Porsche 911 Turbo 3L6 type 965

Porsche 911 Turbo 3L6 type 965

Porsche 911 Turbo 3L6 type 965
1993 – 6 cyl. Flat 6 Turbo 24V
360 ch – 285 km/h
1 470 kg

Depuis 1990, la Porsche 911 Turbo 3L3 avait repris le flambeau de la saga Turbo chez les 911, mais pas uniquement !… Faute de temps pour développer un nouveau moteur, c’est le M30 des 930 Turbo des années 80 qui avait été repris avec quelques menues améliorations et 320 ch à la clé. Une pointe de déception qui s’est confirmée avec un temps de réponse du turbo encore long d’une part, et surtout une tenue de route très caractérielle. En revanche, le look repris de la génération 964 mais adapté à la sauce Turbo est bien là et toujours là sur la 3L6 : ailes larges et croupe élargie, aileron fixe sur le capot arrière et spoiler avant bien aéré qui prend ses appuis sur des ailes avant élargies. Seuls les experts et afficionados du modèle feront la différence entre la version 3L3 et la 3L6. Au jeu des sept erreurs, on dénombre ainsi une assise plus basse (-20 mm), un logotype « 3.6 » sur le capot moteur, des étriers de freins peints en rouge et logotés « Porsche » et des jantes alu démontables de 18 pouces. Et c’est tout… tant mieux, car finalement la Porsche 911 a cela d’extraordinaire, c’est qu’on ne souhaite pas qu’elle change ! En réalité, les grosses différences se situent sous le capot arrière…

La Porsche 911 Turbo 3L6 965 s’offre (enfin !) un tout nouveau Flat 6 qui remet les pendules à l’heure. Plus performante, plus aboutie, et utilisable au quotidien elle est devenue aussi plus sage dans sa tenue de route. Mais n’imaginez pas un seul instant qu’elle a perdu son caractère !…

Porsche 911 Turbo 3L6 type 965

Le Flat 6 turbo de la 965 évolue enfin en prenant comme base le moteur de la génération 964. Au programme, un turbo KKK qui souffle très fort, 360 ch, plus de 500 Nm de couple et une disponibilité à bas régime améliorée. En revanche, côté consommation, c’est toujours très conséquent…

Bye bye le M30 hérité de 1978… C’est sur la base du Flat 6 M64 3 600 cm3 de la génération 964 inauguré en 1988 que Porsche a travaillé. Mais faute d’un budget de développement suffisant, eu égard au volume très restreint de vente prévu, des choix ont été faits. Pour les modifications incontournables pour passer à la suralimentation, les pistons sont spécifiques pour réduire le rapport volumétrique à 7,5. Le double allumage a disparu des culasses faute de place pour le deuxième distributeur. Bloc, vilebrequin et le volant moteur bimasse sont en revanche repris à l’identique de la Porsche 911 Carrera 964. A noter que les arbres à cames sont repris de la version Turbo S 3L3. La suralimentation revient à un turbocompresseur KKK avec échangeur air/air, la pression étant fixée à 0,92 bars, soit 0,10 de plus que la version précédente. Dans les autres économies, c’est une classique injection mécanique Bosch KE-Jetronic qui se charge d’orchestrer cet ensemble. Etonnant, d’autant que cela prive l’ordinateur de bord de toute information sur la consommation ou l’autonomie… Mais ne faisons pas la fine bouche pour autant, car ce nouveau Flat 6 turbo porte haut les couleurs de la maison Porsche avec une puissance maxi de 360 ch à 5 500 tr/mn et un couple de 520 Nm à 4 200 tr/mn. Plus que la puissance, c’est surtout l’exploitation du couple qui a changé avec puisque dès 2 500 tr/mn l’ancienne valeur de couple est déjà atteinte. Voilà qui change la disponibilité à bas régime et la physionomie du moteur. La boîte de vitesses est mécanique à 5 rapports et reste identique à la génération précédente. Seuls embrayages, le différentiel et les arbres de roues ont été modifiés en conséquence de la hausse du couple moteur. Un différentiel à glissement limité taré à 40% en accélération et jusqu’à 100% en décélération vient en renfort pour aider à la motricité en courbe. Une fois le tic-tac du chronomètre démarré, c’est l’affolement avec des accélérations dantesques : 0 à 100 km/h en 5’’0; et surtout le km DA en 23‘‘3. Un étagement de boîte plus serré sur les premiers rapports aurait donné encore plus de vigueur au démarrage. La vitesse maxi s’est arrêtée à 285 km/h ce qui rapproche la Porsche 911 Turbo de ce qui se fait de mieux. Seul bémol, une consommation qui demeure toujours très élevée avec une moyenne supérieure à 20 litres au cent. Autant dire qu’avec le réservoir de série de 70 litres, l’autonomie est ridicule. Le passage par la case réservoir 92 litres de la 964 RS est impératif. Si la structure générale de la Porsche 911 Turbo 3L3 a été reprise et conservée (coque autoporteuse, McPherson triangulé avant, triangles obliques arrière), les techniciens Porsche ont opéré tout de même de sacrées modifications. Ainsi, l’assiette a été abaissée de 20 mm tandis que le tarage des suspensions a été affermi par la réduction de la flexibilité des ressorts. La géométrie a été revue pour s’adapter aux nouvelles roues de 18 pouces sous la forme des jantes en alliage en trois parties chaussées de pneumatiques en 225/40 ZR18 AV et 265/35 ZR18 AR. Voilà de quoi abriter des freins de la Porsche 911 Turbo S toujours aussi efficaces et endurants signés Porsche avec quatre disques ventilés (322 mm AV et 290 mm AR) pincés par des étriers fixes à quatre pistons. C’est un peu plus gros encore que sur la Porsche 911 Turbo 3L3. Un ABS vient en renfort

Porsche 911 Turbo 3L6 type 965

La Porsche 911 Turbo 3L6 type 965 a civilisé ses manières… jusqu’à certaines limites où elle conserve encore sa bestialité. Ouf, le mythe est toujours vivant… vibrant… et quel freinage !!

en cas de blocage des roues. Véritable force de la Porsche 911 Turbo, vous pouvez compter à tout moment sur un freinage aussi puissant qu’efficace et endurant (on peut encaisser jusqu’à 1,4 G au maximum !). La direction à crémaillère est équipée d’une assistance hydraulique constante. Des réactions dans le volant sont à constater en raison de la géométrie et des nouveaux pneus plus larges. Ce qui étonne le plus au volant de la Porsche 911 Turbo 3L6 c’est docilité et sa facilité de conduite, même rapide. Avec la réputation de bad girl des Porsche 911 Turbo, on est nécessairement surpris. Mais rassurez-vous, dès que la chaussée devient humide, ou que l’envie vous prend d’aller sur circuit, il n’y aura pas de deuxième chance pour les impétueux et prétentieux. Dans l’habitacle, pas de dépaysement, puisque vous êtes bien à bord d’une… Porsche 911 ! Tout y est parfait comme on s’y attend, avec la batterie d’instruments sous les yeux, la position de conduite parfaite, la finition sérieuse et impeccable, robuste semblant tenir pendant des décennies les affres du temps qui passe. Cerise sur le gâteau, des places arrière d’appoint sont rares à ce niveau de performances, tandis qu’il faudra vous habituer au pédalier non suspendu. L’équipement de série est déjà copieux, mais il est possible de faire encore plus contre supplément… Enfin, avec le réservoir „RS“ de 92 litres, le coffre est du coup amputé dans sa contenance pour les bagages, imposant d’utiliser la banquette arrière rabattable.

Notre avis
emoticonIl était temps que Porsche place enfin le moteur de la 964 dans la carrosserie de la 964 Turbo. Ce nouveau Flat 6 3L6 turbo corrige la disponibilité à bas régime, mais conserve encore un certain temps de réponse du (gros) turbo KKK. Mais dès qu’il est en action, il souffle très fort et donne des performances de très haut niveau à la 911 Turbo. Autre source de satisfaction, la Porsche 911 Turbo 3L6 type 964 est plus accessible en conduite aux allures usuelles et même à haute vitesse. Attention cependant, car dans ses retranchements, elle a gardé son caractère fort et sauvage et impose de la prudence et un sacré bagage de pilotage. Voilà qui termine la saga des Porsche 911 type 964 avec brio et passion…

Autres versions :
Porsche 911 type 964

Les Rivales :
Supercar 1990, 1993

  • Bugatti EB110 GT Romano Artioli et Jean-Marc Borel se sont mis en tête de faire renaître Bugatti. Une idée qui a nécessité de nombreux et coûteux efforts (rachat de la marque à Messier), construction d’une usine inédite et ultra-moderne à Campogalliano (Italie) et conception d’une super Grand Tourisme qui doit assumer son héritage avec talent et passion. Rien que ça ! Paulo Stanzani (ex-Lamborghini) est alors chargé de projet et c’est Marcello Gandini qui est aux crayons. Mais coup de tonnerre, rien ne ...
  • Chrysler Viper RT-10 En 1989, coup de foudre dans les salons de Détroit puis Francfort avec le concept car Dodge Viper. Devant tant de succès, Chrysler lance le Team Viper qui doit faire de ce concept car une réalité. Quatre ans plus tard, à peine émoussée, la Viper RT/10 laisse ses traces de gommes sur nos routes. Intimidante, une sacré gueule de bad girl et surtout un héritage des Cobra des années 60, la Viper est pourtant devenue un roadster sportif moderne mais ...
  • Ferrari 512 TR Depuis 1984, nos rétines avaient du mal à se remettre de l’apparition de la Ferrari Testarossa. D’une idée simple avec ses radiateurs sur les flancs, Pininfarina avait réussi une robe sculpturale pour habiller l’ensemble. Intimidante, plus large des hanches que des épaules, la Testarossa était alors avec la Lamborghini Countach la GT de tous les superlatifs. En 1992, la Ferrari 512 TR tente de combler l’écart qui la sépare de la Lamborghini Diablo. Désormais, c’est avec 428 ch que le ...
  • Lamborghini Diablo VT Depuis 1990, la Lamborghini Diablo est le signe du renouveau à Sant’Agata. Une ligne unique, puissante et intimidante due au crayon de Marcello Gandini, un V12 raffiné qui rugit dans le dos du conducteur et une image toujours aussi prestigieuse frappé du taureau Lamborghini. Comme annoncé, c’est au salon de Genève 1993 que Lamborghini dévoile à ses clients la version VT (Viscous Traction) à transmission intégrale. Look inchangé, charisme toujours là, mais près de 6 000 pièces totalement nouvelles… La Diablo ...
  • McLaren F1 En 1990, après des moissons de succès en Formule 1, McLaren Cars Ltd laisse carte blanche à Gordon Murray pour la technique et Peter Stevens pour la « robe » de créer la supercar la plus efficace de tous les temps. D’un style très simple au service de l’aérodynamique, avec un empattement long et un porte-à-faux AR réduit, la McLaren F1 est propulsée par un V12 6,1 litres de 610 ch pour un poids maintenu sous les 1,2 tonnes… Son ...
  • Porsche 911 Turbo 3L6 type 965 Depuis 1990, la Porsche 911 Turbo 3L3 avait repris le flambeau de la saga Turbo chez les 911, mais pas uniquement !… Faute de temps pour développer un nouveau moteur, c’est le M30 des 930 Turbo des années 80 qui avait été repris avec quelques menues améliorations et 320 ch à la clé. Une pointe de déception qui s’est confirmée avec un temps de réponse du turbo encore long d’une part, et surtout une tenue de route très caractérielle. En ...
  • Yamaha OX99-11 Yamaha qui fourni sans coup d’éclat des V12 en Formule 1 (Zackspeed dans les 80’s, puis Brabham et Jordan au début des 90’s) décide pourtant de présenter sa vision de la supercar des années 90. Aussi, pour 1992, Yamaha dévoile la OX99-11 qui se présente comme la supercar « ultime » en adoptant le principe d’une Formule 1 carrossée. A tel point que le cockpit est central avec 2 places l’une derrière l’autre. Mais l’aventure va tourner court et sera ...

Avant d’acheter
Véritable GT exclusive, la Porsche 911 Turbo type 965 est la quintessence de la saga des 964. Sur les près de 63 000 Porsche 911 type 964 produites entre 1989 et 1993, les Porsche 911 turbo type 965 toutes versions confondues ne représentent que 5 097 exemplaires ; réparties comme suit : 3 660 exemplaires de Porsche 911 Turbo 3L3 (1990-93) dont 86 Porsche 911 Turbo S 3L3, et 1 437 exemplaires de Porsche 911 Turbo 3L6 (1993-94) dont 76 Porsche 911 Turbo S 3L6. Dans le cas de la Porsche 911 Turbo 3L6 (965) du présent article, il faut donc s’armer de patience pour en trouver une dans l’hexagone, voire se tourner vers les marchés étrangers pour dénicher l’oiseau rare. Evidemment, l’exemplaire visé doit avoir impérativement un entretien prouvé chez Porsche ou à minima chez un spécialiste reconnu de la marque allemande : entretien tous les 20 000 km ou tous les ans avec vidange huile moteur et grosse révision une échéance sur deux. Dans les bonnes nouvelles, la Porsche 911 Turbo 965 est solide et robuste et affiche souvent des kilométrages élevés. Il vaut mieux privilégier des gros kilométrages avec un entretien suivi et prouvé, que des exemplaires au kilométrage faible, mais à l’entretien confus. Nous sommes dans des années charnières, avec une technique encore assez classique (injection mécanique Bosch !) ce qui réduit les risques de pépins électroniques en tout genre. C’est surtout le coût d’utilisation qui rappelle que cette Porsche 911 Turbo n’est pas comme ses autres sœurs plus « placides », car les consommables (freins, pneus !) et la consommation de carburant et ses 21 litres de moyenne sur 100 km, appartiennent à la catégorie des monstres sacrés. Bon à savoir avant de se lancer dans la Turbo dimension…
Entretien : tous les 20 000 km ou tous les ans

Mots clés : Porsche | 911 | Turbo | 964 | 965 | Flat 6 | KKK | 3L6 | Coupé | GT | Grand Tourisme | Weissach | Zuffenhausen | PORSCHE | 911 TURBO 3L6 965 | COUPE | GRAND TOURISME

TOP Flat 6 au souffle inépuisable ǀ Performances !! ǀ Intemporelle ? ǀ Caractère affirmé ǀ Instrumentation complète ǀ Freinage | Agilité ǀ Equipement de série ǀ Tenue de route plus efficace ǀ Polyvalence d’usage ǀ Finition ǀ Présentation intérieure ǀ Qualité de fabrication ǀ Facile au quotidien FLOP Prix ǀ Consommation ǀ Autonomie ǀ Coffre réduit par le réservoir ǀ pas d’infos sur l’autonomie et consommation ǀ Pilotage encore caractériel sur le mouillé ǀ Réaction dans la direction ǀ Temps de réponse du turbo ǀ Phares peu efficaces ǀ Encore des (coûteuses) options ?…

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :

Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :

Porsche
911 Turbo 3L6 type 965
1993
16 CV – 760 000 FF
6 cylindres à plat (Flat 6) 12 soupapes (2×1 ACT) – 3 600 cm3
360 ch à 5 500 tr/mn (100,00 ch/litre)
520 Nm à 4 200 tr/mn (144,44 Nm/litre)
1 turbocompresseur KKK (Ø 0,92 bar) + échangeur air/air
propulsion + BV5 manuelle + différentiel AR à glissement limité (40%)
1 470 kilos (4,08 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR + ABS
jantes alu 18″ + pneus en 225/40 ZR18 AV et 265/35 ZR18 AR
0 à 100 km/h en 5’’0; 285 km/h, km DA en 23‘‘3

Textes : Benjamin de la Renardière (Alis Webzine) – Photos : D.R

Porsche 911 Turbo 3L6 type 965
Porsche
  • Des Porsche iconiques à l’honneur au salon Rétromobile 2023 Paris. 2023 sera une année forte en symbole pour Porsche car elle marque l’anniversaire des 75 ans de la marque ainsi que des 60 ans du modèle iconique : la 911. Rétromobile marque le coup d’envoi de cette année riche en célébrations. A cette occasion, Porsche France sera présent avec un stand dédié à 6 ...
  • Porsche 930 Turbo 3L3 Au salon de Paris 1974, Porsche a jeté un pavé dans la mare des supercars et super GT avec sa nouvelle Porsche 930 Turbo 3L0. La Porsche 911 se fâche ? En quelque sorte… Conservant intactes les qualités intrinsèques de la Porsche 911 (polyvalence d’usage, finition, impression de robustesse, performances, caractère du Flat 6, pilotage ...
  • Porsche 930 Turbo 3L0 Depuis 1972, Porsche a inauguré le turbocompresseur en compétition avec un franc succès. D’abord avec les évolutions de la Porsche 917 qui a quitté l’endurance suite au changement de réglementation (réduction des cylindrées à 3 litres). Le modèle aux plusieurs victoires au Mans, se mue en Porsche 917/30 en courses CanAm en Amérique du Nord ...
  • Porsche 911 Turbo 3L6 type 965 Depuis 1990, la Porsche 911 Turbo 3L3 avait repris le flambeau de la saga Turbo chez les 911, mais pas uniquement !… Faute de temps pour développer un nouveau moteur, c’est le M30 des 930 Turbo des années 80 qui avait été repris avec quelques menues améliorations et 320 ch à la clé. Une pointe ...
  • Nouvelle Porsche 911 Dakar type 992 La Porsche 911 Dakar se distingue au premier coup d’œil par sa garde au sol, rehaussée de 50 mm par rapport à une 911 Carrera avec châssis sport. Le système de levage spécifique de série permet en outre de rehausser l’avant et l’arrière de la voiture de 30 mm supplémentaires, ce qui permet de bénéficier ...
  • Porsche célèbre les 25 ans de la Porsche 911 Type 996 Avec le Boxster, la version de la 911 portant le nom de code interne 996 a assuré l’indépendance de Porsche il y a exactement 25 ans. Les fans ont été stupéfaits lorsqu’ils l’ont vue pour la première fois au salon international de l’automobile IAA de Francfort en 1997. C’était une voiture qui rompait avec de ...
  • Nouvelles Porsche 718 Style Edition Fraîcheur des couleurs et harmonie des packs de contraste : les nouveaux 718 Boxster Style Edition et 718 Cayman Style Edition ne manquent pas de caractère. Depuis les premiers modèles de la gamme, les deux sportives à moteur central ont toujours su conjuguer à merveille plaisir de conduire et confort d’utilisation au quotidien. Avec les ...
  • Porsche 959 Confort C’est la folie des Groupe B ! Tout le monde veut y aller, y compris Ferrari et sa 288 GTO qui veit rééditer le coup de la Ferrari 250 GTO… Porsche compte bien venir mettre tout le monde d’accord, et dès septembre 1983 à l’IAA de Francfort, Porsche présente une étude « Groupe B ». ...
  • Nouvelle Porsche 911 Carrera T type 992 MY22 Porsche enrichit la gamme 911 avec l’arrivée d’une sportive optimisée en poids, la nouvelle 911 Carrera T. Dans l’univers Porsche, la lettre « T » fait référence à l’appellation « Touring » utilisée pour désigner les modèles de la marque conçus pour procurer une expérience de conduite sportive à l’état pur. De série, la 911 ...
  • La Porsche 911 GT3 RS a parcouru le ‘ring en 6:49.328 minutes La nouvelle Porsche 911 GT3 RS a parcouru les 20,8 kilomètres de la Nordschleife du Nürburgring en 6:49,328 minutes, soit 10,6 secondes de moins que l’actuelle 911 GT3. Au volant se trouvait l’ambassadeur de la marque Porsche, Jörg Bergmeister, qui a participé activement au développement du nouveau fleuron de la série 911. Un officiel était ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Porsche 911 Turbo 3L6 type 965, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.