Lotus Omega

Lotus Omega
1990 – 6 cyl. en ligne 24V Biturbo
376 ch – 284 km/h
1 615 kg

Force est de constater que depuis 1986 l’Opel Omega n’enflamme pas les foules malgré d’indéniables qualités et des six cylindres en ligne multisoupapes modernes. Mais General Motors dispose d’une botte secrète située à Hethel, puisque Lotus lui appartient. Et Lotus sait comment améliorer des autos plutôt placides départ à l’instar des Ford Cortina et Talbot Sunbeam qui seront de véritables sportives une fois parées du badge Lotus, signe d’un travail de fond du constructeur anglais. L’Opel Omega (Vauxhall Carlton sur le marché anglais) est donc envoyée en cure de préparation chez Lotus. Et le moins qu’on puisse dire est que le résultat du travail opéré se remarque au premier coup d’œil ! Alors que chez Alpina on joue la discrétion, la Lotus Omega singe l’excentricité de Brabus avec ses boucliers proéminents, ses extensions d’ailes rapportées, ses bases de caisse et son gros aileron intégré sur la malle arrière. Aucun doute, la Lotus Omega veut sortir de l’ombre, même si côté couleur vous aurez le choix entre le vert impérial métallisé et le… vert impérial métallisé ! Les projecteurs principaux sont à double optiques pour libérer des aérations supplémentaires dans le bouclier avant afin de refroidir la bouillante mécanique qui en a bien besoin. L’assiette est plus basse et repose sur des jantes Ronal en 17 pouces dont le dessin imprime tout le dynamisme de la Lotus Omega. Il faut assumer de rouler en Lotus Omega… A noter que chez Opel l’aérodynamique est devenue une marotte quitte à sacrifier le style, et malgré les ajouts sportifs et les grosses jantes, la Lotus Omega affiche un Cx de 0,30.

La Lotus Omega mouche tout ce qui roule avec ses 376 ch et ses deux turbos. Tout ou presque puisque seule l’Alpina B10 Biturbo fait un peu mieux. C’est dire le niveau offert par Lotus à l’Opel Omega, le tout pour un rapport prix/prestations imbattable…

Partant du six cylindres en ligne de 3 litres de cylindrée de l’Opel Omega 3000 24V, les techniciens de Lotus ont augmenté la course des pistons de 69,8 à 85 mm avec un nouveau vilebrequin et des bielles spécifiques. L’alésage reste identique à 95 mm mais le bloc en fonte est profondément retravaillé. La cylindrée est désormais de 3 615 cm3. La culasse alu à quatre soupapes par cylindres (24) est sérieusement repensée pour s’adapter à l’installation de la double suralimentation et permettre un taux de compression plus bas (8,2 contre 9,4 sur la 3000 24V). C’est chez Garret que Lotus a pris les deux turbocompresseurs T25 montés en parallèle et soufflants à 0,7 bars. Le refroidissement de la suralimentation est confié à un échangeur air/eau placé très près des turbos réduisant ainsi les pertes de charge. Un choix technique qui permet de réduire le temps de réponse des turbocompresseurs et de garantir un agrément de conduite supérieur. C’est une centrale électronique AC Rochester qui remplace la classique Bosch Motronic pour gérer cet ensemble. Ainsi transformé le six en ligne de la Lotus Omega délivre 376 ch à 5 200 tr/mn (soit 104,01 ch/litre) et un couple très conséquent de 557 Nm à 4 200 tr/mn. Des valeurs qui mettent tout le monde d’accord, à commencer par les BMW M5 E34 ou Mercedes 500E W124 qui sont tenues en respect, mais aussi des monstres sacrés chez les GT comme la Chevrolet Corvette ZR-1, Ferrari 512 TR ou encore Porsche 965 Turbo. Pour trouver plus velu en valeurs de couple il n’y a que les Ferrari F40 et Lamborghini Diablo qui répondent présentes… C’est la Corvette ZR-1 qui prête sa boîte mécanique 6 rapports d’origine ZF qui est complétée d’un différentiel autobloquant taré à 45% pour aider les seules roues arrières chargées de transmettre la puissance au sol. Les performances sont canons, surtout si on garde à l’esprit que nous sommes face à une berline de 1,6 tonnes : 0 à 100 km/h en 5‘8; 284 km/h, km DA en 24‘‘5. La coque et les suspensions ont fait l’objet de sérieuses attentions de la part des spécialistes d’Hethel, à commencer par de nombreux renforts et durcissement général. Le train avant à McPherson avec triangles inférieurs est doté d’une barre antiroulis de forte section. L’essieu arrière est constitué de triangles obliques avec double ressorts hélicoïdaux, barre antiroulis et complété d’un correcteur d’assiette hydraulique. Malgré la très forte cavalerie, Lotus n’a pas jugé utile de mettre un antipatinage ce qui amène à une certaine prudence sur route grasse ou mouillée. La direction à boîtier à recirculation de billes est équipé d’une assistance variable hydraulique. Un système efficace mais qui offre un peu de flou sur le point milieu. Le freinage est costaud avec quatre gros disques ventilés sur les quatre roues (330 mm) avec des étriers fixes AP à quatre pistons avant et deux pistons arrière. Un ABS Bosch à quatre capteurs est de série. Les jantes Ronal de 17 pouces sont chaussées de pneus très larges en 235/40 ZR17 AV et 265/40 ZR17 AR. Malgré son poids élevé, la Lotus Omega tant que la route est sèche, s’autorise un comportement routier excellent, avec une motricité maîtrisée et une précision de placement étonnante. C’est une véritable sportive, et seules les premières gouttes de pluie devront appeler à une certaine prudence. Le freinage est du genre puissant et endurant, même s’il faut garder à l’esprit le concept de berline lourde. L’habitacle est prévu pour 5 personnes en bonne familiale qu’est l’Opel Omega au départ. Pratique. L’ambiance intérieur est triste et austère même si quelques touches de bois viennent réchauffer l’atmosphère et que beaucoup d’accessoires sport sont présents : sièges baquets Recaro (et une très bonne position de conduite), tachymètre gradué à 300 km/h, logos et monogrammes Lotus… L’équipement de série est très complet avec le cuir, la climatisation, le toit ouvrant, la stéréo. On regrette des lacunes d’instrumentation comme l’absence d’indications sur la pression ou la température d’huile. Très pratique également le coffre à bagages de 520 litres qui permet de voyager en famille. Alors certes on peut mégoter sur la finition et la présentation, mais l’offre de l’Opel Omega est peu commune sur le marché.

Notre avis
cropped-emoticon.jpgOpel voulait qu’on parle de sa berline Omega bourgeoise et effacée jusqu’ici. En la confiant aux bons soins de Lotus, le contrat est rempli. La Lotus Omega bouscule toutes les valeurs établies et fait parler d’elle dans le petit monde des voitures ultra-sportives. C’est bien simple elle figure parmi les ténors en matière valeurs moteur (couple et puissance) et relègue derrière elle ses principales rivales. Et comme nous sommes chez Opel, le prix affiché à 480 000 FF peut paraître très élevé, mais en réalité c’est une réelle affaire en matière de rapport prix/prestation. Et c’est à comparer avec la Mercedes 500E W124 affichée à… 550 000 FF ! Il faudra néanmoins accepter une image toujours confuse dans l’esprit du public, oser un style jugé outrancier par certains, et une présentation intérieure triste et sans âme. Pour le reste, c’est de la dynamite pour pères de famille pressés…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Audi RS2 Audi souhaite poursuivre sa quête d’image face à ses deux concurrents (BMW et Mercedes-Benz) et Porsche peine à vendre ses modèles hors 911. L’équation devient simple : S2 + 968 + Porsche engineering = Audi Avant RS2 ! Partant du break S2, l’assiette a été abaissée, et de nombreux détails de style ont été revus conférant à ce break de châsse un style très affirmé : jantes Porsche Cup de 17’’, rétros de 968, bandeau de malle arrière interfeux, et ...
  • BMW M5 3L8 E34 Depuis 1989, la M5 E34 se jouait de la concurrence. Mais depuis, cela attaque de tous les côtés entre la Mercedes-Benz 500E W124 et son goulu V8, ou pire, la petite sœur M3 et son 6 en ligne de 3 litres qui met le feu. Pas de panique à Münich, puisque la M5 évolue mécaniquement sans perdre son âme. Seuls signes extérieurs marquants, les nouvelles jantes de 17 pouces communes avec la BMW 850i. Pour le reste, c’est sous le capot ...
  • BMW M5 E34 Inauguré sur la génération précédente, le concept de la BMW M5 franchi une nouvelle étape pour 1989 avec la génération E34. Plus cossue, plus grosse, plus bourgeoise pourrait-on dire, BMW a même poussé le vice à lui laisser un air discret et élégant. Tout au plus l’œil de l’amateur éclairé pourra la reconnaître avec ses jantes type turbine de 17’’, son assiette abaissée de -20 mm, ses boucliers plus aérés et aiguisés et ses discrets monogrammes « M5 ». Mais ne ...
  • Lotus Omega Force est de constater que depuis 1986 l’Opel Omega n’enflamme pas les foules malgré d’indéniables qualités et des six cylindres en ligne multisoupapes modernes. Mais General Motors dispose d’une botte secrète située à Hethel, puisque Lotus lui appartient. Et Lotus sait comment améliorer des autos plutôt placides départ à l’instar des Ford Cortina et Talbot Sunbeam qui seront de véritables sportives une fois parées du badge Lotus, signe d’un travail de fond du constructeur anglais. L’Opel Omega (Vauxhall Carlton sur ...
  • Maserati 430 Biturbo Dans la saga Biturbo, Maserati avait également pensé très tôt aux pères de famille. Pour compléter l’offre (la 425), Maserati reprend en 1987 le V6 de 2,8 litres de 250 ch de la Maserati 228 et le met sous le capot de sa berline qui s’appelle du coup… 430. Tracée (à la règle !) par Pierangelo Andreani, la Maserati 430 Biturbo partage le même empattement de 2,6 mètres de sa sœur 228. La recette reste identique : luxe baroque, discrétion et ...
  • Maserati 430-4v Biturbo Dans la saga Biturbo, Maserati avait également pensé très tôt aux pères de famille. Pour compléter l’offre (la 425), Maserati reprend en 1987 le V6 de 2,8 litres de 250 ch de la Maserati 228 et le met sous le capot de sa berline qui s’appelle du coup… 430. Tracée (à la règle !) par Pierangelo Andreani, la Maserati 430 Biturbo partage le même empattement de 2,6 mètres de sa sœur 228. La recette reste identique : luxe baroque, discrétion et ...
  • Mercedes-Benz 500E W124 Présentée à Paris en 1990, la Mercedes-Benz 500E W124 surprend les observateurs avertis. Avec son assiette plus basse, ses ailes avant boursouflées de 28 mm et ses roues de 16 pouces, elle recèle en son sein le gros V8 5 litres de 326 ch du roadster SL500. Un choc qui mettra 2 années de plus pour arriver sur nos routes. Pour la mise au point châssis Mercedes-Benz a laissé la sous-traitance  à Porsche, tout comme l’assemblage, faute de place sur les chaînes ...
  • Mercedes-Benz C36 AMG W202 Début 90, AMG et Mercedes-Benz signent leurs premiers accords de partenariat officiel. Le travail de qualité réalisé par les fondateurs d’AMG (Aufrecht et Melcher) a payé ! Pour 1994, la première AMG de l’ère Mercedes-AMG foule enfin le bitume de ses larges pneus. C’est la Classe C W202 qui est la première à profiter des talents du sorcier allemand. Et pour une première, c’est dans le mille avec une Mercedes-Benz C36 AMG qui conserve les tics de la firme à ...

Avant d’acheter
La Lotus Omega a été produite à 950 exemplaires de 1990 à 1993 dont 350 sont des Vauxhall Carlton en conduite à droite pour le marché anglais. Pour la petite histoire, seules 59 Lotus Omega ont été vendues en neuf en France. Il faut donc faire preuve d’une certaine patience avant de trouver une Lotus Omega à vendre dans les petites annonces. Dans un premier temps, en raison d’un entretien déjà pointu à l’origine, mettez de côté tout exemplaire qui a été modifié par ses précédents propriétaires. La Lotus Omega convoitée doit avoir été entretenue tous les ans avec alternativement une vidange (tous les 7 500 km) puis une révision (tous les 15 000 km). Ce qui doit être sous surveillance absolue c’est l’état du circuit de refroidissement et les périphériques afférents, car en bon gros six en ligne, le dernier cylindre qui est coté parebrise souffre vite sir le circuit de refroidissement ne fait pas son office. Le résultat est désastreux avec des fissures sur le bloc et la culasse, voire aller jusqu’à des casses de pistons. Si vous observez une fumée bleue à l’échappement au ralenti, c’est que de l’huile passe par les turbocompresseurs ou les joints de queue de soupapes. En raison du couple copieux, l’embrayage est souvent à remplacer tout comme les freins qui sont mis à rude épreuve avec les 1,6 tonnes de cette super berline. Tous les consommables sont soumis à rude épreuve et donc doivent être remplacés très régulièrement. Contrôler également que le correcteur d’assiette hydraulique fonctionne correctement. Enfin, tous les accessoires doivent être présents et en bon état de fonctionnement car les pièces détachées sont très rares et onéreuses sur le marché. Vous l’avez compris, on n’achète pas une Lotus Omega pour rouler tous les jours avec, mais c’est avant tout un pur esprit de collectionneur soucieux de préserver intact une berline rare et super performante.
Entretien : vidange tous les 7 500 km ou tous les ans et révision tous les 15 000 km ou tous les 2 ans.

Mots clés : Lotus | Opel | Omega | Vauxhall | Carlton | 6 en ligne | Berline de Sport | Hethel | LOTUS | OMEGA | BERLINE SPORT

CATALOGUES – BROCHURES – PROSPECTUS

TOP Concept de la berline délurée ǀ Performances !! ǀ Freinage puissant et endurant ǀ Habitabilité ǀ Taille du coffre ǀ Rapport prix/prestations ǀ Caractère bien trempé ǀ Equipement de série ǀ Comportement sportif et efficace ǀ Souplesse mécanique ǀ Plaisir de conduite ǀ Polyvalence d’usage ǀ Confort ǀ Autobloquant ǀ Agrément mécanique FLOP Consommation/autonomie ǀ Détails de finition ǀ Poids ! ǀ Etagement de boîte (6e rapport) ǀ Présentation intérieure triste ǀ Tenue de route délicate sur le mouillée en conduite sportive ǀ Réseau Lotus éparse ǀ Difficile de passer inaperçu ǀ Embrayage viril ǀ Lacune d’instrumentation

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:

Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :

Performances :

Lotus
Omega
1990
21 CV – 480 000 FF
6 cylindres en ligne 24 soupapes (2×1 ACT) –3 615 cm3
376 ch à 5 200 tr/mn (104,01 ch/litre)
557 Nm à 4 200 tr/mn (154,08 Nm/litre)
2 turbocompresseurs Garrett T25 (Ø 0,7 bars) + échangeur air/eau
propulsion + BV6 ZF manuelle
1 610 kilos (4,28 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR + ABS
jantes alu 17″ AV et AR + pneus en 235/40 ZR17 AV et 265/40 ZR17 AR
0 à 100 km/h en 5‘8; 284 km/h, km DA en 24‘‘5

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Lotus Omega
  • La France voit les livraisons de voitures de sport Lotus se conforter En 2017/18, 206 voitures Lotus ont été livrées en France contre 160 en 2016/17 (une augmentation de 28% sur l’exercice) pour une deuxième période consécutive de croissance. Au cours des 12 derniers mois, Lotus a lancé de nouveaux modèles de référence: l’Evora GT430, Evora GT430 Sport et l’Exige Cup 430. Ils ont été rejoints pour ...
  • Lotus Europa Special Twin Cam Type 74 Partis d’un projet initialement proposé à Ford pour contrer Ferrari, c’est finalement Lotus qui va reprendre à son compte à 100% l’Europe en 1966. Un coupé sportif très radical et sans concession, inspiré techniquement de la Lotus Elan mais dont la principale différence réside dans l’emplacement en position centrale arrière du groupe motopropulseur, comme les ...
  • Lotus Omega Force est de constater que depuis 1986 l’Opel Omega n’enflamme pas les foules malgré d’indéniables qualités et des six cylindres en ligne multisoupapes modernes. Mais General Motors dispose d’une botte secrète située à Hethel, puisque Lotus lui appartient. Et Lotus sait comment améliorer des autos plutôt placides départ à l’instar des Ford Cortina et Talbot ...
  • Lotus Elise S2 111 Mk2 La Lotus Elise a posé un pavé dans la mare en 1996 chez les supersportives ! Légère, agile, se jouant des lois de la physique et avec sa mécanique issue de la grande série et ses 120 ch seulement, elle se paie le luxe de s’offrir un joli minois néo-rétro très réussi. Résultat, plus de ...
  • Lotus Esprit Turbo Mk1 Type 82 Chez Lotus, l’idée de donner plus de puissance à sa GT phare est déjà ancienne. Mais faute de moyens, le turbocompresseur qui semble la solution idéale (envisagé dès 1978 – Projet M72), et plus réaliste qu’un V8, ne sera finalement une réalité sur la route que depuis février 1980 avec la série spéciale limitée à ...
  • Lotus Elise 111S Mk2 Quoique dans une situation financière toujours délicate, Lotus peut compter sur le soutien de son actionnaire principal Proton. La preuve, deux ans après les premières Lotus Elise S2, c’est un variante plus performante proposée en deux finitions : Elise 111 et Elise 111S. Cette dernière étant mieux équipée de série et rencontre les faveurs des ...
  • Nouvelle Lotus Exige Cup 430 Lotus n’en finit pas de décliner tous ses modèles. Une aubaine pour les passionnés de la firme créée par Colin Chapman. Et c’est également l’occasion pour Lotus de créer de la nouveauté et de l’événement autour d’elle à moindre coût. Toutefois, n’allez pas imaginer qu’il s’agisse à chaque fois de simples séries spéciales. Non au ...
  • Nouvelle Lotus Elise 260 Cup Chez Lotus, on aime soigner ses fans. Dernier geste en date, la Lotus Elise 260 Cup qui est une série très exclusive limitée à 30 exemplaires. L’ADN sportif et de compétition, tout comme la passion de la firme d’Hethel transpirent dans cette Elise très particulière. Fort de sa réputation d’excellence en matière de tenue de ...
  • Sortie Circuit Abbeville – Association Gentlemen Drivers – 1er octobre 2017 L’association des Gentlemen Drivers a organisé une journée circuit dans la Somme, sur le tracé d’Abbeville. Un retour aux sources en quelque sorte pour les adhérents de l’association mais également les fidèles de longue date, puisqu’au milieu des années 2000 les “GD” fréquentaient chaque année le circuit d’Abeille. Puis l’éclosion de nouveaux circuits et les ...
  • Lotus Esprit GT3 Depuis le 3e restyling opéré par les designers qui se sont chargés de dessiner la Lotus Elise, la Lotus Esprit s’est inscrite définitivement dans les annales des GT marquantes et durables du paysage des voitures de sport. Depuis 1976 elle promène sa ligne à nulle autre pareille tracée par un Giorgietto Giugiaro particulièrement inspiré. La ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. Ferrari, Porsche, Lamborghini, Aston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (Lotus, BMW,Mercedes-Benz, Audi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTI, R8 Gordini, VW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Lotus Omega, 10.0 out of 10 based on 3 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.