GP F1 Suzuka Japon 2019 – 13 Octobre

GP F1 Suzuka Japon 2019 - 13 Octobre

GP F1 Suzuka Japon 2019
1. BOTTAS (Mercedes)
2. VETTEL (Ferrari)
3. HAMILTON (Mercedes)

Le passage du typhon Hagibis au dessus de l’île de Honshu le samedi 12 octobre, entraîne la fermeture du circuit et l’annulation totale de cette journée. Résultat, les qualifications sont reportées au dimanche matin. Dans ce contexte particulier, alors que les Mercedes dominaient les essais libres, ce sont les Ferrari qui remportent la mise de la première ligne avec Vettel en pole position. Ensuite derrière, comme à la parade, on trouve les deux Mercedes, les deux Red Bull, les deux McLaren. Ensuite les autres écuries se partagent les miettes. Ce qui semble au moins acquis, c’est le retour en forme de Sebastian Vettel qui reprend le dessus sur un Charles Leclerc particulièrement agressif dans son pilotage. La course promet… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Jeremy Clarkson déclare la Ferrari 488 Pista Supercar of the Year au News International’s The Motor Awards 2019

La dernière Ferrari Special Series V8 à moteur central, la 488 Pista, a été nommée « Supercar of the Year » préférée de Jeremy Clarkson aux Motors Awards 2019 de News International. Ce prix est sans aucun doute l’un des plus convoités et des plus difficiles à gagner de l’industrie, car c’est le choix personnel de Jeremy pour sa supercar favorite de l’année.

Après avoir conduit la Ferrari 488 Pista avec son V8 biturbo 3,9 litres primé et rapide de 3,9 litres qui délivre 710 CV, Jeremy était clairement impressionné par la voiture avec son titre qui disait : « Tellement excitant qu’il laisse brillant dans la poussière. »

Jeremy a continué à écrire : « …la Pista est l’une des voitures les plus excitantes, excitantes, belles et satisfaisantes jamais fabriquées. Toutes les autres voitures ont l’impression d’être construites avec de la mousse et de l’écorce. C’est superbe. » Et, « ….le Pista n’est pas seulement bon. Ou brillant. C’est bien au-delà de ça. »

Le V8 biturbo de 3,9 litres de la Ferrari 488 Pista développe 710 ch et a été nommé meilleur moteur au monde aux International Engine of the Year Awards 2019 – pour la quatrième année consécutive que le V8 de Ferrari a remporté ce prix. La 488 Pista puise son inspiration et sa technologie dans les voitures de course 488 Challenge et 488 GTE du Prancing Horse qui rivalisent aux plus hauts niveaux du sport automobile dans le monde entier, y compris en remportant la victoire en catégorie GTE Pro aux 24 Heures du Mans 2019.

La Ferrari 488 GTE est la voiture alignée dans le Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, l’apogée de la compétition GT, où elle a remporté deux titres GT Constructeurs consécutifs et pas moins de cinq titres au total depuis la création du championnat en 2012.

Avec l’offre Ferrari Genuine Maintenance qui couvre tous les coûts d’entretien majeurs pendant 7 ans, la 488 Pista est une supercar de renommée mondiale qui peut être conduite tous les jours.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Sotchi Russie 2019 – 29 septembre

GP F1 Sotchi Russie 2019

GP F1 Sotchi Russie 2019
1. HAMILTON (Mercedes)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. LECLERC (Ferrari)

Une semaine après Singapour, les questions sur la constance des Ferrari vont bon train… Force est de constater qu’en qualification, elles restent encore impériales. Tant et si bien que passé l’écueil classique de la Q1 avec les éliminés usuels (Williams) et d’autres recalés pour des raisons techniques comme Kvyat (Toro Rosso) et Albon (Red Bull), Charles Leclerc va remporter une nouvelle pole position sur le tracé de Sotchi (Russie). Ce diable d’Hamilton sort le grand jeu également et se permet de s’intercaler entre les deux Ferrari devançant Vettel d’un cheveux. Derrière, Bottas ne peut que constater le match des titans, d’autant plus que Verstappen est devant lui sur la grille car plus rapide… Derrière, les deux McLaren et la Renault d’Hulkenberg prennent les places d’honneur sur la grille. A noter que Romain Grosjean avec sa Haas semble avoir trouvé les bons réglages pour les qualifications avec une très belle 9e place devant la Renault de Ricciardo. Derrière sont répartis les recalés de la Q2. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Nouvelle Ferrari F8 Tributo Spider en détail

Ferrari ouvre un nouveau chapitre de son histoire avec l’introduction de son premier véhicule électrique hybride rechargeable (PHEV ou Plug-in Hybrid Electric Vehicle) de série, la SF90 Stradale. Des images, des vidéos et des informations sont disponibles sur le site web dédié : SF90stradale.com. Le nouveau modèle est extrême à tous les niveaux et représente un véritable changement de paradigme. En effet, il offre des performances sans précédent pour une voiture de série. Avec une puissance de 1 000 ch, un rapport poids/puissance de 1,57 kg/ch et 390 kg de downforce à 250 km/h, la SF90 Stradale se place non seulement au sommet de son segment, mais cela signifie aussi qu’un V8 devient le modèle le plus haut de gamme de la marque, pour la première fois dans son histoire. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Singapour 2019 – 22 septembre

GP F1 Singapour 2019 - 22 septembre

GP F1 Singapour 2019
1. VETTEL (Ferrari)
2. LECLERC (Ferrari)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Singapour est un tracé urbain exigeant avec un climat éprouvant (chaud et humide) pour les pilotes et les machines. Romain Grosjean arrive souriant avec un contrat en poche pour 2020 chez Haas, tandis que Hulkenberg est sans volant pour la saison prochaine… En Q1 et Q2 on retrouve les écuries habituelles qui restent dans l’arrière grille. Les Haas sont particulièrement contre-performantes, sans parler des Williams. Devant c’est en Q3 que la bataille s’annonce. Première salve avec Vettel qui claque un temps de nul part ! On le croit intouchable… mais derrière dans la dernière tentative, Hamilton, le coiffe de peu, et c’est Leclerc qui marque la 3e pole position de sa carrière. Verstappen (Red Bull) est 4e et devance Bottas bien terne. Vettel est donc 3e et amer. Mais la course sera longue… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Nouvelle Ferrari 812 GTS

Cinquante ans exactement après les débuts de la dernière Spider de la gamme Ferrari à arborer un V12 monté à l’avant, la 812 GTS salue un retour triomphal pour un modèle qui a joué un rôle central dans l’histoire de la marque depuis sa création. L’histoire de la Spider V12 de Ferrari comporte de nombreux modèles emblématiques. Elle a débuté en 1948 avec la 166 MM, une authentique GT de compétition pur-sang qui a remporté en 1949 les deux courses d’endurance les plus prestigieuses au monde : les Mille Miglia et les 24 heures du Mans. 

Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Monza Italie 2019 – 8 septembre

GP F1 Monza Italie 2019 - 8 septembre

GP F1 Monza Italie 2019
1. LECLERC (Ferrari)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. HAMILTON (Mercedes)

En arrivant à Monza, le temple de la vitesse, et véritable chaudron dédié à la Scuderia, Charles Leclerc est gonflé à bloc ! Sa première victoire à Spa l’a galvanisé et tous les tifosi sont très confiants sur l’issu de ce week-end. Depuis 2010, seules les Mercedes ont remporté la course italienne dans le jardin de la Scuderia Ferrari. Les rouges vont-ils inverser la tendance ?… Les essais qualificatifs se déroulent de manière assez surprenante, laissant apparaître plus que jamais une aberration de situation qui confine à la bêtise sans compter parfois le danger provoqué par les écarts de vitesse entre ceux qui sont chronométrés et ceux qui roulent au ralenti pour préparer leur tour lancé. En Q1, Verstappen qui n’avait rien à gagné puisqu’il partira en fond de grille, ne pourra pas faire un tour complet, son moteur Honda montrant des signes de fatigue. Outre les deux Williams, Perez et Grosjean ne passe pas le stade de la Q1. Cela roule vite à Monza et se joue à quelques dixièmes. L’aspiration y joue un rôle fondamental. Le placement sur la piste en se calant derrière d’autres monoplaces est donc stratégiquement indispensable. En Q2, la cohue commence à s’organiser sur la piste et dans les stands, chacun voulant temporiser au maximum pour repartir derrière les autres et profiter de l’aspiration… En Q2, les éliminations se poursuivent avec les deux Toro Rosso, Norris (McLaren), Giovinnazzi (Alfa Romeo) et Magnussen sur la Haas. Dans les bonnes nouvelles, Stroll passe en Q1 mais ne pourra pas faire de temps, tout comme Raikkonen qui va sortir de la piste et provoquer un drapeau rouge. La séance reprend et tous les pilotes et écuries attendent, attendent… puis à quelques encablures de la fin, c’est la cohue ! Tous sortent en même temps des stands, mais roulent au ralenti pour ne pas être celui qui sera devant et jouera l’aspirateur pour les autres… Résultats, ils passent tous la ligne trop tard et ne peuvent être chronométrés. Du coup, c’est Leclerc qui obtient la pole position devant les deux Mercedes (Hamilton 2e et Bottas et 3e), Vettel étant 4e. Les Renault très véloce avec des appuis très fins font des merveilles et se qualifient en haut de la grille (5e et 6e) tandis que Sainz Jr. suit derrière (7e). Pas si mal le moteur Renault !… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

La Ferrari Portofino remporte le prix Altair Enlighten pour la technologie légère de son châssis

La Ferrari Portofino s’est distinguée aux Etats-Unis. Elle est récompensée du Altair Enlighten Award pour la technologie de son châssis très léger et résistant. L’approche technologique et les efforts de réduction du poids ont été déterminant dans l’appréciation du jury.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Spa Francorchamps Belgique 2019 – 1er septembre

GP F1 Spa Francorchamps Belgique 2019 - 1er septembre

GP F1 Spa Francorchamps Belgique 2019
1. LECLERC (Ferrari)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. BOTTAS (Mercedes)

Premier Grand Prix après la pause estivale, et le lot d’annonces et surprises est déjà bien chargé. Commençons par le plus spectaculaire avec l’infortuné Pierre Gasly qui fait les frais de son début de saison jugé trop timoré par Helmut Marko. Résultat, il doit jouer les échanges de baquet avec Alexander Albon qui est tout sourire de piloter la Red Bull. Retour à la case départ temporairement pour Pierre Gasly, la décision finale sera prise en fin de saison. C’est le syndrome Kvyatt ? Bottas est confirmé chez Mercedes pour 2020, tandis que Hulkenberg ne sera plus chez Renault et sera remplacé par Esteban Ocon. Le samedi après les qualifications, le GP de F2 se déroule, et un accident de course impliquant plusieurs pilote entraîne le décès d’Anthoine Hubert. Une perte pour ses proches et pour le monde des pilotes français. Les qualifications sont cruelles pour les Toro Rosso (Gasly et Kvyatt) qui restent en Q1. Les Williams également, ainsi que Sainz Jr. (McLaren). Des pilotes piégés à vouloir tenter le chrono en toute fin de séance. Mais la Williams en flammes de Kubica va compromettre leurs tentatives. En Q2, Albon prend ses marques au volant de la Red Bull mais n’ira pas plus loin. Stroll, Grosjean, Norris et Giovinnazzi devront également rendre les armes. En Q1, on retrouve un Perez très véloce depuis que les Racing Point Force India ont été modifiées. Devant, les Ferrari semblent intouchables et c’est Leclerc qui met tout le monde d’accord en prenant la pole nettement devant Vettel. Une première ligne toute rouge qui change la donne. Derrière, les deux Mercedes (Hamilton devant Bottas). Verstappen arrache une 3e ligne, mais souffre au volant. Les deux Renault sont juste en embuscade et Raikkonen fait encore des étincelles. Les différentes pénalisations vont bouleverser quelque peu cette grille mais pas sur les deux premières lignes. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

GP F1 Hungaroring Hongrie 2019 – 4 août

GP F1 Hungaroring Hongrie 2019

GP F1 Hungaroring Hongrie 2019
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VERSTAPPEN (Red Bull)
3. VETTEL (Ferrari)

Circuit apprécié par les pilotes en matière de pilotage, le Hungaroring est toujours une épreuve pour dépasser ses concurrents. La position sur la grille de départ et la qualification sont donc prédominantes pour espérer un bon résultat en course. Il fait très chaud le jour des qualifications, ce qui ne semble pas avantager les Mercedes de Bottas et Hamilton toujours en difficulté à mesure que la température augmente. En Q1, il fait souligner la performance de Russel sur sa Williams puisqu’il échoue à la porte de Q2 en se classant 16e sur la grille. Dans les échoués de la Q1, outre l’autre Williams, relevons Ricciardo qui est gêné pour s’élancer dans sa dernière tentative par Perez. Résultat, bye bye la Q2 pour les deux pilotes. Voilà qui remet sacrément en question la stratégie d’attendre la dernière minute pour (espérer) claquer un temps… Williams et Racing Point Force India semblent être les abonnés de la Q1. En Q2, c’est Kevin Magnussen (Haas) qui se fait décrocher de son coéquipier, tout comme Giovinnazzi (Alfa Romeo), ainsi que les deux Toro Rosso et la dernière Renault rescapée des qualifications de Hulkenberg. En Q3, c’est devant que cela se passe entre les deux Mercedes et ce diable de Verstappen (Red Bull) qui finit l’intersaison avec brio. C’est l’homme fort du moment ! Dommage que Pierre Gasly ne parvienne pas à coller à son train d’enfer, ce qui va lui porter assurément préjudice devant les exigences et impatience de Helmut Marko. Notons la très belle qualification de Romain Grosjean, des deux McLaren qui poursuivent leur remontée en performance et le vaillant Kimi Raikkonen toujours très fringuant au volant de sa monoplace italienne. C’est finalement Verstappen qui prend la pole position (sa première !) devant Bottas, Hamilton devant se contenter de la 2e ligne partagée avec Vettel. Leclerc est relégué en 3e ligne et à côté de Gasly (Red Bull). Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20