Alpine GTA – V6 GT – Turbo – A610 – Guide Achat

Alpine V6 GT (GTA) - 1985

Alpine V6 GT (GTA) – 1985

Alpine V6 GT (GTA) - 1985

Alpine V6 GT (GTA) – 1985

L’Alpine A310 fut véritablement la voiture charnière pour la firme fondée par Jean Rédélé. Initialement commercialisée en 1972 et développée avec un quatre cylindres, faute de V6 encore disponible, elle correspond à un changement de stratégie et la volonté de concurrencer plus directement la Porsche 911. Las, entre le quatre cylindres insuffisant, un lancement assez catastrophique en fiabilité, et des finances exsangues, Jean Rédélé doit définitivement passer la main et laisser Renault seul maître à bord. Au lieu d’un élan salvateur, Renault ne va avoir de cesse de mettre le losange en avant et laisser Alpine en arrière plan. Heureusement l’Alpine A310 V6 va remettre du baume au coeur des fans de la marque de Dieppe, mais cela reste insuffisant. Après avoir envisagé une GT à moteur central arrière, Renault révise ses options et se concentre sur une remise à jour très sérieuse et totale de sa GT tricolore. Ainsi dès 1981 le cahier des charges démarre et est fixé : la future Alpine GTA (Grand Tourisme Alpine) conservera le principe du châssis-poutre cher à la marque, et son moteur sera le V6 PRV placé en porte-à-faux arrière. L’habitacle devra être plus spacieux et plus confortable (critiques récurrentes sur l’A310 V6) tandis que la tenue de route doit être plus accessible au quidam et moins « acrobatique ». Berex, Centre de Design Renault et Heuliez sont mis en concurrence et c’est finalement ce dernier avec un Gerard Godefroy (puis cofondateur et designer des Venturi) très inspiré qui va dessiner une ligne très aérodynamique (Cx de 0,28 pour l’Alpine V6 GT) pour l’Alpine GTA. En mars au salon de Genève, Renault présente sur son stand les deux nouvelles Alpine GTA : Alpine V6 GT (160 ch) et Alpine V6 Turbo (200 ch).


Alpine V6 GT (GTA) - 1985

Alpine V6 GT (GTA) – 1985

Pays : France
Constructeur : Alpine
Modèle : GTA
Années de production : 1985-1995
Présentation : Mars 1985
Production totale : 7 312 ex.
Motorisations : 6 cyl. en V
Cylindrées : 2L5 ; 2L8 ; 3L0
Carrosserie : Coupé 2+2 places
Designer : Gérard Godefroy (Heuliez)

 


Alpine V6 Turbo (GTA) - 1986

Alpine V6 Turbo (GTA) – 1986

 

Alpine V6 GT (GTA) - 1985

Alpine V6 GT (GTA) – 1985

1985 : Alpine V6 GT
Les fans l’attendent avec impatiences et tous les patriotes bleu-plan-rouges espère avoir enfin la réplique à la sempiternelle Porsche 911 qui caracole en tête des voitures de sport, malgré ses imperfections (tenue de route singulière). Mais les journalistes vont vite déchanter et relater leur déception dans les pages de papier glacé de leurs publications respectives. L’Alpine V6 GT jouant à fond la carte de l’aérodynamique déçoit par un style jugé alors trop lisse et fade (y compris ses jantes avec ses flasques). Après tout, les affaires de goût sont subjectifs. Mais plus gênant, dès assis dans le siège conducteur, la planche de bord et la finition dérangent et sautent aux yeux. Sellerie tissu digne d’une Renault Express, plastiques durs et assemblages peu qualitatifs… Voilà qui est indigne d’une Grand Tourisme, surtout lorsqu’on veut concurrencer Porsche et sa 911. Pourtant, une fois digéré cette mauvaise surprise, il faut reconnaître que l’ergonomie du poste de pilotage est pertinente et soignée, l’habitabilité a progressé et le confort à bord est bien réel. Les places arrière, toujours réservées à des enfants sont bien plus réalistes et exploitables que dans l’A310. Sous la bulle vitrée est installé le gros V6 PRV atmosphérique de 2,8 litres repris à l’identique ou presque de l’Alpine A310 V6 Phase 2. Avec 160 ch à 5 750 tr/mn et un couple de 221 Nm à 3 500 tr/mn. Des valeurs en hausse respectivement de 7% et 11% par rapport à l’Alpine A310 V6. Et comme le poids reste contenu (1 110 kg) et la pénétration dans l’air excellente, l’Alpine V6 GT atteint 235 km/h en vitesse de pointe, et descend sous les 8″ au 0 à 100 km/h et 28″ au km DA. Pas mal du tout ! Mais pour cela il faut composer avec un gros carburateur Solex double corps (!) et une tenue de route en progrès mais manquant d’agilité. Les observateurs avisés se demandent pourquoi la version Turbo n’est pas sortie la première pour marquer les esprits dans le bon sens. Heureusement que l’Alpine V6 GT n’est pas onéreuse à l’achat comparée à ses rivales.
Alpine V6 GT : 1 509 exemplaires
et aussi : Alpine V6 GT (GTA) – Alpine GTA Passion

Alpine V6 GT Turbo Europa Cup (GTA) - 1985

Alpine V6 GT Turbo Europa Cup (GTA) – 1985

Cap vers la compétition : Alpine V6 GT Turbo Europa Cup.
En octobre 1984, Renault dévoile les premières photos de l’Alpine V6 Turbo Europa Cup (GTA) dont la mission est de courir en formule monotype en ouverture des Grands-Prix de Formule 1 et ainsi faire connaître les Alpine GTA auprès des amateurs de différents pays. Prévue pour la course, l’Alpine V6 Turbo Europa Cup peut être homologuée avec une carte grise si le client le souhaite. La première course se déroule sur le Grand-Prix de San Marin (Italie) en mai 1985. Coursifiée avec châssis renforcé, poids allégé, l’Alpine V6 Turbo Europa Cup était préparée par des officines privées pour courir. La pression de suralimentation était modifiable à l’envie, en revanche les pièces internes au moteur devaient rester de série. Les puissance oscillaient ainsi entre 220 à 250 ch selon les années et les préparateurs. Dès la saison 1986 des améliorations multiples sur le refroidissement ont été apportées. 1987 marque la dernière saison, et Alpine remise ensuite sa V6 Turbo Europa Cup, car Renault passe à la Renault 21 2 litres turbo.
Alpine V6 GT Turbo Europa Cup : 69 exemplaires

Alpine V6 GT Turbo (GTA) - 1986

Alpine V6 GT Turbo (GTA) – 1986

1986 : Alpine V6 GT Turbo ou un second souffle pour la gamme Alpine GTA…
Il faut attendre l’année 86 pour que l’Alpine V6 Turbo foule enfin la route au mains des clients. C’est celle que tous attendaient pour remettre la marque sur des bons rails. Son V6 PRV de 2,5 litres avec ses manetons décalés pour un fonctionnement plus harmonieux est partagé avec la Renault 25 V6 Turbo. Il est dopé par un turbocompresseur Garrett portant ainsi la puissance à 200 ch à 5 750 tr/mn. Presque plus intéressante encore est sa valeur de couple maxi de 290 Nm atteinte dès 2 500 tr/mn. Avec sa boîte 5 bien étagée, son coefficient de pénétration dans l’air très efficace (Cx de 0,30), un poids toujours maintenu à 1,2 tonnes, l’Alpine V6 Turbo dispose d’un potentiel de reprises redoutables. Les accélérations ne sont pas en reste avec un 0 à 100 km/h expédié en 7″0 et le km DA en 26″7. Et le souffle du turbo emmène l’Alpine à 250 km/h en vitesse maxi, mais la vigilance est de mise avec une tenue de cap à surveiller. Porsche peut enfin trembler ? Assurément, car la tenue de route est soignée, avec un bel équilibre. C’est Alain Serpaggi qui a mis au point les trains roulants, avec des réglages qui ont privilégié la facilité de conduite jusqu’à un niveau élevé. En revanche, passé le point de non retour, l’Alpine V6 Turbo devient plus brutale à piloter avec une transition immédiate de sous-virage à survirage. Pas de doute, pour aller en tirer la quintessence, il faut savoir piloter, faute de se retrouver hors de la route… Le freinage, malgré ses quatre disques ventilés est un peu court en endurance et d’aucun trouvent le V6 PRV trop discret dans le dos des occupants. L’habitacle ne progresse guère en finition, hormis une sellerie différente, et des options supplémentaires. Rageant, car le rapport prix/prestations est toujours de la dynamite, mais la planche de bord et les pépins de fiabilité de début de vie vont vite refroidir les clients potentiels…
Alpine V6 GT Turbo : 4 570 exemplaires

Alpine V6 GT Turbo USA (GTA) - 1988

Alpine V6 GT Turbo USA (GTA) – 1987

Rêves d’Amérique avec Renault et AMC pour l’Alpine V6 Turbo…
Dès le début de la conception de l’Alpine GTA, Renault pense au marché américain comme débouché, d’autant plus que la firme de Billancourt dispose alors d’AMC dans son portefeuille de marque et possède ainsi le ticket d’entrée pour le lucratif marché américain. La ligne de l’Alpine GTA doit donc également potentiellement plaire aux américains, et c’est ainsi que la Chevrolet Corvette sert également de source d’inspiration pour reprendre quelques tics à la sauce yankee. Alors que l’Alpine V6 GT est commercialisée et que la V6 Turbo est en cours, Renault via le Berex situé à Dieppe, étudie une version « US » de l’Alpine GTA. La partie avant est revue intégrant des phares escamotables, et pour améliorer et « calmer » la tenue de route, la structure des masses est repensée avec plus de poids sur l’avant pour réduire les effets du tout à l’arrière mais également digérer les normes de crash tests locales (tubes de plus fortes sections sur le châssis). Le V6 Turbo est alors adapté aux strictes normes de pollutions US. Ainsi réglé, la puissance chute à 180 ch. L’équipement était complet avec une chaîne hi-fi spécifique. Dans les autres spécificités, la boîte de vitesses était renforcée, et une prise d’air supplémentaire avant était montée pour mieux gérer l’échauffement aux « petites » allures courantes aux USA. Finalement, seules 21 voitures furent produites avant que Renault ne jette l’éponge en 1987. En difficulté financière, Renault a du revendre AMC à Chrysler, et le géant américain décidera finalement de ne pas importer l’Alpine V6 Turbo aux USA.
Alpine V6 Turbo US : 21 exemplaires

Alpine V6 GT Turbo Centre Alpine "Pierangeli" - 1988

Alpine V6 GT Turbo Centre Alpine « Pierangeli » – 1988

Tentative interne pour faire briller Alpine : la version 265 ch « Centre Alpine » de Bernard Pierangeli.
Bernard Pierangeli est une figure au sein d’Alpine. Dans le sillage de Jacques Cheinisse il a pris le poste de directeur commercial d’Alpine pour la France et patron du Centre Alpine de Boulogne Billancourt inauguré en 1979. Il a été déjà à l’origine de la demande du Pack GT sur l’Alpine A310, mais surtout de l’Alpine A310 Pack GT « Boulogne » avec 200 ch… Le décor est posé ! Avec les Alpine GTA, le constat est qu’il y a un coup à faire. Résultat, en perruque après les heures de travail, une petite équipe commando est créée pour améliorer l’Alpine V6 Turbo (GTA). Un kit carrosserie complet rend l’Alpine judicieusement plus agressive, tandis que l’assiette est rabaissée et posée sur de nouvelles jantes BBS en nids d’abeille. L’habitacle a été revu au mieux avec du cuir mais sans pouvoir changer la planche de bord. Extérieur et intérieur adoptent les logos Alpine. C’est surtout à l’arrière que la nouveauté est là avec un V6 PRV 2,8 litres turbocompressé permettant de développer 265 ch et surtout un couple de 410 Nm disponible assez bas (2 100 tr/mn). Avec sa longue, course, le V6 PRV fait des merveilles et démontre le bienfondé de l’accroissement de cylindrée. Une approche qui sera reprise par Venturi sur ses Venturi 260 quelques années plus tard. Les performances de l’Alpine V6 Turbo Centre Alpine sont ébouriffantes avec près de 270 km/h en vitesse de pointe et des accélérations qui la place parmi les meilleures GT contemporaines. Le surcoût de l’ensemble était conséquent (l’Alpine V6 Turbo Centre Alpine était alors plus chère que la Porsche 911, mais moins que la Ferrari 328 GTB), et la publicité a été totalement absente puisque pour des raisons de conflits politiques interne à la Régie, Renault a refusé cette versions. Dommage, c’est celle qu’il nous fallait dès le départ…
Alpine V6 GT Turbo Centre Alpine : 10 exemplaires

Alpine GTA

Alpine GTA

1989 : Renault veut donner une chance à Alpine !
A l’occasion de l’année 1989, Renault veut croire à un retour sur l’avant-scène de la marque Alpine avec sa gamme Alpine GTA. Première chose, les Alpine GTA sont désormais des Alpine avec leur logo fièrement centré sur la calandre entre les phares, et non plus des Renault. Ensuite, Alpine dévoile une série spéciale Mille Miles limitée à 100 exemplaires histoire de faire un pont avec le passé d’Alpine et rappeler le riche passé sportif dans les rallyes qui ont même donné le nom à la firme créée par Jean Rédélé.

Alpine V6 GT Turbo Le Mans (GTA) - 1990

Alpine V6 GT Turbo Le Mans (GTA) – 1990

Alpine V6 GT Turbo Le Mans : entre espoir et désillusions…
L’année suivant la réapparition du badge Alpine apposé fièrement sur la calandre de la GT made in Dieppe, Alpine commercialise en février 1990 l’Alpine V6 GT Turbo Le Mans. Si l’idée au départ est louable, le résultat va être mitigé et déceptif. Pourtant Alpine en adaptant un kit du tuner allemand Kleinemeir avait fait une bonne pioche et corrigeait le tir sur un des principaux reproches adressé à la saga Alpine GTA : une plastique plus virile, quitte à dégrader la finesse aérodynamique. Les épaules sont plus larges, les clignotants avant migrent dans le bouclier et laissent les phares seuls (comme sur l’Alpine A310) et les jantes alu à déport en nid d’abeille de 16 & 17 pouces sont signées ACT (dans le style des  célèbres jantes BBS). L’habitacle à défaut de changer, profite alors des derniers soins en finition (seuils de portes signés « Le Mans », surtapis, planche de bord en cuir, autoradio HiFi) et se montre (presque) plus qualitatif, surtout si l’option sellerie cuir est retenu. Les teintes proposées sont limitées avec seulement trois coloris (bleu Alpine 488, rouge Imperial 570, vert Scarabée 592). Tout semble parfait alors, mais c’est sous le capot que la déception va frapper les fans : sur l’autel de la dépollution, le V6 PRV de l’Alpine V6 Turbo Le Mans voit sa puissance chuter à 185 ch à 5 750 tr/mn. Le couple est inchangé avec 290 Nm mais dispo à  2 200 tr/mn (300 tr/mn plus bas). Mais ce qui étonne et surprend le plus est que la Renault 25 V6 turbo, elle aussi équipée du même moteur, grimpe à 205 ch pour digérer le catalyseur. Et voilà une nouvelle fois les foudres de la presse qui s’abattent sur l’Alpine GTA… Face au chrono, la belle Alpine assure tout de même : 0 à 100 km/h en 8″1; 238 km/h, km DA en 27″3. La tenue de route grâce aux voies élargies et aux pneus Michelin MXX de 205/40 ZR 16 AV et 255/40 ZR 17 AR est diabolique et la motricité excellente, jusqu’au décrochage qui sera encore plus brutal que sur la V6 Turbo « standard ». Mais vous êtes alors dans des limites que seuls de véritables pilotes vont chercher, ou des inconscients notoires. Le prix de son côté a sérieusement enflé et l’Alpine GTA perd également son avantage prix/prestations. Seulement 325 exemplaires seront commercialisés, et certains bénéficieront d’un kit 210 ch Danielson en montage après coup.
Alpine V6 Turbo Le Mans : 325 exemplaires
et aussi : Alpine V6 Turbo Le Mans (GTA)Alpine GTA Passion

Alpine A610 (GTA) - 1991

Alpine A610 (GTA) – 1991

1991 : Alpine A610 ou le baroud d’honneur de l’Alpine GTA !
1991 est l’année de l’espoir aux jours meilleurs pour Alpine avec la nouvelle Alpine A610. Renault a accepté de mettre le logo Alpine, et remis le remplacement des Alpine V6 GT/GT Turbo à l’honneur avec un budget conséquent. Pas de quoi néanmoins partir d’une feuille blanche, mais c’est mieux que rien. Le Berex va reprendre la base de départ utilisée pour l’Alpine V6 Turbo US, à la répartition des masses revues et plus rigide. Esthétiquement, pas de réelle surprise, mais le travail est de qualité et très bien vu avec une proue inédite qui donne plus de personnalité et reprend les phares escamotables vus sur la version US. Une mâchoire plus carrée pour fendre l’air (Cx de 0,30), des jantes de 16 pouces au voile plein, des nouveaux rétroviseurs, et un postérieur qui reste fidèle aux premières générations mais avec une grille et des feux plus modernes. L’habitacle attire sur lui toute l’impatience et l’inquiétude et c’est avec un sentiment partagé que l’on constate des lignes arrondies mais qui reprennent la forme des planches de bord précédentes. Les assemblages sont plus soignés, mais c’est encore très plastique, de bien meilleure qualité heureusement. Ergonomie et équipements de série sont à louer, mais force est de constater que le prix de vente est désormais identique à ce qui se pratique chez Porsche. La pilule à du mal à passer, d’autant que les clients potentiels pensent que Alpine doit se « racheter » et que ceux qui étaient disposer à accepter une finition moins exemplaire que chez Porsche, n’ont pas les moyens de passer à ce nouveau tarif. C’est dommage, car les trains roulants totalement repensés sont encore plus efficaces et gomment un peu plus l’effet sac à dos, au prix d’un sacré embonpoint il est vrai (1 420 kg). Et cerise sur le gâteau, le V6 PRV dernière version repris au Citroën XM et Peugeot 605 est porté à 3 litres de cylindrée et développe 250 ch à 5 750 tr/mn et un couple de 350 Nm à 2 900. Merci le souffle du Turbo Garrett T3 ! Les performances sont très élevées et aptes à placer l’Alpine A610 parmi le gratin des GT : 0 à 100 km/h en 7″1; 262 km/h, km DA en 25″1.
Alpine A610 : 818 exemplaires
et aussi : Alpine A610Alpine GTA Passion

Alpine V6 GT Turbo Mille Miles (GTA) - 1989

Alpine V6 GT Turbo Mille Miles (GTA) – 1989

Alpine A610 Magny-Cours (GTA) - 1992

Alpine A610 Magny-Cours (GTA) – 1992

Le coin des Séries Spéciales
Comme toujours les séries spéciales et/ou limitées sont là pour relancer l’intérêt d’un modèle, faire parler d’une marque et remettre un coup de projecteur. Ainsi, dès 1989 Renault se décide enfin à remettre Alpine sur l’avant-scène et supprime le logo Renault. Les Renault-Alpine deviennent des… Alpine avec leur seul logo sur la carrosserie. Une série limitée à 100 exemplaires baptisée « Mille Miles » est commercialisée en prenant pour base l’Alpine V6 GT Turbo. Très richement dotée, avec un cuir intégral, elle adopte une présentation extérieure spécifique : jantes au voile chromé avec logo « A » fléché excentré, peinture rouge écarlate vernis nacré 776. Un autocollant au-dessus du phare avant gauche sur lequel est inscrit « Mille Miles » vient trancher avec la teinte de la carrosserie. En

Alpine V6 GT Turbo Mille Miles : 100 exemplaires – et aussi : Alpine V6 GT Turbo Mille Miles – Alpine GTA Passion
Alpine A610 Albertville : 2 exemplaires – et aussi : Alpine A610 Albertville – Alpine GTA Passion
Alpine A610 Magny-Cours : 31 exemplaires

Dès 1993, la production des Alpine A610 chute à 36 exemplaires, puis 30 en 1994. Renault stoppe l’hémorragie en janvier 1995 après 14 Alpine A610 produites seulement. En arrêtant l’Alpine A610, sans succession, c’est également la lumière qui s’éteint pour la marque Alpine fondée par Jean Rédélé. La saga des Alpine GTA aura été produite au total à 7 312 exemplaires tous modèles confondus entre 1985 et 1995.

Concept Car Vecchiato Astro III sur base Alpine V6 Turo (GTA)

Concept Car Vecchiato Astro III sur base Alpine V6 Turo (GTA)

Astro ou la vision d’un designer italien sur base d’Alpine V6 Turbo (GTA).
Au mondial de Paris 1988, Alpine est alors présent sur le stand Renault avec deux Alpine GTA (V6 GT blanc nacré vernis 317 et V6 Turbo rouge Titien irisé vernis 076) sur son stand. En réalité, une autre Alpine est également exposée, mais il faut aller dans le dédale des allées et des constructeurs et designers pour découvrir la proposition du designer italien Vecchiato baptisée Astro III. La base est celle d’une Alpine V6 Turbo (GTA) et cette réalisation est restée à l’état de maquette.

Alpine GT V6 Turbo (GTA) Has Prestige - 265 ch

Alpine GT V6 Turbo (GTA) Has Prestige – 265 ch

Alpine GTA Cabriolet Panhenrich

Alpine GTA Cabriolet Panhenrich

Le coin du tuning ou lorsque l’Alpine GTA est améliorée…
Comme souvent avec une telle base au potentiel réel, les tuners se jettent sur l’Alpine GTA avec bonheur, à l’image de ce qu’a réalisé le Centre Alpine (cf. plus haut). Le spécialiste Has Prestige à Pantin (93) réalise alors une Alpine V6 Turbo de 265 ch annonçant 25″ au km DA et une vitesse maxi de 270 km/h. Une transformation également accessible pour la Renault 25 V6 Turbo Has Prestige. En Allemagne, on peut compter sur Fleischmann et Kleinemeir qui réalisent des kits carrosserie large qui vont inspirer l’Alpine V6 Turbo Le Mans, tandis que Panhenrich va littéralement transformer l’Alpine GTA en cabriolet avec un soin et une qualité sérieuse, sans compter les nombreux renforts de carrosserie pour conserver une rigidité suffisante. On notera également The Leather Design qui réalisera des intérieurs en cuir complet pour les Alpine, tandis que le spécialiste Profil Tuning s’était alors spécialisé sur les Alpine GTA. Enfin, Kustomorphose et DP Sport proposaient eux aussi des kits carrosserie pour les Alpine GTA.

Alpine V6 Turbo Production 86 ou le rêve un peu fou d'Alain Serpaggi pour faire briller Alpine sur les circuits...

Alpine V6 Turbo Production 86 ou le rêve un peu fou d’Alain Serpaggi pour faire briller Alpine sur les circuits…

Le grand retour d'Alpine au Mans avec un... privé ! Alpine A610 de Patrick Legeay, ancien animateur des courses Alpine V6 Turbo Europa Cup

Le grand retour d’Alpine au Mans avec un… privé ! Alpine A610 de Patrick Legeay, ancien animateur des courses Alpine V6 Turbo Europa Cup

Retour réussi aux 24 Heures du Mans 94 avant un passage en Production (1986)…
Pour l’année 1986, en plus de la compétition « Europa Cup » monotype avec uniquement des Alpine V6 Turbo Europa Cup, on note un engagement en production avec une Alpine V6 Turbo (GTA). C’est un engagement sous l’impulsion d’Alain Serpaggi tant dans l’initiative du projet que derrière le volant. Mais la concurrence est rude avec un plateau alors très relevé avec des structures usines. Malgré ses 300 ch, l’Alpine V6 Turbo Production ne parviendra pas à briller, avec un début de saison catastrophique, puis une 5e place comme meilleur classement. Mais l’autre véritable évènement a lieu plus tard avec l’engagement d’une Alpine A610 aux 24 Heures du Mans. C’est encore une fois une initiative privée avec Patrick Legeay qui a préparé et développé une A610 pour disputer la course mancelle. Une campagne avec un véritable succès qui fait briller les couleurs tricolores puisque l’Alpine A610 de Patrick Legeay est non seulement 1ère voiture française devant la Venturi 400 GT LM, mais également 5e de la catégorie GT2 et 12e au général. Chapeau !

Tous les Modèles Alpine GTA
Alpine GTA

  • Alpine A610 Après des années d’hésitations, Renault se décide en 1989 à redonner une chance à Alpine. La dernière ? Mille Miles et Le Mans finissent la génération des Alpine V6 Turbo (GTA), avant qu’en 1991 la nouvelle Alpine A610 ne soit lancée. Renault avait de grandes ambitions mais pas mis tous les moyens de son côté. A commencer par un style finalement très (trop ?) proche de sa devancière, l’A610 est pourtant pétrie de qualité avec un V6 revisité qui délivre ...
  • Alpine GTA – V6 GT – Turbo – A610 – Guide Achat L’Alpine A310 fut véritablement la voiture charnière pour la firme fondée par Jean Rédélé. Initialement commercialisée en 1972 et développée avec un quatre cylindres, faute de V6 encore disponible, elle correspond à un changement de stratégie et la volonté de concurrencer plus directement la Porsche 911. Las, entre le quatre cylindres insuffisant, un lancement assez catastrophique en fiabilité, et des finances exsangues, Jean Rédélé doit définitivement passer la main et laisser Renault seul maître à bord. Au lieu d’un élan ...
  • Alpine V6 GT Après une (très !) longue carrière, l’Alpine A310 s’efface fin 1984 à l’annonce de la nouvelle gamme Alpine GTA (Grand Tourisme Alpine). Si l’A310 avait été conçue sous l’ère Jean Rédélé, les GTA sont des purs produits de l’époque Renault. Premier acte en 1985 avec l’Alpine V6 GT. Sa ligne signée Heuliez, très fluide (Cx de 0,28) mais peu homogène esthétiquement avec une poupe un peu fade et une proue splendide, cache en son cœur (en porte-à-faux AR) l’ancien gros ...
  • Alpine V6 Turbo GTA D501 Après le lancement « tiède » de l’Alpine V6 GT, la saga GTA poursuit sa saga en 1985 avec la version de pointe : l’Alpine V6 Turbo. Si la ligne extérieure reste identique, les jantes sont nouvelles. Mais les trains roulants sont améliorés, et surtout le V6 2,5 litres PRV reçoit un turbocompresseur qui apporte 200 ch. Avec 200 ch et une ligne aérodynamique, l’Alpine V6 Turbo vient disputer les premières places, à condition de fermer les yeux sur sa qualité ...
  • Alpine V6 Turbo Le Mans Depuis 1986, l’Alpine V6 Turbo souffle sur les braises du sport automobile français. Mais elle peine à réussir en raison du peu de moyen que la Régie a mis à sa disposition. Après un retour au « A flêché » sur le capot avant avec la V6 Turbo Mille Miles (1989), c’est une fin de carrière pour les GTA en apothéose en 1990 avec la V6 Turbo Le Mans. Elle est élargie, dotée d’un kit carrosserie plus agressif, de grosses ...
  • Alpine V6 Turbo Mille Miles Après le lancement « tiède» de l’Alpine V6 GT, la saga GTA poursuit sa saga en 1985 avec la version de pointe : l’Alpine V6 Turbo. Si la ligne extérieure reste identique, les jantes sont nouvelles. Mais les trains roulants sont améliorés, et surtout le V6 2,5 litres PRV reçoit un turbocompresseur qui apporte 200 ch. Malgré cela, les ventes végètent en raison d’un habitacle à la qualité peu flatteuse (un euphémisme !) et d’une stratégie confuse de Renault qui va ...

Grandes Dates
1984 : En septembre Renault dévoile sa nouvelle Alpine V6 GT (GTA).
1985 : En mars, Renault expose aux yeux du public sa nouvelle Alpine V6 GT (GTA) au salon de Genève.
Démarrage de la production de l’Alpine V6 Turbo (GTA).
En juillet, Renault présente la nouvelle Alpine V6 Turbo Europa Cup (GTA) prévue pour une compétition monotype en ouverture des Grands Prix de Formule 1.
En septembre, Renault dévoile la nouvelle Alpine V6 Turbo (GTA).
1986 :
1987 : En mars, avec la cession d’AMC, Renault jette l’éponge du rêve américain et remise au placard son Alpine V6 GT Turbo USA (GTA).
1988 : Renault apporte différentes modifications  sur la gamme Alpine GTA pour améliorer la fiabilité et la qualité perçue.
1989 : En mai, Renault a des ambitions pour Alpine ; ainsi le logo Alpine revient sur le devant de la scène et une série limitée à 100 exemplaires baptisée « Mille Miles » est conçue sur la base de l’Alpine V6 GT Turbo.
1990 : En février, Alpine commercialiser la nouvelle Alpine V6 GT Turbo Le Mans une série spéciale et limitée à 300 exemplaires (mais produits à 325 exemplaires finalement) avec look spécifique, et moteur à la puissance revue à la baisse (185 ch) en raison de la dépollution.
1991 : En mars, Alpine présente sa nouvelle Alpine A610 au Salon de Genève.
En novembre, à l’occasion des Jeux Olympiques d’Albertville 92, Renault prévoit différents modèles en série spéciale « Albertville » avec présentation spécifique pour transporter les participants et VIP. Deux Alpine A610 Albertville sont produites.
1992 : En juillet, Alpine commercialise 32 exemplaires d’une série limitée et spéciale baptisée « Magny-Cours » sur la base de l’Alpine A610 pour célébrer la victoire de la Williams-Renault au Grand Prix de France (Magny-Cours) en juillet 1991.
1993 : En mars, l’Alpine A610 adopte une nouvelle cylindrée de 2 963 cm3 (réduction de la course de 0,3 mm), nouveau pistons, nouvelles jantes 5 branches (les mêmes que celles du Spider Renault) et option chargeur CD.
1994 : En juin, Patrick Legeay engage une Alpine A610 aux 24 Heures du Mans et termine 5e en  catégorie GT2.
1995 : En début d’année Alpine stoppe la production des Alpine A610 (14 exemplaires produits en 1995) après une production totale de 818 exemplaires. Cela colt la saga des Alpine GTA avec un total toutes versions confondues de 7 312 exemplaires.

Les Rivales :
GT sport 1980, GT Sport 1990

  • Alfa Romeo SZ ES 30 Zagato Suite au rachat par Fiat, Alfa-Romeo peut craindre une perte d’identité. Mais Vittorio Ghidella le nouveau patron de la firme au Biscione va rassurer immédiatement avec un nouveau projet exclusif de voiture de sport. Et comme aux belles heures d’Alfa-Romeo, c’est à Zagato et Autodelta que va être confiée l’élaboration de cette voiture de sport inédite. Chez Zagato, c’est alors Robert Opron qui est « maître crayons », déjà auteur de lignes à succès (Citroën SM, CX, Renault Fuego…) chez ...
  • Alpine GTA – V6 GT – Turbo – A610 – Guide Achat L’Alpine A310 fut véritablement la voiture charnière pour la firme fondée par Jean Rédélé. Initialement commercialisée en 1972 et développée avec un quatre cylindres, faute de V6 encore disponible, elle correspond à un changement de stratégie et la volonté de concurrencer plus directement la Porsche 911. Las, entre le quatre cylindres insuffisant, un lancement assez catastrophique en fiabilité, et des finances exsangues, Jean Rédélé doit définitivement passer la main et laisser Renault seul maître à bord. Au lieu d’un élan ...
  • Alpine V6 Turbo Mille Miles Après le lancement « tiède» de l’Alpine V6 GT, la saga GTA poursuit sa saga en 1985 avec la version de pointe : l’Alpine V6 Turbo. Si la ligne extérieure reste identique, les jantes sont nouvelles. Mais les trains roulants sont améliorés, et surtout le V6 2,5 litres PRV reçoit un turbocompresseur qui apporte 200 ch. Malgré cela, les ventes végètent en raison d’un habitacle à la qualité peu flatteuse (un euphémisme !) et d’une stratégie confuse de Renault qui va ...
  • Ferrari 348 tb Après 15 ans de loyaux services, la saga des Ferrari 308-328 tire sa révérence au salon de Francfort 1989 avec la présentation de la nouvelle Ferrari 348. Destin funeste, puisqu’elle peut se targuer d’être la première Ferrari de route depuis la mort d’Enzo Ferrari. Qu’importe, Pininfarina a su composer une ligne ramassée et élégante, reprenant quelques tics stylistiques de la Testarossa (feux arrière rectangulaire sous grille, prises d’air latérales striées…), tandis que sous le capot arrière un V8 hérité de ...
  • Lotus Excel En 1975, Colin Chapman déploie une gamme de GT 2+2 en deux modèles distincts avec la Lotus Elite, sorte de break de chasse à l’esthétique pour le moins particulière, et la Lotus Eclat son clone en coupé fastback plus heureux dans ses traits. Pour 1982 Peter Stevens reprend ses crayons pour s’attaquer à moderniser la ligne des Eclat Excel qui perd l’Eclat que de nom, car pour le reste le résultat est très réussi. La Lotus Excel à la sauce ...
  • Maserati 2.24v Biturbo Maintenant que les errements de jeunesse de la saga Biturbo semble de l’histoire ancienne, Maserati sous l’égide d’Alejandro de Tomaso est prêt à aller de l’avant côté sport et performances. Et c’est la 222 avec sa petite cylindrée favorable à la fiscalité italienne dissuasive au-delà de 2 litres qui va évoluer en adoptant 24 soupapes. La Maserati 2.24v Biturbo est donc dévoilée pour 1988 après que les travaux sur sa mécanique aient été présentés à la presse. Qui dit version ...
  • Maserati 222 Biturbo Depuis 1981, Alejandro de Tomaso a initié la Maserati Biturbo avec un bouillant V6 2 litres de 180 ch. Avec un dessin particulier signé Pirangelo Andreani, cette Maserati compacte va vite se tailler une réputation de sportive sulfureuse. Depuis, au fil des millésimes, Maserati corrige le tir. En 1989, le V6 biturbo 2 litres est toujours à l’honneur, mais avec désormais 220 ch. Le look est réactualisé par (micro !) retouches, tandis que la présentation reste toujours aussi chic mais ...
  • Maserati 222 E Biturbo Difficile de suivre la saga des Maserati Biturbo tant le propriétaire de la marque, le passionné et fort en caractère Alejandro de Tomaso joue avec les différents éléments de son puzzle industriel sous le signe du Trident. Coupé, Spyder, berline, trois empattements, plusieurs V6 biturbo (2,0 ; 2,5 ; 2,8)… pas évident de s’y retrouver. Pour simplifier le propos, on peut retenir déjà trois séquences dans la « story Biturbo ». En 1981, le lancement de ce coupé qui va ...
  • Maserati Karif Biturbo Alejandro de Tomaso, propriétaire de Maserati depuis 1979 n’est pas avare de bonnes idées pour faire parler de ses modèles. Depuis 1981, les Maserati Biturbo n’en finissent pas de se bonifier, et de se décliner : coupé, berline, cabriolet… Pour noël 1988, une tradition désormais à Modène, Alejandro de Tomaso dépose une nouvelle variante au pied du sapin… enfin du trident ! La Maserati Karif est donc basée sur l’empattement court des Spyder (soit 2,4 mètres) auquel on a mis ...
  • Nissan 300 ZX Z32 Nissan 300 ZX Z32La saga des coupés Z chez Nissan a glissé du sport vers des coupés sportifs mais confortables pour répondre à la demande du marché américain. Pour 1990, Nissan décide de redonner du tonus à une saga célèbre avec la Nissan 300 ZX Z32. Fumio Yoshida le designer de l’ancienne 240Z est rappelé et le résultat est tout simplement superbe. Moderne et sportif, le design de la Nissan 300 ZX Z32 est également efficace avec un Cx de 0,32. La ligne reste ...
  • Porsche 911 Carrera 2 964 C2 Depuis 1964, la Porsche 911 s’est imposée valeur étalon chez les voitures de sport. Elle évolue régulièrement par touches, avec parfois, quelques révolutions. En 1989, avec la 964, Porsche revisite son sujet avec beaucoup d’évolutions qui s’imposeront par la suite à chaque générations prochaines : Tiptronic, transmission intégrale, RS… Côté look, la Porsche 911 adopte des boucliers enveloppants, des gros clignos et un bandeau AR plus moderne. Le Flat 6 grimpe à 3,6 litres « pile » et délivre 250 ...
  • Porsche 944 S2 Depuis 1982 Porsche décline sa 944 à l’envie avec différentes versions. La 944 S (190 ch) devait faire la jonction entre la très véloce et puissante 944 Turbo (220 ch) et la 944 2,5 litres (163 ch). Pour 1989, la gamme est retravaillée en détail et toutes les versions évoluent, sauf la Porsche 944 S qui disparaît au profit d’une nouvelle 944 S2. L’extérieur est calqué sur la variante Turbo avec son « gros » masque avant carré et plus ...
  • Toyota Supra Mk3 3L0i GT Turbo MA70 7M-GTE Toyota Supra Mk3 3L0i GT Turbo MA70 7M-GTEDepuis 1981, Toyota est revenu avec succès sur le marché des coupés sportifs en dédoublant son offre Celica d’une Supra plus haut de gamme et performante. Depuis 1986 nous avons attaqué le 3e opus de la saga avec une ligne totalement revue et modernisée. Son six en ligne reste son ADN et est atmosphérique avec 204 ch. Bien, certes, mais un peu tendre car la Toyota Supra Mk3 (MA70) est lourde. Au Japon, on entend les critiques et le coupé ...
  • Venturi 200 Coupé Cup 221 Depuis 1984, le projet de la Ventury passé à Venturi a évolué. La petite équipe qui s’est constituée autour des 2 fondateurs, Claude Poiraud et Gérard Godefroy, a monté en gamme le projet en lui greffant le V6 PRV turbo de 200 ch et en dessinant des suspensions inédites. Le dessin de la Venturi 200 Coupé due à Gérard Godefroy est un modèle du genre : lignes tendues, proportions idéales, posée sur le sol… Pas de doute, en France aussi ...

Photos Alpine GTA

ALPINE GTA

 

 

 

 

Derniers Dossiers Alpine
Alpine

  • GP F1 Arabie Saoudite 2021 – 5 décembre Encore un nouveau circuit en Formule 1 et un tracé particulièrement intéressant et exigeant. Sinueux, très rapide, et serré par endroit, le circuit d’Arabie saoudite promet quelques accrochages en cascades et des courses mouvementées. Premiers signaux déjà aux essais et en qualifications avec quelques sorties de pistes notables, notamment chez Ferrari : Leclerc en essais ...
  • Tarifs des nouvelles Alpine A110 MY22 L’Alpine A110 est la porte d’entrée dans l’univers Alpine. La combinaison de son châssis « Alpine » et de sa motorisation de 252 chevaux procure un plaisir de conduite évocateur de la Berlinette. Légère, précise et vive, l’A110 fait preuve d’agilité et de dynamisme en toutes circonstances. Nouvelle Alpine A110 GT est le coupé sportif Grand Tourisme de la gamme. Sa ...
  • Nouvelle gamme Alpine A110 MY22 Depuis son lancement en décembre 2017, l’Alpine A110 a été déclinée en plusieurs versions, de l’Alpine A110 Première Edition au lancement jusqu’à l’Alpine A110 Légende GT en 2021. Alpine dévoile aujourd’hui sa nouvelle gamme A110 : A110, l’originelle Nouvelle A110 GT, la Grand Tourisme Nouvelle A110 S, la Sportive   Ces trois versions, toutes intensément Alpine, possèdent chacune leur propre identité et ...
  • GP F1 Qatar 2021 – 21 Novembre Nouveau circuit inauguré par la Formule 1, mais qui a déjà servi et été conçu pour la moto, le Qatar accueille avec ferveur et passion la catégorie reine de la course automobile. Lors des qualifications, Hamilton se montre indubitablement le plus véloce ! La pole est donc pour lui… Derrière, Verstappen fait le job et ...
  • GP F1 Sao Paulo Brésil 2021 – 14 Novembre Sur les terres d’Ayrton Senna, ce week-end de F1 renouvelle l’expérience de la course Sprint pour définir le départ. Ainsi, les qualifications habituelles ont lieu le vendredi avec un Hamilton qui met tout le monde d’accord. Il sait qu’il sera rétrogradé de cinq place sur la grille de départ car l’écurie a décidé de changer ...
  • GP F1 Mexico City Mexique 2021 – 7 novembre Covid 19 oblige, 2020 avait fait l’impasse sur l’étape mexicaine. Dommage car l’ambiance sur place est survoltée et colorée. Masques, sombreros et autres artifices sont de sortie pour un public tout acquis à la cause de Sergio Perez alias Checo, le 2e pilote Red Bull. Et pendant les essais libres, il met le feu sur ...
  • GP F1 Austin USA 2021 – 24 octobre Après une année d’absence en raison de la crise du Covid, Austin (Texas) reçoit une nouvelle fois le cirque de la F1. Une ambiance festive, avec grande roue, barbecues, et Guest stars invitées dans les paddocks (George Lucas, Ben Stiller…). Le tracé plait aux pilotes, mais impose un châssis au point et un beau moteur ...
  • Alpine renoue avec le succès en championnat du Monde FIA des Rallye 48 après son dernier titre Moins d’un an après avoir obtenu son premier sacre national depuis son retour en rallye, Alpine était assurée avant même le départ de connaître la consécration sur la scène internationale pour la première fois depuis la saison inaugurale du Championnat du Monde FIA des Rallyes en 1973. L’unique question en suspens concernait l’identité du pilote avec ...
  • Alpine et Signatec se sont engagés en LMDh aux 24 Heures du Mans 2024 Quarante-trois ans après sa victoire historique et quelques semaines après être montée sur le podium des 24 Heures du Mans, Alpine confirme la poursuite de son programme en Endurance. La marque roulera dans la catégorie reine dès 2024 en LMDh. Depuis le retour d’Alpine en Endurance en 2013 avec le concours de Signatech, les victoires se ...
  • GP F1 Sotchi Russie 2021 – 26 septembre Passée la polémique de Monza, Verstappen avait écopé d’une pénalité de recul de 3 places sur la grille de départ de Sotchi. Honda et Red Bull décident donc de remplacer toute sa mécanique quitte à être pénalisé. Il partira donc dernier. D’autres pilotes vont également connaître le même sort en raison de remplacement de mécanique ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. Ferrari, Porsche, Lamborghini, Aston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (Lotus, BMW,Mercedes-Benz, Audi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTI, R8 Gordini, VW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Alpine GTA - V6 GT - Turbo - A610 - Guide Achat, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.