Volvo 480 Turbo

Volvo 480 Turbo

Volvo 480 Turbo
1988 – 4 cyl. en ligne 8V Turbo
120 ch – 205 km/h
1 040 kg

Au salon de Genève en mars 1986, Volvo a surpris son monde avec sa nouvelle et inédite Volvo 480 ES. Perdue au milieu des « parpaings tracés à la règles » (comprenez les berlines classiques de la firme de Göteborg série 200, 800), cette compacte marie subtilement une esthétique de break et de coupé. Le retour du break de châsse selon Volvo à l’instar de la regrettée Volvo P1800 ES. Passée la première vague de charme, la prise en main a vite refroidi les ardeurs des amateurs de voitures de sport, car en dépit de sa ligne suggestive ponctuée par des phares escamotables et de son postérieur aussi moderne (hayon tout vitré) encadré par des optiques au design moderne et inédit, la Volvo 480 ES doit se contenter d’un quatre cylindres Renault (certes retravaillé par Volvo) de 1,7 litres (commun avec la Renault 21) et qui ne développe que… 109 ch. Une cavalerie bien maigre pour dynamiser une compacte qui dépasse la tonne sur la bascule. Mais c’était sans compter un plan de développement établit par la firme suédoise puisque deux ans plus tard, nous pouvons profiter de la nouvelle Volvo 480 Turbo qui, comme son appellation l’indique, fait appel à la suralimentation pour remettre les pendules à l’heure. Face à la Volvo 480 Turbo, on ne peut qu’admirer une nouvelle fois ce trait de modernité et séduisant œuvre du designer maison John de Vries. Version haut de gamme, la Volvo 480 Turbo adopte la peinture ton caisse sur les boucliers (en plastique noir mat Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Maserati Shamal

Maserati Shamal V8 Biturbo (1990)

Maserati Shamal V8 Biturbo
1990 – 8 cyl. en V 32V Biturbo
326 ch – 270 km/h
1 385 kg

Maserati sous l’égide d’Alejandro de Tomaso connait des hauts et des bas depuis sa reprise. Toute la stratégie initiale a été misée sur la Maserati Biturbo dont la vocation initiale était de concurrencer notamment BMW. Mais le sémillant argentin a de la suite dans les idées et affiche des ambitions d’expansion. Ainsi, coup sur coup, Maserati se lance dans l’étude d’une berlinette à moteur central arrière baptisée Chubasco qui devait concurrencer les Lamborghini et Ferrari, et d’une Grand Tourisme exclusive à très haute performance : la Maserati Shamal. La prise de participation de Fiat dans le capital de la firme de Modène va mettre fin à l’aventure Chubasco, mais pas de la Shamal déjà très avancée en développement. Et après tout, Ferrari ne possède pas dans sa gamme de GT à moteur avant équivalente. Comme pour les améliorations esthétiques apportées sur le dessin originel d’Andreani depuis la Maserati 222, c’est Marcello Gandini qui est missionné pour dessiner la Maserati Shamal. Enfin, « dessiner »… il faut le dire vite, car la tâche du designer italien est des plus ardues puisqu’il doit composer avec des emboutis existants afin de réduire les coûts. La base est la Maserati Spyder (ou Merak) avec son empattement court. Passage à la salle de musculation pour élargir les épaules et la croupe (+10 cm), donnant ainsi une emprise au sol plus apte à digérer la fougue du V8 biturbo. Gandini sort le grand jeu pour démarquer le plus possible la Shamal des autres Biturbo. Citons ainsi dans le désordre une calandre plus large et des optiques lenticulaires, des boucliers enveloppants, une malle arrière surélevée qui sert également d’appui, et des bas de caisse. Les phares arrière sont fumés et reliés par une bande de la même teinte. Marcello Gandini soigne également les détails comme le déflecteur de capot qui masque les essuie-glaces, tandis qu’un faux arceau noir tranche avec la couleur de la carrosserie (si elle n’est pas noire) sur lequel est inscrit « Shamal ». Enfin, petite touche d’originalité chère à Gandini, l’arche de roue arrière n’est pas rond mais biseauté sur sa partie haute, Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

TVR Griffith 500 Mk2

TVR Griffith 500 Mk2
1994 – 8 cyl. en V 16V
325 ch – 253 km/h
1 060 kg

En raison du succès de la Chimaera et des passages aux nouvelles normes antipollution (comprenez la pose d’un catalyseur), TVR a dû stopper temporairement la production de la Griffith au grand dam de ses fans. Finalement après avoir envisagé le nouveau V8 100% maison (dénommé AJP en interne à Blackpool), c’est le V8 Rover qui est à l’office mais dans une variante au coffre accru. La TVR Griffith 500 Mk2 marque ainsi le retour sur le marché d’une des voitures de sport les plus emblématiques du marché. La force première de la TVR Griffith est avant tout sa plastique des plus avantageuses modelée directement sur des maquettes grandeur nature par Peter Wheeler le patron et propriétaire de TVR depuis 1981, aidé de son équipe. Large, basse, trapue, la TVR Griffith s’inspire du passé (vous ne trouvez pas que ce museau fait penser à la Matra (D)Jet ?!) sans tomber dans la copie néorétro sans talent. De nombreux détails captent votre attention comme les poignées de portes masquées dans l’échancrure des portières et des ailes, la capote en fibre de carbone en deux parties très qualitative et Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Lotus Esprit Sport 300

lotus-esprit-sport-300-3

Lotus Esprit Sport 300
1993 – 4 cyl. en ligne 16V Turbo
302 ch – 270 km/h
1 215 kg

Lotus n’a peur de rien et veut prendre sa part du gâteau depuis les changements de règlementation aux 24 Heures du Mans et l’avènement de la catégorie Grand Tourisme (GT). La Lotus Esprit, bien qu’apparue en 1972, va venir défier Ferrari, Venturi, Porsche, McLaren, Corvette et autres rivales huppées et bien établies dans la Sarthe. Une version compétition est donc au programme, mais pas seulement pour notre plus grand plaisir ! La Lotus Esprit Sport 300 est donc l’émanation de la version course mais pour un usage « civil » présentée à Birmingham en octobre 1992. Impossible pour l’amateur éclairé de la confondre avec ses sœurs plus placides en raison d’un kit carrosserie complet du plus bel effet (quoique les goûts et les couleurs… nous à la rédaction du Guide des Sportives on adore) : extensions d’ailes, boucliers proéminents et carrés (bye bye les antibrouillards pour avoir plus de refroidissement), aileron maousse mais à la forme bien plus intégrée et sexy que celui de la Lotus Esprit S4, bas de caisse bien échancrés et assiette ultra-basse. On remarque que la lunette arrière est dépourvue de vitrage. Déjà que la Lotus Esprit est très basse d’origine (1,175 mètres) et large (1,9 mètres !), mais ici et avec sa forme caractéristique en coin quasi monovolume (la ligne de Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Lotus Esprit S4

lotus-esprit-s4-4

Lotus Esprit S4
1993 – 4 cyl. en ligne 16V Turbo
263 ch – 261 km/h
1 330 kg

Depuis 1976, la Lotus Esprit ne cesse d’évoluer et de se bonifier. Toujours fidèle à son quatre cylindres maison, il est gavé de chevaux supplémentaires par un turbocompresseur depuis 1980. Présenté au salon de Genève 1994, la Lotus Esprit S4 fait de la résistance et évolue une énième fois pour tenter un baroud d’honneur avec son quatre cylindres, la version V8 devant prendre le relais et lui donner la noblesse mécanique qui lui faisait défaut jusqu’alors. Ce sont les designers maison Julian Thomson et Russell Carr qui ont pris la responsabilité du relooking des lignes tracées début 70 par un Giorgetto Giugiaro particulièrement audacieux et inspiré, puis réactualisées avec bonheur par Peter Stevens en 1988. Ce qui frappe immédiatement c’est le nouveau bouclier avant plus arrondi intégrant de fins clignotants (ceux de la Lotus Elan M100), des entrées d’air aux lignes plus douces. Les bas de caisse légèrement rebondis intègrent des prises d’air latérales tandis que le nouvel aileron fixé au milieu des montants du capot arrière nous réconcilient avec les appuis aérodynamiques et les canons esthétiques (ceux des dernières SE étaient peu élégants) même si nous préférons celui de la version Sport 300 encore plus sexy et sportif. Bref, ne boudons pas notre plaisir, car les hommes de Hethel ont su faire du neuf Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Please follow and like us:
20

Renault Clio 16V

renault-clio-16v-12

Renault Clio 16V
1994 – 4 cyl. en ligne 16V
137 ch – 205 km/h
1 070 kg

En 1991 Renault avait réussi à prendre le pouvoir chez les GTI avec la Renault Clio 16S. Héritant du quatre cylindres 16 soupapes de la Renault 19 16S, il semblait particulièrement l’aise sous le capot de la petite Clio. Mais dès l’année suivante, patatras…, le catalyseur est imposé. Comme pour beaucoup de moteurs multisoupapes non prévus au départ pour cet accessoire, il perd de sa superbe. Pour mars 1994, Renault revoit sa gamme Clio en rebattant (subtilement) les cartes. La Renault Clio 16S n’échappe pas à cette opération, changeant même de patronyme pour Renault Clio 16V. Une manière pour Renault d’uniformiser une appellation déjà en vigueur sur d’autres marchés européens. Côtés nouveautés, on peut apprécier la nouvelle calandre, les rétroviseurs extérieurs (dont le passager enfin de la même taille que son homologue conducteur). Des nouvelles jantes alu 15 Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Please follow and like us:
20

Chevrolet Corvette C4 LT-1

Chevrolet Corvette C4 LT-1
1992 – 8 cyl. en V 16V
300 ch – 250 km/h
1 462 kg

Depuis 1984, Chevrolet a revisité avec un beau succès et un certain talent sa saga Corvette. La Chevrolet Corvette C4 profite avant tout d’une plastique terriblement séduisante, tout en conservant intact son ADN : carrosserie « plastique », gros V8 coupleux et des trains de roulements sportifs. Mais si le succès est bien là, Chevrolet n’a de cesse de monter en puissance son égérie. D’ailleurs, la Corvette C4 ZR-1 a démontré le bien-fondé de cette stratégie. Mais elle reste réservée à une élite. Pour les acheteurs « classiques » de Corvette, Chevrolet revoit sa copie de très belle manière pour ce millésime 92. La ZR-1 ayant tracé la voie, la Chevrolet Corvette C4 LT-1 reprend à son compte la poupe arrondie et ses quatre phares « écarlates » qui regroupent toutes les fonctionnalités de signalisation. C’est la face avant qui s’arrondit et permet à la Corvette C4 de tracer sa route vers le futur. Pour le reste, les jantes alu de 17 pouces type turbine sont du plus bel effet et désormais identiques, en dessin, à celles de la ZR-1 millésime 92. D’ailleurs, c’est bien simple, hormis la largeur des roues arrière, et le troisième feu stop sur le toit pour la ZR-1 et encastré dans la poupe pour la LT-1, il est impossible de distinguer au premier coup d’œil les deux Corvette. Bien que lancée en 1984, la ligne générale de la Chevrolet Corvette C4 LT-1 reste toujours son point marquant et un atout indéniable Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Chevrolet Corvette C4 LT-1 Cabriolet

Chevrolet Corvette C4 LT-1 Cabriolet
1992 – 8 cyl. en V 16V
300 ch – 250 km/h
1 531 kg

En 1986, Chevrolet a doté sa Corvette C4 d’une variante cabriolet du plus bel effet, magnifiant encore plus la ligne fine et équilibrée du coupé. La Corvette LT-1 n’échappe pas à cette déclinaison pour le plus grand plaisir des yeux des passants. A l’instar de la version coupé, la Chevrolet Corvette C4 LT-1 Cabriolet adopte un museau plus doux et fluide donnant un sacré coup de jeune à la Corvette. La poupe reprend les gimmicks stylistiques de la ZR-1 de 1990, qui elle doit se contenter d’une carrosserie de coupé. Dépourvue d’arceau de sécurité, la Corvette C4 LT-1 cabriolet est d’une pureté de ligne, surtout décapotée (manuellement uniquement !), à se damner. Son esthétique est à elle seule un motif valable pour se décider à en acquérir une. Et comme sous le long capot flanqué de ses phares escamotables le nouveau V8 envoie le son de ses 300 ch, la Corvette LT-1 Cabriolet est une diva qui Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

BMW 318iS Coupé E36

BMW 318iS Coupé E36 (1992)

BMW 318iS Coupé E36
1992 – 4 cyl. en ligne 16V
140 ch – 210 km/h
1 240 kg

Si les BMW 325i et BMW M3 se chargent de coiffer avec autorité la gamme Série 3 Coupé E36, le principe d’un coupé sportif d’entrée de gamme inauguré sur la 318is E30 est reconduit. Ce qui séduit d’emblée, c’est la ligne de la BMW 318iS Coupé E36 qui est d’une rare élégance et aux proportions parfaites. Son secret provient du fait que contrairement à ce que l’on pourrait croire, les pièces communes de carrosserie avec la berline sont quasi nulles. CQFD… Autre atout de la 318iS Coupé, difficile extérieurement de la distinguer de sa (grande) sœur la 325i Coupé, ce qui la valorise d’autant plus. Jantes 16 pouces, boucliers peints ton caisse, double naseaux en haricots et phares ronds derrière la « verrière », pas de doute, nous sommes bien en présence d’une BMW Coupé, et peu importe son quatre Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Please follow and like us:
20

Honda Prelude 2L3i 4WS 4G

honda-prelude-2l3i-4ws-4g-2

Honda Prelude 2L3i 4WS 4G
1992 – 4 cyl. en ligne 16V
160 ch – 216 km/h
1 250 kg

Honda change radicalement son approche pour 1992 avec sa 4e génération de coupé Prelude. Terminé l’aspect par trop conventionnel (vous avez dit « féminin » ?) ! Désormais la Honda Prelude 4G s’affiche comme un coupé au design affirmé, certes toujours très élégant, mais beaucoup plus sportif dans son approche et son coup de crayon. Bien que peu évident au premier coup d’œil, la Honda Prelude 4G est 7 cm plus courte (4,40 mètres) et 7 cm plus large (1,75 mètres) que sa devancière. Son museau très fin lui autorise un très bon Cx de 0,32. La poupe est certainement la partie la plus réussie avec ses optiques arrière en « oreilles de chat ». Ses belles jantes alu de 15 pouces renforcent le look résolument sportif de la Prelude, d’autant que sa faible hauteur alliée à une garde au sol réduite renforce cette impression. Aux côtés de la version 2 litres 120 ch d’entrée de gamme, la Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20