Maserati 3200 GT

maserati-3200-gt-biturbo-15

Maserati 3200 GT
1998 – 8 cyl. en V 32V
370 ch – 280 km/h
1 590 kg

Sous le patronage de Ferrari et Luca di Montezemolo, Maserati met définitivement un terme à l’héritage de l’ère de Tomaso. Exit la saga des Maserati Biturbo, aussi charmeuses que particulières et à l’efficacité en amélioration uniquement en fin de carrière. C’est Giorgetto Giugiaro qui préside au dessin de la nouvelle GT ornée du Trident commercialisée fin 1998. Et quel coup de crayon ! Une véritable réussite offrant à la Maserati 3200 GT une ligne très équilibrée et très marquante. Museau affiné avec des petites optiques rondes sous globe, large calandre avec le Trident en son centre et léger bossage sur le long capot avant. Véritable signature du styliste, les optiques arrière en forme de boomerang confère à la poupe une originalité bienvenue qui marque d’emblée l’empreinte de la Maserati 3200 GT dans la production automobile. Ou l’art de concevoir une GT aussi pratique à l’usage et habitable (4,5 mètres de long) avec des tics stylistiques suffisamment exclusifs pour marquer les esprits… Les jantes de 18 pouces de diamètre semblent remplir idéalement les arches de roues.

Dessin inédit mais V8 biturbo fougueux et sonore, la Maserati 3200 GT se présente désormais comme une alternative crédible et diablement séduisante dans le monde des GT de prestige…

Si Ferrari a repris les commandes, la Maserati 3200 GT recèle toujours en son sein une mécanique d’exception 100% maison. Certes, le V8 à 90° a été optimisé et fiabilisé par Ferrari, mais pour le reste de sa conception, on retrouve la « patte » du Trident dans sa conception. Avec ses 3 217 cm3 (80,0 x 80,0 alésage x course), il est coiffé d’une culasse 32 soupapes avec deux double arbres à cames en tête. Le taux de compression est de 8.0. Logique, car Maserati a prévu une double suralimentation par deux petits turbocompresseurs IHI et leurs échangeurs air/air soufflant à 1,1 bars. En bonne Grand Tourisme italienne, la Maserati 3200 GT fait confiance à Magnetti Marelli pour la gestion globale du V8. La puissance affichée par Maserati est de 370 ch à 6 250 tr/mn tandis que le couple est de 490 Nm à 4 500 tr/mn. Ce V8 biturbo Maserati se singularise tant par sa sonorité qui marie les sifflements des turbos au bruit sourd du V8 que par la poussée très franche qui surprend le néophyte. La transmission de série est une boîte manuelle 6 rapports Getrag, apte à digérer le copieux couple dégagé par le V8 biturbo. Pour les fainéants de la pédale de gauche, il est possible d’opter en option pour la boîte automatique 4 rapports. Ses performances placent la Maserati 3200 GT dans un cercle très restreint puisque la vitesse maximale bute sur 280 km/h (tout de même !) alors que le 0 à 100 km/h est franchi en 5’’8. La borne kilométrique est oubliée après moins de 25 secondes, excusez du peu… Devant une telle cavalerie fougueuse, Maserati a sérieusement étudié les dessous avec des doubles triangles aux quatre roues (comme sur les voitures de compétition), un amortissement piloté pour le maintien de caisse mais aussi un antipatinage. Cela pour les conducteurs lambda. Les pilotes en herbe apprécieront en revanche le différentiel autobloquant taré à 25% en accélération et 45% en décélération. Les jantes de 18 pouces sont largement chaussées de pneus en 235/40 ZR18 AV et 265/35 ZR18 AR. Le freinage est constitué de disques ventilés et d’étriers fixes alu 4 pistons avant, complété d’un ABS. Puisque la Maserati 3200 GT revendique son statut de Grand Tourisme y compris dans son patronyme, son poids affiché à 1,6 tonnes confirme (hélas) cette tendance. Assez logiquement car une fois dans l’habitacle prévu pour (presque) quatre personnes, la finition joue les haut de gamme avec cuir et matériaux précieux, ainsi qu’un équipement de série très complet à faire pâlir un acheteur de Porsche 911 qui doit avoir recours à beaucoup d’options pour être réellement complet et satisfaisant. La position de conduite est parfaite. Evidemment, l’accès aux places arrière est peu aisé et l’habitabilité AR est réservée à des enfants ou des adultes sur courts trajets. Près de 300 litres de chargement dans le coffre permet à ce beau coupé italien d’envisage les voyages lointains idéalement à deux.

Notre avis
emoticonBien que fan de la saga des Maserati Biturbo, on ne peut être que séduit sur ce changement de cap à Modène depuis que Ferrari a repris les rênes de la firme au Trident. La Maserati 3200 GT est une pure réussite, homogène, cohérente et diablement séduisante. Une séduction qui opère d’emblée à l’arrêt par une ligne inspirée avec des touches originales signées Giorgietto Giugiaro, et plus encore une fois derrière le volant avec le V8 biturbo qui enchaine ses partitions avec brio et mélodie. Pas de doute, la Maserati 3200 GT fait plus que jouer des coudes dans une catégorie relevée : elle se pose en alternative réellement crédible face à sa rivale directe la Porsche 911 type 996. Ce n’est pas le moindre des compliments qu’on puisse lui adresser…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Alfa Romeo GTV 3L0 V6 24V 916 Depuis 1995, Alfa Romeo a fait un retour remarqué dans le segment des coupés sportifs et passionnants. Ses forces sont connues : une ligne sculpturale dessinée par Pininfarina, et des moteurs pétillants signés Alfa Romeo. La plateforme est celle du groupe Fiat qu’elle partage avec bon nombre de modèles (coupé Fiat, Tipo, Delta, Dedra…). S’inspirant du concept car Proteo, l’Alfa Romeo GTV se singularise par son gabarit compact (4,28 mètres de long et 1,78 mètres de large) et ses tics ...
  • BMW M3 3L2 E36 Depuis 1992, la BMW M3 3.0 E36 tourne comme un carnassier dans le segment des GT. Mariant discrétion de bon aloi, performances de très haut niveau avec la manière de son six en ligne de 286 ch, elle s’est jouée de ses rivales… le tout à un prix encore jamais vu. En 1996, BMW tient compte des remarques et critiques en commercialisant la BMW M3 3L2 E36. Au menu, une boîte 6 « économique », plus de puissance (321 ch) et ...
  • Chevrolet Corvette C5 La Corvette C4 (LT1 et ZR1) de 1983 à 1997 avait reparue de manière officielle en Europe et dans l’Hexagone. Avec la Corvette C5, General Motors vise plusieurs continents en même temps, en prévoyant même des réseaux spécialisés y compris en France. La Corvette, attaquée de toute part, à commencer par les japonais aux USA, perd ses mauvaises manières, se refait une beauté plus consensuelle (trop ?) mais reste avant tout une sportive américaine. Gros V8 tournant pas vite mais ...
  • Ferrari F355 Berlinetta Avec la F355 Berlinetta, Ferrari corrige non seulement le tir mais hausse le ton ! Alors que Porsche 911 et Honda NSX avaient fait trembler la Ferrari 348, sans compter les Venturi 260, Lotus Esprit Turbo et Alpine A610, la nouvelle venue change de dimension : V8 coiffé d’une nouvelle culasse 5 soupapes par cylindres, carrosserie revue avec fond plat et effet de sol, trains roulants revus et un chrono qui s’affole grâce aux 380 ch à 8 200 tr/mn. ...
  • Jaguar XKR Depuis 1996, sous la houlette de Ford, Jaguar fait un retour remarqué sur le marché des coupés avec le remplacement du vieillissant (mais ô combien attachant !) XJ-S par le nouveau coupé XK8. Ligne reprenant certains tics de la mythique Type E, le coupé XK8 se dote d’un compresseur pour 1998 pour aller taquiner les références les plus sportives, Porsche 911 en tête ! Une blague ? Certes pas, car avec son esthétique plus agressive et toujours aussi charmeuse, et ...
  • Lotus Esprit V8 Souvent en panne de moteur noble, la Lotus Esprit hérite enfin pour 1996 d’un moteur à la mesure de son talent. Et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit du tout nouveau V8 biturbo maison de 350 ch ! Toujours aussi basse (1,15 mètres de haut), plate, le trait originel de Giorgietto Giugiaro a été agrémenté de nouveaux boucliers plus proéminents et arrondis, tandis qu’un aileron AR fixe est apposé sur la croupe de l’Esprit V8. Extensions d’ailes en place, les grosses ...
  • Maserati 3200 GT Maserati 3200 GT Biturbo (1998)Sous le patronage de Ferrari et Luca di Montezemolo, Maserati met définitivement un terme à l’héritage de l’ère de Tomaso. Exit la saga des Maserati Biturbo, aussi charmeuses que particulières et à l’efficacité en amélioration uniquement en fin de carrière. C’est Giorgetto Giugiaro qui préside au dessin de la nouvelle GT ornée du Trident commercialisée fin 1998. Et quel coup de crayon ! Une véritable réussite offrant à la Maserati 3200 GT une ligne très équilibrée et très marquante. Museau ...
  • Nissan 300 ZX Z32 Nissan 300 ZX Z32La saga des coupés Z chez Nissan a glissé du sport vers des coupés sportifs mais confortables pour répondre à la demande du marché américain. Pour 1990, Nissan décide de redonner du tonus à une saga célèbre avec la Nissan 300 ZX Z32. Fumio Yoshida le designer de l’ancienne 240Z est rappelé et le résultat est tout simplement superbe. Moderne et sportif, le design de la Nissan 300 ZX Z32 est également efficace avec un Cx de 0,32. La ligne reste ...
  • Porsche 911 Carrera 993 Rester fidèle à l’esprit 911, telle est la gageure de Porsche à chaque renouvellement de génération. Avec la 911 Carrera (993), Porsche va plus loin que d’habitude ! Malgré un lien de parenté évident, les panneaux ont été redessinés à 80%. Hanches larges, regard revu, la 993 s’offre (enfin !) un train arrière multibras et des réglages de trains roulants qui, sans dénaturer la conduite si particulière des 911, la rend plus conciliante pour le quidam. Mais dès que le ...
  • Porsche 911 Carrera 996 Porsche 911 Carrera 996Porsche bouscule les habitudes avec sa génération 996 commercialisée fin 1997. Totalement inédite, la Porsche 911 Carrera 996 revisite le thème stylistique en conservant la silhouette bien connue. Mais dès le premier regard on peut être frappé de la similitude de face avec la petite sœur Boxster. Shocking ?! Ouf, la poupe se singularise et différencie enfin… Ne soyons pas si critiques, car l’ensemble reste harmonieux et bien équilibré avec une fluidité des lignes qui marque des points notamment par ...
  • Toyota Supra A80 Depuis 1979 Toyota coiffe ses coupés par la Supra. Mais pour 1994, la Supra ne se contente plus seulement de coiffer un genre de carrosserie chez Toyota, elle devient le porte-étendard et vient chasser sur les terres des GT plus confirmées et prestigieuses. Semblant issue d’un manga, le style de la Toyota Supra Turbo peut dérouter. Lisse et rond, il arrive à masquer des proportions finalement imposantes (4,5 mètres de long et 1,8 de large). Bien campée sur ses grosses ...
  • TVR Cerbera Speed Six AJP-6 Peter Wheeler le patron de TVR est aussi fin connaisseur qu’idéaliste. Aussi, après un V8 maison dont les racines et la conception sont très largement inspirées de la course automobile (d’ailleurs ce V8 fut préalablement testé dans le Tuscan Challenge), c’est vers un 6 cylindres en ligne qu’il jette son dévolu. Ambassadeur de l’Union Jack, il n’a pas oublié que le 6 en ligne fit les heures de gloire des Grand Tourisme et roadsters britanniques chez Aston-Martin et Jaguar dans ...
  • Venturi Atlantique 300 Venturi connaît des hauts et des bas, mais en revanche toujours une constante : des pertes financières chaque année et des changements de propriétaires successifs. Un rythme par à-coup parsemé de génie à la française pour des autos aussi désirables que performantes. Une vie mouvementée usante qui va séparer les deux fondateurs puisque Claude Poiraud (Technique) va quitter l’aventure tandis que Gérard Godefroy (designer) continuera à tracer les lignes des Venturi. En seulement 14 mois, Venturi sous l’impulsion de son ...

Avant d’acheter
Maserati fait son grand retour ! Et quel retour, tant le coupé 3200 GT a connu un sacré succès auprès des clients et remis Maserati sur les rails de la réussite. Avec 4 795 exemplaires produits, la Maserati 3200 GT est donc présente en quantité suffisante dans les petites annonces afin de faire son choix. Il faudra vous décider à l’avance entre les modèles équipés de la boîte manuelle 6 rapports Getrag (2 689 exemplaires) ou de la boîte automatique à 4 rapports (2 106 exemplaires). Si les Maserati à la réputation de fiabilité sulfureuse semblent appartenir aux générations passées (vous avez dit Biturbo ?…), les Maserati 3200 GT n’en demeurent pas moins des Grand Tourisme d’exception avec un entretien à la hauteur de son pedigree. Pour commencer, il est totalement déconseillé d’acquérir un modèle dont l’historique n’aurait pas été tracé avec précision, et dont les documents usuels seraient absents (carnet d’entretien, dossiers de factures…). Si l’entretien n’a pas été réalisé dans le réseau Maserati officiel ou à défaut chez un spécialiste de la marque, la prudence est de mise ! Un entretien qui doit être réalisé tous les ans. Si le V8 est robuste et fiable à la condition de ne pas être brusqué à froid, ce sont les périphériques qui montrent rapidement des signes de faiblesses : potentiomètre d’accélérateur, boîtier à papillon… L’embrayage des boîtes mécaniques dépasse rarement les 70 000 km avec une conduite civilisée. La Maserati 3200 GT étant lourde, il n’est pas rare d’avoir à remplacer les silent-blocs de barres stabilisatrices, amortisseurs et même les triangles de suspension. Ajoutez à cela les pneumatiques, l’assurance et ainsi que le budget carburant (autour de 15 litres/cent en usage courant) et vous comprendrez que même si les prix d’achat sont plus accessibles, le coût d’usage l’est nettement moins…
Entretien : tous les ans ou tous les 10 000 km

Mots clés : Maserati | 3200 | GT | Grand Tourisme | Biturbo | Coupé Sport | Trident | Modène | MASERATI | 3200 GT | GRAND TOURISME | COUPE SPORT

TOP Concept ǀ Performances ! ǀ Design séduisant ǀ Véritable coupé 4 places ǀ Position de conduite ǀ Equipement de série ǀ V8 Biturbo ! ǀ Polyvalence d’usage ǀ Tenu de route équilibrée ǀ Comportement sportif FLOP Poids ǀ Détails de finition ǀ Consommation ǀ amortissement très ferme ǀ Délicate aux limites

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :

Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :

Maserati
3200 GT
1998
30 CV –532 000 FF
8 cylindres en ligne 32 soupapes (2×2 ACT) –3 217 cm3
370 ch à 6 250 tr/mn (115,01 ch/litre)
490 Nm à 4 500 tr/mn (152,32 Nm/litre)
2 turbocompresseurs IHI (ø 1,1 bars) + échangeurs air/air
propulsion + BV6 manuelle Getrag (BVA 4 en option) + différentiel autobloquant AR + ASR
1 590 kilos (4,30 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR + ABS
jantes alu 18″ + pneus en 235/40 ZR18 AV et 265/35 ZR18 AR
0 à 100 km/h en 5‘‘8; 280 km/h, km DA en 24‘‘8

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Maserati 3200 GT
  • Maserati 222.4v Biturbo Fort du succès (d’estime !) de la Maserati Racing, Maserati avait dans sa manche développé de concert son pendant à moteur V6 2,8 litres biturbo 24 soupapes. Finalement, le rafraîchissement de la gamme Maserati Biturbo suit la même architecture à deux têtes qu’auparavant avec un V6 deux litres pour le marché italien afin de satisfaire ...
  • Maserati Ghibli II 2L0 Après la tonitruante mais élitiste Shamal, Maserati poursuit le développement de sa gamme Biturbo en dévoilant au salon de Turin 1992 sa nouvelle Maserati Ghibli II. Reprenant l’illustre patronyme de la GT des années 60-70, c’est néanmoins sur la base des carrosseries des Biturbo qu’est basée la nouvelle Ghibli. C’est comme de coutume dans la ...
  • Maserati Shamal Maserati sous l’égide d’Alejandro de Tomaso connait des hauts et des bas depuis sa reprise. Toute la stratégie initiale a été misée sur la Maserati Biturbo dont la vocation initiale était de concurrencer notamment BMW. Mais le sémillant argentin a de la suite dans les idées et affiche des ambitions d’expansion. Ainsi, coup sur coup, ...
  • Maserati Ghibli Tipo 115M Au salon de Turin 1966, c’est l’effervescence sur le stand Maserati ! La firme au trident sous les destinées de la famille Orsi, poursuit le développement de sa gamme Tourisme avec sa nouvelle Ghibli. Un patronyme qui reprend le nom d’un vent chaud du désert égyptien qui en dit long sur les prétentions de la ...
  • Maserati 2.24v Facelift Biturbo La très exclusive Maserati Racing a ouvert la voie en s’inspirant des codes stylistiques de la Maserati Shamal. Marcello Gandini est toujours à la table à dessin avec un budget des plus serrés. Pas étonnant donc de constater une réelle similitude d’une Maserati « Biturbo » à l’autre qui passe entre ses griffes. Si la ...
  • Maserati 222 SE Biturbo Depuis 1988, la gamme Biturbo est dénommée 222 comme pour chasser la mauvaise réputation qui colle au patronyme Biturbo. C’est Marcello Gandini qui avait alors eu le privilège de retoucher (très ! trop ?) subtilement le trait de Pierangelo Andreani qui commence à accuser le poids des années. Avec la sortie de la Maserati 2.24v ...
  • Maserati Biturbo Si Maserati a pris le temps ! Après avoir essuyé une pluie de critiques la Biturbo II depuis 1985 est améliorée sur de nombreux points de fiabilité et de tenue de route. Il était temps, mais elle conserve alors encore son antique alimentation par carburateurs. Il aura fallu attendre encore une année supplémentaire pour que Alejandro ...
  • Maserati 420 Si Biturbo En 1983, de Tomaso et son designer attitré Andreani eurent l’idée de rallonger la Biturbo pour la transformer en berline avec la 425. Basée sur un empattement allongé à 2,6 mètres. Ajoutez-y deux portes arrière, une malle allongée portant la longueur hors tout à 4,4 mètres, et vous obtenez ainsi une berline racée, inspirée par ...
  • Maserati 2.24v Biturbo Maintenant que les errements de jeunesse de la saga Biturbo semble de l’histoire ancienne, Maserati sous l’égide d’Alejandro de Tomaso est prêt à aller de l’avant côté sport et performances. Et c’est la 222 avec sa petite cylindrée favorable à la fiscalité italienne dissuasive au-delà de 2 litres qui va évoluer en adoptant 24 soupapes. ...
  • Maserati Karif Biturbo Alejandro de Tomaso, propriétaire de Maserati depuis 1979 n’est pas avare de bonnes idées pour faire parler de ses modèles. Depuis 1981, les Maserati Biturbo n’en finissent pas de se bonifier, et de se décliner : coupé, berline, cabriolet… Pour noël 1988, une tradition désormais à Modène, Alejandro de Tomaso dépose une nouvelle variante au ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Maserati 3200 GT, 10.0 out of 10 based on 3 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.