Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS

Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS

Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS
1987 – 4 cyl. en ligne 16V
150 ch – 214 km/h
1 110 kg

Depuis 1982, Honda a sacrément revu son coupé Prelude en lui conférant une allure moins conventionnelle et bien plus sportive en apparence. Certainement l’effet de ce museau doté de phares escamotables. En novembre 1987, Honda rafraîchit son coupé à succès qui est diffusé sur tous les continents du globe. « Rafraîchit » ? Pas réellement, car si les designers maison (Nakano, Arai et Saito) reprennent la silhouette générale tracée en 1979 par Iwakura, les différences sont néanmoins nombreuses, à commencer par un gabarit général en croissance : +115 mm en empattement, +85 mm en longueur et +2 mm en largeur. La proue est ainsi affinée et modernisée, avec une ligne plus pure encore et élégante sans fioriture. D’ailleurs, le Cx de 0,34 (-0,02) confirme concrètement cette impression. Le profil est net et tranchant, conférant à la Honda Prelude 3G une certaine sportivité. Les montants de pare-brises sont fins tandis que la malle arrière reste toujours classique avec un becquet finement intégré à la malle. Les optiques arrière sont reliées par un bandeau inter-feux qui intègre notamment le feu de recul. Les boucliers sont peints ton caisse et semblent désormais des éléments totalement intégrés à la ligne générale. Enfin, on apprécie toujours les phares escamotables qui restent un amusement mais condamnent les appels de phares rapides. Basse (1,295 mètres) et posée sur ses jantes alu de 14 pouces, la Honda Prelude 3G offre une silhouette raffinée et peu commune dans un paysage automobile souvent trop conventionnel.

La Honda Prelude 2L0i 16S 4WS 3G adopte un look rajeunit et surtout un système à roues arrières directrices totalement inédit sur le marché. Silhouette élégante et sportive, technique de haut niveau (16S, 4WS, ABL, Injection), la Honda Prelude marque des points précieux…

Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS

La Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS dispose d’un quatre cylindres moderne en ligne tout alu coiffé d’une culasse à 16 soupapes. Avec son injection PGM-F1, il développe 150 ch à 6 000 tr/mn et 180 Nm à 5 500 tr/mn. Vif, il adore être manié à la cravache dans les tours…

Le quatre cylindres deux litres (1 958 cm3) est placé en position transversale sous le capot avant. Très évolué techniquement, il peut en remontrer à bon nombre de concurrents européens. Tout alu (bloc et culasse), il dispose d’une distribution à 16 soupapes avec deux arbres à cames en tête entraînés par courroie crantée. Le système d’injection Honda PGM-F1, inspiré de celui du V6 Honda Turbo de Formule 1, se charge d’orchestrer le rythme des dosages et de l’allumage dans les chambres de combustion. Ainsi, les motoristes japonais sortent 150 ch à 6 000 tr/mn et un couple de 180 Nm à 5 500 tr/mn. Un brio à haut régime qui indique clairement le caractère sportif de ce bloc qui se marie bien avec la ligne de la Prelude 2L0i 16S 3G. Corollaire de ce parti-pris technique, la disponibilité moteur est atteinte à un régime assez élevé imposant quelques changements des 5 rapports (manuels) lors des relances. Pas si grave, tant la commande de boîte, son étagement et son accord avec le quatre cylindres semble idéal. Les performances sont élevées avec une vitesse maximale qui se fixe à 212 km/h, mais mieux encore sont les accélérations démontrant toute la vigueur du 2 litres et son étagement de transmission (29 secondes pour le km DA et moins de 8 secondes pour le 0 à 100 km/h). Les roues avant sont motrices mais surtout les quatre roues sont directrices ! Un système inédit mécanique qui joue en fonction de la vitesse et du braquage des roues avant. A basse vitesse, les roues arrière sont braquées légèrement dans le sens inverse pour améliorer la maniabilité. Dans les manœuvres et les demi-tours, le résultat est remarquable. A vive allure en revanche, les roues arrière braquent dans le même sens que le train avant pour améliorer la vivacité dans les courbes. Ingénieux et probant. Sauf dans les épingles où dans un premier temps l’essieu arrière est calé dans le sens de la direction, élargissant ainsi la trajectoire, puis ensuite contrebraque. Egalement, la stabilité en ligne droite demande de la concentration. Un constat mi-figue mi-raisin. Résultat, le sous-virage naturel est assez prononcé et doit être corrigé au volant. Pour le reste, on apprécie et retrouve toutes les qualités usuelles des trains roulants signés Honda (double triangulation superposée). Efficacité, précision de conduite, tout concours à un véritable plaisir au volant, d’autant que le freinage à quatre disques (ventilés avant) est complété d’un système antiblocage Honda (ABL) efficace. Les roues de 14 pouces sont

Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS

Sa technique de trains roulants à double triangles superposés est d’une belle efficacité. Mais c’est avant tout son inédit système à 4 roues directrices (4WS) qui étonne dans tous les sens du terme. Un bilan mitigé qui ne ternit pas pour autant des qualités dynamiques bien réelles…

montées plus sportivement que la Prelude 12 soupapes avec des pneumatiques en 195/60 R14. La direction est à pignons et boîtier. La Honda Prelude 2L0i 16S 4WS est
moins ballerine qu’elle ne paraît avec sa ligne svelte puisque la balance affiche 1,1 tonnes tout de même. L’habitacle est digne de production japonaises : bien pensé, une ergonomie et position de conduite parfaites et un équipement de série très complet. La présentation est sobre et classique. Sans surprises ?… L’habitabilité reste contenu, surtout les deux places arrière qui ne sont là qu’en appoint. Les espaces de rangement manquent à bord, mais à chaque instant, la Honda Prelude 2L0i 16S 4WS affiche une belle polyvalence d’usage. Et son coffre de 353 dm3 permet des voyages lointains… pour 2 personnes !

Notre avis
emoticonHonda frappe un grand coup l’air de rien avec son coupé Prelude 2L0i 16S 4WS 3G. Si la ligne semble du déjà vu, elle a été totalement revisitée et réactualisée avec élégance et harmonie. La technologie embarquée est de haut niveau symbolisant tout ce que Honda sait faire de mieux et même plus avec cet astucieux système à quatre roues directrices. Intéressant mais pas totalement convaincant. Pas si grave, car des qualités, la Honda Prelude 3G n’en manque pas, à commencer par son groupe motopropulseur particulièrement convaincant, et une vie à bord très agréable. Un coupé passion et abouti pour tous les jours. Que demander de plus ?…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Alfa Romeo Alfetta GTV 6 2L5 Alfa-Romeo n’a de cesse de faire monter en puissance son coupé Alfetta né GT puis devenu GTV. De 1,8 litres la cylindrée a évolué à 2 litres (un 1,6 litres économique a également existé), mais pour 1981, c’est le V6 magique de la statutaire Alfa 6 qui est glissé sous le capot de l’Alfetta GTV relookée pour l’occasion. Fini la finesse du trait de Giugiaro mariée aux luxe des pare-chocs chromés. On plonge dans les eighties et Alfa Romeo se ...
  • BMW 325i E30 La BMW Série 3 génération E30 a renouvelé avec beaucoup d’élégance et des proportions qui semblent idéales et compactes la saga désormais inauguré par la Série 02. Mais dès son lancement en 1983, la version de pointe reprenait le moteur 2,3 litres de la BMW 323i E21. Pour 1985, BMW apporte quelques modifications bienvenue à commencer par une évolution moteur qui porte la cylindrée à 2,5 litres. On note quelques évolutions subtiles sur la 325i (E30) avec un spoiler avant ...
  • BMW 325iX E30 Avec ses modifications du millésime 86, BMW redonne un coup de jeune à sa Série 3 E30, et en profite au passage pour élargir la gamme avec un cabriolet et une version intégrale à quatre roues motrices. Dotée du nouveau 6 en ligne de 2,5 litres développant 171 ch, la BMW 325iX E30 c’est dans sa transmission intégrale qu’elle se distingue du reste de la gamme. Pour la reconnaître extérieurement, c’est assez simple, puisqu’elle est dotée de de passages de ...
  • BMW M3 E30 Pour les besoins de l’homologation en compétition, BMW Motorsport va suivre le même chemin que Ford et sa Sierra Cosworth ou encore (et surtout !) Mercedes-Benz et sa 190 2.3-16. Mais BMW sera le dernier à « tirer » avec le démarrage de la production de sa M3 E30 à compter de septembre 1986 soit plus de 2 ans après sa rivale frappée de l’étoile. L’attente n’était pas vaine, avec un look totalement transformé (ailes larges, boucliers épais) jusqu’au montant ...
  • Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WSDepuis 1982, Honda a sacrément revu son coupé Prelude en lui conférant une allure moins conventionnelle et bien plus sportive en apparence. Certainement l’effet de ce museau doté de phares escamotables. En novembre 1987, Honda rafraîchit son coupé à succès qui est diffusé sur tous les continents du globe. « Rafraîchit » ? Pas réellement, car si les designers maison (Nakano, Arai et Saito) reprennent la silhouette générale tracée en 1979 par Iwakura, les différences sont néanmoins nombreuses, à commencer ...
  • Maserati Biturbo Si Maserati Biturbo SiMaserati a pris le temps ! Après avoir essuyé une pluie de critiques la Biturbo II depuis 1985 est améliorée sur de nombreux points de fiabilité et de tenue de route. Il était temps, mais elle conserve alors encore son antique alimentation par carburateurs. Il aura fallu attendre encore une année supplémentaire pour que Alejandro de Tomaso se résigne à passer à l’injection électronique. Au sommet de la sportivité de la gamme Biturbo, la version S profite ainsi de toutes ...
  • Mazda RX7 GLX FC En 1978 avec son coupé RX-7, Mazda a démocratisé le moteur rotatif licence Wankel dans le milieu des GT sport, si on fait exception de la Cosmo Sport des années 60. Pour 1986, Mazda revoit sa copie de fond en comble. Au programme une technologie raffinée à tous les étages, et bien entendu le rotatif sous le capot. Lorsque les designers japonais ont couché les lignes de leur prochain coupé sportif sur le papier, l’inspiration semble avoir été prise Outre-Rhin ...
  • Mazda RX7 LX FC En 1978 avec son coupé RX-7, Mazda a démocratisé le moteur rotatif licence Wankel dans le milieu des GT sport, si on fait exception de la Cosmo Sport des années 60. Pour 1986, Mazda revoit sa copie de fond en comble. Au programme une technologie raffinée à tous les étages, et bien entendu le rotatif sous le capot. Lorsque les designers japonais ont couché les lignes de leur prochain coupé sportif sur le papier, l’inspiration semble avoir été prise Outre-Rhin ...
  • Mercedes-Benz 300 CE W124 Mercedes-Benz 300 CE W124Après la nouvelle Classe E W124 en 1986, Mercedes-Benz poursuit le renouvellement de sa gamme pour 1987 avec le coupé CE dérivé de la berline. Ce qui frappe d’emblée est la ligne dont les vitrages latéraux sont dépourvus de montants comme c’était le cas dans la génération précédente (W123). Une ligne quoique massive et assez carrée inspirant robustesse et sécurité passive dont les dimensions sont pourtant toutes autres que celle de la berline : -8,5 cm de moins en longueur ...
  • Porsche 944 2L5 Malgré un incontestable succès commercial de sa Porsche 924, Porsche surfe sur le succès d’estime de la Porsche 924 Carrera GT auprès du public pour monter d’un cran son coupé sportif à moteur avant. La Porsche 944 reprend ainsi le look intégral (ou presque) de la Carrera GT avec son faciès plus agressif, ses ailes larges aux découpes suggestives et ses voies élargies. La Porsche 944 2L5 est ainsi plus virile que la 924. Mais le ramage n’est pas la ...
  • Toyota Celica Mk4 2L0 GT ST162 Toyota Celica Mk4 2L0 GT ST162Au salon de Francfort 85, Toyota nous réserve une surprise avec sa nouvelle Celica Mk4 génération ST160. Une véritable nouveauté qui marque un tournant et donne le tempo de la stratégie moderne de Toyota sur le marché de la voiture de sport : passage à la traction, moteur raffiné techniquement, et un design qui tranche par une fluidité et harmonie bien en phase avec cette révolution de palais. Pour ceux qui pensaient que les voitures japonaises n’étaient que des autos ...

Avant d’acheter
Entre 1987 et 1991, la Honda Prelude 3G a promené sa silhouette gracile et élégante dans le paysage automobile. Très largement diffusée dans le monde, elle a aussi connu un beau succès en France, malgré les quotas qui sévissaient alors sur les voitures japonaises. Disponible en 2 motorisations (quatre cylindres 2 litres 12 soupapes carburateur 114 ch ou 2 litres 16 soupapes injection 150 ch), il existe deux variantes : la phase 1 de 1987 à 1989 et la phase 2 de 1989 à 1991. En fin de carrière, une série limitée Grand Prix sera commercialisée. Il faudra donc choisir parmi ces différentes versions, sachant que les moteurs 150 ch sont évidemment les plus intéressants et prisés, et quasi tous pourvus du système 4WS. Réputés indestructibles, notamment au niveau mécanique, les Honda Prelude souffrent de quelques tares connues : corrosion qui peut faire des ravages aux endroits classiques (tours d’ailes, baie de pare-brise, bas de caisse,…), système ALB (l’ABS Honda) fragile s’il n’est pas purgé aux entretiens prévus (les membranes de l’accumulateur de pression deviennent poreuses et mettent le système en défaut et inopérant) et démarrage à chaud lorsque le relais d’injection montre des signes de fatigue. L’entretien courant est classique avec vidange moteur tous les 10 000 km, vidange boîte de vitesses tous les 40 000 km, courroie de distribution tous les 80 000 km ou tous les 5 ans. Le plus dur est finalement de trouver une Prelude 3G entretenue régulièrement comme il le faut, en état d’origine et non transformée en bête de track days ou en réplique de Fast & Furious.
Entretien : tous les 10 000 km ou tous les ans.

Mots clés : Honda | Prelude | 3G | 4WS | EX | 16S | 2L0i | Coupé | Coupé Sport | Sochoïro | Japon | HONDA | PRELUDE 2L0I 16S EX 4WS 3G | COUPE | COUPE SPORT

CATALOGUES – BROCHURES – PROSPECTUS

 TOP Ligne agréable et suggestive de performances ǀ Mécanique 16 soupapes ǀ Performances ǀ Confort et insonorisation ǀ Tenue de route efficace ǀ ABL (ABS) de série ǀ Présentation intérieure ǀ Position de conduite ǀ Equipement de série conséquent  FLOP Système 4WS déroutant ? ǀ Poids ǀ Amortissement ǀ Pas si sportive ? ǀ Habitabilité AR ǀ Manque d’espaces de rangement

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :

Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :

Honda
Prelude 2L0i 16S 4WS 3G
1987
10 CV – 158 600 FF
4 cylindres en ligne 16 soupapes (2×1 ACT) – 1 958 cm3
150 ch à 6 000 tr/mn (76,61 ch/litre)
180 Nm à 4 500 tr/mn (91,93 Nm/litre)
non
traction + BV5 manuelle (BV4 automatique option) + Roues AR directrice
1 110 kilos (7,40 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques pleins AR + ABL (ABS Honda)
jantes alu 14″ + pneus en 195/60 R14 AV et 195/60 R14 AR
0 à 100 km/h en 7’’9; 212 km/h, km DA en 29“0

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS
  • GP F1 Monza Italie 2019 – 8 septembre En arrivant à Monza, le temple de la vitesse, et véritable chaudron dédié à la Scuderia, Charles Leclerc est gonflé à bloc ! Sa première victoire à Spa l’a galvanisé et tous les tifosi sont très confiants sur l’issu de ce week-end. Depuis 2010, seules les Mercedes ont remporté la course italienne dans le jardin ...
  • GP F1 Spa Francorchamps Belgique 2019 – 1er septembre Premier Grand Prix après la pause estivale, et le lot d’annonces et surprises est déjà bien chargé. Commençons par le plus spectaculaire avec l’infortuné Pierre Gasly qui fait les frais de son début de saison jugé trop timoré par Helmut Marko. Résultat, il doit jouer les échanges de baquet avec Alexander Albon qui est tout ...
  • GP F1 Hungaroring Hongrie 2019 – 4 août Circuit apprécié par les pilotes en matière de pilotage, le Hungaroring est toujours une épreuve pour dépasser ses concurrents. La position sur la grille de départ et la qualification sont donc prédominantes pour espérer un bon résultat en course. Il fait très chaud le jour des qualifications, ce qui ne semble pas avantager les Mercedes ...
  • GP F1 Hockenheim Allemagne 2019 – 28 Juillet Alors que Hockenheim n’est pas encore confirmé pour les saisons suivantes, les pilotes apprécient particulièrement ce tracé qui revient dans une portion lente dans le stadium sous les hourras de la foule toute acquise aux pilotes allemands : Vettel et Hulkenberg. Mercedes GP profite de « son » grand prix national pour célébrer les 125 ans de ...
  • GP F1 Silverstone Angleterre 2019 – 14 Juillet Silverstone est un tracé chargé d’histoire pour la Formule 1 puisque c’est là que s’est déroulé le premier Grand Prix de la F1 « moderne » en 1950. Beaucoup de fans viennent sur le circuit, tout comme de nombreux évènements se déroulent avec un côté un peu show-off pas désagréable. Notons au passage la présence de Daniel ...
  • Red Bull Racing célèbre James Bond avec Aston-Martin au Grand Prix d’Angleterre à Silverstone 2019 A l’occasion du Grand Prix de Silverstone 2019 en Grande Bretagne le Week-End du 14 juillet, Red Bull Racing, Aston Martin et EON Production, la société qui produit les films James Bond célèbre le 1007e grand prix de la F1 avec un focus sur James Bond. Un clin d’oeil qui se remarque avec les logos « 007 » ...
  • GP F1 Spielberg Autriche 2019 – 30 Juin Patrie de Niki Lauda, et de Red Bull Racing, le Grand Prix de Spielberg en Autriche rend ainsi hommage au champion défunt à de nombreux endroits du circuit avec des expositions de monoplaces (Ferrari, McLaren) avec lesquelles Niki Lauda fut titré champion du monde de F1. Le circuit de Spielberg est un véritable « ring » talonné ...
  • GP F1 France Le Castellet 2019 – 23 juin Le circuit du Castellet pour son édition 2019 a corrigé le tir en matière d’organisation pour éviter les bouchons de 2018. C’est donc une belle fête bleu-blanc-rouge autour de l’automobile qui guide tout ce WE de Grand Prix en guise de fil rouge. Les qualifications confirment les essais libres et les Mercedes GP sont un ...
  • Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS Depuis 1982, Honda a sacrément revu son coupé Prelude en lui conférant une allure moins conventionnelle et bien plus sportive en apparence. Certainement l’effet de ce museau doté de phares escamotables. En novembre 1987, Honda rafraîchit son coupé à succès qui est diffusé sur tous les continents du globe. « Rafraîchit » ? Pas réellement, ...
  • GP F1 Montreal Canada 2019 – 9 Juin Le circuit Gilles Villeneuve à Montreal accueille la Formule 1 depuis 1967. Cette année, l’épouse du défunt champion canadien avait organisé une exposition avec quelques voitures de course sur lesquelles Gilles Villeneuve s’était illustré. Le circuit de Montreal se distingue par un tracé très rapide propice aux moteurs puissants, et serré car bordé de murs ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Honda Prelude 3G 2L0i 16S 4WS, 10.0 out of 10 based on 2 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.