Citroën BX GTI 16 Soupapes

Citroën BX GTI 16 Soupapes

Citroën BX GTI 16 Soupapes
1987 – 4 cyl. 16V
160 ch – 218 km/h
1 070 kg

Entre Citroën et Peugeot, PSA fait souvent la priorité pour la firme au lion, sa marque de cœur historique. Pourtant, en 1987, c’est Citroën qui va avoir la primeur pour quelques semaines du premier quatre cylindres multisoupapes tricolore. La Citroën BX GTI 16S inaugure donc le nouveau moteur auquel elle emprunte son appellation. Basée sur la variante GTI, seuls quelques détails permettent de distinguer la BX GTI 16 Soupapes. La tenue de sport est de rigueur avec aileron de hayon, jantes alu de 14 pouces et boucliers enveloppants, sans oublier les phares additionnels. En supplément, la Citroën BX GTI 16S se pare d’une lèvre de bas de bouclier avant pour apporter plus d’appuis, tandis que les roues arrière sont carénées plus ostensiblement pour apporter la touche sport. Pas encore des ailes larges mais presque ! Citroën a voulu rester dans le sport discret (rien à voir avec la BX Sport et encore moins la BX 4 TC !), mais a peut être manquer d’audace pour offrir un écrin à cette mécanique inédite. Car tenons le nous pour dit : c’est sous le capot que l’essentiel de la nouveauté se situe… Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Renault Clio 16S-Williams-RS-V6

La Renault Supercinq, malgré un look sympa et des qualités bien réelles, n’a jamais pu détrôner la Peugeot 205 des Charts français en matière de citadines. Côté sport, c’est le même tableau, avec une victoire sans appel côté volumes de ventes de la 205 GTI face à la Supercinq GT Turbo. Cette dernière si elle est terriblement performante avec une tenue de route efficace et sportive manque néanmoins de techniques de pointe (moteur fonte, carburateur) et d’une approche de la qualité perçue qui la pénalisent. Avec l’arrivée de Raymon Loevy à la tête de Renault suite à l’assassinat de son prédécesseur, la qualité va devenir un leitmotiv général pour permettre à Renault de renouer avec les bénéfices. La Renault 19 est le premier modèle à en bénéficier avec des améliorations notables et bien visibles. La Renault Clio est commercialisée en 1990 et change la donne par rapport à la Supercinq. Terminé l’inspiration et la filiation avec la Renault 5 ! Désormais, la Clio est une citadine polyvalente, plus cossue, plus habitable et surtout bien mieux finie. Côté sport, exit le turbocompresseur, c’est un quatre cylindres moderne 16 soupapes atmosphérique de 140 ch (partagé avec la Renault 19 16S) qui est sous le capot de la Clio 16S qui conteste ainsi admirablement le règne de la Peugeot 205 GTI 1,9 litres alors en fin de vie. La saga des Renault Clio est lancée…
Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Volkswagen Golf GTI

Volkswagen Golf 4 R32 (2002)Volkswagen est victime de son succès ! Depuis la fin des années 30, la Coccinelle, surnommée la Cox affectueusement par ses fans français, tient le haut du pavé et coupe l’herbe sous le pied de tout nouveau modèle imaginé à Wolfsburg pour étendre la gamme. Pourtant, après plusieurs tentatives à la diffusion relative, Volkswagen est désormais au pied du mur et réfléchi à une toute nouvelle compacte qui va mener le constructeur allemand sur les voies de la modernité. Les meilleurs se penchent sur son berceau, dont Ferdinand Piech, et c’est Giorgetto Giugiaro qui sera aux crayons pour tracer une ligne moderne et cubique bien dans l’air du temps. Traction avant, moteur refroidi par eau et placé transversalement à… l’avant, structure monocoque autoporteuse, la Volkswagen Golf est ainsi commercialisée dès 1974. Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Please follow and like us:
20

Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS

Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS

Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS
1987 – 4 cyl. en ligne 16V
150 ch – 214 km/h
1 110 kg

Depuis 1982, Honda a sacrément revu son coupé Prelude en lui conférant une allure moins conventionnelle et bien plus sportive en apparence. Certainement l’effet de ce museau doté de phares escamotables. En novembre 1987, Honda rafraîchit son coupé à succès qui est diffusé sur tous les continents du globe. « Rafraîchit » ? Pas réellement, car si les designers maison (Nakano, Arai et Saito) reprennent la silhouette générale tracée en 1979 par Iwakura, les différences sont néanmoins nombreuses, à commencer par un gabarit général en croissance : +115 mm en empattement, +85 mm en longueur et +2 mm en largeur. La proue est ainsi affinée et modernisée, avec une ligne plus pure encore et élégante sans fioriture. D’ailleurs, le Cx de 0,34 (-0,02) confirme concrètement cette impression. Le profil est net et tranchant, conférant à la Honda Prelude 3G une certaine sportivité. Les montants de pare-brises sont fins tandis que la malle arrière reste toujours classique avec un becquet finement intégré à la malle. Les optiques arrière sont reliées par un bandeau inter-feux qui intègre notamment le feu de recul. Les boucliers sont peints ton caisse et semblent Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Volkswagen Golf 2 GTI 16S

Volkswagen Golf 2 GTI 16S (1985) KR

Volkswagen Golf 2 GTI 16S
1985 – 4 cyl. en ligne 16V
139 ch – 210 km/h
990 kg

C’est Volkswagen France qui avait grillé la politesse à la maison mère de Wolfsburg avec sa Golf GTI 16 Oettinger. Mais l’usine ne comptait pas rester impassible et pour le deuxième volet de la Golf commercialisée depuis 1983 et 1984 en variante GTI, il aura fallu attendre 1985 pour (enfin) profiter d’une version 16 soupapes de la Golf 2 GTI. Une longue attente enfin récompensée puisque c’est au salon de Francfort de 1983 qu’un coupé Scirocco avait présenté une étude 16 soupapes. La Volkswagen Golf 2 GTI 16S offre un air de déjà vu tant les modifications esthétiques sont quasi imperceptibles même au spécialiste. On note ainsi les jantes alu de 14 pouces de série en France, une assiette plus basse et un spoiler avant plus imposant. Les monogrammes « GTI 16S » sont là pour rappeler que c’est sous le capot que l’essentiel des modifications sont situées. De série, la calandre accueille quatre phares ronds (avec les deux au centre de Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 8.2/10 (6 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 5 votes)
Please follow and like us:
20

Renault Clio 16V

Renault Clio 16V

Renault Clio 16V
1994 – 4 cyl. en ligne 16V
137 ch – 205 km/h
1 070 kg

En 1991 Renault avait réussi à prendre le pouvoir chez les GTI avec la Renault Clio 16S. Héritant du quatre cylindres 16 soupapes de la Renault 19 16S, il semblait particulièrement l’aise sous le capot de la petite Clio. Mais dès l’année suivante, patatras…, le catalyseur est imposé. Comme pour beaucoup de moteurs multisoupapes non prévus au départ pour cet accessoire, il perd de sa superbe. Pour mars 1994, Renault revoit sa gamme Clio en rebattant (subtilement) les cartes. La Renault Clio 16S n’échappe pas à cette opération, changeant même de patronyme pour Renault Clio 16V. Une manière pour Renault d’uniformiser une appellation déjà en vigueur sur d’autres marchés européens. Côtés nouveautés, on peut apprécier la nouvelle calandre, les rétroviseurs extérieurs (dont le passager enfin de la même taille que son homologue conducteur). Des nouvelles jantes alu 15 Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Please follow and like us:
20

Renault Clio 16S

renault-clio-16s-8

Renault Clio 16S
1991 – 4 cyl. en ligne 16V
140 ch – 212 km/h
975 kg

Depuis mai 1990, la Renault Clio apporte une sacrée dose de modernité et fait rapidement oublier la Renault Supercinq. Elle inaugure des dimensions à la hausse qui fera date chez les petites citadines avec +5 cm en longueur et +6 cm en largeur. D’ailleurs, elle est élue en novembre voiture de l’année. Pour 1991, la Renault Supercinq GT Turbo a une descendance. Mais cette fois-ci, Renault fait un virage à 360° et délaisse le turbocompresseur pour une mécanique aspirée naturellement à 16 soupapes. Côté look, impossible de passer à côté de la Renault Clio 16S et de la confondre avec une de ses sœurs plus populaires. Les ailes avant et arrière sont gonflées et spécifiques, tout comme le matériau dans lequel elles sont fabriquées (Noryl GTX) qui permet dans les petits chocs urbains de reprendre sa forme initiale. Les boucliers sont peints ton caisse et celui de la proue reçoit des antibrouillards et une large aération pour refroidir la mécanique. Et fin du fin, l’amateur appréciera le bossage de capot (pour laisser de la place au collecteur d’admission) et sa prise d’air. Dans les détails surprenants, les jantes de série sont en tôle et de 14 pouces seulement (c’est « cheap ») et le Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Please follow and like us:
20

Honda CRX 1L6-16S AS53

honda-crx-1L6i-16s-as53-1

Honda CRX 1.6-16S AS53
1986 – 4 cyl. en ligne 16V
125 ch – 203 km/h
920 kg

Depuis juin 1983 le petit coupé CRX fait figure d’épouvantail parmi les GTI : petit, léger, maniable et une bouille à croquer, mais seulement deux places. Si le concept est intéressant il est toutefois imparfait avec un bouilleur un peu juste et ses 100 ch. Honda n’est pas sourd aux attentes, et décide pour 1986 de mettre un 1,6 litre 16 soupapes brillant sous le capot de son petit coupé CRX. « Petit », car avec moins de 3,8 mètres de long, le coupé Honda CRX 1.6i-16S AS53 joue dans la catégorie des lilliputiennes. En passant à une cylindrée accrue, le coupé CRX évolue par petites touches : bossage sur le capot, jantes alu « turbine » de 14 pouces (contre 13 pouces auparavant), et boucliers peint ton caisse. Un ensemble très plaisant et ramassé qui séduit et déclenche la Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Please follow and like us:
20

Mitsubishi Colt GTI 4G93

Mitsubishi Colt GTI 4G93
1992 – 4 cyl. en ligne 16V
140 ch – 210 km/h
995 kg

Après avoir fait confiance au turbocompresseur au plus fort de la vague GTI dans les années 80, Mitsubishi change de braquet et adopte une mécanique atmosphérique 16 soupapes à la fin des années 80. En 1991, la Colt 1.8 GTI permet à Mistubishi de recoller le peloton des GTI survoltées avec 140 ch. Côté design, le bio-design bat son plein avec ses rondeurs, optiques comprises. Sans tomber dans la mièvrerie, la Colt GTI séduit avec des boucliers enveloppant et peints Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.9/10 (7 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +5 (from 5 votes)
Please follow and like us:
20

Renault Twingo RS

renault-twingo-rs-80

Renault Twingo RS
2008 – 4 cyl. en ligne 16V
133 ch – 201 km/h
1 049 kg

Présentée sous forme de showcar en 2006 au Salon de Paris, c’est finalement en septembre 2008 que Renault commercialise la Twingo RS. Prenant pour base la Twingo GT, la version RS y ajoute une plastique plus sportive et agressive en reprenant les recettes des GTI des années 80 : bouclier avant à larges entrées d’air en intégrant les antibrouillards, élargisseurs d’ailes apposés sur la carrosserie, bas de caisse, becquet de toit, jantes alu 16 pouces et sortie d’échappement Lire la suite

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (5 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +5 (from 5 votes)
Please follow and like us:
20