Ford Sierra RS Cosworth 4×4

ford-sierra-rs-cosworth-4x4-17

Ford Sierra RS Cosworth 4×4
1990 – 4 cyl. 16V Turbo
220 ch – 235 km/h
1 300 kg

Pour 1990, soit quatre ans après la sortie de la première Sierra RS Cosworth, radicale mais impétueuse, Ford poursuit les évolutions de son égérie des rallyes. Après avoir arrondi les angles, tant pour le style extérieur (une berline tri-corps 4 portes plus classique depuis 1987) que pour la tenue de route, Ford passe au sport intégral. En adoptant la transmission intégrale, et avec un 2 litres turbo Cosworth qui gagne 14 ch, la Ford Sierra RS Cosworth 4×4 repousse les limites et gratifie son conducteur de sacrées performances. Sous une plastique toujours discrète, mais soulignée d’appendices qui ne tromperont pas les amateurs passionnés de voitures de sport (aileron, bouclier proéminent, jantes alu 15 pouces…), la Sierra RS Cosworth change de catégorie laissant derrière elle définitivement les Renault 21 2 litres Turbo (même en Quadra) et la Lancia Delta Integrale 16V

    Transmission intégrale et désormais 220 ch, la Ford Sierra RS Cosworth enfonce le clou et la concurrence. Si les succès en rallyes tardent parfois à se concrétiser, sur la route, la concurrence est KO !

    Dérivé de celui de la Ford RS 500 (excusez du peu !), le 2 litres Cosworth qui équipe la Sierra éponyme profite donc de nombreuses pièces communes : bloc plus rigide, culasse redessinée, turbo et échangeur plus gros, graissage et refroidissement optimisés… Résultat, Ford annonce fièrement que cette mécanique est 80% inédite. Soufflé à 0,7 bars par un turbocompresseur Garrett T033 (+échangeurs air/air), le 2 litres développe 220 ch à 6 000 tr/mn (soit 14 ch de plus que la version 2 roues motrices) et un couple de 290 Nm à 3 500 tr/mn (+20 Nm). La gestion intégrale Weber-Marelli est également spécifique. Autre nouveauté marquante, mais peu visible à l’œil nu : la boîte de vitesses 5 rapports. En effet, Ford a développé une boîte MT75 spécifique qui remplace avantageusement la « vieille » Borg-Warner qui était montée sur la Ford Sierra RS Cosworth 2RM. Plus douce et plus rapide au maniement, l’agrément y gagne sérieusement. Les chronos sont explosifs car la Ford Sierra RS Cosworth 4×4 profite tant de la vigueur de son 2 litres suralimenté, que de son étagement de boîte, de sa motricité et de son poids contenu à 1,3 tonnes. Résultat, vous pouvez tabler sur un kilomètre départ arrêté en 26″0 tandis que la vitesse maxi échoue à 235 km/h en raison d’une 5e qui tire un peu court. Bon pour les reprises canon, mais tant pis pour la vitesse maxi. La suspension conserve le même principe avec un McPherson simple avec barre antiroulis AV et des triangles obliques et barre antiroulis. La grosse évolution est évidemment la transmission intégrale aux quatre roues. La puissance est ainsi répartie à 34% sur l’essieu AV et 66% sur l’essieu AR et des blocages de différentiel par viscocoupleurs se chargent ensuite d’orchestrer les pertes de motricités pour répartir la puissance sur les autres roues opérantes. Avec une géométrie des trains roulants revus, et les excellents pneumatiques Bridgestone ER90 en 205/40 ZR15 la Ford Sierra RS Cosworth 4×4 s’est débarrassée des mauvaises manières de la version deux roues motrices : bye bye sous-virage chronique avec inversion soudaine au survirage. C’est désormais très équilibré, avec une glisse possible des quatre roues, tandis que les vitesses de passage en courbe et le grip latéral ont fait un bond littéral en avant. Le freinage à quatre disques ventilés reste toujours très efficace, mais est pénalisé en usage intensif par un ABS qui a tendance à chauffer et allonger les distances de freinage. L’habitacle évolue peu, conservant cette planche de bord au dessin peu élégant et dont l’instrumentation reste trop sommaire et approximative. Les sièges baquets Recaro garantissent un maintien et une belle position de conduite. Pratique avec ses 5 places et son coffre spacieux (413 litres), la Ford Sierra RS Cosworth 4×4 affiche une polyvalence qui fait sa force.

    Notre avis
    Logo_GDS_sanstextePlus performante, plus efficace, plus sûre, plus facile à conduire vite, le tout en conservant la formidable polyvalence d’une berline de sport familiale. Tel est le cocktail magique que Ford propose avec sa Sierra RS Cosworth 4×4. D’autant plus magique qu’avec un prix inférieur à 250 000 FF, la Sierra Cosworth est une sacrée affaire pour qui peu mettre le prix. En face, la concurrence est restée sur place en étant soit moins performante, soit nettement plus chère et pas nécessairement plus efficace. Pas de doute, la Ford Sierra RS Cosworth 4×4 va marquer les esprits et se tailler une sacrée réputation.

    Autres versions :
    Ford Sierra

    Les Rivales :
    Berline Sport 1990, 1990

    • Alfa Romeo 75 2L0 Twin SparkAlfa Romeo 75 2L0 Twin Spark
      L’Alfetta n’en finit pas de mourir ?… On peut le penser tant la filiation (plutôt dérivés) se perpétue. Après l’Alfetta, la Giulietta, allez comptons même l’Alfa 90 et l’Alfa 6 basées sur la même plateforme, l’Alfa-Romeo 75 reprend à son compte ce lourd héritage. Puis, en 1986, Alfa-Romeo décide enfin de redonner du tonus à ...
    • BMW 325iX E30BMW 325iX E30
      Avec ses modifications du millésime 86, BMW redonne un coup de jeune à sa Série 3 E30, et en profite au passage pour élargir la gamme avec un cabriolet et une version intégrale à quatre roues motrices. Dotée du nouveau 6 en ligne de 2,5 litres développant 171 ch, la BMW 325iX E30 c’est dans ...
    • Citroën BX GTI 4×4Citroën BX GTI 4x4
      Citroën n’en finit pas de décliner à l’envie sa gamme sportive dans la famille BX. Si cela peut prêter à sourire, force est de reconnaître un véritable dynamisme et le concept des poupées russes depuis le lancement de la Citroën BX en 1982 : 19 GT, Sport, 4 TC, GTI, GTI 16 soupapes. Rien que ...
    • Ford Sierra RS Cosworth 4×4Ford Sierra RS Cosworth 4x4
      Pour 1990, soit quatre ans après la sortie de la première Sierra RS Cosworth, radicale mais impétueuse, Ford poursuit les évolutions de son égérie des rallyes. Après avoir arrondi les angles, tant pour le style extérieur (une berline tri-corps 4 portes plus classique depuis 1987) que pour la tenue de route, Ford passe au sport ...
    • Opel Vectra A 2000i 16VOpel Vectra A 2000i 16V
      Au début des années 80, Opel a misé sur l’aérodynamique soignée de ses véhicules pour faire plus moderne et « jeune ». Mais seul le design ne suffit pas à rajeunir une marque qui peine à séduire et changer son image vieillotte. Mais la nouvelle Opel Vectra en 1988 balaie les préjugés et conjugue belle ...
    • Opel Vectra A 2000i 16V 4×4Opel Vectra A 2000i 16V 4x4
      Opel depuis la sortie de sa compacte Kadett joue la carte de l’aérodynamique et de belles mécaniques pour dynamiser une image qui peine à éclore spontanément dans l’esprit des clients. Trop classiques et vieillottes les Opel ? A voir… Mais avec sa berline Vectra (A) qui remplace en 1988 avantageusement (c’est peu de l’écrire) l’Ascona, ...
    • Peugeot 405 MI16Peugeot 405 MI16
      Peugeot poursuit son offensive « GTI » en allant même proposer une version sportive de sa berline 405. L’objectif est clair : ne pas jouer la politique de la chaise vide face aux Sierra Cosworth, R21 Turbo, 190 2.3-16 et BMW M3 E30. Partant du dessin très harmonieux et équilibré signé Pininfarina, les designers de ...
    • Renault 21 2 Litres Turbo Phase 2Renault 21 2 Litres Turbo Phase 2
      Depuis 1987, la Renault 21 2 litres Turbo sème la terreur chez les berlines de sport. Il n’y a que les Ford Sierra RS Cosworth et Mercedes-Benz 190 2L3-16 pour faire la course en tête. Peugeot et sa 405 MI16 ne font pas le poids côté moteur, tandis que les autres berlines de sport sont ...
    • Renault 21 2 Litres Turbo QuadraRenault 21 2 Litres Turbo Quadra
      Depuis 1987, la Renault 21 2 litres Turbo joue les carnassiers parmi les berlines sportives. Hormis la Ford Sierra RS Cosworth qui rend coup pour coup, les Mercedes 190 2.3-16 et BMW M3 E30 sont bousculées. Leur prestige reste intact certes, mais la 21 2 litres Turbo offre les mêmes performances pour bien moins cher. ...

    Avant d’acheter
    Les Ford Sierra RS Cosworth 4×4 ont connu leurs heures de gloire. Bien présentes par conséquent dans les petites annonces, peu d’entre-elles sont en revanche dans un état irréprochable. Très performantes, elles ont attiré de nombreux acheteurs en occasion, mais certains n’avaient pas les moyens de les entretenir, tandis que d’autres ne respectaient pas les temps de chauffe nécessaire avant « d’attaquer », sans parler des fans de la bidouille à coups de molette de turbo « boostée » ou encore de châssis tripotés. Résultat, il faut bien trier celles qui s’offrent à vous, d’autant plus que les frais de remise en état sont très conséquents. Les prix des pièces chez Ford sont élevés pour ce type d’auto même si tout est disponible sur internet en Angleterre notamment où les Sierra Cosworth sont des autos cultes. Les gros kilométrages sont largement envisageables si l’auto est bien entretenue (tous les 10 000 km). Attention de n’utiliser qu’une huile de qualité pour le turbocompresseur. Boîte de transferts et boîte de vitesse peuvent souffrir, surtout pour les autos qui vont sur circuit. Un point à surveiller, tout comme les silent-blocs et barres stabilisatrices mis à rude épreuve. L’état et qualité des pneus est également déterminant dans la bonne tenue de route.
    Entretien : tous les 10 000 km ou 6 mois pour les vidanges, et tous les 20 000 km ou tous les ans pour les entretiens.

    Mots clés : Ford | Sierra | RS | Rallyes | WRC | Cosworth | Turbo | 4×4 | Berline sport | FORD | SIERRA RS COSWORTH 4X4 | BERLINE SPORT

    TOP Performances !! | Tenue de route ultra-efficace | Rapport prix/prestations/équipement | Confort | Polyvalence | Reprises | Boîte de vitesses plus agréable FLOP ABS gênant aux limites | Autonomie/Consommation | Instrumentation | 5e rapport trop court

      Fiche Technique

      Marque :
      Gamme :
      Année :
      PA – Prix neuf :
      Moteur :
      Puissance :
      Couple :
      Suralimentation:
      Transmission :
      Poids (RPP) :
      Freins :
      Roues :

      Performances :

      Ford
      Sierra RS Cosworth 4×4
      1990
      9 CV – 240 000 FF
      4 cylindres en ligne, 16 soupapes (2×1 ACT) – 1 993 cm3
      220 ch à 6 000 tr/mn (110,38 ch/litre)
      290 Nm à 3 500 tr/mn (145,50 Nm/litre)
      turbocompresseur Garrett T033 (Ø 0,7 bars) + échangeurs air/air
      intégrale + BV5 Manuelle + différentiels visco-coupleur AV + AR
      1 300 kilos (5,90 kg/ch)
      2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR + ABS
      jantes alu 15″ AV et AR + pneus en 205/50 ZR15 AV et 205/50 ZR15 AR
      Performances : 0 à 100 km/h en 7″1 ; 235 km/h, km DA en 26″0

      Textes : Klaus Fuchs (Alis Webzine) – Photos : D.R

      Ford Sierra RS Cosworth 4×4
      Ford

      Guide des Sportives
      Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
      La rédaction

      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
      VN:F [1.9.22_1171]
      Rating: +2 (from 2 votes)
      Ford Sierra RS Cosworth 4x4, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

      Laisser un commentaire

      Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.