Mazda RX7 GLX FC

mazda-rx7-lx-fc-18

Mazda RX7 GLX FC
1986 – Moteur rotatif
150 ch – 215 km/h
1 264 kg

En 1978 avec son coupé RX-7, Mazda a démocratisé le moteur rotatif licence Wankel dans le milieu des GT sport, si on fait exception de la Cosmo Sport des années 60. Pour 1986, Mazda revoit sa copie de fond en comble. Au programme une technologie raffinée à tous les étages, et bien entendu le rotatif sous le capot. Lorsque les designers japonais ont couché les lignes de leur prochain coupé sportif sur le papier, l’inspiration semble avoir été prise Outre-Rhin chez Porsche tant la ressemblance avec la Porsche 944 est forte. On trouve ainsi les phares escamotables avec un museau effilé, un hayon à bulle et des baguettes noires ceinturant la caisse. Le bout du museau semble avoir été ajouté en raison du joint noir, mais il sert avant tout de structure déformable, indispensable pour passer les normes américaines. Comme nous sommes ici avec une version GLX, les jantes de 15 pouces sont en alu et un becquet de malle arrière vient agrémenter cet ensemble élégant et bien proportionné à défaut d’inspiration originale…

Mazda entame le deuxième volet de sa saga RX7. Avec la RX7 GLX, le constructeur nippon étonne plus par ses dessous raffinés que son design séduisant mais déjà vu…

Comme le président de Mazda avait été dans le groupe d’ingénieur fer de lance sur la technique du moteur rotatif licence Wankel, c’est peut être grâce à lui que cette technologie perdure chez Mazda. La Mazda RX7 GLX conserve donc le principe d’un groupe rotatif, toujours bi-rotor, mais ici équipé de l’injection électronique à quatre injecteurs, quatre puits de bougies et six lumières d’admission. C’est comme si une suralimentation naturelle était présente. L’échappement est retravaillé et permet de distiller une sonorité flatteuse, adaptée à ce type de coupé sportif. La puissance délivrée est portée à 150 ch à 6 500 tr/mn et le couple à 182 Nm entre 3 000 à 5 000 tr/mn. Des prestations très honnêtes rapportées à la cylindrée « théorique » du rotatif, mais obtenues en revanche à un régime très haut ne favorisant pas la souplesse et la performance à bas régime. De même la consommation reste toujours très élevée avec 16 litres/100 km de moyenne, ce qui est un des défauts inhérents au moteur rotatif. Au quotidien les avantages font un récital avec douceur et silence de fonctionnement, presque comme sur un 6 cylindres. Avec sa boîte 5 vitesse manuelle aux synchros renforcé sur les 2 premiers rapports, dont le maniement est virile, la Mazda RX7 GLX roule vite en attrapant les 215 km/h (merci le Cx de 0,30), tandis que le kilomètre départ arrêté descend sous les 30 secondes, ce qui est déjà en soit une belle performance avec si peu de reprise à bas régimes. A noter que lorsque vous tutoyez la limite de la zone rouge (7 000 tr/mn !), un avertisseur sonore vous alerte qu’il faut passer le rapport supérieur. La Mazda RX-7 GLX affiche un poids de 1 264 kg ce qui n’est pas si léger pour une GT qui se prétend sportive. Le train avant est de facture classique avec un McPherson et bras inférieurs triangulé (en alu), complété d’un dispositif anti-plongé. L’essieu arrière baptisé DTSS est inédit et s’inspire quelque peu de ce qui a été développé par Porsche pour la 928. La suspension est à bras tiré (classique) mais est équipée en plus du pont suspendu et de moyeux flottants triaxiaux. Résultat, la géométrie des roues est variable, dans d’infimes proportions certes, permettant un braquage automatique différent des roues motrices en fonction de l’accélération latérale. Cela donne une stabilité et motricité à la Mazda RX7 FC redoutable la plaçant ainsi dans le peloton de tête des Grand Tourismes les plus efficaces en tenue de route. Dommage que l’amortissement, malgré ses 2 modes différents réglables depuis la planche de bord (« Normal » et « Ferme ») soit si ferme et dégrade trop souvent le confort sur chaussées déformées. Et comme Mazda a décidé de sortir le grand jeu côté trains roulants, on trouve quatre disques ventilés, dont la paire avant est pincées par des étriers fixes quatre pistons et complété d’un ABS, et la direction est à assistance variable pour offrir un ressenti et une précision parfaite. L’habitacle offre un poste de conduite aux multiples réglages, avec une ergonomie soignée et une instrumentation complète. Comme beaucoup de 2+2, la banquette arrière relève plus de l’anecdote et peut se rabattre pour augmenter la capacité relativement réduite du coffre (270 dm3 pouvant aller ainsi jusqu’à 592 dm3). L’équipement de série est ultra-complet pour cette version « GLX ».

Notre avis
Logo_GDS_sanstexteLa Mazda RX7 GLX (FC) reprend le témoin d’une course désormais en solitaire : elle est la seule sur le marché à être dotée d’un moteur rotatif licence Wankel. Et c’est avec de beaux arguments sur de nombreux points que Mazda entend bien placer en bonne position son coupé sportif, à commencer par une tenue de route excellente grâce à un système de géométrie variable en fonction de la conduite du conducteur. Bien équipée, performante, dotée d’une plastique avantageuse, quoique peut-être trop proche de la Porsche 944, la Mazda RX7 GLX est une réelle alternative sérieuse à bon nombre de ses rivales à la condition d’accepter l’originalité du rotatif et de ses deux principaux inconvénients : glouton en carburant et peu de couple à bas régime…

Autres versions :
Mazda RX7

Les Rivales :
Coupé Sport 1980, 1986

  • Alfa Romeo Alfetta GTV 6 2L5 Alfa-Romeo n’a de cesse de faire monter en puissance son coupé Alfetta né GT puis devenu GTV. De 1,8 litres la cylindrée a évolué à 2 litres (un 1,6 litres économique a également existé), mais pour 1981, c’est le V6 magique de la statutaire Alfa 6 qui est glissé sous le capot de l’Alfetta GTV relookée pour l’occasion. Fini la finesse du trait de Giugiaro mariée aux luxe des pare-chocs chromés. On plonge dans les eighties et Alfa Romeo se ...
  • BMW 325i E30 La BMW Série 3 génération E30 a renouvelé avec beaucoup d’élégance et des proportions qui semblent idéales et compactes la saga désormais inauguré par la Série 02. Mais dès son lancement en 1983, la version de pointe reprenait le moteur 2,3 litres de la BMW 323i E21. Pour 1985, BMW apporte quelques modifications bienvenue à commencer par une évolution moteur qui porte la cylindrée à 2,5 litres. On note quelques évolutions subtiles sur la 325i (E30) avec un spoiler avant ...
  • BMW 325iX E30 Avec ses modifications du millésime 86, BMW redonne un coup de jeune à sa Série 3 E30, et en profite au passage pour élargir la gamme avec un cabriolet et une version intégrale à quatre roues motrices. Dotée du nouveau 6 en ligne de 2,5 litres développant 171 ch, la BMW 325iX E30 c’est dans sa transmission intégrale qu’elle se distingue du reste de la gamme. Pour la reconnaître extérieurement, c’est assez simple, puisqu’elle est dotée de de passages de ...
  • BMW M3 E30 Pour les besoins de l’homologation en compétition, BMW Motorsport va suivre le même chemin que Ford et sa Sierra Cosworth ou encore (et surtout !) Mercedes-Benz et sa 190 2.3-16. Mais BMW sera le dernier à « tirer » avec le démarrage de la production de sa M3 E30 à compter de septembre 1986 soit plus de 2 ans après sa rivale frappée de l’étoile. L’attente n’était pas vaine, avec un look totalement transformé (ailes larges, boucliers épais) jusqu’au montant ...
  • Maserati Biturbo Si Maserati Biturbo SiMaserati a pris le temps ! Après avoir essuyé une pluie de critiques la Biturbo II depuis 1985 est améliorée sur de nombreux points de fiabilité et de tenue de route. Il était temps, mais elle conserve alors encore son antique alimentation par carburateurs. Il aura fallu attendre encore une année supplémentaire pour que Alejandro de Tomaso se résigne à passer à l’injection électronique. Au sommet de la sportivité de la gamme Biturbo, la version S profite ainsi de toutes ...
  • Mazda RX7 GLX FC En 1978 avec son coupé RX-7, Mazda a démocratisé le moteur rotatif licence Wankel dans le milieu des GT sport, si on fait exception de la Cosmo Sport des années 60. Pour 1986, Mazda revoit sa copie de fond en comble. Au programme une technologie raffinée à tous les étages, et bien entendu le rotatif sous le capot. Lorsque les designers japonais ont couché les lignes de leur prochain coupé sportif sur le papier, l’inspiration semble avoir été prise Outre-Rhin ...
  • Mazda RX7 LX FC En 1978 avec son coupé RX-7, Mazda a démocratisé le moteur rotatif licence Wankel dans le milieu des GT sport, si on fait exception de la Cosmo Sport des années 60. Pour 1986, Mazda revoit sa copie de fond en comble. Au programme une technologie raffinée à tous les étages, et bien entendu le rotatif sous le capot. Lorsque les designers japonais ont couché les lignes de leur prochain coupé sportif sur le papier, l’inspiration semble avoir été prise Outre-Rhin ...
  • Opel Monza GSE A2 Présent depuis l’automne 78 en France, le coupé Monza évolue pour 1984 et prend du muscle ! L’Opel Monza GSE, c’est son nom, se présente sous une forme inchangée mais dont les traits ont été passablement modernisés, notamment la proue. Plus aérodynamique, la Monza GSE dispose désormais d’un museau plus fin et rond, adoptant au passage des clignotants blancs. Les spoilers sont plus enveloppants et peints ton carrosserie, tout comme le becquet de hayon. Elancé, et posé sur ses jantes ...
  • Porsche 944 2L5 Malgré un incontestable succès commercial de sa Porsche 924, Porsche surfe sur le succès d’estime de la Porsche 924 Carrera GT auprès du public pour monter d’un cran son coupé sportif à moteur avant. La Porsche 944 reprend ainsi le look intégral (ou presque) de la Carrera GT avec son faciès plus agressif, ses ailes larges aux découpes suggestives et ses voies élargies. La Porsche 944 2L5 est ainsi plus virile que la 924. Mais le ramage n’est pas la ...
  • Toyota Celica Mk4 2L0 GT ST162 Toyota Celica Mk4 2L0 GT ST162Au salon de Francfort 85, Toyota nous réserve une surprise avec sa nouvelle Celica Mk4 génération ST160. Une véritable nouveauté qui marque un tournant et donne le tempo de la stratégie moderne de Toyota sur le marché de la voiture de sport : passage à la traction, moteur raffiné techniquement, et un design qui tranche par une fluidité et harmonie bien en phase avec cette révolution de palais. Pour ceux qui pensaient que les voitures japonaises n’étaient que des autos ...

Avant d’acheter
Quoique séduisant, on ne peut pas dire que le coupé RX7 qu’il soit LX ou GLX se soit vendu en quantité dans l’hexagone. La faute à l’image, mais aussi à la réputation du moteur rotatif qui fait peur aux acheteurs. Oui, il est glouton en carburant, mais également en huile. Et c’est d’ailleurs un des principaux points noirs de la Mazda RX7 puisque tous les 100 000 km environ, il convient généralement de refaire l’étanchéité moteur avec le remplacement des joints. Une opération pas si complexe mais qui nécessite un savoir-faire et la connaissance de la chose. Hors au fil des vicissitudes de la marque Mazda en France depuis les années 80 (importateur, puis rachat par Ford, puis filiale d’importation de Mazda…) et les mouvements dans le réseau de réparation, il n’est pas toujours évident de tomber sur des techniciens qui ont l’habitude de travailler sur les moteurs rotatifs. Sinon, les trains roulants doivent être bien réglés, et comme toujours il faut sonder le propriétaire et l’histoire de l’auto convoitée. Il est préférable d’opter directement pour les versions GLX, les LX étant assez chichement équipées de série, sans parler des jantes tôles (!) peu valorisantes sur ce type d’auto. Bien assemblé, l’habitacle souffre surtout de beaucoup de plastiques durs qui supportent mal les négligences de propriétaires peu soigneux…
Entretien : Tous les ans ou tous les 15 000 km + vidange tous les 7 500 km.

Mots clés : Mazda | RX7 | RX-7 | Wankel | Rotatif | GLX | Iroshima | GT | Grand Tourisme | Coupé Sport | MAZDA | RX7 GLX | COUPE SPORT | GRAND TOURISME

CATALOGUES – BROCHURES – PROSPECTUS





TOP Moteur innovant ǀ Performances ǀ Qualité de la tenue de route ǀ Ergonomie à bord ǀ Freinage ǀ Direction variable ǀ Ligne plaisante (et inspirée ?!) ǀ Equipement de série FLOP Places AR anecdotiques ǀ Poids ǀ Plastiques trop présents ǀ Consommation ǀ Visibilité latérale ǀ Amortissement ferme ǀ Pas de cache-bagage ǀ Coffre petit ǀ Autonomie

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
Mazda
RX7 GLX (FC)
1986
15 CV – 180 000 FF
Double rotors en ligne –654 x2 cm3
150 ch à 6 500 tr/mn (114,68 ch/litre)
182 Nm à 3 000 tr/mn (139,34 Nm/litre)
non
propulsion + BV5 manuelle
1 264 kilos (8,43 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR +ABS
jantes alu 15″ + pneus en 205/60 VR15 AV et 205/60 VR15 AR
0 à 100 km/h en ND; 215 km/h, km DA en 29ʺ6

Textes : Benjamin de la Renardière (Alis Webzine) – Photos : D.R

Mazda RX7 GLX FC
Mazda
  • La Mazda RX-Vision GT3 est disponible dans Gran Turismo Sport Online La nouvelle voiture de course virtuelle de Mazda, le Mazda RX-Vision GT3 Concept, sera disponible en téléchargement dans Gran Turismo Sport à partir du 22 mai 2020. Développée conjointement avec Polyphony Digital Inc. la RX-Vision GT3 Concept est la dernière voiture de course virtuelle de Mazda dans le titre de simulation de conduite PlayStation®4 de ...
  • Mazda fête 70 ans de coupés sportifs et technologiques Depuis les années 1930, le coupé deux portes traditionnel est considéré comme le modèle le plus élégant de la gamme des constructeurs. De l’attrait élégant des premiers grands coupés européens à la taille ostentatoire et au design extravagant des grands coupés américains, en passant par la sportivité élégante des coupés de performance, ces véhicules ont ...
  • Nouvelle Mazda MX-5 R-Sport Alors que le roadster biplace le plus vendu au monde entre dans sa quatrième décennie de commercialisation, Mazda UK a dévoilé l’édition spéciale de la R-Sport. Limitée à 150 exemplaires seulement, cette décapotable MX-5 exceptionnelle sera dotée d’une peinture métallisée gratuite Gris Polymétal et d’un capot gris, tandis que les jantes en alliage de 16 ...
  • Mazda RX-7 Savanna ou une success story japonaise signée Mazda Le plaisir de conduire, la légèreté du design et le moteur rotatif : trois éléments qui définissent l’ADN de Mazda – et qui continuent de fasciner l’équipe du constructeur automobile d’Hiroshima. Une Mazda se distingue de toutes les autres pour donner à tous ces éléments un nouveau niveau de signification, cimentant la voiture de sport ...
  • Nouvelle Mazda MX-5 GT Sport Tech en Angleterre La Mazda MX-5 2020 mise à jour est maintenant disponible sur commande avec le cabriolet et la Fastback RF rétractable disponibles dans les concessions. Dotée d’une gamme de 10 modèles – quatre cabriolets et six RF – le cabriolet de 1,5 litre à 132 ch est proposé en versions SE-L et Sport, tandis que le ...
  • Nouvelle Mazda MX-5 Eunos Edition En 1989 Mazda lance une nouvelle marque appelée “Eunos” et réservée au marché japonais. Disparue en 1996, elle était la référence haute de gamme de Mazda sur le sol nippon. En 1992 sera même lancée une série limitée de notre roadster MX-5, baptisée « S Limited » caractérisée par une teinte de carrosserie noire, un cuir rouge ...
  • Mazda France réalise ses meilleures ventes depuis 10 ans Avec 12 597 véhicules immatriculés en 2019, Mazda France réalise sa meilleure année sur le marché français depuis 10 ans ! Ce résultat, en progrès de 13.2% par rapport à 2018 (vs marché à +1.9%), permet à Mazda d’atteindre une part de marché de 0.57%. En Décembre 2019, Mazda a réalisé 1 550 immatriculations, son meilleur mois ...
  • Nouvelle Mazda MX-5 du millésime 2020 La Mazda MX-5 2020 mise à jour est maintenant disponible sur commande avec le cabriolet et la Fastback RF rétractable qui arriveront chez les concessionnaires en février. Dotée d’une gamme de 10 modèles – quatre cabriolets et six RF – le cabriolet de 1,5 litre à 132 ch est offert en versions SE-L et Sport, ...
  • Mazda MX-5 Miata – Saga Alors que la catégorie des roadsters a presque disparu des radars dans cette deuxième moitié des années 80, les GTI et petites sportives étant devenues les coqueluches du public, Mazda travaille à l’élaboration d’un roadster qui reprend les recettes de la Lotus Elan. Propulsion, moteur avant, deux places, bouille sympathique et rondouillarde et surtout un ...
  • La nouvelle Mazda MX-5 30e Anniversaire Edition arrive en Angleterre Trois décennies après le lancement de la première Mazda MX-5 au salon de Chicago en 1989, Mazda dévoile la MX-5 30th Anniversary Edition toujours au salon de Chicago en… 2019. C’est le 4e opus de la saga. L’occasion pour Mazda de commercialiser une série spéciale avec un coloris unique Racing Orange dont la diffusion est limitée à ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Mazda RX7 GLX FC, 10.0 out of 10 based on 3 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.