Renault Clio 16V

renault-clio-16v-12

Renault Clio 16V
1994 – 4 cyl. en ligne 16V
137 ch – 205 km/h
1 070 kg

En 1991 Renault avait réussi à prendre le pouvoir chez les GTI avec la Renault Clio 16S. Héritant du quatre cylindres 16 soupapes de la Renault 19 16S, il semblait particulièrement l’aise sous le capot de la petite Clio. Mais dès l’année suivante, patatras…, le catalyseur est imposé. Comme pour beaucoup de moteurs multisoupapes non prévus au départ pour cet accessoire, il perd de sa superbe. Pour mars 1994, Renault revoit sa gamme Clio en rebattant (subtilement) les cartes. La Renault Clio 16S n’échappe pas à cette opération, changeant même de patronyme pour Renault Clio 16V. Une manière pour Renault d’uniformiser une appellation déjà en vigueur sur d’autres marchés européens. Côtés nouveautés, on peut apprécier la nouvelle calandre, les rétroviseurs extérieurs (dont le passager enfin de la même taille que son homologue conducteur). Des nouvelles jantes alu 15 pouces chipées à la Renault 19 16S Phase 2 sont également au programme, de série cette fois-ci. Pour le reste, on ne touche pas à une bouille aussi craquante et musclée (ailes larges, prises d’air, capot bombé, assiette basse…) qui fait déjà date chez les GTI…

Renault uniformise le patronyme 16V et apporte ses petites retouches de mi-parcours. Dommage qu’au passage la Renault Clio 16V ne puisse pas profiter d’une mécanique qui digère enfin le catalyseur avec brio et non ne s’étouffe avec…

Le quatre cylindres de 1 764 cm3 F7P est inchangé. On peut ainsi toujours apprécier sa conception moderne : culasse alu avec quatre soupapes par cylindres disposées en V. Le carter inférieur est solidaire du carter d’embrayage, ce qui a pour avantage de procurer une meilleure rigidité à l’ensemble moteur-boîte et de diminuer les vibrations à haut régime. L’injection multipoints et l’allumage sont couplés et pilotés par un calculateur électronique. Il gère la coupure d’injection en décélération et la régulation du ralenti favorisant la consommation, et le limiteur de régime coupant l’injection à 7 200 tr/mn évitant ainsi les surrégimes. La catalyseur imposé en 1992 lui a quelque peu coupé les ailes. La Renault Clio 16V compte ainsi 137 ch à 6 500 tr/mn et un couple de 162 Nm à 4 250 tr/mn. C’est une chute toujours moins brutale que ce qu’a connu le moteur 1 905 cm3 de PSA qui passait lui de 130 à 122 ch ! La boîte de vitesses est manuelle et à 5 rapports. Le chronomètre est très satisfaisant et même face à certaines de ses rivales à moteur turbo, la Renault Clio 16V fait des chronos honorables et semble virer en tête avec 205 km/h en vitesse maxi (merci au Cx de 0,33) et des accélérations marquantes : 0 à 100 km/h en 7‘‘8; km DA en 29‘‘1. Avec 1 070 kilos sur la balance la Renault Clio 16V et son équipement plus riche de série voit son poids enfler de plusieurs dizaines de kilos. La Renault Clio 16V peut toujours profiter de la rigidité de sa coque, son empattement et ses voies larges. L’essieu avant est de type McPherson avec triangle inférieur et présente les particularités suivantes : raideur des fixations élastiques augmentée, angles de train avant augmentés (pour une direction plus précise), barre antiroulis au diamètre augmentée, ressorts de suspension adaptés, amortisseurs à tarage spécifique et nouvelles jambes de force. Le train arrière est à bras tirés. Il est à épure programmée et est complété d’une barre antiroulis au diamètre augmenté, de barres de torsions et d’amortisseurs à tarage spécifiques. La direction à crémaillère peut recevoir en option une assistance (recommandée !). De série des jantes alu de 15’’ en 185/55 R15 sont au quatre coins de la carrosserie. Avec ses quatre freins à disques (dont deux ventilés à l’avant), la Renault Clio 16V ne craint pas les freinages tardifs. L’ABS Bosch à 4 capteurs est proposé en option. Une fois au volant, il semble impossible de prendre en défaut cette GTI endiablée. Certes, pour être totalement au top, la direction assistée est hautement recommandable pour le meilleur des deux mondes. Rapidement, vous devez jouer du levier de vitesses le quatre cylindres ne démontrant pas une disponibilité suffisante à bas régime. Ce constat est plus net encore avec le moteur catalysé que sur la variante 140 ch. Pour le reste, c’est rivé au sol, avec un train avant qui encaisse tout sans broncher et se place là où vous l’avez décidé. La Peugeot 205 GTI 1,9 litres est agile, très sportive mais pas toujours prévenante aux limites. La Renault Clio 16V lui oppose une facilité de conduite (vite) déconcertante et un niveau de confort toujours acceptable sans se départir d’une agilité diabolique. L’habitacle respire la qualité avec une planche de bord aussi agréablement dessinée que qualitative dans ses matériaux et leurs assemblages. L’instrumentation est prolongée au-dessus de la console centrale sous une casquette. Bien vu ! Les sièges baquets permettent d’être bien maintenus et le petit volant trois branches tombe bien en main. La sellerie est spécifique et court même sur les contreforts de portes. Côté dotation de série, la Renault Clio 16V est du genre pingre ! La Renault Clio 16V voit son équipement de série enfin digne d’une GTI avec désormais compris dans le prix de base les vitres électriques, les jantes alu et la fermeture centralisée. C’est pas le Pérou, mais c’est déjà mieux…

Notre avis
emoticonRenault fait évoluer la Renault Clio 16S par petites touches et change même son patronyme en « 16V ». Les fans de la petite bombe de Billancourt ne seront pas dépaysés et quelques détails d’équipement sont en net progrès comme le rétroviseur passager enfin de la bonne taille et pratique. Comme tout modèle qui accuse le poids des ans, la dotation de série est plus complète (ce n’était pas très dur de faire mieux…). Certes, sa mécanique semblait un peu timorée face à une tenue de route taillée pour bien plus de puissance et de couple, et avec le catalyseur cela ne s’est pas arrangé ! Mais désormais pour qui veut plus la Renault Clio Williams se charge de faire la course en tête. La Renault Clio 16V reste donc une GTI polyvalente, surdouée en tenue de route et qui fait de l’œil aux passants. Après tout n’est-ce pas cela le concept même d’une GTI ?…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Alfa Romeo 145 Quadrifoglio Verde QV Après une longue carrière démarrée en 1984, l’Alfa Romeo 33 cède la place en 1994 à la nouvelle 145. Avec un dessin inédit s’inspirant d’un break de chasse, marqué par une grosse nervure latérale, l’Alfa 145, uniquement disponible en 3 portes, se verra complétée d’une version berline 4 portes en mai 95. Quelques mois plus tard, Alfa Romeo dévoile la 145 Quadrifoglio. Alfa Romeo mise sur un châssis raffermi, un freinage renforcé, une présentation sportive et un moteur deux litres ...
  • Citroën AX GTI Après une Citroën AX Sport, pétillante, sportive à souhait, mais si mal finie et à la carburation capricieuse, Citroën rajeunit toute sa gamme AX en 1991. Exit la version Sport, mais on gagne en échange une Citroën AX GTI aussi performante mais nettement mieux élevée. Elle revêt même son « jogging » à l’instar des cousines GTI de Peugeot avec des extensions d’ailes en plastique noir, becquet, boucliers plus sportifs… Plus cossue, l’AX GTI reprend le 1,4 litres mais avec ...
  • Ford Fiesta XR2i Après la présentation début 1989 de la nouvelle Fiesta, Ford lâche la Fiesta XR2i en juillet 1989 sur les routes françaises. Avec son design nettement plus actuel et sexy, elle s’inspire sans complexe de la star de la catégorie, la Peugeot 205. Plus grande dehors et dedans, la Fiesta XR2i se pare de tous les attributs sportifs ad hoc, avec boucliers peints, liseré bleu (!), jantes alu et peinture pimpantes. Derrière sa batterie de phares sur la proue, on retrouve ...
  • Ford Fiesta XR2i 16V Ford s’est lancé à son tour dans la course à la puissance avec sa Fiesta pour jouer dans le peloton de tête des GTI. Dominé depuis la fin des années 80 par la Peugeot 205 GTI, la Supercinq GT Turbo et la VW Golf GTI, il faut avoir 130 ch pour jouer des coudes. Après une Fiesta XR2i peu charismatique, Ford avait trouvé l’astuce en mettant un coup de turbo sous le capot avec la Fiesta RS Turbo. Las, le ...
  • Honda Civic VTi EG6 Déjà la 5e génération de Honda Civic ! Pour 1992, Honda a revu son modèle fétiche qui séduit une clientèle très fidèle totalement accroc au modèle et son look particulier. Car Honda semble ne pas se laisser influencer par les modes dans le dessin de la Civic. On retrouve donc cette silhouette compacte qui ressemble presque à un mini « hatchback » comme l’appelle les anglais. Très compacte (4 mètres de long), les jantes de 15 pouces repoussées aux quatre ...
  • Mitsubishi Colt GTI 4G93 Après avoir fait confiance au turbocompresseur au plus fort de la vague GTI dans les années 80, Mitsubishi change de braquet et adopte une mécanique atmosphérique 16 soupapes à la fin des années 80. En 1991, la Colt 1.8 GTI permet à Mistubishi de recoller le peloton des GTI survoltées avec 140 ch. Côté design, le bio-design bat son plein avec ses rondeurs, optiques comprises. Sans tomber dans la mièvrerie, la Colt GTI séduit avec des boucliers enveloppant et peints ...
  • Peugeot 106 S16 Depuis avril 1996, la petite 106 s’émancipe avec un facelift nettement plus valorisant et qualitatif. Pour sa version de pointe, le spectre de la 205 GTI désormais éteint, la 106 devient S16 avec un moteur 1,6 16 soupapes dont la puissance grimpe à 120 ch. Boucliers sport, jantes alu 14″, coloris pimpants, la Peugeot 106 S16 s’est rhabillée pour l’occasion et faire revivre la période GTI… La Peugeot 106 S16 joue des coudes et s’offre une nouvelle carrure : un 1,6 ...
  • Peugeot 106 XSI 1400 Dur de succéder à la Peugeot 205 GTI ? C’est ce que Peugeot a dû penser puisqu’elle n’est pas remplacée directement. Les 106 et 306 se chargent de joindre les deux bouts pour tenter d’éclipser progressivement la (trop ?) célèbre Peugeot 205. Pari gagnant ? Pas si sûr, car face aux autres GTI plus velues, la Peugeot 106 XSI change non seulement de patronyme (pourquoi pas « GTI » ?!…), mais change aussi de catégorie pour aller jouer dans la ...
  • Renault Clio 16S Depuis mai 1990, la Renault Clio apporte une sacrée dose de modernité et fait rapidement oublier la Renault Supercinq. Elle inaugure des dimensions à la hausse qui fera date chez les petites citadines avec +5 cm en longueur et +6 cm en largeur. D’ailleurs, elle est élue en novembre voiture de l’année. Pour 1991, la Renault Supercinq GT Turbo a une descendance. Mais cette fois-ci, Renault fait un virage à 360° et délaisse le turbocompresseur pour une mécanique aspirée naturellement ...
  • Renault Clio 16V En 1991 Renault avait réussi à prendre le pouvoir chez les GTI avec la Renault Clio 16S. Héritant du quatre cylindres 16 soupapes de la Renault 19 16S, il semblait particulièrement l’aise sous le capot de la petite Clio. Mais dès l’année suivante, patatras…, le catalyseur est imposé. Comme pour beaucoup de moteurs multisoupapes non prévus au départ pour cet accessoire, il perd de sa superbe. Pour mars 1994, Renault revoit sa gamme Clio en rebattant (subtilement) les cartes. La ...
  • Renault Clio RS Avec son Spider, Renault inaugurait son label Renault Sport pour les versions « routières » à tendance très sportives. Voitures à vivre mais pas seulement, car la firme au losange souhaite produire des voitures qui vivent ! Pour 1999, Renault Sport s’est penché sur la deuxième génération de Renault Clio en lui apposant sa prestigieuse griffe « RS ». La Renault Clio RS ne ménage pas sa peine et ses multiples modifications sont mêmes visibles par un look de GTI ...
  • Renault Clio Williams Avec les Clio 16S et 19 16S, Renault fermait l’épisode « turbo » qu’il avait même finit par imposer en Formule 1, en revenant aux joies de la mécanique « naturellement » aspirée. Mais dur de trouver du couple à bas régime ! Ayant noté le reproche pour sa Clio 16S, et profitant d’un besoin d’homologation en Rallye, Renault fait grimper le 1,8 litres à 2 litres, opte pour le train AV plus large de la R19 16S et offre ...
  • Renault Supercinq GT Turbo Phase 2 Pour juillet 1987, la Renault Supercinq GT Turbo profite du facelift bienvenu sur toute la gamme Supercinq. Fini les boucliers granuleux ! Désormais, tous les boucliers et baguettes sont en plastique lisses peints ton caisse. La présentation extérieure est plus qualitative, tandis que les jantes de 13 pouces sont plus agréables à l’œil. Sous le capot, 5 ch de plus seulement, mais la R5 GT Turbo phase 2 reste toujours de la dynamite !… Plus soignée, la Supercinq GT Turbo phase 2 ...

Avant d’acheter
Moins de 35 000 Renault Clio 16S et 16V ont été produites entre 1991 et fin 1995, ce qui est très loin des chiffres de production des Peugeot 205 GTI tous modèles confondus. Un score honorable cependant à une période où les GTI perdent leur attrait face à la vague des coupés et cabriolets. Il n’est donc pas rare d’en trouver dans les petites annonces mais il convient de faire le tri. D’une part car les différences d’équipement sont très hétérogènes en raison de la politique d’options de Renault au début de sa carrière, rendant certaines options indispensables comme les vitres électriques, la direction assistée et les jantes alu 15 pouces. D’autre part, beaucoup de modèles sont passés dans les affres de la période tuning (« merci » GTI Mag !) et ont été totalement défigurés, quand ils n’ont pas été en plus bidouillés techniquement (châssis et moteur). Dans les faiblesses d’usage on pointera du doigt en priorité les problèmes de corrosion sur les ailes arrière et les bas de caisse, un habitacle qui a tendance à se dégrader (sellerie surtout) et une boîte de vitesses qui montre quelques signes de faiblesse si elle est sollicité largement. Cette dernière sera d’ailleurs le talon d’Achille de la Clio Williams. Les gros kilométrages ne lui font pas peur à la condition que l’entretien préconisé par Renault ait été réalisé régulièrement dans le réseau ou chez des professionnels compétents. GTI pratique et sans histoire, la Renault Clio 16V doit avant tout être retenue lorsque vous avez la certitude d’un historique clair et d’un entretien limpide.

Mots clés : Renault | Clio | 16S | GTI | 16V | RS | Renault Sport | Dieppe | Viry-Châtillon | RENAULT | CLIO 16V | GTI

TOP Look terrible ǀ Performances ǀ Tenue de route XXL ǀ Qualité de finition perçue ǀ Présentation intérieur ǀ Instrumentation ǀ Polyvalence d’usage ǀ Confort préservé ǀ Train avant solide et précis ǀ Ergonomie à bord FLOP Poids ǀ Catalyseur castrateur ǀ Direction assistée en option ǀ Pas plus performante que la 205 GTI 1,9 litres !


et aussi… Mégane RS Passion, le site des passionnés de Mégane RS – Dossier Mégane 3 RS du Guide des GTI.fr Toutes les Renault du Guide des GTI.fr – Discuter de la Mégane 3 RS sur RS Team – Forum RS Team – Renault Mégane 3 RS Trophy –Renault Sportives – Renault Mégane Coupé 16V Monte Carlo – Renault Clio 16S

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
Renault
Clio 16V
1994
9 CV –NF FF
4 cylindres en ligne 16 soupapes (1×2 ACT) –1 764 cm3
137 ch à 6 500 tr/mn (77,66 ch/litre)
162 Nm à 4 250 tr/mn (91,84 Nm/litre)
non
traction + BV5 manuelle
1 070 kilos (7,81 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques pleins AR + ABS (option)
jantes alu 15″ + pneus en 185/55 R15 AV et AR
0 à 100 km/h en 7‘‘8; 205 km/h, km DA en 29‘‘7

Textes : Benjamin de la Renardière (Alis Webzine) – Photos : D.R

Renault Clio 16V
  • GP F1 Suzuka 2017 – 9 Octobre Le tracé de Suzuka reste un des plus excitants de la saison avec de sacrés enchaînements techniques à commencer par les S de Senna. Les pilotes sont toujours ravis de s’y retrouver, d’autant que le public japonais est fan et connaisseur de courses automobiles, à fortiori de Formule 1. Pour ce Grand Prix c’est chez ...
  • Sortie Circuit Abbeville – Association Gentlemen Drivers – 1er octobre 2017 L’association des Gentlemen Drivers a organisé une journée circuit dans la Somme, sur le tracé d’Abbeville. Un retour aux sources en quelque sorte pour les adhérents de l’association mais également les fidèles de longue date, puisqu’au milieu des années 2000 les “GD” fréquentaient chaque année le circuit d’Abeille. Puis l’éclosion de nouveaux circuits et les ...
  • GP F1 Malaisie 2017 – 1er Octobre Bien que les pilotes Mercedes fassent grise mine sur ce tracé avec une monoplace qui ne trouve pas ses marques et chauffe ses pneus arrière trop rapidement, c’est tout de même avec une avance confortable pour Hamilton au championnat du monde de F1 2017 que la course démarre. Une sérénité bien différente chez Ferrari après ...
  • Nouvelle Renault Megane 4 RS Renault a dévoilé aujourd’hui Nouvelle Renault MÉGANE R.S., la troisième génération d’un modèle iconique, encore plus puissante avec un nouveau moteur turbocompressé à injection directe. Moteur à 4 cylindres de 1,8 litre (1798 cm3) il développe 280 ch (205 kW) à 6000 tr/min et 390 Nm de couple, un des meilleurs de la catégorie. Nouvelle ...
  • GP F1 Singapour 2017 – 15 septembre Un Grand Prix particulier que celui de Singapour. Et force est de constater à l’issue d’une course (d)étonnante que le simple fait de courir de nuit sous l’éclairage des projecteurs n’a été que finalement anecdotique. Un tracé urbain qui ne convient pas aux Mercedes, comme aux monoplaces privilégiant les vitesses de pointe mais chauffant trop ...
  • Carlos Sainz Junior deuxième pilote chez Renault F1 2018 Renault Sport Formula One Team est heureux d’annoncer que Carlos Sainz rejoindra l’équipe en tant que pilote titulaire pour la saison 2018. À 23 ans, Carlos a disputé 53 courses de Formule 1 depuis ses débuts au Grand Prix d’Australie 2015. Il a à ce jour marqué 100 points, avec quatre sixièmes places pour meilleurs ...
  • 2017 GP F1 Monza Italie – 3 septembre Le circuit des seigneurs ? C’est une véritable institution, avec Monaco, Silverstone et Spa Francorchamps, Monza est une des plus vieilles courses de F1 d’Europe. Temple de la vitesse, les pilotes des années 50 et 60 s’élançaient sur l’anneau de vitesse à des allures folles eut égard de la sécurité alors en vigueur. Aujourd’hui le ...
  • GP F1 de Spa Francorchamps Belgique 2017 – 27 août Après la trêve estivale, le petit monde de la Formule 1 revient sur l’avant-scène sur un tracé qui impose le respect à tous les pilotes notamment avec le raidillon. Vous l’aurez compris, nous sommes dans les Ardennes belges à Spa Francorchamps. Un tracé où les meilleurs pilotes du monde et les meilleurs châssis osent passer ...
  • 2017 GP F1 Hongrie – 30 juillet Dernier Grand Prix avant la coupure estivale, le GP de Hongrie est très apprécié des pilotes en matière de pilotage. Moins pour les spectateurs qui doivent se contenter de voire passer les monoplaces tel un petit train. Difficile de trouver des ouvertures dans ce tracé sinueux, mais certains y arrivent tout de même avec beaucoup ...
  • Renault Clio 16V En 1991 Renault avait réussi à prendre le pouvoir chez les GTI avec la Renault Clio 16S. Héritant du quatre cylindres 16 soupapes de la Renault 19 16S, il semblait particulièrement l’aise sous le capot de la petite Clio. Mais dès l’année suivante, patatras…, le catalyseur est imposé. Comme pour beaucoup de moteurs multisoupapes non ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Renault Clio 16V, 10.0 out of 10 based on 3 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *