TVR Cerbera 4L5 V8 AJP

TVR Cerbera 4L5 V8 AJP
1994 – 8 cyl. en V 16V
325 ch – 253 km/h
1 060 kg

Sur sa lancée, Peter Wheeler poursuit le développement de sa gamme TVR ! Et après les Griffith et Chimaera, Peter Wheeler passe la vitesse supérieure en 1996 avec la nouvelle TVR Cerbera. D’abord disponible en 4L2 de cylindrée avec son V8 AJP 100% de conception maison, la TVR Cerbera 4L5 V8 AJP vient une année plus tard placer la firme de Blackpool sur orbite parmi non pas les Grand Tourisme, mais également vient bousculer les supercars. La TVR Cerbera est largement inspirée de la Chimaera sous les traits réalisés par Damian McTaggart assisté de Nick Coghlan. Rien d’étonnant puisqu’à l’origine, c’était une demande insistante de plusieurs concessionnaires TVR qui avaient des demandes pour une Chimaera 2+2. Museau et poupe sont donc identiques à quelques détails près dans le style, avec les optiques arrière de Ford Fiesta inversées et sous caches fumés. La proue est toutefois plus allongée et c’est de profil que la TVR Cerbera marque sa nette différence, en plus d’être une variante exclusivement coupé. L’empattement est nettement plus grand pour réserver deux places supplémentaires, mais avec une hauteur à peine supérieure à la Chimaera (1 220 mm vs 1 215 mm). Résultat, la TVR Cerbera semble étirée, d’autant plus que ses portes sont très larges pour permettre un accès amélioré aux places arrières. Postérieur rebondi, ailes bien joufflues, la TVR Cerbera offre un mélange attirant de style et d’agressivité. De nombreux détails sont propres à la firme de Blackpool avec des rétroviseurs inédits qui abritent… la commande d’ouverture des portes ! Dans le même genre, le coffre s’ouvre en actionnant le logo « Cerbera » sur la poupe. Peter Wheeler semble aimer l’art du détail et contribue largement au charme de la TVR Cerbera 4L5 AJP V8…

Outre une plastique attirante et évocatrice, la TVR Cerbera 4L5 V8 AJP place définitivement TVR sur l’échiquier des constructeurs de voitures de sport avec des performances ébouriffantes : près de 300 km/h !…

Rien n’est trop beau pour TVR aux yeux de son propriétaire et patron, Peter Wheeler. Aussi, c’est un V8 développé spécifiquement pour la firme de Blackpool qui est développé par le trio Al Melling, John Ravenscroft et Peter Wheeler, « AJP » étant l’acronyme des initiales de leurs prénoms. Et le projet est ambitieux car s’inspirant de nombreuses solutions héritées de la compétition ou même du monde de la moto, Al Melling ayant œuvré aussi pour Suzuki dans le passé. Les choix retenus sont dictés par des économies de poids, de centre de gravité au plus bas et de vitesses de rotation élevées. Peut étonnant donc du choix d’un bloc et deux culasses en alu. L’angle du V est inhabituel sur un V8 avec 75° en prévision éventuelle d’une évolution en V12. Cet angle est aussi l’occasion pour placer au centre du V de nombreux éléments comme l’alternateur ou la pompe à haut par exemple. Le vilebrequin est plat ce qui influe sur la sonorité et les montées en régimes, mais donne plus de vibrations obligeant ainsi un usinage parfait de toutes les pièces internes. La lubrification est à carter sec tandis que le taux de compression est très élevé avec 10,75:1. Sur la version de pointe, le V8 AJP de la TVR Cerbera 4L5 dispose d’une cylindrée de 4 475 cm3. Il est placé longitudinalement en position centrale avant. Avec ses caractéristiques, TVR s’enorgueillit d’afficher un poids du V8 inférieur à celui du V8 Rover et surtout identique au mythique V8 DFV Cosworth de F1 avec 150 kilos. Les valeurs revendiquées par TVR sont exceptionnelles avec 420 ch à 6 750 tr/mn soit un rapport de 93,85 ch/litre, pas si courant sur un moteur atmosphérique de Grand Tourisme. Corollaire du choix d’un vilebrequin plat, le couple de 520 Nm à 5 500 tr/mn est conséquent mais à haut régime et sous les 3 000 tr/mn le moteur est un peu creux. Surtout si on le compare avec le V8 Rover 500 de la Griffith ou le V8 AJP 4L2. La boîte de vitesses Borg Warner est manuelle à 5 rapports et son maniement reste viril. Un différentiel à glissement limité Hydratrack aide le pilote à conserver une certaine motricité en courbe. La TVR Cerbera 4L5 V8 AJP possède un sacré caractère avec une tonalité qui lui est propre, et surtout des performances hors normes : près de 300 km/h et un 0 à 100 km/h autour de 4 secondes. A chaque montée en régime, un bip sonore vous avertit à l’approche des 7 200 tr/mn pour changer de rapport. Une véritable gifle pour ses rivales qui permet à la TVR Cerbera 4L5 V8 AJP de jouer un mano à mano sans complexe avec la Dodge Viper GTS ! Rien que ça… Elle laisse ainsi le Grand Tourisme à sa petite sœur, et joue sur les deux tableaux avec des rivales plus huppées. Seule la Ferrari F50 se permet de faire mieux en performance, c’est dire ! Le châssis tubulaire est repris aux Griffith et Chimaera mais passablement modifié par Neill Anderson dans sa partie centrale pour allonger l’empattement et l’habitabilité. Un arceau cage est également fixé sur le châssis tubulaire et noyé dans la coque en composite pour une rigidité maximale. Les éléments de suspensions restent fidèles au principe des doubles triangles superposés. Comme les voitures de course ! Normal nous direz-vous puisque c’est la Tuscan Challenge qui a servi d’inspiration aux TVR de route développées dans les années 90. Pour faire face à l’accroissement des performances, les freins ont été largement redimensionnés (les disques AV passent de 291 à 322 mm) et sont pincés à l’avant par des étriers fixes AP à quatre pistons avant et deux arrière. En revanche, n’attendez pas d’ABS pour aider les distraits, chez TVR on privilégie le pilotage sans filtre à la conduite. L’amortissement est confié à des éléments Eibach. Les jantes alu de 17 pouces sont montées en 235/40 ZR 17 AV et 255/40 ZR 17 AR. La direction à crémaillère est assistée. Au volant, la TVR Cerbera 4L5 V8 AJP garantit une conduite pure et passionnante. Toutefois, il convient de rester prudent lorsque les conditions ne sont pas réunies pour laisser exprimer tout le potentiel de la Cerbera. Il faut garder la tête froide car la TVR accélère très fort et le paysage se met à défiler très, très vite. Aucune erreur ne sera pardonnée, et il est judicieux d’éviter tout optimisme inutile. Dans l’habitacle, la TVR fait le show ! Les lignes intérieures œuvres de Nick Coghlan s’inspirent des théories de Luigi Colani son ancien mentor designer. Courbes qui s’entrecroisent. L’ergonomie est des plus originales (qui a dit fantasque ?!) et nécessite une certaine accoutumance. Le volant à deux branches laisse entrevoir le combiné d’instruments en deux parties. Et cerise sur le gâteau, un aérateur au centre derrière volant vient rafraichir le visage du pilote ! La finition est de bon aloi mariant cuir à profusion et aluminium. Fans des intérieurs bois, vous passerez votre tour. L’équipement de série est très complet avec vitres électriques, climatisation, direction assistée, radio… surtout que le prix affiché est canon par rapport à ses rivales directes de performances (Lamborghini Diablo, Ferrari F50…). Et en bonne Grand Tourisme, la TVR Cerbera 4L5 V8 AJP offre un coffre de contenance certes réduite mais bien pratique pour partir en voyage à deux.

Notre avis
emoticonLa première question qui vient à l’esprit est de savoir si cela est bien justifié et raisonnable de dépenser 22% de plus pour la 4L5 ? Réponse oui et non, tout dépend de votre objectif. La TVR Cerbera 4L2 V8 AJP pour un usage quotidien et essentiellement routier est largement suffisant pour combler l’amateur de voitures de sport. Mais si vous êtes non seulement un fan invétéré de la firme de Blackpool et disciple de Peter Wheeler, alors n’hésitez plus car la TVR Cerbera 4L5 V8 et son moteur plus méchant sera l’outil ultime qui va vous démarquer de vos amis qui roulent en Porsche, Ferrari et même Lamborghini. Ultra-performante, belle à souhait, une finition originale (pour le moins !) et de bon aloi, un équipement complet et comme toujours chez TVR une conduite pure, sans filtre, voilà comment la TVR Cerbera 4L5 V8 AJP se présente sur le marché des ultra-sportives. Et cerise sur le gâteau elle coûte un tiers du prix d’une Ferrari F50…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Chrysler Viper GTS Le roadster Viper RT/10 avait déjà jeté un sacré pavé dans la mare ! Mais chez Chrysler, on ne compte pas s’arrêter en si bon chemin bien au contraire… Prenant en compte les différentes critiques, c’est désormais en coupé que la Viper s’est muée. Mais n’imaginez pas que Chrysler a simplement posé un toit sur ...
  • Ferrari 550 Maranello Après plusieurs années de moteur central arrière, la Grand Tourisme de Maranello opère le grand retour en arrière… ou plutôt en avant ! Pour 1997, Ferrari renoue ainsi avec la tradition des GT à moteur V12 avant. Pininfarina est toujours le designer de confiance qui a la lourde tâche de tracer des lignes tendues, élégantes, ...
  • Ferrari Testarossa En ce salon de Paris en septembre 1984, le public est tombé sous le choc de la nouvelle production star de Maranello. La Ferrari Testarossa doit en effet perpétuer la saga des Grand Tourisme de la firme au cheval cabré et faire mordre la poussière à sa rivale désignée : la Lamborghini Countach. Depuis la ...
  • Lotus Esprit Sport 300 Lotus n’a peur de rien et veut prendre sa part du gâteau depuis les changements de règlementation aux 24 Heures du Mans et l’avènement de la catégorie Grand Tourisme (GT). La Lotus Esprit, bien qu’apparue en 1972, va venir défier Ferrari, Venturi, Porsche, McLaren, Corvette et autres rivales huppées et bien établies dans la Sarthe. ...
  • Porsche 911 RS 964 RS La Porsche 911 Carrera 2 et 4 a offert sa première grosse évolution tant dans ses entrailles que dans son style. Mais le poids grimpe, grimpe pour permettre à la 911 de rester d’une incroyable polyvalence et la référence des GT. Alors ? A Zuffenhausen on a la solution avec la nouvelle Porsche Carrera RS. ...
  • Porsche 911 Turbo 3L3 965 Après avoir un temps souhaité faire une « sous-959 », c’est finalement la prolongation de la saga Turbo à la mode 911 que Porsche avait démarré en 1978 qui a été retenue. Le Flat 6 de 3,3 litres a donc repris du service, toujours dopé par un gros turbo qui porte la puissance à 320 ...
  • Porsche 911 Turbo 993 Finir la saga 964 sur la Turbo S Leichbau avait de quoi intimider… Porsche en a pleinement conscience et repositionne ses différents modèles pour la génération 993. Le sport pur et dur est donc réservé à la Porsche 911 Carrera RS (993) et le Grand Tourisme très rapide est donc réservé à compter de 1995 ...
  • Porsche 928 GTS Lorsque Porsche dévoilait la 928 en 1979, le contexte était délicat (chocs pétroliers) et la puissance avait été amputée. Démarrage complexe avec pour mission de remplacer la Porsche 911. En 1992, la Porsche 911 est plus que jamais en croissance, et Porsche opère par retouche à sa GT qui était révolutionnaire. Passage à 5,4 litres ...
  • TVR Cerbera – Guide Achat Face aux insistances des clients qui souhaitent une TVR Chimaera coupé avec deux places supplémentaires, Peter Wheeler fait de la résistance. Mais finalement il consent à lancer l’étude d’une variante 2+2 à toit rigide, ce qui est une première dans l’histoire de TVR. C’est Damian McTaggart assisté de Nick Coghlan qui se chargent de donner ...
  • TVR Cerbera 4L5 V8 AJP Sur sa lancée, Peter Wheeler poursuit le développement de sa gamme TVR ! Et après les Griffith et Chimaera, Peter Wheeler passe la vitesse supérieure en 1996 avec la nouvelle TVR Cerbera. D’abord disponible en 4L2 de cylindrée avec son V8 AJP 100% de conception maison, la TVR Cerbera 4L5 V8 AJP vient une année ...
  • TVR Cerbera Speed Six AJP-6 Peter Wheeler le patron de TVR est aussi fin connaisseur qu’idéaliste. Aussi, après un V8 maison dont les racines et la conception sont très largement inspirées de la course automobile (d’ailleurs ce V8 fut préalablement testé dans le Tuscan Challenge), c’est vers un 6 cylindres en ligne qu’il jette son dévolu. Ambassadeur de l’Union Jack, ...

Avant d’acheter
Produite de 1996 à 2004, la saga des TVR Cerbera impose de bien se documenter avant de se décider. Au total, 1 486 TVR Cerbera sont sorties de l’usine de Blackpool ce qui est un score déjà très exceptionnel en soit eu égard à la vocation de ce coupé super sportif. Les plus produites sont évidemment les TVR Cerbera 4L2 V8 AJP avec 722 exemplaires (1996-2004), puis les TVR Cerbera 4L5 V8 AJP (1997-2004) 536 exemplaires et enfin les TVR Cerbera Speed Six (1998-2004) avec 228 exemplaires. Ainsi, il vous faudra déjà trancher entre V8 et 6 en ligne maison. Dans les deux cas, les fragilités qui ont causé bien des déboires à TVR lors de la commercialisation des deux moteurs soint désormais connus et solutionnés. Ce qu’il faut retenir avant de prendre peur et de fuir à la seule évocation des TVR à moteur AJP, c’est qu’au-delà de toute faiblesse structurelle, les moteurs AJP sont raffinés techniquement et empruntent bon nombre de solutions issues du monde de la compétition automobile et de la moto haute performance. On n’utilise donc pas ces mécaniques comme un moteur classique de grande série. Le respect des temps de chauffe, des intervalles de maintenance, la qualité de l’huile… sont donc des prérequis indispensables pour vivre en harmonie et sérénité avec sa TVR Cerbera. Il faut savoir que les coûts de maintenance sont très au-delà de ceux des V8 Rover car il faut souvent déposer le moteur pour accéder à de nombreux éléments mécaniques à remplacer comme l’alternateur par exemple (!). Pas inutile d’envisager un maintien de charge dans votre garage pour éviter de forcer à chaque sortie sur l’alternateur et l’user plus rapidement. Egalement les V8 AJP nécessitent souvent des interventions mineures de réglages réguliers par ceux qui connaissent ces mécaniques. Il faut se méfier des exemplaires qui sont améliorés et modifiés. Attention également à la corrosion cachée sur le châssis tubulaire qui n’est pas rare, d’autant moins que la ligne d’échappement par sa chaleur engendre de la condensation propice à la propagation de la corrosion. L’électricité peut être fantaisiste d’autant que le schéma d’ensemble est complexe, avec des connectives souvent déficientes. Freins et pneumatiques peuvent être à remplacer régulièrement en raison d’un usage intensif et de performances de très haut niveau (du niveau d’une supercar en réalité). Avant de céder à ce cocktail explosif et peu commun que propose la TVR Cerbera 4L5 V8 AJP, il convient d’avoir bien conscience que ce n’est pas une aventure anodine et qu’il s’agit avant tout d’un choix dicté par la passion et une sacré connaissance du sujet pour ne pas découvrir des déconvenues inutiles.
Entretien : tous les 10 000 km ou 12 mois

Mots clés : TVR | Cerbera | 4L5 | V8 | AJP | GT | Coupé ǀ 2+2 ǀ Blackpool | Wheeler | Angleterre | TVR | CERBERA 4L5 V8 AJP | COUPE SPORT ǀ GRAND TOURISME

TOP Personnalité unique ! ǀ Présentation intérieure originale ǀ Performances de supercars ǀ V8 de compétition ǀ Poids ǀ Tenue de route sans filtres ǀ Direction précise ǀ Freinage ǀ autobloquant de série ǀ Sonorité mécanique unique ǀ Finition ǀ rapport prix/prestations ǀ Position de conduite ǀ Commande de boîte plus rapide ǀ Agilité FLOP Usage quotidien délicat ǀ carrosserie exposée aux chocs ǀ Ergonomie originale ǀ Difficile de passer inaperçu ǀ Moteur creux à bas régime ǀ Profil étonnant ǀ Absence de repose-pied gauche conducteur ǀ Pilotage pointu à la limite ǀ Conduite virile ǀ Prudence sur sol gras ou humide ! ǀ Chaleur dans l’habitacle ǀ Détails de finition ǀ Places AR symboliques/td>

CATALOGUES – BROCHURES – PROSPECTUS


tvr-cerbera-brochure-allemagnetvr-cerbera-brochure

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :

Poids (RPP) :
Freins :
Roues :

Performances :

TVR
Cerbera 4L5 V8 AJP
1997
ND CV – ND FF
8 cylindres en V 16 soupapes (2×1 ACT) – 4 475 cm3
420 ch à 6 750 tr/mn (93,85 ch/litre)
520 Nm à 5 500 tr/mn (116,20 Nm/litre)
non
propulsion + BV5 manuelle + différentiel à glissement limité Hydratrack
1 100 kilos (2,62 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR
jantes alu 17″ AV et AR + pneus en 235/40 ZR 17 AV et 255/40 ZR 17 AR
0 à 100 km/h en 4″0 ; 293 km/h, km DA en ND

Textes : Benjamin de la Renardière (Alis Webzine) – Photos : D.R

TVR Cerbera 4L5 V8 AJP
  • TVR Cerbera Speed Six AJP-6 Peter Wheeler le patron de TVR est aussi fin connaisseur qu’idéaliste. Aussi, après un V8 maison dont les racines et la conception sont très largement inspirées de la course automobile (d’ailleurs ce V8 fut préalablement testé dans le Tuscan Challenge), c’est vers un 6 cylindres en ligne qu’il jette son dévolu. Ambassadeur de l’Union Jack, ...
  • TVR Cerbera 4L5 V8 AJP Sur sa lancée, Peter Wheeler poursuit le développement de sa gamme TVR ! Et après les Griffith et Chimaera, Peter Wheeler passe la vitesse supérieure en 1996 avec la nouvelle TVR Cerbera. D’abord disponible en 4L2 de cylindrée avec son V8 AJP 100% de conception maison, la TVR Cerbera 4L5 V8 AJP vient une année ...
  • TVR Griffith 500 Mk2 En raison du succès de la Chimaera et des passages aux nouvelles normes antipollution (comprenez la pose d’un catalyseur), TVR a dû stopper temporairement la production de la Griffith au grand dam de ses fans. Finalement après avoir envisagé le nouveau V8 100% maison (dénommé AJP en interne à Blackpool), c’est le V8 Rover qui ...
  • TVR Griffith Mk2 – Guide Achat C’est lors du salon de Birmingham 1990 que le public anglais amateur de voitures de sport tombe en admiration devant la TVR Griffith qui vient prendre la suite des séries S et de la TVR V8S. Son design est l’oeuvre de Peter Wheeler le patron et propriétaire de TVR depuis 1981. Une réussite stylistique qui ...
  • TVR Cerbera – Guide Achat Face aux insistances des clients qui souhaitent une TVR Chimaera coupé avec deux places supplémentaires, Peter Wheeler fait de la résistance. Mais finalement il consent à lancer l’étude d’une variante 2+2 à toit rigide, ce qui est une première dans l’histoire de TVR. C’est Damian McTaggart assisté de Nick Coghlan qui se chargent de donner ...
  • TVR fête ses 70 ans avec un nouveau modèle ! TVR va célébrer ses 70 ans en grande pompes avec la sortie d’un nouveau modèle de sport qui va faire honneur à la généalogie de la marque. La nouvelle TVR va être révélée au prochain Goodwood Revival Earls Court Motor Show et sera fidèle aux traditions britannique dans la conception de voiture de sport en ...
  • TVR is back ! TVR is back ! C’est en tout cas ce qu’affirme TVR en précisant qu’un modèle inédit, et entièrement conçu et fabriqué en Angleterre est en développement. Et pour ce retour à l’avant-scène, TVR a signé un contrat de partenariat avec Gordon Murray et Cosworth afin de développer design et conception. Quel les amateurs et fans ...
  • TVR V8 S S series Depuis 1987, la TVR « S Series » est équipée de V6 Ford. Avec son look fait de rondeurs héritées des sixties, son châssis classique, sa présentation artisanale et charmeuse et son échappement sonore, la TVR est l’archétype de la « sports car » anglaise. Au salon de Genève 1991, TVR enthousiasme ses fans avec ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
TVR Cerbera 4L5 V8 AJP, 10.0 out of 10 based on 3 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *