Alfa Romeo 156 V6 2L5 24V

alfa-romeo-156-V6-2L5-24v-28

Alfa Romeo 156 2L5 V6 24V
1997 – 6 cyl.en V 24V
190 ch – 230 km/h
1 320 kg

Pour cette année 1997 Alfa-Romeo frappe un grand coup. En confiant les crayons à Walter da Silva dans son centre de style, ce dernier signe sur une plateforme connue mais modifiée pour l’occasion un design terriblement séduisant pour une berline de cette classe. L’Alfa Romeo 156 est belle à se damner et fait tourner les têtes. Large calandre en triangle siglée Alfa Romeo, profil singeant celui d’un coupé en masquant les poignées de portes arrière dans les montants, coffre accueillant des optiques finement découpées… Les proportions semblent idéales avec 4,43 mètres de long et 1,74 mètres de large, d’autant que les porte-à-faux sont contenus, donnant à l’Alfa Romeo 156 une ligne dynamique et suggestive. Dans les détails, on notera les élégantes poignées de portes avant chromées, ou en revanche les rétroviseurs extérieurs non assortis à la teinte de la carrosserie (c’est déjà moins opportun). Pour la version de pointe, Alfa a sorti le V6 2L5 réactualisé. Toutefois extérieurement, difficile de la distinguer de ses sœurs plus populaires (comprenez à 4 cylindres), car rien ne la distingue, pas même ses jantes de 15 pouces au dessin identique. Quelques soient les angles sous lesquels se présente l’Alfa Romeo 156 V6 2L5 24V, la rétine est attirée et satisfaite. Du bel ouvrage !…

L’Alfa Romeo 156 V6 2L5 24V a pour mission d’aller bousculer les berlines compactes haut de gamme, à fortiori allemandes. Elle peut s’appuyer sur un sex-appeal redoutable, un V6 qui est un bijou technique et d’une tenue de route sans reproche. Est-ce suffisant ?…

