Donkervoort S8AT

Donkervoort S8AT
1986 – 4 cyl. en ligne 8V Turbo
170 ch – 220 km/h
685 kg

Avec l’arrivée du catalyseur, Joop Donkervoort doit trouver une solution pour que son interprétation de la Lotus Seven ne soit pas pénalisée en performance. C’est donc fort logiquement que la Donkervoort SA8 lancée en 1985 est épaulée dès l’année suivante par une variante équipée d’un turbocompresseur. La Donkervoort S8AT est identique à l’extérieur à la S8A. Seules exceptions notables, l’inscription stylisée sur l’échappement latérale avec « S8AT » et les grilles supplémentaires sur le capot qui permettent de savoir que l’on est en présence d’un sacré pétard hollandais. Toujours très basse (1,10 mètres), compacte et ramassée (3,40 mètres de long et 1,73 mètres de large), la Donkervoort S8AT assure le spectacle dans la rue et captive les regards des passants. Ailes rapportées à l’ancienne, physionomie de barquette de course pour deux, la Donkervoort S8AT quoique fidèle au concept initial de la Lotus Seven puis des Caterham, a su imprimer sa marque avec un museau inédit depuis la Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Lotus Esprit Sport 300

lotus-esprit-sport-300-3

Lotus Esprit Sport 300
1993 – 4 cyl. en ligne 16V Turbo
302 ch – 270 km/h
1 215 kg

Lotus n’a peur de rien et veut prendre sa part du gâteau depuis les changements de règlementation aux 24 Heures du Mans et l’avènement de la catégorie Grand Tourisme (GT). La Lotus Esprit, bien qu’apparue en 1972, va venir défier Ferrari, Venturi, Porsche, McLaren, Corvette et autres rivales huppées et bien établies dans la Sarthe. Une version compétition est donc au programme, mais pas seulement pour notre plus grand plaisir ! La Lotus Esprit Sport 300 est donc l’émanation de la version course mais pour un usage « civil » présentée à Birmingham en octobre 1992. Impossible pour l’amateur éclairé de la confondre avec ses sœurs plus placides en raison d’un kit carrosserie complet du plus bel effet (quoique les goûts et les couleurs… nous à la rédaction du Guide des Sportives on adore) : extensions d’ailes, boucliers proéminents et carrés (bye bye les antibrouillards pour avoir plus de refroidissement), aileron maousse mais à la forme bien plus intégrée et sexy que celui de la Lotus Esprit S4, bas de caisse bien échancrés et assiette ultra-basse. On remarque que la lunette arrière est dépourvue de vitrage. Déjà que la Lotus Esprit est très basse d’origine (1,175 mètres) et large (1,9 mètres !), mais ici et avec sa forme caractéristique en coin quasi monovolume (la ligne de Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Lotus Esprit S4

lotus-esprit-s4-4

Lotus Esprit S4
1993 – 4 cyl. en ligne 16V Turbo
263 ch – 261 km/h
1 330 kg

Depuis 1976, la Lotus Esprit ne cesse d’évoluer et de se bonifier. Toujours fidèle à son quatre cylindres maison, il est gavé de chevaux supplémentaires par un turbocompresseur depuis 1980. Présenté au salon de Genève 1994, la Lotus Esprit S4 fait de la résistance et évolue une énième fois pour tenter un baroud d’honneur avec son quatre cylindres, la version V8 devant prendre le relais et lui donner la noblesse mécanique qui lui faisait défaut jusqu’alors. Ce sont les designers maison Julian Thomson et Russell Carr qui ont pris la responsabilité du relooking des lignes tracées début 70 par un Giorgetto Giugiaro particulièrement audacieux et inspiré, puis réactualisées avec bonheur par Peter Stevens en 1988. Ce qui frappe immédiatement c’est le nouveau bouclier avant plus arrondi intégrant de fins clignotants (ceux de la Lotus Elan M100), des entrées d’air aux lignes plus douces. Les bas de caisse légèrement rebondis intègrent des prises d’air latérales tandis que le nouvel aileron fixé au milieu des montants du capot arrière nous réconcilient avec les appuis aérodynamiques et les canons esthétiques (ceux des dernières SE étaient peu élégants) même si nous préférons celui de la version Sport 300 encore plus sexy et sportif. Bref, ne boudons pas notre plaisir, car les hommes de Hethel ont su faire du neuf Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Renault Clio 16V

renault-clio-16v-12

Renault Clio 16V
1994 – 4 cyl. en ligne 16V
137 ch – 205 km/h
1 070 kg

En 1991 Renault avait réussi à prendre le pouvoir chez les GTI avec la Renault Clio 16S. Héritant du quatre cylindres 16 soupapes de la Renault 19 16S, il semblait particulièrement l’aise sous le capot de la petite Clio. Mais dès l’année suivante, patatras…, le catalyseur est imposé. Comme pour beaucoup de moteurs multisoupapes non prévus au départ pour cet accessoire, il perd de sa superbe. Pour mars 1994, Renault revoit sa gamme Clio en rebattant (subtilement) les cartes. La Renault Clio 16S n’échappe pas à cette opération, changeant même de patronyme pour Renault Clio 16V. Une manière pour Renault d’uniformiser une appellation déjà en vigueur sur d’autres marchés européens. Côtés nouveautés, on peut apprécier la nouvelle calandre, les rétroviseurs extérieurs (dont le passager enfin de la même taille que son homologue conducteur). Des nouvelles jantes alu 15 Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)

Saab 900 S Cabriolet

Saab 900 S Cabriolet
1992 – 4 cyl. en ligne 16V Turbo
145 ch – 190 km/h
1 340 kg

Depuis 1986, Saab a « découpé » sa version 900 2 portes avec beaucoup de réussite. D’ailleurs, dans les premières années de production, Saab annonçait alors douze mois de délais de livraison. En plus de la version Turbo 16S de 185 ch, Saab proposait en entrée de gamme une version atmosphérique « i16 » trop placide pour convaincre. Il faut dire que le poids par rapport au coupé dont le cabriolet dérive a pris près de 100 kilos de plus… La Saab 900 S Cabriolet adopte un turbo basse pression pour une conduite améliorée et s’offre désormais en ticket d’entrée du plein air de Trollhättan. Ou doit-on écrire de Valmet (Finlande) puisque c’est chez ce spécialiste que sont assemblées les Saab 900 Cabriolets. La Saab 900 S Cabriolet conserve intacte la ligne inchangée depuis 1987. La face avant est large et inclinée avec au centre la calandre maison, conférant ainsi un faciès reconnaissable entre tous. Le parebrise est légèrement plus incliné que sur le coupé mais paraît toujours très droit. Capote en place, l’intégration est parfaite et harmonieuse. Une fois repliée et (presque) totalement Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)

Chevrolet Corvette C4 LT-1

Chevrolet Corvette C4 LT-1
1992 – 8 cyl. en V 16V
300 ch – 250 km/h
1 462 kg

Depuis 1984, Chevrolet a revisité avec un beau succès et un certain talent sa saga Corvette. La Chevrolet Corvette C4 profite avant tout d’une plastique terriblement séduisante, tout en conservant intact son ADN : carrosserie « plastique », gros V8 coupleux et des trains de roulements sportifs. Mais si le succès est bien là, Chevrolet n’a de cesse de monter en puissance son égérie. D’ailleurs, la Corvette C4 ZR-1 a démontré le bien-fondé de cette stratégie. Mais elle reste réservée à une élite. Pour les acheteurs « classiques » de Corvette, Chevrolet revoit sa copie de très belle manière pour ce millésime 92. La ZR-1 ayant tracé la voie, la Chevrolet Corvette C4 LT-1 reprend à son compte la poupe arrondie et ses quatre phares « écarlates » qui regroupent toutes les fonctionnalités de signalisation. C’est la face avant qui s’arrondit et permet à la Corvette C4 de tracer sa route vers le futur. Pour le reste, les jantes alu de 17 pouces type turbine sont du plus bel effet et désormais identiques, en dessin, à celles de la ZR-1 millésime 92. D’ailleurs, c’est bien simple, hormis la largeur des roues arrière, et le troisième feu stop sur le toit pour la ZR-1 et encastré dans la poupe pour la LT-1, il est impossible de distinguer au premier coup d’œil les deux Corvette. Bien que lancée en 1984, la ligne générale de la Chevrolet Corvette C4 LT-1 reste toujours son point marquant et un atout indéniable Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Chevrolet Corvette C4 LT-1 Cabriolet

Chevrolet Corvette C4 LT-1 Cabriolet
1992 – 8 cyl. en V 16V
300 ch – 250 km/h
1 531 kg

En 1986, Chevrolet a doté sa Corvette C4 d’une variante cabriolet du plus bel effet, magnifiant encore plus la ligne fine et équilibrée du coupé. La Corvette LT-1 n’échappe pas à cette déclinaison pour le plus grand plaisir des yeux des passants. A l’instar de la version coupé, la Chevrolet Corvette C4 LT-1 Cabriolet adopte un museau plus doux et fluide donnant un sacré coup de jeune à la Corvette. La poupe reprend les gimmicks stylistiques de la ZR-1 de 1990, qui elle doit se contenter d’une carrosserie de coupé. Dépourvue d’arceau de sécurité, la Corvette C4 LT-1 cabriolet est d’une pureté de ligne, surtout décapotée (manuellement uniquement !), à se damner. Son esthétique est à elle seule un motif valable pour se décider à en acquérir une. Et comme sous le long capot flanqué de ses phares escamotables le nouveau V8 envoie le son de ses 300 ch, la Corvette LT-1 Cabriolet est une diva qui Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

BMW 318iS Coupé E36

BMW 318iS Coupé E36
1992 – 4 cyl. en ligne 16V
140 ch – 210 km/h
1 240 kg

Si les BMW 325i et BMW M3 se chargent de coiffer avec autorité la gamme Série 3 Coupé E36, le principe d’un coupé sportif d’entrée de gamme inauguré sur la 318is E30 est reconduit. Ce qui séduit d’emblée, c’est la ligne de la BMW 318iS Coupé E36 qui est d’une rare élégance et aux proportions parfaites. Son secret provient du fait que contrairement à ce que l’on pourrait croire, les pièces communes de carrosserie avec la berline sont quasi nulles. CQFD… Autre atout de la 318iS Coupé, difficile extérieurement de la distinguer de sa (grande) sœur la 325i Coupé, ce qui la valorise d’autant plus. Jantes 16 pouces, boucliers peints ton caisse, double naseaux en haricots et phares ronds derrière la « verrière », pas de doute, nous sommes bien en présence d’une BMW Coupé, et peu importe son quatre Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)

Honda Prelude 2L3i 4WS 4G

honda-prelude-2l3i-4ws-4g-2

Honda Prelude 2L3i 4WS 4G
1992 – 4 cyl. en ligne 16V
160 ch – 216 km/h
1 250 kg

Honda change radicalement son approche pour 1992 avec sa 4e génération de coupé Prelude. Terminé l’aspect par trop conventionnel (vous avez dit « féminin » ?) ! Désormais la Honda Prelude 4G s’affiche comme un coupé au design affirmé, certes toujours très élégant, mais beaucoup plus sportif dans son approche et son coup de crayon. Bien que peu évident au premier coup d’œil, la Honda Prelude 4G est 7 cm plus courte (4,40 mètres) et 7 cm plus large (1,75 mètres) que sa devancière. Son museau très fin lui autorise un très bon Cx de 0,32. La poupe est certainement la partie la plus réussie avec ses optiques arrière en « oreilles de chat ». Ses belles jantes alu de 15 pouces renforcent le look résolument sportif de la Prelude, d’autant que sa faible hauteur alliée à une garde au sol réduite renforce cette impression. Aux côtés de la version 2 litres 120 ch d’entrée de gamme, la Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Volkswagen Corrado VR6

Volkswagen Corrado VR6
1992 – 6 cyl. en V 12V
190 ch – 232 km/h
1 210 kg

Depuis 1988, le très réussi coupé Corrado avait renvoyé la VW Scirocco au placard. Sa ligne ramassée et suggérant la vitesse est aussi très personnelle. Une réussite ! Trapu, et bien campé sur ses jantes de 15 pouces, le coupé Corrado offre un arrière massif privilégiant ainsi une habitabilité et un coffre modulable de 235 à 810 dm3. La version de pointe était jusqu’ici la VW Corrado G60 et son glouton compresseur en G. Mais l’arrivée du moteur VR6 en 1991 dans la Golf éponyme change les perspectives du coupé allemand. En cette année 92, Volkswagen commercialise le coupé Corrado VR6 remplaçant avec (beaucoup) de bonheur la version G60. Extérieurement, difficile de distinguer cette variante à 6 cylindres hormis les jantes BBS en nid d’abeille de 15 pouces ainsi que les monogrammes « VR6 » excentrés Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)