GP F1 Silverstone Angleterre 2018 – 7 Juillet

GP F1 Silverstone – Angleterre (2018)
1. VETTEL (Ferrari)
2. HAMILTON (Mercedes)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

Silverstone est un Grand Prix quelque peu particulier, car non seulement il se déroule en Angleterre près de toutes les usines des écuries de Formule 1, mais aussi dans un pays où les anglais savent ce qu’est d’être fan de sport automobile. Et surtout, c’est le lieux qui a marqué le premier Grand Prix du Championnat du Monde de Formule 1 en 1950 qui a vu la victoire d’une Ferrari. Un signe pour 2018 ?… Les essais libres ont été marqués par quelques belles sorties de pistes, à commencer Romain Grosjean et Brendon Hartley. Si pour le français c’est sans conséquence pour sa participation aux qualifications bien que n’ayant pas pu réaliser tous ses réglages, l’australien sera forfait pour la séance qualificative. Sa monoplace ne sera pas terminée il partira des stands en course. En Q1, les Williams souffrent énormément et sortent de la piste, au point que Lance Stroll sera out de la séance avec un drapeau rouge à la clé pour la Q1. Les trois autres victimes de la Q1 sont Vandoorne qui ne parvient pas à prendre le dessus de son illustre coéquipier et de sa monoplace ratée, mais également l’autre Williams (Sirotkin) et Sainz Jr. sur sa Renault. Une déception chez les jaunes et noirs. En Q2, C’est au tour d’Alonso, Hulkenberg, Perez, Gasly et Ericsson de s’arrêter dans la séance des qualifications. Malgré une certaine déception générale, il est à souligner l’écart entre Alonso et Vandoorne sur la même monoplace. Un WE qui marque le début d’une nouvelle ère chez McLaren avec le départ d’Eric Boullier. Et ce n’est certainement pas le premier ! Dans les surprises de la Q1, on note que Esteban Ocon et Charles Leclerc sont de la partie. Voilà qui est de bon augure pour la course, même si leurs chances de figurer sur les premières lignes aux essais sont bien minces. L’autre confirmation est la forme olympique des deux Haas qui vont se qualifier 7e (Magnussen) et 8e (Grosjean). Devant, les Red Bull doivent se contenter des miettes derrière Ferrari et Mercedes. C’est Hamilton qui prend la pole position devant Sebastian Vettel. Voilà qui promet pour le départ… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Autriche 2018 – 1er Juillet

GP F1 Autriche (2018)
1. VERSTAPPEN (Red Bull)
2. RAIKKONEN (Ferrari)
3. VETTEL (Ferrari)

Sur les terres de Red Bull, au coeur des montagne, le tracé du circuit d’Autriche est enclavé et vallonné. Prometteur de belles bagarres, il a peu tenu ses promesses jusqu’ici depuis sa remise à l’honneur du calendrier en 2014. Pour les qualifications, les premières victimes sont plutôt des seconds couteaux d’écuries peu en forme : Hartley (Toro Rosso), Syrotkin (Williams), Ericsson (Sauber), Vandoorne (McLaren) et Perez (Force India). En Q2, ce sont leurs doublures qui restent également sur place laissant les 3 écuries de pointes en Q3 (Mercedes, Red Bull et Ferrari) et… Renault et Haas qui placent leurs deux voitures en Q3 avec de belles perspectives et un Romain Grosjean qui semble appliqué et plus apaisé. En Q3, C’est Mercedes qui met tout le monde d’accord avec une performance un cran au-dessus de tout le monde et un Bottas sacrément véloce qui prend la pole position. Derrière, les deux Ferrari comme à la parade sur la 2e ligne, Verstappen et… Romain Grosjean sur sa Haas ! Chapeau… Il devance Ricciardo tandis que Magnussen, et les deux Renault ferment la marche. A noter que finalement Charles Leclerc perdra des places sur la grille en raison d’un remplacement de boîte de vitesses et Vettel pour avoir gêné Sainz Jr. en Q2. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Le Castellet Paul Ricard France 2018 – 24 Juin

GP F1 Le Castellet Paul Ricard – France (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. VERSTAPPEN (Red Bull)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

Après un très long intermède, le Grand Prix de France fait son grand retour en 2018 ! Un plaisir immense pour tous les fans tricolores, à tel point que pour accéder au circuit Paul Ricard il fallait faire preuve de patience. Les essais ont alterné beau temps mais aussi pluie, ce qui n’a pas facilité le travail des pilotes et ingénieurs pour la mise au point. Le tracé rapide met vite à mal lors des qualifications les écuries Williams et McLaren qui restent scotchées en Q1. Toro Rosso et son moteur Honda encore e manque de puissance ne peuvent faire beaucoup mieux, malgré tout le talent et la motivation de Pierre Gasly. Les Force India pour leur part seront cantonnées à la Q2, tout comme Hulkenberg et sa Renault ou encore Ericsson et sa Sauber. La grosse surprise de Q3 c’est l’accession de Charles Leclerc et sa Sauber, tout comme les deux Haas qui ont un vrai coup à jouer. Las, Romain Grosjean part à la faute certainement trop impatient de claquer un temps, et échoue dans le rail. Résultat pas de temps chrono en Q3. Dommage. Devant, c’est la grosse bataille avec les Mercedes qui sont souveraines, Hamilton devant Bottas, suivies de Vettel et des deux Red Bull qui s’intercalent avec l’autre Ferrari de Raikkonen. A noter la très belle qualification en 7e place de Sainz Jr. sur la Renault. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Montreal Canada 2018 – 10 Juin

GP F1 Montreal – Canada (2018)
1. VETTEL (Ferrari)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Montreal est un circuit très apprécié des pilotes et des fans de F1 canadiens qui sont nombreux et fervents sur toute la durée du WE. Lors des essais, peu de surprise sur une piste qui impose du grip et de la vitesse de pointe pour faire des étincelles. Les murs sont nombreux, notamment celui des “Champions” et on part vite à la faute en cas d’optimisme. Aux essais, Ericksson s’en est vite rendu compte d’ailleurs. Q1 démarre et d’emblée, Romain Grosjean semble poursuivi par ce qu’il appelle un “éléphant” noir puisque son moteur part en vrille dès la sortie du box. Terminé les qualifications pour lui ! Les premières victimes de la Q1 sont sans surprises avec les deux Williams et Ericksson. Pierre Gasly échoue également. Q2 poursuit sa sélection impitoyable et élimine les deux McLaren, la Haas survivante, Hartley (Toro Rosso) et l’étonnant Charles Leclerc. EN Q3, Vettel qui cette fois-ci n’est pas gêné comme en Q2 ne laisse aucune chance à ses adversaires en prenant une très belle pole position. Juste devant Bottas, Verstappen et un Hamilton bien pâle à Montréal. Plus décevants encore Raïkkonen et Ricciardo qui sont 5e et 6e. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

Nouvelle Ferrari 488 Pista Tailor Made

À l’occasion des 24 Heures du Mans, la Maison du Cheval Cabré dévoile une unique spécification « Piloti Ferrari » pour la Ferrari 488 Pista, dernière création du programme exclusif Tailor Made. La personnalisation spéciale créée par Ferrari pour remercier ses clients pilotes a fait ses débuts à la veille de la légendaire course d’endurance française sur le Circuit de la Sarthe. Inspirée par la voiture n°51 de l’écurie AF Corse, qui avec Alessandro Pier Guidi et James Calado a remporté les titres de pilotes et de constructeurs du Championnat du monde d’endurance FIA 2017, cet équipement spécial pour la nouvelle Ferrari 488 Pista est conçu exclusivement pour les clients engagés dans les activités sportives de l’entreprise. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Monaco 2018 – 27 Mai

GP F1 Monaco (2018)
1. RICCIARDO (Red Bull)
2. VETTEL (Ferrari)
3. HAMILTON (Mercedes)

Monaco est le RDV glamour de la saison. La French Riviera accueille le circuit de la Formule Un dans un étroit dédale routier qui perdure depuis des décennies, et qui attire les pilotes désireux d’accrocher une victoire de prestige à leur palmarès. Un pilote est particulièrement excité, c’est Charles Leclerc puisqu’il est le régional de l’étape. Un autre est également impatient d’en découdre, c’est Daniel Ricciardo qui n’a pas digéré d’avoir été volé d’une victoire qui lui semblait acquise suite à une erreur de stratégie du stand Red Bull. Dans les surprises des essais, notons Verstappen décidément très en forme dans les sorties de route depuis le début de la saison 2018 qui casse sa monoplace. Les mécaniciens ne pourront la remettre en état pour la Q1 Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

Nouvelle Ferrari SP38

La Ferrari SP38, la dernière née du programme One-Off de Ferrari, a été dévoilée à Fiorano. Après une cérémonie au cours de laquelle elle a été remise à l’un des clients les plus dévoués de Ferrari, la voiture a été immédiatement mise à l’épreuve dans une série de tours de piste. Cette voiture unique, conçue par le Centre de design de Ferrari à partir du châssis et du train de roulement de la 488 GTB, reflète la vision spécifique d’un client passionné de course. Le résultat est un modèle avec lequel vous pouvez rouler sur route comme sur piste, qui exprime à la fois toute la beauté et l’innovation inhérentes aux voitures de route Ferrari. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)

GP F1 Barcelona Espagne 2018 – 13 Mai

GP F1 Barcelona – Espagne (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. VERSTAPPEN (Red Bull)

Barcelone est un premier tournant dans la saison de Formule 1. C’est non seulement le retour des écuries en Europe, mais également l’opportunité de courir sur un circuit “archiconnu” des écuries et des pilotes. C’est également une piste de référence qui donne le “la” pour définir une hiérarchie fiable des performances de chaque monoplace. Et histoire de bouleverser un peu la hiérarchie et les repères, Pirelli a apporté des gommes moins épaisses de 4 mm au niveau de la bande de roulement. Les qualifications démontrent une fois de plus que cette année il y a 3 écuries (Mercedes, Ferrari et Red Bull) et le reste du monde en témoigne la grille de départ. La pole position est enlevée par Hamilton devant Bottas. Une 1ère ligne 100% Mercedes. En deuxième ligne, c’est Vettel et Raikkonen sur leurs Ferrari qui se partagent les miettes de Mercedes. Suivent les deux Red Bull avec Verstappen et Ricciardo. Tout ce beau monde est sous la minute 16″. Derrière Ricciardo, c’est une seconde pleine qui sépare Kevin Magnussen et sa Haas diablement performante chez les seconds couteaux. Haas et Renault se partagent les places d’honneurs de la Q3. Dans les déceptions, notons les McLaren et Force India qui peinent à trouver la martingale pour passer en Q3. Quant aux Williams c’est la brasse coulée avec l’abonnement en fond de grille. Quand on se souvient de l’épopée des années 1990 avec Renault ! A noter les belles qualifications de Pierre Gasly et Charles Leclerc. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Azerbaïjan Bakou 2018 – 29 avril

GP F1 Azerbaijan – Bakou (2018)
1. HAMILTON (Mercedes)
2. RAIKKONEN (Ferrari)
3. PEREZ (Force India)

Si lors des essais libres les places d’honneur étaient très disputées, la phase de qualifications dévoile une fois de plus un Kimi Raikkonen très en forme. Mais impossible pour lui néanmoins de prendre la pole position suite à une erreur de pilotage en Q3. Il partira donc de la 3 e ligne derrière Verstappen. Vettel et Hamilton vont donc se partager la première ligne avec le pilote Ferrari qui remporte sa 3e pole position consécutive. Bottas est en troisième ligne avec Verstappen. Ricciardo sur la 3e ligne aux côtés de l’autre Ferrari. Les 6 premières places sont trustées par les trois écuries de pointe, pas de réelle surprise. Derrière, comme à la parade, les deux Force India qui retrouvent de la performance suivies des deux Renault, même si Hulkenberg est relégué à la 14e place en raison d’un changement de boîte de vitesses. Avec leur moteur Mercedes et leur aérodynamique fine, les Williams échouent en porte de Q3 et se calent ainsi derrière les Renault. McLaren est décevant avec un Fernando Alonso qui est bien loin des avant-postes tandis que Vandoorne ne passe même pas Q1. Dans les poisseux, à noter Romain Grosjean (Haas) qui ne peut se qualifier voiture restant dan les stands et Hartley (Toro Rosso) qui est au-delà des 107%. Tous deux vont être repêchés par la direction de course. Dans les coups d’éclat, on remarque la très belle qualification de Charles Leclerc sur la Sauber Alfa-Romeo à la 14e position juste derrière Alonso. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)

GP F1 Chine 2018 – 15 avril

GP F1 Chine (2018)
1. RICCIARDO (Red Bull)
2. BOTTAS (Mercedes)
3. RAIKKONEN (Ferrari)

A l’issue des essais libres et des qualifications, la domination des rouges semblait inéluctable en Chine. On s’attendait alors à un Grand Prix terne avec les rouges devant et les autres derrière. Les qualifications confirme ce fait avec une pole position magique de Sebastian Vettel en Q3 qui vient chiper la place à un Raikkonen pourtant très en verve. Derrière les rouges, c’est comme à la parade avec les deux Mercedes (Bottas, Hamilton) sur la 2e ligne, puis les deux Red Bull (Verstappen, Ricciardo) sur la troisième ligne. Dès la quatrième ligne, la bataille fut plus âpre avec les Haas, Renault et Force India qui se partagent les places d’honneur. Les deux McLaren sont décevantes en se positionnant derrière ce joli monde, mais on peut faire confiance à la combativité d’Alonso en course. Enfin, Toro Rosso, Williams et Sauber restèrent scotchés en Q1 et Q2 et vont constituer le fond de grille. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)