Alors que les GTV et 166 profitent du V6 3L0 24V, l’Alfa Romeo 156 reprend à son compte le V6 2,5 litres de sa devancière (l’Alfa 155). Mais les modifications prodiguées sont conséquentes, en premier lieu la pose de deux culasses à 24 soupapes animées par deux doubles arbres à cames en tête entraînés par courroie crantée. La dite courroie qui profite de tendeurs automatiques pour une meilleure longévité. Autres nouveautés, les bougies (à double électrodes au platine) migrent au centre, tandis que la gestion moteur est inédite avec une centrale Bosch Motronic ME 2.1 qui a l’honneur de tout orchestrer, y compris l’ouverture du papillon des gaz puisque la 156 V6 2L5 24V n’a plus de lien physique avec la pédale d’accélérateur (« drive by wire » comme en Formule 1 !). Puisque le V6 améliore ses performances, les pistons sont traités au graphite pour diminuer les pertes par frottement et un échangeur thermique eau/huile vient fiabiliser l’ensemble. La cylindrée n’a pas évoluée en restant figée à 2 492 cm3 (88 mm x 68,3 mm – alésage x course) et son rapport volumétrique est de 10,3:1. La puissance revendiquée monte à 190 ch à 6 300 tr/mn tandis que le couple maxi est porté à 222 Nm à 5 000 tr/mn. Si le régime d’atteinte de ce dernier peut paraître haut perché, surtout pour un 6 cylindres, le conducteur dispose déjà de 175 Nm dès 2 000 tr/mn et 200 Nm à 4 000 tr/mn. Il fait ainsi mieux que les V6 de même cylindrée chez ses concurrents directs mais reste un ton en-dessous des berlines à moteur 3 litres (BMW 328i, Audi A4 2L8). La transmission est une boite manuelle à 6 rapports dont l’étagement et le maniement est à souligner comme une réussite. Profitant d’un aérodynamique correcte (Cx de 0,31) et du souffle de son V6, l’Alfa Romeo 156 V6 2L5 24V gratifie son conducteur de belles performances, sans pour autant bousculer la catégorie (0 à 100 km/h en 7‘‘3; 230 km/h, km DA en 27ʺ8). En revanche, la consommation est rapidement pointée du doigt. Comptez environ 14 litres aux cent de moyenne, sachant que la consommation Euromix officielle d’Alfa Romeo est annoncée à 11,4 litres/100 km. On ne peut pas tout avoir avec noblesse et sonorité flatteuse et frugalité à la pompe… Jouant les synergies du groupe Fiat, l’Alfa Romeo 156 partage sa plateforme avec la Fiat Marea entre autres. Mais l’empattement a été allongé de 5,5 cm et les berceaux avant et arrière sont spécifiques. Les trains roulants des autres 156 sont repris (multibras et McPherson), mais les tarages ont été revus à la fermeté pour faire face à la hausse des performances. La direction à crémaillère assistée hydrauliquement est particulièrement directe (2 tours de volant) et communicative, mais son rayon de braquage s’est dégradé sur la V6. Le système de freinage à quatre disques (ventilés à l’avant) est complété d’un ABS. Les jantes alu de 16 pouces sont dotées de pneumatiques en 205/60 VR15. Avec 1 320 kilos sur la balance, l’Alfa Romeo 156 V6 2L5 24V n’est pas particulièrement légère, d’autant qu’elle accuse 50 kilos de plus sur le train avant que ses sœurs quatre cylindres. Ainsi volant en main, il n’est pas étonnant de constater une certaine tendance au sous-virage en conduite rapide et sportive et une agilité en enchaînements serrés pas toujours au rendez-vous. Pour le reste c’est le sans faute avec une belle efficacité de tenue de route, un compromis confort-tenue de caisse bien calibré. Le freinage est suffisant et efficace même si le feeling de l’attaque de la pédale est surprenant et nécessite une certaine accoutumance. L’habitacle se montre moins généreux, notamment à l’arrière avec peu d’espace aux jambes. En outre, les vitres arrière ne descendent pas complètement. Les sièges baquets sont de très belle facture et sont très efficaces. La sellerie cuir est de série pour le marché français, complétant une liste d’équipement compris dans le tarif déjà séduisante. La planche de bord joue les clins d’œil aux anciennes Alfa Romeo avec ses gros compteurs dans les tuyères. L’effet marche, mais rapidement on aurait apprécié une instrumentation plus complète (température d’huile, pression d’huile) et une finition plus léchée car certains assemblages sont trop approximatifs et subsistent encore trop de plastiques durs. Reste le coffre qui est peu logeable (378 dm3), à l’accès peu pratique et non modulable (pas de banquette arrière rabattable. Des oublis assez agaçants le cas échéant.

Notre avis
emoticonAlfa Romeo a soigné sa copie, et pour une fois n’a négligé aucun aspect : la forme, le fond, le résultat, l’efficacité. Voilà un travail remarquable qui en outre n’est pas une froide réussite puisque son V6 maison lui confère un caractère et une belle voix. Confort et tenue de route sont au diapason, on regrette seulement une consommation élevée et des performances un poil trop ternes pour aller chercher le sans faute. Alors aucun doute possible pour le père de famille passionné, esthète et mélomane, amateur de belles mécaniques, l’Alfa Romeo 156 V6 2L5 24V est faite pour vous. Ses quelques menus défauts lui seront vite pardonnés…

Autres versions :

Les Rivales :

  • Alfa Romeo 156 V6 2L5 24V Pour cette année 1997 Alfa-Romeo frappe un grand coup. En confiant les crayons à Walter da Silva dans son centre de style, ce dernier signe sur une plateforme connue mais modifiée pour l’occasion un design terriblement séduisant pour une berline de cette classe. L’Alfa Romeo 156 est belle à se damner et fait tourner les ...
  • Alfa Romeo 75 2L0 Twin Spark L’Alfetta n’en finit pas de mourir ?… On peut le penser tant la filiation (plutôt dérivés) se perpétue. Après l’Alfetta, la Giulietta, allez comptons même l’Alfa 90 et l’Alfa 6 basées sur la même plateforme, l’Alfa-Romeo 75 reprend à son compte ce lourd héritage. Puis, en 1986, Alfa-Romeo décide enfin de redonner du tonus à ...
  • BMW 325i E36 La BMW Série 3 génération E36 marque en 1991 une véritable rupture puisque les carrosseries deviennent beaucoup plus spécifiques. La génération E36 est plus volumineuse que la E30, plus habitable. Son profil est élancé et pour tout dire, très élégant. Dans les nouveautés de la marque on apprécie les optiques rondes avant sous globe qui ...
  • BMW 325iX E30 Avec ses modifications du millésime 86, BMW redonne un coup de jeune à sa Série 3 E30, et en profite au passage pour élargir la gamme avec un cabriolet et une version intégrale à quatre roues motrices. Dotée du nouveau 6 en ligne de 2,5 litres développant 171 ch, la BMW 325iX E30 c’est dans ...
  • Ford Sierra RS Cosworth 4×4 Pour 1990, soit quatre ans après la sortie de la première Sierra RS Cosworth, radicale mais impétueuse, Ford poursuit les évolutions de son égérie des rallyes. Après avoir arrondi les angles, tant pour le style extérieur (une berline tri-corps 4 portes plus classique depuis 1987) que pour la tenue de route, Ford passe au sport ...
  • Honda Accord Type R Honda positionne sa 6e génération d’Accord plus directement face aux ténors européens (406, Laguna, Passat, Vectra et Mondeo) pour octobre 1998 avec une berline plus courte de -9 cm par rapport à sa devancière. Pour coiffer la gamme, et c’est nouveau, une variante type R fait son apparition. Présentée avec le blanc « maison » ...
  • Peugeot 405 MI16 Peugeot poursuit son offensive « GTI » en allant même proposer une version sportive de sa berline 405. L’objectif est clair : ne pas jouer la politique de la chaise vide face aux Sierra Cosworth, R21 Turbo, 190 2.3-16 et BMW M3 E30. Partant du dessin très harmonieux et équilibré signé Pininfarina, les designers de ...
  • Renault 21 2 Litres Turbo Quadra Depuis 1987, la Renault 21 2 litres Turbo joue les carnassiers parmi les berlines sportives. Hormis la Ford Sierra RS Cosworth qui rend coup pour coup, les Mercedes 190 2.3-16 et BMW M3 E30 sont bousculées. Leur prestige reste intact certes, mais la 21 2 litres Turbo offre les mêmes performances pour bien moins cher. ...
  • Subaru Impreza GT Turbo Qui connaissait Subaru hormis quelques fans de rallyes ou les amateurs éclairés de japonaises aux solutions techniques originales ? La Subaru Impreza GT Turbo vient jeter un pavé dans la marre pour cette année 1994. Pour moins de 200 000 FF, l’Impreza GT Turbo se fait fort de tomber sous les 28’’ au km DA, ...

Avant d’acheter
Produite à près de 700 000 exemplaires de 1997 à 2004, l’Alfa Romeo 156 sera avant tout vendue en versions quatre cylindres. Pour la 156 V6 2L5 24V il va falloir faire preuve d’un peu plus de patience pour trouver un exemplaire dans les petites annonces. Et surtout, il faut prendre son temps et faire son choix car les propriétaires successifs de cette belle berline à motorisation V6 n’ont pas toujours eut les moyens d’en prendre soin. Résultat, certaines autos peuvent vieillir plus rapidement que d’autres. Dans les points à surveiller on note l’état de la carrosserie qui est très exposée aux affres de la circulation urbaine quotidienne, un habitacle qui vieillit mal si l’on n’y prête pas attention en raison d’une finition assez inégale (plastiques durs trop présents). Le V6 nécessite certaines attentions dont une consommation en carburant conséquente. Lors des entretiens (tous les 20 000 km ou tous les 18 mois), à 100 000 km vous devrez changer les 6 bougies et la courroie de distribution. Un entretien clé pour la longévité et bonne marche du V6 qui coûte très cher. Bon à savoir avant de céder au chant, non pas des sirènes mais du V6 italien. Etant assez lourde de l’avant, il convient de s’assurer de l’état des trains roulants (géométrie, état des biellettes et des silent-blocs, amortisseurs) sans oublier une consommation pneumatique rapide en raison du fort couple du V6. Si l’Alfa Romeo 156 V6 2L5 24V est attractive à l’achat, ses coûts d’entretien et réparation la propulse bien dans le segment supérieur.
Entretien : tous les 18 mois ou tous les 20 000 km.

Mots clés : Alfa Romeo | 156 | V6 | 2L5 | 24V | Milan | Biscione | Berline sportive | Berline | ALFA ROMEO | 156 V6 2L5 24V | BERLINE SPORT

TOP Ligne superbe et style charmeur ǀ V6 enthousiasmant ǀ Profil de coupé ǀ Polyvalence d’usage ǀ Position de conduite ǀ Tenue de route efficace ǀ Confort ǀ Sellerie cuir de série (France) ǀ Freinage ǀ Tarif ǀ Équipement de série ǀ Commande de boîte ǀ Esthétisme planche de bord FLOP Détails de Finition ǀ Performances moyennes ǀ Habitabilité AR ǀ Seuil de coffre trop haut | Poids ǀ Motricité sur chaussées humides ǀ sous virage trop marqué ?

Fiche Technique

Marque :
Gamme :
Année :
PA – Prix neuf :
Moteur :
Puissance :
Couple :
Suralimentation:
Transmission :
Poids (RPP) :
Freins :
Roues :
Performances :
Alfa Romeo
156 V6 2L5 24V
1997
14 CV – 199 700 FF
6 cylindres en ligne 24 soupapes (2×2 ACT) –2 492 cm3
190 ch à 6 300 tr/mn (76,24 ch/litre)
222 Nm à 5 000 tr/mn (89,09 Nm/litre)
non
traction + BV6 manuelle
1 320 kilos (6,95 kg/ch)
2 disques ventilés AV et 2 disques pleins AR + ABS
jantes alu 15″ + pneus en 205/60 VR15 AV et 205/60 VR15 AR
0 à 100 km/h en 7‘‘3; 230 km/h, km DA en 27ʺ8

Textes : Morgan Goupil (Alis Webzine) – Photos : D.R

Alfa Romeo 156 V6 2L5 24V
  • GP F1 Singapour 2018 – 16 Septembre L’air de rien, il suffit de deux Grands Prix pour que l’échiquier de la Formule 1 soit une fois de plus chamboulé côté pilotes ! Après Monza, Ferrari et Sauber ont annoncé l’échange entre eux de Charles Leclerc et de Kimi Raikkonen. Sacrée nouvelle !… Entre Pierre Gasly qui remplace Ricciardo chez Red Bull, Leclerc ...
  • Jeu de chaises musicales entre Ferrari et Sauber avec Charles Leclerc et Kimi Raikkonen L’écurie Alfa Romeo Sauber F1 se félicite de l’incroyable promotion de Charles Leclerc qui va rejoindre la Scuderia Ferrari pour la Saison 2019 et souhaite lui exprimer tous ses vœux de succès. Pendant sa première saison en F1, le Monégasque de 20 ans a donné entière satisfaction à l’équipe suisse. Et nous allons continuer avec ...
  • GP F1 Monza Italie 2018 – 2 septembre Avec une Scuderia Ferrari remise en selle pour la course au titre, un Vettel qui semble en pleine confiance et jouer la gagne à domicile, la messe semble dite. D’autant que le moteur Ferrari est le plus puissant du plateau et la monoplace rouge la plus véloce. D’ailleurs, aux qualifications, mais aussi lors des essais ...
  • GP F1 Spa Francorchamps Belgique 2018 – 26 août Retour de vacances d’été pour les pilotes et les écuries dans un cadre mythique du championnat du monde de Formule 1 : Spa Francorchamps. Le tracé belge vallonné et enchâssé dans la forêt est long de 7 kilomètres et se pose en morceau d’anthologie pour les pilotes avec de sacrés passages dont le célèbre raidillon ...
  • Nouvelles séries spéciales Alfa Romeo 4C Competizione et 4C Spider Italia Les 4C Coupé et Spider, véritables icônes de la gamme, expriment à merveille l’esprit de compétition qui anime l’ADN d’Alfa Romeo. Présentées au Salon de Genève, ces deux séries limitées à 108 exemplaires en région EMEA peuvent être désormais commandées en France. La plus sportive est le Coupé 4C Competizione. Il se caractérise par sa livrée ...
  • GP F1 Hungaroring – Hongrie 2018 – 29 Juillet Dernier Grand Prix avant la coupure estivale, le Hungaroring aux abords de Budapest est un tracé apprécié des pilotes, mais dont les possibilités de dépassement sont bien minces. Au bout de la ligne droite et c’est presque tout ! Les qualifications deviennent donc l’enjeu majeur de ce Grand Prix. Les qualifications démarrent avec le spectre ...
  • Nouvelle Alfa Romeo Giulia Quadrifoglio NRING Depuis son ouverture en 1927, Le circuit du Nürburgring a toujours symbolisé l’essence même de la course automobile : son tracé unique à travers les forêts, ses virages, ses bosses ou ses descentes impressionnantes ainsi que sa popularité en ont fait une terre promise pour tous les fans de sport automobile et un décor fabuleux pour ...
  • GP F1 Hockenheim – Allemagne 2018 – 22 Juillet Présent une année sur deux dans le calendrier du championnat du Monde de F1, le Grand Prix d’Hockenheim sera certainement retiré des tablettes de la F1 les années futures en raison d’un tarif jugé trop élevé par les organisateurs du circuit qu’ils doivent s’acquitter auprès de la FIA. En attendant, c’est l’avant-dernier grand prix de ...
  • Alfa Romeo Giulia 2000 GT Veloce Depuis 1963, l’Alfa Romeo Giulia « coupé Bertone » comme l’appellent ses fans, n’a eu de cesse d’évoluer. De 1 300 cm3 à 1 779 cm3 (appelée 1 750 en hommage aux Alfa Romeo du passé), rapidement la gamme s’est scindée en deux familles : la Junior en guise d’accessit, et GT Veloce pour les ...
  • GP F1 Silverstone Angleterre 2018 – 7 Juillet Silverstone est un Grand Prix quelque peu particulier, car non seulement il se déroule en Angleterre près de toutes les usines des écuries de Formule 1, mais aussi dans un pays où les anglais savent ce qu’est d’être fan de sport automobile. Et surtout, c’est le lieux qui a marqué le premier Grand Prix ...

Guide des Sportives
Guide des Sportives vous permet de retrouvez toutes vos voitures de sport préférées classées par marque, modèle, gamme, génération après génération. Ferrari, Porsche, Lamborghini, Aston Martin et autres constructeurs de voitures de sport et de voitures de prestige (Lotus, BMW,Mercedes-Benz, Audi), aux sportives plus populaires comme les GTI et petites sportives (Peugeot 205 GTI, R8 Gordini, VW Golf GTI…), le Guide des Sportives recense toutes les automobiles considérées et choisies par la rédaction comme voitures sportives. Chaque auto est traitée de la même manière avec un descriptif, des informations techniques et des conseils d’achat. De 1945 à nos jours, Guide des Sportives est alimenté chaque semaine de nouveaux dossiers.
La rédaction

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (3 votes cast)
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: +3 (from 3 votes)
Alfa Romeo 156 V6 2L5 24V, 10.0 out of 10 based on 3 ratings
Please follow and like us:
20

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.