Lotus Elise S2 111 Mk2

lotus-elise-s2-111-mk2-16

Lotus Elise S2
2000 – 4 cyl. en ligne 16V
120 ch – 200 km/h
756 kg

La Lotus Elise a posé un pavé dans la mare en 1996 chez les supersportives ! Légère, agile, se jouant des lois de la physique et avec sa mécanique issue de la grande série et ses 120 ch seulement, elle se paie le luxe de s’offrir un joli minois néo-rétro très réussi. Résultat, plus de 10 000 exemplaires produits toutes versions confondues malgré un usage pour le moins exclusif et contraignant. Mais il faut bien renouveler la petite Elise et pour ce nouveau millénaire Lotus dévoile la Lotus Elise S2. Le constructeur anglais, propriété de Proton, ose la rupture de style avec un style signé Steven Crijns du bureau de style Lotus. Plus longue (+2 cm) et large (+6 cm), basée sur la structure de la cousine germaine, l’Opel Speedster, la Lotus Elise S2 bande ses muscles et adopte des détails plus acérés. Exit les rondeurs douces des sixties, c’est désormais plus agressif. Les optiques Wipac s’inspirent de la 340R, tandis que la poupe reçoit quatre feux ronds plus volumineux. Le becquet arrière, prévu dès les premiers dessins est mieux intégré que sur la S1. Histoire d’améliorer le refroidissement, la carrosserie est tailladée d’aération en grand nombre avec des grilles. Le diamètre des jantes à 6 branches gagne un pouce sur chaque essieu pour se caler sur les dimensions de l’Opel Speedster 2L2. Un diffuseur arrière améliore l’efficacité du fond plat. Pas de doute, quoique finalement différente, la Lotus Elise S2 réussi la gageure d’être identifiée immédiatement comme une Elise.

Modernisée, plus facile à mener dans ses retranchements, la Lotus Elise S2 s’adoucit quelque peu dans les détails mais conserve intactes les qualités de l’Elise originelle : légèreté et performance.

Lotus est resté fidèle au quatre cylindres en ligne série K de chez Rover placé en position transversale arrière. Ce moteur est partagé avec la MGF entre autre. Un choix cohérent puisqu’en plus d’être abordable à l’achat pour la firme fondée par Colin Chapman, ce moteur tout alu (bloc et culasse) est en aluminium et léger. Un adjectif qui est l’argument clé dans la quête de légèreté des techniciens d’Ethel. Malgré une distribution à quatre soupapes par cylindres (et deux arbres à cames à tête) et une cylindrée modeste à 1 796 cm3, ce moteur anglais se montre rond et disponible dès les bas régimes et prend malgré tout des tours avec allégresse. Ses 120 ch à 5 500 tr/mn peuvent sembler timides, mais comme la Lotus Elise n’a que 756 kilos à emmener, cela reste finalement de la dynamite. Le couple de 168 Nm à 3 500 tr/mn est bien exploité par une boîte de vitesses à 5 vitesses aux rapports plus courts. Cette dernière est d’ailleurs reprise à la Lotus Elise 111S Mk1 et conserve hélas un maniement pas toujours agréable et nécessite de décomposer le geste. Les seules modifications notables apportées à ce groupe motopropulseur est à porté au crédit de la gestion électronique « maison » qui permet de passer les nouvelles normes antipollution. L’échappement est également inédit et gratifie son conducteur d’une sonorité plus évocatrice de performances. Les performances stagnent logiquement car si le moteur est légèrement plus disponible et la boîte plus court, c’est au bénéfice des reprises et des accélérations, mais comme le poids est moins light que sur l’Elise S1 on reste donc dans des performances du même tonneau : 0 à 100 km/h en 5“7; 200 km/h, km DA en 27‘‘6. Passée la première déception de ces données végétatives, ne boudons pas notre plaisir, ni même les sensations de conduite, car rapportées à la puissance modeste pour une supersportive, la Lotus Elise S2 démontre par son concept des performances de très haut niveau. Bien que l’on retrouve sous la peau en composite moins épaisse de 1 mm grâce à un nouveau procédé de fabrication (procédé Stora) une structure désormais connue (châssis aluminium collé), 50% des composants sont inédits. Pour faciliter l’accès à bord les seuils de portes ont été abaissés de 40 mm. Côté trains roulants, si le principe des doubles triangulations est reconduits, on note beaucoup de changements pour améliorer la facilité de conduite. L’empreinte au sol est accrue avec des voies augmentées de +17 mm à l’avant et +38 mm à l’arrière. Les ressorts Eibach sont plus fermes (+35% AV et +20% AR) et la hauteur de caisse est abaissée de 10 mm. L’amortissement confié jusqu’ici confié à Koni est désormais à la charge d’éléments Eibach monotubes haute pression dont la courbe de réponse (compression et détente) est plus efficace tant dans les hautes vitesses que les basses vitesses. Les porte-moyeux arrière sont 100% maison en raison du châssis repris au Speedster. En effet, le Rover série K est moins volumineux que le „gros“ 2,2 litres Opel et Lotus ne pouvait plus reprendre les éléments de la MGF. Cela a permis de nouveaux réglages de géométrie permettant un carrossage positif en détente. La Lotus Elise S2 est ainsi moins rétive du train arrière dans les phases d’attaque, et le survirage est moins marqué et moins soudain. La direction à crémaillère est toujours sans assistance mais sa douceur et sa précision en évolution permet de placer le train avant à l’endroit voulu. Le freinage n’évolue pas avec ses quatre disques ventilés dépourvu ABS. Ne cherchez pas d’antipatinage ou d’aides à la conduite, la Lotus Elise S2 c’est avant tout une conduite pure et sans filtre. Les jantes de 16 et 17 pouces sont montées en pneumatiques Bridgestone RE40 en 175/55 R16 avant et 225/45 R17 arrière. C’est en fait la même monte que le Speedster Opel 2L2. Toute la mise au point et le développement de l’Elise S2 a été pensée par rapport à ces pneumatiques pour une plus grand efficacité de tenue de route. Volant en main, l’Elise reste toujours aussi vive et agile dans les enchainements. On note désormais plus de sousvirage sans tomber dans les excès du Speedster Opel, rendant la conduite en usage intensif plus prévenante et accessible au plus grand nombre. Le confort reste de bon niveau pour les vertèbres, c’est surtout le niveau sonore qui peut fatiguer sur long parcours. Freinage, direction, suspensions, tout a été conçu pour une conduite précise et très sportive. UN vrai régal, même si l’Elise S2 est capable de se laisser emmener sur un filet de gaz grâce à la disponibilité de son moteur Rover. L’habitacle a évolué par petites touches avec des détails plus soignés en finition ou en équipement. Une climatisation est même disponible en option. La présentation fait toujours la part belle à la structure aluminium apparente du châssis. La position de conduite est top, tandis que la capote deviendrait (presque) simple à manipuler. Histoire d’améliorer son rôle de voyageuse, l’Elise S2 a un coffre de plus grande capacité même si ses 115 dm3 restent limités. Soyons honnêtes, aussi enthousiasmante sois la Lotus Elise S2, son usage reste tout de même pour le moins exclusif et contraignant au quotidien.

Notre avis
cropped-emoticon.jpgLa Lotus Elise S2 rassure ses fans et part à la conquête d’une clientèle moins disposée à autant de concessions dans le confort. Plus prévenante, plus facile à conduire aux limites, la Lotus Elise S2 conserve en revanche la quintessence de son art : légèreté, agilité et performances. Avec ses 120 ch, elle en remontre à bon nombre de sportives bien plus huppées et puissantes, et dès les premiers virages, n’essayer pas de la suivre, elle se joue des reliefs pour un plaisir d’une intensité toujours aussi forte pour son conducteur. Collée au bitume, la Lotus Elise vrombit, se faufile et enchaîne les virages avec agilité et esprit mutin. Dès les premiers tours de roue, un sourire s’esquisse sur le visage du conducteur qui n’a des lors qu’une obsession : soigner ses trajectoires, retarder ses freinages et passer toujours plus vite, toujours plus fort… « Light is right », Colin tu peux être fier de cette descendante qui fait honneur à tes préceptes. A consommer sans modération.

Autres versions :

Les Rivales :

  • Caterham Super Seven S3 Sigma 115 Depuis 1957, la Lotus Seven a révolutionné le concept de la voiture de sport. La devise de Colin Chapman, « Light is Right », est toujours d’actualité. Depuis 1972, la Seven est devenue Super Seven sous la bannière de Caterham, mais l’esprit demeure intact. Du coup, pour 2007, la Caterham Super Seven abandonne l’antique Rover série K pour un moteur Ford plus moderne développant 115 ch. Le poids reste sous les 600 kg pour garantir des performances de GT prestigieuses ...
  • Donkervoort D8 GT Après avoir abandonné les moteurs Ford Cosworth (S8) pour des mécaniques Audi (D8), Donkervoort est allé plus loin encore dans les explorations du « thème Seven » en ajoutant un toit en carbone sur sa D8 GT. Tout en restant ultra-light (sous la barre des 700 kilos !), mais avec une rigidité de structure accrue grâce au toit, la Donkervoort D8 GT 270 débarque en 2007 avec en prime une plastique unique qui ne laisse personne indifférent. Avec ses 270 ...
  • KTM X-Bow La X-Bow avait surpris tout le monde et KTM pouvait se féliciter de son effet. Mais le deuxième effet positif, c’est une fois l’auto essayée, tant elle étonnait. Alors que son physique laisse craindre une auto délicate à piloter, la réalité est inverse… jusqu’à une certaine limite bien évidemment. Des trains roulants bien pensés, un poids contenu à 805 kg et un moteur Audi TFSI de 240 ch toujours aussi pêchu offrent des performances de premier plan et des capacités ...
  • Lotus 2-Eleven La Lotus Exige semblait déjà la panacée en matière de voitures de sport radicales et légères. Une digne fille de feu Colin Chapman. Toutefois chez Lotus on ne s’arrête pas en si bon chemin. Résultat, la 2-Eleven est dévoilée en 2007. La recette est simple : prenez une Exige la plus affûtée… décapitez-là et vous obtenez une barquette sans concession avec un rapport poids/puissance qui tombe sous les 3 kilos par ch… ”Light is right ?” La 2 Eleven est ...
  • Lotus Elise 111R En 2002, Lotus avait reconduit le moteur Rover série K VVC remasterisé par ses soins sur la Lotus Elise pour servir de porte-étendard à la firme d’Hethel. Mais le moteur Rover arrivait en bout de développement tant en fiabilité qu’en pollution. Changement de cap en 2004 avec l’adoption du bloc Toyota VVTi 1,8 litres de 192 ch, déjà étrenné dans les Celica et Corolla. Côté esthétique, seuls les connaisseurs avertis savent la différencier par des détails comme l’échappement central dans ...
  • Lotus Elise 111S Mk2 Quoique dans une situation financière toujours délicate, Lotus peut compter sur le soutien de son actionnaire principal Proton. La preuve, deux ans après les premières Lotus Elise S2, c’est un variante plus performante proposée en deux finitions : Elise 111 et Elise 111S. Cette dernière étant mieux équipée de série et rencontre les faveurs des acheteurs. Extérieurement, peu de signes distinctifs permettent de différencier la « petite » Elise 120 ch et la 111S de 158 ch. Les observateurs avertis ...
  • Lotus Elise S1 111 Mk1 Après quelques tâtonnements stratégiques et des changements de mains, Lotus Cars désormais propriété du malais Proton est enfin sur de bons rails. En septembre 1996, la Lotus Elise vient renforcer la présence de Lotus qui devait alors se contenter de l’Esprit après la disparition, pour la 2e fois (!), de la Lotus Elan. Ultra-légère et radicale, l’Elise s’offre une bouille craquante inspirée de célébrités mécaniques des années 60 (Ferrari Dino). Ramassée avec ses 3,70 mètres de long, la Lotus Elise ...
  • Lotus Elise S2 111 Mk2 La Lotus Elise a posé un pavé dans la mare en 1996 chez les supersportives ! Légère, agile, se jouant des lois de la physique et avec sa mécanique issue de la grande série et ses 120 ch seulement, elle se paie le luxe de s’offrir un joli minois néo-rétro très réussi. Résultat, plus de 10 000 exemplaires produits toutes versions confondues malgré un usage pour le moins exclusif et contraignant. Mais il faut bien renouveler la petite Elise et ...
  • Lotus Europa S En 2006, alors que la future Lotus 2+2 est toujours en gestation, le constructeur anglais surprend son monde avec l’Europa S. Une appellation ressortie des anciens catalogues, tandis que la base retenue est celle de l’Opel Speedster Turbo pour garantir plus de polyvalence. Reste son design spécifique qui lui offre un nouveau visage avec ses feux biseautés et sa poupe plus rebondie. Attention, l’Europa S fait pénétrer l’Elise dans un monde plus cossu… pour Lotus ! L’honneur est sauf avec un ...
  • Lotus Exige 2004 La Lotus Exige S1 avait étonné son monde mais était demeurée assez éphémère, en s’éclipsant du catalogue Lotus. Force était de constater que le moteur série K Rover perdait sa fiabilité à mesure que la puissance augmentait. Changement de cap pour 2004 avec l’adoption du bloc Toyota VVTi 1,8 litres de 192 ch, déjà étrenné dans les Celica et Corolla. Côté esthétique, l’Exige reprend les traits tracés par Steve Crijns et son équipe. Un design de berlinette de course râblée ...
  • Lotus Exige Cup 260 La Lotus Exige, tous les passionnés connaissent désormais : prenez une Lotus Elise, greffez-lui un toit en dur, un compresseur avec échangeur air/air (y’a la place pour l’échangeur pas comme sur l’Elise) et des trains roulants revus… et vous obtenez une des « micro » berlinettes les plus efficaces de la planète en tenue de route et plaisir de conduite. Avec la version Exige Cup 260, Lotus va jusqu’au bout de son concept en prenant sa version Cup de course ...
  • Morgan Roadster V6 3L0 A côté de la très moderne (!) Morgan Aero 8 présentée par Charles Morgan, le très conservateur artisan britannique présente en 2004 la Morgan Roadster V6. Le V8 Rover ne passant plus les normes d’homologation, Morgan s’est tourné vers un V6 3 litres d’origine Ford-Jaguar pour donner un nouvel élan à sa classique version de pointe venant remplacer la Plus 8. Côté design, la Morgan conserve intacte sa ligne d’époque à l’exception de l’ablation des pare-chocs qui sont remplacés par ...
  • Opel Speedster 2.0 Turbo Opel depuis des années ne parvient pas à se forger une image à la hauteur de ses ambitions. Après un concept car Speedster dévoilé à Genève en 1999, Opel saisit l’occasion de la mettre sur nos routes après un accueil excellent du public. Version Speedster 2.2 en 2001, puis en 2003, c’est le passage au 2 litres Turbo de 200 ch. L’Opel Speedster Turbo change ainsi de dimension avec un rapport poids/puissance qui tombe à 4,65 kg/ch, un châssis amélioré ...
  • Opel Speedster 2.2 16V Profitant de l’histoire entrelacée par le passée de Lotus et de General Motors, Opel, en quête d’image, s’offre une supersportive dans sa gamme en 2001. Résultat, c’est la Lotus Elise qui sert de base à l’Opel Speedster 2.2 16V avec son châssis en alu collé. Mais face aux rondeurs de l’Elise, commercialisée depuis 1996, l’Opel s’offre un design aux traits futuristes et acérés. Légèrement plus longue, le Speedster 2.2 16V se veut également plus civilisé, mais aussi performant. Une gageure ...
  • smart roadster 60 kW 82 ch En 2003, Smart projette une extension de sa gamme de produit pour aller au-delà de la fortwo. Première étape, un roadster ludique à souhait pour élargir sa cible de clients et aussi dynamiser son image. Prenant pour base la Smart fortwo (cellule tridion, 3 cylindres turbo), le roadster smart est plus bas, plus racé, et surtout nettement plus sportif et performant ! Le petit 3 pattes tire 82 ch et améliore les chronos dans une ambiance unique. Attention, qui ...
  • smart Roadster Brabus Depuis 2003, smart a surpris son monde avec son roadster. Fort de 82 ch (seulement ?!) il distillait une joie de vivre exceptionnelle. Avec l’aide de Brabus, le préparateur attitré et officiel de smart, le roadster éponyme dépasse les 100 ch et se part de la panoplie de la sportive accomplie : spoilers, bas de caisse, échappement Brabus, jantes 17 pouces itou… Pas de doute, le roadster Brabus se fâche mais reste fidèle à ses préceptes : léger, gai, sportif ...
  • smart roadster coupé 82 ch 60kW En 2003, Smart projette une extension de sa gamme de produit pour aller au-delà de la fortwo. Première étape, un roadster ludique à souhait pour élargir sa cible de clients et aussi dynamiser son image. Prenant pour base la Smart fortwo (cellule tridion, 3 cylindres turbo), le roadster coupé smart est plus bas, plus racé, et surtout nettement plus sportif et performant ! Le petit 3 pattes tire 82 ch et améliore les chronos dans une ambiance unique. Attention, qui ...
  • smart roadster coupé Brabus Depuis 2003, Smart a surpris son monde avec son roadster coupé. Fort de 82 ch (seulement ?!) il distillait une joie de vivre exceptionnelle. Avec l’aide de Brabus, le préparateur attitré et officiel de Smart, le roadster coupé éponyme dépasse les 100 ch et se part de la panoplie de la sportive accomplie : spoilers, bas de caisse, échappement Brabus, jantes 17 pouces itou… Pas de doute, le roadster coupé Brabus se fâche mais reste fidèle à ses préceptes : ...
  • Tesla Roadster La Tesla Roadster est avant tout la vitrine de son concepteur spécialisé dans les batteries Lithium-ion. C’est d’ailleurs cette spécialité qui a valu à Tesla d’être racheté par Daimler AG pour s’assurer la technologie du futur. Pour combattre la lourdeur des batteries, Tesla est parti de la base des Lotus Elise pour éviter d’avoir une auto trop lourde. Sous son look de roadster sportif, la Tesla a aussi des performances étonnantes et des accélérations que seuls les moteurs électriques savent ...

Avant d’acheter
De 2000 à 2006, la Lotus Elise S2 connaît un véritable succès avec 4 535 exemplaires produits. C’est certes deux fois moins que la première Elise S1 et ses 8 613 exemplaires, mais cela reste un sacré succès d’autant que les versions vont se multiplier (1 195 « 111S », 7 972 « 111R » et 123 « 135R » pour ne parler que des variantes équipées du moteur Rover). Dans les petites annonces, il faut savoir faire le tri entre les versions anglaises avec conduite à droite (elles doivent être logiquement moins onéreuses à l’achat) et les versions continentales (conduite à gauche). Ensuite, il existe plusieurs finitions (Standard, Sport Tourer et Race Tech) qui jouent sur les différences d’équipements et de philosophie. Bon à savoir avant de se décider. A noter que les versions anglaises sont souvent plus kilométrées et souffrent d’un usage quotidien y compris par temps pluvieux. Les trains roulants et visseries sont souvent corrodés. Dans les points à surveiller, il convient de choisir une version dont l’entretien aura été scrupuleusement respecté selon les préconisations Lotus : vidange tous les 15 000 km ou tous les ans, grosse révision tous les 30 000 km, courroie de distribution tous les 60 000 km. Et surtout le moteur Rover série K est connu pour sa faiblesse de joint de culasse qui doit être remplacé vers 100 000 km. Fuites d’huile et de liquide de refroidissement ne sont pas rares et à surveiller, d’autant pour ces dernières que les assidus des sorties circuits, en prenant trop les vibreurs peuvent rencontrer des casses de radiateur, ce dernier étant fixé rigidement sur le châssis et souffrant des vibrations et à coups trop marqués. La carrosserie en plastique ne rouille pas mais n’est pas à la portée du premier carrossier venu s’il faut la retravailler. Enfin, les dessous sont à surveiller pour traquer toute trace de choc mal réparé. Sondez également le vendeur pour déceler une auto qui aura fait (trop) de sorties circuits, usant prématurément la belle Elise convoitée.
Entretien : tous les 15 000 km ou tous les ans

Mots clés : Lotus | Elise | S2 | 111 | Ethel | Light is Right | Colin Chapman | Roadster | Cabriolet | Light Car | LOTUS | ELISE S2 | CABRIOLET | ROADSTER | LIGHT CAR

CATALOGUES – BROCHURES – PROSPECTUS

lotus-elise-111-mk2-brochure

TOP Concept initial respecté ǀ Poids ǀ Agilité diabolique ǀ Efficacité ǀ Caractère ǀ Direction ǀ Confort en (léger) progrès ǀ Disponibilité mécanique ǀ Accès à bord et habitabilité en progrès ǀ Finition plus soignée ǀ Freinage ǀ Manipulation de la capote ǀ Consommation FLOP Performances stagnantes ǀ Commande de boîte ǀ Prix ǀ Performances stagnantes ǀ Usage exclusif ǀ Bruit à bord ǀ Espaces de rangement et coffre ǀ Tenue de cap à haute vitesse

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :

Performances :

Lotus
Elise S2
2000
10 CV – 223 000 FF
4 cylindres en ligne 16 soupapes (1×2 ACT) –1 796 cm3
120 ch à 5 500 tr/mn (68,82 ch/litre)
168 Nm à 3 500 tr/mn (93,54 Nm/litre)
non
Propulsion + BV5 manuelle
756 kilos (6,30 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR
jantes alu 16″ AV et 17″ AR + pneus en 175/55 R16 AV et 225/45 R17 AR
0 à 100 km/h en 5“7; 200 km/h, km DA en 27‘‘6

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Lotus Elise S2 111 Mk2
« 1 de 2 »
  • Lotus adopte le jaune et le vert à Hethel pour ses 70 ans Lotus a organisé un énorme évènement pour fêter les 70 ans de la création de la marque par Colin Chapman en 1948. C’est à Hethel, lieu historique de la firme et où sont produites les Lotus de route et de course que se sont réunis plus de 8 000 fans avec 1 600 véhicules d’hier ...
  • La fille qui donna son nom à la Lotus Elise de retour après 22 ans Lorsque la Lotus Elise vit le jour en 1995, son nom a été décidé par Romano Artioli alors propriétaire de Lotus et Bugatti. Cherchant alors un nom pour la future égérie de la firme de Hethel, c’est la naissance de sa petite fille qui inspira alors Romano Artioli et décida de lui donner son prénom. ...
  • La France voit les livraisons de voitures de sport Lotus se conforter En 2017/18, 206 voitures Lotus ont été livrées en France contre 160 en 2016/17 (une augmentation de 28% sur l’exercice) pour une deuxième période consécutive de croissance. Au cours des 12 derniers mois, Lotus a lancé de nouveaux modèles de référence: l’Evora GT430, Evora GT430 Sport et l’Exige Cup 430. Ils ont été rejoints pour ...
  • Lotus Europa Special Twin Cam Type 74 Partis d’un projet initialement proposé à Ford pour contrer Ferrari, c’est finalement Lotus qui va reprendre à son compte à 100% l’Europe en 1966. Un coupé sportif très radical et sans concession, inspiré techniquement de la Lotus Elan mais dont la principale différence réside dans l’emplacement en position centrale arrière du groupe motopropulseur, comme les ...
  • Lotus Omega Force est de constater que depuis 1986 l’Opel Omega n’enflamme pas les foules malgré d’indéniables qualités et des six cylindres en ligne multisoupapes modernes. Mais General Motors dispose d’une botte secrète située à Hethel, puisque Lotus lui appartient. Et Lotus sait comment améliorer des autos plutôt placides départ à l’instar des Ford Cortina et Talbot ...
  • Lotus Elise S2 111 Mk2 La Lotus Elise a posé un pavé dans la mare en 1996 chez les supersportives ! Légère, agile, se jouant des lois de la physique et avec sa mécanique issue de la grande série et ses 120 ch seulement, elle se paie le luxe de s’offrir un joli minois néo-rétro très réussi. Résultat, plus de ...
  • Lotus Esprit Turbo Mk1 Type 82 Chez Lotus, l’idée de donner plus de puissance à sa GT phare est déjà ancienne. Mais faute de moyens, le turbocompresseur qui semble la solution idéale (envisagé dès 1978 – Projet M72), et plus réaliste qu’un V8, ne sera finalement une réalité sur la route que depuis février 1980 avec la série spéciale limitée à ...
  • Lotus Elise 111S Mk2 Quoique dans une situation financière toujours délicate, Lotus peut compter sur le soutien de son actionnaire principal Proton. La preuve, deux ans après les premières Lotus Elise S2, c’est un variante plus performante proposée en deux finitions : Elise 111 et Elise 111S. Cette dernière étant mieux équipée de série et rencontre les faveurs des ...
  • Nouvelle Lotus Exige Cup 430 Lotus n’en finit pas de décliner tous ses modèles. Une aubaine pour les passionnés de la firme créée par Colin Chapman. Et c’est également l’occasion pour Lotus de créer de la nouveauté et de l’événement autour d’elle à moindre coût. Toutefois, n’allez pas imaginer qu’il s’agisse à chaque fois de simples séries spéciales. Non au ...
  • Nouvelle Lotus Elise 260 Cup Chez Lotus, on aime soigner ses fans. Dernier geste en date, la Lotus Elise 260 Cup qui est une série très exclusive limitée à 30 exemplaires. L’ADN sportif et de compétition, tout comme la passion de la firme d’Hethel transpirent dans cette Elise très particulière. Fort de sa réputation d’excellence en matière de tenue de ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. Ferrari, Porsche, Lamborghini, Aston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (Lotus, BMW,Mercedes-Benz, Audi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTI, R8 Gordini, VW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Lotus Elise S2 111 Mk2, 10.0 out of 10 based on 2 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.