Ford Escort RS Cosworth

Ford Escort RS Cosworth
1992 – 4 cyl. en ligne 16V Turbo
220 ch – 226 km/h
1 275 kg

C’est une véritable lutte frénétique entre constructeurs dans le Championnat du Monde des Rallyes ! Lancia fait la course en tête depuis la fin des années 80 avec Toyota qui semble le seul apte de disputer la couronne avec sa Celica et Carlos Sainz au volant. Après une saga confiée à la Sierra RS Cosworth (d’abord en 2 roues motrices coupé 2 portes, puis berline 4 portes, c’est en 4 roues motrices qu’elle termine sa carrière), Ford donne son va-tout à la dernière Escort plus compacte et plus propice sur le papier à être agile dans les spéciales de rallye. Si la Ford Escort de série est du style passe-partout pour ne choquer personne à défaut de séduire, la version Cosworth se pose en total contre-pied ! Plus longue de 1,7 cm mais surtout élargie de +5 cm, la Ford Escort RS Cosworth se dote de la panoplie complète de la bête de rallyes : bouclier et bavette avant proéminent, ailes largement enflées dans le plus pur style BMW M3 E30 ou Lancia Delta HF Integrale, assiette abaissée posée sur des belles jantes de 16 pouces à 5 branches, double aileron arrière. A noter des entrées d’air éparses pour favoriser le refroidissement de la mécanique. Ainsi gréée, la Ford Escort RS Cosworth ne risque pas d’être confondue avec ses placides sœurs…

La Ford Escort RS Corsworth reçoit l’insigne honneur de reprendre le flambeau de la Sierra en Championnat du Monde des Rallyes. Elle reprend ses dessous mais dans un format plus compact.

Dérivé de celui de la Ford RS 500 (excusez du peu !), le 2 litres Cosworth qui équipe l’Escort éponyme profite donc de nombreuses pièces communes : bloc plus rigide, culasse redessinée, turbo et échangeur plus gros, graissage et refroidissement optimisés… Soufflé à 0,7 bars par un gros turbocompresseur Garrett T03/T048 (+échangeurs air/air) avec overboost, le 2 litres développe 220 ch à 6 250 tr/mn et un couple de 290 Nm à 3 500 tr/mn. La gestion intégrale Weber-Marelli est également spécifique. La boîte de vitesses 5 rapports MT75 spécifique de la Sierra est toujours de la partie. Si les performances pures font des étincelles avec une vitesse maxi qui s’établit à 226 km/h et un kilomètre départ arrêté en 26,3 secondes seulement (soit des temps de GT prestigieuses), c’est du côté de l’agrément que le bas blesse. En effet, pour des raisons d’homologation (produire au moins 2 500 exemplaires d’une version civile en configuration presque identique pour être éligible en Championnat du Monde des Rallyes), Ford a opté pour un très gros turbo. Résultat, la souplesse moteur est largement dégradée tout comme l’agrément de conduite car le temps de réponse est très (trop !) long à la relance pénalisant également la souplesse à bas régime et les reprises. Dommage, même si les ingénieurs de Ford Motorsport affirment que dès que les 2 500 exemplaires seront atteints, une version avec un plus petit turbo pointera le bout de son capot et solutionnera le problème. Avec de telles performances attendues, et une tenue de route exceptionnelle due à la transmission intégrale, Ford a confié au carrossier allemand Karmann (qui assemble également les VW Corrado) le soin de rigidifier la coque de la Ford Escort RS Cosworth. Un préalable indispensable pour accueillir le groupe motorpropulseur de la Ford Sierra RS Cosworth 4×4 ainsi que sa transmission. La suspension conserve le même principe avec un McPherson simple avec barre antiroulis AV et des triangles obliques et barre antiroulis. L’essieu arrière est constitué de barres de torsions. La grosse évolution est évidemment la transmission intégrale aux quatre roues. La puissance est ainsi répartie à 34% sur l’essieu AV et 66% sur l’essieu AR et des blocages de différentiel par viscocoupleurs se chargent ensuite d’orchestrer les pertes de motricités pour répartir la puissance sur les autres roues opérantes. L’Escort dispose d’un empattement plus court que la Sierra (2,55 mètres contre 2,61 mètres) pour favoriser la maniabilité dans les épingles et les enchaînements rapides. Avec1 275 kilos sur la bascule, la Ford Escort RS Cosworth doit composer avec l’ensemble de ses noubeaux organes mécaniques, d’où un poids élevé mais pas plus que ses rivales directes (Lancia Delta HF Integrale, Toyota Celica Turbo 4×4 et Nissan Sunny GTI-R). La direction est à crémaillère avec assistance hydraulique. Le freinage est confié à deux paires de disques ventilés complétés d’un ABS Teves. Les jantes alu passent au 16 pouces et sont montées en Pirelli PZero de 225/45 ZR16. L’Escort RS Cosworth est littéralement collée au bitume. Certes le confort est une donnée relative, mais l’efficacité est totale. Et même si l’adhérence se dégrade, l’Escort enchaîne les virages à un train d’enfer. Le freinage est puissant et endurant et la direction précise. C’est surtout la logique de répartition de la motricité (34% AV/66% AR) avec la disponibilité du moteur difficile à appréhender qui est à pointer du doigt. Résultat, le pilote de la « ventouse à l’ovale » doit composer avec un sous-virage chronique agaçant et pénalisant dans les enchaînements rapides. Dommage, car pour le reste c’était le sans-faute. Ou comment laisser encore « Mamie Delta » sur le devant de la scène… L’habitacle est certes austère, mais bien présenté avec une finition de bon aloi. L’instrumentation est complète et lisible, tandis que la position de conduite est vite trouvée grâce aux réglages des baquets Recaro et le volant réglable. A noter que deux finitions (Motorsport ou Luxe) sont au catalogue permettant au choix d’avoir beaucoup d’équipements de série ou non. Et malgré son caractère radical, la Ford Escort RS Cosworth se permet le luxe d’une certaine polyvalence avec 267 dm3 de capacité du coffre.

Notre avis
cropped-emoticon.jpgEn choisissant sa nouvelle Escort, Ford semble avoir trouvé le format qui convient pour lutter plus efficacement avec ses rivales directes visées en Championnat du Monde des Rallyes. Certes, mais les réglages retenus de la version civile nécessaire à l’homologation (gros turbo), pénalise fortement l’agrément de cette Ford Escort RS Cosworth. Dommage, car son efficacité d’adhérence est totale, ses performances de très haut niveau et son esthétique en tenue de supersportives très aguichante et plaisante pour qui aime ce type d’autos. Gageons qu’une fois les 2 500 exemplaires produits, Ford développe comme promis une version à petit turbo permettant de retrouver l’agrément et l’efficacité mécanique qui a fait la réputation de la Ford Sierra RS Cosworth dont elle dérive…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Ford Escort RS Cosworth C’est une véritable lutte frénétique entre constructeurs dans le Championnat du Monde des Rallyes ! Lancia fait la course en tête depuis la fin des années 80 avec Toyota qui semble le seul apte de disputer la couronne avec sa Celica et Carlos Sainz au volant. Après une saga confiée à la Sierra RS Cosworth (d’abord en 2 roues motrices coupé 2 portes, puis berline 4 portes, c’est en 4 roues motrices qu’elle termine sa carrière), Ford donne son va-tout ...
  • Lancia Delta HF Integrale Evoluzione Depuis 1986, Lancia a doté sa Delta de la transmission intégrale et d’un turbocompresseur. Depuis les modèles toujours plus évolués se succèdent au catalogue italien pour permettre l’homologation en Rallye et lutter à armes égales face à Toyota. Pour 1992, Lancia nous propose une énième évolution de sa Delta HF Integrale. Du dessin initial fin et élégant tracé par un Giorgietto Giugiaro inspiré à la fin des années 70, il semble ne rester pas grand-chose, si ce n’est le profil. ...
  • Volkswagen Golf 3 VR6 La VW Golf GTI trace la route des GTI en figure de proue. Chaque génération de Golf GTI apporte une nouvelle réponse pour faire la course en tête. Pour sa troisième génération de Golf GTI, Volkswagen a mis les « grands plats dans les petits », comprenez est allé jusqu’au bout du concept : petite caisse et gros moteur. En adoptant l’original VR6, un V6 en quinconce avec un angle de 15°, la Golf VR6 s’offre ainsi 174 ch et ...

