Peugeot 205 XS XY8

Peugeot 205 XS XY8

Peugeot 205 XS XY8
1986 – 4 cyl. en ligne 8V
80 ch – 174 km/h
810 kg

La Peugeot 205 est le coup de génie de la firme au lion qui a remis du vent dans les voiles dans la bonne direction. Et si la Peugeot 205 Turbo 16 et les Peugeot 205 GTI jouent les locomotives et font briller les yeux des passionnés et amateurs de voitures de sport et de GTI, la gamme 205 recèle également des versions intéressantes comme la 205 XS qui est commercialisée dès 1986, de concert avec le lancement de la Peugeot 205 GTI 1L9. C’est une vrai-fausse nouveauté, car en réalité, dès le lancement, la Peugeot 205 XT et la variante 5 portes « GT » étaient déjà au catalogue au lancement de la 205 en 1982 pour la GT et 84 pour la XT avec l’apparition de la carrosserie 3 portes. Pour la Peugeot 205 XS, Peugeot a voulu soigner le look et s’inspirer de la vague positive de la GTI. Ainsi pas étonnant de constater le spoiler avant repris intégralement à la 205 GTI avec sa paire d’antibrouillards ou encore le petit becquet en haut du hayon. Des monogrammes « XS » stylisés latéraux sont apposés pour qu’on la reconnaisse parmi ses sœurs plus basiques, tandis que les jantes acier de la XT ont été reconduites toujours en 13 pouces de diamètre. L’aérodynamique est soignée avec un Cx de 0,35. Le nuancier permet d’avoir des couleurs identiques à la GTI (noir, gris, bleu, blanc et rouge), pour faire genre… Et force est de constater que l’effet fonctionne et attire le regard. Voilà de quoi remettre aux avant-postes cette variante qui est l’antichambre des Peugeot 205 GTI…

Bouille sympa, présentation pimpante s’inspirant très nettement des Peugeot 205 GTI, la Peugeot 205 XS séduit au quotidien et égaie la conduite. Dommage que le train avant soit dépassé et que la consommation soit un poil élevée avec les carburateurs…

Peugeot 205 XS XY8

La mécanique de la Peugeot 205 XS est largement éprouvée, puisque remontant à 1971 ! Mais l’ensemble fait le job, et avec son alimentation à deux carburateurs simple corps, l’ensemble est vif et joyeux à défaut d’être sobre…

Le quatre cylindres XY8 placé transversalement à l’avant est une vieille connaissance et pour cause ! Il équipait déjà la Peugeot 104 ZS de 80 ch et avait été initialement étudié et développé conjointement avec Renault pour une mise en production en 1971 et sera fabriqué par la Française des Mécaniques à Douvrin dans le Nord. Repris à l’identique sous le capot de la Peugeot 205 XS, on retrouve donc sans surprise ce bloc coiffé d’une distribution à un arbre à cames en tête entraîné par chaîne, avec ses 2 soupapes par cylindres activées par des culbuteurs. A noter un bloc et culasse en alu, et sa singularité d’être installé en position inclinée à 72° vers l’arrière. Sa cylindrée de 1 360 cm3 (75 x 77 mm alésage x course) est alimentée par une paire de carburateurs simple corps Solex 35 PBISA dont les ratatouillages à chaud et dans les embouteillages ne sont pas rares. Attention à bien les gérer sinon vous aurez des difficultés à redémarrer. Mais c’est aussi ce qui donne le sel à cette petite mécanique vivante et pétillante développant 80 ch à 5 800 tr/mn et un couple intéressant de 110 Nm dès 2 800 tr/mn. D’autant plus intéressant qu’accouplé à sa boîte de vitesses manuelle à 5 rapports à l’étagement serré et au maniement doux et précis, la conduite dynamique se transforme en véritable partie de plaisir. Comme quoi, pas besoin de puissances folles pour prendre du plaisir. Et comme la Peugeot 205 XS contient son poids à 810 kilos, cela autorise encore de belles performances : 174 km/h en vitesse maxi, et le 0 à 100 km/h en 11’’4 et le kilomètre départ arrêté en 33’’. Seule ombre au tableau, une consommation en carburant un tantinet élevé eut égard au gabarit et à la cylindrée. Pour le reste, on retrouve le principe de la Peugeot 205 avec sa structure monocoque sur laquelle sont fixés tous les éléments. La suspension avant est de type McPherson mais pas autant renforcé que sur les GTI, car non triangulé. Résultat, il peine à contenir les fougues du petit moteur XY8, surtout dès que les roues sont braquées avec la pédale des gaz inclinée fortement… Le train arrière est toujours à bras tirés. Le freinage est un peu tendre, notamment en résistance à l’échauffement avec sa paire de disques pleins avant (247 mm de diamètre) et ses tambours arrière. La direction à crémaillère est sans assistance, mais précise et agréable grâce aux petites roues de 13 pouces et ses pneus en 165/60 SR13. Cela permet ainsi d’avoir une direction pas trop lourde même en manœuvre comparé à la Peugeot 205 GTI et ses pneus larges. Ce qui donne toute

Peugeot 205 XS XY8

La Peugeot 205 XS frise le plus que parfait car tenue de route, confort et direction sont au diapason. Hélas, son train avant McPherson non triangulé pénalise la motricité des pourtant petites roues (165/60 SR13) et le freinage est trop faiblard. pour ne pas faire de l’ombre à sa soeur la 205 GTI ? Dommage…

satisfaction est le compromis tenue de route, amortissement et confort préservé. C’est sain, précis et confortable en toute circonstance, seule la motricité vient gâcher le tableau à cause de ce train avant pas assez rigide. Un train avant qui sera d’ailleurs partagé avec la Peugeot 205 CTI et donnera les mêmes effets désastreux. L’habitacle reprend la planche de bord désormais très connue, inspirée de celle des GTI avec un combiné d’instruments complet, les sièges baquets enveloppants et un volant sport à jante épaisse. La sellerie est spécifique, et la Peugeot 205 XS joue la carte du sport dans sa présentation. On regrette néanmoins une finition trop souvent désinvolte et très plastique, et surtout une dotation de série très chiche puisque même le pack électrique doit être activé au menu des options payantes… Reste qu’avec sa banquette arrière modulable, la Peugeot 205 XS pétille sans oublier les aspects pratiques du quotidien.

Notre avis
emoticonLa Peugeot 205 GTI reste évidemment la référence de son segment. Mais dans la catégorie inférieure, la Peugeot 205 XS a aussi de beaux arguments à faire valoir. Une présentation pimpante et sport, une mécanique, certes antique, mais vivante et joyeuse avec des performances (ou au moins des sensations de performances) bien réelles et surtout une tenue de route signée Peugeot. Comprenez un compromis confort/efficacité remarquable. Dommage que le train avant ne supporte pas plus les capacités du moteur en motricité, et que le freinage ne soit plus mordant et endurant car on frisait presque le sans faute…

Autres versions :
205 GTI

Les Rivales :
Petite GTI 1980, 1986

  • Autobianchi Y10 Turbo Lancia Y10 Turbo (1985)Après une genèse pour le moins compliquée et polémique au sein du groupe Fiat (l’étude da la remplaçante de l’Autobianchi A112 étant finalement reprise pour le compte de Fiat devenant la… Panda), et un imbroglio de portefeuille de marques entre Lancia et Autobianchi selon les marchés, la nouvelle Autobianchi Y10 est dévoilée au salon de Genève en mars 85. Et dans la foulée, on découvre une bouillante version Turbo qui doit nous faire oublier les Autobianchi A112 Abarth. Voilà qui ...
  • Innocenti de Tomaso Turbo Chez Innocenti, la vie n’est pas qu’un long fleuve tranquille, mais les difficultés sont parfois sources d’opportunités. Lorsque BMC (British Motor Corporation) se déclare en cessation de paiement et c’est l’état italien avec Alejandro de Tomaso qui rachètent Innoncenti en 1976. Toutefois le moteur « Austin » est conservé… jusqu’en 1982. A compter de cette date, c’est un petit trois cylindres en ligne Daihatsu qui motorise la gamme Innocenti « Bertone ». Dès l’année suivante, c’est le retour de la ...
  • Peugeot 205 XS XY8 La Peugeot 205 est le coup de génie de la firme au lion qui a remis du vent dans les voiles dans la bonne direction. Et si la Peugeot 205 Turbo 16 et les Peugeot 205 GTI jouent les locomotives et font briller les yeux des passionnés et amateurs de voitures de sport et de GTI, la gamme 205 recèle également des versions intéressantes comme la 205 XS qui est commercialisée dès 1986, de concert avec le lancement de la ...

Avant d’acheter
De 1986 à 1993 la Peugeot 205 XS a promené sa bouille sympa de millésimes en millésimes. Mais avant de vous jeter à l’eau, il va falloir choisir, car on dénombre trois versions principales vendues alors en France : la Peugeot 205 XS XY8 80 ch de 1986 à 87, la Peugeot 205 XS TU3S 85 ch de 1987 à 92 et la Peugeot 205 XS 1,6 litres 85 ch catalysé de 1992 à 93. Souvent à l’ombre des tonitruantes 205 GTI, les Peugeot 205 XS ont connu un beau succès commercial, mais on souvent terminé oubliées et jetées dans les casses. Heureusement, les fans de Peugeot 205 ont repris les choses en main et on trouve de beaux exemplaires. A noter que si le premier moteur XY8 est équipé d’une chaîne de distribution, les deux suivants disposent d’une courroie de distribution qui sera à remplacer aux intervalles préconisés par Peugeot (remplacer la distribution (avec galets) tous les 100 000 km environ). Le réglage des carburateurs, Solex dans un premier temps, puis Weber dans un deuxième temps est devenu plus anecdotique pour les mécaniciens modernes. Tout le monde ne sait pas faire, et cela ne demande pas de « valise de diagnostique ». La corrosion peut faire des ravages, tandis que les peintures extérieures vieillissent souvent mal, tout comme les accastillages intérieurs. Les sièges baquets sont souvent avachis et dont le tissu peut être déchiré. L’entretien courant est à réaliser tous les 20 000 km ou tous les ans. La Peugeot 205 XS, quelles que soient les millésimes retenus, reste une auto pétillante et à l’entretien simple et peu onéreux. Il faut surtout éviter les autos rouillées, ou incomplètes, même si on trouve beaucoup de pièces d’occasion notamment pour les garnitures intérieures et les accessoires.
Entretien : tous les ans ou tous les 20 000 km

Mots clés : Peugeot | 205 | XS | XY8 | GTI | XT | GT | Sochaux | PTS | Peugeot Talbot Sport | PEUGEOT 205 XS XY8

TOP Bouille sympa ǀ Mini GTI ? ǀ Instrumentation ǀ Présentation intérieur sport ǀ Sièges baquets ǀ Moteur pétillant ǀ Polyvalence d’usage ǀ Reprises ǀ Etagement de boîte ǀ Tenue de route saine ǀ Prix ǀ Confort de suspension FLOP Consommation ǀ Carburation capricieuse ǀ Vieille mécanique ǀ Train avant dépassé ǀ freinage tendre ǀ détails de finition ǀ Equipement de série chiche ǀ Intérieur triste ? ǀ Pas « la » GTI ǀ Bruit ambiant sur longs parcours

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
Peugeot
205 XS XY8
1986
7 CV – 67 500 FF
4 cylindres en ligne 8 soupapes (1 ACT) – 1 360 cm3
80 ch à 5 800 tr/mn (58,82 ch/litre)
110 Nm à 2 800 tr/mn (80,88 Nm/litre)
non
traction + BV5 manuelle
810 kilos (3,22 kg/ch)
2 disques pleins AV et 2 tambours pleins AR
jantes acier 13″ + pneus en 165/60 SR13 AV et 165/60 SR13 AR
0 à 100 km/h en 11’’4; 174 km/h, km DA en 33’’0

Textes : Benjamin de la Renardière (Alis Webzine) – Photos : D.R

Peugeot 205 XS XY8
Peugeot
  • Nouvelle Peugeot Inception Concept Avec un nouveau langage formel qui exalte son attitude féline et attractive, son intérieur au design révolutionnaire et sa promesse de sensations inédites de conduite, le PEUGEOT INCEPTION CONCEPT ouvre une nouvelle ère et incarne la vision de la marque pour ses futurs véhicules électriques.  Premier manifeste du Design PEUGEOT dirigé par Matthias Hossann, le ...
  • Peugeot 205 XS XY8 La Peugeot 205 est le coup de génie de la firme au lion qui a remis du vent dans les voiles dans la bonne direction. Et si la Peugeot 205 Turbo 16 et les Peugeot 205 GTI jouent les locomotives et font briller les yeux des passionnés et amateurs de voitures de sport et de ...
  • Premier drapeau à damier pour le Team Peugeot TotalEnergies Le Team PEUGEOT TotalEnergies a disputé sa première course, en Championnat du Monde FIA  d’Endurance  (WEC), en Italie, là l’occasion des 6 Heures de Monza. Une épreuve riche d’enseignements pour l’équipe qui a pu découvrir le comportement de la PEUGEOT 9X8 dans le trafic et les conditions extrêmes de compétition, l’apprentissage intense se poursuit avec ...
  • Peugeot 604 V6 Ti Depuis le salon de Genève 1975, Peugeot est monté d’un cran en posant les roues de sa Peugeot 604 chez les limousines de prestige… ou à défaut haut de gamme. Le concept est classique et éprouvé avec les solutions techniques de la robuste Peugeot 504 d’une part, une carrosserie plus statutaire et imposante d’autre part ...
  • La Peugeot 9X8 débutera en Championnat du Monde d’Endurance de la FIA dès Juillet à Monza ! Moins d’un an après la révélation de la maquette qui présentait son concept et seulement cinq mois après le début de son programme d’essais en piste, le team Peugeot TotalEnergies dévoile aujourd’hui à Portimao, sa voiture de course :  la PEUGEOT 9X8, Hypercar 4 roues motrices Hybride (électrique). Celle-ci fera en juillet ses débuts en ...
  • Peugeot Sport revient sur 40 ans de sport et de succès en compétition Si certains chiffres peuvent être symboliques, les faits et les actes sont bien réels. Depuis sa date de création officielle en octobre 1981, Peugeot Sport compte bien plus de succès retentissants que de bougies aujourd’hui, témoignant de la qualité continue de cette structure et de la justesse de sa stratégie sportive. « Le sport est un ...
  • Nouvelle 308, Nouvelles technologies d’éclairage sur le regard, les crocs et les griffes du Lion De la création de la PEUGEOT Type 1 en 1889 à la présentation des nouvelles PEUGEOT 308 et 308 SW, l’éclairage des modèles de la marque au Lion n’a cessé d’évoluer en termes de technologie, de fonctionnalités et de design. Projecteurs et feux arrière sont devenus des éléments clés des véhicules. Ils sont l’exemple même de ...
  • Peugeot 9X8 ou 30 ans de nouveautés techniques et innovations depuis la Peugeot 905 Depuis plus de 210 ans, PEUGEOT accompagne son époque, anticipe les changements de comportements, et ouvre la voie à de nouvelles solutions de mobilité. Laboratoire technologique par excellence, le Sport Automobile offre à PEUGEOT le champs d’exploration idéal pour pleinement déployer ses capacités d’innovation : la PEUGEOT 9X8, nouvelle Hypercar de la Marque tout juste ...
  • Nouvelle PEUGEOT 9X8 Hypercar dessinée pour la course et la victoire PEUGEOT dévoile le prototype de l’Hypercar 9X8, sa voiture de compétition de toute nouvelle génération, appelée à débuter en 2022 dans le Championnat du Monde d’Endurance FIA (WEC). Hyper-efficiente, propulsée par une motorisation hybride et dotée d’une transmission intégrale, la PEUGEOT 9X8 s’inscrit dans la stratégie de la Neo-Performance développée par PEUGEOT, qui vise à ...
  • La PEUGEOT 106 fête ses 30 ans La PEUGEOT 106 a été la première voiture de la génération 6. Ce nouveau véhicule était destiné à élargir l’offre de PEUGEOT sur le segment B des petites citadines représentant à l’époque un peu plus du tiers des immatriculations européennes et 40 % des immatriculations en France. Le lancement commercial de la PEUGEOT 106 a eu ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Peugeot 205 XS XY8, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.