i Cabriolet E30
1986 – 6 cyl. en ligne 12V
171 ch – 215 km/h
1 255 kg

Depuis trois générations de Série 02 et Série 3, BMW décline un ersatz de cabriolet sur la base de sa compacte à succès. Alors conçu et fabriqué par le carrossier Baur, on doit plus parler de découvrable que de cabriolet puisque les montants de portes et de vitres latérales sont fixes. Bien mais peut mieux faire. BMW a (enfin) compris les attentes des amateurs de conduite cheveux au vent et dévoile pour l’été 1986 un véritable cabriolet basé sur la Série 3 E30 commercialisée depuis 1983. Le moins que l’on puisse dire, est que le dessin originel de coach et berline de Claus Luthe, est ici sublimé et confirme avec l’ablation de toit, la justesse et pertinence du trait. Et véritable gageure, la BMW 325i Cabriolet E30 est en outre aussi désirable et élégante avec ou sans capote. Profil pur et simple à la ligne de caisse rectiligne concourent à l’élégance général dans un format encore compact (4,33 mètres de long). Proues et poupes demeurent identiques à celles du coach, et il n’est donc pas surprenant de retrouver le « double haricot » BMW au centre de la calandre avec les deux double phares ronds. Notez que la malle de coffre intègre un couvre capote de qualité qui s’intègre totalement à la ligne. Une fois le couvre-chef en toile replié, il devient ainsi invisible. Elégant et pratique, au prix d’un petit sacrifice de contenance dans le coffre. Les parechocs chromés et leurs baguettes en plastique noir sont particulièrement élégants. Les jantes alu de 14 pouces sont de série histoire de terminer la finition particulièrement soignée de la BMW 325i Cabriolet E30. Et sous le capot, c’est le 6 en ligne maison qui est à l’office pour mieux en profiter une fois décapoté…

BMW signe là un coup de maître avec sa 325i Cabriolet E30 ! Elégante et réussie, aboutie et bien finie, elle sert d’écrin à un 6 cylindres en ligne toujours mélodieux et onctueux, la BMW 325i cabriolet E30 s’inscrit comme un futur classique…

BMW 325i Cabriolet E30

La BMW 325i Cabriolet E30 profite du 6 en ligne qui fait le bonheur de nombreuses BMW contemporaines. Particulièrement mélodieux et onctueux, il distille ses 171 ch avec bonheur…

Contrairement aux idées reçues, le moteur M20 a beau être un six en ligne, il ne dérive pas du 2,3 litres précédent. Le bloc est repris à la version ETA de 2,7 litres dont la cylindrée a été ramenée à 2 494 cm3 grâce à un alésage de 84 mm et une course de 75mm. La culasse a été retaillée afin d’agrandir les chapelles et les diamètres des soupapes. La forme des chambres de combustion est également revue pour augmenter la rapidité de la combustion. L’alimentation est confiée à une centrale Bosch ME-Motronic. Le rapport volumétrique est de 9,7:1. Si le bloc est en fonte, la culasse est en alliage léger, abritant 12 soupapes entraînées par courroie crantée et un arbre à cames en tête. Le M20 développe 171 ch à 5 800 tr/mn et un couple de 225 Nm à 4 000 tr/mn dans une sonorité toujours aussi marquée qui est la signature de la firme à l’hélice. Notons une consommation en « précieux or noir » un peu élevée. La boîte manuelle à 5 rapports se distingue toujours par un maniement ferme et agréable, mais est affublée d’un étagement totalement inapproprié entre une 1ère trop courte et des 4e et 5e trop longues. Il faudra piocher dans les options pour avoir la boîte sport (code 206) à l’étagement nettement plus adéquat et son caractère plus sportif. Malgré cette imperfection, les performances sont déjà de bon niveau, surtout pour un cabriolet plus lourd que le coach dont il dérive en raison des nombreux renforts de carrosserie pour compenser la perte de rigidité. La BMW 325i Cabriolet E30 file donc à 215 km/h en vitesse maxi, tandis que les accélérations, malgré l’étagement de boîte imparfait, sont probantes avec un 0 à 100 km/h en 8’’6 et un kilomètre départ arrêté en 29’’4. Une fois les renforts de carrosserie, on retrouve l’architecture des trains roulants des coachs et berlines : pseudo McPherson triangulés avant et triangles arrière obliques. L’ensemble est complété de combinés ressorts hélicoïdaux-amortisseurs hydrauliques et barre antiroulis. Les jantes alu de 14 pouces sont montées en pneumatiques de 195/65 VR14. La direction à crémaillère peut recevoir en option une assistance de direction. Une option à recommander fortement car elle réduit très nettement un diamètre de braquage bien trop important de série qui nuit à la précision de conduite. Le système de freinage à quatre disques (ventilés avant) peut être complété en option d’un ABS. C’est bien là le paradoxe de cette BMW 325i Cabriolet E30. En fonction des options (onéreuses), vous avez affaire à une auto au visage et caractère de conduite totalement différent. Certes, en version cabriolet, la notion de voiture de sport est moins prédominante et perd de son intérêt, pour privilégier la promenade. Toutefois, si on peut se passer du pont autobloquant, la boîte sport et la direction assistée semblent en revanche tout indiquées pour une conduite plus précise et exaltante. Quitte à en payer le prix fort… La tenue de route reste très équilibrée et la BMW 325i Cabriolet E30 reste une propulsion classique, avec une certaine prudence sur l’accélérateur et les trajectoires lorsque la chaussée devient humide ou grasse. Surtout si, avec la dotation strictement de série, vous voulez jouer du volant pour contrebraquer. Pas simple avec une si grande démultiplication ! En bon cabriolet, si la rigidité est déjà très aboutie, les

BMW 325i Cabriolet E30

La BMW 325i Cabriolet E30 affiche une tenue de route équilibrée mais qui mérite une certaine attention sur chaussée mouillée comme toute BMW.

vibrations dans les montants de parebrise sur chaussée dégradée sont encore marquées. L’habitacle est prévu pour quatre personnes, même si, à l’instar de la version coach, l’habitabilité arrière, notamment l’espace aux jambes n’est pas idéale, et à réserver à des enfants de petites tailles. La position de conduite est parfaite avec de multiples réglages, tandis que la planche de bord tournée légèrement vers le conducteur profite d’une ergonomie soignée. L’instrumentation est encore incomplète, tandis qu’un ordinateur de bord vous donne des informations additionnelles. L’équipement de série est encore chiche et impose une nouvelle fois pas le passage « options » pour profiter du minimum syndical. Si la présentation est (trop) sérieuse, la qualité de fabrication et d’assemblage est à louer. Enfin, pour voyager, le coffre, quoi qu’amputé pour loger la capote une fois repliée, conserve une capacité de 310 dm3.

Notre avis
Logo_GDS_sanstexteBien esseulée sur le marché dans sa catégorie, la BMW 325i Cabriolet E30 est une pure réussite esthétique sans faire d’esbroufe. Son 6 cylindres en ligne ajoute une dose de noblesse et d’onctuosité qui sied à merveille au caractère et à la vocation de ce cabriolet 4 places aux dimensions néanmoins compactes. Finition soignée, tenue de route équilibrée et polyvalence d’usage bien utile, la BMW 325i Cabriolet E30 recourt toutefois à de nombreuses options pour parfaire le tableau. Résultat, le prix déjà élevé de série, gonfle encore. Après tout, n’est-ce pas là le privilège de l’exclusivité, car face à elle, il n’existe pas de véritable alternative de cette qualité, la Maserati Biturbo Spyder étant plus exclusive (2 places) et onéreuses, tandis que les Opel Ascona cabriolet, ou les compactes décapsulées (Golf, Escort et Ritmo) ne jouent pas dans la même catégorie…

Autres versions :
BMW Série 3 E30

Les Rivales :
Cabriolet 4 places Luxe, 1986

  • BMW 325i Cabriolet E30BMW 325i Cabriolet E30
    Depuis trois générations de Série 02 et Série 3, BMW décline un ersatz de cabriolet sur la base de sa compacte à succès. Alors conçu et fabriqué par le carrossier Baur, on doit plus parler de découvrable que de cabriolet puisque les montants de portes et de vitres latérales sont fixes. Bien mais peut mieux ...

Avant d’acheter
Véritable succès commercial de BMW, la Série 3 génération E30 est très présente dans les petites annonces. Le cabriolet connait de son côté un sacré succès de 1986 à 1991 avec 143 424 exemplaires produits, le marché américain ayant été fan du cabriolet BMW. Comptez pas moins de 85 246 exemplaires en motorisation 325i Cabriolet E30 qui se répartissent entre deux générations : 1986-88 (Phase 1) et 1988-93 (Phase 2). Mais un passé trouble en occasion a éliminé beaucoup d’exemplaires : entre les fatigués, les pas entretenus, les modifiés… Du coup il faut faire le tri et bien choisir. Premier acte donc, sélectionner une auto au passé clair et prouvé avec un entretien à jour, à savoir révision tous les ans ou tous les 20 000 km, vidange moteur tous les 10 000 km. A contrôler que la courroie de distribution est bien remplacée selon les préconisations BMW (tous les 60 000 km ou tous les 4 ans).Tous les 50 000 km, boîte et pont sont à vidanger, tandis que le filtre à carburant doit être remplacé. Le liquide de freins est à changer tous les 2 ans. Autre point crucial, traquer la corrosion qui fait des ravages. Les points à ausculter sont connus : bas de caisse, encadrement des vitres, ouvrants, plancher et fond de coffre. Les BMW 325i (E30) étant dans l’absolu très fiables et endurantes, il faut ainsi se méfier des versions officiellement peu kilométrées, la descente de compteur malintentionnée étant possible sans le voir au premier coup d’œil. Dans les (rares) faiblesses de la BMW 325i E30 notons le refroidissement du 6 en ligne sous-dimensionné qui oblige parfois à remplacer le joint de culasse, tandis que les échappements sont assez fragiles. La sellerie se déchire avec le temps et peut donner des indices précieux sur la précaution prise par les différents propriétaires. Autres points de vigilance, notons les triangles et rotules de suspensions qui peuvent montrer des signes de fatigue vers 100 000 km. L’habitacle vieillit plutôt bien, même si on note des traces de fatigue sur les selleries tissu tandis qu’il n’est pas rare que l’indicateur de maintenance se déclare HS (acide contenu dedans). Enfin, comme pour tout cabriolet, l’état de la capote est primordial car onéreuse à remplacer.
Entretien : Tous les 20 000 km ou tous les ans + vidange tous les 10 000 km

Mots clés : BMW | Série 3 | 325i | Cabriolet | E30 | 4 places | 6 en ligne | M70 | Münich | Allemagne | BMW | 325I CABRIOLET E30 | CABRIOLET 4 PLACES

CATALOGUES – BROCHURES – PROSPECTUS

TOP Ligne superbement simple et élégante ǀ 6 en ligne onctueux et mélodieux ǀ Performances ǀ Qualité de finition ǀ Position de conduite ǀ Ergonomie à bord ǀ Qualité de la capote ǀ Tenue de route ǀ Véritable cabriolet ǀ Choix dans la transmission (BVA ou BV5) ǀ 4 places ǀ Confort ǀ Polyvalence d’usage ǀ Commande de boîte parfaite FLOP Prix ǀ Rigidité encore imparfaite ǀ Consommation ǀ Motricité sur sol gras ou humide ǀ Equipement de série (options nombreuses) ǀ Démultiplication de direction ǀ Ambiance sérieuse à bord (noir c’est noir) ǀ Poids ǀ Etagement de boîte

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
BMW
325i Cabriolet E30
1986
13 CV –181 800 FF
6 cylindres en ligne 12 soupapes (1×1 ACT) – 2 494 cm3
171 ch à 5 800 tr/mn (68,56 ch/litre)
225 Nm à 4 000 tr/mn (90,22 Nm/litre)
non
propulsion + BV5 manuelle (BV4 automatique en option)
1 255 kilos (7,34 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques pleins AR + ABS (option)
jantes tôle 14″ + pneus en 195/65 VR14 AV et 195/65 VR14 AR
0 à 100 km/h en 8‘‘6; 215 km/h, km DA en 29‘‘4

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

BMW 325i Cabriolet E30
« de 2 »
BMW
  • Nouvelle BMW M2 Coupé G87
    Affichant clairement son statut de véritable fournisseur de plaisir de conduire pour les puristes, la nouvelle BMW M2 (consommation de carburant, cycle mixte : 9,8 – 9,6 l/100 km  ; émissions de CO2 en cycle mixte : 223 – 218 g/km en cycle WLTP, classe CO2 : G) place désormais la barre encore plus haut pour les voitures de sport compactes hautes performances ...
  • Nouvelle BMW M5 E90
    Après la BMW XM, la nouvelle BMW M5 est le deuxième modèle hautes performances électrifié de BMW M GmbH. La nouvelle motorisation M Hybrid associe un moteur V8 émotionnel de 4,4 litres à un moteur BMW eDrive de cinquième génération. Ensemble, ils génèrent une puissance combinée de 727 ch/535 kW et un couple maximal de ...
  • Nouvelles BMW M3 Berline et Touring G80-G81 avec les versions Compétition xDrive
    Elles sont les gardiennes d’un emblème de légende et de parfaits exemples de performances exaltantes à la facilité d’utilisation quotidienne sans restriction. Dès aujourd’hui, les BMW M3 Berline et BMW M3 Touring affinent leurs impressionnantes prouesses dans de nombreux domaines. Une augmentation de puissance de 15 kW/20 ch pour les variantes du modèle à transmission ...
  • Nouveau BMW Concept Skytop
    Avec le BMW Concept Skytop, BMW Group présente une fois encore une étude de style unique au légendaire Concorso d’Eleganza Villa d’Este, l’un des plus prestigieux concours d’élégance de voitures et de motos de collection au monde, qui se tient tous les ans sur les rives du lac de Côme. L’intérieur et l’extérieur du concept ...
  • Nouvelle BMW M4 CS G82
    Une conception légère et intelligente comprenant un grand nombre de composants en plastique renforcé de fibres de carbone (CFRP), une puissance moteur accrue, un châssis sur mesure, des caractéristiques de conception exclusives et un cahier des charges affiné avec précision, l’ensemble proposant la fonctionnalité et la facilité d’utilisation au quotidien de la BMW M4 Coupé. ...
  • BMW M635 CSi E24
    En 1984, BMW dévoile un coupé 635 CSI qui sort de ses ateliers Motorsport. Pas de doute, la BMW M635 CSI (baptisée aussi M6 aux USA) annonce fièrement la couleur du sport avec une présentation tapageuse : spoiler AV proéminent, passages d’ailes, becquet de malle AR plat, jantes TRX… Le capot abrite le 3,5 litres ...
  • BMW Série 1 M Coupé E82
    Depuis 2007, BMW a tenté de combler un trou de souris dans sa gamme avec sa Série 1 Coupé. Basée sur la BMW Série 1, ce coupé, coincé entre la série 1 3 portes et la série 3 coupé, peine à séduire le public français (moins de 1 200 ventes en 2009 !). Mais BMW ...
  • BMW Z3 2.8i
    Depuis 1995, le Z3 est un vrai succès pour BMW, avec 46 000 ex. produits en moins de 2 ans ! Mais les puristes lui reprochaient une motorisation trop timorée en 4 cylindres uniquement. Courant 1996, BMW poursuit le développement d’une véritable gamme avec l’insertion du dernier 6 en ligne 2,8 litres sous son ...
  • BMW M3 3.0 E36
    Après avoir lutté face aux Sierra RS Cosworth et aux Mercedes 190 2.3-16s puis 2.5-16s, la BMW M3 E30 laisse sa place à une descendance bien plus noble, sous son capot du moins ! Un gros 6 ligne de 3 litres atmosphérique offre 286 ch bien réels pour des chronos époustouflants ! Et comme ...
  • Nouvelles jantes à écrou central M Performance en accessoires pour les BMW
    Présentées sur l’édition spéciale BMW 3.0 CSL, à l’occasion du 50èmeanniversaire de BMW M GmbH et vendue en édition limitée à 50 unités, les jantes à écrou central BMW M Performance sont désormais proposées dans le cadre du programme Original BMW Accessories pour la BMW M2 Coupé, les BMW M3 Berline et Touring ainsi que ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
BMW 325i Cabriolet E30, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.