Avant d’acheter
Les Ford Escort RS Cosworth ont connu leurs heures de gloire mais furent peu répandues dans l’hexagone. Peu présentes par conséquent dans les petites annonces, peu d’entre-elles sont en outre dans un état irréprochable et parfaitement d’origine (« full stock » comme disent nos amis britons). Très performantes, elles ont attiré de nombreux acheteurs en occasion, mais certains n’avaient pas les moyens de les entretenir, tandis que d’autres ne respectaient pas les temps de chauffe nécessaire avant « d’attaquer », sans parler des fans de la bidouille à coups de molette de turbo « boostée » ou encore de châssis tripotés. Résultat, il faut bien trier celles qui s’offrent à vous, d’autant plus que les frais de remise en état sont très conséquents. Les prix des pièces chez Ford sont élevés pour ce type d’auto même si tout est disponible sur internet en Angleterre notamment où les Escort Cosworth sont des autos cultes. Les gros kilométrages sont largement envisageables si l’auto est bien entretenue (tous les 10 000 km). Attention de n’utiliser qu’une huile de qualité pour le turbocompresseur. Boîte de transferts et boîte de vitesse peuvent souffrir, surtout pour les autos qui vont sur circuit. Un point à surveiller, tout comme les silent-blocs et barres stabilisatrices mis à rude épreuve. L’état et qualité des pneus est également déterminant dans la bonne tenue de route. Enfin, sachez que deux motorisations existent avec gros turbo ou petit turbo ayant une incidence non négligeable sur l’agrément de conduite, tandis que deux finitions existaient avec une variante « Motorsport » allégée en équipement (pas de toit ouvrant, vitres électriques, fermeture centralisée, radio K7, baquets Recaro…) ou la version Luxe. A compter de la nouvelle motorisation, le double aileron peu discret pouvait être enlevé à la commande pour être un « poil » plus discret.
Entretien : tous les 10 000 km ou 6 mois pour les vidanges, et tous les 20 000 km ou tous les ans pour les entretiens.

Mots clés : Ford | Escort | RS | Cosworth | Intégrale | 16V | Turbo | Motorsport | Cologne | Rallyes | WRC | Compacte Sportive | GTI | FORD | ESCORT RS COSWORTH | COMPACTE SPORTIVE | GTI

TOP Escort XXL ǀ Echappée des rallyes ! ǀ Tenue de route diabolique ǀ Image ǀ Freinage ǀ Performances ! ǀ Position de conduite ǀ Présentation intérieure ǀ Caractère ǀ Sportive pure et dure ǀ Instrumentation ǀ Equipement pneumatique ǀ Version dépouillée ou luxe au choix FLOP Tarif ǀ Moteur dégradé ǀ Temps de réponse du turbo ǀ réglages géométrie sous-vireur ǀ Pas plus compétitive que la Sierra RS Cosworth 4×4 ǀ Consommation ǀ Visibilité AR (double aileron)

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :

Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :

Ford
Escort RS Cosworth
1992
ND CV – ND FF
4 cylindres en ligne 16 soupapes (1×2 ACT) –1 993 cm3
220 ch à 6 250 tr/mn (110,39 ch/litre)
290 Nm à 3 500 tr/mn (145,51 Nm/litre)
Turbocompresseur Garrett T03 (ø 0,7 bars) + échangeurs air/air
integrale + BV5 manuelle + viscocoupleur central + autobloquant AR
1 275 kilos (6,19 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques ventilés AR + ABS Teves
jantes alu 16″ + pneus en 225/45 ZR16 AV et 225/45 ZR16 AV AR
0 à 100 km/h en ND; 226 km/h, km DA en 26‘‘3

Textes : Klaus Fuchs (Alis Webzine) – Photos : D.R

Ford Escort RS Cosworth
  • Sortie Circuit Abbeville – Association Gentlemen Drivers – 1er octobre 2017 L’association des Gentlemen Drivers a organisé une journée circuit dans la Somme, sur le tracé d’Abbeville. Un retour aux sources en quelque sorte pour les adhérents de l’association mais également les fidèles de longue date, puisqu’au milieu des années 2000 les “GD” fréquentaient chaque année le circuit d’Abeille. Puis l’éclosion de nouveaux circuits et les ...
  • Ford Performance rend hommage à la voiture historique victorieuse au Mans en 1967 avec la Ford GT 67 édition Heritage 2018 Une nouvelle édition limitée de la Ford GT 2018 sous le thème de l’héritage sera offerte, honorant la voiture de course GT40 MarkIV ayant remporté les 24Heures du Mans1967 grâce au duo américain formé de Dan Gurney et A.J.Foyt. La voiture affichera des palettes de couleurs intérieures et extérieures uniques et un fini de jante ...
  • Nouvelle Ford Fiesta ST 2017 Présentée en première mondiale au Salon de Genève, la nouvelle génération de Fiesta ST développera 200 ch, 290 Nm de couple, et abattra le 0 à 100 km/h en 6,7 secondes. La troisième génération de Fiesta ST sera le premier modèle Ford Performance jamais alimenté par un moteur à trois cylindres et sera la première Fiesta ST ...
  • 24 heures du Mans 2017 – Porsche vainqueur ! Pour cette 85e édition des 24 Heures du Mans, le programme était des plus alléchants. Certes, la défection d’Audi suite au “diesel Gate” dans le groupe VAG avait laissé craindre moins de concurrence et suspense dans la catégorie reine (LMP1). Mais force est de constater qu’à la suite d’une course mouvementée, le suspense a été ...
  • Sortie Circuit Pouilly en Auxois – 16 avril 2017 – Association Gentlemen Driver L’association des Gentlemen Drivers a donne le top départ de sa saison 2017 avec le circuit de Pouilly en Auxois (21) en Bourgogne non loin de Dijon. Un tracé sympathique qui permet de se mettre en jambe pour la première sortie de la saison des “GD”. Quelques nouveautés avec un nouveau bureau et une équipe renouvelée ...
  • Nouvelles Ford Mustang Black Shadow Edition et Mustang Blue Edition Ford présente aujourd’hui deux nouvelles éditions spéciales de Ford Mustang au style distinctif et richement dotées, réservées aux clients européens. “La Ford Mustang n’a pas de problème pour se démarquer sur les routes européennes, et avec les nouveaux modèles Ford Mustang Black Shadow Edition et Blue Edition, les possesseurs de Mustang passeront encore moins inaperçus”, ...
  • Ford Escort RS Cosworth C’est une véritable lutte frénétique entre constructeurs dans le Championnat du Monde des Rallyes ! Lancia fait la course en tête depuis la fin des années 80 avec Toyota qui semble le seul apte de disputer la couronne avec sa Celica et Carlos Sainz au volant. Après une saga confiée à la Sierra RS Cosworth ...
  • Ford Fiesta XR2i 16V Ford s’est lancé à son tour dans la course à la puissance avec sa Fiesta pour jouer dans le peloton de tête des GTI. Dominé depuis la fin des années 80 par la Peugeot 205 GTI, la Supercinq GT Turbo et la VW Golf GTI, il faut avoir 130 ch pour jouer des coudes. Après ...
  • Nouvelle Ford Fiesta ST200 Déjà reconnue pour ses qualités dynamiques et l’explosivité de son moteur, la Fiesta ST franchit un nouveau cap. Quarante ans après que la première Ford Fiesta soit sortie des lignes de production, Ford lance en effet une version vitaminée de sa petite sportive : la Fiesta ST200. “La Fiesta ST est unanimement appréciée par les passionnés ...
  • Ford StreetKa Après une période bien triste et fade chez Ford à la fin des années 90 (plus de coupés, plus de sportives, plus de cabriolet, plus de grosse berline…), un virage à 180° est pris. Ouf ! L’offensive est en route et après la Focus ST170, la Mondeo ST 220, la SportKa et fin du fin ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. FerrariPorscheLamborghiniAston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (LotusBMW,Mercedes-BenzAudi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTIR8 GordiniVW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (2 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +1 (from 3 votes)
Ford Escort RS Cosworth, 10.0 out of 10 based on 2 ratings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *