Audi 200 Turbo Quattro 2L2 C3

Audi 200 Turbo Quattro 2L2 C3

Audi 200 Turbo Quattro 2L2 C3
1988 – 5 cyl. en ligne 10V Turbo
200 ch – 232 km/h
1 410 kg

Depuis 1984, l’Audi 200 a la lourde tâche de venir bousculer les valeurs établies chez les limousines de prestige. Ses arguments sont très atypiques afin de se démarquer : transmission intégrale Quattro, 5 cylindres en ligne, turbocompresseur et aérodynamique soignée. D’ailleurs, avec son Cx de 0,33, l’Audi 200 Turbo Quattro peut profiter d’un joli coefficient de pénétration dans l’air, sans toutefois faire autant sensation que sa petite sœur Audi 100 (Cx 0,30) sur laquelle elle est basée. Pour le millésime 1988, Audi revoit sa copie et remet sa grande berline au goût du jour. Les modifications extérieures sont subtiles mais bien pensées comme l’intégration des poignées de portes désormais affleurantes, à l’instar de la fluide petite Audi 80. Autre détail qui n’est pas négligeable, les ailes sont élargies au niveau des passages de roue et ajoute un zest de caractère à une berline Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Audi 200 Turbo Quattro 2L1 C3

Audi 200 Turbo Quattro 2L1 C3

Audi 200 Turbo Quattro 2L1 C3
1984 – 5 cyl. en ligne 10V Turbo
185 ch – 230 km/h
1 410 kg

Ferdinand Piech aux commandes d’Audi a de grandes ambitions pour la marque aux anneaux : concurrencer BMW et Mercedes-Benz et devenir leur égal. Rien que ça ! Mais à y regarder de près, les actes suivent les paroles avec des atouts qui deviennent progressivement l’ADN de la marque : transmission intégrale Quattro, moteur 5 cylindres et aérodynamique soignée. A l’automne 82, la nouvelle Audi 100 marquait ainsi quelques points sur ces thèmes à commencer par une aérodynamique excellente puisque son Cx de 0,30 était alors peu commun, surtout face à l’aérodynamique dépassée d’une BMW Série 5 E28… Mais à Ingolstadt, l’Audi 100 n’est qu’une étape, et dès juin 1983, l’Audi 200 Turbo pointe son long capot sur le marché de la limousine de luxe. Une première tentative pour concurrencer les BMW Série 7 et Mercedes-Benz Classe S. Des premiers tours de roues (avant) encourageants. Mais ce n’est qu’à l’automne 1984 que la transmission intégrale donne le là et une sacrée personnalité à l’Audi 200 Turbo Quattro. Extérieurement, la parenté avec la berline 100 est évidente. Les emboutis de carrosserie sont les mêmes, et seul le masque avant est inédit avec des optiques étirées, tandis que les clignotants sont relégués avec les feux de position dans le Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20