Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde QV

Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde QV

Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde QV
1984 – 4 cyl. à plat (Boxer) 8V
105 ch – 185 km/h
910 kg

Alfa-Romeo n’est pas au meilleur de sa forme ! Gamme après gamme, c’est opération neuf avec du vieux. La nouvelle Alfa Romeo 33 dévoilée en mars 1983 n’échappe pas à ce constat, puisque reprenant la base de l’Alfasud qu’elle remplace. A l’empattement près ! C’est Ermanno Cressoni, patron du Centro de Style Alfa Romeo qui s’est chargé de concocter cette ligne en deux volumes et demi très moderne. L’arrière adopte ainsi un hayon bien plus pratique qu’une malle de coffre classique. Le profil est emprunt de dynamisme avec sa ligne qui se décroche vers le haut après la porte arrière. En option le client peut opter pour des jantes alu de 14 pouces bien plus séduisantes que les jantes tôles de série, tandis que quelques éléments donnent le « la » pour marquer la version sportive Quadrifoglio commercialisée depuis juillet 1984. Alfa Romeo entend bien venir ainsi concurrencer la référence Golf 2 GTI qui s’est embourgeoisée. La calandre est ainsi inédite pour lui donner un peu plus d’agressivité dans le regard (et encore !) et des feux additionnels sont fixés (en accessoires et supplément) sur le bouclier avant. Lesdits boucliers (avant & arrière) sont peints ton caisse, et comme l’Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde n’est disponible qu’en Gris Métallisé, Rouge Alfa ou Noir, la présentation est qualitative et soignée… de loin. Car de près les assemblages restent assez approximatifs, surtout comparés à la référence de Wolfsbourg. Si Alfa Romeo semble avoir joué la carte de la fluidité, le Cx de 0,36 de la 33 Quadrifoglio Verde est très médiocre. Dans les détails, un motif longitudinal de couleur gris métallisé appliqué sur les flancs se prolonge dans les pare-chocs avant et arrière. Les vitrages sont teintés bronze. Le noir vient souligner différents endroits pour l’aspect sport : encadrement des portières, montant central, support de plaque d’immatriculation et les soubassements.

L’Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde est séduisante sur le papier avec un look inédit et moderne. Las, elle n’habille que les dessous datés de l’Alfasud, mais perd même au passage les freins accolés en sortie de boîte. Dommage de n’avoir pas pu développer une compacte sportive inédite pour bousculer les valeurs établies !…

Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde - QV (1984)

L’Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde reprend la mécanique de son illustre devancière (Alfasud Ti) avec son boxer pétillant et chantant qui développe 105 ch. Un peu juste désormais dans une catégorie des compactes sportives et GTI qui s’enflamme…

Le boxer Alfa Romeo qui équipe la 33 QV est déjà bien connu puisque tiré de l’Alfasud 1L5 Ti avec ses 105 ch. Quatre cylindres à plat, de 1 490 cm3 (84 mm alésage x 67,2 mm course), cette mécanique est une merveille sonore et toujours aussi vive en raison de sa course courte. Alfa-Romeo lors de la conception initiale n’avait rien négligé avec pèle mêle culasse, collecteurs et tubulures d’admission, système d’alimentation (étalonnage particulier des deux carburateurs double corps) et distribution (arbres à cames spécifiques avec levées des soupapes augmentées, diagramme de distribution spécifique) qui sont particulièrement étudiés. L’alimentation est toujours confiée à une paire de carburateurs double corps inversés. Alfa semble affectionner les carburateurs plutôt que l’injection électronique qui commence à se généraliser chez ses rivales directes. Le refroidissement a été amélioré avec une nouvelle partie basse du radiateur afin de mieux profiter des flux d’air frais. L’échappement est également nouveau avec un diamètre de plus forte section. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que le Boxer ronfle et ronronne… en un mot il vit ! La puissance maxi est donc toujours de 105 ch à 6 000 tr/mn et le couple maxi de 134 Nm à 4 000 tr/mn. La boîte de vitesses est manuelle à 5 rapports et se remarque comme trop souvent chez Alfa Romeo par des synchros de 1ère et 2de qui craquent et manifestent leur mécontentement. Notons également que les deux premiers rapports sont trop courts, et nuisent à la motricité. Résultat, l’Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde peine à s’arracher depuis l’arrêt et son 0 à 100 km/h est moyen (9’’8) tout comme la borne kilométrique (31’’34). C’est dommage, tandis que la vitesse de pointe plafonne à 185 km/h. C’est bien la limite de recycler l’existant ! La concurrence s’envole 10 à 20 ch de plus, er même si l’Alfa Romeo 33 QV n’est pas si lourde avec 910 kg, elle n’est plus non plus dans la catégorie poids mouche. Les trains roulants sont donc connus puisqu’intégralement repris à l’Alfasud avec des McPherson avant triangulés et un essieu arrière rigide composé de tirants longitudinaux et barres Panhard. Dans les années 70 c’était très bien, mais mi-80 on n’y est déjà plus. Et que dire de la suppression de la barre antiroulis à l’avant (!)… Notons également dans les sujets qui fâchent que le freinage à disques ventilés avant n’est plus accolé en sortie de boîte pour diminuer le poids non suspendu comme c’était le cas sur l’Alfasud, sans parler des tambours arrière. Voilà un retour en arrière technique assez incompréhensible, si ce n’est pour des mesures d’économies. La direction est à

Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde - QV (1984)

L’Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde QV doit se contenter des trains roulants de sa devancière qui commencent à être sérieusement datés. D’autant plus qu’elle perd des avancées techniques d’avant (freins accolés en sortie de boîte pour diminuer le poids des masses non suspendues, suppression de la barre antiroulis avant, freins arrière à disques qui disparaissent…). Résultat, la conduite est sympa mais manque de rigueur dès que le rythme s’accélère. Bien dommage surtout dans une catégorie qui est de plus en plus exigeante…

crémaillère sans assistance avec 3,4 tours de volant de butée à butée (10,4 mètres de rayon de braquage). A conduire (vite) l’Alfa Romeo 33 QV montre vite sa physionomie : confortable, équilibrée et saine, elle manque de vivacité par la faute de trains roulants plus rigoureux. Notamment le train avant qui est vite à la peine en motricité en raison des rapports de boîte raccourcis sur les premiers rapports, tandis que le sous-virage guette à chaque instant. C’est donc sans précipitation qu’il faut rouler sportivement avec cette compacte sportive italienne. L’habitacle est bien dans la veine italienne : équipement et instrumentation complète (avec quelques manomètres additionnels peu visibles sur la console centrale), habitabilité correcte et présentation sympa ; les plastiques durs sont très nombreux et les assemblages d’un autre temps. Polyvalente, l’Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde s’autorise un intérieur modulable avec sa banquette arrière rabattable. Relevons le maintien des sièges qui reste un peu juste en usage sportif.

Notre avis
emoticonL’Alfa Romeo 33 QV fait du neuf avec du vieux. Nouvelle ligne moderne et pratique avec son hayon déguisé sous des faux airs de 3 volumes, la compacte italienne reprend à son compte les dessous techniques et la motorisation de l’Alfasud Ti. Une base intéressante mais désormais trop datée pour marquer de son empreinte un segment où la compétition est acharnée. Dommage, car du caractère et de la singularité, l’Alfa Romeo n’en manque pas, mais c’est décidemment trop juste pour rivaliser avec certitude face aux Golf GTI et Opel Kadett GSI…

Autres versions :
Alfa Romeo 33

Les Rivales :
Compacte Sportive 1980, 1984

  • Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde QV Alfa-Romeo n’est pas au meilleur de sa forme ! Gamme après gamme, c’est opération neuf avec du vieux. La nouvelle Alfa Romeo 33 dévoilée en mars 1983 n’échappe pas à ce constat, puisque reprenant la base de l’Alfasud qu’elle remplace. A l’empattement près ! C’est Ermanno Cressoni, patron du Centro de Style Alfa Romeo qui ...
  • Citroën Visa GTI Citroën se démène pour que sa Visa trouve une place au soleil dans un marché très disputé. La vague des GTI est une belle occasion pour mettre la Visa sur l’avant-scène. Après les variantes Chrono et 1000 pistes, Citroën joue avec le partage des organes au sein du groupe PSA. Ainsi, au salon de Paris ...
  • Ford Escort XR3 En 1980, Ford revoie sa copie de fond en comble pour son modèle à large diffusion. L’Escort nous revient en effet avec une ligne modernisée et des dessous qui le sont d’autant plus ! Exit la propulsion, les essieux rigides…, bonjour la traction ! Et dans le plan de bataille de ce projet baptisé « ...
  • Lancia Delta GT 1600 Lancia Delta GT 1600Après sa présentation en 1979 et le titre de voiture de l’année pour 1980, Lancia ne reste pas inactif pour sa compacte à succès qui vient concurrencer directement le best-seller européen la Volkswagen Golf. D’autant plus directement que c’est Giorgietto Giugiaro et son centre de style Ital Design qui ont signé les traits et gabarit ...
  • Lancia Delta HF Turbo Depuis 1979, la Lancia Delta promène sa silhouette élégante et compacte signée Ital Design sur les routes, à l’assaut d’une catégorie très disputée. Vous lui trouvez un air de Golf ? Normal, c’est le même crayon qui a tracé les deux autos. Pourtant, la Lancia se distingue de l’allemande sur de nombreux points, à commencer ...
  • Opel Kadett GSI E Depuis 1984, un vent nouveau souffle à Rüsselsheim chez Opel. La nouvelle Kadett innove avec un design aérodynamique moderne. Pour 1985, la Kadett GSI vient coiffer la gamme. Conservant cette ligne taillée par Opel pour le vent (Cx de 0,30), et habillée de boucliers peints ton caisse, la Kadett GSI soigne ses angles avec la ...
  • Renault 9 Turbo En 1984, un an après la Renault 11 Turbo, la Renault 9 et son design aussi cubique que consensuel a enfin le droit à sa variante Turbo ! La recette est identique à celle de la Renault 11 Turbo, et pour cause puisque la base est commune. La Renault 9 Turbo enfile sa tenue de ...
  • Volkswagen Golf 1 GTI 1800 Depuis 1976 la Golf GTI fait une razzia chez les sportives compactes et a même imposé son label GTI comme nouvelle catégorie. A l’écoute des critiques, Volkswagen consent à faire évoluer son best-seller par petites touches. En juillet 1982, afin d’apporter plus de confort dans la conduite, ce sont les débuts du 1 781 cm3 ...
  • Volkswagen Golf 2 GTI Si depuis 1975 la Golf GTI s’était taillé la part du lion, depuis le début des années 80, la concurrence l’a rattrapé et même dépassé parfois. Et le passage au 1,8 litres ne changeait pas la donne. En 1984, la Golf 2 GTI vient apporter une première réponse de Volkswagen pour ses rivales (205 GTI, ...

Avant d’acheter
Toutes versions confondues, l’Alfa Romeo 33 a connu une sacrée diffusion avec 866 958 berlines produites de 1983 à 1995. On lui connaît trois évolutions majeures : 1983-86 en phase 1 reconnaissable à ses clignotants oranges et sa planche de bord arrondie, 1986-90 avec ses clignotants blancs et sa planche de bord carrée et enfin 1990-95 avec son museau qui s’inspire de la berline 164. L’Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde (QV) qui nous intéresse ici n’a été produite qu’en série 1 de 1984 à 1986, puis en série 2 elle deviendra « 1L5 Ti » et reléguée en second couteau, puisque la sportive Quadrifoglio Verde adoptera un 1L7 litres.de 115 ch. En bonne italienne des eighties, l’Alfa Romeo 33 rouille allègrement à de nombreux endroits classiques : tour des vitrages, ailes avant et arrière, bac de coffre, bas de caisse, plancher… Bref, ne négligez aucun recoin. La finition très spaghetti donne autant de sueurs froides côté électricité que la durabilité des plastiques et revêtements intérieurs. C’est fragile, ça se décolore, se casse et se déteriore, surtout si l’auto convoitée ne dort pas dans un garage et que les précédents proprios n’en ont pas pris soin. Heureusement, le boxer est réputé solide et très fiable à condition de respecter les temps de chauffe et de l’entretenir régulièrement (vidange moteur tous les 10 000 km ou tous les ans). Bougies et filtres à air interviennent tous les 20 000 km. Tous les 40 000 km c’est le remplacement des liquides de refroidissement, frein et huile de boîte. La courroie de distribution doit être changée tous les 60 000 km. Le circuit de refroidissement est à surveiller particulièrement pour éviter toute surchauffe (durites, colliers…) tandis que la carburation nécessite de fréquents réglages, à opérer par des « hommes » de l’art qui savent y faire… Comme toujours, c’est surtout un historique qu’il faut acheter plus qu’une voiture de sport, notamment dans le cas de l’Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde qui vieillit assez mal…
Entretien : tous les 10 000 km ou tous les ans

Mots clés : Alfa-Romeo | 33 | QV | Quadrifoglio Verde | Boxer | Flat 4 | Arèse | Milan | Compacte Sport | GTI | ALFA-ROMEO | 33 QUADRIFOGLIO VERDE | GTI | COMPACTE SPORT

CATALOGUES – BROCHURES – PROSPECTUS

TOP Moteur Boxer pétillant ǀ Ligne moderne ǀ Sonorité mécanique ǀ Polyvalence d’usage ǀ Equipement de série ǀ Confort ǀ Performances correctes ǀ Plaisir de conduite ǀ Consommation | Poids | Présentation améliorée ǀ Instrumentation FLOP Prix élevé ǀ Rapports de boîte trop court sur 1ère et 2ème ǀ Motricité ǀ Carburateur ǀ Recul technique (freins) | Finition intérieure ! ǀ sous-virage marqué sur sol humide ǀ Maintien latéral des sièges ǀ détails d’ergonomie ǀ Rigueur des trains roulants

Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde (QV)

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :

Performances :

Alfa-Romeo
Quadrifoglio Verde (QV)
1984
8 CV – 73 630 FF
4 cylindres en ligne 8 soupapes (2×1 ACT) – 1 490 cm3
105 ch à 6 000 tr/mn (70,47 ch/litre)
134 Nm à 4 000 tr/mn (89,93 Nm/litre)
non
traction + BV5 manuelle
910 kilos (8,67 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 tambours pleins AR
jantes tôle 14″ + pneus en 185/60 HR14 AV et 185/60 HR14 AR (Jantes alu option)
0 à 100 km/h en 9’’8; 185 km/h, km DA en 31’’34

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde
Alfa-Romeo
  • GP F1 Bahrein Sakhir 2021 – 28 mars Avec cette année de « gel » règlementaire et des monoplaces qui évoluent peut, mais sont avant tout plus développées dans le détail, les grosses nouveautés viennent des changements de pilotes. Retour tonitruant de Fernando Alonso chez Alpine, Vettel qui part se faire une santé chez Aston Martin, Ricciardo qui tente le pari McLaren, ou encore Sainz ...
  • La nouvelle Alfa-Romeo Giulia GTA lance le Championnat du monde de Formule 1 en prenant la piste avec les pilotes Alfa Romeo Pour Alfa Romeo, l’esprit sportif et la course font partie intégrante de son ADN : la marque au Biscione a ainsi remporté le premier Grand Prix de Formule 1 de l’histoire, en 1950 à Silverstone avec Nino Farina au volant de l’Alfa Romeo Gran Premio Tipo 158 ‘’Alfetta’’. Le championnat du monde de F1 2021 débute ...
  • Alfa Romeo Racing ORLEN dévoile la nouvelle C41 pour la saison de F1 2021 Une cérémonie spectaculaire s’est déroulée dans le cadre impressionnant du Grand Théâtre de Varsovie en Pologne, pour dévoiler la nouvelle monoplace C41 dans sa livrée inédite, en seule présence des cadres dirigeants de l’équipe ainsi que des pilotes Kimi Räikkönen, Antonio Giovinazzi, et de Robert Kubica, pilote de réserve. Les médias, les fans et les ...
  • GP F1 Abu Dhabi Yas Marina 2020 – 13 Décembre Et voilà le dernier Grand Prix d’une saison un peu folle : Covid 19, pas de spectateurs, un calendrier chamboulé, des (anciens) nouveaux tracés au calendrier, l’accident de Grosjean, Ferrari totalement hors du coup, les premières victoires de Pierre Gasly (Alpha Tauri) et Sergio Perez (Racing Point)… il n’en fallait pas moins pour nous captiver ...
  • GP F1 Sakhir 2020 – 6 Décembre Un Grand-Prix fou et plein de promesses ! D’abord, le tracé de Sakhir qui est celui de Bahrein mais exploité différemment : très court, et très rapide avec peu de virage à la manière de l’IndyCar en Amérique du Nord. Voilà qui permet des belles remontées en perspectives et on ne sera pas déçu… Dans ...
  • Alfa Romeo 33 Stradale Au milieu des années 60, Giuseppe Luraghi le président d’Alfa Romeo Spa veut mettre la compétition à l’honneur, et faire briller le blason Alfa Romeo dans les courses d’endurance qui ont alors un grand retentissement auprès du grand public. Pour recréer une équipe de course, il acquiert Autodelta (constructeur des Giulia TZ) qu’il rapatrie d’Udine ...
  • GP F1 Bahrain 2020 – 29 Novembre Le rendez-vous de Bahrain au calendrier de la F1 est toujours discutable : températures élevées, roulage de nuit, éclairage total… en ces temps de crise (énergétique), c’est assez gonflé, osons l’avouer. Mais la passion qui nous réunit autour de la Formule 1 et la compétition automobile est plus forte que ses griefs. Et le tracé ...
  • GP F1 Istambul Turquie 2020 – 15 Novembre Le circuit d’Istanbul en Turquie est costaud et séduit d’ordinaire les pilotes. Mais là, deux problèmes changent la donne. D’une part l’enrobé a été refait très récemment et n’offre que très peu d’adhérence. Les pilotes et écurie s’en plaignent ouvertement. Mais si on ajoute les conditions météo qui se dégradent dès les qualifications avec des ...
  • GP F1 Emilie Romagne Imola Italie 2020 – 1er Novembre Encore un « vieux » tracé, ou plutôt un tracé historique qui fait son retour au calendrier. Il faut bien trouver quelques avantages à cette situation compliquée avec le COVID-19… Un Grand-Prix au format un peu adapté, puisque les essais libres sont regroupés sur une seule journée. Les qualifications ont donc lieu avec moins d’informations pour les ...
  • Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi reconduits chez Alfa Romeo Racing ORLEN de Formule 1 pour 2021 Alfa Romeo annonce le renouvellement des contrats de Kimi Räikkönen et Antonio Giovinazzi avec l’équipe Alfa Romeo Racing ORLEN de Formule 1 pour 2021. Premier pilote italien en course au volant d’une Formule 1 après huit ans, Antonio Giovinazzi a joué un rôle déterminant dans le développement de l’équipe Alfa Romeo Racing ORLEN. Ses progrès et ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. Ferrari, Porsche, Lamborghini, Aston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (Lotus, BMW,Mercedes-Benz, Audi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTI, R8 Gordini, VW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Alfa Romeo 33 Quadrifoglio Verde QV, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.