Sébastien Loeb Et Isabelle Galmiche Vainqueurs Au Rallye De Monte Carlo 2022 Au Volant Du M-Sport Ford Puma Rally1 Hybrid

Ce fut le premier week-end de course de l’année en WRC et le monde du Rallye a vibré 4 jours durant. Sébastien Loeb et sa copilote Isabelle Galmiche ont remporté, dimanche, le Rallye de Monte Carlo 2022 au volant du M-Sport Ford Puma Hybrid Rally1. Il s’agit de la 80 victoire en carrière du Français, plus de trois ans après son dernier succès en WRC. Il s’agit également de la première victoire d’une femme copilote en rallyes depuis 1997 !

Sébastien Loeb et sa copilote ont devancé dimanche un autre Français Sébastien Ogier, tandis qu’une autre Ford M-Sport, celle de l’Irlandais Craig Green, complétait le podium. Gus Greensmith terminant 5ème, l’équipe M-Sport Ford a réalisé un superbe tir groupé pour cette première manche de la saison, malgré la sortie de route – sans encombre – du Français Adrien Fourmaux ayant entraîné son abandon. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Renault au rendez-vous du 90e Rallye Monte-Carlo

Renault sera présent en nombre au 90e Rallye Automobile Monte-Carlo avec un total de treize Clio pour lancer la cinquantième saison du Championnat du Monde FIA des Rallyes. Outre deux Clio Rally5 intégrées à l’équipe d’ouvreurs de l’organisation, cinq Clio Rally4 et six Clio Rally5 viseront la victoire dans leurs catégories respectives.

32p4x2c8t7-phpnmlgjy

Du premier engagement d’une Renault au Rallye Automobile Monte-Carlo 1924 aux succès acquis au fil des décennies, les véhicules de la marque ont brillé sur toutes les épreuves organisées en Principauté de Monaco.

Cette semaine, Renault retrouvera l’un des monuments du sport pour donner le coup d’envoi du cinquantième Championnat du Monde FIA des Rallyes avec un un parcours renouvelé à 95 % et s’annonçant des plus redoutables en l’absence d’assistance à mi-journée. Treize Clio, dont onze en compétition, seront présentes au rendez-vous.

castrol et michelin à l’honneur

Parmi les concurrents qui défendront les couleurs de Renault dans les catégories réservées aux deux-roues motrices, on retrouvera notamment cinq Clio Rally4 dans la classe RC4.

Vainqueur du Clio Trophy France en 2020 et victorieux dès sa deuxième apparition sur la scène européenne avec Clio Rally4, Anthony Fotia découvrira le mondial avec son copilote Arnaud Dunand. Deuxièmes du Clio Trophy France Asphalte en 2021, Styve Juif et Maxime Biegalke feront aussi leurs premiers tours de roues au plus haut niveau.

Les deux équipages franchiront cette nouvelle étape dans leur carrière grâce au soutien de Castrol et Michelin, fidèles partenaires du département compétition-clients de Viry-Châtillon. Chacun arborera ainsi une livrée spéciale, dédiée à Michelin pour Anthony Fotia, et à Castrol pour Styve Juif.

Les Français Pierre Tanci – Sébastien Malet, les Suisses Sacha Althaus – Lisiane Zbinden et les Belges Timothy van Parijs – Kurt Heyndrickx, vainqueurs en RC5 sur cette épreuve avec Clio Rally5 il y a douze mois, seront également au départ avec Clio Rally4.

six clio rally5 pour poursuivre la série

En parallèle, Clio Rally5 comptera sur six équipages pour prolonger son incroyable série d’invincibilité en mondial dans la classe RC5 depuis ses débuts en compétition au Rally Guanajuato México 2020.

Grand animateur du Clio Trophy by Toksport WRT organisé en Championnat d’Europe FIA des Rallyes, Ghjuvanni Rossi – Maxime Martini sera l’un des duos à suivre. Les Français Lilian Vialle – Manuel Ghirardello, Gilles Michellier – Christophe Richard, Jauffrey Magnan-Bayle – Kévin Marchetti et Éric Royère – Gilbert Dini seront également au départ tandis que le contingent de Renault sera complété par le binôme espagnol formé par Esteban Vallín – Borja Odriozola.

En outre, deux Clio Rally5 figureront dans l’équipe de véhicules ouvreurs et de sécurité de l’Automobile Club de Monaco. Déjà présent sur l’épreuve avec Clio Rally5 et Clio Rally4 pour leurs premières apparitions publiques dynamiques, Florian Bernardi retrouvera le volant de Clio Rally5 en voiture zéro. Épaulé par Victor Bellotto, le vainqueur du Clio R3T Trophy France 2018 sera ainsi le dernier à s’élancer dans les spéciales, dix minutes seulement avant les concurrents engagés dans la catégorie reine du Championnat du Monde FIA des Rallyes.

Nous sommes très heureux d’être à nouveau présents au Rallye Monte-Carlo avec un fort contingent d’équipages faisant confiance à Clio Rally4 et Clio Rally5. Les deux modèles sont rapidement devenus les références de leurs catégories sur toutes les surfaces après avoir fait leurs premières apparitions publiques sur cette épreuve mythique proposant un magnifique terrain d’expression. Cette 90e édition du Rallye Monte-Carlo promet d’être à la hauteur de la légende avec son parcours grandement renouvelé et de longues étapes sans assistance avant de retrouver la Principauté. Cet événement sera également l’occasion de célébrer nos partenariats avec Castrol et Michelin, qui seront représentés cette semaine par deux grands espoirs issus de nos trophées. Nous avons déjà hâte d’y être pour faire briller ensemble nos couleurs ! Benoît Nogier, directeur commercial racing d’Alpine Racing

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Les Français Sébastien Loeb et Adrien Fourmaux complètent le team M-Sport Ford Pour le rallye de Monte-Carlo 2022

M-Sport est heureux d’annoncer qu’Adrien Fourmaux et Sébastien Loeb rejoindront Craig Breen et Gus Greensmith à Monte Carlo, dans une équipe de nouveaux Ford Puma Hybrid Rally1.

Le Français Adrien Fourmaux rejoint Craig Breen et Gus Greensmith pour former le trio de pilotes M-Sport pour une saison complète du Championnat du Monde des Rallyes 2022, alors que la catégorie entre dans sa nouvelle et passionnante ère hybride.

Adrien Fourmaux a débuté sa carrière en rallye il y a à peine cinq ans, effectuant une ascension fulgurante en WRC depuis ses débuts en 2019. Sa première saison en WRC2, au volant d’une Ford Fiesta Rally2 M-Sport, lui a permis de monter sur le podium à deux reprises, au Rallye Monte Carlo (troisième) et au Rallye de Grande-Bretagne (deuxième).

La saison 2021 a vu Adrien Fourmaux passer à la Ford Fiesta WRC au Rallye de Croatie, où il a réalisé son meilleur résultat en carrière en terminant cinquième au classement général. Il y a également eu matière à célébration au Safari Rallye Kenya, où Adrien Fourmaux a remporté sa première victoire d’étape en WRC avec une confortable avance de 4,1 secondes. En signant régulièrement des chronos compétitifs tout au long de la saison, le jeune pilote a été qualifié d’étoile montante et est en passe de suivre les traces de ses illustres compatriotes.

Fortement impliqué dans le programme d’essais du tout nouveau Puma Hybrid Rally1 depuis le début, Adrien Fourmaux est en parfaite position pour commencer son premier programme complet en WRC dans la meilleure forme possible.

Sébastien Loeb fait son retour en WRC 

Sébastien Loeb, neuf fois champion du monde des rallyes de la FIA, rejoindra également l’équipe M-Sport Ford World Rally pour participer à la manche d’ouverture du championnat du monde des rallyes 2022 de la FIA. Le légendaire pilote français sera au volant du nouveau Ford Puma Rally1 pour le Rallye Monte-Carlo 2022, une épreuve qu’il a déjà remportée à sept reprises.

Loeb est entré dans le livre des records du Championnat du monde des rallyes de la FIA avec une domination sans partage sur tous les types de surface. Depuis son dernier titre en WRC, Loeb s’est lancé dans divers programmes de sport automobile dans un large éventail de disciplines, réussissant dans chacune d’entre elles.

Pour sa dernière aventure en WRC, Sébastien Loeb s’est associé à la copilote Isabelle Galmiche, membre de longue date de l’équipe “gravel” de Sébastien Loeb.

Adrien Fourmaux, Sébastien Loeb, Craig Breen et Gus Greensmith, ainsi que le reste de l’équipe de M-Sport, travailleront sans relâche d’ici le départ du Rallye Monte-Carlo, le 20 janvier prochain, pour préparer les débuts très excitants du nouveau Puma Hybrid Rally1.

M-Sport peut se targuer d’une histoire déjà riche en succès en WRC avec un total de sept titres de champion du monde des rallyes, 61 victoires au classement général, 239 podiums et un record de 268 points consécutifs. M-Sport est ravi d’aligner une équipe de pilotes qui pourront certainement poursuivre et développer cet héritage en 2022.

“M-Sport a une longue histoire de développement de jeunes pilotes et Adrien ne fait pas exception, 2022 lui donne la chance de montrer ce qu’il peut vraiment faire”, a déclaré Malcom Wilson, directeur général de M-Sport. “Je suis sûr qu’il réalisera des performances impressionnantes au cours de la saison. Sébastien Loeb ? J’ai failli conclure un accord avec lui en 2005, mais malheureusement, à l’époque, nous n’avons pas été en mesure de le faire. Cependant, avec l’introduction de la nouvelle réglementation Rallye 1 2022 et suite à des discussions avec Red Bull, nous avons tous deux contacté Seb pour voir s’il serait intéressé pour venir essayer les nouvelles voitures – il l’était, il l’a fait et maintenant nous sommes en mesure de dire qu’il rejoindra l’équipe l’année prochaine ! Il a peut-être fallu plus de 16 ans pour que cet accord devienne réalité, mais c’est formidable de le voir enfin se concrétiser ! ».

Richard Millener, Directeur d’équipe, M-Sport Ford World Rally Team : « Je suis encore assez tôt dans ma carrière de rallye, j’ai eu la chance incroyable de travailler avec des pilotes exceptionnels ces dernières années, mais avoir la chance de travailler avec Seb Loeb est quelque chose que je n’aurais jamais vraiment pensé pouvoir faire. Je sais que moi-même et l’équipe donnerons tout ce que nous pouvons pour l’accueillir dans l’équipe et lui donner la meilleure chance possible d’obtenir les meilleurs résultats.

De même, la confirmation qu’Adrien courra avec nous pour une saison complète est une autre nouvelle fantastique. Adrien est un pilote motivé et passionnant, et je suis vraiment heureux qu’il ait maintenant une saison complète pour pouvoir nous prouver ce dont il est capable et démontrer le développement de ce qui a été jusqu’à présent une carrière très courte au plus haut niveau. 

Même si mon travail consiste à m’occuper de l’équipe de rallye au jour le jour, au fond de moi, je suis un grand fan de rallye et cette nouvelle est particulièrement excitante pour moi. Il a fallu beaucoup de travail pour y arriver, et maintenant j’ai hâte d’être au départ du Monte-Carlo. Je sais que compléter notre équipe avec ces deux talents nous motivera énormément, moi et l’équipe ! ».

Adrien Fourmaux a lui déclaré : « Je suis très heureux d’annoncer que je poursuivrai mon parcours avec l’équipe M-Sport Ford World Rally Team en 2022 ! Une saison entière m’attend avec le M-Sport Ford Puma Hybrid Rally1 qui est un plaisir à conduire. J’en suis très fier, c’est un moment très importantpour moi quand je me souviens que j’ai découvert le rallye avec la M-Sport Fiesta R2J en 2017. Rendez-vous à Monte-Carlo le mois prochain ! »

Sébastien Loeb a lui déclaré : « C’est agréable de travailler avec M-Sport, c’est une équipe très professionnelle et qui sait comment construire de bonnes voitures. Je suis heureux de travailler avec M-Sport maintenant, depuis le début de ma carrière je me suis battu contre Ford mais j’ai toujours su que Malcolm était quelqu’un de très impliqué dans l’équipe et passionné par le rallye, nous avons toujours eu une bonne relation. J’ai hâte de relever ce nouveau défi. 

C’était un plaisir de découvrir la nouvelle technologie présente dans le Puma Rally1, je pense qu’elle est assez similaire à celle de 2017 mais avec un système hybride en supplément. Cela rend son utilisation un peu plus difficile et c’est sympa d’avoir quelque chose de nouveau à gérer dans la voiture. Quand j’ai testé la voiture, j’ai été vraiment impressionné par son équilibre et sa puissance avec l’hybride, j’ai vraiment apprécié. 

J’aime ce que je fais, j’ai toujours aimé conduire, mais quand je participe à une épreuve du WRC, c’est une sensation extraordinaire. C’est quelque chose que j’aime beaucoup, je pense que je peux encore être compétitif. Ok, le Monte-Carlo n’est peut-être pas l’épreuve la plus facile pour débuter avec une équipe car il peut y avoir des conditions délicates. Mais j’ai de bons souvenirs de ce rallye et il y a toujours une atmosphère incroyable autour du rallye. »

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ogier, Ingrassia et TOYOTA GAZOO Racing remportent les couronnes mondiales 2021 du WRC

L’équipe TOYOTA GAZOO Racing a réalisé un magnifique doublé au Rallye de Monza, l’équipage Ogier/Ingrassia sur la Yaris WRC l’emportant devant leurs coéquipiers Evans/Martin. Les deux équipages, qui étaient en concurrence pour le titre mondial, se sont livrés à une bataille épique pour la victoire tout au long du week-end, s’échangeant la tête de la course à six reprises. A l’aube de la dernière journée du rallye, ils n’étaient séparés que par une demi-seconde. Un léger décrochage d’Evans dans l’avant-dernière spéciale a finalement fait pencher la victoire du côté d’Ogier, qui savait par ailleurs qu’un podium suffirait à lui assurer son 8e titre mondial*. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Lancia Stratos Stradale

Lancia Stratos Stradale

Lancia Stratos Stradale
1974 – 6 cyl. en V 12V
190 ch – 232 km/h
890 kg

A l’automne 70 au Salon de Turin Bertone va une nouvelle fois créer une onde de choc. Avec son designer vedette, Marcello Gandini, déjà auteur de la Lamborghini Miura (entre autres), le carrossier italien va dévoiler son concept car Lancia Strato’s Zero. Ligne en coin chère au carrossier italien, moteur V4 Lancia en position centrale arrière, tout concours à capter l’attention et le regard. Ce qui n’a pas échappé au patron de Lancia, à commencer par Ugo Gobatto qui décide d’accepter une mise en chantier d’une version pour la compétition, histoire de remplacer la vieillissante Lancia Fulvia HF qui est dépassée dans les spéciales par les Alpine A110 et Porsche 911. Ainsi toujours au salon de Turin, un an plus tard, Lancia et Bertone dévoilent la Lancia Stratos Stradale qui doit être produite à près de 500 exemplaires pour être éligible en groupe 4 en championnat du monde des rallyes. Une aubaine pour les passionnés de voitures de sport radicales ! Par rapport Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Nouvelle Skoda Fabia Rally2 evo Edition 120

En l’honneur de son 120e anniversaire en compétition, ŠKODA Motorsport a créé la ŠKODA Fabia Rally2 evo Edition 120 exclusive. Seules 12 versions en édition limitée de cette voiture de rallye à succès seront disponibles. La ŠKODA Fabia Rally2 evo Edition 120 offre la majorité des améliorations techniques introduites pour la ŠKODA Fabia Rally2 evo 2021, complétées par des équipements supplémentaires, une livrée spéciale et des accessoires exclusifs. Les commandes de la ŠKODA Fabia Rally2 evo Edition 120 sont ouvertes. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Subaru Impreza Mk2 WRX STi (GD)

Subaru Impreza Mk2 WRX STi GD

Subaru Impreza Mk2 WRX STi (GD)
2001 – 4 cyl. à plat 16V Turbo
265 ch – 238 km/h
1 450 kg

En août 2000, Subaru a revu sa copie et attaque la 2e génération d’Impreza. Elle arrive déjà auréolée des succès en rallyes de la première génération. Les attentes des fans sont fortes et les premières photos déroutent, notamment par la proue et ses drôles de phares ronds alors que la carrosserie en générale est plutôt carrée. Passé cette première surprise, une deuxième (mauvaise) surprise attend les amateurs de Subaru Impreza, puisque la variante sportive, l’Impreza Mk2 WRX, régresse en performances pures par rapport à l’Impreza Mk1 GT. Son moteur demeure en effet inchangé avec ses 218 ch mais doit entraîner un poids supérieur. Mais à Ôta Gunma, nos amis japonais ont plusieurs atouts dans leur manche, notamment avec le label STi (Subaru Tecnica International), la branche sportive de Subaru qui développe les modèles de compétition, mais également les modèles routiers à hautes performances. Partant de la version WRX, Subaru commercialise ainsi dès 2001 l’Impreza Mk2 WRX STi (GD). Les modifications apportées touchent essentiellement le groupe motopropulseur et les trains roulants pour une efficacité accrue et des performances supérieures. Côté esthétique, Subaru améliore l’ordinaire avec une Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Ogier remporte une huitième victoire au Monte-Carlo et la Toyota Yaris WRC réalise un doublé

Sébastien Ogier et son co-pilote Julien Ingrassia deviennent le premier équipage à remporter huit fois le légendaire Rallye Monte-Carlo. Sur cette manche d’ouverture de la saison 2021, le TOYOTA GAZOO Racing World Rally Team réalise un doublé fantastique avec la deuxième place d’Elfyn Evans et de Scott Martin. Kalle Rovanperä et Jonne Halttunen ont terminé quatrième lors de ce week-end.

Il s’agit également de la 50e victoire au palmarès d’Ogier et Ingrassia dans le Championnat du Monde des Rallyes FIA. Ils ne sont que le second équipage à réaliser une telle performance dans l’histoire de cette compétition. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Subaru Impreza Mk2 WRX STi Prodrive Style

Subaru Impreza Mk2 WRX STi Prodrive Style

Subaru Impreza Mk2 WRX STi Prodrive Style
2001 – 4 cyl. à plat 16V Turbo
265 ch – 238 km/h
1 450 kg

La Subaru Impreza Mk2 WRX STi est arrivée à point nommé en 2001 pour assurer et rassurer ses afficionados. Plus puissante, plus performante et avec sa transmission intégrale plus évoluée, l’Impreza Mk2 lève les doutes que la « simple » WRX avait initiés. Et la partie amortissement plus ferme, complété de gros freins complètent la panoplie. Et côté look, les jantes dorées et un masque avant revu permettent de distinguer au premier coup d’œil la véritable héritière de la Subaru Impreza GT Turbo Mk1. Mais pour ceux qui trouve cela encore trop discret, Subaru commercialise de concert un pack « Prodrive Style » qui comprend un nouvel aileron « maousse », digne Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Lancia Delta HF – Guide Achat

La Lancia Delta a été dessinée par Giorgetto Giugiaro (Ital Design)

La Lancia Delta a été dessinée par Giorgetto Giugiaro (Ital Design)

La Lancia Delta a été commercialisée en 1979 et a même remporté le titre de voiture de l'année 1980.

La Lancia Delta a été commercialisée en 1979 et a même remporté le titre de voiture de l’année 1980.

Le groupe Fiat pense au futur et souhaite une compacte chic pour Lancia. Il fut un temps envisagé une cause commune avec Saab, comme pour la triplette Croma/Thema/9000, c’est finalement la plateforme de la Fiat Ritmo qui sera retenue. Mais pour sa Delta, Lancia s’autorise des libertés pour se démarquer nettement avec un design signé Giorgetto Giugiaro avec une silhouette proche de la VW Golf 1, mais dont les boucliers innovants, sont teints dans la masse et particulièrement intégrés à la ligne. Autre point marquant, la Lancia Delta se distingue par un train arrière inédit qui améliore grandement tenue de route et niveau de confort. Résultat, outre une plastique bien plus élégante et avantageuse (remarquez c’est assez subjectif finalement) par rapport à la Fiat Ritmo, la tenue de route est d’un niveau supérieur et peu courant dans cette catégorie. En septembre 1979, Lancia présente sa nouvelle Delta avec uniquement deux motorisations essence (1300 et 1500 cm3), et accroche le titre de voiture de l’année en 1980. Voilà qui lance la compacte de Lancia sous les meilleures destinées. En 1982, Lancia poursuit le développement de sa gamme avec la Lancia Delta GT qui a pour mission de venir jouer les trouble-fêtes dans la catégorie GTI. Avec son quatre cylindres « Lampredi » à double arbres à cames en tête de 105 ch, elle offre des prestations honnêtes, mais demeure trop timorée pour se faire une place en haut de la hiérarchie. Mais Lancia a de la suite dans les idées avec le retour de son label High Fidelity (HF) déjà célèbre sur les Lancia Fulvia et Stratos. La saga des Lancia Delta HF démarre ainsi en 1983 avec la version HF Turbo forte de 130 ch.
Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)