Lotus Esprit Sport 300

lotus-esprit-sport-300-3

Lotus Esprit Sport 300
1993 – 4 cyl. en ligne 16V Turbo
302 ch – 270 km/h
1 215 kg

Lotus n’a peur de rien et veut prendre sa part du gâteau depuis les changements de règlementation aux 24 Heures du Mans et l’avènement de la catégorie Grand Tourisme (GT). La Lotus Esprit, bien qu’apparue en 1972, va venir défier Ferrari, Venturi, Porsche, McLaren, Corvette et autres rivales huppées et bien établies dans la Sarthe. Une version compétition est donc au programme, mais pas seulement pour notre plus grand plaisir ! La Lotus Esprit Sport 300 est donc l’émanation de la version course mais pour un usage « civil » présentée à Birmingham en octobre 1992. Impossible pour l’amateur éclairé de la confondre avec ses sœurs plus placides en raison d’un kit carrosserie complet du plus bel effet (quoique les goûts et les couleurs… nous à la rédaction du Guide des Sportives on adore) : extensions d’ailes, boucliers proéminents et carrés (bye bye les antibrouillards pour avoir plus de refroidissement), aileron maousse mais à la forme bien plus intégrée et sexy que celui de la Lotus Esprit S4, bas de caisse bien échancrés et assiette ultra-basse. On remarque que la lunette arrière est dépourvue de vitrage. Déjà que la Lotus Esprit est très basse d’origine (1,175 mètres) et large (1,9 mètres !), mais ici et avec sa forme caractéristique en coin quasi monovolume (la ligne de capot avant et de parebrise ne semble dans le prolongement), bien campée sur ses grosses et larges jantes OZ Futura Modular trois parties démontables de 17 pouces, la Lotus Esprit Sport 300 annonce la couleur, surtout lorsqu’elle se pare du Yellow Pearl de Lotus Sport. Impossible de passer à côté sans que sa rétine soit captée instantanément par le look dément de cette GT échappée des circuits…

La Lotus Esprit Sport 300 est la version des gros bras ! Echappée des circuits et de 24 Heures du Mans elle se réserve aux fans inconditionnels. Caractère sportif affirmé mais agrément de conduite en baisse, on ne peut pas tout avoir…

Le quatre cylindres Lotus n’en finira pas d’être mangé à toutes les sauces. Sous le capot de la Lotus Esprit Sport 300, toujours placé en position centrale longitudinal arrière, il est sérieusement optimisé pour atteindre 302 ch à à 6 400 tr/mn (138,91 ch/litre !) et un couple copieux de 389 Nm à 4 400 tr/mn (178,93 Nm/litre). Des valeurs qui en disent long sur le caractère de cette mécanique qui perd en souplesse d’usage et devient plus pointue pour jouer la gagne dans les tours avec un régime maxi fixé à 7 400 tr/mn. La culasse alu à 16 soupapes et deux arbres à cames en tête entraînés par courroie crantée, a été retravaillée pour permettre à cette mécanique de respirer à pleins poumons. On note ainsi des soupapes d’admission de plus grand diamètre, des conduits d’admission finis à la main (!) et une gestion électronique moteur Delco inédite. Côté suralimentation, Lotus a fait dans l’hybride avec un turbocompresseur Garrett T3/T4 à wastegate intégrée flanqué d’échangeurs air/eau avec une pression d’alimentation portée à 1,2 bars. Malgré ce regain de forme, la sonorité moteur a été oubliée, et la Lotus Esprit Sport 300 malgré sa sacrée gueule oublie de flatter l’égo du mélomane automobile. Rageant… Le plumage sans le ramage ?! La boîte de vitesses manuelle à 5 rapports (d’origine Renault) est renforcée reste un peu lente à l’usage, tandis qu’un différentiel autobloquant à glissement limité breveté Lotus est de série pour garantir une motricité optimale. Si vous êtes sur le bord de la piste chronomètre en main vous allez être scotché tant les performances sont de très haut niveau et les écarts avec la Lotus Esprit S4 flagrants. Jugez plutôt, si la vitesse annoncée à 270 km/h reste dans le même tonneau (malgré une aérodynamique qui freine quelque peu, on ne peut pas tout avoir), les accélérations mettent une gifle : 0 à 100 km/h en 5’’0 et le kilomètre départ arrêté en moins de 25 secondes. Tout cela avec un quatre cylindres ! Le poids a été soigné avec 1 215 kilos annoncés par Lotus en travaillant sur l’équipement mais aussi la structure composite. Le châssis-poutre rectangulaire en tôle d’acier est toujours de la partie sur lequel est fixé à l’arrière un berceau tubulaire pour accueillir le groupe motopropulseur. La carrosserie en polyester est ainsi fixée par-dessus pour habiller l’ensemble. L’essieu avant est constitué de doubles triangles superposés complétés d’une barre antiroulis et de ressorts hélicoïdaux. La crémaillère de direction est dotée (enfin !) d’une assistance de direction hydraulique. Cela apporte un réel plus en matière de confort et de précision de conduite. L’arrière est à bras transversaux superposés et barres de poussée avec ressorts hélicoïdaux. Réglage des trains roulants, ressorts et amortisseurs (très fermes !) réglables signent une volonté de faire du sur-mesure côté tenue de route, tandis que Lotus persiste à se passer d’une barre antiroulis arrière selon les préceptes de feu Colin Chapman. Le comportement de la Lotus Esprit Sport 300 est diaboliquement efficace tant que le bitume reste du billard. Dès que la chaussée se dégrade il convient de lever le pied en raison de la faible hauteur de caisse et des soubresauts de la Lotus qui suit les irrégularités de la route avec ses gros boudins aux quatre coins. Les quatre freins à disques ventilés signés AP racing sont d’un diamètre généreux et pincés pat des étriers quatre pistons. Les moyeux arrière sont d’ailleurs usinés pour accueillir ces nouvelles dimensions et contraintes de freinage. Une ABS Delco est de série mais pas exempt de critique dans sa gestion et ses interventions. Les jantes alu de 17 pouces démontables sont chaussées très généreusement en Goodyear GS-C avec du 245/45 ZR17 AV et 315/35 ZR17 AR. La conduite de la Lotus Esprit Sport 300 est des plus excitantes avec une tenue de route très efficace, la direction assistée apportant un surcroit de précision de placement du train avant. L’agilité progresse tandis que le freinage est réellement convaincant tant en puissance de décélération qu’en endurance. Seul conseil toutefois, avec ses réglages plus pointus, le confort légendaire des Esprit est ici totalement dégradé, accentué par une mécanique à la souplesse évanouie, tandis que plus le rythme s’accélère, plus ce cocktail de gros pneus et motricité sans faille (merci l’autobloquant), des suspensions sans barre antiroulis arrière et un moteur en position central arrière nécessite un sacré bagage de pilotage faute de connaître les affres du bac à gravier. L’habitacle se mérite par son accès à bord assez acrobatique en raison de la faible hauteur de l’Esprit Sport 300 et de baquets course Recaro (avec harnais 4 points) qu’il faut reculer avant de pénétrer à bord. Une fois dans le baquet, les réglages sont peu nombreux, mais la position de conduite semi-couchée est finalement efficace bien que surprenante, notamment en étant assez centré et avec un pédalier très serré imposant des chaussures peu épaisses. Tout est bien disposé sous vos yeux avec un combiné d’instruments inédit qui concentre toutes les informations utiles. En revanche on louera moins certains détails d’ergonomie, les commodos d’origine Opel trop présents et une visibilité précaire pour situer cette (large) GT dans un environnement urbain. D’ailleurs, lever les phares escamotables peut parfois être utile pour avoir des repères lors des manœuvres… L’équipement de série est limité pour réduire le poids (suppression de la climatisation, autoradio et toit ouvrant) et la présentation est racing avec pédalier ajouré en aluminium, volant Nardi trois branches et un revêtement Alcantara qui remplace le cuir. A noter qu’une version « Luxe » est disponible contre supplément pour profiter de la climatisation, de sièges cuir, ceintures de sécurité à enrouleur et toit ouvrant

Notre avis
cropped-emoticon.jpgLa Lotus Esprit Sport 300 est un prétexte comme beaucoup de constructeurs de voitures de sport savent nous offrir à prix d’or. Surfant sur l’engagement en compétition, et dérivant de la version course, cette énième version de la saga Lotus Esprit ajoute du piment dans une vie déjà bien riche. Face à elle on trouve les Ferrari 348 Challenge, Venturi 260 Atlantique et Porsche 911 Carrera RS 964. Rien que cette énumération est le plus beau des compliments que l’on pouvait délivrer à la Lotus Esprit Sport 300. A acheter en connaissance de cause, avec ses excès de style et de conduite, mais un plaisir intense et intact avec en prime l’exclusivité de celui qui « sait » et peut s’offrir un tel engin. A découvrir d’urgence…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Lotus Esprit GT3 Depuis le 3e restyling opéré par les designers qui se sont chargés de dessiner la Lotus Elise, la Lotus Esprit s’est inscrite définitivement dans les annales des GT marquantes et durables du paysage des voitures de sport. Depuis 1976 elle promène sa ligne à nulle autre pareille tracée par un Giorgietto Giugiaro particulièrement inspiré. La Lotus Esprit S4, puis S4s ont la charge de faire le « gros » du volume en quatre cylindres, car désormais un V8 biturbo 100% ...
  • Lotus Esprit Sport 300 Lotus n’a peur de rien et veut prendre sa part du gâteau depuis les changements de règlementation aux 24 Heures du Mans et l’avènement de la catégorie Grand Tourisme (GT). La Lotus Esprit, bien qu’apparue en 1972, va venir défier Ferrari, Venturi, Porsche, McLaren, Corvette et autres rivales huppées et bien établies dans la Sarthe. Une version compétition est donc au programme, mais pas seulement pour notre plus grand plaisir ! La Lotus Esprit Sport 300 est donc l’émanation de ...
  • Porsche 911 RS 964 RS La Porsche 911 Carrera 2 et 4 a offert sa première grosse évolution tant dans ses entrailles que dans son style. Mais le poids grimpe, grimpe pour permettre à la 911 de rester d’une incroyable polyvalence et la référence des GT. Alors ? A Zuffenhausen on a la solution avec la nouvelle Porsche Carrera RS. Un régime drastique pour perdre 130 kg, un moteur amélioré de 10 ch et des liaisons au sol sans concession mais ultra-sportives. Une star est ...
  • Venturi 260 Atlantique Depuis le début de l’aventure en 1984, Venturi est à la recherche d’une image en phase avec ses qualités. Après une montée en puissance en 1989 avec le V6 PRV de 2,8 litres de 260 ch, Venturi imagine pour 1991 une série spéciale baptisée 260 Atlantique qui reprend le nom du circuit de la nouvelle usine de Couëron basée en… Loire-Atlantique justement ! Au programme, look spécifique bleu et jantes anthracites, mais surtout un allègement de 140 kilos pour plus ...

Avant d’acheter
Avec 64 exemplaires de Lotus Esprit Sport 300 produites on en trouve donc difficilement à vendre dans les petites annonces, et il faut patienter qu’un propriétaire accepte de s’en séparer. Il convient ainsi de prendre son temps et de trier les offres entre celles importées d’Angleterre avec volant à droite (pas bien gênant, mais la cote est plus basse sur le continent) et les conduites continentales. Bref, il faut être patient pour choisir la bonne. Le réseau SAV de Lotus est peu dense en France et tous ne connaissent pas nécessairement les Esprit, beaucoup étant avant tout focalisés sur les Elise et Exige. Comme toute voiture de sport de ce pedigree, c’est avant tout un historique qu’il faudra acheter, car la facture peut vite devenir salée en cas de remise en état de différents organes. On notera que l’habitacle, s’il est mieux fini et qualitatif ne vieillit pas toujours très bien, le moteur reste pointu et doit être respecté en usage (temps de chauffe respectés) comme en entretien (huile de qualité, entretien régulier…). La carrosserie en matériaux composite peut souffrir avec le temps avec une peinture ou un vernis qui se craquèle. Attention, tous les carrossiers ne savent pas toujours réparer ce type de matériaux. La Lotus Esprit Sport 300 doit être avant tout un achat passion pour un véhicule plaisir d’épicurien. Usage quotidien à proscrire en raison de la visibilité très mauvaise qui pénalise l’usage en zone urbaine. Devenue un véritable objet de collection avant tout, elle se déguste avec modération, juste pour le plaisir et ne doit être réservé qu’au fan absolu et connaisseur de la saga des Lotus Esprit.

Mots clés : Lotus | Esprit | S4 | Turbo | 2,2 litres | Hethel | GT | Grand Tourisme | Coupé Sport | LOTUS | ESPRIT S4 | GRAND TOURISME | COUPE SPORT

TOP Look terrible !! ǀ Performances en hausse ! ǀ Efficacité tenue de route ǀ Voiture de course ǀ Position de conduite ǀ Poids en baisse ǀ Direction ǀ Présentation ǀ Freinage ǀ Exclusivité ǀ Train avant ǀ Autobloquant de série FLOP Tarif ! ǀ 4 cylindres seulement (noblesse mécanique) ǀ Confort dégradé (amortissement) ǀ Visibilité ǀ Aspects pratiques ǀ Consommation ǀ Polyvalence d’usage ǀ Souplesse mécanique en berne ǀ Réseau Lotus éparse ǀ Détails d’ergonomie ǀ pédalier trop rapproché ǀ Fin de carrière

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:

Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :

Performances :

Lotus
Esprit Sport 300
1994
10 CV –650 000 FF
4 cylindres en ligne 16 soupapes (2×1 ACT) –2 174 cm3
302 ch à 6 400 tr/mn (138,91 ch/litre)
389 Nm à 4 400 tr/mn (178,93 Nm/litre)
Turbocompresseur Garrett T3/T4 (Ø 1,2 bars) + échangeurs air/eau
propulsion + BV5 manuelle
1 215 kilos (4,02 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR+ ABS Delco
jantes alu 17″ AV et AR + pneus en 245/45 ZR17 AV et 315/35 ZR17 AR
0 à 100 km/h en 5‘‘0; 270 km/h, km DA en 24‘‘9

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Lotus Esprit Sport 300
  • Lotus Esprit GT3 Depuis le 3e restyling opéré par les designers qui se sont chargés de dessiner la Lotus Elise, la Lotus Esprit s’est inscrite définitivement dans les annales des GT marquantes et durables du paysage des voitures de sport. Depuis 1976 elle promène sa ligne à nulle autre pareille tracée par un Giorgietto Giugiaro particulièrement inspiré. La ...
  • Lotus Esprit Sport 300 Lotus n’a peur de rien et veut prendre sa part du gâteau depuis les changements de règlementation aux 24 Heures du Mans et l’avènement de la catégorie Grand Tourisme (GT). La Lotus Esprit, bien qu’apparue en 1972, va venir défier Ferrari, Venturi, Porsche, McLaren, Corvette et autres rivales huppées et bien établies dans la Sarthe. ...
  • La Lotus Elise à toutes les sauces ? Sacrée Lotus Elise ! Elaborée en pleine tourmente de la firme fondée par Colin Chapman, alors propriété de Romano Artioli qui était aussi le propriétaire de Bugatti lors de la renaissance des années 90 avec la Bugatti EB110, la petite égérie du constructeur anglais fait mouche. Légère, conçue avec intelligence et malice, elle fait honneur ...
  • Lotus ouvre sa Lotus Driving Academy à Hethel Lotus est bien au fait de sa renommée auprès de ses fans et ses clients. C’est une pierre de plus dans le pré-carré des fans que Lotus a posé en décidant d’ouvrir dès le mois d’août 2017 sa piste d’Hethel aux propriétaires de Lotus. Différents accès en fonction du prix (de 119 jusqu’à 899 livres ...
  • Lotus Esprit S4 Depuis 1976, la Lotus Esprit ne cesse d’évoluer et de se bonifier. Toujours fidèle à son quatre cylindres maison, il est gavé de chevaux supplémentaires par un turbocompresseur depuis 1980. Présenté au salon de Genève 1994, la Lotus Esprit S4 fait de la résistance et évolue une énième fois pour tenter un baroud d’honneur avec ...
  • Nouvelle Lotus Elise Cup 250 Jouant crânement dans la cour des grands, la nouvelle Lotus Elise Cup 250 allie avec brio pureté et performance, et vient couronner la gamme Elise récemment renouvelée. Suralimenté, ultra-léger et imprégné de toute l’expérience sportive de Lotus, ce nouveau modèle embarque 246 ch sur un châssis conçu pour fournir une tenue de route de référence ...
  • Lotus Elan Coupé S2 Type 36 En 1962, Colin Chapman décide avec son cabriolet Elan de tirer les enseignements de la Lotus Elite au succès réel auprès des amateurs de voitures de sport et des clients, mais dont le bilan économique a été désastreux pour la firme. Ron Hickman est chargé de tracer des lignes du nouveau cabriolet Elan avec un ...
  • Lotus Evora Sport 410 honore la mémoire de la lotus esprit s1 de James Bond La Lotus Evora Sport 410 fait la fierté de la maison Lotus en posant de nouveaux jalons en matière de performances, mais surtout de comportement, caractère et précision de conduite… voire même de pilotage. Lancée en octobre 2016, sa production est limitée à 150 exemplaires. Déjà une rareté sur nos routes, Lotus en profite pour ...
  • Lotus Esprit S2 Depuis 1976, Colin Chapman a pris la balle au bond en lançant la Lotus Esprit. D’abord présentée comme une étude de style par Giorgetto Giugiaro, le succès d’estime auprès du public a incité Colin Chapman à pousser plus loin le concept. Si pour la Lotus Esprit, le dessin originel a été émoussé, il n’en demeure ...
  • Sortie Circuit Pouilly en Auxois – 16 avril 2017 – Association Gentlemen Driver L’association des Gentlemen Drivers a donne le top départ de sa saison 2017 avec le circuit de Pouilly en Auxois (21) en Bourgogne non loin de Dijon. Un tracé sympathique qui permet de se mettre en jambe pour la première sortie de la saison des “GD”. Quelques nouveautés avec un nouveau bureau et une équipe renouvelée ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +2 (from 2 votes)
Lotus Esprit Sport 300, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *