Mercedes-Benz 300 CE W124

Mercedes-Benz Coupés der Baureihe 124

Mercedes-Benz 300 CE W124
1987 – 6 en ligne 12V
188 ch – 228 km/h
1 390 kg

Après la nouvelle Classe E W124 en 1986, Mercedes-Benz poursuit le renouvellement de sa gamme pour 1987 avec le coupé CE dérivé de la berline. Ce qui frappe d’emblée est la ligne dont les vitrages latéraux sont dépourvus de montants comme c’était le cas dans la génération précédente (W123). Une ligne quoique massive et assez carrée inspirant robustesse et sécurité passive dont les dimensions sont pourtant toutes autres que celle de la berline : -8,5 cm de moins en longueur et -3 cm en hauteur. L’illusion gémellaire semble parfaite et pourtant seuls optiques avant et arrière sont identiques ! Belle prouesse de l’équipe des designers dirigée par Bruno Sacco. Il en résulte une ligne qui s’érige déjà en grande classique de la marque, équilibrée et élégante, jouant les mini coupé SEC. Comme ses sœurs berlines, les tics sylistiques du moment à Sindelfingen sont reconduits : antenne arrière télescopique, habillages de bas de caisse bicolores avec la carrosserie, et jantes alu de 15 pouces élégantes et discrètes. Pour ceux qui recherchent de l’excentricité, il faudra repasser, ce n’est pas le genre de la noble maison frappée de l’étoile. On appréciera en outre que malgré la calandre maison et l’étoile qui la surplombe, Mercedes-Benz a su garantir un Cx de 0,30…

 

Mercedes-Benz frappe fort et juste avec son nouveau coupé 300 CE W124 : élégant, équilibré, avec une finition de la classe supérieure et une tenue de route exceptionnelle, le coupé Mercedes 300 CE peut aussi compter sur son six en ligne velouté et noble…

Le six cylindres trouve un écrin à sa dimension pour exprimer pleinement ses qualités. Avec son bloc fonte, il est coiffé d’une culasse en alu à 12 soupapes animées par un simple arbre à cames en tête (chaîne de distribution). Du classique et de l’éprouvé mais qui fonctionne admirablement et distille un bel agrément de conduite et une rondeur de fonctionnement en phase avec la destination du coupé 300 CE. L’injection mécanique est à commande électronique Bosch KE-Jetronic. La puissance semble suffisante avec ses 188 ch à 5 700 tr/mn et son rapport de 63,47 ch/litre vous donne un indice sur sa vocation plus grand tourisme que sport pur et dur. Pas grave, ce six cylindres se rattrape sur une rondeur de fonctionnement que ses 260 Nm à 4 400 tr/mn lui autorise. Si en prime vous avez opté pour la très bonne boîte automatique Mercedes-Benz à 4 rapports, le tableau est parfait. Pour les obsédés du levier de vitesses, sachez que la boîte manuelle (de série) est du type à 4 rapports plus une 5e surmultipliée. Une sale manie pour jouer la conscience tranquille auprès des écolos et de la baisse des consommations. Résultat la vitesse maximale de 228 km/h est atteinte sur le… 4e rapport (!) en boîte manuelle. Une boîte dont la commande est rugueuse et finira par vous convertir à l’automatisme. Les accélérations sont de bon aloi avec un kilomètre DA en 28’’7 (29’’0 et 224 km/h en BVA4). Histoire d’aider le conducteur distrait, un autobloquant électronique baptisé ASD est de la partie (option) mais ne fonctionne que jusqu’à 30 km/h. Au-delà il avertit en clignotant rouge au tableau de bord qu’une ou plusieurs roues arrière motrices patinent mais n’agit plus en freinant la roue. Etonnant ! Le train avant reste fidèle à un McPherson triangulé avec déport négatif et barre antiroulis, tandis que l’essieu arrière multibras, véritable atout de la série W124 est reconduit avec bonheur. Les renforts de caisse ont été conséquents pour permettre à la caisse de conserver une belle rigidité malgré l’absence de montants centraux. Un travail qui n’est pas sans conséquence sur le poids qui grimpe à 1 390 kg, soit 35 kilos de plus que la berline dont il dérive. La direction est constituée d’un boîtier à recirculation à billes avec une assistance hydraulique. Les freins sont à disques (ventilés avant) et adjoints d’un ABS. Les jantes alu de 15 pouces sont chaussées de pneumatiques au profil ménageant une bonne tenue mais aussi du confort avec des flancs de 65 (195/65 VR15). La tenue de route joue les bonnes élèves de la classe avec un confort remarquable mais une précision et agilité bien réels. Seul un usage très sportif mettra en évidence une souplesse d’amortissement trop prononcée. L’habitacle étonne par ses cotes flatteuses et la qualité de sa construction et présentation. Tout est certes classique dans le trait, mais très organisé, ergonomique et bien présenté. Une fois la lourde portière refermée dans un « clong » qualitatif et rassurant sur la qualité exceptionnelle affichée par la firme à l’étoile, la ceinture de sécurité vient jusqu’à vous sur un bras pour vous éviter la crampe à l’épaule. Comme sur sa grande sœur la Mercedes-Benz 500 SEC W126 ! La classe supérieure ou vous dit… En revanche, malgré une réduction de 2 cm du diamètre du volant, il s’apparente toujours plus à un cerceau qu’à un volant étant toujours trop grand. Véritable 4 places, y compris pour les bagages. Les passagers arrière on le droit à des appuis-têtes rétractables pour dégager la rétrovision du conducteur lorsque les places sont inoccupées. Confort top niveau, et finition supérieure caractérisent la Mercedes-Benz 300 CE W124 qui soigne plus ses passagers que l’équipement de série. Les options restent nombreuses et coûteuses, même à ce tarif ! Enfin, le coffre à bagages de 448 dm3 autorise des voyages au long cours à plusieurs, démontrant une nouvelle fois que la Mercedes-Benz 300 CE W124 joue dans la catégorie des Grand Tourisme… luxe !

Notre avis
emoticonMercedes-Benz joue avec les amateurs de belles voitures et sait changer de registre le cas échéant. Si les nobles et respectables berlines restent retranchées dans un classicisme de bon aloi et rassurant pour sa clientèle traditionnelle, les coupés qui en dérivent ajoute une élégance presque latine et un charme certain. Elégance, luxe, raffinement sans perdre la rigueur germanique, tel est le cocktail magique que propose la Mercedes-Benz 300 CE W124. Et comme tout semble à l’unisson, ce coupé allemand profite d’un six cylindres en ligne qui ajoute l’art à la manière et garantit déjà de belles performances sans pour autant se désunir côté tenue de route. Un sans faute à la condition d’opter pour la transmission automatique et d’accepter de compléter l’équipement de série par des coûteuses options…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Lancia Gamma Coupé En 1977 Lancia avec sa berline Gamma vient se mêler à la lutte des grandes routières européennes. Et comme c’est désormais la tradition maison, l’année suivante Lancia dévoile et commercialise un coupé élégant et racé. Basé sur la berline Gamma, il voit son empattement réduit de 11,5 cm. Avec un Pininfarina inspiré aux crayons, il ...
  • Maserati Biturbo 2500 Coupé Depuis 1981, Alejandro de Tomaso a dynamisé la firme au Trident suite à son rachat à Citroën. Avec la Maserati Biturbo et son petit V6 biturbo de 2 litres de cylindrée, de Tomaso a confié à Pirangelo Andreani de tracé des lignes discrètes et classiques. Une tenue correcte cachant un tempérament de feu, tel est ...
  • Mercedes-Benz 300 CE W124 Après la nouvelle Classe E W124 en 1986, Mercedes-Benz poursuit le renouvellement de sa gamme pour 1987 avec le coupé CE dérivé de la berline. Ce qui frappe d’emblée est la ligne dont les vitrages latéraux sont dépourvus de montants comme c’était le cas dans la génération précédente (W123). Une ligne quoique massive et assez ...
  • Peugeot 504 Coupé V6 ti Depuis 1969, la Peugeot 504 coupé véhicule l’élégance automobile selon Sochaux et Pininfarina (auteur du style). En 1974, le V6 PRV vient apporter plus de noblesse, malgré les critiques. Pour 1977, l’injection K-Jetronic remet le V6 PRV au goût du jour. La ligne reste toujours aussi belle, avec comme signe particulier un pavillon de toit ...
  • Volvo 780 GLE V6 2L8 Après les Volvo 262C au look des plus particuliers, Volvo demande toujours à Bertone de concevoir des lignes plus élégantes et équilibrées que sa devancière mais toujours sur la base de la Volvo 760. Et dans le cahier des charges, les latitudes laissées au carrossier italien sont limitées. Pas étonnant donc de découvrir en mars ...

Avant d’acheter
Si elles sont présentes dans les petites annonces (141 498 exemplaires produits dont 43 486 exemplaires en 300 CE), les Mercedes-Benz CE coupés W124, à fortiori les 300 CE sont cependant à trier sur le volet. Certes, leur fiabilité et endurance sont bien réelles, aidées en cela par un 6 cylindres en ligne éprouvé dont le rapport qui reste en deçà de 80 ch/litre préserve la mécanique, sans compter sur la boîte automatique (option) qui évite tout débordement du conducteur. Mais leur entretien est impératif est coûteux. Les gros kilométrages ne sont pas à fuir pour autant, les 300 000 km pouvant être un cap franchi par beaucoup d’exemplaires. Ce qu’il faut surtout surveiller est avant tout l’origine de l’auto (provient-elle d’Allemagne très récemment ?) et le nombre de propriétaires qui se sont succédés. On note que certains endroits peuvent être sensibles à la corrosion, notamment ailes, baie de parebrise ou entourage de l’habitacle près de la lunette arrière. Les équipements doivent tous être en parfait état de marche ainsi que tous les accessoires présents, car si toutes les pièces sont disponibles chez le constructeur de Stuttgart, les tarifs sont à la hauteur du pedigree de l’auto. A inspecter également les fuites éventuelles de la boîte de vitesses ainsi que son bon fonctionnement. Les trains roulants méritent également une attention particulièrement notamment au niveau des silents-blocs et paliers qui vieillissent et se durcissent, souffrant également du poids de ce coupé allemand. Si le prix d’achat est abordable, il faut avant tout trouver la bonne au risque sinon de devoir taper dans ses économies.

Mots clés : Mercedes-Benz | 300 | CE | 12V | W124 | 6 en ligne | Stuttgart | Coupé | 4 places | MERCEDES-BENZ | 300 CE W124 | COUPE 4 PLACES

TOP Ligne élégante et classique | Présentation luxueuse | Habitabilité | 6 en ligne onctueux | Qualité de finition ! | Sécurité | Tenue de route efficace | antipatinage de série | Qualité de la boîte auto (option) | Freinage | Performances FLOP Tarif ! | Boîte manuelle rugueuse | Poids | Diamètre du volant | Etagement boîte manuelle (4+1)

    Fiche Technique

    Marque :
    Gamme :
    Année :
    PA – Prix neuf :
    Moteur :
    Puissance :
    Couple :
    Suralimentation:
    Transmission :

    Poids (RPP) :
    Freins :
    Roues :
    Performances :

    Mercedes-Benz
    300 CE W124
    1987
    14 CV – 295 000 FF
    6 cylindres en ligne 12 soupapes (1×1 ACT) –2 962 cm3
    188 ch à 5 700 tr/mn (63,47 ch/litre)
    260 Nm à 4 400 tr/mn (87,78 Nm/litre)
    non
    propulsion + BV5 rapports manuelle (automatique 4 rapports option) + ASR
    1 390 kilos (7,39 kg/ch)
    2 disques ventilés AV et 2 disques pleins AR + ABS
    jantes alu 15″ + pneus en 195/65 VR15 AV et 195/65 VR15 AR
    0 à 100 km/h en ND; 228 km/h, km DA en 28’’7 (0 à 100 km/h en 8‘‘6; 224 km/h, km DA en 29’’0 avec BVA)

    Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

    Mercedes-Benz 300 CE W124
    « 1 de 3 »
    • GP F1 Brésil Interlagos 2017 – 12 Novembre Un GP de F1 du Brésil à Interlagos en bordure de la ville de Sao Paulo où Felipe Massa fait pour la deuxième année consécutive ses adieux à son public de F1 Brésilien. Galvanisé tout au long du WE, il va réaliser de très belles performances qui vont mettre un sacré écart entre son coéquipier ...
    • GP F1 Mexico 2017 – 29 Octobre A Mexico, la fièvre de la F1 bat son plein. Et depuis la mise en scène de la fête des morts dans le film Spectre (James Bond), tout le Mexique a repris le principe des déguisements de squelettes et têtes de mort. Du coup, le GP est parsemé de personnes déguisées, public ou organisateur. Sympa ...
    • GP F1 Austin USA 2017 – 22 Octobre Depuis que la F1 appartient à Chase Carey un américain avec son groupe Liberty Media, le Grand Prix d’Austin a une saveur particulière. Force est de constater que notre yankee se plie en quatre pour apporter son lot de nouveautés et de spectacle. La F1 a décidé de faire son show ! Et Chase Carey ...
    • GP F1 Suzuka 2017 – 9 Octobre Le tracé de Suzuka reste un des plus excitants de la saison avec de sacrés enchaînements techniques à commencer par les S de Senna. Les pilotes sont toujours ravis de s’y retrouver, d’autant que le public japonais est fan et connaisseur de courses automobiles, à fortiori de Formule 1. Pour ce Grand Prix c’est chez ...
    • GP F1 Malaisie 2017 – 1er Octobre Bien que les pilotes Mercedes fassent grise mine sur ce tracé avec une monoplace qui ne trouve pas ses marques et chauffe ses pneus arrière trop rapidement, c’est tout de même avec une avance confortable pour Hamilton au championnat du monde de F1 2017 que la course démarre. Une sérénité bien différente chez Ferrari après ...
    • GP F1 Singapour 2017 – 15 septembre Un Grand Prix particulier que celui de Singapour. Et force est de constater à l’issue d’une course (d)étonnante que le simple fait de courir de nuit sous l’éclairage des projecteurs n’a été que finalement anecdotique. Un tracé urbain qui ne convient pas aux Mercedes, comme aux monoplaces privilégiant les vitesses de pointe mais chauffant trop ...
    • Nouvelle Mercedes-AMG Project One Depuis les origines du sport automobile, les ingénieurs rêvent de transposer sa technologie à la route. Aujourd’hui, ce rêve se concrétise de la plus belle des manières grâce à Mercedes-AMG. « Pour nous, le sport automobile n’est pas une fin en soi. Dans un contexte de concurrence extrême, nous développons des technologies dont bénéficient également nos ...
    • Break de chasse ou un certain art de rouler chic et différent Nos amis anglais ont souvent du goût et savent mettre un côté très chic dans un usage au départ très “utilitaire”. En effet, le genre “Shooting Brake“, comprenez “Break de Chasse” en français, est né de besoins plutôt agraires et équestre : casser (“Brake“) l’impétuosité des étalons ou freiner (“Break“) l’énergie inépuisable des percherons à ...
    • 2017 GP F1 Monza Italie – 3 septembre Le circuit des seigneurs ? C’est une véritable institution, avec Monaco, Silverstone et Spa Francorchamps, Monza est une des plus vieilles courses de F1 d’Europe. Temple de la vitesse, les pilotes des années 50 et 60 s’élançaient sur l’anneau de vitesse à des allures folles eut égard de la sécurité alors en vigueur. Aujourd’hui le ...
    • GP F1 de Spa Francorchamps Belgique 2017 – 27 août Après la trêve estivale, le petit monde de la Formule 1 revient sur l’avant-scène sur un tracé qui impose le respect à tous les pilotes notamment avec le raidillon. Vous l’aurez compris, nous sommes dans les Ardennes belges à Spa Francorchamps. Un tracé où les meilleurs pilotes du monde et les meilleurs châssis osent passer ...

    Guide des Sportives
    Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
    La rédaction

    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: 10.0/10 (4 votes cast)
    VN:F [1.9.22_1171]
    Rating: +3 (from 3 votes)
    Mercedes-Benz 300 CE W124, 10.0 out of 10 based on 4 ratings

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *