Ferrari 550 Maranello

ferrari-550-maranello-7

Ferrari 550 Maranello
1997 – V12 48V
485 ch – 312 km/h
1 690 kg

Après plusieurs années de moteur central arrière, la Grand Tourisme de Maranello opère le grand retour en arrière… ou plutôt en avant ! Pour 1997, Ferrari renoue ainsi avec la tradition des GT à moteur V12 avant. Pininfarina est toujours le designer de confiance qui a la lourde tâche de tracer des lignes tendues, élégantes, sans appendices aérodynamiques disgracieux mais en générant de l’appui. L’astuce provient donc du carénage inférieur, à l’instar de la Ferrari F355, qui génère de l’appui en favorisant l’effet venturi. Pour le reste, c’est certes classique et élégant, mais tous les artifices attendus sont là : feux ronds arrière enchâssés dans poupe surmontée d’un becquet intégré à la malle de coffre, jantes alu 18 pouces à 5 bâtons, ouïes de requin dans les flancs avant, deux double sorties d’échappement et phares sous globes. Tendue, effilée, et offrant des proportions semblant idéales, la Ferrari 550 Maranello replace le constructeur italien au pinacle du monde des Grand Tourisme…

Retour aux sources pour Ferrari avec sa 550 Maranello : moteur V12 positionné à l’avant comme sur la célèbre Daytona. Une bonne nouvelle pour les fans, moins pour ses rivales tant sa polyvalence conjugue l’art et la manière…

Un V12 chez Ferrari est toujours une pièce de choix et la marque des meilleures et plus prestigieuses productions de Maranello. La Ferrari 550 Maranello est donc équipée du V12 à 65° de 5,5 litres commun avec la 456 GT. Pas étonnant de retrouver ainsi des similitudes communes comme la culasse 4 ACT avec 48 soupapes (4 par cylindres) et la lubrification par carter sec. Mais les performances étant plus élevées, Ferrari a tout de même retravaillé certains aspects pour donner plus de rotations et de la puissance « en rab ». Ainsi tout l’équipage mobile est revu avec un vilebrequin allégé, des bielles en titane et des pistons Mahle dotés de minijupes. La gestion Bosch Motronic 5.2 est doublée pour que chaque rangée de cylindre possède sa propre unité. Le V12 de la 550 Maranello développe ainsi 485 ch à 7 000 tr/mn (le régime maxi atteint les 7 500 tr/mn) et 563 Nm de couple à 5 000 tr/mn. La boîte de vitesses manuelle à 6 rapports est accolée au différentiel arrière et reliée par un tube rigide abritant en son sein l’arbre de transmission. Un système appelé Transaxle déjà vu sur les Alfetta GTV et les 944 et 928. Cela permet également d’équilibrer le rapport des masses avant/arrière plus judicieusement, propice à l’équilibre général de la tenue de route. Quoique finalement lourde avec ses 1,7 tonnes (!), la Ferrari 550 Maranello gratifie son conducteur de performances de tout premier ordre : 312 km/h en vitesse maxi, un 0 à 100 km/h expédié en 4’’9 et le km DA sous les 23 secondes. Pour garantir une motricité optimale ainsi qu’une meilleure mobilité du train arrière dans les courbes, un autobloquant ZF est taré à 25% en accélération et 45% en décélération. Un antipatinage de série vient aider le conducteur au pied trop lourd, mais il peut être totalement déconnecté et dispose d’un mode Sport plus permissif, mais pas optimal. Le châssis est tubulaire en acier, tandis que les panneaux de carrosserie en aluminium sont fixés dessus. Les suspensions à double triangulations héritent d’un amortissement piloté qui compte deux programmes Normal et Sport pour plus de polyvalence selon les usages et parcours empruntés. Les jantes de 18 pouces sont chaussées de pneumatiques aux dimensions déjà conséquentes avec du 235/45 ZR18 AV et 285/35 ZR18 AR. Le freinage est composé de quatre disques ventilés et perforés pincés à l’avant par des étriers Brembo en alu fixes à 4 pistons. La direction à crémaillère est d’origine ZF et assistée. Stricte deux places, la Ferrari 550 Maranello démontre une fois à bord tout le travail de fond opéré par Ferrari en matière de qualité de présentation et finition. La planche de bord est certes massive, mais tout est bien agencé et bien fini avec une instrumentation des plus complètes. Sièges en cuir enveloppants, et surtout le levier de vitesses alu dans sa grille rappelle que nous sommes bien à bord d’une Ferrari. Pour les bagages, vous devrez ne prendre que le nécessaire puisqu’avec 200 dm3 le coffre n’est pas un modèle de contenance. L’équipement de série est très conséquent (heureusement avec ce tarif dépassant le million de francs…) mais de nombreuses personnalisations sont encore possibles.

Notre avis
Certes, nous ne sommes plus dans la même époque que les Ferrari 250 GT châssis court qui pouvaient aller gagner des courses, puis se garer sur les parkings des casinos. Mais force est de reconnaître que la Ferrari 550 Maranello magnifie en tous points le genre du Grand Tourisme avec tous les ingrédients présents : une ligne, une image, un blason, un V12, des performances de très haut niveau, une tenue de route ultra-efficace, un zest de sport et l’exclusivité qui sied à merveille à ce type d’auto. Pas de doute, Ferrari a pris une décision salutaire en revenant à une architecture certes plus classique, mais certainement plus cohérente pour l’usage requis par les clients.

Autres versions :

Les Rivales :

  • Chrysler Viper GTS Le roadster Viper RT/10 avait déjà jeté un sacré pavé dans la mare ! Mais chez Chrysler, on ne compte pas s’arrêter en si bon chemin bien au contraire… Prenant en compte les différentes critiques, c’est désormais en coupé que la Viper s’est muée. Mais n’imaginez pas que Chrysler a simplement posé un toit sur ...
  • Ferrari 550 Maranello Après plusieurs années de moteur central arrière, la Grand Tourisme de Maranello opère le grand retour en arrière… ou plutôt en avant ! Pour 1997, Ferrari renoue ainsi avec la tradition des GT à moteur V12 avant. Pininfarina est toujours le designer de confiance qui a la lourde tâche de tracer des lignes tendues, élégantes, ...

Avant d’acheter
La cote des Ferrari 550 Maranello reste élevée, car peu diffusée en France et étant considérée comme une « vraie » Ferrari, puisqu’à moteur V12. Une bonne nouvelle au moment de l’achat. Si un usage quotidien est plus facile (facilité de conduire, visibilité…) elle reste une Ferrari avec des critères récurrents : consommation, discrétion… L’entretien est toujours aussi coûteux et exigeant (vidanges tous les 10 000 km et entretien tous les 20 000 km), avec des interventions qui ne peuvent être réalisées que par des professionnels avertis (vidanger avec carter sec notamment !). Prévoir un budget ad hoc ! Les pneus sont également un budget conséquent. Hormis quelques détails, et à la condition d’un entretien scrupuleux et un usage cohérent, les très gros kilométrages ne font pas peur à ce monstre sacré, certaines ayant dépassé les 200 000 km… L’embrayage et la boîte peuvent donner quelques signes de faiblesses, car il a à composer avec les 563 Nm de couple, de même que les bobines qui peuvent lâcher et sont à remplacer à prix d’or…

Mots clés : Ferrari | 550 | Maranello | V12 | F1 | GT | Grand Tourisme | Maranello | FERRARI | 550 MARANELLO | GRAND TOURISME | COUPE SUPER SPORT

TOP Retour aux sources ǀ Freinage ǀ Tenue de route équilibrée et facile ǀ Performances ǀ V12 d’anthologie ǀ Confort préservé ǀ Image ǀ Présentation de qualité FLOP Poids ǀ Gestion de l’antipatinage en mode « sport » ǀ Tarif élitiste ǀ Difficile de passer inaperçu ǀ Consommation ǀ Coffre réduit

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :

Poids (RPP) :
Freins :

Roues :
Performances :

Ferrari
550 Maranello
1997
31 CV – 1 180 000 FF
12 cylindres en V 48 soupapes (2×2 ACT) –5 474 cm3
485 ch à 7 000 tr/mn (88,60 ch/litre)
563 Nm à 5 000 tr/mn (102,84 Nm/litre)
non
propulsion + BV6 manuelle + autobloquant ZF (25% accélération / 45% décélération) + ASR
1 690 kilos (3,48 kg/ch)
2 disques ventilés perforés AV et 2 disques ventilés perforés AR + ABS
jantes alu 18″ + pneus en 235/45 ZR18 AV et 285/35 ZR18 AR
0 à 100 km/h en 4’’9; 312 km/h, km DA en 22’’9

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

  • La Ferrari Portofino au Salon de Bruxelles 2018 La nouvelle Ferrari Portofino fait aujourd’hui ses grands débuts au Benelux lors du salon de l’automobile de Bruxelles. Les visiteurs du salon belge peuvent également admirer les derniers modèles de la gamme Ferrari. La Ferrari Portofino, le nouveau V8 Grand Tourisme du Cheval Cabré, est déstiné à dominer son segment grâce à une combinaison de ...
  • Exposition Ferrari Under the skin à Londres Avec une collection de voitures de routes et de pistes légendaires, dont la Ferrari 125S, la F1 2000 Championne du Monde de F1 de Michael Schumacher, et une LaFerrari Aperta étincelante, “Ferrari under the skin” représente à ce jour une des rétrospectives les plus notables de l’histoire de la firme de Maranello. Des souvenirs rares, provenant ...
  • GP F1 Abu Dhabi Yas Marina 2017 – 26 Novembre C’est la clôture de la saison… Une saison de F1 2017 qui aura été riche avec de belles bagarres. Pas assez au goût de certains, mais il y a du mieux. Mais place à la course sur le circuit de Yas Marina à Abu Dhabi. Après les essais libres, la Q1 ne laisse que peu ...
  • GP F1 Brésil Interlagos 2017 – 12 Novembre Un GP de F1 du Brésil à Interlagos en bordure de la ville de Sao Paulo où Felipe Massa fait pour la deuxième année consécutive ses adieux à son public de F1 Brésilien. Galvanisé tout au long du WE, il va réaliser de très belles performances qui vont mettre un sacré écart entre son coéquipier ...
  • GP F1 Mexico 2017 – 29 Octobre A Mexico, la fièvre de la F1 bat son plein. Et depuis la mise en scène de la fête des morts dans le film Spectre (James Bond), tout le Mexique a repris le principe des déguisements de squelettes et têtes de mort. Du coup, le GP est parsemé de personnes déguisées, public ou organisateur. Sympa ...
  • GP F1 Austin USA 2017 – 22 Octobre Depuis que la F1 appartient à Chase Carey un américain avec son groupe Liberty Media, le Grand Prix d’Austin a une saveur particulière. Force est de constater que notre yankee se plie en quatre pour apporter son lot de nouveautés et de spectacle. La F1 a décidé de faire son show ! Et Chase Carey ...
  • GP F1 Suzuka 2017 – 9 Octobre Le tracé de Suzuka reste un des plus excitants de la saison avec de sacrés enchaînements techniques à commencer par les S de Senna. Les pilotes sont toujours ravis de s’y retrouver, d’autant que le public japonais est fan et connaisseur de courses automobiles, à fortiori de Formule 1. Pour ce Grand Prix c’est chez ...
  • GP F1 Malaisie 2017 – 1er Octobre Bien que les pilotes Mercedes fassent grise mine sur ce tracé avec une monoplace qui ne trouve pas ses marques et chauffe ses pneus arrière trop rapidement, c’est tout de même avec une avance confortable pour Hamilton au championnat du monde de F1 2017 que la course démarre. Une sérénité bien différente chez Ferrari après ...
  • GP F1 Singapour 2017 – 15 septembre Un Grand Prix particulier que celui de Singapour. Et force est de constater à l’issue d’une course (d)étonnante que le simple fait de courir de nuit sous l’éclairage des projecteurs n’a été que finalement anecdotique. Un tracé urbain qui ne convient pas aux Mercedes, comme aux monoplaces privilégiant les vitesses de pointe mais chauffant trop ...
  • Break de chasse ou un certain art de rouler chic et différent Nos amis anglais ont souvent du goût et savent mettre un côté très chic dans un usage au départ très “utilitaire”. En effet, le genre “Shooting Brake“, comprenez “Break de Chasse” en français, est né de besoins plutôt agraires et équestre : casser (“Brake“) l’impétuosité des étalons ou freiner (“Break“) l’énergie inépuisable des percherons à ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 1 vote)
Ferrari 550 Maranello, 10.0 out of 10 based on 1 rating

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *